• entries
    16
  • comments
    16
  • views
    2964

Le président est sans costard.

manuel valls

550 views


                                                 5a7c58d46abfe_00macronpoil14647149328.jpg.bd5684af174c550729882a3111ccf616.jpg

                                                           introduction et  Hommage au militant Jack Herer :rip:  principal inspirateur de ce blog en devenir. 

                                  « Je ne dis pas que le chanvre sauvera le monde… mais en tout cas, c'est la seule chose qui puisse le faire…! ». JH



                                                                           2e3da-forresthemp_0.jpg.5dc0938a3e6df23304bfcca9e7e8fc37.jpg


Après prêt de 10 ans de recherches de rencontre et d'expérience, Jack éditait " l’empereur est nu " ( " The Emperor Wears No Clothes " ), il a été emprisonné pour ses prises de position et s'est aussi  présenté deux fois, en 1988 et 1992, à la présidence des États-Unis sous l'étiquette du Grassroots Party.

Son essai est un hymne au cannabis, et révèle le plein potentiel de cette plantes aux applications multiples. Jack Herer y voit le cannabis dans un sens très large, presque total,  en plus de ses qualités médicinales et récréatives, il nous démontre que le chanvre est une ressource qui pourrait résoudre énormément de problèmes rencontrés aujourd'hui dans le monde en étant la clef de voute d'un système durable.
 Le titre de son essai qui prône la libéralisation du chanvre , s'inspire d'un compte danois  " Kejserens nye Klæder "  soit  Les Habits neufs de l'empereur.  écrit par Hans Christian Andersen



Il y a de longues années vivait un empereur qui aimait par-dessus tout être bien habillé. Il avait un habit pour chaque heure du jour.

Un beau jour, deux escrocs arrivèrent dans la grande ville de l’empereur. Ils prétendirent savoir tisser une étoffe que seules les personnes sottes ou incapables dans leurs fonctions ne pouvaient pas voir et proposèrent au souverain de lui confectionner des vêtements. L’empereur pensa que ce serait un habit exceptionnel et qu’il pourrait ainsi repérer les personnes intelligentes de son royaume.

Les deux charlatans se mirent alors au travail.

Quelques jours plus tard, l’empereur, curieux, vint voir où en était le tissage de ce fameux tissu. Il ne vit rien car il n’y avait rien. Troublé, il décida de n’en parler à personne, car personne ne voulait d’un empereur sot.

Il envoya plusieurs ministres inspecter l’avancement des travaux. Ils ne virent pas plus que le souverain, mais n’osèrent pas non plus l’avouer, de peur de paraître imbécile.

Tout le royaume parlait de cette étoffe extraordinaire.

Le jour où les deux escrocs décidèrent que l’habit était achevé, ils aidèrent l’empereur à l’enfiler.

Ainsi « vêtu » et accompagné de ses ministres, le souverain se présenta à son peuple qui, lui aussi, prétendit voir et admirer ses vêtements.

Seul un petit garçon osa dire la vérité : « Mais il n’a pas d’habit du tout ! » (ou dans une traduction plus habituelle : « le roi est nu ! »). Et tout le monde lui donna raison. L’empereur comprit que son peuple avait raison, mais continua sa " marche " sans dire un mot.    risiclou.gif

 

Syndrome des habits de l'empereur

- En 1971, Frank Gross publia un article dans le New England Journal of Medecine, concernant une pathologie qu'il baptisa « syndrome des habits de l'empereur », en référence au conte d'Andersen. Il décrit comment un diagnostic erroné peut être confirmé par plusieurs médecins par « contamination » du diagnostic précédent.

- En janvier 2018 lors de ses voeux à la presse , Emmanuel Macron annonce un projet de loi visant à lutter contre les fake news.
La proposition a suscité de nombreuses réactions, notamment de Olivier Auguste de l'Opinion, qui souligne que plusieurs affaires, comme celle du Rainbow Warrior ou du nuage de Tchernobyl, ont démontré que « la puissance publique n’est pas par nature garante de la vérité ». Pour le chef du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, « Seuls les régimes autoritaires prétendent au contrôle de la vérité. On sait ce qu‘il peut en coûter ». Pour Clémentine Autain, la liberté de la presse et la démocratie est en jeu.

 Combien de fakes news ont permis à jupiter d'accéder à son nouveau job ? et combien de fake news permettent encore aujourd'hui de légitimer une politique prohibitionniste ?
 Jack ne fait pas que nous expliquer en quoi le chanvre est une réelle alternative pour construire un monde plus durable il nous révèle aussi comment les relations entre industriels et politiciens peuvent nourrir ces fake news, il n'est pas question d'un grand complot reptilo-sionisto-illuminati , mais bel et bien de lobbyisme et de pouvoir d'influence.
 Macron voudrait-il légiférer sur les fakes news pour s'octroyer un droit unilatéral d'en user ?

 
                                                                  e0c1ad05-7b1c-4835-afcf-3bfd33788f8a.jpg.7d07d95f962271777c6d43757dc60b20.jpg
 

                                                                               «Nos dirigeants agissent comme des lemmings.» J.H


 

SeeYa !:yepah:

  • Like 1
  • Thanks 1


0 Comments


Recommended Comments

There are no comments to display.