juan-mari

Faire ses propres graines de cannabis.

Recommended Posts

Inears

Hello Juan-Mari, merci pour cette démonstration trés enrichissante :yeah:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilika

Bonsoir juan-mari tres joli boulot. :applaus:

 

Ont attends les photos de la fin pour avoir tuto vraiment complet :supair:

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dad

Yep.

 

 

Beau travail ! Ça pourra faire un guide ça...

Termine nous ce super tuto, ça manquait.

 

++

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest budzaddict

plop!

génial bonne idée merci poto juan!

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Al4Haze

Hello,

 

Merci pour ce guide juan-mari! Il est clairement bien expliqué.

Vivement les photos :)

 

A bientôt o/

Share this post


Link to post
Share on other sites
manlei

Salut

Excellent tuto,merci beaucoup

J'en prend de la graine!!!!!

A plus tard

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
wilds29

Hey,

 

Merci juan-mari, vraiment bien expliqué et les photos sont très parlantes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sidooh

Bon boulot ! J'attends avec impatience les dernières photos pour admirer!

 

Dès que je suis propriétaire d'un logement je me met enfin au placos de croissance/PM et je pourrais tester des cross perso ! Merci encore :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
grandchene

Salut maitre Juan!!!!

 

 

Très très bien et ca manquait un joli descriptif comme celui ci.

 

a plus et merci

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

salut,

 

cool tout ça, pas contre, histoire de faire mon casse couille :-P , on ne dit

pas pollinisation normalement!

 

tite tof pour pas polluer!

 

Durganchitral flo+95, avant mise en curing une demi branche pollinisée +/- 40 graines

 

gallery_676903_3365_91331.jpg

 

A++ et merci du tuto, si ça pouvait inciter les gens!

 

édit du 21/12/13 la branche pollinisée est la petite au dessus du couvercle

Edited by pieddeshit
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
plant s power

Bonjour à tous,

 

Merci de mettre ce "mini-guide" très bien fait. Mon mâle ssh en est au même stade que sur la première photo.

 

 

Je sais maintenant exactement comment je vais faire, merci Juan !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
juan-mari

Yep les potos,

 

Merci beaucoup les gars sa fait plaisir que sa vous plaises. Les pennywise sont en cours de grow, donc on aura pas les photo de la récolte avant 2 mois.

 

Mais on peux voir sur la photo de poto pieddeshit que cette technique est une réussite ;)

 

En passant, jolie les durgan :pro: Puis je sais pas si on dis pollinisation, mon correcteur me dit que oui mais je suis sur que non :-P On dis pas pollin mais pollen :lol::icon_confused:

 

Plein de réussite dans vos cross les potos.

 

Bonne fêtes, bise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bobokillah

hello!

merci pour ces informations précieuses, avec les conseils de pied2shit en plus ça va le faire ... c'est parti pour moi la fabrication de graines! Je suis exactement dans ce cas ... pas de box pour les mâles!

J'attends avec impatience que mes Nepalese jam se déclarent ... j'éspère avoir un mâle pour tenter l'XP!

:plus:

 

@+ les cannapassionés!

:yepah:

Share this post


Link to post
Share on other sites
AlexMurphy

Saluti Juan!

Genial ce tuto, juste parfait! :chim:

enfin on comprends comment tu fais ces magnifiques cross en photo sur ton JDC! :supair:

un secret revele! :ph34r:

 

bonnes fetes a tous ! et tout de bon pour la prochaine saison les copains

Alex

Share this post


Link to post
Share on other sites
JackHERER*

plop,

 

sympa le guide sa va en aider plus d'un ;) a la place du paper d'alu je mettrais du papier sulfurisé, plus solide moin adhérant pour le pollen ! part contre, j'aimerais savoir si quelqu'un a déja conservé ce pollen ? le mettre en dormance un peu comme les graines ? sa marche très bien avec les spores des psylos, qui ont une très très longue conservation... mais pour le pollen :icon_confused:

bon grow' :culture:

Edited by JackHERER*

Share this post


Link to post
Share on other sites
starck

Yop,

 

Sur un autre topic j'ai vu l exemple de quelqu'un qui conserve son pollen au frigo et qui l'a utilisé apres plus de 7 mois.

 

Pour ceux qui veulent aller plus loin il y a un topic très complet mais pas super évident sur le breeding de dispo sur le fofo.

 

C'est vrai que faire ces graines c'est simple et il n'y a pas de raison de ce priver, surtout au prix des seeds...

 

 

Edit pour correction de faute

Edited by starck
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
beuh-chat

Salut

 

Super intéressante, je suis un peu deg d'avoir couper mes mâle de G13skunk il y a 2 jours. J'aurais bien fait des F2.

tant pi se sera sur les prochaines fois, mais je pense plus que je ferais des cross.

 

Des gens on test l'acide gerbelique ou le thiosulfate d'argent pour faire des fem?

Ou peut on en trouver?

Je vous renvoie à soft**cret pour ceux qui sont interressés

 

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest Tuturman

Salut tout le monde !

 

Super ! enfin un guide pour faire ses propres graines merci a toi !

 

Mais j'ai une question, qui n'a pas était poser alors peut être que c'est moi qui est mal compris quelque chose mais sa ne va pas donner des graines hermaphrodites ?

 

A +

Share this post


Link to post
Share on other sites
animalxxx

Lu

 

mais sa ne va pas donner des graines hermaphrodites ?

 

Si les 2 parents ne sont pas herma (ainsi que les gr-parents etc), normalement non.

 

D'ailleurs me semble que ça a pas été dis dans ce topic, mais pour faire ça plus "sérieusement" , il faut tester le(s) mâle(s)/femelle(s), les stresser pour voir si ils virent pas hermas. (le light stress étant le plus stressant amha).

 

Dernier petit truc:

 

Sélectionner le plus beau mâle (vigueur...)

 

Je crois que c'est dans le post choisir un mâle de Dj Short, mais il faut pas forcement prendre le plus grand mâle, ceux ci étant meilleur pour la production textile que thc. (si j'ai la motiv de retrouver ce passage j'éditerais).

 

Bon tuto sinon ;)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
juan-mari

Salut les potos,

 

Jack => une fois j'ai essayer de garder le pollen au frigo comme dit par starck, mais malheureusement celui ci avait moisi, il devait pas être tout a fait ermetique mon récipient... En tout cas je suis en train de test donc je tiendrai au courant ;)

 

Beuh chat => Désolé poto jamais essayer de faire des fem.

 

Tuturman => comme dit par animal, normalement non ^^ Puis si tu veux faire un cross sérieux alors oui il te faudra une femelle testée maintes et maintes fois et idem pour le mâle. La c'est juste pour faire mumuse ;)

 

Animal => Je cole le passage de dj short pour les plus passionnés.

 

Sélectionner les mâles

 

Je préfère retirer tous les mâles de la pièce de culture et les placer dans un espace séparé et isolé peu après qu’ils ont déclaré leur sexe et bien avant qu’ils n’aient commencé à répandre du pollen. Un petit espace éclairé avec de la simple lumière fluorescente suffira aux mâles les quelques semaines à venir. Pendant ce temps, les têtes femelles vont grossir avec plus de fleurs alors que la collection de mâles se réduira par sélection.

 

 

J’emploie généralement un processus simple d’élimination en sélectionnant les mâles. Premièrement, tous les mâles auto-florissants ou très rapidement déclarés sont éliminés (Auto-florissant voulant dire que les mâles fleurissent indépendamment de la photo-période). Ceci principalement pour s’assurer contre l’hermaphrodisme ou traits de floraison non désirés, mais aussi comme un moyen assurer la qualité. Les mâles très précoces ont tendance a être moins désirables pour la contribution à la qualité du produit fini (Si vous cherchez spécifiquement à créer une variété très précoce, alors vos priorités pourraient être différentes).

 

 

Ensuite, le moindre mâle qui pousse trop haut ou trop vite est généralement éliminé. La raison en est que la plupart des plantes qui dédient une telle énergie à la production de fibres sont généralement meilleures pour faire de la fibre. L’exception à cette règle est quand une plante sur-productive montre nombre des caractéristiques mentionnées plus tard.

 

 

Le critère d’élimination suivant est emprunté au livre de Mickael Starks, « Marijuana Potency », et implique la structure des tiges. Tiges principales grosses et creuses sont recherchées alors que celles remplies de « peau blanche » sont éliminées. Après des années d’observations, je suis d’accord pour dire que les tiges creuses semblent faciliter la production de THC.

 

 

Une autre considération est le type de grappes de fleurs qui se développent. Même sur les mâles, les grappes serrées, compactes et très productives sont préférées à une structure clairsemée. Ces observations sont plus notables dans un environnement intérieur. A l’extérieure, les différences de tiges et de structures florales sont plus difficiles à discerner.

 

 

Le prochain et peut-être plus important critère à examiner est l’odeur, le goût et le développement des trichomes. Encore une fois, les femelles vont se qualifier d’elles-mêmes par leur produit finit, mais les mâles sont un peu plus délicats.

 

 

Je commence généralement avec une femelle Sativa et un mâle Indica. J’ai observé que les femelles contribuent essentiellement au type de goût et d’arôme et les mâles contribuent à la force du goût et de l’odeur. Les aspects « Sativa/Indica » de cette formule sont principalement apparent dans la génération P1 ou les tous premiers croisement filiaux (jusqu’au f3 à peu près). Au delà de la génération f3, le ratio « Sativa/Indica » d’un individu donné est moins important que l’odeur/le gout et la production de trichomes qu’il expose.

Donc, un des principaux aspects à considérer quand on sélectionne un mâle est la profondeur de son arôme et de son goût. (Si vous essayez de développer une variété peu odorante d’intérieure, vous devriez commencer avec un mâle Sativa peu odorant et une femelle Indica).

 

 

Avec les mâles restant j’emploie couramment un test d’odeur/goût. Utilisant des mâles au moins dans leur 2ème ou 3ème semaine de floraison (et préférablement au delà avec l’utilisation d’une pièce dédiée et isolée), une sorte de technique « frotter et sentir » est d’abord utilisée. Avec des doigts propres, sans odeur, gentiment frotter une plante à la fois, sur une tige bien développée et flexible, au dessus du bois et en dessous des parties hautes en développement (approximativement à l’endroit où un clone pourrait être coupé). Les feuilles les plus récentes au milieu de leur développement peuvent être aussi frottées et senties.

 

 

Ce sont les endroits où la signature des composés chimiques précoces d’une plante en développement se révèle, et notre intention est de délicatement déranger ces composés et d’inspirer une réaction odorante/aromatique sur les doigts et sur la plante. En examinant ces divers arômes de cette manière, on doit pouvoir être capable de déterminer certaines caractéristiques désirables (et aussi indésirables). Après rafraîchissement et nettoyage du palais et des doigts, on peut passer au test d’une nouvelle plante.

 

 

La comparaison des finalistes sur au moins une semaine et à des heures différentes du jour est meilleure afin de déterminer celui qui dégage le mieux sur une période de temps.

 

 

Quelques uns des « bons » arômes que j’ai pu associer aussi bien aux mâles qu’aux femelles de haute qualité sont: sucré, floral, fruité, baie, vin/cognac, autres spiritueux savoureux, skunky et mentholé. Quelques « mauvais » arômes associés aux mâles et femelles: herbeux, chlorophylle (vert), céleri, persil, carotte, cannelle, menthe poivrée, huile de boite et essence. Quelques arômes considérés comme « bons » pour les femelles mais pas nécessairement pour les mâles: boisé, cèdre, pin, citron, fruit tropical, chocolat, vanille, café, ail et astringent.

 

 

Bises.

  • Like 9

Share this post


Link to post
Share on other sites
grandchene

Salut,

 

Heu à propos du pollen, il faut le placer dans une boite hermetique avec du riz qui va absorber l'humidité. Il me semble que c'est DJ Short qui le dit mais où?!!!!!!

 

Voilà si ça peut sevir!!!!!

 

a plus

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bobokillah

Hello les expérimentateurs en herbe!

 

J'ai une question à poser, je me permets de le faire ici car ça pourrait intéresser des autres apprentis "breeders".

Après avoir lu ce sujet, j'ai voulu tenter l'expérience avec mes nepalese Jam' régulières:

 

Je précise que je fais du direct 12/12 sans période de croissance et que je n'ai qu'une seul espace, j'ai donc sorti le mâle de la box, il est dans la cuisine depuis 4jours.

 

J'explique le problème:

 

J'ai eu 1 mâle et 2 femelles, j'ai sorti le plant mâle de ma box et laissé dans la cuisine.Aujourd’hui il montre des signes d'hermaphrodisme (quelques pistils sur l'apex) mais les étages inférieurs sont exempt de pistil.

 

Cela est-il du au changement de milieu ou est-ce plutôt héréditaire? (perso, je pencherai pour un stress vu le changement radical de climat entre la box et l'air libre de la cuisine)

 

Autre question qui en découle,:

Si les signes d'herma sont apparus à cause du stress, le pollen sera-t-il utilisable? (si la prochaine génération pousse dans de bonnes conditions, feront elles également des herma?)

 

 

Voici une photo de la plante aujourd'hui:

 

 

Nepalese Jam rég. Ace seeds J+28

 

post-746679-0-93521600-1388417478_thumb.jpg

 

 

 

J'aurai bien voulu continuer l'expérience ... si pas, j'attends la prochaine fournée!

J’espère que cette question à bien sa place ici ... si ça n'est pas le cas -< :fouet:

 

Merci pour le partage en tout cas! :pro:

 

 

 

@+

:yepah:

Share this post


Link to post
Share on other sites
black cat

hola a todos

 

plop bobokillah,

 

le but étant de trouver un vrai mâle bien stable pour faire de la seed, stress ou pas stress, chez moi un herma poubelle.

Perso je stresse souvent les plantes, pour tester leur stabilité

 

best vibes

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bobokillah

re!

Merci pour ta réponse rapide!

Je vais écouter l'avis d'un sage expérimenté en la matière! :pro:

Je vais attendre la prochaine fournée et le mâle va aller à la poubelle! (arrg, ça va être dur!)

Ici mon but est plus d’expérimenter une première foi histoire de voir comment ça se passe, je ne me lance pas encore dans une sélection (je suis loin d'être dans la même catégorie que toi, je lance 3 ou 4 graines par ci par là dans mon modeste 0.64m²!) .

 

tshuuuss!

Share this post


Link to post
Share on other sites