Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Beurre de Marrakech *****

(Soumis : 06/01/2011 23:59 - Dernière mise à jour : 28/03/2014 15:08)
Le THC a pour habitude, dès que la température dépasse 60°c, de se réfugier dans les matières grasses ! Aussi est-il simple, pour le bonheur des cannabivores, de l'extraire d'une herbe ou d'un haschich.

Il suffit de plonger le cannabis dans du beurre et de l'eau que l'on porte à ébullition. Traditionnellement sont utilisées les feuilles de manucure. Les autres feuilles, les males, les hermas font aussi l’affaire. Prenez soin de bien choisir les parties saines de la plante.

On compte généralement :
  • 1 gramme de petites feuilles sèches pour 1 gramme de beurre.
  • 1 gramme de têtes sèches ou de haschich (de bonne qualité) pour 5 grammes de beurre.
Deux choix s’offrent à vous :
  • Soit vous misez sur la quantité de beurre
  • Soit vous choisissez de concentrer de grosses quantités de THC dans de petites quantités de beurre. Tout en sachant que moins vous utiliserez de beurre, plus la couche solide qui se formera à la surface de l'eau sera fine et difficile à récupérer.
Procédure :
  • Prendre 100 grammes de feuilles de cannabis (petites et moyennes) et 200 grammes de beurre. Il faut compter 20% de beurre perdu lors de l'opération.
  • Débarrassez l'herbe des très grosses tiges, des graines et feuilles malades.

    Les étapes suivante (3 & 4) sont discutées par les cannabiculteurs (notamment sur le Topic unique). A vous de choisir :
    • Certains préfèrent l’éviter en invoquant qu’il y a perte de produits actifs par les frottements et la chaleur.
    • D’autres veulent rincer la chlorophylle, les colorants et les agents de saveur dans l’eau bouillante.
  • Hacher l'herbe, la jeter dans l'eau bouillante et remuer pendant dix minutes.
  • L’égoutter, sans la presser.

    Ensuite on reprend le tronc commun de la procédure :
  • Faire bouillir de l'eau en y ajoutant le beurre et l'herbe.
  • Porter à ébullition puis laisser mijoter à feu doux 5h, en remuant de temps à autre.
  • Se munir ensuite d'un linge propre et solide, que vous posez sur une passoire. Une passoire métallique type chinois est l’idéal.
  • Filtrer le liquide et presser l'herbe, afin de recueillir tout le jus. Il faut presser tant que la décoction est encore chaude, au risque de vous bruler les mains, faites bien attention.
    Astuce : Enfiler deux sacs plastiques congélation sur une manique (gants calorifugés pour sortir les plats du four) permet de presser l’herbe sans se bruler et sans la salir.
  • Verser le bouillon dans un récipient que vous laisserez refroidir puis que vous mettrez au réfrigérateur. Plus le récipient est fin, plus la couche de beurre sera épaisse et facile à récupérer.
  • Quelques heures plus tard, une pellicule solide de beurre se sera formée à la surface du bouillon.
  • C’est cette couche de matière grasse que vous récupérez à l'aide d'un couteau : Voilà votre beurre de Marrakech.
Si vous disposez d'une bonne quantité de matière première, profitez-en pour confectionner une grosse motte de beurre, que vous pourrez stocker dans votre congélateur pour plus de 6 mois. Cela vous évitera de transformer votre cuisine en champ de bataille trop souvent.

Avec la même méthode, il est possible d'obtenir de l'huile alimentaire, voire du saindoux psychoactif, de l’huile d'olive, du pilipili pour la pizza, etc... Là il n'est pas nécessaire de mettre de l'eau car l'huile est assez fluide mais il faut veiller à ne pas trop chauffer.


Exemple ci-dessous en images d'un essai par Bollox avec des feuilles fraiches. Pour les pro-rinçage à l’eau, elles auraient mérité 2 rinçages de plus à l'eau bouillante.

340g de feuilles issues de la manucure:
Image IPB

500g de beurre: le beurre "tendre" est à éviter... préférez un beurre normal.
Image IPB

2L d'eau à bouillir:
Image IPB

Le beurre:
Image IPB

Ajout des feuilles
Image IPB

Mélange :
Image IPB

Après environ 20-30 minutes:
Image IPB

On filtre le tout avec un torchon propre (attention c'est très chaud).
Image IPB
Image IPB

On appuie bien pour ne pas perdre une goutte.
Image IPB

Il ne reste alors plus qu'une boule de feuilles et un liquide verdâtre.
Image IPB

Le tout au frigo et environ 24h après, on récupère le dessus de la mixture qui s'est solidifiée:
Image IPB

Et finalement, environ 450 g d'un beurre de Marrakech avec un effet puissant mais un gout de chlorophylle beaucoup trop fort (voyez la couleur...):
Image IPB


Auteur: Anonyme, Bollox
Correction/relecture/mise en page: dawi
Mots-clés: Recette, cuisine, nourriture, space, cannabis, cannabique, beurre, Marrakech, feuille, manucure.



  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)