Tahiti - Marche mondiale pour le cannabis : THC dénonce les propos d’Emmanuel Macron


Recommended Posts

À l’occasion de la marche mondiale pour le cannabis, les membres de l’association Tahiti Herb culture (THC) se sont mobilisés devant le Haut-commissariat ce samedi. Si l’objectif premier était la légalisation du cannabis thérapeutique, la marche avait aussi pour but de réagir aux déclarations du président de la République Emmanuel Macron. Dans une interview au Figaro, le chef de l’État avait souligné la nécessité d’« éradiquer par tous les moyens » les trafics de stupéfiants, afin de « faire reculer la délinquance ».

 

THC.jpg?w=663&ssl=1

 

Une vingtaine de membres et sympathisants de THC, étaient présents devant le haut-commissariat, ce samedi 1er mai. Pour Karl Anihia, le président de l’association THC, il était urgent de se rassembler pour réagir aux propos d’Emmanuel Macron sur le cannabis. « Nous voulions marquer le coup par rapport aux déclarations du président de la République sur le cannabis ».

 

Dans un entretien publié le 20 avril au Figaro, le président de la République s’était opposé à la légalisation du cannabis récréatif, souhaitant consolider sa volonté de lutter contre les trafics. Ainsi, Emmanuel Macron compromet les travaux de la mission parlementaire « cannabis ».

macron-tweet.jpg?resize=567%2C275&ssl=1

Pourtant le 6 avril dernier, Édouard Fritch a envoyé un courrier au Président de la République pour l’informer de « l’intention de la Polynésie française d’ouvrir la possibilité de la culture du cannabis à usage thérapeutique sur son territoire. La délibération relative aux substances vénéneuses en Polynésie française est en cours de révision pour permettre l’usage du cannabis thérapeutique en Polynésie française ».

« Nous voulons un cadre légal exclusif pour la Polynésie »

« À travers ce courrier, on voudrait lui démontrer que l’usage en France se fait. Nous demandons un cadre légal exclusif en raison de la situation géographique de la Polynésie », explique Karl.

 

À noter que le cannabis thérapeutique devient progressivement un sujet pris au sérieux par le Pays puisqu’une plantation expérimentale serait envisagée à Papara.

 

Source: radio1.pf

 

En bonus un coup d'oeil sur la métropole:

 

France - La Marche Mondiale du Cannabis est prévue le 22 Mai

ophoto.jpg

 

 

L’association le CIRC organise une Marche Mondiale du Cannabis qui doit se dérouler le 22 Mai prochain dans plusieurs villes de  France ainsi qu’à l’étranger. Une douzaine d’associations et de partis politiques soutiendront cette manifestation  dont le maintient reste en principe conditionné à la situation sanitaire.

Cette année c’est prévu pour le 22 Mai, bien que la visibilité soit très courte en matière de disponibilité de l’espace public, la fédération du CIRC Lyon réchauffe un peu les cœurs transis par l’hiver et les inquiétudes liées à la situation Pandémique.

ophoto.jpg

 

Des revendications ciblées, pertinentes et d’actualité pour ces militants.

« la prohibition est toujours là et bat son plein. La multiplication des tests salivaires effectués au bord des routes en est l’illustration parfaite. Ce dispositif est utilisé pour arrêter des usagers en utilisant le prétexte de la sécurité routière » (source CIRC)

 

L’expérimentation du Cannabis thérapeutique n’est pas en reste

« la France commence à peine une expérimentation pour une durée de 2 ans sur 3000 patients sélectionnés et atteints de pathologies définies dans un protocole assez restrictif » (source CIRC)

 

Si tout va bien, voilà ce qui nous attend le 22 mai prochain à Grenoble... On croise les joints, les vapos.... !

Le CIRC Lyon et ses partenaires lancent dès à présent l'organisation de la Marche Mondiale du Cannabis - Cannaparade 2021

Elle aura lieu cette année, et pour la première fois dans la région
Auvergne Rhône-Alpes, à GRENOBLE (38).

Malgré les différentes prises de position tant à droite qu'à gauche, ou l'avis favorable rendu par la Commission parlementaire et les résultats de la consultation citoyenne sur les usages du cannabis récréatif rendus publiques le 1/03, la prohibition est toujours là et bat son plein. La multiplication des tests salivaires effectués au bord des routes en est l'illustration parfaite. Ce dispositif est utilisé pour arrêter des usagers en utilisant le prétexte de la sécurité routière. En effet tout utilisateur de cannabis peut être testé positif, même si sa dernière consommation remonte à plusieurs jours. Par conséquent, n'étant pas ou plus sous l'effet du produit, il ne constitue en aucun cas un danger sur la route... C’est une injustice inacceptable qui doit être dénoncée !

On pourrait aussi parler des amendes forfaitaires pour pénaliser l'usage. Pensées pour se substituer aux procédures de la police et de la justice, considérées comme trop lourdes, elles sont finalement une arme de plus dans l'arsenal juridique déjà bien fourni des mesures punitives. Car selon le contexte, l'usager.ère, le fonctionnaire de police ou de gendarmerie, ainsi que la politique pénale du parquet local, des poursuites judiciaires peuvent être engagées en PLUS de l'amende forfaitaire. Et cela peut aboutir à des peines de prison…

En ce qui concerne l'usage du cannabis thérapeutique, la France commence à peine une expérimentation pour une durée de 2 ans sur 3000 patients sélectionnés et atteints de pathologies définies dans un protocole assez restrictif. Pour tous les autres qui utilisent du cannabis à des fins thérapeutiques, ils-elles devront continuer à subir la loi sur les stupéfiants qui ne tiennent pas compte des différents usages contrairement à 33 états américains qui autorisent le cannabis thérapeutique ainsi que le Chili, la Colombie, le Mexique, l'Argentine et le Pérou. Dans l'union européenne 21 pays sur 28 autorisent, à différents niveaux, le cannabis à usage thérapeutique. En Israël la culture de cannabis thérapeutique est légale depuis 2012, en Australie des fermes en cultive légalement depuis 2017. Cette inertie française finit par être insupportable ! Car en attendant des milliers de personnes souffrent inutilement et restent sans solution thérapeutique.

Et pendant ce temps, outre Atlantique, les choses avancent très vite. Le Canada a légalisé en 2018, l'Uruguay en 2014, plusieurs états aux USA depuis 2012. Et avec l'arrivée du nouveau locataire à la Maison Blanche, tout va s'accélérer. La prohibition vit certainement ses dernières heures car le verrou fédéral a sauté en janvier dernier. Plus rien ne s'oppose désormais à la mise en place, progressive, d'un nouveau régime à propos du cannabis.
C'est dans ce contexte qu'aura lieu dans toutes les plus grandes villes du monde la Marche Mondiale du Cannabis 2021 pour exiger une fois de plus la libération des prisonniers.ères du cannabis, la légalisation du cannabis thérapeutique et récréatif, et l’autoproduction et plus généralement une véritable politique de santé publique favorisant la réduction des risques vis-à-vis de toutes les drogues, et pour une consommation responsable.

Le CIRC Lyon et ses partenaires invitent la région Auvergne Rhône-Alpes à venir parcourir les rues de la ville à l’occasion de la Cannaparade 2021, pour une grande première à Grenoble, le samedi 22 Mai à 14h30 place de la gare.

 

page facebook du Circ lyon

 

Source : lecannabiste.com

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites