Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !
- - - - -

À 74 ans, il distribue des spaces-cakes à l'église et se fait arrêter par la police


Une drôle d'hostie : Dans toutes les paroisses, il y a des personnes qui interprètent différemment les principes de "communion" de "partage" et d'"élévation spirituelle". C'était sans doute le cas de Brian Jones, un vénérable homme âgé de 74 ans, qui distribuait des cookies à la marijuana aux fidèles qui étaient rassemblés pour la messe !


Grâce à lui, une demi-douzaine d'innocents paroissiens ont connu l'expérience magique de se rendre à la messe du Dimanche et de rentrer chez eux complètement défoncés au cannabis.

Mangez : ceci est mon corps

Six personnes qui s'étaient rendues à la messe dans l'église de St John the Apostle à Bloomington (Indiana) se sont rendues paniquées chez le docteur, avec d'étranges symptômes : nausées, sensation de léthargie et d'étourdissement, difficultés à suivre le fil cohérent de leurs pensées.

Après analyse, il fut découvert que ces malheureux n'étaient pas atteints d'un mal étrange, d'une folie passagère, ni même d'une possession démoniaque : ils avaient simplement consommé du cannabis en grandes quantités — et sans le savoir. En effet, il s'avère que ces six fidèles avaient tous en commun le fait d'avoir consommé ces petits biscuits que le bon Brian Jones avait apportés et qu'il leur avait si gentiment proposé. Biscuits qui avaient été agrémentés d'huile de cannabis par le vieillard.
Image IPB

Lorsque le pot aux roses fut découvert, la police a interrogé Brian Jones, qui a affirmé avoir préparé ces biscuits le samedi soir en prévision de la messe dominicale... Bien entendu, il n'avait jamais entendu parler d'une quelconque substance illicite...

Finalement, les policiers ont découvert une boite qui contenait des capsules huileuses, de couleur marron, qui révélèrent contenir de l'huile de cannabis après avoir été analysées en laboratoire.
Image IPB

Le vieil homme s'est livré de lui-même à la police. Il fait désormais face à des charges pour félonie et utilisation d'huile de cannabis à des fins non-médicales.

Mais on ne sait toujours pas le fin mot de l'histoire : avait-il accompli ce geste à des fins spirituelles, pour élever l'esprit et apporter une vague de paix et d'amour à ses voisins...Ou ce vieux farceur voulait-il simplement leur faire une blague ?

Par Nathan Weber

Source: demotivateur.fr
  • Milhouse aime ceci



0 commentaire(s)