Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

AutoFlo, féminisé ou régulière : Choisir utile *****

(Soumis : 20/03/2014 14:38 - Dernière mise à jour : 27/11/2016 23:42)
Yop,

Il ne s'agit en aucun cas de parler de tel ou tel breeder, mais bien de se concentrer sur la bonne utilisation de chaque type de graines car nous voyons trop de JDC indoor avec des auto-floraisons ou des féminisées dans de grands espaces, etc.

I - Les Autoflos :

Les Auto-floraisons (auto-fleurissante) sont issues de cross avec du cannabis rudéralis, variété présente dans le continent Asiatique (Russie) qui se caractérise par une petite taille et un taux de THC bas, ce trait leur donne la capacité de fleurir sans changement de photo-période mais en fonction du temps depuis la germination (20-30 jours).
Il faut rappeler que le Cannabis contient 3 familles : indica, sativa et rudéralis, donc les auto-flo sont un croisement inter-espèces. Comme pour un cross d'un cheval et d'un âne, on ne peut pas dire qu'une mule soit cheval bien qu'on puisse la monter (sans jeux de mots). De plus il est impossible de maintenir des PM, comme les mulets qui sont stériles.

Par contre elle représente un avantage énorme en culture extérieure, car on ne peut pas contrôler le soleil comme son programmateur notamment :
  • Pour toutes les régions froides, ou on a difficilement 3 mois de soleil, malgré le fait d'avoir des journées longues.
  • Pour la discrétion sur un balcon dans un jardin.
  • Pour obtenir une récolte précoce en région méditerranéenne par exemple, on pourrait avoir une récolte en juillet voire avant.
  • En espace de croissance (de Manzana) bien que le problème de la température de couleur de la lampe de croissance est en général inadapté à la floraison.
Pourquoi pas en indoor ?

En Indoor, on a le pouvoir sur les éléments ( :D vous êtes à la fois Ra, Eole et Chac), ce qui permet de gérer le passage en floraison en fonction de la croissance de la plante et de l'espace disponible.

Si vous foirez les 10 premiers jours avec une autofloraison ce n'est pas rattrapable, alors que pour les autres types de graine il suffit de patienter quelques jours de plus avec 18 heures de lumière. Au final, la capacité auto-fleurissante est plus une restriction qu'un avantage en indoor.

C'est plus facile pour apprendre...
  • On peut apprendre à gérer son climat mieux avec des auto floraisons qu'avec des régulières ?!?
  • L'arrosage des auto-floraisons est il différent de celui de graines régulières ?!?
  • Y a t-il plus d'insectes en autoflo qu'en régulière ?!? (quoi que dans ce cas seul un botaniste pourrait répondre.)
Les seules différences réelles entre les modes de culture autoflo et régulières sont la durée d'éclairement et la différenciation des sexe, 2 notions pas bien difficiles à acquérir. Sachant aussi que le risque d'hermaphrodisme existe dans tous les cas.

C'est plus rapide ? économique ?

Encore une fois, c'est une idée répandue qui est pourtant fausse (en indoor bien sur). La plupart des autoflo fleurissent en un total de 90-100 jours depuis la germination, si vous prenez une variété précoce, une skunk par exemple, et que vous la fassiez germer en 12h/12h, elle fera apparaître ses premiers pistils en 15 jours environ soit une récolte en 65-70 jours.

La différence de consommation électrique est aussi très importante, entre 20h de lumière par jour et 12h suivant l'éclairage utilisé la facture peut être plus salés.

Skunk 12/12 depuis germination, soit 70 jours à 12h = 840h.
Autoflo 20/4 depuis germination, soit 90 jours à 20h = 1800h.

Et même en faisant 3 semaines de croissance avec une skunk
21 jours à 18h et 70 à 12h soit 1218 heures.

Donc plus de 50% de consommation supplémentaire, suivant votre éclairage cela peut faire une jolie différence pour votre porte-feuille.

II - Les féminisées

Pour résumer ce que sont les féminisées, je dirai que c'est le croisement d'une femelle avec des adds-on et une femme. Les techniques pour obtenir ses graines sont diverses mais souvent nécessitent l'ajout d'une hormone qui vient altérer une femelle (qui donc devient le mâle).
J'avais lu quelque part un bon sujet sur les techniques de féminisation, si je le retrouve je l'ajouterai.

L'hermaphrodisme, si cette notion n'était apparue que depuis l'existence des féminisées, on pourrait dire que c'est leur faute. Mais le cannabis est ainsi fait, il possède un génome sexuel complexe, ce n'est pas une simple paire de chromosomes qui définit le sexe de la plante. De plus, à la base, c'est un phénomène naturel qu'une plante puisse changer de sexe à volonté. (c'est un raccourci un peu rapide de ma part voir le message de phyldafghan en dessous)

Chez les féminisées, il semble que ce phénomène soit plus fréquent, mais je pense que cela dépend réellement de la qualité du breeder à faire de bonne sélection, et une féminisation de qualité.
Pour les plants mères, il semblent aussi plus difficile de conserver un bonsaï pendant plusieurs années, sans que celui-ci finisse par s'altérer, mais encore une fois ça peut aussi bien arriver en régulière.

Pour qu'elle utilisation ?

Pour moi, les féminisées sont adaptées aussi bien en indoor qu'en outdoor.

En outdoor cela permet d'éviter d'avoir à supprimer des plants sur un spot et de devoir évacuer la matière plusieurs fois pendant une culture.

En indoor, l'emploi de féminisée peut se justifier si :
  • Vous avez un espace restreint (bien que qu'en régulière il suffit d'en mettre 2 fois plus au départ)
  • Vous ne voulez pas gaspiller du terreau en rempotage pour des mâles (un peu tiré par les cheveux mais valable)
  • Pour une culture en SCROG, si vous ne partez pas de boutures
  • Si vous n'avez pas d'espace PM
III - Les régulières

Ce sont des graines obtenues naturellement par pollinisation, donc 50% mâles et 50% femelles et ceci aléatoirement comme mère nature le décide. Mais comme l'à précisé FranckyVincent, la sélection d'un couple mâle/femelle particulier peut faire tendre ce pourcentage dans un sens ou dans l'autre, en fonction des chromosomes présents dans ces individus.

L'hermaphrodisme peut tout aussi bien être présent sur certaines plantes, mais globalement plus rare chez les bons breeders.

Par contre il s'avère qu'après une bonne sélection on peut plus facilement conserver un plant mère (PM) pendant de nombreuses années, avec un entretien adapté.

Elles sont adaptées pour toutes les cultures et devraient être le choix le plus logique si aucune contrainte ne vous en empêche.

A plus et bon grow à tous,

On en parle sur le forum: ICI
edit: également disponible: topic "les graines féminisées: pourquoi, pour qui?



  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)