Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Photo

Améliorer sa culture par apport de co2


  • Ce sujet est fermé Ce sujet est fermé
44 réponses à ce sujet

#1
italoricco

italoricco

    Jeune cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 181 messages
Salut à tous,
j'ai récupérer ce petit guide sur la toile et j'espère que ca servira.

1.Principes.
Comme toutes les plantes vertes, le Cannabis Sativa utilise le CO2 (dioxyde de carbone) atmosphérique comme source de carbone nécessaire à sa croissance (contrairement aux mammifères comme nous qui puisent ce carbone dans leur nourriture). C'est lors de la photosynthèse que la plante utilise l'énergie lumineuse pour assimiler le carbone puisé dans l'atmosphère.
Image IPB
Comme le montre l'illustration ci-dessus, lors de la phase I dite phase lumineuse de la photosynthèse, l'énergie lumineuse (provenant de votre lampe HPS!) est transformée en ATP ( adénosine tri phosphate), il s'agit d'une molécule à haut potentiel énergétique constituant la seul source d'énergie utilisable par les cellules dont est constituée la plante.
Cette production d'ATP s'accompagne de la production de NADPH (nicotine-adénine-di-nucleotide phosphate), coenzyme réduit dont la réoxydation dans le cycle de Calvin permettra la production de molécules organiques carbonées.

Ainsi, lors de la phase II de la photosynthèse ( phase obscure), l'ATP et le NADPH vont servir à des enzymes (grosses protéines synthétisées par la cellule végétale et catalysant càd accélèrent certaines réactions chimiques au sein de la cellule).
Ces enzymes vont permettre la transformation, au sein de la cellule végétale de 3 molécules de CO2 provenant de l'atmosphère en Glucose.

Le glucose constitue le principal "carburant" des cellules et sert de précurseur (matière première) à la formation de nombreuses molécules indispensables a la survie de la cellule (sucres entrant dans la composition de l' ADN, amidon constituant les réserves énergétiques de la plante...).

Cependant, le CO2 n'est naturellement présent qu'en faibles quantités dans l'atmosphère (moins de 1%). Un apport contrôlé en CO2 atmosphérique permettrait donc, en augmentant sa concentration dans l'atmosphère de culture, une meilleure assimilation du carbone par la plante.

Mais comment peut on augmenter la teneur en CO2 dans l'atmosphère de culture?

2.Les différentes méthodes d'apport de CO2.

a) Les méthodes dites "artisanales".
Les méthodes décrites dans cette partie sont dites " artisanales" car elles ne nécessitent pas de coûts importants de mise en service et d'entretient et peuvent être mises en oeuvre assez facilement.

Utilisation de bicarbonate de soude.
Le bicarbonate de soude (NaOHCO3) est vendu dans le commerce sous forme cristallisée anhydre ( poudre sèche). Lorsqu'il est mis en contact avec du vinaigre contenant de l'acide éthanoïque (CH3COOH) il réagit fortement ce qui entraîne un fort dégagement de CO2 ainsi q'une quantité importante de mousse. Le but du jeu, vous l'aurez compris, consiste donc a mettre au point un system permettant de tirer partie de ce dégagement de CO2 et d"en faire profiter vos plantes favorites.Pour cela nous avons besoin:

-d'une bouteille de soda ( chute shut pas de marques) de 2L de préférence.

-d'un cutter, ou d'un couteau bien tranchant!

-d'un tube en plastique d'un diamètre inférieur à 10mm

-de quelques grammes de bicarbonate de soude.

-quelques décilitres de vinaigre.

A l'aide du cutter, découpez le goulot de la bouteille de soda, déposer au fond de la bouteille bien sèche votre bicarbonate de soude.
Puis concevoir un system de goutte à goutte basé sur le principe des vases communicants en réglant la hauteur d'eau de manière a avoir un débit constant et faibles ( quelques gouttes par minute).
Image IPB

Voila votre système est prêt, il faut juste (et c'est là le plus délicat) le mettre au point, c'est à dire faire varier:

-la quantité de bicarbonate de soude à introduire dans la bouteille ainsi que la durée entre chaque renouvellement.

-le débit de vinaigre dans le tube (un débit trop important aurait pour conséquence un dégagement de mousse intempestif ainsi que l'épuisement trop rapide du bicarbonate de soude).

A partir de ce mode opératoire de base, vous pouvez immaginer toutes sortes de systems addaptés à vos conditions de culture. Parmis les optimisations possibles on peut citer:

-l'utilisation d'une bouteille fermée ainsi que d'un reseau de tubing permettant d'acheminer le CO2 directement sur les tetes de la plante.

-utilisation d'une ventillation efficace permettant une repartition rapide du co2 dans votre espace de culture.(et de l'odeur de vinaigre aussi!!!)

-éviter une extraction massive de l'atmosphere de culture, surtout pendant les périodes diurnes (les periodes d'eclairage) durant lesquelles la plante fixe le CO2.



Utilisation de levures de boulanger.

Ce que l'on a l'habitude d'appeler "levure de boulanger" est un micro-organisme unicelullaire (champigon microscopique) répondant au nom de: Saccharomyces cerevisiae.
Ces micro organismes se nourrissent de glucoses, parmis lesquels le saccharose (sucre de table).

Lorsqu'ils sont cultivés en anaérobie ( en absence d'O2), ils utilisent les glucides par la voie dite de la fermentation. Cette utilisation du saccharose par le micro organisme permet sa croissance ( sa multiplication puisqu'il est unicelullaire) et entraine une production d'ethanol et de CO2. La fermentation du saccharose par S. cerevisiae est utilisée depuis des millénaires pour la fabrication du vin et de la biere .

Lorsqu'ils sont cultivés en aérobie ( en presence d'O2, càd dans une atmosphere normale), ils assimilent le saccharose par la respiration aerobie. Cette utilisation se traduit par un dégagement de CO2 beaucoup plus important et l'absence de production d'ethanol. En aerobie, les levures sont utilisées notament par les boulangers. En effet, lorsque le boulanger laisse reposer sa pate, les levures se developpent dans la pate et produisent du Co2. On dit que la pate leve a la cuisson car les bulles de CO2 produites par la levure se dilatent avec la chaleur pour former la mie de pain.

C'est cette derniere propriété de S. cerevisiae que nous allons utiliser pour enrichir notre atmosphère de culture en CO2.Nous allon réaliser une culture de levures dans un milieu contenant du sucre ( saccharose, sucre en poudre qui est un dimere de glucose et de fructose). Dans une bouteille débarassée de son goulot mélanger:

-15g de sucre de table

-500mL d'eau

-quelques mg de levure de boulanger.

Bien homogénéiser la suspension obtenue. La levure devrait se developper et produire un dégagement de CO2. La croissance de la levure peut etre evaluée par observation du trouble de la solution qui est proportionnel à la biomasse produite ( la quantité de levure s'étant développée). La croissance optimale se situe aux alentours de 25-30°C, ce qui est a peu pres la température moyenne sous HPS, ce qui ne devrait donc pas poser de problemes.

Le mélange est à renouveler toutes les 72 heures environ, ce qui en fait un procédé assez ennuyeux à entretenir.

En fonction des dimensions de votre espace de culture, vous aurez sans doute besoin d'une plus grande quantité de culture. Sachez qu'il est préférable, pour des raisons de transfert d'O2 dans le milieu de culture, d'utiliser plusieurs cultures d'un faible volume plutot qu'une grosse culture.

Pour le renouvellement des cultures, vous pouvez utiliser un faible volume de la culture précedente, la croissancxe reprendra plus vite qu'avec un nouvel innoculum de levure acheté dans le commerce.

Remarques pour l'optimisation:

-utiliser toujours des recipients biens ouverts et aérés.

-si vous parvenez a mettre au point un system permetant de melanger en continu votre suspension de levures, leur croissance s'en verra améliorée.

-si vous voyez que les levures ne se multiplient pas, essayer des concentration en saccharose croissantes dans le milieu.

-les milieux généralements utilisés en microbiologie pour la croissance des levures continnent des extrait de viandes, vous pouvez toujours essayer de rajouter du Viandox ou des cubes de bouillons de viande ( contenant de la vraie viande, pas seulement du glutamate), qd aux concentrations, allez y progressivement en ne faisant varier que ce parametre. Ceci devrait vous permettre de déterminer les meilleures concentrations pour la croissance de la levure.



b)Les méthodes dites "élaborées".

Ces méthodes reposent toutes sur l'utilisation de bouteilles de CO2 rechargeables louées ou vendues dans le commerce. Generalement ( et c'est surtout vrai pour les grosses bonbonnes comme celles utilisées dans les bistrot pour les "pressions") les bonbonnes sont prétées contre une caution de 50€, seule la recharge en CO2 est payante ( 10€ le kilo environ).

Dans tous les cas, le CO2 contenu dans la bouteille est à haute pression, ce qui necessite l'utilisation d'un détendeur s'il n'est pas fournit avec la bouteille. Le detendeur comme son nom l'indique permet une detente du gaz de la pression dans la bouteille a la pression atmospherique.

Méthode de base:

La methode de base consiste à utiliser une electrovanne permettant un débit controlé de CO2 de 0.6 metre cube par heure.

Cependant, on injecte pas le CO2 en débit continu dans l'atmosphere de culture. Et ce pour deux raisons:

-Lorsque la plante n'est pas éclairée, ce qui correspond à la nuit, la photosynthèse n'a pas lieu, la plante respire comme nous de l'O2 et produit du CO2. Dans ces conditions, l'apport de CO2 dans l'atmosphere de culture est inutile.

-Si votre placard est équipé d'un dispositif d'extraction ( fortement recomandé en cas d'utilisation de lampe HPS), il faut absolument que les cycles d'injection de CO2 et d'extraction soient décalés dans le temps pour eviter d'extraire aussitot le CO2 injecté!

La meilleure solution consiste à programmer votre extracteur pour qu'il s'éteigne juste avant l'injection de CO2 et pour qu'il reprenne environ une heure apres.

On procéde a des injections de CO2 toutes les deux heures et demi environ , à un débit de 0.6 metre cube par heure.

Mais combien de temps doit durer chaque injection pour que l'apport de CO2 soit suffisant?

Pour le calculer, il vous faut calculer le volume de votre espace de culture ( hauteur x profondeurx largeur en metres)

Lors de chaque apport, il faut que vous renouveliez 0.14% de votre volume total de culture soit:

0.0014 x volume de culture= volume de CO2 à aporter a chaque injection.

on a facilement le temps d'injection:

t= volume CO2 à aporter / débit de l'electrovanne

si votre volume est en metre cube et le debit en metre cube par heure, vous obtennez T en heures

ex: Aération d'un placard de 24 metre cubes avec une electrovanne de débit=0.6 metre cube/heure.

0.0014 x 24 = 0.034 metre cubes de CO2 à apporter a chaque injection.

et:

T= 0.034 / 0.6 = 0.057 heures soit 3.4 minutes.

Il ne vous reste plus qu'a utiliser un programmateur pour declencher votre electrovanne pendant la durée calculée précédemment toutes les deux heures et demi environ, ou au mieux une electrovanne programmable.

Méthodes régulées.
Ces méthodes, beaucoup plus couteuses permettent une automatisation de l'injection de CO2 et surtout un control de la concentration en CO2 dans le milieux de culture.

C'est tres simple, on utilise un boitier de type "Shiva CO2000" (1400€ et oui!) ou "Compugaz":
Image IPB
Ces boitiers sont basés sur le principe de la boucle de régulation :
-l'utilisation de capteurs permet de doser en continu le CO2 dans l'atmosphere de culture, une fibre optique permet de savoire quand l'éclairage est en marche (l'injection de CO2 n'est pas effectuée la nuit).

-un intgrateur compare les données recoltées par les capteurs aux données consignes.

-un effecteur va alors regler le débit, la durée, de l'injection de CO2 de maniere optimale.
Image IPB
A- Le gaz est injecté d'en haut et flotte vers le bas sur les plantes.
B- La Fibre optique déconnecte automatiquement le système la nuit.
C- Employez des ventilateurs pour mélanger l'air et le CO2.
D- Le CompuGas contrôle le ventilateur d'échappement qui retire la chaleur et l'humidité et il prépare la pièce de culture pour l'injection de CO2 suivante.
E- La bouteille et le régulateur peuvent-être placé à l'extérieur de votre pièce.

Conclusions:

L'enrichissement en CO2 de l'atmosphere de culture est une méthode efficace basée sur un principe scientifiquement prouvé.

Toutes les méthodes proposés plus haut semblent efficaces, chacune avec ses avantages et ses inconvenients.

Mais il faut comprendre que l'apport en CO2 doit etre utilisé pour ameliorer le rendement d'une culture deja optimisée, l'apport en CO2 constituant le seul facteur limitant la croissance de la plante. Si vous cultivez vos plantes dans des mauvaises conditions d'éclairages ou nutritives, n'esperaient surtout pas de miracle, le CO2 ne fait pas tout.

Pour les cannabiculteurs bricoleurs, les méthodes artisanales sont une voie possible d'optimisation du rendement de culture bien que cela puisse necessiter une fastidieuse période de mise au point .

Pour les cannabiculteurs fortunés, les méthodes élaborées permettant une régulation en continu semblent etre la voie royale vers une optimisation maximale du rendement de culture!
Image IPB
:-)



#2
Evergreen

Evergreen

    Fan de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 977 messages
Bonjour,

Tu as pris du temps pour réaliser ce petit "guide" : c'est bien. Cependant il faut toutefois préciser que dans le cas d'une autoproduction qui se veut modeste, et pour les débutants, l'apport de CO2 soulève plus de contraintes que d'avantages.

Il est nécessaire de savoir contrôler les autres paramètres pour que cela soit réellement efficace (température, engrais, luminosité...). Tu l'as d'ailleurs plus ou moins évoqué.

Il me semble également qu'il a été dit, à plusieurs reprises sur ce forum (la question du CO2 est assez récurrente) que la technique artisanale de la bouteille de soda est obsolète. Cr4b pourra peut être le confirmer.

Cordialement.

#3
jack-herer

jack-herer

    Cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 227 messages
salut pas mal!
Mais Evergreen a raison ces pas pour les debutants le co2

#4
italoricco

italoricco

    Jeune cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 181 messages
Salut jack-herer et evergreen,
Je suis entièrement d'accord avec vos avis.Etant moi même un débutant en indoor j'attendrai d'avoir plus d'expérience dans le domaine mais je compte bien essayer!!:-)

#5
lleyzsdwenn

lleyzsdwenn

    Cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 204 messages
Salut à toutes et tous !!

Quelqu'un aurait-il la formule de la réaction de production de CO2 par "mélange" de NaOhCO3+CH3COOH ?

Si on a la formule de la réaction, on peut calculer en théorie la quantité de réactifs nécessaires pour produire une quantité définie de produit (CO2).
Ensuite en connaissant le volume d'un espace de culture, on peut déduire (masses molaires, etc., volume des gaz parfaits,...) la quantité nécessaire de produit pour saturer ce volume d'air à la concentration désirée, optimum !

Moi, même si je n'appliques pas ce système dans l'immédiat, me contentant d'apprendre à maîtriser les techniques de base de la cannabiculture, ça me plairait de savoir, pour satisfaire ma scientifique naturelle curiosité ! :-D:-D

Public ! Ne votez que si vous savez ! :D:lol:;)
Merci à vous !

Bonne soirée !

#6
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Pfiou oula tout ca pour de la craie et du vinaigre, vieux truc... mais alors dit moi pour produire en gros 4Kg de CO2 sur en moyenne 50 jours de floraison (minimum admettons).
Si mes souvenirs de 4eme sont bons, je connais une reaction chimique qui en utilisant l'O2 de l'air, produit plus de Co2 que de matiere necessaire au depart.
Je parle tout simplement d'une combustion...
Ah oui alors la un petit exemple;
une bougie est composé de 10 à 30% d'acide stéarique C18H36O2 (plus la bougie coule ou fabrique de la cire liquide et moins elle a d'acide)et biensur de paraffine et de cire.
Si la combustion est parfaite et nous l'admettrons ainsi on peut alors produire ;
C18H36O2 + 27 O2 => 18 CO2 + 18 H2O
Cela produit donc 18 fois la masse d'acide de CO2 et la alors cela devient gerable. Car 4000gr/50jours=80gr de CO2 soit donc 80/18 il faut 4.4gr d'acide. Le petite bougie chauffe plat contiennent 30% alors il suffit de faire conssumer une bougie de 13.2g. Pour etre sur il suffirait de bruler 2 bougies sur une durée de 11h maxi.
Deuxieme truc, et pas de moins négligeable aussi, la fabrication d'EAU !!! et oui de la vapeur d'eau et donc une augmentation tres appreciable de l'hygrometrie.

Alors pourquoi les bougies type chauffe plat?
Leurs prix ont en trouve par centaine pour quelques euros.
Leurs praticité a utiliser (tu allumes, tu laisse tomber dans un verre pyrex pour eviter que les ventilos eteignent la flamme)
Leurs composition est faite pour produire une compustion presque parfaite.
Leurs durée a se conssumer en gros 3 à 4h.
Inconvenient; consomme beaucoup d'oxygene donc a proscrire pour les petits espaces et aussi en nuit biensur

Alors je sais pas mais moi ca fait bien longtemps que j'ai une petit verre pyrex dans ma serre et que l'appart est souvent decoré de bougie ;)
  • cha4 aime ceci

#7
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Au dernieres nouvelles on peut trouver des bougies chauffe plat sans parfum pour 9€ les 100.
Une plante necessitant maxi 10gr de Co2/jour => 10gr bougie=>180gr de Co2 , ayant 5 plants actuellement il me faut donc 50gr Co2 soit 2.7gr/ jours la bougie contenant en gros 3gr d'acide,lol trois fois rien en fait.
Donc une bougie chauffe plat est suffisante pour 5 plants, malheureusement elle ne dure que grand maxi 4h voir plutot 3h, le top serait donc d'en mettre une toute les 5h, cela permettrait de produire 2 fois plus que prevu au cas ou ;) et sur une durée de 8 à 10h pour 0.2€/jour, n'hesitez pas...
Cordialement JB.

#8
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
J'aimerais avoir votre avis si certains l'on essayé, et si d'autres ne sont pas "chaud" si je puis dire, sachez que les pros mettent dans leurs serres des "generateurs de Co2" au propane, qui sont ni plus ni moins des chauffeurs de serres, qui en meme temps d'augmenter la T°, augmente biensur le CO2, ainsi que l'humidité en absorbant de l'oxygene, d'ou se rescentie a petite dose d'oppression de manque d'air, chaleur et moiteur, normal ;-).
Et pour ceux qui utilise des placards separés j'aimerais leur aide en faisant un essaie porbant, et la mon regard se dirige vers le ciel numerique esperant peut etre une aide des Dieux de la ganja.
Cordialement JB.

#9
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Suite a quelques jours d'essaie, je peux donc confirmer la durée, qui se situe plus souvent entre 5 et 6h de flamme. Il est donc aisé apres 6h de lumiere de remettre une autre bougie.
Pour ma part j'attends donc avec impatience de voir le resultat pour comparer la production a mes anciennes sessions.
Et pour toutes les personnes qui veulent tester, j'attends donc vos commentaires, cordialement JB.

#10
skunk_11

skunk_11

    Découvre Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 98 messages
salut a vous tous , je lis avec plaisir vos debats sur l'utilisation du CO2 et je constate que si les avis divergent pas mal , les techniques et leurs inconvenients notoires restent les memes. Par contre j'aurai une question:
A quel moment de la croissance de la plante faut-il utiliser un ajouts de CO2 dans le placard?
Est ce durant toute la croissance et la floraison?

merci de vos reponse

#11
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Dés le debut

Certain souffle meme dans leur petite serre, comme apport de Co2, humidité et chaleur le matin au reveil.

:-P

#12
skunk_11

skunk_11

    Découvre Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 98 messages
Merci JBdu14 pour ta reponse rapide et claire, je vais opter pour la diffudion lente de co2 par le melange de levure de sucre et d'eau. Je suis en plein calcul pour fabriquer un caisson diffuseur qui ne fonctionnerai que pendant l'eclairage avec un ventilo de pc brancher sur le minuteur de la lampe pour ventiler le co2 et avec un bout de plastique sur le ventilo ca peut faire effet de valve qui se fermerait quand le ventilo s'eteindrait.Pour ne pas laisser passer le co2 pendant la nuit.Ca implique donc je pense de faire de l'autre coté du caisson un genre de soupapes de decompression pour laisser passer le co2 la nuit mais vers l'exterieur du placard pas l'interieur.
Si vous avez des idées ou autres n'hesitez pas , a tous on peut pondre un bon systeme plus ou moins fiable. :-P

#13
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Salue a toi,
Donc tu te lance dans due gros alors?
Car si tu te souviens bien, pour la production de suffisement de Co2 il te faudra au moins 80 litres de melange, par plantes sur 2 mois.
Moi je prefere passer par la bougie, qui apporte bien plus de Co2 et H2O que par un melange levure sucre, qui risque souvent via des micros bulles atteindrons tes plants et risque de les contaminer par des champignons due a la levure biensur.

#14
skunk_11

skunk_11

    Découvre Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 98 messages
salut JBdu14 , non je me lance pas dans du gros mais je suis tres bricoleur et j'aime bien ce genre d'experience.
Merci pour les chapignons due a la levure j'y avais penser.par contre c'est pas 80 litres pour 2 mois mais 16. une bouteille de 1L5 remplie de melange a buller fort pendant 4 jours dans mon garage et au bout de 5 jours et demi ca s'est stabiliser , et en vidant un peu d'eau et en rajoutant un peu de sucre et un peu d'eau c'est reparti. Donc je pense que 2 litres de melange par semaine ca doit le faire , le seul probleme comme avec les bougies c'est qu'on ne controle rien du tout. Mais tu as eu raison de soulever le probleme de champignons , c'est pour ca que dans mon post precedent je parlai de fabriquer un caisson diffuseur qui ne serait pas dans le placos , et qui ventilerai vers le placos , si t as peur des eclaboussures ( choses facilement gerable ) je pense si je le fait, a mettre entre le caisson et le placos un filtre du style des hottes aspirante? Dés que le caisson est fabriqué et que le systeme sera OK je vous mettrai des tofs en ligne. :-D

#15
chte

chte

    Découvre Cannaweed

  • Cannanewbie
  • 5 messages
Salut!!
je pense que les bougies c'est pas top (risque d'incendit!!)
mais si il y a des adeptes pourquoi pas :-P

#16
virus3

virus3

    Cannaweedeur

  • Cannaweedeur
  • 266 messages
Faut pas oublier qu'avec les bougies on peut faire des dansses vodoo et accéler la production de THC !!!
javascript: justReturn()
:-o


OK je sort ... @plus et bonne chance a ceux qui utilise des procédés comme ceux la !!
  • Yellowcoke31 aime ceci

#17
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Alors si tu espere faire une amelioration avec une bouteille de 2 litre bonjour car il faut au moins produire un bon Kg de CO2 par plantes, et je penses pas que tu pourras alors en produire autant meme en 2 mois et ce pour un seul plant mais bon j'attends de voir ton resultat pour ma part j'ai deja vu la difference et ayant un placard en dure et assez grand L1,8m x l1,8m x h2,2m. De plus les bougie chauffe plats sont tres plates et un petit photophores enfin un verre resistant a la chaleur est suffisant pour le protegé de tout (chute trop de vent etc...)

#18
weednovice

weednovice

    Découvre Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 83 messages
bonsoir à tous

moi je suis encore au lycée en terminale scientifique et j'ai une question à vous poser ayant un peu l'habitude de magner les équations de réactions chimiques les masses molaires, le cycle de Calvin etc.... mais surtout l'équation de la photosynthèse qui nous intéresse plus particulièrement

pardonnez moi si ce que je vous dit vous semble stupide moi c'est ma première culture et je me pose des questions

Dans le cycle de vie de la plante elle a besoin d'un jour mais ausi d'une nuit pour sa période de repos
Lorsque vous placer des bougies dans vos placards (moi perso je cultive en outdoor mais je trouve ça quand meme très intéressant pour le début dans plants qui se fait en intérieur) la flamme de la bougie crée une lumière

Vous ne pensez pas que cette lumière risque de déstabiliser votre plante dans son cycle de "someil" et donc peut générer un stress qui pourrait la perturber ????

il faut aussi savoir que le CO2 est plus lourd que l'air il a donc tendence à "tomber" à aller vers le sol il serait donc préférable pour vous de placer un ventilo qui souflerait vers le haut pour créer un courant d'air à reflux
je m'explique lorsque l'air viendra taper le haut de votre placard il sera rediriger vers le bas ce qui cré alors un cycle et donc ce reflux

voila merci de répondre et dites moi ce que vous en pensez merci les gars

#19
JBdu14

JBdu14

    Expert de Cannaweed

  • Cannaweedeur
  • 4918 messages
Reflechie bien toi qui est justement encore en cours !!!
Premierement les plantes n'absorbe le CO2 qu'en journée pendant leurs activitéees, donc pas de probleme de lumiere.
Deuxiemement certe le CO2 est lourd mais avec la flamme le CO2 est tres chaud et donc remonter vers mes ventilos qui eux le repartisse partout car 2 ventilo de 30cm sur pieds rotatif.
Voila rien de plus simple.
  • carlo le calamar aime ceci

#20
Wasabi Shot

Wasabi Shot

    Traveling Soul

  • Banni
  • 4929 messages
  • LocalisationBarcelona
Salut! les bougies vont bien chauffer l'espace à mon avis...L'idée est interessante mais je ne sais pas trop ce que cela peut donner....