Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Traitements de l'eau du robinet. ****-

(Soumis : 25/08/2012 16:21 - Dernière mise à jour : 26/01/2017 11:45)
1/ INTRODUCTION :

-L'eau dans nos foyers contient souvent,
calcium et magnésium en excès (eau dure),
elle contient également du chlore,
ou pire des chloramines.
ce qui nous pose problèmes, à nous cannabiculteurs.

carte sur la dureté de l'eau en France

-les dépôts calcaires, bouchent les systèmes d'irrigation.
-l'excès de calcium, exacerbe les carences en potassium,
magnésium, manganèse et fer.
-le chlore ou la chloramine (chlore+ammoniac)
détruisent la flore microscopique du sol.

pour en savoir plus :
la chaîne nutritionnelle par jarhoïd
la nutrition minérale du wiki cannabique

on comprend donc facilement l'intérêt d'adoucir l'eau,
en éliminant le calcium/magnésium excédentaire
et d'éliminer certains produits indésirables.
plusieurs techniques s'offrent à nous, toutes ne sont
pas envisageables, certaines sont même à proscrire.



2/ MÉTHODE PH DOWN BLOOM
(acide phosphorique) :



A/ EXPLICATIONS:

l'eau du robinet contient des ions hydrogénocarbonate HCO3-,
des ions calcium Ca2+, et des ions magnésium Mg2+.
(il y en a d'autres, mais en quantité beaucoup plus faible
et nous n'en tiendrons pas compte)
si l'on ajoute de l'acide phosphorique H3PO4(PHdownbloom)
à l'eau du robinet, 3 effets se produisent :

1) -on acidifie la solution en ajoutant des ions H3O+
(baisse du PH)

2) -une grande partie des ions H3O+ ainsi créés
vont réagir avec les ions HCO3- et former de l'eau H2O
et du gaz carbonique CO2.
ces deux substances ne forment pas d'ions et
ne contribuent donc pas à la conductance (EC)

3) -les ions calcium Ca2+ et magnésium Mg2+ en présence
des ions phosphates PO4 vont former du phosphate de calcium
Ca3(PO4)2 et du phosphate de magnésium Mg3(PO4)2.

attention, le phénomène de précipitation
n'est possible qu'a un PH > à 6.4


pour résumer, l'addition d'acide phosphorique à l'eau
du robinet, conduit à la formation de substances
qui n'ont pas d'ions :
gaz carbonique Co2, eau H20, phosphate de calcium
et de magnésium ce qui diminuera la dureté
de l'eau traitée.



B/ APPLICATION :

-le procédé consistera donc à transformer
une partie des ions calcium et magnésium ,
(soluble dans l'eau)
en phosphate de calcium et de magnésium,
(insoluble dans l'eau) et à éliminer
les boues ainsi obtenues après décantation
par filtration.

pour cela nous allons ajouter l'acide phosphorique
(PH down bloom) à l'eau du robinet,
pour amener le PH à 6.4.

le ph sur le WIKI Cannabique

Image IPB

(attention, l'acide nitrique PH down grow ne convient pas)


nous allons ensuite brasser la solution 24H minimum
à l'aide d'une pompe d'aquarium, puis laisser reposer
la solution quelques heures, afin que les boues
se déposent, puis enfin filtrer l'eau adoucie.
(attention, le brassage est obligatoire pour que la réaction chimique se produise.)


C/ LES DIFFÉRENTES ÉTAPES EN PHOTOS:

vous allez voir, que la pratique est plus simple
que la théorie...


- dans mon cas cela donne, 50 litres d'eau du robinet.
- ajout de 15ml de ph down bloom pour amener
la solution à PH 6.4.
- brassage par pompe 400l/h.


Image IPB


- après 20 heures de brassage, suivi de 3 heures de repos,
on voit nettement le dépôt formé par les phosphates
de calcium et de magnésium.


Image IPB



- à l'aide de ma pompe je siphonne l'eau débarrassée
du "calcaire" dans une autre poubelle.


Image IPB

Image IPB



- au final ne reste d'un côté,
que la boue de phosphate de calcium/magnésium,


Image IPB



- et de l'autre l'eau débarrassée d'une partie
de son calcium/magnésium.


Image IPB

- L'utilisation de coagulant/floculant est fortement
recommandée pour une décantation rapide et complète
des colloïdes, pouvant entraîner une accumulation
de composés non assimilables dans le substrat.
L'adjonction d'anti-chloramine est également préconisée.
(on trouve ces 2 produits dans les magasins spécialisés
en aquariophilie)
En cas d'utilisation de ces produits,
ils ne doivent être rajoutés qu'après la précipitation
du calcium/magnésium obtenue, soit 24 heures après.
le brassage doit alors se poursuivre encore 24 heures
pour l'élimination de la chloramine.


produits anti-chlore et/ou anti-chloramine




D/ MESURES AVANT ET APRÉS TRAITEMENT :

Seules les mesures de la composition de l'eau,
peuvent nous fournir la preuve formelle
que le procédé a bien débarrassé l'eau
d'une partie des son calcium et de son magnésium.

Les mesures effectuées seront:

-L'électroconductivité (EC) l'électroconductivité sur le WIKI Cannabique
-La dureté de l'eau (GH) la dureté de l'eau : source WikipédiA
-Le potentiel hydrogène (pH) le ph sur le WIKI Cannabique



Les mesures du test en photo nous donnent :

avant traitement :

- EC : 0.79
- GH : 31 eau très très dure (soit 550mg/l de CaCO3)
- PH : 7.60

Après traitement :

- EC : 0.42
- GH : 14 eau dure (soit 250mg/l de CaCO3)
- PH : 6.90

valeurs Calcium recommandées:
- mini > 100ppm
- souhaitée > 200ppm
- maxi > 500ppm




Astuce : Pour me faciliter le travail,
j'ai branché ma pompe de brassage sur un timer,
qui arrête automatiquement ma pompe,
pour que l'eau soit décantée à mon arrivée, :dejadehors:



E/ PARAMÈTRES ESSENTIELS :

certains paramètres sont à respecter obligatoirement
si l’on veut que la réaction souhaitée se produise.


-Emploi de ph down bloom (acide phosphorique)
obligatoire.
Le grow contient de l’acide nitrique et ne convient pas
à cet usage.

-Ne pas descendre sous un PH de 6.4.

-Le brassage est obligatoire, mais ne doit pas être
trop violent.
Les réservoirs cylindriques sont préconisés et la pompe
doit être placée de manière à obtenir un effet centrifuge.

-L'élévation de la température favorise les précipitations

-Les tensioactifs contenus dans les produits ménagers,
empêchent le précipité de calcium/magnésium recherché.
les tensioactifs:source WikipédiA

- Les engrais et additifs divers, ne doivent être
ajoutés qu'après le traitement par précipitation.

F/ CONCLUSIONS :

Sans rien changer dans les ingrédients habituels
de mon eau d'arrosage, simplement en brassant
celle-ci , additionnée d'acide phosphorique
pendant 24 heures minimum puis en laissant
reposer avant de filtrer,
j'ai réussi à :

- à diviser mon EC par 1.9 (de EC0.79 à EC 0.42),
- à débarrasser l'eau d'une partie importante
de son calcium/magnésium.
- à amener mon eau sur une plage de pH correcte
pour pouvoir y ajouter mes engrais.

Au final cela ne m'aura rien coûté, juste un peu de travail.



3/ LA TOURBE :

1) Comment ça marche:


La tourbe peut-être utilisée pour adoucir l'eau.
elle contient des acides humiques qui sont
des acides dits faibles.
En cédant leurs ions H+ et en captant des ions Ca2+/Mg2+
ils ont le pouvoir d'adoucir l'eau.
L' efficacité de la tourbe ne se fera sentir que sur les
eaux douces, le pouvoir tampon des eaux trop dure
retient fortement les ions Ca2+/Mg2+ et contrebalance
l'action des acides humiques.

l'efficacité de la tourbe est donc nulle
sur les eaux dures.


2) Méthode:

Attention: La tourbe utilisée doit être
exempte de fertilisants ou d'additifs


- Il suffit de placer la tourbe dans une
chaussette en maille, que l'on placera
dans le bac contenant l'eau à adoucir.
On placera un bulleur, et on aèrera
le mélange au moins une à deux semaines.
Astuce: Pour que la tourbe coule,
il faut la faire bouillir au préalable


- La quantité de tourbe à incorporer à l'eau
est difficile à déterminer, la concentration
en acide humique étant différente d'une tourbe
à l'autre.
- Je rappelle, que l'acide humique, est un acide
faible et que par conséquent, le pouvoir tampon
des eaux dures ne convient pas à cette technique.



4/ LES CARTOUCHES FILTRANTES :

1) Polyphosphates :


Image IPB

Ils captent, par l'intermédiaire
d'une résine échangeuse d'ions + sels,
les ions calcium et magnésium et relâchent
en échange des ions sodium.
les cartouches filtrantes de ce type,
sont donc à proscrire, le sodium (sel de cuisine)
étant néfaste pour les plantes.



2) Charbon actif :


Image IPB
Image IPB
Image IPB


C'est un charbon rendu très poreux,
qui a la particularité d'absorber des particules
et des micro-organismes.
il retient le chlore, les pesticides, les colorants,
les insecticides, les résidus médicamenteux, ainsi
que les bactéries.
mais, il retient également le cuivre, le fer
et autres métaux.
la plupart des différents types de charbon actif,
rejettent des phosphates.


PDF sur le charbon actif.



5/ OSMOSEUR:

L'osmose inverse est le procédé par lequel l'eau passe
au travers d'une membrane ultra fine, semi-perméable.
Cette membrane n'est perméable qu'aux molécules
les plus fines, c'est à dire H2O.
Ce procédé naturel ne stocke pas les contaminant,
à l'inverse des filtres classiques.
Le procédé est dit "inverse" car il nécessite une pression
suffisante pour "forcer" l'eau pure à passer à travers
la membrane.
Ce procédé abouti à de très bons résultats,
car il élimine de 98% à 99% des particules solides dissoutes
et 100% des micro-organismes.

Image IPB
Image IPB

Un système de filtration par osmose inverse
a un coût initial assez élevé et peut nécessiter
l'intervention d'un plombier à votre domicile.
Autres désavantages et non des moindres, pour un litre
d'eau traitée, quatre à sept litres d'eau environ
sont rejetés à l'égout, car la membrane est "rincée"
en permanence.

Pour éviter les carences en minéraux
l'utilisation d'un fertilisant complet et compatible
avec l'eau osmosée est obligatoire.




6/ TRAITEMENT IONIQUE OU PAR CHAMP MAGNÉTIQUE MOBILE :

La méthode consiste à transformer, par micro électrolyse
ou par un champ magnétique puissant, le tartre en aragonite.
Ce système ne supprime en aucun cas le calcium/magnésium
mais l'empêche de se déposer et à des propriétés anti-tartre.
La méthode ne présente donc qu'un intérêt secondaire
dans notre cas, celui d'éviter les dépôts dans les canalisations.
attention, ces systèmes sont coûteux
et de simples aimants ne suffisent pas.



Image IPB



7/ MÉTHODE DE L'EAU BOUILLIE:


La dureté totale de l'eau se décompose en deux parties,

1/La dureté permanente :
Elle représente la dureté résiduelle, après ébullition.
Cette dureté résiduelle est liée à la présence simultanée
d'ions calcium/magnésium et d'ions chlorure
et/ou d'ions sulfate.
En effet, le sulfate ou le chlorure de calcium/magnésium
sont des sels très solubles même à chaud.

2/La dureté temporaire :
Elle correspond à la présence d'ions hydrogénocarbonate
et d'ions calcium/magnésium.
En chauffant l'eau, les hydrogénâtes de calcium/magnésium
se décomposent suivant le bilan ci-dessous :

2HCO3- <--> CO3²- + CO2 + H2O

On produit donc de l'eau H2O, le dioxyde de carbone
s'évapore, reste les ions carbonates qui vont
précipiter avec le calcium/magnésium selon
le bilan ci-dessous :

Ca2+ + CO3+²- <---> CaCo3
Mg2+ + CO3+²- <---> MgCo3

-Conclusions: en élevant la température de l'eau,
celle-ci perd sa dureté temporaire,
et se retrouve ainsi en partie adoucie.



8/ LE DISTILLATEUR SOLAIRE:


Le système est composé d'un bac partiellement
rempli d'eau, et surmonté d'une vitre.
sous l'action du flux solaire, le liquide s'échauffe,
s'évapore, se condense sur la vitre, pour enfin être
récupéré dans un réceptacle.

Image IPB
Image IPB

Il faut savoir que la production d'un tel système
est faible.
dans des conditions optimales, il est malgré tout
possible d'obtenir 4 litres d'eau distillée/m² par jour.
et cela entièrement gratuitement.

Liens sur les distillateurs solaires :
ici
et là


Pour éviter les carences en minéraux
l'utilisation d'un fertilisant complet et compatible
avec l'eau douce est obligatoire.



9/ LE KATI ANI:

Ce procédé consiste à filtrer l'eau
par passage successif sur deux résines
échangeuses d'ions.

L'appareil se présente généralement sous la forme
de deux tubes transparents.
L'un des tubes contient une résine cationique(Kati)
et l'autre une résine anionique(Ani).

Image IPB


Au passage de l'eau, des anions et des cations minéraux
sont captés par les résines et celles-ci relâchent
des ions hydrogène (H+) oxhydryle (OH-).

il est nécessaire de régénérer les résines
périodiquement.
Pour cela, on les "rince"avec une solution
à base de lessive de soude pour le Ani
et d'acide chlorhydrique pour le Kati.

Il est nécessaire de laisser l'eau se reposer
et de la brasser quelques heures
avant son utilisation.

Ce procédé comporte l'avantage principal
de ne pas avoir de gaspillage d'eau
à l'utilisation.
Tout au plus quelques litres d'eau sont nécessaires
pour rincer les résines lors des régénérations.

..............................................................

Je tenais à remercier tous ceux qui
m'ont aidé dans cette tâche.
Certains en orientant mes recherches,
d'autres en m'expliquant certains points techniques.
Je voulais remercier tous les intervenants pour
les discussions intéressantes que la réalisation
de ce tuto à engendrées.
Je cite dans le désordre :

maurice (forum chimie), charlie-chaplin, JB, LittleBig,
Sampalmeras, Ricco, Jahroïd, Alphonse.B....
Merci à vous tous.
Cordialement viudiv. :faq:


v/c Dad-



  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)