Le cannabis influence-t-il les résultats scolaires ?

Le cannabis influence-t-il les résultats scolaires ?
By mrpolo ,

L’hypothèse d’un effet direct de la consommation de cannabis sur la concentration, la motivation, et à terme la réussite scolaire des jeunes, est soutenue par des données de recherches en neurosciences montrant des lésions spécifiques chez les adolescents consommateurs. Explications.

 

 

 

Maria Melchior, Directrice de recherche Inserm et ses collègues français et nord-américains, ont ainsi voulu étudier l’existence d’une éventuelle relation causale entre l’initiation précoce de la consommation de cannabis (avant 17 ans) et le niveau d’étude atteint plus tard.

 

Leurs résultats, qui portent sur plus de 1000 personnes, ont été publiés en mai dernier dans la revue International Journal of Epidemiology et viennent compléter les études déjà disponibles qui montrent que la consommation de cannabis durant l’adolescence prédit le niveau d’études atteint plus tard. Cependant, de nombreux facteurs qui rendent certains jeunes plus susceptibles de consommer du cannabis de manière plus précoce que d’autres, n’avaient pas été pris en compte, tels que les caractéristiques familiales ou encore les difficultés psychologiques ou scolaires.

 

De nouvelles analyses qui précisent les résultats…

 

Les analyses des chercheurs sont basées sur les données de la cohorte TEMPO qui en 2009 a recueilli des informations auprès de 1103 personnes âgées de 25 à 35 ans. Les parents de ces jeunes adultes font partie de la cohorte GAZEL, une étude longitudinale qui a débuté en 1989.

 

Ceci permet de documenter les caractéristiques de leur milieu social d’origine ainsi que leur comportement et parcours scolaire dans l’enfance. L’initiation précoce du cannabis a été définie par une consommation avant 17 ans. Le niveau d’études atteint a été défini par l’obtention ou non du baccalauréat.

 

Afin de comparer les consommateurs précoces (<17 ans) et non précoces (>=17 ans) de cannabis aux non consommateurs, des scores de « propension » ont été calculés à partir des caractéristiques sociodémographiques des participants et de leurs parents, et intégrés aux analyses. Plusieurs conclusions en ont découlé :

 

— En prenant en compte l’âge et le sexe des participants, par rapport aux non-consommateurs de cannabis, les consommateurs précoces ont une probabilité plus élevée de ne pas dépasser le baccalauréat (OR=1,77, IC95% 1,22-2,55).

 

— En prenant en compte les caractéristiques individuelles et familiales susceptibles de prédire l’initiation précoce du cannabis, cette association est légèrement diminuée mais reste statistiquement significative (OR=1,64, IC95% 1,13-2,40).

 

— Les jeunes ayant initié la consommation de cannabis après 17 ans ont un niveau de diplôme comparable aux non consommateurs.

 

— La consommation précoce de cannabis et le niveau d’études semblent plus fortement associés chez les jeunes filles que chez les jeunes garçons.

 

« La consommation précoce de cannabis peut donc induire des difficultés scolaires, se traduisant à terme par un niveau d’études inférieur à celui obtenu par des jeunes non consommateurs, et ceci quel que soit le milieu social considérées, les difficultés psychologique ou scolaires des jeunes ».
« Les mécanismes par lesquels la consommation de cannabis à un âge précoce affecte le devenir scolaire peuvent avoir trait à la baisse de la motivation, aux problèmes de mémorisation et de concentration, entre autres », expliquent les chercheurs. « Dans un contexte où en France un collégien sur dix (un sur cinq en 3ème) et près d’un lycéen sur deux a déjà expérimenté le cannabis, le recul de l’âge d’initiation de l’usage de ce produit est un objectif de santé publique majeur », estiment-ils également.
L’étude TEMPO a reçu le soutien financier de la MILDECA, de l’INCA, de l’IRESP et de l’ANR.

 

Par Vanessa Bernard

 

Source: observatoire-sante.fr


  Report Article


User Feedback


Ouais.. toujours pareil ces études c'est un peu n'importe quoi..

 

Tu peux fumer 4/5 bedo par jour et très bien t'en sortir scolairement parlant tout dépend de la motivation, de l'ambition et du sérieux de la personne

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Ouais.. toujours pareil ces études c'est un peu n'importe quoi..

 

Tu peux fumer 4/5 bedo par jour et très bien t'en sortir scolairement parlant tout dépend de la motivation, de l'ambition et du sérieux de la personne

 

Bonjour,

Il est justement expliqué que ce sont ces points qui manquent aux consommateurs trop jeunes 

et cite:

« Les mécanismes par lesquels la consommation de cannabis à un âge précoce affecte le devenir scolaire peuvent avoir trait à la baisse de la motivation, aux problèmes de mémorisation et de concentration, entre autres », expliquent les chercheurs.

 

Après ils ne disent pas que c'est impossible de réussir en fumant, simplement ça sera plus compliqué car moins motivé et plus de perte de mémoire (c'est pas l'idéal de perdre la mémoire au moment où l'on étudie)

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Yo,

 

Très bien mais pourquoi il généralise tout alors qu'ils font des études sur un échantillons extremement faible de consommateur..

J'étais dans un lycée en banlieue parisienne, pour te dire tout le monde fumais (même des profs :P) et pourtant la majorité de mes amis qui sont des gros fumeurs comme moi sont dans des écoles d'ingénieurs, de médecines etc

Tout ce que je dis c'est que ces soit disant analyses sont inéficaces et iréelles.

 

Bien-sûr que cela endommage le cerveau mais au bout d'un moment c'est soulant d'entendre tout les jours que tu "rate ta vie" avec la weed.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut

 

Wouuaaa les gars vous soûlez un peu à nier tout et n'importe quoi, on en a tous fait l'expérience à l'école quand on fumait des joins, ça avait une conséquence sur nos capacités à nous concentrer, à nous motiver, tu auras toujours un type pour te dire: NON NON, alors qu'il était le plus impacté de tous par ça

 

Arrêtez de nier les effets néfastes du cannabis, car il y en a...

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Guest znK777

Posted

Salut.

Pour moi la weed ( la bonne sativa ) augmente la concentration et la motivation .

 

C'est sur que si les jeunes fument du massive bloom ou du pneu en buvant du tord boyaux  , Adios les neurones :/

 

Cannabis est un bien grand mot .

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut.

Pour moi la weed ( la bonne sativa ) augmente la concentration et la motivation .

 

C'est sur que si les jeunes fument du massive bloom ou du pneu en buvant du tord boyaux , Adios les neurones :/

 

Cannabis est un bien grand mot .

++

Exactement et même plus , le vrai problème du cannabis est sa teneur en THC. Les plantes à 20% de THC , l'huile , etc...

 

Les fleurs que j'ai fumé dans ma jeunesse n'excèdaient pas les 8% , le délire était bon et je n'étais pas démotivé.

 

Maintenant , si les jeunes fument un joint bien chargé d'amnésia à 07h45 juste avant d'aller en cours , forçément ça coince...

 

Et autre chose aussi dont personne ne parle le THC a une propriété fabuleuse dont je me délecte chaque fois que je suis sous effet : l'acuité auditive est décuplée. Que ce soit sur le plan émotif ou physique les sons sont bien plus clairs ( cristallin) , les paroles sont transcendantes , on a l'impression que les gens parlent au ralenti comme si le cerveau allouait davantage de ram pour le traitement du signal auditif.

 

Je précise que je suis malentendant avec 85 dB de pertes sur les 2 oreilles depuis la naissance. En gros j'ai une surdité fin moyenne début sévère et que les appareils auditfs que je porte font 80% du boulot. Les 20% c'est grace au THC qui me place dans un confort d'écoute acceptable.

 

Il n'est pas exagéré de dire que cette molécule est indispensable à ma vie socio-professionnelle et que je regrette de ne pas en avoir consommé tôt dans mon enfance.

 

Sur ce le THC a des effets secondaires , qu'il faut maîtriser en permanence , genre être défoncé et ne pas le laisser paraître.

 

Au revoir

 

PS : et oui il est vrai que le cannabis est responsable de lésions cérébrales et aussi d'emphysèmes ( dégradation des alvéoles pulmonaires).

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Guest znK777

Posted

re

 

Exactement  comme facteur  il y a :

-la puissance 

-la famille ( sativa ,indica, hybride)

-la façon d'on elle es cultivé ( engrais , rinçage , séchage )

-la façon de consommation ( fumé , vapoté , mangé , huile par la peau )

-l'état d'esprit de la personne qui en consomme 

-mélangez avec du tabac ou non

-Les personnes qui a autours l'ors de la consommation 

 

Du bon cannabis en vaporisation ou mangé régénère les cellules du cerveau et ne fait aucun dégât au poumon . 

 

Mais le gros problème est se marché noir affreux  , ou les mec pensent qu'a l'argent  :

-Engrais chimique a dose abusé , sans rinçage (  le seul effet qui a c'est l'engrais qui défonce le corps )

-Mauvais séchage ( Chlorophylle cancérigène)

-Souvent tout le thc et devenu du cbn ( mauvaise conservation) .

-Sans parlez du pneu 

 

Dans ma jeunesse j'ai essayé plusieurs fois du canna du marché noir (pneu,mauvaise weed) mais je trouvé sa nul limite sa me dégoûté , Jusqu'au jour ou j'ai gouttez a de la vrai weed d'un puriste , ma vision sur le canna a changé . 

Même a Amsterdam c'est bien mais pas super ( sa manque d'amour et la qualité est moyenne)

 

Depuis je travail pour faire de l'ultra qualité . Même une weed a 8 % de thc ultra qualité peu choqué un gros fumeur .

 

L'effet néfaste est l'addiction , mais qui reste maîtrisable avec un bon mental . Mais bon les addictions dans cette société sont bien plus nombreuse et nocive : Tabac , Alcool , Café , Sucre ect 

Combien d'enfants son complètement accro au sucre ? 

 

PS:Les engrais chimique ne donnerons jamais de l'ultra qualité et au final moins de prod que l'organique géré .  Même en orga pas géré vaut mieu faire moins en prod que de s'auto empoisonné voir même empoisonné son entourage .

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

znK777 a dit : Du bon cannabis en vaporisation ou mangé régénère les cellules du cerveau et ne fait aucun dégât au poumon 

 

Je n'ai pas le niveau en médecine mais le pneumologue chirurgien que j'ai consulté m'a bien précisé que le THC est responsable des emphysèmes , brulé ou vapoté c'est pareil à partir du moment ou le THC traverse tes poumons il bloque le mécanisme d'expulsion d'air au niveau des alvéoles ce qui a pour effet une apparition de bulles d'air entre la plèvre pariétale et viscérale = PNEUMOTHORAX. 

 

Voilou , le THC a des vertus extraordinaires mais c'est aussi une saloperie...

 

​Quand il est ingéré il fait des dégats irréversibles au cerveau quelque soit l’âge ça a été prouvé il y a bien longtemps déjà 

 

Au revoir

Share this comment


Link to comment
Share on other sites