Interrogés lors d’une consultation citoyenne, les Français se disent partisans d’une légalisation du cannabis récréatif

Interrogés lors d’une consultation citoyenne, les Français se disent partisans d’une légalisation du cannabis récréatif
By UFCM-I Care ,

 

Interrogés lors d’une consultation citoyenne, les Français se disent partisans d’une légalisation du cannabis récréatif

 

 

Plus de 250 000 personnes ont participé à la consultation lancée par une mission d’information parlementaire. 80 % se disent pour une autorisation de la consommation et de la production dans un cadre régi par la loi.

 

 

La fin d’un tabou ? En un peu plus de six semaines, 253 194 personnes ont participé à la consultation citoyenne en ligne sur le cannabis récréatif, lancée le 13 janvier par une mission d’information parlementaire et qui s’est achevée dimanche 28 février.

D’après les résultats de cette consultation, 80,8 % des répondants se disent d’accord avec une autorisation de la consommation et de la production de cannabis dans un cadre régi par la loi, ont affirmé des sources parlementaires à l’Agence France-Presse (AFP), lundi.

Par ailleurs, 13,8 % se déclarent favorables à une dépénalisation de cette drogue, dont l’usage est interdit en France. A l’inverse, 4,6 % sont pour un renforcement des sanctions et seulement 0,8 % pour le maintien du cadre légal en vigueur.

Un peu plus de 30 % des répondants à cette consultation citoyenne ont déclaré ne jamais avoir consommé de cannabis. 38,3 % affirment en consommer occasionnellement, 17 % régulièrement et 13,9 % disent avoir une consommation quotidienne de ce produit stupéfiant.

En réponse à la question « En cas de légalisation, comment imaginez-vous le commerce du cannabis ? », 62,4 % des participants imaginent une commercialisation du cannabis dans des boutiques spécialisées, 24,2 % en vente régulée sur le modèle de l’alcool, 8,6 % dans les bureaux de tabac et 3,8 % en vente libre.

En cas de légalisation ou de dépénalisation, les répondants sont, dans leur très grande majorité, favorables (86 %) à ce que l’Etat permette aux particuliers de cultiver eux-mêmes des plants de cannabis dans des limites fixées par la loi.

« Constat de l’inefficacité de la législation actuelle »

« On sait désormais que la légalisation du cannabis n’est plus un tabou en France et que nos concitoyens font le constat de l’inefficacité de la législation actuelle en la matière », a estimé, dans un communiqué, la rapporteure du volet « récréatif » de la mission parlementaire, la députée La République en marche (LRM) Caroline Janvier.

Article réservé à nos abonné

« Il faudra lancer une vraie consultation populaire et, pourquoi pas, un référendum », a estimé, dimanche sur Franceinfo, Jean-Baptiste Moreau, député LRM de la Creuse et rapporteur général de la mission d’information, assurant vouloir faire des propositions d’ici un mois.

« Aujourd’hui, on fait face à une interdiction mais à une consommation record, donc la situation n’est pas tenable », a ajouté l’élu, qui s’est dit favorable à une légalisation du cannabis. « On a une économie parallèle très conséquente qui s’est constituée et qui finance d’autres réseaux, trafics d’armes et autres. »

Malgré l’interdiction, la France reste le pays européen où la consommation régulière de cannabis est la plus importante, selon l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies. Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, qui a fait de la lutte contre le trafic de stupéfiants une priorité, s’était dit, en septembre, opposé à la légalisation de « cette merde ».

Le cannabis récréatif est l’un des volets sur lesquels la mission parlementaire s’est penchée, après le cannabis thérapeutique et le CBD. Autorisée en 2019 par l’Assemblée nationale mais repoussée par la crise sanitaire liée au Covid-19, l’expérimentation du cannabis thérapeutique (à l’exception de celui à fumer) pour au moins 3 000 patients souffrant de maladies graves doit commencer au plus tard le 31 mars.

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/03/01/interroges-lors-d-une-consultation-citoyenne-les-francais-se-disent-partisans-d-une-legalisation-du-cannabis-recreatif_6071612_3224.html?utm_medium=Social&utm_source=Facebook#Echobox=1614629049

 

on en parle sur le forum


  Report Article


User Feedback




il y a 2 minutes, Meri a dit:

Salut

 

Je voudrais faire part de mon inquiétude du cannabis "bien être" en tant que consommateur, auto producteur mais également en tant que passionné par la génétique cannabique.

 

Voila 15ans que j'ai planté ma 1ere graine de cannabis et depuis, cette passion ne m'a jamais lâché. 

 

J'ai choisi la voie de la culture organique et éco-responsable plutôt que l'hydroponie ou je ne sais quel autre moyen de faire fleurir une plante sans qu'elle est vue un grain de terre de toute sa vie. Je préfère également le breeding naturel à la manipulation de souches génétiquement modifiées comme il se fait déjà aux USA et au Canada, là encore question d'éthique, consommer un produit qui à mit le temps pour voir le jour et se parfaire plutôt qu'un résultat de test génétique.

 

Je respecte le choix de ceux qui utilisent ces méthode, chacun fait comme il veut pour sa consommation mais je ne peux rester muet face à la menace de la démocratisation de ces dernières.

 

Madame Janvier, rapporteure thématique de cette mission de consultation citoyenne, cite beaucoup l'appellation "cannabis bien être" dans ses interventions à la radio ou sur des interviews vidéo.

Elle valorise beaucoup ce cannabis bien être, autrement dit le cannabis avec un taux de CBD élevé et un taux de THC réduit au minimum voir à 0.

 

Le CBD et le THC étant présent dans toutes les génétiques originelles, à des taux variants selon la provenance, l'environnement et la génétique, il est difficile d'en expulser un sans avoir de conséquence sur l'autre.

 

Dans les années 60/70, le cannabis était moins fort, plus instable et avec des graines. Les Pays-Bas ont joué un rôle crucial dans le cannabis qu'on connait aujourd'hui en particulier Ben Dronkers dans les années 70/80.

A travers Sensi Seeds, ses travaux en génétique ont dopé l'évolution cannabique hybride et beaucoup de leurs génétiques ont servi à l'élaboration des variétés que l'ont connait aujourd'hui. Alors oui, y'a pas que ce bon vieux Ben, mais il faut rendre à César ce qui appartient à César.

 

A l'époque, il voulait faire de l'herbe plus stable et adapté aux consommateurs. Produire plus ou moins fort, avec des effets plus ou moins long, gout et odeur différents, ce que tout cannabiculteur cherche à faire: de l'herbe d'exception.

Dans le temps, en augmentant la puissance des génétiques en taux de THC à travers les différents croisements, le taux de CBD à réduit au fur et à mesure que le taux THC augmentait. En effet le ratio THC/CBD est étroitement lié.

 

Le 1er pays à entreprendre des recherches officielles sur le cannabis CBD et ses vertus c'est les USA en 1996 en Californie, puis la Suisse. Si on regarde le tableau de breeding de Sensi Seeds, on s'aperçoit que leurs 1eres variétés CBD sont issue de croisements avec des plants US ou la SwissDream des Suisses qui est elle même issue de génétique US.

 

Bon, je veux bien que le CBD fait du bien, qu'il a des vertus mais est ce pour autant qu'on doit laisser les US ou le Canada envahir le marché cannabique Européen et donc le futur marché Français avec leurs OGM? Parce que oui, il ne faut pas se leurrer, c'est bien de l'OGM dont on parle. Je ne veux pas faire ma sainte ni touche genre "alala il a mit de l'OGM dans le cannabis, je vais mourir" mais sur une vision plus large, si on laisse faire, ne serait-ce pas le début de la fin du cannabis récréatif?

 

Je ne peux pas concevoir une réglementation m'obligeant à produire uniquement des souches imposées, comme c'est le cas au Canada. Vous allez dire, t'auras qu'a faire comme tu fais déjà actuellement, produire ce que tu veux "illégalement". Sauf qu'il faut prendre en compte (et merci le Canada pour m'avoir permis de me rendre compte de ça) qu'une fois légalisé, c'est un revenu de l'Etat et donc, toucher aux revenus de l'Etat et fortement plus sanctionné qu'une simple production illégale avant la légalisation.

 

 Je vis actuellement au Canada, avec beaucoup de franchise, les génétiques Européennes n'ont rien à envier au cannabis légal NA. C'est beau, c'est gros, ça sent bon mais c'est tout. En à peine 3 jours de vie ici, on m'a recommandé 3 fois de ne pas me servir à la SQDC (cannabis légal) mais d'aller à Oka, une réserve autochtone qui s'est auto affranchi du droit de vente du cannabis, car le gouvernement Canadien n'a pas tenu compte de leur avis lors de la légalisation du cannabis et des éventuels enjeux économique du marché cannabique à leur égard. Pour avoir fumé du cannabis de jardin durant toutes ces années, le cannabis industriel d'ici est immonde. Ils peuvent écrire 22% de THC sur la petite boite, ça enlève pas le gout des graines ou de leurs bulbes dans certaines marques, ça change rien au très mauvais calibrage du contrôle qualité, 99% des produits sont trop sec à l'achat et surtout, aucune régularité dans la qualité des produits. Puis sincèrement 22% de THC, c'était surement avant que 12 ou 13 paires de mains différentes manipulent l'herbe et qu'elle soit passé dans des machines industrielles de manicure. La moitié des tritri restent collé à la machine et ils le revendent sous forme de skuff. (comme aux Pays-Bas).

 

Suis-je le seul à avoir peur que l'Etat Français profite du trojan Nord Américain CBD pour enfumer les consommateurs de cannabis et imposer un marché d'OGM?

 

Merci de vos retours

 

 

 

Salut

C'est un sujet intéressant 

Il est selon moi évident que si légalisation il y a dans un pays c'est avant tout pour des raison économique 

Il serait hypocrite de dire que l'état fait ça pour des raison sanitaire 

 

Qui dit bénéfice dit forcément qualité réduite selon moi(ya qu'à voir le goût des fruits et légumes actuel) 

 

Mais quand bien même la qualité des produit en général seront moyen

Il restera la liberté à chacun de cultiver ou de vendre un produit de qualité mais la quantité de vente sera forcément revu et le prix aussi 

 

✌️👌

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

@Meri, j'ai les mêmes inquiétudes que toi mais pas uniquement par rapport au CBD mais d'un point de vu global. Tout comme toi, je n'ai pas envie qu'on m'impose une plante de moins bonne qualité, et je rajouterai, plus cher que ce que je suis en mesure de produire.

Là où je ne te rejoins pas, c'est sur la partie ogm. Je n'ai pas encore entendu parlé de cannabis ogm, j'entends par ogm, l'introduction de matériel génétique provenant d'une autre espèce. Peut-être as tu des info plus actuelles que les miennes? 

 

il y a une heure, Auto_Eco_Nome a dit:

Salut

C'est un sujet intéressant 

Il est selon moi évident que si légalisation il y a dans un pays c'est avant tout pour des raison économique 

Il serait hypocrite de dire que l'état fait ça pour des raison sanitaire 

 

Qui dit bénéfice dit forcément qualité réduite selon moi(ya qu'à voir le goût des fruits et légumes actuel) 

 

Mais quand bien même la qualité des produit en général seront moyen

Il restera la liberté à chacun de cultiver ou de vendre un produit de qualité mais la quantité de vente sera forcément revu et le prix aussi 

 

✌️👌

L'état a lancé il y a quelques temps une mission d'information visant à étudier les modalités d'une légalisation du cannabis en France. A priori, les conclusions devraient sortir prochainement mais le député qui copréside cette mission a déjà évoqué les grandes lignes. Et ça va surement te décevoir mais ce qui ressort de cette mission est diamétralement opposé à ce que tu imagines. C'est à dire complètement accès sur le sanitaire avec contrôle d'un taux de thc bas et des prix progressivement prohibitifs, de manière à restreindre la "dangerosité" et la consommation. Et comme disait @Meri précédemment, interdiction d'autoproduire et donc obligation d'acheter le produit proposé par l'état, et répression accrue contre le trafic.

Comme je disais précédemment, le but de la légalisation pour l'état reste le même qu'avec la prohibition, c'est à dire tenter de contrôler et si possible restreindre la consommation. Il est naïf de croire que la légalisation est un cadeau fait aux consommateurs.

 

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Aucun OGM dans le cannabis actuellement, et encore moins en France, où sa culture à but commercial est de toute façon proscrite.

 

De plus, c est un mot qui fait peur, mais on a jamais déploré de morts dans le monde suite à la consommation d OGM. 

 

Et pas de risques de croisement sauvage avec du cannabis sur notre territoire, celui-ci ne poussant pas à l état sauvage...

 

Bonne journée.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Il y a 2 heures, Meri a dit:

Je vis actuellement au Canada,


Yo, je viens de regarder sur le net, apparemment vous êtes limités en nombre de pieds par foyer (4 c'est ça ?) et non en termes de variété non ? Peut tu nous en dire plus ?

Cimer !

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

tu dois prendre les génétiques de santé canada au quebec.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
il y a 19 minutes, Meri a dit:

Salut

 

 

Effectivement les raisons économiques de légaliser le cannabis pour l'Etat sont plutôt positives. Hors mi le business lié directement à la vente, le côté sanitaire est un gouffre financier. Je ne suis pas contre que l'Etat s'enrichisse encore plus sur mon dos, ils le font déjà et le feront toujours, et si ça peut aider à rendre les français plus responsable sur leur consommation, je suis pour.

 

 

J'imagine que t'as déjà entendu parlé de culture OGM dans les pays Nord-Américains, qu'elle soit pour des céréales ou autre. Le Canada produit 75% de leurs céréales en OGM. Il faut bien comprendre que c'est un pays ou le climat n'est pas favorable à la plupart des cultures céréalières. Ils nourrissent leur cochons aux OGM et exportent dans le monde entier ses cochons.( et je ne parle pas des saumons etc etc Pourtant j'imagine que tu n'as jamais entendu parlé de cochons OGM du Canada. Pourtant c'est bien réel et le manque de transparence dans les informations internationale y sont pour beaucoup. La culture transgénique est autorisé au Canada et ici c'est banal. Il faut y vivre pour comprendre.

 

Comment appelles tu la création de génétiques en intervenant directement sur les cellules souches en labo? Un Organisme Génétiquement Modifié. Point.

Si tu penses que ça ne se passe pas comme ça, je peux t'échanger en message privé une conversation par mail avec un producteur d'ici, ou il me conseille CLAIREMENT d'abandonner l'idée de devenir breeder en utilisant les méthodes, je cite "remontant à l'Age de pierre" qui sont les méthode de croisements male/femelle et plutôt de partir dans l'optique de la chimie car je cite "Les gars font des nouvelles génétiques avec des cellules souches". 

Sur une échelle de lucidité, en ce qui concerne le nombre de mort due aux OGM, ta remarque se situe au bout de ton nez. Il faut voir plus loin. Dans 50ans? Dans 100ans? Et je ne parle pas que du nombre de mort mais plutôt des effets désastreux de la démocratisation OGM en général. Baisse de la qualité des produits, déséquilibre de la nature du aux nouvelles génétiques et surtout il faut prendre en compte le marché international, qui voudra d'une herbe OGM quand il peut faire de l'herbe ancestrale. Ici le gramme d'herbe de qualité moyenne bio-organique se vend plus cher qu'une herbe produite en hydro plus forte en THC. Premièrement parce que c'est rare, le Canada n'a pas un climat propice à la culture cannabique naturelle et doit donc inventer des serres adapté à cette culture, ça à un coût. Deuxièmement parce que c'est quand même mieux de consommer un produit saint issue d'une agriculture bio et écoresponsable. Ce qui prouve que les produits issue d'une industrie saine sont plus recherché par les consommateurs. (il y'a seulement 2% du catalogue SQDC en culture bio-organique).

Je ne comprends pas la remarque avec le cannabis sauvage, je parle uniquement des futures génétiques vendues et contrôlées par l'Etat.

 

 

Partout au Canada tu as le droit de cultiver 4 plants/foyer sauf au Québec (et une autre province mais je ne sais plus laquelle). En revanche tu peux faire une demande de licence d'auto production à des fins médicaux, qui implique:

- Une ordonnance médicale t'y autorisant, spécifiant le nombre de plants que tu auras le droit de cultiver 

- Une autorisation écrite du propriétaire du logement ou la culture aura lieu, quand tu vois que dans 90% des bails de logements interdisent ne serait-ce la clope électronique, je te laisse imaginer la galère pour trouver un proprio qui t'autorise à cultiver.

- l'obligation d'acheter tes graines, boutures, clones chez Santé Canada.

et pleins d'autres obligations (comme détruire ton surplus de production)

 

Salut,

 

Ta définition n est pas celle d'un ogm.

C est simplement une interprétation personnelle erronée ;)

 

Et pour mon problème de lucidité, non, juste qu'il n y en a pas eut depuis la création du premier ogm. Ce n est d ailleurs pas la raison première à son interdiction en France où sa remise en question à travers le monde ;)

 

Le principal problème, c est son effet potentiel sur la biodiversité. Mais la question ne se pose de toute façon pas car il est interdit de cultiver des ogm en France (qui est d'ailleurs le sujet de l'article ;))

 

Et sinon, je peux t assurer que le génie génétique français qui est en train de bosser sur ces projets là n utilisent pas ce type de technologie pour créer de nouvelles variétés.

 

Bonne soirée.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

ok, je comprends pas tout alors

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

Sauf que la définition légale que tu donnes n est absolument pas la même chose que ce que tu dis au dessus.

 

Il n y a aucune modification génétique dans la culture de cellules souches (ou plutôt indifférenciées). C est le principe même de la culture in vitro.

 

Et  n y a pas non plus de transferts de gènes inter-spécifiques.

 

Je ne défends pas les ogms, je te dis juste que les problématiques ne sont pas celles que tu crois et que ce que tu appelles OGM n en est pas un. C est toi qui interprète.

 

Concernant le génie génétique, peut être parceque je connais les sélectionneurs de ces dites boîtes?

Peut être parceque je connais leurs techniques^^

 

C est des humains avant tout, bossant dans des structures à taille humaine, on est bien loin des grands groupes semenciers...

 

Et les travaux en cours n'ont rien à envier aux travaux outre atlantique, et ne se basent d ailleurs pas dessus.

 

C est même l inverse qui se passe, le Canada est de plus en plus client du génie génétique français ;)

 

A+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut

 

C'est horrible, je ne comprends pas. Quand je tape sur google "culture cannabis in vitro", je prends le 1er site (newsweed).

 

Dans l'introduction je peux lire:

 

La culture de tissus est par définition « la culture de cellules à partir de tissu vivant dans un milieu artificiel ». Elle correspond à une collection de techniques utilisées en biotechnologie pour cultiver des plantes dans un environnement stérile et créer des clones parfaits par micropropagation. La culture de tissus est déjà utilisée dans l’industrie agro-alimentaire pour modifier génétiquement les plantes et obtenir une production homogène – ce qui pourrait s’avérer particulièrement utile pour l’industrie du cannabis où les mêmes « variétés » présentent des caractéristiques différentes en fonction de là où elles poussent.

 

Bon, t'as l'air de savoir de quoi tu parles et surtout, tu partages tes connaissances donc merci mais pourtant je lis noir sur blanc "pour modifier génétiquement les plantes".

Serais-tu capable de m'expliquer ce qui m'échappe? lol 

 

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Hello

 

Juste pour rappel, mais la définition d"OGM varie selon le continent... Aux USA le fait de faire un croisement manuel entre deux plantes rentre dans la définition d'un OGM.

Pas en Europe. En Europe il faut manipulation de gêne par génie genetique (crisspr etc), un croisement mâle femelle par la main de l'homme n’étant pas considéré OGM.

 

Par contre, la culture de tissus vegetale pour clonage n'est pas OGM quelque soit le continent.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Re

 

Bon plus ce cogite, plus je me dis SI  un jours c'est légalisé au niveau récréatif. On nous pétera moins les couilles qu'actuellement, de façon officiel ou officieuse .

Je compare avec l'alcool ( fermenté non distillé ) ou le tabac , c'est autoriser et  je pense que moins de 1% des consommateur , font leur production. Pareil pour l'alcool distillé en appelant un distillateur , très peu de monde le fait .

 

Dans la pratique actuellement ils s'en foutent complet de nous,  je ne dis pas qu'on risque rien , mais ils nous courent pas aprés , la plupart du temps c'est une opportunité qui nous fait sauté ( odeur , ex petite copine qui vous en veut , feuille séché sur le paillasson , contrôle routier anti drogue etc.....) . Alors si tu peux en acheter au tabac du coin ^^ ,  je pense qu'on sera vraiment le dernier de leur soucis,  200 000 pèlerins pour  4 000 000 de consommateurs on représente rien


@+++++++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
il y a 2 minutes, kingkong7 a dit:

Re

 

Bon plus ce cogite, plus je me dis SI  un jours c'est légalisé au niveau récréatif. On nous pétera moins les couilles qu'actuellement, de façon officiel ou officieuse .

Je compare avec l'alcool ( fermenté non distillé ) ou le tabac , c'est autoriser et  je pense que moins de 1% des consommateur , font leur production. Pareil pour l'alcool distillé en appelant un distillateur , très peu de monde le fait .

 

Dans la pratique actuellement ils s'en foutent complet de nous,  je ne dis pas qu'on risque rien , mais ils nous courent pas aprés , la plupart du temps c'est une opportunité qui nous fait sauté ( odeur , ex petite copine qui vous en veut , feuille séché sur le paillasson , contrôle routier anti drogue etc.....) . Alors si tu peux en acheter au tabac du coin ^^ ,  je pense qu'on sera vraiment le dernier de leur soucis,  200 000 pèlerins pour  4 000 000 de consommateurs on représente rien


@+++++++

 

Ta conclusion est pertinente. Si tu prends un contrôle routier, avec de l'herbe "non légale" quelle sera la sanction? 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
il y a 14 minutes, Meri a dit:

Salut

 

C'est horrible, je ne comprends pas. Quand je tape sur google "culture cannabis in vitro", je prends le 1er site (newsweed).

 

Dans l'introduction je peux lire:

 

La culture de tissus est par définition « la culture de cellules à partir de tissu vivant dans un milieu artificiel ». Elle correspond à une collection de techniques utilisées en biotechnologie pour cultiver des plantes dans un environnement stérile et créer des clones parfaits par micropropagation. La culture de tissus est déjà utilisée dans l’industrie agro-alimentaire pour modifier génétiquement les plantes et obtenir une production homogène – ce qui pourrait s’avérer particulièrement utile pour l’industrie du cannabis où les mêmes « variétés » présentent des caractéristiques différentes en fonction de là où elles poussent.

 

Bon, t'as l'air de savoir de quoi tu parles et surtout, tu partages tes connaissances donc merci mais pourtant je lis noir sur blanc "pour modifier génétiquement les plantes".

Serais-tu capable de m'expliquer ce qui m'échappe? lol 

 

 

 

Salut,

 

C'est tout le problème des articles de journaleux traitant de domaines qu'ils ne maîtrisent pas. Ça leurs fait dire des bêtises (sans s'en rendre compte bien souvent) dont ils ne mesurent même pas la portée.

 

Mais c est pas propre au cannabis, on le voit tous les jours dans la plupart des médias, surtout quand ça traite de l'agriculture et/ou de la science en général.

 

Bonne journée.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
il y a 4 minutes, toto35 a dit:

 

Salut,

 

C'est tout le problème des articles de journaleux traitant de domaines qu'ils ne maîtrisent pas. Ça leurs fait dire des bêtises (sans s'en rendre compte bien souvent) dont ils ne mesurent même pas la portée.

 

Mais c est pas propre au cannabis, on le voit tous les jours dans la plupart des médias, surtout quand ça traite de l'agriculture et/ou de la science en général.

 

Bonne journée.

Ou puis-je m'informer correctement sur ce sujet ? Quel support me recommandes tu pour essayer de comprendre ce qui m'échappe s'il te plait?

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
il y a 2 minutes, Meri a dit:

Ou puis-je m'informer correctement sur ce sujet ? Quel support me recommandes tu pour essayer de comprendre ce qui m'échappe s'il te plait?

 

Re,

 

Essayer de ne pas prendre d'articles vulgarisés. Après c est pas forcément facile. Je te l accorde.

 

A+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
il y a 58 minutes, Meri a dit:

Ta conclusion est pertinente. Si tu prends un contrôle routier, avec de l'herbe "non légale" quelle sera la sanction? 

 

 

Re ,
Je ne pense pas qu'il chercheront à savoir si elle est légal ou pas , comme quand tu te fait chopper dans un espace non fumeur , ils te demandent pas la marque de ton paquet de clope et d'ou il vient  ;) , ou même un alcotest ils te demandent pas  si ça été fait dans la grange de papy sans rien déclaré ;)
Dans la pratique je pense que ça ressemblerait plus à ça ;)

@+++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

De l'unboxing de ce qui se vend ici à la SQDC ça vous intéresse? Je pourrais poster mes expériences et mes retours personnels dans un chanel plus approprié. Vous aurez une meilleure visualisation de l'industrie cannabique d'ici.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Il y a 7 heures, Meri a dit:

De l'unboxing de ce qui se vend ici à la SQDC ça vous intéresse? Je pourrais poster mes expériences et mes retours personnels dans un chanel plus approprié. Vous aurez une meilleure visualisation de l'industrie cannabique d'ici.

bonsoir,

 

personnellement, je trouve cela très intéressant et j'aimerai beaucoup avoir des infos de quelqu'un qui vit sur place. belle initiative !

 

a+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

yop

 

source : https://www.20minutes.fr/societe/2989283-20210302-legalisation-cannabis-plus-tabou-france-estime-deputee-caroline-janvier

 

« La légalisation du cannabis n’est plus un tabou en France », estime la députée Caroline Janvier

STUPEFIANTS Une grande majorité des 250.000 personnes qui ont participé à une consultation citoyenne sur le cannabis « récréatif » plébiscitent la légalisation de cette drogue dont l’usage est interdit en France

Thibaut Chevillard

 — 

 
Du cannabis (illustration).
Du cannabis (illustration). — Libor Sojka/AP/SIPA
  • La mission d’information sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis a été créée en janvier 2020. Depuis novembre 2020, les 33 députés qui la composent se sont intéressés au cannabis dit « récréatif » et ont auditionné environ 80 experts.
  • Une consultation citoyenne sur l’usage du cannabis récréatif a également été lancée par les députés en début d’année 2021. 253.194 citoyens ont pris le temps de répondre en ligne aux questions des députés.
  • Une très large majorité des votants plébiscite la légalisation de cette drogue dont l’usage est interdit en France.

« C’est un résultat qui montre que le sujet est important et qu’il suscite l’intérêt des Français. » Rapporteure thématique de la mission parlementaire sur le cannabis, la députée LREM du Loiret Caroline Janvier a été « surprise » du nombre de réponses à la consultation citoyenne sur l’utilisation récréative de ce produit. Entre le 13 janvier et le 28 février 2021, 253.194 personnes ont répondu à un questionnaire en ligne sur le site de l’Assemblée nationale. Et leur constat est sans appel : elles ne sont que 4,37 % à considérer que la loi permet aujourd’hui de limiter l’usage du cannabis et près de 80 % d’entre elles se prononcent en faveur d’une légalisation.

Qui sont les Français qui ont pris le temps de répondre aux neuf pages de questions de la mission d’information ? Essentiellement de jeunes âgés de 18 à 29 ans (46,96 %), ou de personnes âgées de plus de 40 ans (25,37 %). Certains consomment régulièrement ou tous les jours du cannabis (30,86 %), d’autres jamais (30,80 %).

Autoriser la culture du cannabis

Dans le détail, plus de neuf répondants sur dix estiment que la répression de la consommation de cannabis ne permet ni d’en limiter l’ampleur (92,07 %), ni de lutter efficacement contre les trafics (92,09 %). Une grande majorité des Français qui ont participé à cette consultation (80,80 %) proposent de légaliser le cannabis, quand 13,8 % d’entre eux se déclarent favorables à une dépénalisation. A l’inverse, une infime minorité des votants ont indiqué être pour un renforcement des sanctions (4,6 %) ou pour le maintien du cadre légal en vigueur (0,82 %).

Beaucoup imaginent une commercialisation du cannabis dans des boutiques spécialisées (62,4 %). D’autres suggèrent que sa vente soit régulée sur le modèle de l’alcool (24,2 %). Pour 8,6 % des votants, le cannabis pourrait être proposé dans les bureaux de tabac, quand 3,8 % d’entre eux estiment qu’il doit être en vente libre. Surtout, ils sont une immense majorité à être favorables à ce que l’Etat permette aux particuliers de cultiver eux-mêmes des plants dans des limites fixées par la loi.

« Légalisation ne veut pas dire banalisation »

Ces contributions vont alimenter le rapport de la mission d’information sur le volet « récréatif » du cannabis, qui devrait être présenté d’ici un mois. « Par ailleurs, les auditions de spécialistes que nous avons menées ont montré qu’il était possible de faire différemment », rappelle la députée du Loiret. « On peut notamment s’inspirer des expériences étrangères. Nous avons beaucoup de matière et d’outils pour formuler des propositions très concrètes, et montrer qu’en réalité, légalisation ne veut pas dire banalisation. Au contraire, avec un autre modèle, comme une légalisation régulée par l’Etat, on pourra mieux répondre aux problématiques sécuritaires et sanitaires. 

Pour Caroline Janvier, « la légalisation du cannabis n’est plus un tabou en France ». Reste à savoir si le président de la République sera sensible aux arguments développés par les députés dans leur rapport. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a rappelé lors d’un déplacement à Marseille son opposition morale à la légalisation du cannabis. Pour lutter contre les trafics dans les cités phocéennes, il a annoncé de nouveaux renforts policiers. Une idée qu’avaient déjà eue ses prédécesseurs et qui n’a pourtant jamais montré son efficacité, les réseaux démantelés par les enquêteurs étant remplacés dans l’heure par d’autres, comme l’a montré un récent article de La Provence concernant les Bouches-du-Rhône.

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Le 06/03/2021 à 10:42, Meri a dit:

Ou puis-je m'informer correctement sur ce sujet ? Quel support me recommandes tu pour essayer de comprendre ce qui m'échappe s'il te plait?


Salut, 

Pour ma part j'ai appris les bases en génie génétique et en sélection des plantes et physiologie végétales en 3éme année de faculté de biologie (BOPE ou BCP), et ces notions s'approfondissent dans des parcours du type Master ADAM (MASTER BIOLOGIE VÉGÉTALE PARCOURS ADAPTATIONS, DÉVELOPPEMENT, AMÉLIORATION DES PLANTES, EN ASSOCIATION AVEC DES MICROORGANISMES ). :)

Tu peut très surement trouver certains de ces cours et notions sur internet, par contre je sais pas si j'ai le droit de mentionnés les noms des sites et par peut d'être bannis je vais m'abstenir ^^'.

D'ailleurs je glisse une anecdote ; Philosopher Seeds m'a appris lors d'une réponse à un commentaire que :
Celons eux, aucun breeders connus à ce jours n'utilisais de marqueurs moléculaires durant leurs étapes de sélections, et qu'il utilisais touts des marqueurs morphologiques visibles à l'œil, ce qui ne leurs permettais pas d'être sûr de ne pas contre sélectionnés des phénotypes invisibles à l'œil nu tel que la résistance à certains pathogènes..

Je cite : "Effectivement, nous travaillons principalement avec des marqueurs morphologiques. Il reste des années (et surement une légalisation) avant que les breeders cannabiques est accès aux marqueurs génétiques moléculaires. A ma connaissance aucune banque de graine n'a les moyens des études universitaires ou pharmaceutiques. "

 et un autre "Citez moi un breeder ou une banque de graines travaillant avec des marqueurs moléculaire. Les banques de graines n'ont pas les moyens des groupes pharmaceutiques"

Surprenant ^^ ! 


+++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Yop !

Le 16/03/2021 à 19:36, ellipse a dit:

Tu peut très surement trouver certains de ces cours et notions sur internet, par contre je sais pas si j'ai le droit de mentionnés les noms des sites et par peut d'être bannis je vais m'abstenir ^^'.

 

https://www.cannaweed.com/guidelines/

 

Citation
  • Les noms et liens de growshops Français et Belges sont interdits, ceux d'Espagne, Suisse, et des Pays-Bas sont tolérés. * Pas de discussion visant à une action commerciale !
  • Pas de publicité pour un site personnel !

Si ça ne rentre pas dans ces "catégories" il ne devrait pas y avoir de soucis .... au pire on éditera ton message si jamais .

 

@+! :yepah:

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites