Sign in to follow this  
mrpolo

L'Allemagne a légalisé le cannabis à usage médical... mais le produit manque

Recommended Posts

mrpolo

En janvier 2017, les députés allemands ont voté la légalisation du cannabis à usage thérapeutique. Depuis lors, le texte est entré en vigueur en mars dernier. Cependant, près d'un an après cette mesure, les patients malades ayant droit à la marijuana médicale luttent encore pour trouver l'herbe dont ils ont besoin.  

 

20.jpeg

Photo © iStock

 

Le problème réside dans le conservatisme de l'industrie médicale, explique The Economist. En effet, de nombreux médecins allemands hésitent encore à prescrire du cannabis plutôt que les opiacés traditionnels tels que la morphine. Et lorsque les professionnels du secteur de la santé acceptent de délivrer du cannabis, le prix peut atteindre 24 euros le gramme, soit plus du double du prix en rue. Ainsi, le coût en vente libre est beaucoup plus élevé que ce que beaucoup de consommateurs particuliers peuvent se permettre. Par ailleurs, les assureurs santé déclinent un tiers des demandes de remboursement.

 

Tous les pharmaciens allemands ne stockent pas du cannabis, soit parce qu'ils désapprouvent cet usage, soit tout simplement parce qu'ils ne le connaissent pas. Par conséquent, la demande dépasse souvent l'offre.

Pourtant, les Allemands sont friands des traitements alternatifs et particulièrement, des traitements à base de remèdes naturels.

 

Culture illégale

Jusqu'à l'année prochaine, la culture du cannabis restera illégale en Allemagne. A cette date, une dizaine de licences seront octroyées permettant à des pharmaciens de produire la substance sur des sites secrets. Ces pharmaciens recevront des formations en sécurité et seront également assermentés de façon confidentielle. Ils ne pourront en outre pas touchés au produit fini.

Cela ne laisse donc la place qu'aux producteurs de cannabis cultivé à l'étranger. Mais là encore, les règles d'octroi de licences sont beaucoup trop strictes, explique David Henn, CEO de Cannamedical, principal fournisseur de cannabis de l'Allemagne. Les blocages sont évidents même pour les pharmacies favorables à l'usage médical du cannabis de Cologne. « Nous sommes sur une liste d'attente. Je pense que cela prendra deux mois », affirme Frau Metzdorf de Apotheke im Hauptbahnhof. A proximité de cette pharmacie, les clients de Dom Apotheke doivent attendre trois mois. Mais ceux qui souhaitent vraiment avoir accès au cannabis peuvent l'obtenir au coin de la rue, précise le média.

 

Dans les grandes villes allemandes, la police ferme parfois les yeux sur le trafic des dealers de rue. La possession de petites quantités de cannabis est légale. Par contre, cultiver du cannabis à domicile est plus risqué. La première licence pour la culture domestique de cannabis a été délivrée en 2016. Les patients souhaitent donc que la culture domestique soit également légalisée. « Il s'agit de la prochaine étape », insistent-ils.  

 

Arnaud Lefebvre

 

Source: fr.express.live

  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Baron Vert

Salut,

 

Il y a 2 heures, mrpolo a dit:

Par contre, cultiver du cannabis à domicile est plus risqué. La première licence pour la culture domestique de cannabis a été délivrée en 2016. Les patients souhaitent donc que la culture domestique soit également légalisée. « Il s'agit de la prochaine étape », insistent-ils.

l'auto-production me semble fondamentalle dans le cadre d'une légalisation, même s'il ne s'agit que d'usage thérapeutique.

Cela reste le moyen le plus simple pour le banal usager de sortir du marché noir pour son approvisionnement.

Et dans le cadre du thérapeuthique, cela implique plus sérieusement le patient dans son traitement, je pense.

 

++

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Bonsoir,

 

Vu que les taux de cannabinoïdes produit par la plante dépendent d'une part de la génétique propre à la dite plante et d'autre part de l'environnement dans lequel celle-ci est cultivée, je vois pas comment on peut envisager de manière sérieuse l'autoproduction dans le cadre du thérapeutique.

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Demourok

Salut

 

Moi qui pensais que le taux de cannabionoides étaient dans les gènes de la plante et que l'environnement jouait sur la quantité de résine mais par sur le taux de cannabinoides dans celle ci .

 

Y'a quand même un truc que je trouve pas logique , on ferme les yeux sur le trafic ( qui n'est pas destiné uniquement au médical loin de la ) et derrière on sanctionne fortement l'auto culture d'après l'article ?

Sachant que dans la rue c'est deux fois moins cher d'après leurs sources et que le cannabis délivré sur ordonnance est tellement qu'il n'est pas possible a tous de se le permettre , ca reviendrait a pousser les gens vers le trafic pour prendre moins de risque ?

 

Les gens vont toujours au moins cher quand ca deviens serrer , au détriment de la qualité du produit on le sais bien.

 

Y'a encore du boulot avant que ca fonctionne correctement 1 an apres le vote .

 

A++

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Baron Vert

Re,

 

je pense à ceux qui font des extractions, sous forme d'huile notamment.

Par contre, j'ai bien conscience qu'il faudrait pouvoir tester les taux des différents cannabinoïdes dans l'extraction finale pour que cela soit valable.

Pas sûr cependant que tout le monde ait les moyens pour faire ces tests (qui seront à refaire après chaque récolte) ou même qu'il y ait suffisament d'organismes (privés ou publics) qui proposent ce genre de service...

il y a 4 minutes, Demourok a dit:

Moi qui pensais que le taux de cannabionoides étaient dans les gènes de la plante et que l'environnement jouait sur la quantité de résine mais par sur le taux de cannabinoides dans celle ci .

 

 

C'est aussi ce qu'il me semblait...

Taux (en pourcentage ) de cannabinoïdes définis par la génétique et quantité récoltée (en grammes ou autre) en fonction des conditions de culture.

Même s'il est vrai qu'il y a des variations dans le taux d'un même cannabinoïde d'un plant à un autre (quand il ne s'agit pas de clone) au sein d'une même variété.

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

Plops .

 même si le taux de cannabinoïdes varient d'une plante à une autre, je ne vois pas en quoi c'est un problème .
les gens sont capables de s'auto-médicamenter dans le cas de la majorité des traitements, dans le sens ou les surdoses n'ont pas d'effets notoires , 
si le canna n'est pas fumé, il ne présente aucun risque , ce qui n'est pas le cas de 95% des médicaments du commerce. 

 Oui l'industrie pharmaceutique est capable de fournir certains traitement indispensables, mais parfois la nature fait mieux ,
on peu par exemple parler de l'effet de synergie des cannabinoïdes avec certains terpènes , effets qui auront disparus dans des extraits pures .

 Les humains peuvent faire pousser de la nourriture et aussi des médicaments, sans avoir un brevet de médecin , celui qui cultive du plantin, n'a pas besoin d'hémo-liant de cicatrisants ou de pansements, ça devrait être pareil pour les malades qui ont besoin de weed.

dommage pour les Allemands, comme le souligne Demourok, les autorité font tout pour que les gens achètent au marché noir ...  surement pas biologique, peut être polluée , et avec aussi peu de contrôle sur la quantité de produit actif, enfin bon, leur gouvernement est déjà moins débile que le notre , même si c'est pas bien compliqué :D
++
 

Edited by manuel valls
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Bonjour,

 

@manuel valls, tu ne vois pas en quoi c'est un problème!!!! Va donner à une gamine de 4 ans qui a besoin de CBD pour son épilepsie un produit contenant principalement du THC fortement dosé!!! Va demander à un malade en phase terminale d'aller se documenter pour qu'il puisse s'auto-produire, et qu'en suite il se démerde pour s'auto-médicamenter avec ce qu'il aura fait pousser.

 

Avant de parler de synergie, il va d'abord falloir que les différents cannabinoïdes soient compris individuellement. Comprendre pourquoi ils fonctionnent dans certains cas et pas dans d'autres, les quantités, les modes d'administrations, etc, ...

De plus, il est aussi possible de récupérer les différents cannabinoïdes et terpènes de manière combinée, c'est pas le problème. Et puis, c'est quoi la stratégie fasse à cette supposée synergie sachant que chaque plante a un profil unique de cannabinoïdes et terpènes?

 

Je crois que le point central de notre désaccord repose sur la définition du mot "médicament"! Tu parles de Plantin. On pourrait aussi parler de Thym, de Cannelle, de Camomille... Tout un tas de plantes qui ont chacune des vertus thérapeutiques. Mais est-ce que le fait de posséder des vertus thérapeutiques fait d'elles des médicaments? Non! Des remèdes si tu veux, mais des médicaments, non? Un médicament, dans le sens moderne du terme, répond à des exigences précises (dosage, composition, utilisation, ...). Moi, je suis pour proposer des médicaments à ceux qui en ont besoin, pas pour leur dire "achetez des graines et démerdez-vous pour le reste".

 

++

Edited by FranckyVincent
  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Demourok

Salut

 

Moi je me demandais si en Allemagne ils développaient vraiment des médicaments a base de cannabis ou si les avait juste accès a des fleurs séchées ( de qualité médicale genre bedrocan entre autres ) en pharmacie , parce qu'a aucun moment ils en parlent dans l'article il me semble ?

 

Dans l'état actuel des choses c'est quand même pas la panacée ce qu'a mis en place l'Allemagne depuis le vote du texte .Certains s'en contentent parce que un peu comme nous ils sont sur la brèche et ont la possibilité de subvenir a leur besoin mais bon ils sont très peu a avoir eu des dérogations.

 

Je vois a la maison , si je ne cultivais pas ca m'étonnerait que madame puisse le faire a ma place , physiquement ce serait dur déjà et en plus ca ne l'intéresse pas plus que ca la culture et toutes ces choses. Vu les moyens a ma disposition je me vois plus comme une rustine provisoire a un système de santé défaillant .

 

Perso je me verrais pas auto médicamenter un de mes propres enfants avec des produits de mon cru . C'est quand même une énorme responsabilité qu'on peut pas mettre sur le dos des parents .Il faut fournir une solution fiable a ces parents.

 

Mais bon en confiant ca a l'industrie pharmaceutique on est en droit de redouter que ca devienne un traitement de luxe réservé a une élite pouvant se le permettre .

Faut pas se leurrer , beaucoup de gens qui s'intéressent au cannabis a l'échelle industrielle sont plus attiré par le pognon que ca peut dégager que par la santé de ces concitoyens mais bon ca c'est vrai pour toutes les choses malheureusement . C'est vrai que le cannabis a un tel potentielle de poule aux œufs d'or que j'ai peur qu'on joue le role des vaches lait dans cette histoire.

 

Mais bon déjà si en Allemagne on a du mal a assurer l'approvisionnement en fleurs séchés il en coulera de l'eau sous les ponts avant qu'il y ait de vrais médicaments a la vente en pharmacie a des prix abordables ou remboursé correctement.

 

A++

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

Yop

 Oué @FranckyVincent , je sais bien et je voulais pas dire ça, que des parent gavent les enfants de gorilla glue en souflette. :mdr:

 Quand je parlais de personne qui produisent leur médicament eux mêmes, je parlais d'adultes , les enfants ne grow pas de marie ganja, en fin ça doit être rare :D
Bien-sûr  pour un gamin , l'auto-médicamentation, pour des parents responsables ne devrait concerner que des " bobos" du quotidien, équimoses, rhumes..., avec des plantes 100% safe, ce qui n'est pas le cas du cannabis qui produit toujours un peu de thc
 Et évidemment que pour des pathologies graves comme l’épilepsie, il faut des traitement adaptés , et délivrés par un professionnel de santé.

 Pour le problème des malades qui n'ont pas les capacité de cultiver, là aussi je suis bien d'accord avec toi  , et plus largement pour tous les malades qui n'ont la main verte ou l'envie de s'emmerder , il faudrait bien_sûr des structures adaptées.
 De mon avis , le mieux serait des sortes de cannabis clubs, où des gens feraient pousser pour d'autres. Je prône plus un modèle d'entre-aide qu'un système individualiste.
Et bien-sûr qu'on CSC qui prétend faire du médical devrait répondre à un minimum d'exigences, comme tester les produits demander une ordonnance qui orienterait le choix des variétés....

il y a 42 minutes, FranckyVincent a dit:

Avant de parler de synergie, il va d'abord falloir que les différents cannabinoïdes soient compris individuellement. Comprendre pourquoi ils fonctionnent dans certains cas et pas dans d'autres, les quantités, les modes d'administrations, etc, ...

Là aussi , j'ai jamais dis l'contraire, mais juste que si on se limite à un marché de concentré, on risque de passer à côté.
et oui chaque plante est différente , comme chaque patient ,  et oui,  on peut très bien isoler chaque substance pour recomposer un produit homogène, j'en ai bien conscience ,
mais ce n'est visiblement pas la route que le système de santé à envie de suivre au dépend des malades qui sont sous des médicamentations pures et contrôlées, mais à base d’héroïne légale.  

 " Le problème réside dans le conservatisme de l'industrie médicale, explique The Economist. En effet, de nombreux médecins allemands hésitent encore à prescrire du cannabis plutôt que les opiacés traditionnels tels que la morphine. "

 Mais oué , je pense , que notre désaccord est une question de ce qu'on met derrière " médicament " , moi j'en mets peut être trop , et toi peut être pas assez :P,  le plantain justement , il est plus efficace , que les machins vendus en bouteilles, franchement ça me fait même débloquer à chaque fois que je m'en sert,
 Mais du fait que c'est gratuits et naturel , on devrait le mettre dans une catégorie inférieure ?
 Attention je voudrais pas passer pour un anti-science, j'ai énormement de respect et d'admiration pour ça et je pense comprendre l'intéret de pouvoir extraire des substance pures et dosées à la molécule prête ,
 Comme pour une chimio, ou une trithérapie, ou des traitement de pathologie psy ,  mais dès l'instant ou une plante peut rendre le même service, sans présenter plus de risques que les substance conventionnelles , pourquoi devrait on s'en passer ?
 Et aussi , il n'est pas question de substituer un système à un autre , mais au contraire , de les faire travailler en synergie.

 Un autre exemple qui me vient est notre approche des maladies psychologiques, et comment cette approche est différentes dans les groupes humains qui ont gardé une approche traditionnelle de la médecine
 pour les shamans Shipibos-Conibos il existe différent degré de maladie psy, en occident , c'est plus tranché entre malades et non malades .
 Un super doc à voir où c'est mieux expliqué


 Bref tout ça pour dire que oué,  la science moderne a du bon, et je ne la rejette pas, mais comme pour notre alimentation qui est notre première médecine , je suis aussi convaincu que la Nature , dans sa beauté brute et non contrôlée est une grande pharmacopée.
sorry pour le pavé -_-
 Tchooss :yepah:

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Re,

 

Bien sûr que c'est pas les enfants qui vont s'auto-produire, mais qu'est-ce que ça change? C'est mieux si c'est la mère de famille? Elle si connait d'avantage? Elle a plus le temps? Ou c'est juste parce qu'elle est majeure?

Pour le reste, oui, c'est bien ça, tu parles de remède et non de médicament. La différence n'a rien a voir avec l'aspect naturel ou gratuit... Et oui, je parle de cannabis thérapeutique pour des pathologies lourdes, pas pour des tennis elbow! Et justement, quand tu dis qu'une plante pourrait se substituer à une chimio ou une trithérapie, avant de s'avancer sur ce point, je pense qu'il va falloir attendre un peu quand même...

 

++

 

Edited by FranckyVincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
UFCM-I Care

Hey

 

bon .....

 

"l'auto-production me semble fondamentale dans le cadre d'une légalisation, même s'il ne s'agit que d'usage thérapeutique. "

 

l'auto production pour l'usage thérapeutique c'est comme mettre un chewing gum sur le pneu crevé d'un 38 tonnes et d’espérer que la roue va tenir 5000 bornes ....

ça n'est pas au malades de produire leurs médicaments, aucunes traçabilité, aucune stabilité ....

On parle de médicaments, pas de s'amuser, la composition d'un médicament ne change pas tous les 3 mois ...

 

"les gens sont capables de s'auto-médicamenter dans le cas de la majorité des traitements"

 

Ah bah la je crains que la compréhension de l'usage médical des cannabinoïdes vous échappe .... je connais enormement de malades qui sont juste incapables de ça, c'est pas parce que vous connaissez la plante que tous la connaisse et quoi qu'il en soit l'usage médical n'est pas à prendre à la légère ....

 

"si le canna n'est pas fumé, il ne présente aucun risque ...."

 

Outch .... faudra expliquer ça aux malades pour qui l'usage du cannabis à déclenché des pathologies psychiatriques latentes .....et aussi à ceux qui ne supportent pas les effets secondaires du cannabis ....

 

"Moi je me demandais si en Allemagne ils développaient vraiment des médicaments a base de cannabis ou si les avait juste accès a des fleurs séchées ( de qualité médicale genre bedrocan entre autres ) en pharmacie"

 

En Allemagne le Sativex est en pharmacie et les fleurs de chanvre sont vendu au rayon "complément alimentaire" (pour ce qui concerne les thé ....) et ne sont pas considérés comme des "médicaments" ... les specialités de Bedrocan ne sont pas encore accessibles dans tous les lands, loin de la, et ne sont de toute façon pas considérées comme des médicaments (d'ailleurs Francky le dis trés bien dans son message au dessus : "Un médicament, dans le sens moderne du terme, répond à des exigences précises (dosage, composition, utilisation, ...)." on pourrait ajouter traçabilité stabilité .... et surtout il est nécessaire qu'un cadre médical soit la base de l'usage thérapeutique .... (au minimum un médecin, un pharmacien pour accompagner et aider le patient)

 

Leur système se met en place et un des toubib les plus actifs en Allemagne a déjà fait plusieurs gréve de la faim pour dénoncer les manques et imperfections de ce merdier (les mutuelles qui refusent de rembourser par exemple) ....

 

je suis malade et je produis, mais je rêve du jour ou je n'aurais plus à le faire, au moins pour le médical ....

demander aux malades ou les laisser devant le fait de se démerder seuls est la pire des solution et les "obliger", soit à cultiver, soit à rester avec leurs souffrances ne règle rien au probleme ....

On n'implique pas les malades dans leurs traitements en les faisant cultiver ou en ne leur laissant que cette possibilité (en dehors du marché noir) bien au contraire ...

 

bonne journée

 

@+

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by UFCM-I Care
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

Re !

il y a 23 minutes, FranckyVincent a dit:

quand tu dis qu'une plante pourrait se substituer à une chimio ou une trithérapie,


oula , mais non :D , j'ai justement dis tout le contraire , " il n'est pas question de substituer un système à un autre , mais au contraire , de les faire travailler en synergie. "

 Dans ces cas là ,  la médecine conventionnelle est d'un grand recours, et bien fou celui qui dirait le contraire .
mais ça me choque pas pour autant qu'une personne qui a le VIH, une sclérose  ou un cancer , puisse consommer  en parallèle un produit naturel qui lui donne du confort de vie, si il le souhaite évidemment il faut lui donner aussi accès à des concentrés , ou pourquoi pas des saloperies de molécules synthèses si il faut vraiment faire de la bonne grosse science, c'est moins efficace et ça entraine plus d'effet secondaires, mais il faut juste permettre aux patient d'avoir le choix, orientés par des médecins qui ne seraient pas anti-cannabis par principe.
Si le canna était légal ce serait bien plus simple pour s'informer et être orienté au mieux.

 Pour moi un  médicament, remède , c'est kifkif, mais je vois ce que tu veux dire dans le sens scientifique du terme , mais  il y a des composés plus ou moins efficace dans la nature, comme dans nos pharmacies.
 De mon expérience avec la cannabis il m'aide pour lutter contre le stress , là ou les médicaments conventionnels faisaient de moi un demi zombi, j'ai vite fait mon choix et pour rien au monde je reviendrais au anti-dépresseurs et somnifères, même si je le reconnais, le canna est pas dénué d'effet secondaires :fumette:, il sont juste infiniment plus tolérables .
Savoir produire une substance stable et contrôlé  est une chose, mais ça ne garanti en rien sa supériorité thérapeutique, ni sont efficacité , et c'est pareil pour les plantes,
Fondamentalement le mieux est d'utiliser ce qui fonctionne l'un , l'autre , ou les deux , le seul but de la médecine étant de rétablir au mieux  la  " normalité ".
tchooss

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls
il y a 19 minutes, UFCM-I Care a dit:

Outch .... faudra expliquer ça aux malades pour qui l'usage du cannabis à déclenché des pathologies psychiatriques latentes .....et aussi à ceux qui ne supportent pas les effets secondaires du cannabis ....

Bon , si à chaque fois on déforme mes propos en faisant article des cas particuliers , je me ferais pas comprendre .... ,
 désolé
 édit / , re désolé , je pensais que la fusion automatique allait marché -_- , y a des jours comme ça
++ !


 

Edited by manuel valls

Share this post


Link to post
Share on other sites
UFCM-I Care

Salut

 

je n'ai pas déformé tes propos, j'en avais juste extrait une partie .... mais je mets la phrase entiere si ça te conviens mieux

 

"si le canna n'est pas fumé, il ne présente aucun risque , ce qui n'est pas le cas de 95% des médicaments du commerce."

 

question : 95% des médicaments présentent donc des risques ....??? sur quelles bases statistiques ou scientifiques sérieuses tu te bases ??

 

Que des médicaments présentent des risques à l'utilisation c'est une évidence, les médicaments que je prends sont effectivement "à risques" mais, si je respire aujourd'hui et que je peux commenter les publications sur cannaweed c'est grâce à eux .... (et aussi au cannabis qui me permet de les prendre ....)

 

@+

 

 

 

Edited by UFCM-I Care

Share this post


Link to post
Share on other sites
animalxxx

Slt

 

Citation

En Allemagne le Sativex est en pharmacie et les fleurs de chanvre sont vendu au rayon "complément alimentaire" (pour ce qui concerne les thé ....) et ne sont pas considérés comme des "médicaments"

Le sativex n'est pas reconnu comme médicament? (dsl j'ai du mal à comprendre la phrase, vu que tu parles de sativex puis fleurs de chanvre en même temps, je sais pas si le 'sont' parlent DES fleurs chanvre, ou fleur chanvre+ sativex).

 

 

Sinon en médicament, l'épidiolex pourrait éventuellement peut-être (noter le magnifique triple conditionnel) arriver d'ici quelques temps (mon dieu, quelle précision! ) , des demandes ont été effectuées (US(FDA) et EU(EMA) , et certains "trucs" délivrés :

 

Citation

it has submitted its Marketing Authorisation Application (MAA) to the European Medicines Agency (EMA) for Epidiolex® (cannabidiol or CBD) as adjunctive treatment for seizures associated with Lennox-Gastaut syndrome (LGS) and Dravet syndrome

Citation

GW has submitted a New Drug Application with the FDA for Epidiolex as adjunctive treatment for seizures associated with LGS and Dravet syndrome with an expected approval and launch in 2018. To date, GW has received Orphan Drug Designation from the FDA for Epidiolex for the treatment of Dravet syndrome, LGS, TSC and IS. Additionally, GW has received Fast Track Designation from the FDA for the treatment of Dravet syndrome and conditional grant of rare pediatric disease designation by the FDA. The Company has also received Orphan Designation from the European Medicines Agency, or EMA, for Epidiolex for the treatment of LGS, Dravet syndrome, West syndrome and TSC.

source: http://ir.gwpharm.com/news-releases/news-release-details/gw-pharmaceuticals-submits-marketing-authorisation-application

 

Et un "tableau d'avancement" ici , dsl, c'est pas une image, et flemme de printscreen:

 

https://www.gwpharm.com/products-pipeline/pipeline

 

 

Dsl du mini hs, mais vu que ça parlais médoc^^

 

++

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Baron Vert

Salut,

 

je ne pensais pas que mon post hier provoquerait un tel débat... :unsure:

Pour commencer, je tiens à préciser que j'utilise le cannabis uniquement dans un but récréatif et même si j'apprécie ces qualités anti-dépressives, ce n'est pas non plus une panacée dans mon cas.

Donc mon avis est certainement moins objectif et plus limité que celui d'un professionnel de la santé ayant de réelles connaissances sur le sujet.

 

Quand je dis que l'auto-production me semble fondamentale :

Il y a 20 heures, mrpolo a dit:

Tous les pharmaciens allemands ne stockent pas du cannabis, soit parce qu'ils désapprouvent cet usage, soit tout simplement parce qu'ils ne le connaissent pas. Par conséquent, la demande dépasse souvent l'offre.

Dans les faits, la légalisation ne se fait pas du jour au lendemain (et je pense que c'est le cas quelque soit le pays concerné).

C'est un processus qui va nécessiter du temps...

Temps pendant lequel un certain nombre de patients qui n'ont pas accés au cannabis thérapeutique risquent de faire le choix de s'automédicamenter et de se tourner soit vers le marché noir soit vers l'auto-production.

Entre ces deux options, c'est l'auto-production qui me semble la plus viable sur le plan sanitaire.

Et oui, cette solution est une rustine dans le cadre du thérapeutique.

En attendant, si elle peut en aider certains, pourquoi la leur refuser ?

 

Je pense que l'utilisation de remèdes (pour reprendre la terminologie de @FranckyVincent) dans les cas où il s'agit d'une pathologie bégnine et commune est normale. Moi-même, quand j'ai un rhume, je préfére me faire des grogs plutôt qu'aller chez le médecin pour un résultat équivalent : au bout de quelques jours, le rhume est passé.

Dans le cas dans pathologies sérieuses, je reste un adepte de la médecine moderne même si je pense que les médecines alternatives et les remèdes peuvent être un bon complément tant qu'il n'y a pas substitution à la médecine moderne.

Je suis d'ailleurs partisan pour une communication plus ouverte entre patients et praticiens pour que ces derniers puissent évaluer plus sérieusement l'influence (y compris avec l'effet placebo et sans parler de miracles) de ces méthodes et adapter les posologies en fonction.

 

Quand je parle d'auto-production, que ce soit dans un but thérapeutique ou non, il s'agit d'une démarche individuelle propre à chacun.

Je vais reformuler ce que j'ai dit plus haut : l'auto-production dans un cadre strictement thérapeutique ne peut être viable que s'il y a une analyse exhaustive des taux des différends cannabinoïdes et autres molécules qui constituent la plante ou l'extraction finale. Dans les autres cas, il s'agit de remèdes maison consommés à l'aveugle.

Je pense que chacun est maitre de son corps et est donc libre de se soigner comme il l'entend.

 

++

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

yo .

 

Il y a 2 heures, UFCM-I Care a dit:

je n'ai pas déformé tes propos, j'en avais juste extrait une partie

ouai , en coupant des morceaux de phrases on peut faire dire ce qu'on veut à qui on veut , et même avec la phrase complète si tu fais abstractions de toutes les phrases qui suivent ...
Comme le fait que plusieurs fois j'ai affirmé la valeur de la science  , de la médecine moderne et que en aucun cas un système ne pouvait se substituer à un autre.

 c'est quand même étrange que d'un côté tu fasse des articles sur les enthéogènes, et que de l'autre tu ne pense la thérapie qu'a travers des produits standardisés, 
à ce moment là faudrait préciser dans les articles que les shamans se plantent complètements, et que tous les témoignages de patients c'est du pipeau.

 

Il y a 2 heures, UFCM-I Care a dit:

95% des médicaments présentent donc des risques ....??? sur quelles bases statistiques ou scientifiques sérieuses tu te bases ??

 c'est juste un chiffre au hasard  pour dire qu'une grande majorité des médicaments présente des risques , parceque oui des aspirines ont une dose létale , comme les anti-douleur à base d'opiacés, ce qui n'est pas le cas du cannabis ,
 moi je trouve plus dangereux les gens qui se gavent de paracétamol et se font des trous dans l'estomac ou sont addict au somnifères, xanax... qu'une personne qui se fait une vape avec une fleur, poussé chez lui où ailleurs , il risque quoi ?
( et je précise puisqu'il est bon de tout préciser , je parle d'une personne adulte, majeur et responsable dont le cerveau est formé et aussi qui n'est pas allergique au cannabis , et qui à essayé d'autres formes de thérapie qui ne lui convienne pas  )

édit /  yop @Baron Vert , pourquoi un smiley triste ? le débat est une bonne chose je trouve :plus:, même si j'arrive pas à me f'aire comprendre et que je passe pour un junky irresponsable  :lol:
++

Edited by manuel valls
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Re,

 

 @Baron Vert, le débat que tu as lancé sans le vouloir est plutôt intéressant je trouve ;). @manuel valls se fait un peu chahuter mais il n'y a pas de méchanceté derrière les différents propos!

Et pour aller dans votre sens à tous les 2, je ne suis pas contre l'utilisation de cannabis comme "remède" (ou médecine douce/alternative, peu importe le nom donné). Juste que je pense que auto-médication et cannabis thérapeutique sont 2 choses complètement différentes, répondant à des exigences différentes. Pour moi, pour que l'auto-médication soit possible, il faudrait que la weed soit en vente libre, et donc que le cannabis récréatif soit légalisé, une démarche complètement différente de la nécessaire légalisation du cannabis thérapeutique.

 

++ 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Baron Vert

Re,

 

en fait @manuel valls, c'est le smiley unsure (incertain en français) que j'ai utilisé.

Avec un peu de recul, je me demandais si je n'aurais pas dû développer un peu plus mon premier post.

Au final, le débat est intéressant !

 

Il y a 1 heure, FranckyVincent a dit:

Pour moi, pour que l'auto-médication soit possible, il faudrait que la weed soit en vente libre, et donc que le cannabis récréatif soit légalisé, une démarche complètement différente de la nécessaire légalisation du cannabis thérapeutique.

 

@FranckyVincent, est-ce que pour toi : la légalisation compléte permettrait à ceux qui font le choix de l'auto-médication avec le cannabis de pouvoir tester de manière exhautive l'ensemble des variétés sans être contraint par des taux légaux pour certains cannabinoïdes (comme c'est le cas pour le THC à l'heure actuelle) et ainsi que ceux qui font ce choix puissent adapter au mieux leur posologie personnelle ?

C'est comme ça que j'interprète ton avis, dis-moi si je me trompe.

 

Je viens de voir que j'avais oublié de développer :

Il y a 6 heures, UFCM-I Care a dit:

On n'implique pas les malades dans leurs traitements en les faisant cultiver ou en ne leur laissant que cette possibilité (en dehors du marché noir) bien au contraire ...

Quand je parle d'impliquer le patient dans son traitement, il ne s'agit de le forcer à cultiver ou de le laisser livré à lui-même.

Il s'agit pour moi, d'offrir aux patients qui le souhaitent, la possibilité d'avoir une meilleure compréhension de leur traitement à base de cannabis en cultivant la plante et en apprenant par la théorie et/ou la pratique la/les méthode/s d'extraction adaptée/s à leurs pathologies.

En écrivant ces lignes, je réalise (peut-être avec l'aide de mon dernier pétard) que ce serait plus adapté dans un but pédagogique ou pour la fabrication de remèdes que dans le cadre d'une posologie stictement pharmaceutique...

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Re,

 

Le problème  est que tu ne peux pas prévoir quels seront les futurs taux de cannabinoïdes et terpènes. Tu es obligé de faire pousser, récolter, puis faire tester un échantillon en laboratoire pour connaître ces taux. En supposant que la légalisation soit totale et qu'on puisse acheter des boutures dont les taux approximatifs sont connus et certifiées, tu t'affranchis du test en laboratoire. Cela dit, même si les taux sont "certifiés", ils dépendent de paramètres de culture donc ils restent approximatifs. 

Dans tous les cas, si tu veux tester différentes variétés pour savoir laquelle correspond le mieux à tes attentes, ça va te demander beaucoup de temps et pas mal d'argent aussi.

C'est un peu ce qui s'est passé aux états unis où certains ont mis plusieurs années pour trouver les bonnes plantes, les bons dosages, les bons protocoles d'administration.

 

++

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
kid1984

Yo,

 

J'aime bien la plante cultiver tout cela ... L'herbe m'apporte un réel plus .

 

J'ai repris 20kgs tout ça ... Bref , mais par contre ces derniers temps , ce n'est pas vraiment évident de cultiver pour moi .

 

En usage thérapeutique ce serait plaisant oui de pouvoir se procurer (par exemple comme aux USA) ton herbe avec ton taux de thc cbd etc ...

 

Parce que comme là , ou du coup j'ai pas mal merdé (et le problème n'est pas de savoir cultiver ou non , je sais me débrouiller) j'ai beaucoup de mal à réfléchir et à comprendre , du coup je vais me retrouver à fumer(vaporiser) que dalle pendant quelque temps ...

 

Quand tu dois te reposer , et qu'il faut que t'aille te faire chier avec xx plantes ... Bordel , qu'est ce que j'aimerai pouvoir aller en pecho dans un endroit légal x ou y !

 

A pluche

Edited by kid1984
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
UFCM-I Care

Hey

 

Bon bah Manuel pour être sur de pas déformer tes propos je copie colle tout ton com j'espere que tu vas pas me dire qu'il faut que je mette tout tes coms de cette discussion mais bon (joke c'est pas méchant :) )

 

"

yo .

 

Le 13/02/2018 à 15:59, UFCM-I Care a dit:

je n'ai pas déformé tes propos, j'en avais juste extrait une partie

ouai , en coupant des morceaux de phrases on peut faire dire ce qu'on veut à qui on veut , et même avec la phrase complète si tu fais abstractions de toutes les phrases qui suivent ...
Comme le fait que plusieurs fois j'ai affirmé la valeur de la science  , de la médecine moderne et que en aucun cas un système ne pouvait se substituer à un autre.

 c'est quand même étrange que d'un côté tu fasse des articles sur les enthéogènes, et que de l'autre tu ne pense la thérapie qu'a travers des produits standardisés, 
à ce moment là faudrait préciser dans les articles que les shamans se plantent complètements, et que tous les témoignages de patients c'est du pipeau.

 

Le 13/02/2018 à 15:59, UFCM-I Care a dit:

95% des médicaments présentent donc des risques ....??? sur quelles bases statistiques ou scientifiques sérieuses tu te bases ??

 c'est juste un chiffre au hasard  pour dire qu'une grande majorité des médicaments présente des risques , parceque oui des aspirines ont une dose létale , comme les anti-douleur à base d'opiacés, ce qui n'est pas le cas du cannabis ,
 moi je trouve plus dangereux les gens qui se gavent de paracétamol et se font des trous dans l'estomac ou sont addict au somnifères, xanax... qu'une personne qui se fait une vape avec une fleur, poussé chez lui où ailleurs , il risque quoi ?
( et je précise puisqu'il est bon de tout préciser , je parle d'une personne adulte, majeur et responsable dont le cerveau est formé et aussi qui n'est pas allergique au cannabis , et qui à essayé d'autres formes de thérapie qui ne lui convienne pas  )

édit /  yop @Baron Vert , pourquoi un smiley triste ? le débat est une bonne chose je trouve :plus:, même si j'arrive pas à me f'aire comprendre et que je passe pour un junky irresponsable  :lol:"

 

 

je crois que tu ne comprend pas ce que je veux dire et me mettre en face du topic sur les autres plantes comme si c’était incohérent je trouve ça très moyen ....

Donc ah bah si tu vois j'ai été voir un chaman pour qu'ils me fassent un cocktail de plantes pouvant remplacer mon traitement, le problème c'est que c'est pas possible, ils peuvent en remplacer une partie mais aucune plante n’empêche la réplication du virus du sida dans les cellules .... donc obligé de m’accommoder des deux .... tu vois en final je suis très cohérent avec ce que je dis et ce que je vie .....

je suis d'accord je trouve aussi que l'utilisation du paracetamol est un vraie problème, mais pas que .... la malbouffe aussi .....

Après on ne parle peut etre pas de la même chose, tu parles peut être (je ne sais pas c'est une supposition) d'usage thérapeutique, moi je parle d'usage médical dans un cadre médical, d'ailleurs après que j'ai obtenue la recette des chaman j'ai ete voir une professeure en Pharmacognosie qui travail avec le CNRS et je lui ai demandé de valider la recette en question .... ce qu'elle a fait ....

 

voila j’espère que tu comprend mieux et mon positionnement et mon questionnement et aussi que je ne crache pas sur big pharma parce que malgré tout les défauts qu'on peu leur trouver il reste que de nombreuses personnes dont je fais parti les remercient d'etre encore en vie ..... (même si sans cannabis je peux pas prendre leur putain de medocs de merdeuuuuuuuuuuu hhahahahahaha)

 

 

 

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

Re !

 

Il y a 19 heures, UFCM-I Care a dit:

je crois que tu ne comprend pas ce que je veux dire

 et bien comme ça on est deux :D

 

Il y a 19 heures, UFCM-I Care a dit:

je crois que tu ne comprend pas ce que je veux dire et me mettre en face du topic sur les autres plantes comme si c’était incohérent je trouve ça très moyen ....

Donc ah bah si tu vois j'ai été voir un chaman pour qu'ils me fassent un cocktail de plantes pouvant remplacer mon traitement, le problème c'est que c'est pas possible, ils peuvent en remplacer une partie mais aucune plante n’empêche la réplication du virus du sida dans les cellules

 Et bien oui , je trouve paradoxal que d'un côté , tu reconnais la médecine par les plantes, mais que d'un côté seulement.
 Encore une fois au risque de me répéter ( 3e fois ) , je n'est jamais dis, pensé ou écrit qu'une médecine pouvait se substitué à une autre, donc oui j'ai bien conscience qu'un shaman ne peu guérir le VIH, et si il prétend le contraire, c'est un charlatent. 
 Mais cela n'interdit pas à la science de trouver un remède dans la nature

 Je n'ai jamais aussi pensé ou souhaité  que l'idéal serait que les malades se démerdent dans leur coin, et Kid, est là pour en témoigner , l'idéal pour moi est simplement de respecter les gens comme si il étaient des adultes libres et indépendants , et conscients de leur actes, et que les gouvernement légifèrent en conséquence .
à savoir, libéraliser l'usage du cannabis ( et pourquoi pas toutes les plantes , puisque le statut de drogue bloc la recherche ) 
 cannabis de pharmacie ,  possibilité de cultiver chez soit ou par l'intermédiaire d'un CSC agrée .
 
 Sinon à la question que j'ai posé personne n'a répondu
Dans le cadre d'une thérapie une personne qui se fait une vape avec une fleur, poussé chez lui où ailleurs , il risque quoi ? 
 
++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Baron Vert

Salut,

 

Il y a 2 heures, manuel valls a dit:

Sinon à la question que j'ai posé personne n'a répondu
Dans le cadre d'une thérapie une personne qui se fait une vape avec une fleur, poussé chez lui où ailleurs , il risque quoi ?

à ma connaissance, en France, exactement les même risques que n'importe quel usager.

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Demourok

Salut

 

Je pense qu'il parlais d'un risque pour la santé et non de poursuites judiciaires , je pense que peu de personnes ici ne savent pas a quoi elles s'exposent théoriquement et concrètement.

 

A++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this