[TUTO] Purin d'orties


Recommended Posts

Hej!

 
Un petit tuto comme il en existe plein sur la fabrication d'un purin d'orties, j'utilise cette méthode depuis des années et je ne suis jamais déçu. Viendra par la suite un tuto sur la réalisation d'un engrais de floraison home made, recette disponible dans la section Culture Organique.
 
Le purin d'orties qu'est-ce que c'est, à quoi ça sert?
 
Il s'agit d'un extrait fermenté provenant de feuilles et de tiges d'orties riche en azote (N), phosphore (P), protéines, acides aminées et oligo-éléments. On l'utilise comme purin en tant que fertilisant organique, en répulsif contre certains insectes et acariens, il aide aussi les plantes à mieux se protéger en activant le système immunitaire et aide ainsi à la lutte contre certains pathogènes.
Mais son utilisation ne se limite pas à ça, on récupérera les résidus de filtrage comme activateur de compost ( on jette les résidus sur le tas de compost ou dans votre composteur ), on peut aussi utiliser l'ortie broyée directement comme amendement.
 
Ce dont vous aurez besoin:
 
Des orties évidemment :D
Un bac en plastique alimentaire
De l'eau de pluie
Un filtre
 
Et c'est tout! ;)
 
Pour plus de confort, disposer d'une tondeuse sera d'une grande utilité.
 

Réalisation:

 
 
1ère étape: Cueillir vos orties.
 
Pour cela armez vous d'un ciseau, d'une faux, d'un sécateur, ou tout autre objet coupant que l'on aura nettoyé au préalable. Prenez des gants hein!
Un des gros points de la réussite de ce purin et de tous les autres purins par conséquent, tiendra dans la qualité de la matière première, ainsi des orties ayant poussé de manière fort naturelle dans un sol riche seront bien meilleures que des orties ramassées aux abords d'un champs qui reçoit chaque année sa dose de produits phytosanitaire.
Pour ma part j'ai utilisé de l'ortie qui pousse autours d'une marre naturelle, très verte et donc très chargée en nitrate.
 
Ne pas utiliser d'ortie déjà en fleurs/graines! Ca c'est très important!
 
Images:
Celles que j'ai utilisé

Ce qu'il vous faut

Pas ça

Ni ça
 
On coupera l'ortie idéalement 5cm au dessus du sol, on ne prend jamais les racines.
Lors de la réalisation il faudra compter 1kg d'ortie pour 10L d'eau, à vous de voir combien de litrons vous souhaitez réaliser pour connaître le poids d'orties à ramasser, exemple: pour 25L d'eau il vous faudra 2.5kg d'orties fraîches.
 
Attention aussi à ne pas adjoindre d'adventices ou autres végétaux au purin.
 
Pour permettre une fermentation rapide et homogène va broyer les orties, pour les mieux équipés vous utiliserez une tondeuse à gazon dont vous aurez nettoyé le carter et le bac de ramassage. Disposez vos orties sur un sol plat, non caillouteux et exempt d'autres matières végétales et passez doucement votre tondeuse dessus.
Pour les autres, dans un seau/bac coupez en fins morceaux votre récolte.
 
 
 
2ème étape: Mise en place de la fermentation.
 
Maintenant pesez vos orties, à l'aide d'un pèse bagage par exemple, ça coûte 5 balles et vous ne regretterez pas son achat lors de votre prochain voyage en avion. ;)
On applique le ratio de 10L d'eau pour 1kg d'orties fraîches.
 
L'eau utilisée proviendra idéalement des pluies et sera aussi idéalement dynamisée (voir ici), à défaut de cela laissez reposer votre eau au moins 24H avant de l'utiliser afin d'éliminer le chlore présent qui serait néfaste aux micro organismes qui vont fermenter la matière.
Mélangez dans un bac de bonne contenance les orties avec l'eau, remuez bien le tout et couvrir d'un linge pour éviter aux volants de pondre dans votre purin.
 
Vous remuerez le mélange chaque jour, vous pourrez observer des bulles qui remonteront à la surface c'est tout à fait logique et signe que votre purin fermente bien.
La durée de fermentation varie en fonction de la qualité de l'eau, de la taille du broyat d'orties, de la qualité de la matière végétale et des conditions climatiques. Idéalement vous réaliserez le purin à une température d'au moins 20°C, dans ces conditions il faudra entre 2 et 3 semaines pour achever la fermentation.
 
Le purin est prêt lorsqu'il n'y a plus de bulles qui remontent en surface.
Ajout eldrad01: Ne pas laisser entrer en putréfaction, vous avez une fenêtre de 48H max quand vous ne voyez plus de bulles remonter à la surface pour filtrer l'extrait fermenté.
 
 
 
Images:
Une fois votre fermentation terminée vous obtiendrez ceci après avoir remué
 
 
 
3ème étape: Filtration
 
La fermentation est terminée, changez vous et mettez des gants (car le purin d'ortie ça pue à outrance, enfin moins que celui de fougères :D).
A l'aide d'une passoir ou d'un gros tamis on va filtrer les gros morceaux, ne les jetez pas! Ils constituent un excellent activateur de compost!
Ensuite on utilisera un linge propre au travers duquel on filtrera de manière plus fine la matière. Attention ça peut être long, très long selon le maillage du linge.
 
Certains iront jusqu'à filtrer à l'aide d'un filtre à café, personnellement j'en fais par 30L et j'ai pas 3 semaines devant pour filtrer donc je m'arrête à la filtration au linge qui est déjà bien suffisante selon moi.
Vous récupérerez un liquide vert foncé, très odorant c'est le moins que l'on puisse dire et acide.
 
Ce n'est pas terminé! Rincez votre bac dans lequel le purin à fermenté et reversez la solution dedans, remettre le linge dessus et laissez reposer encore quelques jours à température ambiante afin de parfaire le processus de fermentation.
 
Images:
Filtrez à l'aide d'un tissu
 
 
 
4ème étape: Conditionnement et conservation.
 
Pour conditionnez votre préparation le mieux sera des bouteilles en verre opaque qui pourront être fermées hermétiquement. A défaut des bidons en plastique alimentaire conviendront (ceux qui servent à stocker l'eau en camping).
Vous conserverez tout cela entre 15 et 25°C à l'abri de la lumière impérativement!
 
Images:
Un bidon de ce type conviendra, mais un récipient en verre sera préférable
 
 
 
5ème étape: On y vient! L'utilisation.
 
Alors il s'agit de là de mes dosages perso, je dose toujours en dessous de ce qui, est préconisé, vaut mieux moins et plus souvent, que trop.
 
En pulvérisation foliaire, 2 dosages selon le but recherché:
 
5-8% donc 1L de purin pour 19L d'eau: répulsif contre acariens, insectes, et certains ravageurs (pucerons, cochenilles, etc...)
2-4%: comme fertilisant, selon moi meilleur que l'utilisation en arrosage, il stimule directement l'activité chlorophylienne des feuilles.
 
En arrosage:
 
5-10%: dans votre arrosoir préféré, à ne pas surdoser cad de ne pas en utiliser à tous les arrosages.
15%: avant les plantations comme fumure de fond pour un sol pauvre.
 
 
 
Mes recommandations:
 
Attention à ne pas en abuser, c'est très riche! Il s'agit d'un engrais organique donc les effets ne sont pas instantanés, il faudra plusieurs jours pour que l'action soit visible. Espacez d'au moins 2 arrosages à l'eau claire.
En pulvérisation foliaire 1 fois par semaine à 2-4% est pour moi un bon compromis.
 
 
 
A venir:
 
J'attends les recommandations des maîtres de cette section pour l'ajout d'EM ou autre.
 
N'hésitez pas si vous avez des questions ou des choses à ajouter!
 
Cannabiquement vôtre,
 
Goldy308
Edited by Guest
Link to post
Share on other sites

Salut ! Merci pour ce tuto, on en trouve beaucoup sur le net mais celui-ci est super bien détaillé ;)

 

Juste une question, au début tu parles de prendre feuilles et tiges pour le purin.

J'en ai fais cette année pour la première fois et j'ai pensé au contraire qu'il fallait prendre que les feuille. Tu sais un peu quelle différence ça fait ?

 

++

Link to post
Share on other sites

salut ! Pour les purins je pratique bien pour le potager. En pulvé j'envoie dilué à 10% tous les 10 a 15 jours au printemps et tous les 20 a 30 jours en été. Pour arroser avec je dilue à 20% dans l'arrosoir et j'arrise juste une fois ou deux après un repiquage pour activer la reprise de croissance.

J'utilise aussi mon purin à ma place de l'eau pour faire un pralinage des racines lors d'un rempotage ou repiquage en racines nues, ça active encore plus la reprise de croissance.

attention pendant la préparation de l'extrait fermenté a ne pas le laisser entrer en putréfaction . On a une fenêtre de 48 heures max quand on ne voit plus de bulles remonter en brassant la préparation.

Link to post
Share on other sites

Salut!

 

Très bien détaillé ce tuto. Merci pour le travail.

 

Par contre il me semble que un extrait fermenté qui sent mauvais ca veu dire qu'il a putréfié, non? Si il est bien oxygéné régulièrement il doit sentir bon, je pense... Au bout d'une grosse semaine à 20°C mon purin d'ortie avait toujours une bonne odeur de thé. Je l'ai soutiré quand il n'y avait presque plus de bulles en surface. Perso je n'attend pas qu'il schlingue mais je ne sais pas si c'est la meilleurs méthode. Je sais qu'on peu déjà l'utiliser au bout de 1 ou 2 jours pour profiter des certains effets. En tout cas si il est entré en putréfaction il attirera les ravageurs et les pathogènes. Sur le net certain sites disent que pour le purin d'ortie il faut compter une semaine voir moins, d'autres carrément trois semaines. Certe il y a des facteurs extérieur à prendre en considération, mais la différence me parait énnorme.

 

++

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Plop

 

Merci pour votre intérêt

 

Salut ! Merci pour ce tuto, on en trouve beaucoup sur le net mais celui-ci est super bien détaillé ;)

 

Juste une question, au début tu parles de prendre feuilles et tiges pour le purin.

J'en ai fais cette année pour la première fois et j'ai pensé au contraire qu'il fallait prendre que les feuille. Tu sais un peu quelle différence ça fait ?

 

++

 

Yop

Feuilles, branches, tu ne gâches rien autant ne pas trop se compliquer la tâche. :D

 

++

 

 

Salut!

 

Très bien détaillé ce tuto. Merci pour le travail.

 

Par contre il me semble que un extrait fermenté qui sent mauvais ca veu dire qu'il a putréfié, non? Si il est bien oxygéné régulièrement il doit sentir bon, je pense... Au bout d'une grosse semaine à 20°C mon purin d'ortie avait toujours une bonne odeur de thé. Je l'ai soutiré quand il n'y avait presque plus de bulles en surface. Perso je n'attend pas qu'il schlingue mais je ne sais pas si c'est la meilleurs méthode. Je sais qu'on peu déjà l'utiliser au bout de 1 ou 2 jours pour profiter des certains effets. En tout cas si il est entré en putréfaction il attirera les ravageurs et les pathogènes. Sur le net certain sites disent que pour le purin d'ortie il faut compter une semaine voir moins, d'autres carrément trois semaines. Certe il y a des facteurs extérieur à prendre en considération, mais la différence me parait énnorme.

 

++

 

Yop

 

Dans la pratique un purin d'orties ou de fougères commence à sentir fort dans les 2/3 jours, avant c'est un extrait, après c'est un purin. ;)

Les t°, l'humidité, la qualité de la matière, la finesse de broyage, la qualité de l'eau tout ça joue dans la fermentation et donc dans le temps de fermentation. :)

 

La vibe

Link to post
Share on other sites

Yop,

 

Sentir oui, puer non. Au delà de trois jour c'est un purin? Ah ok je savais pas. J'ai fait quelques extraits fermentés (donc purins) bien broyés dans une eau de qualité en mélangeant correctement plusieurs fois par jours et j'avais pas de mauvaises odeurs. Une fois que les feuilles sont bien dissoute et qu'il n'y a presque plus de bulles, je filtre. A mon avis la durée de fermentation varie surtout en fonction de la quantité de matière (Par ex: une semaine pour 1Kg, plus de 2 semaines pour 10Kg). A l'exeption des fougères qui prennent plus de temps à fermenter

 

Disons que l'observation des bulles qui remontent à la surface est la méthode "système D". Ce serait intéressant d'avoir quelques "détails technique", je suppose que les professionelles ne font pas à l'oeil donc ça doit surement trainer quelque part sur le net. Si je trouve je balancerai l'info

 

Ciao

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut

 

Ca sent fort ça c'est certain et logique dès qu'il y a une fermentation, après si ça pue ça reste d'appréciation personnelle, j'en ferais pas un parfum. :D

Il y a des dizaines de paramètres qui rentrent en compte, pas qu'un seul ou deux.

Pour moi la différence purin/extrait reside dans la fermentation, quand c'est fermenté c'est un purin mais je peux me tromper.

 

Après je ne suis pas un professionnel, juste un amateur qui en fait chaque année et qui trouve que ça marche plutôt pas mal donc je partage mais je n'ai ni l'envie ni les moyens de me servir de matos perfectionné :D

 

++

Link to post
Share on other sites

re ! Au niveau de l'odeur ont doit avoir un produit qui sent l'urine fraîche de vache en gros. Pour ceux qui veulent sortir de l'empirisme avec ses "il paraît que" procurez vous cet ouvrage : Purin d'ortie et compagnie" il n'y a pas meilleur dans ce domaine.

Tout y est détaillé et très bien expliqué. Le pourquoi du comment de tout les process de fabrication des extraits fermentés, décoctions et autres macérations y sont relatés ainsi que les manières de les utiliser.

On y trouve également une liste de végétaux avec leurs effets ainsi que des témoignages d'utilisateurs.

  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Re yop,

 

Merci pour cet éclairement eldrad. Ca me fait pensé que j'ai un e-book sur le purin d'ortie. Je n'ai jamais eu l'ocasion de sentir l'odeur de l'urine fraiche de vache malgré que je vive à la campagne, mais ça donne une idée.  Ca ne doit pas être si infecte que ça...  On est loin de l'odeur carrément nauséabonde que le purin peu avoir. J'ai été très étonné de la bonne odeur fruitée de mes extraits fermentés de pissenlit et ortie même après une semaine. Donc la durée de fermentation n'a rien à voir avec la quantité de matière, c'est la température qui compte. Oki, je pensais que le fait de parler de fermentation sous entendais une température qui tourne autour des 20°C. 

 

Si j'ai bien compris "purin" est le nom barbare pour dire "extrait fermenté". Pour les purineurs puristes avec un peu de matos d'aquarium / culture hygro il y a peu être possibilité d'avoir des indications sur l'état d'avancement de la préparation.

 

++

Edited by SittingBud
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

bonjour,

sans être un "nez" particulièrement fin, je reconnais que les odeurs me semblent en effet un bon indicateur pour les composts, fumiers, purins. Un bon fumier, ça sent bon, et je m'en mets sous les aisselles. L'odeur putride qui se dégage d'un purin d'orties me déplaisait, et ça va beaucoup mieux depuis que je mets un bulleur dans la poubelle utilisée pour les purins.

Dans un compost, c'est l'oxygène qui accélère et assainit les décompositions, il n'y a pas de raison que ce ne soit le cas pour les purins, qui sont finalement un compostage-éclair?

Pour la conservation des extraits, je n'ai pas été convaincu des essais que j'ai fais, et je crains que les purins et thés, ça s'utilise en frais uniquement.

Pourquoi n'utilise t'on pas les orties en fleurs? La solution est filtrée et on a peu de chances de disséminer des graines sur nos cultures, et on peut penser que les vertus insectifuges de l'ortie sont au top à ce moment là?

Cordialement

Link to post
Share on other sites

Plop,

 

Pourquoi n'utilise t'on pas les orties en fleurs? La solution est filtrée et on a peu de chances de disséminer des graines sur nos cultures, et on peut penser que les vertus insectifuges de l'ortie sont au top à ce moment là?

 

 

Il me semble que la concentration en azote baisse dans l'ortie en fleur, c'est la raison pour laquelle il est conseillé de les récolter avant.

 

Mais si le but c'est les propriétés insectifuges alors p'têt faudrait les ramasser en fleur comme tu dis?

 

a+

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

plop

 

perso jme disait en fleure risque de graine et si graines risque de propagations des ortie et jpenses po que ce soit le but ...

 

bises

 

@+

Link to post
Share on other sites

Plop,
Comme dit durga attention aux graines.
Pour la récolte de l’ortie il est préférable de la faire au printemps avant la montée en graines pour éviter toutes pertes d’énergies
ou en début d’automne par contre il faudra couper en début d’été avant l’arrivé des graines
ça stimulera une nouvelle croissance végétative la récolte pourra se faire par la suite au mois d’octobre
bien sur il faut la récolter le plus vert possible et éviter les endroits comme les bords de route et les endroits ou des pesticides ont été pulvérisés
Vous pouvez ajouter des EM-X céramique poudre et de l’EM dans votre extrait fermenté il devrait être plus efficace

 

la prochaine fois que je fais un Extrait Aéré Activé je posterai quelques photo surement

En générale je met de l'eau dynamisé, différentes micro-algues, de la poudre d'ortie, de l'EM-X céramique poudre, de l'EM,...

et j'aère le tout avec une pompe a air 600 L/H pendant quelques heures

 

++

  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

 

Une petite question svp:

 

 

Ajout eldrad01: Ne pas laisser entrer en putréfaction, vous avez une fenêtre de 48H max quand vous ne voyez plus de bulles remonter à la surface pour filtrer l'extrait fermenté.

 

Je ne comprends pas, la putréfaction est l'autre nom que l'on donne à la décomposition.

 

Or, c'est bien ce qui se passe lorsque l'on fait du purin d'orties ????

De plus, en quoi est ce problématique de dépasser ce stade là?

 

A moins qu'il ne faille pas faire intervenir de bactéries anaérobies qui pourraient dégrader le purin au delà de ce stade?

 

Merci,

Bonne journée.

Link to post
Share on other sites

Plop

 

De mon coté , je pense que putréfaction et fermentation son 2 choses diff.la maitrise est de ne pas aller vers la putréfaction.

 

Et que un bon purin privilégie la fermentation a son juste stade.La différence de senteur est la ,de mon avis .

 

Un nouveau dans le procésuçe .

 

Edit : Lu toto,J'ai jamais dit que t'as dit ^les bons termes sont aussi ceux que je recherche .

         D'ailleurs pour un bon purin ,évitons l'ortie blanche (Lamium Album) Pas les mêmes vertus que sa 

         grande sœur ,L'Urtica Dioica.

 

+BB

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut R4ptor,

 

 

De mon coté , je pense que putréfaction et fermentation son 2 choses diff.la maitrise est de ne pas aller vers la putréfaction.

 

Je n'ai jamais dit que c'était la même chose, je parle d'ailleurs de décomposition et non de fermentation.

Tu peux regarder dans le dico, putréfaction est un synonyme de décomposition...

 

Le but d'avoir des thermes justes est de pouvoir faire des recherches et trouver une explication fiable sur le fait qu'il ne faille pas laisser plus longtemps.

 

Car là on est juste sur des suppositions, aucune sources viable (sourcées), que des "on dit".

 

Merci,

Bonne journée.

Link to post
Share on other sites

plopi plop

 

au risque de dire des bétises mais il me semble que si tu veux laisser "infuser"/" macérer" plus longtemps il convient d'apporter une source d'oxygène su^pplementaire genre bulleur pour aider les bactérie et autre ti machin dedans.

 

bonne journée

 

ps: Ô mon toto  o o o .....lol bises poulettes

Link to post
Share on other sites

plop,

 

entre macération de 7 à 15 jours en fonction de la T°C  ( aérée ou non)

et la même de 1 mois à +  y'a une marge énorme  et dans tout les sens du terme ....

odeur , couleur , utilité ....

 

un est un engrais et l'autre un désherbant totale :siff:

 

++

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites