Jump to content
Sign in to follow this  
UFCM-I Care

De l’infusion de cannabis au distributeur

Recommended Posts

UFCM-I Care

Hey

 

Vosges ...

 

@+

 

:bye:

 

 

https://www.vosgesmatin.fr/edition-d-epinal/2018/07/20/de-l-infusion-de-cannabis-au-distributeur

De l’infusion de cannabis au distributeur

Un établissement de nuit spinalien, par le biais de distributeurs automatiques mis en place par « Weed paradise », va commercialiser de l’infusion de cannabis. Dans un cadre légal. Une première en France.

Ferhat Alakocoglu (à gauche) et Driss Oujibou expérimentent les distributeurs d’infusion de cannabis à Épinal.  Photo Éric THIÉBAUT

Photo HD Ferhat Alakocoglu (à gauche) et Driss Oujibou expérimentent les distributeurs d’infusion de cannabis à Épinal. Photo Éric THIÉBAUT

 

Ferhat Alakocoglu et Driss Oujibou, respectivement patrons de « Weed paradise » et de l’établissement de nuit « Tshôko » d’Épinal, savent pertinemment que toute opération commerciale relative au cannabis est interdite en France. Les deux, à leur manière, font d’ailleurs la chasse aux stupéfiants. « Toute drogue est interdite chez nous », martèle le second nommé. Qui rappelle, au passage, que son établissement est plus que vigilant sur le sujet.

Alors, pourquoi Ferhat Alakocoglu a installé des distributeurs d’infusion de cannabis chez Driss Oujibou ? Parce que, justement, c’est de l’infusion. Avec des propriétés bien spécifiques. « On distribue du CBD, c’est-à-dire du cannabidiol, contenant moins de 0, 2 % de tétrahydrocannabinol, plus simplement du THC, un produit psychotrope. » Plus simplement encore, le cannabidiol est l’une des molécules présentes dans la plante de chanvre et sa vente est légale. Si cela n’avait pas été le cas, Driss Oujibou n’aurait jamais accepté des distributeurs automatiques dans sa « boîte ». « Au départ, j’étais très réticent, confirme-t-il. Et puis, après m’être renseigné, j’ai vu que ça n’avait rien à voir avec un joint qui se fume. Je pense que le plus dur sera de faire comprendre que c’est un produit licite. »

Un produit licite

Et, c’en est un. Sinon Ferhat Alokocoglu n’aurait jamais introduit cette tisane sur le marché. « Le patron du Tshôko nous fait confiance et je l’en remercie. Surtout que c’est une première en France. En septembre, 240 machines seront opérationnelles dans le Grand Est. Ensuite, nous en installerons à l’extérieur. On est à l’inverse d’un stupéfiant. Ce que nous commercialisons doit impérativement être infusé. On ne le vend surtout pas comme un médicament. C’est un relaxant qui enlève l’anxiété. Je le considère comme un produit de partage. »

Si la marque est protégée, la société « Weed paradise » n’entend pas devenir le concurrent des magasins déjà en place. « Nous ne voulons pas prendre le monopole de quoi que ce soit. » Il reste que « Weed paradis » ne veut pas en rester là. La preuve : une boutique avec des produits dérivés, ouvrira prochainement à Châtenois, là où se trouve le siège social. Pour les deux « associés » dans cette opération, l’expérience spinalienne donnera le départ d’une affaire qui devrait rapidement prendre de l’ampleur. Parce que le cadre légal (voir par ailleurs) est parfaitement établi. La condition d’existence du commerce.

Claude GIRARDET

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
roscovite

Yop !

 

il y a une heure, UFCM-I Care a dit :

« (...) Je pense que le plus dur sera de faire comprendre que c’est un produit licite. »

 

T'inquiète, pendant la durée de ta garde à vue tu auras laaaaargement le temps de faire comprendre tout plein de choses  :P

 

++

  • Like 2
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
karmik

hep,

 

putain on arrete pas le pognon progrès pardon... des distributeurs de tisanes cbd en boite de nuit.... MDR encore si c'etait à la machine à café de l'entreprise, pourquoi pas....

Mais le CBD est soluble dans l'eau? pas dans le gras comme le THC?

 

Je cite " On est à l’inverse d’un stupéfiant. Ce que nous commercialisons doit impérativement être infusé " et à la fin de l'article " une boutique avec des produits dérivés, ouvrira prochainement à Châtenois, "

Donc en fait il veut quand même etre concurrent des Bestown XD

 

Je sens qu'on va bientot franchir un cap, les distributeurs de bonbons CBD dans les écoles...

 

++

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
cheezo

Ola

 

 

Citation

Parce que, justement, c’est de l’infusion.

 

Les jéroboams vont être remplacer par de jolie théière rutilante.

 

Heureusement que l'entreprise s'appelle  ''Weed paradise'' et non pas '''Paradis du cannabis''' . Sinon je l'aurais mal pris je pense. :siff:

 

 

Peace

 

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
karmik

hep,

 

je viens de comprendre le "distributeur d'infusions" enfait c'est comme dans les vieux bars avec les machines à cacahuète en petites boites métallique à 1e!

C'est pas une machine qui te sort une infu chaude, elle te sort des pochons! Bravo pour le coup de mettre ça dans les boites de nuits, ça va cortonner!

Du coup au bar ils ne vendront que des verres d'eau chaude? XD

quelle blague putain!

 

++ vénère

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest JBdu14

Soir a tous,

 

CBD ou THC ça changera rien au probleme face au force de l'ordre, et surtout face au testeur THC salivaire.

Vous serez quand meme positif au THC et le seul moyen de les contre carrer sera d'accepter (en etant sur de soit de n'avoir consommé que du speciale CBD) un teste sanguin.

Je penses que ça prendra donc plusieurs heures avant d'avoir des resultats voir meme peut etre plusieurs jours alors comment ferons les schtroumpfs ?

 

JB.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×