Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

A propos du KB Polysect et autres génériques *****

(Soumis : 25/08/2012 18:03 - Dernière mise à jour : 26/04/2014 10:02)
N°5:



Bonjour,

Je me permet d'intervenir de nouveau car je vois de plus en plus d'utilisateurs de kb polysect ou autres génériques. Et au niveau des temps de destruction et sa toxicité, on lit un peu tout et n'importe quoi.

Le composé actif est la Bifenthrine, il s'agit d'un élément non métabolisable par les plantes, mais également liposoluble. Ceci veut donc dire que non seulement il pénètre à travers la plante mais que celui-ci une fois rentré n'est pas dégradé.

Seules les conditions physico-chimiques et les irradiations par IR et UV du milieu extérieur vont dès lors le dégrader.

Ce qui signifie qu'en cas d'usage répété ou en profondeur, il en restera encore plusieurs mois après la pulvérisation.

Pire, étant non utilisable par la plante, celle-ci peut réagir en le stockant dans sa vacuole prolongeant dès lors sa conservation et sa re-concentration.

Il faut également préciser que ce produit est extrêmement nocif pour l'environnement, surtout pour la faune aquatique qui réagit à de très faibles concentrations. De plus en solution, ce produit est relativement stable sur 5 ans s'il n'est pas soumis à des irradiions UV directes.

Enfin, il faut préciser qu'il s'agit d'un neurologique très puissant agissant chez l'homme et autres mammifères ainsi que sur toute la faune. Chez l'homme, la dose à risque est de 0.015mg/kg/j. Soit pour une application d'un produit à 25% chez un homme de 70 kg, une dose de 4.2 mg, son passage par voie respiratoire est de 100% et 12% pour la peau.

La dose toxique si elle est respirée est donc de 4.2mg, et si elle est appliquée sur la peau 35mg, soit quelques gouttes de pulvérisateur.

Normalement, ce produit est utilisé avec une combinaison totale suivi de deux douches, une avec combinaison, et l'autre sans.



Pensez à votre santé et à celle de votre entourage, pensez à l'environnement, pensez à la pollution des sources d'eau potable, et enfin pensez à vos pauvres plantes totalement gorgées de produit toxique.


Personnellement, je déconseille de fumer une herbe traitée avec n'importe lequel des systémiques chimiques.

Pour appuyer mes dires, voici le rapport toxicologique de la Bifenthrine :


ici



Ainsi que sa classification et la fiche d'information sécurité d'un générique du KB polysect (celle-ci n'étant pas disponible), à base de bifenthrine :


ici

Après les faits exposés, je vous propose de vous confectionner votre propre systémique 100% naturel, totalement bio et sans aucun danger pour vous ainsi que pour la nature, même après combustion.

A préciser, celui-ci peut être utilisé durant toute la croissance, ainsi que jusqu'à 3 semaines avant la récolte. Ceci pour une raison toute bête, le mélange risque de donner un gout citronné à votre herbe, il est donc préférable de lui laisser le temps de l'évacuer naturellement
.


Matériels à ce procurer

-Un pulvérisateur
-Un couteau
-5 Cigarettes
-1 Citron vert
-2 ou 3 plant de Tanacetum cinerariifolium, ou de pyrèthre géants (ce dernier ce trouve partout et ressemble à de grande marguerite de toutes les couleurs), ou encore des chrysanthèmes.
-Du pH +
-De l'eau déminéralisé
-Un tensio-actif (liquide vaisselle)


Réalisation du produit

Prendre une bassine, y mettre 2 litres d'eau déminéralisée, décortiquer les cigarettes et les mettre dedans. Puis découper très finement une moitié de citron et le rajouter à la solution.

Broyer votre sources de Pyrèthre, puis l'ajouter à la solution. Laisser le tout infuser 48H à 25°c.

Passer le tout dans un filtre à café, remplissez, pour 1 litre, avec 500ml de solution et 500 ml d'eau du robinet

Ajouter ensuite 1 ml de tensio-actif, et équilibrer le pH à l'aide du pH+, à une valeur proche de
7.



Application

Avant de commencer l'application, il faut impérativement placer la plante 24 H à 15°c et la garder à cette température pendant les 5 jours d'application. Puis prenez soin de ne vaporiser que l'envers des feuilles, n'hésiter pas à mettre la dose. Ce traitement doit être continu sur 5 jours à raison de 3 pulvérisations par jour. Au bout de 5 jours, votre plante peut être à nouveau placée dans des conditions de température optimales. Puis les 5 jours suivant, vaporiser de l'eau déminéralisée au pH ajusté à 7, à raison de 2 ou 3 applications par jour, afin de retirer les cadavres attirant la moisissure et retirer les tensio-actifs encore présent, tout en lessivant de nouveau vos feuilles entrainant les insectes encore vivants.


Explications

-Le Pyrèthre est un insecticide très puissant d'origine naturelle, pratiquement systémique mais les insectes arrivent rapidement à s'y adapter.

-La nicotine a une action antifongique, antibiotique, et insecticide acaricide. En action seule peu efficace mais couplée au Pyrèthre, son action devient systémique.

-Le limonène, présent en forte quantité dans le citron vert est un très puissant insecticide et possède une faible action antibactérienne et antifongique. De plus sa facilité à perdre ses protons lui permet de dissoudre l'exosquelette externe des insectes lui permettant ainsi à lui et aux autres de pénétrer à l'intérieur de l'insecte.

-Le tensioactif permet le mouillage des feuilles ainsi que l'étalement du produit sur toute la surface.

-L'eau déminéralisée afin de ne pas laisser d'ions cristallisés sur les feuilles, ce qui pourrait les tuer.

-L'eau du robinet pour un apport faible en ions dissouts agissant en cofacteur enzymatique du système de défense induit par la solution et son caractère acide au niveau des feuilles. (et du chlore)

Ps: Ce produit est très efficace contre les araignées rouges, à rajouter en préventif une ipomea qui les attirera préférentiellement sur elle, et les tuera de part un de ses métabolites secondaire le LSA.

Voila, cordialement
.

v/c Dad-



  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)