CANNABIS: Moins de dopamine, moins de performance cognitive


Recommended Posts

Une consommation importante et régulière de cannabis, assimilable à une dépendance, révèle ici un nouvel effet sur le cerveau, déjà connu cependant avec l’usage d’autres substances : une réduction de la libération de dopamine, néfaste à la performance sur des tâches cognitives. De nouvelles données, présentées dans la revue Molecular Psychiatry, qui alertent sur les effets possible d'une consommation décrite comme addictive.

 

VISUEL%20CANNABIS%203(1).jpg

 

De précédentes études ont montré que la dépendance à d'autres substances, comme la cocaïne et l'héroïne, a des effets similaires sur la libération de dopamine. Les chercheurs de la Columbia identifient des preuves de l’effet similaire d’une forte consommation de cannabis sur le système dopaminergique du cerveau : la libération de la dopamine est réduite dans le striatum, une zone du cerveau impliquée dans la mémoire de travail, le contrôle et l'attention. Selon l’auteur principal, le Dr Anissa Abi-Dargham, professeur de psychiatrie, cet effet est caractéristique du caractère addictif du cannabis.

 

L'étude a été menée auprès de 11 adultes âgés de 21 à 40 ans très forts consommateurs (dits dépendants) de cannabis vs 12 témoins en bonne santé et non-consommateurs. Les participants du groupe « consommateurs » avaient commencé à consommer du cannabis à l’âge de 16 ans, étaient devenus « dépendants » vers l’âge de 20 ans et pour les plus âgés d’entre eux consommaient depuis au moins 7 ans. Dans le mois précédant l'étude, presque tous ces participants « avaient fumé » quotidiennement.

 

Moins de dopamine, moins de performance : Les chercheurs ont pu mesurer la libération de dopamine dans le striatum et d’autres zones du cerveau en utilisant la tomographie par émission de positons pour suivre une molécule radio-marquée qui se lie aux récepteurs de la dopamine dans le cerveau. Cette analyse montre que vs témoins, les consommateurs ont une libération réduite de dopamine dans le striatum, y compris dans les sous-parties du striatum impliquées dans l'apprentissage.

Cette libération réduite de dopamine est également associée à de moins bonnes performances sur 2 tâches cognitives.

 

Le résultat d’une forte consommation de cannabis ? Les auteurs ne savent répondre, cependant ils suggèrent qu’une consommation intensive du cannabis peut altérer le système dopaminergique, ce qui pourrait expliquer toute une série d’effets négatifs sur l'apprentissage mais également sur le comportement.

 

Molecular Psychiatry March 22, 2016 doi: 10.1038/mp.2016.21 Deficits in striatal dopamine release in cannabis dependence

 

 

Cette actualité a été publiée le 18/04/2016 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

 

Source: santelog.com

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
Guest JakeOuille

Salut à tous

 

Comme quoi, c'est un article malheureusement vrais et remarqué par tous j'imagine.

 

Merci du partage, je garde en source pour certains débats.

 

Paix et bon Grow

Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Je n'ai pu trouver que sa .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Bernanose

 

Je sais pas si les deux sont liés, en tout cas il y a clairement conflit d'intérêt, surprenant

 

Ohh il y avais sa aussi .https://www.chls.fr/index.php/nos-equipes/le-dieteticien/22-dieteticien-nutritionniste-biographie

Edited by juju93
Link to post
Share on other sites

yop

@juju: tu as du t emmeler les pinceaux , ton lien wiki est vers une personne decedee depuis 14ans :D

quant à mme bernanose elle n'est que l editirice francaise -_-

bref amha (mais pas sur) ce que tu cherches est la:

 

Selon l’auteur principal, le Dr Anissa Abi-Dargham, professeur de psychiatrie,

-> sa page wiki

bref ça n'a pas l'air d etre traité n'importe comment et par n'importe qui...

quoique comparer 11 gros fumeurs à des personnes non-consommatrices, j'aurai pu aussi prédire qui auraient des difficultés pour apprendre :mdr:

a+

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Yop

 

+1 booger' , c'est pas la même personne ;)

 

Les autres auteurs: van de Giessen E1,2,3, Weinstein JJ1,2, Cassidy CM1,2, Haney M1,2, Dong Z1,2, Ghazzaoui R1,2, Ojeil N1,2, Kegeles LS1,2, Xu X1,2, Vadhan NP1,2,4, Volkow ND5, Slifstein M1,2, Abi-Dargham A1,2.

 

Les publis' de Abi' :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Abi-Dargham%20A[Author]&cauthor=true&cauthor_uid=27001613

 

Beaucoup de neurotrans', maladie 'mentale' et 'drogue'.

 

++

  • Like 1
Link to post
Share on other sites