Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Le rôle des filtres biologiques en cultures hors-sol *****

(Soumis : 18/09/2012 08:48 - Dernière mise à jour : 14/04/2017 12:02)

J'aimerais traiter un sujet trop peu souvent évoqué par la communauté. Il s'agit de la Bio Filtration en culture hors-sol.

 

Quelques journaux de cultures de cannaweedeurs intéressants, nous ont permi de découvrir les bienfaits de ces filtres magiques aux pouvoirs si impressionnants. Je tenterai ici de vous montrer les coulisses d'un produit reflétant une réelle révolution.

 

1) Un filtre BIO-logique ?

 

Mais je m'en fou du Bio, me direz-vous !
Et bien non M'sieurs dames ! Le mot BIO du mot Biologique ne veut pas dire que vous devez faire de la culture Bio (Logo AB ou BioPonie) dans votre box, encore moins que vous devez utiliser des engrais organiques purs !
Le mot BIO se rapporte plutôt à un environnement de bactéries non-pathogènes (=non-nocives) constituant une BIOLOGIE importante. Comme vos anciens cours de Biolo' quoi.

 

2) Bactéries ? Ca fait peur...!

 

Image IPB

 

Les bactéries composent notre planète, chez l'homme certaines sont dites non-pathogènes (Bifidus..), d'autres dites pathogènes (Lystéria...).
Elles peuvent nous sauver la vie (Pénicilline...) ou bien nous tuer (Staphylocoque...) mais quand elles sont bien utilisées, elle deviennent un formidable outil.
N'étant ni Biologiste ni fin connaisseur des éléments unicellulaires ou multicellulaires, je ne me perdrai pas ici.

 

Les plantes ont elles aussi leurs bactéries pouvant les faire mourir ou les faire revivre.
Si vous faites de la culture hors-sol (Hydroponie, Aéroponie, Ultraponie, BioPonie...) vous êtes surement un ancien cultivateur ou toujours cultivateur de notre bonne vieille Terre ?

 

N'avez vous jamais entendu un vieux paysan dire "Cette terre là, y'aura plus rin' qui poussera d'ssus vindiou' !'" . Il devait surement parler d'une terre qui donna de beaux légumes et de beaux fruits quelques années auparavant et qui, maintenant, ne donnait plus rien.
Tout ceci à cause des bactéries et de la régénération de la terre...Vindiou' :)

 

Outre les avantages de contenir tous les éléments essentiels au bon développement d'une plante (N,P,K + Nutriments), la terre contient d'autres éléments faisant d'elle une incroyable réserve de vie. Oui de viiiiie !
La terre bouge, respire et meurt : Tout ceci grâce aux bactéries qui la compose.

 

Image IPB

 

Une terre "neuve" digne de ce nom contient un nombre de bactéries non-pathogènes important que vous ne retrouvez pas en culture hors-sol traditionnelle.

 

Tout ceci était avant l'arrivée...des filtres biologiques bien sûr !...Faut suivre les gars c'est le sujet !!

 

3) Contrôle des bactéries sans terre :

 

Image IPB

 

Comme vous êtes un cultivateur Hors-sol, vous vous passez donc de la terre comme apport de nutriments et bactéries : Et vous avez raison !

 

Les bactéries présentes dans la Terre se posent et s’installent en elles. La terre étant, par définition, une matière solide : Les bactéries n’ont aucun mal à coloniser la terre et y rester.

 

La culture Hors-Sol apporte les avantages d’un contrôle presque intégral des nutriments et bactéries mais comporte aussi l’inconvénient de ne pas garantir un substrat comme la terre.

 

Vous le savez, l’eau est une excellente source de bactéries pathogènes nuisibles à vos plantes. Les bactéries aiment l’eau et les environnements humides pour se développer, surtout si le support de culture laisse passer quelques rayons lumineux : Les bactéries pathogènes aiment la lumière.
La plupart de ces bactéries nocives peuvent être combattues grâce à d’autres bactéries bénéfiques.
Un peu comme à l’image des « Prédateurs auxiliaires » comme les Coccinelles afin de vous débarrasser des maudits pucerons. La nature est bien faite, non ? :culture:

 

Donc, pour apporter ces bactéries bénéfiques dans vos systèmes et surtout pour qu’elles y restent, vous aurez besoin d’un « filtre Biologique » que vous placerez directement dans la solution.

 

4) Qu’est ce qu’un filtre Biologique, et comment fonctionne-t-il ?

 

Tout d’abord, ces filtres sont destinés à la base à l’aquariophilie. Disponibles en magasins spécialisés pour animaux, il existe plusieurs types de filtres, pour toutes les bourses. (entre 5€ et plus de 200€)

 

Leurs différences se situent sur le format :

 

- filtres internes
Image IPB
- Filtres externes
Image IPB
- Filtres suspendus
Image IPB

 

Mais aussi sur les capacités de filtration :
- Mécaniques (Incluant une pompe mécanique)
- Biologiques (incluant un substrat inerte)
- Chimiques (incluant une cartouche filtrante)

 

Tous les filtres (ou presque) disposent des 3 capacités de filtrations intégralement.

 

:puke: La cartouche filtrante (partie CHIMIQUE) doit être retirée du filtre OBLIGATOIREMENT. Elle est souvent composée d'éléments nocifs venant éclaircir l'eau et donc absorber les engrais utiles aux plantes.
Elle est souvent supprimable rapidement et ne change rien au fonctionnement du filtre biologique.

 

Plusieurs grandes marques se disputent le marché comme : JBL, Ehein, TetraNec, Duetto ou encore GHE avec son BioFiltre.

 

Image IPB

 

Ils sont à placer au fond de votre solution nutritive et doivent être nettoyés chaque mois (minimum).

 

Voici en détail, le fonctionnement d'un filtre interne :

 

Image IPB

 

Dans cet exemple, le substrat inerte est un système de billes de pierres poreuses :
Image IPB

 

Mais vous pouvez tout aussi bien trouver des étoiles :
Image IPB

 

ou des balles biologiques :
Image IPB

 

ou même des systèmes brevetés par des marques, comme :
Image IPB

 

Tous ces substrats vont servir de support aux bactéries. De nature poreux, ces substrats gardent en eux les bactéries pendant la filtration et les libèrent en quantité parfaite au besoin des plantes.

 

5) Comment ajouter des bactéries et que font-elles?

 

Ces bactéries vont avoir un rôle bénéfique puisqu'elles vont principalement :

 

1) Protéger vos racines des attaques de parasites, champignons, virus, trop présents dans nos cultures. Fini les racines noires et les gros dépôts de sels minéraux.

 

2) Elles agissent comme enzymes pour vos plantes en éliminant les résidus morts et se décomposent en azote totalement assimilable par vos plantes.

 

3) Le filtre apporte de l'oxygène à l'eau et permet donc un changement moins fréquent de la solution.

 

Qu'on se le dise, il ne suffit pas d'ouvrir un pot de yaourt au bifidus et de le verser dans votre soupe !! :lol:

 

Image IPB

 

Il existe de nombreuses façons de mettre de la vie dans ses plantes mais la plus simple reste l'achat de produits prêts à l'emploi !

 

Image IPBAttention : Les risques de bactéries pathogènes étant plus élevés lors des mélanges de produits et des marques, certains cultivateurs conseillent l'utilisation d'un seul produit unique.

 

Plusieurs marques que vous utilisez pour vos cultures habituelles se partagent le marché. Les plus réputées sont :

 

Advanced Nutrients Piranha
Image IPB
Advanced Nutrients Tarantula
Image IPB
GHE BioMagix
Image IPB
GHE BM
Image IPB
Bio Nova MicroLife
Image IPB
BIOSolution Micro-Sol
Image IPB
CANNA Trichoderma
Image IPB
GPB Catalyseur
Image IPB
Tous ces produits contiennent des doses très élevées de bactéries et spores pour vos plantes.
Les plus connus sont :

 

- Les Trichoderma :
"Les trichodermas sont des colonisateurs très agressifs qui augmentent la masse racinaire et permettent un excellent contrôle sur la pourriture des racines, le pythium et les phytophetoria. " Les Trichoderma sont des champignons filamenteux imparfaits appartenant à la classe des Deutéromycètes. La forme parfaite appartient à la classe des Ascomycètes (Hypocrea). Ce genre comprend 20 espèces environ, cellulolytiques.
Les Trichoderma sont des champignons cosmopolites et ubiquitaires, saprophytes en milieu extérieur. Ce sont des contaminants habituels des cultures mais sont peu pathogènes. Ils sont impliqués dans des allergies de type I et III et quelques rares cas de mycoses chez des individus immunodéprimés. Diverses espèces produisent des métabolites antifongiques tels que les trichoriazines et de nombreuses mycotoxines (trichothécènes et peptides cycliques, gliotoxine, isocyanides, toxine T-2, trichodermine)."

 

- Les mycètes :
"Les mycètes sont des organismes eucaryotes dépourvus de chlorophylle et dont la nutrition se fait par absorption produisant des spores et se reproduisant par la voie asexuée sexuée. L'originalité des mycètes se manifeste, au sein d'un monde vivant, par la présence d'un thalle mais l'absence de racine, de tige, de feuille, de fleur, de graines et qui n'ont pas de vascularisation (...)"

 

- Les endo et ecto mycorhiziennes :
"La mycorhize (du grec myco ; champignon et rhiza ; racine) est le résultat de l'association symbiotique entre des champignons et les racines des plantes. Fructification (ou carpophore) de l'Amanite tue-mouches ; c'est la partie visible du champignon, qui est en réalité essentiellement souterrain , le mycélium de ce même champignon (Amanite tue-mouches) entoure les radicelles d'un arbre d'un manchon mycélien. C'est une ectomycorhize.
Culture du champignon mycorrhizien associé à Woollsia pungens (éricacées).

 

Dans cette association, les hyphes d’un champignon colonisent les racines d’une plante. Les hyphes sont l'organe principal des champignons (rappelons ici que ce que l'on appelle couramment "champignon" (pied + chapeau) que l'on cueille, n'est qu'un organe éphémère du champignon, le carpophore, où se déroule la reproduction sexuée)."

 

Vous l'aurez compris, il existe une multitude de bactéries bénéfiques pour vos plantes et surtout pour vos racines.

 

Le guide de LittleBigBud nous explique aussi la symbiose entre les plantes et ces bactéries.

 

Pour finir, pensez à nettoyer votre filtre chaque mois et à rajouter la dose nécessaire de bactéries à chaque changement ou ajout de solution pour des plantes saines et vigoureuses, souvent la dernière clé manquante aux récoltes abondantes....

 

J'espère que ce guide n'aura pas été trop long ou incompréhensif et vous souhaite à tous de bonnes cultures saines et productives !!

 

Bon grow+++

 

v/c Dad-




  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)