Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Aéroponie : Tout savoir sur l’aéroponie. *****

(Soumis : 17/04/2013 03:09 - Dernière mise à jour : 25/04/2014 16:04)
Plan:
  • Introduction
    1.1. Définition
    1.2. Différences entre hydroponie et aéroponie
    1.3. Bref historique
  • Les différents systèmes aéroponiques (page 2)
    2.1. Basse pression
    2.2. Haute pression
    2.3. Haute pression à air comprimé
    2.4. Façon haute pression
  • Le matériel nécessaire pour l'irrigation (page 3)
    3.1. Système basse pression
    3.2. Système haute pression
    3.3. Durée et fréquence d'arrosage
  • Mener à bien sa culture aéroponique (page 4)
    4.1. La solution: le taux d'oxygène
    4.2. La solution: EC et pH
    4.3. Risque majeur
    4.4. Exemples de JDC
  • Sources (page 5)
1. Introduction

1.1.Définition




Image IPB


Aéroponie signifie étymologiquement "travail dans l'air" (dérivé du terme grec aero - ponos) et correspond à une technique de culture sans substrat.

Les racines de la plante se développent dans l'air et se retrouvent aspergées voir brumisées par une solution nutritive.


1.2. Différences entre hydroponie et aéroponie

Image IPB


A l'inverse de l'hydroponie, les racines ne plongent pas directement dans l'eau et puisent uniquement les nutriments dont la plante a besoin pour se développer dans une solution qui lui est projetée.

De ce fait, un système aéroponique nécessite moins d'eau et donc moins de nutriments. On constate principalement ce phénomène dans les systèmes aéroponiques à haute pression.

D'autre part, la non utilisation de substrat permet de considérer l'aéroponie comme une méthode de culture plus "propre" et plus "écologique".


1.3. Bref historique



Image IPB

  • L'aéroponie a été développée en 1942 par W.Carter. L'objectif était de faciliter l'examen des racines des plantes.
  • Entre les années 40' et 50' les scientifiques ont utilisé la culture aéroponique pour faire pousser des tomates, pommes, agrumes, ... Afin d'observer leur structure racinaire et tester leur seuil de résistance à différent types de moisissures résultant d'une irrigation surabondante ou d'une sécheresse prononcée.
  • En 1983 Richard Stoner (pionnier de l'aéroponie à cette époque là) a développé système commercial nommé "Genesis Rooting System", système inspiré d'un appareil du film Star Trek 2.
    Il s’agissait d’un système simple ne requérant qu'une seule alimentation électrique et source d'eau du fait que la projection de la solution soit contrôlée par micro-contrôleur.
    L'environnement sans substrat rendit accessible à n'importe quel cultivateur la technique du clonage.

Image IPB

  • 1985, GTi introduisit une seconde génération de matériel dans le système "Genesis Rooting System" et le renomma "Genesis Growing System". Dorénavant le système permet la germination des graines et utilise la solution dans un circuit en boucle fermée.
  • En 1986, Stoner a été le premier à commercialiser des aliments frais cultivés en aéroponie pour une grande chaîne agronomique nationale.
  • Les années 90' sont marquées quant à elles par un investissement de la NASA sur la croissance des plantes dans l'espace et l'utilisation de l'aéroponie comme mode de culture.
Le résultat des recherches de la NASA a contribué à un développement rapide des systèmes actuellement utilisés. Les plantes sont lancées à partir de boutures ou de graines, puis suspendues dans l'air dans une chambre dite chambre racinaire. Le système racinaire des plantes se développe dans un espace clos, dans lequel on vaporise régulièrement une solution riche en éléments nutritifs.

Ces systèmes de culture aéroponique permettent d'assurer une production alimentaire propre, rapide et efficace. Les cultures peuvent être plantées et récoltées dans le même système tout au long de l'année et ce sans interruption, ni risque de contamination du sol avec des pesticides et autres résidus pouvant être toxiques. De plus l'utilisation d'un milieu de croissance propre et stérile permet de réduire les risques de propagation de maladies et d'infections.









  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)