Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !
- - - - -

La Société de l'Assurance Automobile du Québec (SAAQ) lance une campagne contre le cannabis au volant


QUÉBEC – Moins d’une semaine après le dépôt du projet de loi fédéral sur la légalisation du cannabis, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) a lancé mardi une campagne de sensibilisation sur les effets de la marijuana au volant.

 

 

La campagne met en garde contre les effets du cannabis concernant les délais de réaction lors de la conduite automobile. Elle s’adresse aux conducteurs âgés de 18 à 44 ans, mais en mettant l’accent sur les 18-24 ans. Vous pouvez voir la vidéo de la campagne ci-dessous.

 

«Il ne fait aucun doute que le cannabis produit des effets qui nuisent à la capacité de conduire. Il est donc important, pour le gouvernement du Québec, de s'assurer que le réseau routier est sécuritaire pour l'ensemble des usagers», a expliqué le ministre des Transports, Laurent Lessard, par communiqué.
«Nous souhaitons ainsi améliorer le bilan routier en conscientisant les conducteurs quant aux dangers de la conduite sous l'influence de la drogue», a-t-il ajouté.

 

L’impact de la marijuana sur la conduite automobile est déjà bien étayé par les statistiques. En effet, 18 % des conducteurs qui sont morts sur les routes du Québec, entre 2011 et 2015, avaient du cannabis dans le sang. Et 30 % d'entre eux étaient âgés de 16 à 24 ans.
De plus, selon un sondage réalisé en 2016, 25 % des conducteurs qui ont pris de la drogue dans la dernière année ont affirmé avoir conduit un véhicule après avoir consommé, signe que les impacts sur la conduite sont peut-être sous-estimés par les automobilistes.

 

La conduite avec capacités affaiblies par la drogue est une infraction criminelle. Comme pour l'alcool au volant, les sanctions sont sévères et peuvent inclure une amende, la perte du permis de conduire et l'emprisonnement, a précisé la SAAQ.
Cette campagne de sensibilisation, qui se déroule jusqu’au 14 mai, se déploiera principalement à la télévision ainsi que sur différents médias numériques comme Facebook, YouTube ou Spotify.

 

Source: journaldequebec.com

 





0 commentaire(s)