Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !
* * * * *

Pourquoi il faut légaliser le cannabis en France


La répression du trafic, loin d'empêcher le développement du marché, l'encourage. Aux problèmes sanitaires, s'ajoutent des dommages sociaux et une charge de travail considérable pour la police.

 

 

 

 

Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, a confirmé, dès le 24 mai, la promesse de campagne du candidat devenu président, Emmanuel Macron, de contraventionnaliser la détention et l'usage de cannabis. Bonne nouvelle : le tollé général qui suit toute prononciation du mot « cannabis » dans la bouche d'un ministre n'a pas eu lieu, on avance… Une autre bonne nouvelle est qu'on limite le gaspillage de ressources publiques allouées à la répression de l'usage de cannabis.

 

Soyons toutefois réalistes, la mauvaise nouvelle est que cette mesure ne changera finalement pas grand-chose à la situation catastrophique que connaît la France sur ce sujet. Nous sommes l'un des pays européens les plus gros consommateurs de cannabis. En 2014, 4,6 millions de Français concédaient avoir fumé du cannabis dans l'année écoulée, dont 1,4 million au moins 10 joints par mois, et 700 000 Français en avaient fait un usage quotidien. Quasiment un jeune de 17 ans sur deux a déjà expérimenté cette substance vendue par le marché criminel. La politique répressive poursuivie depuis 1970 n'a pas empêché l'instauration d'un marché concurrentiel du cannabis. Pour s'en convaincre, il suffit de constater que les parts de marché se disputent par règlements de comptes de plus en plus sanglants.

 

Finalement, le cannabis est en l'état à l'origine d'une catastrophe sociale : une partie de la jeunesse sans horizon professionnel est enrôlée bon gré mal gré dans les trafics et l'argent généré fait ainsi vivoter une fraction de la population. Certains quartiers et zones périurbaines sont complètement sclérosés par le trafic, à tel point que même les habitants craignent de rentrer chez eux.

 

Malheureusement, aucune demi-mesure ne réduira significativement les dommages socio-sanitaires du cannabis. Seule la création d'un marché légal et réglementé le permettrait, comme l'ont bien compris nombre d'Etats américains, l'Uruguay et demain le Canada. Il faut légaliser le cannabis en France mais évidemment pas n'importe comment.
Même si son usage peut s'inscrire dans un cadre thérapeutique, c'est bien un objectif de santé publique qui doit avant tout être poursuivi. La prévention, la réduction des risques et la prise en charge sanitaire de la dépendance à cette substance doivent être mises en avant.

 

A l'instar de la lutte contre le tabagisme, de puissants outils protégeant les mineurs et les populations non consommatrices devraient être mis en place : interdiction de la publicité et de toute forme de marketing, interdiction de vente sous condition d'âge, interdiction de consommation dans les lieux à usage collectif, politique agressive de taxation, etc. Notons au passage que, débarrassées de la quasi-entièreté du marché illégal, les forces de police retrouveraient de l'efficacité dans la lutte contre le marché noir résiduel et contre les autres marchés criminels.

 

DANS L'OPTIQUE DE CONTRÔLER LA QUALITÉ DES PRODUITS, UNE FILIÈRE AGRO-CANNABIQUE POURRAIT VOIR LE JOUR.

 

Dans l'optique de contrôler la qualité des produits, une filière agro-cannabique française pourrait voir le jour, en plus d'autoriser une petite production individuelle ainsi que les Cannabis Social Clubs, associations à but non lucratif d'usagers-cultivateurs comme on en trouve déjà en Espagne ou en Belgique. Le cannabis français serait vendu dans un réseau de distribution dédié et agréé par une autorité administrative indépendante sous condition du respect d'une charte professionnelle et de dispensation d'outils de prévention et de réduction des risques.

 

Finalement, les recettes fiscales générées financeraient le dispositif réglementaire, préventif et sanitaire. Une partie de ces recettes permettrait à la République de réinvestir les actuelles zones de trafic en finançant des politiques de la ville, de cohésion sociale, d'éducation, de formation et pourquoi pas d'accompagnement à l'entrepreneuriat. Il y a urgence à véritablement agir et à inventer un modèle français de gestion légale du cannabis, ceci avant que les lobbies nord-américains ne forcent l'ouverture du marché européen selon leurs propres règles du jeu.

 

Par Christian Ben Lakhdar

 

Professeur en sciences économiques à l'université de Lille, auteur de De l'intérêt de sortir le cannabis des réseaux criminels, Le Bord de l'eau, 2016.

 

Source: marianne.net

 

Interview Christian Ben Lakhdar - Vox Pop - ARTE - diffusée le 06 novembre 2016:

 


  • KingzSHABABA, totor738, liloutedebordeaux et 4 autres aiment ceci



8 commentaire(s)

Photo
watiweedpouce
31/07/2017 14:24

L’égaliser le Cannabis en France !

Ce n'est clairement pas envisageable, déjà nous autorisé deux, trois plants, serait un miracle...

Pauvre de nous, (pensé a nos quartier) il a dit, que vont ils devenirs !?!

Affaire à suivre.

    • Demourok, Pat nikox et Alanana aiment ceci
Yep,

La majorité des mentalités ne comprendrons pas dans ce sens et ils resterons bloqué sur leurs préjugés, bien que des personnes essaient des solutions.

Cela ne passera pas. Comme toujours.

++
    • Demourok et watiweedpouce aiment ceci

"Il y a urgence à véritablement agir et à inventer un modèle français de gestion légale du cannabis, ceci avant que les lobbies nord-américains ne forcent l'ouverture du marché européen selon leurs propres règles du jeu."

 

Malheureusement c'est comme ça que cela va se passer ...

    • Demourok aime ceci
Photo
Pat nikox
01/08/2017 19:02
Bonjour,

Le marché parallèle en France est une catastrophe dans les quartiers où tous les jeunes participent à ce trafic.

Ce n'est pas en installant un systeme de contravention que l'on va permettre une sortie de cette misère sociale...mais bon c'est toujours mieux qu'une garde à vue de merde quand on est chopé avec un peu de weed, on avance doucement on est en France ne l'oubliez pas.

Ciao
    • Demourok et watiweedpouce aiment ceci
Photo
jamaisdirejamais
02/08/2017 09:32

bonjour

 

le souci du cannabis thérapeutique ou médical/médicinal en France c'est la prise en charge . . . .

 

si les autorités reconnaissent un quelconque interet medicale, il faudra revoir tout le systeme de secu . ..  je crois pas que certains voient d'un bon oeil le fait que les malades  (meme si c'est justifié ) se voient leurs weed remboursée .. . . ou legaliser l'usage recreactif en meme temps et le taxer pour le remboursement des malades .. . 

    • Demourok aime ceci
Photo
liloutedebordeaux
03/08/2017 14:26

J'adore tout cet article. Je le trouve très bon et très bien écrit. Bravo pour avoir plaidé en faveur du Cannabis Social Club. La dépénalisation pourrait le permettre avec un modèle calqué sur celui de l'Espagne.

    • Demourok aime ceci
Photo
OUADADADANG BANG
04/08/2017 17:43

On fumeras la Weed du service publique un réseau qui seras Financé par les impôts !! La geule des patriotes réac quand y vont savoir qu'avec leur impôts l’état s’achète des lampes des VMC et fait pousser DE LA DROGUE !!! Punaise y'as potentiellement moyen de taper des bonnes barres !  

Photo
liloutedebordeaux
05/08/2017 16:18

Si c'est un système de cannabis social club, ce n'est pas l'état qui va financer quoi que ce soit, mais nous qui allons payer nos propres installations et tout de A jusqu'à Z. En fait, c'est comme si tu vas voir des jardiniers qui font pousser pour toi. Donc tu payes une partie du matériel, des locaux, des jardinier etc.. dans le prix de ta weed que t'achètes. Mais c'est pas un problème ça. C'est un petit système qui marche bien et qui permet de faire fonctionner une petite exploitation en circuit court. Ça se monte vite et c'est viable tout de suite et tous les espagnols qui connaissent y trouvent ça super.