Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Photo

[VAPO] [Test & Battle] volcano classic solid valve vs. aromed 4.0


  • Veuillez vous connecter pour répondre
15 réponses à ce sujet

#1
Corium

Corium

    Découvre Cannaweed

  • Visiteur
  • 0 messages
Bonjour à tous
Voici donc un petit battle report pour tous les fans de vapo !! :-)


D'un coté il y a donc le volcano classic solid valve que j'utilise presque quotidiennement depuis plus d'un an et grâce auquel j'ai pu stopper toute forme de combustion. De l'autre, l'aromed 4.0, un vaporisateur à tuyau d'un genre un peu particulier, ma première expérience aussi avec un vapo whip…

Image IPB

Autant annoncer la couleur de suite, ce sont deux très bons vapos tout aussi différents l'un de l'autre. Ballon ou Whip, chacun son boulot !!! :-P Malgré tout j'ai voulu comparer et opposer ces deux machines pour tenter d'éclairer ceux qui comme moi ont longtemps hésité entre les deux modèles…

Concernant le look de chacun, affaire de gout, personnellement je trouve celui du volcano sympa mais sans plus tandis que celui de l'aromed est plus compact et hormis son coté labo high-tech, il me fait penser un peu à un vaisseau spatial des 70's, ma seule crainte dissipée concernait le flexible car il ne fait pas du tout tuyau de douche comme je le craignais :shock:

Vous ne m'en voudrez pas trop j'espère d'avoir un peu éclipsé les photos du volcano (et dont vous retrouverez le topic consacré ici même sur Cannaweed, ses formes étant déjà très largement connues et reconnues à l'inverse de son homologue conçu par les allemands de chez research experience et pourtant présent sur le marché depuis 1997 (et donc avant S&B :-D). Vous pouvez donc constater à quel point je ne suis pas un mono-maniaque du volcano et que c'est donc en toute impartialité que je débute ce match. ^^


I. Technique de vaporisation

volcano classic solid valve:
On ne va pas revenir en détail sur le système de S&B qui a déjà très largement fait ses preuves. Rappel vite fait, de l'air passe grâce à une pompe (bruyante) au travers d'un élément chauffant en aluminium puis par convection, vaporise la substance en remplissant ensuite le ballon de principes actifs. Il est ainsi possible de gonfler plusieurs ballons avec une même douille, le gout diminuant successivement. La température se règle grâce à un thermostat mécanique (moins précis cependant que le petit frère numérique, le volcano digit).

Image IPB

A noter la différence au niveau des grilles, le maillage des grilles de volcano est bien plus dense. les diamètres étant à peu de chose identiques, il sera intéressant de continuer à se fournir chez S&B pour celles ci. Ici encore c'est assez personnel mais des grilles plus fines donneront en général de meilleurs résultats, c'est aussi mon opinion…
Image IPB

l'aromed 4.0:
Chose inédite (à ma connaissance) parmi tous les vapos existants, l'élément chauffant est ici une lampe halogène équipée d'une ampoule standard de 50W.
Image IPB

Une puce reliée à une sonde calcule en permanence la température de l'air si bien que les variations de l'utilisateur sur les aspirations modifient presque instantanément l'intensité de l'ampoule pour réchauffer le volume d'air désiré. A la fin d'un "hit" l'intensité diminue, voir s'arrête complètement de sorte que l'échantillon peut résister à une longue session. La vapeur ainsi obtenue passe au travers d'un filtre à eau pour y être rafraichie et débarrassée des poussières.


II. Fabrication, prise en main, facilité d'utilisation, confort

volcano classic solid valve:
Niveau fabrication, pas de soucis, c'est du solide, l'engin est prévu pour durer longtemps et le fabricant garantie 3 ans son appareil !

Ballon oblige, toute l'étape de vaporisation est déjà effectuée au préalable par l'appareil et la prise en main est quasi-instantanée pour le débutant qui n'a plus qu'à aspirer et profiter de sa réserve de vapeur. C'est pour moi un système disons "tout automatique", vapeur en main, où l'utilisateur n'a pas à passer par un certain apprentissage pour tirer tout le potentiel de l'appareil et ainsi "sublimer" la vapo ^^ C'est sans doute ce qui vaut au volcano son coté convivial parfait pour les moments entre potes.

Bon les reproches maintenant…, LE BRUIT !!!! Je ne m'étale pas sur le sujet vous l'aurez compris, c'est parfois très dérangeant dans certaines situations et peut provoquer un tollé chez les fumeurs… :sms:

Enfin au niveau du gout et de l'entretien, le ballon ainsi que les multiples pièces prennent relativement vite ce gout caractéristique de zaptar en ôtant ainsi beaucoup de saveurs aux premières bouffées. Cela ne serait pas véritablement un défaut si l'entretien et le changement du ballon n'étaient pas des étapes aussi pénibles. A cause de cela et de la rémanence du gout j'avais malheureusement dédié un usage exclusif au cannabis en proscrivant à regret l'utilisation de toute autre plante. Défaut au passage sans doute moins sensible avec un easy valve équipé de plusieurs ballons. Malgré tout le système profite d'une certaine "portabilité" et vous autorise ainsi la dégustation d'un bon ballon confortablement installé dans le fond votre baignoire par exemple :siff:

l'aromed 4.0:
Point de vue qualité, ici encore l'objet est destiné à durer ! Porte fusible, capot en tôle épaisse, le tout respire un soin et une rigueur bien germanique, l'impression est excellente et tout comme S&B, le fabricant garantie sa machine pendant 3 ans.

Ici on entre dans un autre monde de consommation. Là ou les ballons du volcano autorisaient une certaine liberté avec de vives et rapides inspirations frénétiques de vapeur, l'aromed réclame lui un contrôle absolu de la respiration. Au royaume du whip, règnent les lentes et longues, très longues inspirations pour charger l'air d'un maximum de vapeur. Les séances peuvent alors se transformer (encore plus encore) en de véritables instants de relaxation zen. Par ailleurs la douille en verre permet de distinguer très nettement le processus de vaporisation, un spectacle à lui tout seul mais en prenant garde toutefois de ne pas fixer trop longtemps à cause de la forte lumière qui est dégagée par moment (cela peut être également le signal que vous aspirez alors trop fort :-D).

On retrouve aussi enfin le monde du silence, mis à part parfois un bruit d'eau discret et sans commune mesure avec le boucan du volcano… Bon, les mauvaises langues diront qu'à défaut de bruit, l'appareil fait de la lumière… Et pourtant c'est vrai, surtout dans l'obscurité où les variations lumineuses produites sont parfois délicieusement stonantes !!

L'entretien est lui aussi plus facile qu'avec les nombreuses pièces du solid valve. En un coup de pouce la grille est retirée et la douille nettoyée avec un chiffon imbibé d'alcool. Les pièces en verre se rincent à l'eau rapidement et peuvent être bouillies occasionnellement avec le tuyau pour désinfecter totalement le tout. Verrerie oblige, l'ensemble est bien plus fragile que le volcano rendant les manipulations plus délicates. On prendra soin de ne pas emboiter trop fort les pièces en verre car il devient alors vraiment difficile (et dangereux) de les séparer par la suite. Sur un appareil de ce prix, on peut regretter l'absence d'écouvillon pour nettoyer le bong tout comme l'agitateur pour la douille qui fait ici cruellement défaut. Pour la mobilité, la machine n'offre évidemment pas la liberté de mouvement du ballon mais on se consolera malgré tout avec la mallette de transport fournie lorsqu'il faudra emporter l'appareil avec soi.

III. Gout - effets - efficacité

Bon alors tout commence avec un peu de purple haze x panama récoltée l'an passé, rien de tel qu'un petit high kik pour se remettre les idées en place non ? ^^ Pour approfondir, je me suis ensuite dit qu'un test n'était pas vraiment digne d'intérêt sans quelques tritrix esseulés et j'ai donc sorti peu de skuff et re-testé les engins pour conclure ce voyage…

Image IPB

volcano classic solid valve:
Je me rappelle encore parfaitement de mon premier ballon de volcano, c'était comment dire hum… waow !! :-D Heureusement c'est encore le cas aujourd'hui et la première passe envoie toujours une sacrée claque dans les papilles. Niveau efficacité, le volcano mérite donc largement sa réputation, je n'ai pas à ce jour retrouvé une vapeur aussi dense avec l'autre appareil. En ce qui concerne le gout, le ballon uniformise et homogénéise assez radicalement les passes successives de sorte que chaque ballon successif conserve un caractère propre, surtout si vous avez pris le soin de monter la température entre chaque. La première passe restant évidemment la "crème" avec un gout d'une grande intensité. Je regrette toutefois amèrement l'absence de dispositif de filtration efficace pour les particules fines, la vapeur est donc un peu plus rêche et irritera plus facilement les bronches lors des grosses inspirations. A l'issue de la séance, l'herbe ressort uniformément et légèrement brunie signe d'une vaporisation parfaitement maitrisée sans trace de combustion.

l'aromed 4.0:
On est plus ici dans l'esprit d'un vaporisateur whip tel que le SSV ou le Da Buddha avec l'avantage des vapos bong "oldschool" comme l'herborizer ou le verdamper offrant une vapeur "filtrée" et rafraîchie… L'appareil réclame donc plus d'attention de la part de l'utilisateur car la vaporisation dépends très directement de la vitesse d'aspiration de l'utilisateur. Le premier hit surprend par la pureté des arômes, la haze devient plus citronnée et acidulée que jamais, enivrant ! Contrairement au ballon, l'évolution du gout au fil de la vaporisation est très progressive et laisse transparaitre une assez large palette de gouts et de nuances qui feront les joies du vaporiste éclairé. L'expérience est donc très différente et la densité de la vapeur, même si généreuse et facilement observable, reste en deçà de ce que l'on peut observer avec le volcano. Cela peut paraitre relativement frustrant au départ surtout chez les fumeurs, mais les effets et le gout sont là pour nous rassurer, d'autant plus que le filtre à eau rempli parfaitement son rôle en rafraichissant et adoucissant la vapeur pour encore plus de volupté. Après l'utilisation, il est même possible de boire cette eau, semblable à certains thés verts et ainsi profiter des derniers principes actifs qu'elle contient. Au final et avec un peu de pratique, le contrôle et l'efficacité de la vaporisation parviennent sans rougir au niveau d'un volcano. Les perfectionnistes seront même comblés par la finesse des réglages, ainsi bien que différent du volcano, le thermostat électronique n'en reste que plus redoutable d'efficacité !
Image IPB


IV. ConclusionAvis perso comme d'hab ^^

Look
volcano classic solid valve: 4/6
l'aromed 4.0: 4/6

Bruit
volcano classic solid valve: 1/6
l'aromed 4.0: 6/6

Entretien
volcano classic solid valve: 2/6
l'aromed 4.0: 4/6

Gout
volcano classic solid valve: 6/6
l'aromed 4.0: 6/6

Densité de Vap
volcano classic solid valve: 6/6
l'aromed 4.05/6

Efficacité/précision
volcano classic solid valve: 5/6
l'aromed 4.0: 6/6

--------------------------------------
Total:
volcano classic solid valve: 24/36
l'aromed 4.0: 31/36
--------------------------------------

[EDIT]: Grosse erreur de ma part, je viens de re-évaluer la notation car mon utilisation du filtre à eau n'était pas correcte. Je m'en suis rendu compte il y a peu et j'ai renouvelé par la suite une serie de test pour en avoir le coeur net. Il faut bien veiller en effet à ce que le niveau de l'eau ne parvienne pas jusqu'à toucher l'extrémité de la douille pour éviter la formation de bulle d'air dans le liquide. La vapeur ne penetre ainsi pas dans l'eau et les fines particules de poussière qui la composent n'en sont que mieux retenues lorsqu'elles rentrent en contact avec la surface du liquide. Il n'y a alors plus le moindre bruit et surtout le gout de la vapeur non "rincée" n'est que plus intense.

Hormis l'aspect et la question du ballon par rapport au whip qui est plus une affaire de gout (et par ailleurs réunis dans un seul appareil par de nombreuses autres marques), voila deux appareils très performants (le top ?) chacun dans leur style.

Si l'on s'en tient au seul critère du gout et de la satisfaction d'aspirer une vapeur bien dense et parfaitement vaporisée quoi qu'il arrive, le volcano l'emportera surtout s'il s'agit d'en faire profiter les amis qui n'ont pas l'habitude avec la vaporisation. Malheureusement l'entretien est fastidieux et le fonctionnement engendre beaucoup de nuisances sonores qui paraitront rédhibitoires à certains.

L'aromed lui n'en reste pas moins très performant (et vraiment silencieux) et le filtre à eau apporte un vrai plus. C'est une bête de précision et vous pourrez évaluer très précisément l'effet et le gout recherché pour chaque température, il fera plus à mon sens le bonheur des initiés et des puristes, l'entretien étant par ailleurs bien plus simple que le volcano mais attention à la casse !
Une affaire de coeur… et de porte-monnaie !! (mais quand on aime on ne compte pas ? Ceci dit, vous attendrez l'année prochaine pour un prochain test, gluurps :roll:)



V. Galerie photos

Vous ne m'en voudrez pas trop j'espère d'avoir un peu éclipsé les photos du volcano (et dont vous retrouverez le topic consacré ici même sur Cannaweed



Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB


Enfin, d'autres super vapos sympas à découvrir:

Arizer V-Tower et ExtremeQ
Herbalaire
Silver Surfer
Da Buddha
Supreme Vaporizer
vriptech
Zephyr
Iolite (ex inhale)
Purple Days (introuvable sauf sur la baie, rare) & MyrtleZap (trouvable, lui ^^)
Herborizer
Verdamper
… et tellement d'autres ^^


[size=4][color=#A30000]La Mecque ^^ (en anglais): Fuck Combustion

  • buveur2lait aime ceci



#2
filouu

filouu

    Cannaweedeur évolué

  • Cannaweedeur
  • 1019 messages
Salut !

On sens la passion de la vaporisation dans ton post ^^

Je ne possède pas de vaporizer pour l'instant, mais chaque post que je lis dessus me donne a chaque fois plus envie de m'y mettre !

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de rédiger ce comparatif très complet ! =) Et profite bien de tes vapos !

Bonne continuation, encore merci !
  • bad_is_good aime ceci

#3
Pikazoo

Pikazoo

    Découvre Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 97 messages
Merci, c'est ultra complet ! ;-)

#4
Guest__*

Guest__*
  • Visiteur
salut,

[quote name='Pikazoo]Merci' date=' c'est ultra complet ! ;-)[/quote']

et magnifique, et même magique si si^^

photos de qualité a faire bavé d'ailleur j'en bave...

bonne continuation Corium et respect pour la taf de qualité.

a+

#5
Guest_lef_*

Guest_lef_*
  • Visiteur
Bonjour les amoureux de la vape et à Corium,

Je suis très content que tu t'es lancé avec l'Aromed et très satisfait de voir que tu prends beaucoup de plaisir avec.
Je te félicite pour ton travail de comparaison objectif et heureux de voir que l'Aromed passe au dessus du volcano notament pour le goût et son travail de respiration digne comme tu l'as remarqué d'un moment de méditation.
Pour la verrerie moi je la passe au lave vaiselle 2 fois par semaine et elle resort comme neuve. Pour les grilles et le tuyau comme tu le dis ébulition et trempage des grilles à l'alcool à 90. Après cet entretien tu retrouves un vaporisation comme neuve.Difficile d'améliorer ou enrichir ton travail qui est déjà très complet, félicitations!
Je te souhaite plein de bonne vapes avec cette machine.
A bientôt

#6
Kuixx49-974

Kuixx49-974

    Cannaweedeur

  • Banni
  • 277 messages
Salut Corium, et les autres camarades!

Merci Corium pour le boulot, l'objectivité, et les photos nickel chrome!

Je ne connaissais pas le Aromed, ni même le système chauffant avec ampoule halogène, et je te dois les pensées rêveuses qui vont me bercer ce soir.

Ton comparo m'aide à prendre du recul dans le choix d'un vapo, que je travaille depuis déjà trop longtemps pourtant...

Son nom n'est pas innocent, et je ne doute pas qu'il puisse être le vapo préféré des amateurs de saveurs, j'entends devant telle ou telle psychoactivité.
Qu'en est-il à l'étranger ? Tu nous informes du fait qu'il existe depuis 1997, je suppose qu'il est ordinairement associé à des pratiques médicales.

En tout cas, encore merci, c'est un apport de qualité pour nous tou-te-s.

Bonne vap'!

Kuixx

#7
PKmaster

PKmaster

    Découvre Cannaweed

  • Cannanewbie
  • 25 messages
salut etant possesseurs d un da budha je me demandais si l aromed etait meilleur au niveau du gout :
dans l aromede le filtre a eau etant avant le tuyau est ce qu il evite que celui ci prenne l odeur torrefié que j ai avec mon da budha( jai un filtre a eau mais placé aprés le tuyau...)
le test me fait envie donc jme tate a craquer de nouveau....

#8
dawi

dawi

    Expert de Cannaweed

  • Supermodérateur
  • 4980 messages
Merci PKmaster d'avoir remonte ce topic que j'avais rate. Bel article et test on ne peut plus serieux.

Merci beaucoup Corium pour ton taf.

C'est vrai que mon post sert pas a grand chose mais je suis comme un ouf en train d'attendre mon volcano, alors wala...

#9
Narvalix

Narvalix

    Jeune cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 179 messages
Salut Corium!
Salut à tous!

En effet, +1 le suisse!
Le comparo est finement mené, le tout avec des photos quasi-irréprochables (les macros sur la finition des fixations, j'adore).

Un post très agréable à lire, et au sens efficace.

Merci Corium pour ce boulot!


Narvalix

#10
Corium

Corium

    Découvre Cannaweed

  • Visiteur
  • 0 messages
Hello à tous !

Merci d'avoir remonté ce topic et pour vos critiques ;-) je confirme grâce à l'expérience passée le gout et la densité de vapeur impressionnants obtenus avec l'aromed. Avec le temps j'ai appris à me servir et connaitre mieux l'appareil pour augmenter les performances en contrôlant davantage ma respiration.

Malgré tout il me tenterait bien de temps en temps un petit ballon de volcano, pour le coté "portable" et surtout dans les situations où vous pouvez être concentré sur une tâche et n'avez pas l'attention nécessaire pour tirer correctement sur la machine ce qui peut vous priver de grosses bouffées de vapeur.

salut etant possesseurs d un da budha je me demandais si l aromed etait meilleur au niveau du gout : dans l aromed le filtre a eau etant avant le tuyau est ce qu il evite que celui ci prenne l odeur torrefié que j ai avec mon da budha( jai un filtre a eau mais placé aprés le tuyau...)
le test me fait envie donc jme tate a craquer de nouveau....


Je n'ai encore jamais testé le da buddha mais à mon avis le gout torréfié est typique de celui du zaptar lorsque l'on arrive à la fin de la vapo. Le tuyau de l'aromed prend dans tous les cas un gout au bout d'un certain temps et il est alors bienvenu de le nettoyer, tout comme les ballons et les pièces de n’importe quel vaporisateur.

La propreté du matériel reste à mon avis un facteur important pour le gout. Un vaporisateur souillé va nuire à la qualité du rendu.

Je trouve la technique du nettoyage dans un bain d'eau en ébullition peu satisfaisante. Pour un meilleur résultat, je remplis le tuyau avec de l'alcool à 90° mini (votre meilleur atout pour l'entretien) et je le referme en bouclant avec l'embout pour une nuit. Le lendemain, l'alcool est devenu brun et le tuyau retrouve quasiment sa clarté d'origine. Rincer et aerer abondamment par la suite.

Pour la verrerie, j'utilise le conseil de lef, au lave-vaisselle après chaque utilisation, c'est parfait. Pour les grilles, j'en ai un bon stock ce qui me permet d'en changer à chaque run. À la fin je les dépose dans un petit récipient d'alcool que je conserve dans un coin et une fois par mois je les nettoie toutes en n'oubliant pas de récupérer l'alcool pour faire de l'huile.

Voila, bon grow à tous !

++

#11
Guest_chronicweed_*

Guest_chronicweed_*
  • Visiteur
Salut

Merci pour ce report tu gère :(

Cette purple haze x panama me fait saliver :kana_smyle:


CW
++

#12
Guest_lef_*

Guest_lef_*
  • Visiteur
Salut Corium,

Et bien çà fait plaisir ton retour sur l'aromed, je vois que t'as su apprivoiser la bête... Le seul problème avec l'Aromed c'est que j'y passe trop de temps, des run d'1h00...
J'ai eu un souci avec le thermostat de l'Aromed cet été en panne, et je me suis acheter l'arizer du coup, et bien y a pas à dire, j'préfère mon aromed. Le goût avec le filtre à eau est bien meilleur, plus pur. Même comme tu dis rien ne vaut la propreté.
D'ailleurs, pour le service après vente y'a pas de problèmes...Ils sont très réactifs. Je l'avais acheter à la cannatrade en 2008 directement au constructeur. Et bien, je n'ai rien payé pour les réparations, prise en charge par la garantie (durée 3 ans), ils m'ont même fait un avoir pour mes frais de port. Bref rien à redire très sérieux.
Sinon, merci pour ton conseil pour nettoyer le tuyeau à l'alcool, je n'y avais pas pensé et je vais essayé dès cette nuit, car c'est vrai qu'à l'eau bouillante c'est pas satisfaisant.
Bonne vap à tous

#13
szackass

szackass

    Cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 267 messages
Bonsoir

Excellente comparaison, trés agréable a lire :-D

On y retrouve la passion de la vaporisation, que je partage. Et l'objectivité d'un cannaweedeur expérimenté, aguerri.
D'ailleur bing un petit ballon d'une beuh inconnue a 5.5, excellente au gout. J'explore une weed inconnue...
J'avoue que tu m'intrigues avec ton aromed, il a l'air plus précis, donc plus "rentable" et éfficace. De plus le refroidissement a eau donne envie :-P Car j'ai été un peu déçu avec certaines hazes au volcano, mais je n'ai pas du tester toute la gamme de températures 150-200°C.

En tout cas tu nous donnes envie de découvrir toutes les possibilités de la vaporistion, et dieu sait si il y en a !!!!

Sur ce, bonne soirée a tous

#14
PKmaster

PKmaster

    Découvre Cannaweed

  • Cannanewbie
  • 25 messages
merci corium pour ta reponse ouais je connais les bienfaits de l alcool a 90 mais j avais cru comprendre que ca pouvait peut etre rendre permeable le plastique.... avec cette technique tu as pas de soucis?

#15
GamerMan

GamerMan

    Jeune cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 193 messages
Bonjour,

Est ce que l'Aromed est utilisable avec du shit ?
Autrement, niveau huiles essentielles, quels effets peut-on espérer (par exemple avec de la canelle) ? :D

Merci =)

#16
Doug-Wilson

Doug-Wilson

    Découvre Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 59 messages
Super test

Je me penche sur le De Verdemper et le Roor pour retrouver le coté bong.. Tu les as déjà testé ? Si oui c'est ce qui se fais mieux au niveau du goût et densité de la Vap ?

Merci beaucoup