Evergreen

La culture sous led ou l'avenir des ampoules économiques

Recommended Posts

oki

dommage que l'on ai pas la source originale' date=' histoire de voir sur quoi est basée cette affirmation. parce que depuis le début on a tout vu et tout entendu sur les leds ...[/quote']

 

L'information vient de CannabisCafé, le sujet s'intitule 'Cultivo con Leds' et la proportion semble être :

72 x 660nm, 10 x 630nm, 22 x 460nm, 8 x 590nm. Étonnemment on parle de BridgeLux ? Ils ont fondés une Coop d'achat pour 120w dans cette proportion, la raison de ce regroupement d'achat c'est pour obtenir les meilleures valeurs bin des manufacturiers.

 

Voilà c'est tout ce que je comprend, mon espagnol ne va pas bien bien plus loin que celui de El come galletas de Sesame Street ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
miaouf_kirsh

salut

oui les bridgelux sont les leds utilisée sur certains spot commerciaux type ufo etc ...

les info sur ces led sont difficiles a trouver. en plus c'est des 1W.

 

en tout cas merci pour l'info

Share this post


Link to post
Share on other sites
Conclusion' date='

il ressortirait de ces dernières pages que pour être vraiment efficace, les plantes ont besoin d'infra-rouges (si quelqu'un pouvait me rappeler la "bonne" longueur d'onde, ce serait sympa), d'UV (si quelqu'un...bis) et de jaune!

On avance, on avance![/quote']

 

Tableau résumant les résultats d'une étude sur les effets de la lumière sur les végétaux en général faite par le département d'agriculture de l'université de Wageningen :

 

effets.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pénétration de la lumière

 

Le fait d'approcher les leds de la plante n'augmente pas la quantité de lumière. La lumière ne perd pas de puissance significative selon la distance. Il en va de même pour la pénétration, une HPS et une Led ont autant de pénétration.

 

Par contre, il faut plus se soucier du focus de la lumière, il faudra concentrer le faisceau d'une led de grand angle, une lentille lui fera perdre 15% de sa puissance alors qu'un réflecteur ne devrait pas l'affecter. Tandis qu'un réflecteur pour une HPS peut faire perdre de 25 à 35 % de sa puissance.

 

Bref, le fait de pouvoir approcher les leds n'a pour qualité de pouvoir cultiver dans un espace restreint, d'ailleurs certains expérimentateurs poussent même jusqu'à cultiver dans un boitier d'ordinateur.

 

J'espère avoir bien exprimé ce fait, je ne suis pas certain d'avoir les termes exacts. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
eldindon

Bonjour les gens,

 

GRRRRRRRRRRRRRRRRRR!!!!!!!!!

 

Bon ok, je rompt mon silence (temporairement en tout cas) car dire ce genre de choses:

 

Le fait d'approcher les leds de la plante n'augmente pas la quantité de lumière. La lumière ne perd pas de puissance significative selon la distance.

 

Ca me b5a0f694b9785235.gif

Comment peux-tu dire ce genre de chose alors qu'une simple recherche t'aurais permis de trouver que:

"La loi du carré inverse établit que l'éclairement est égal à E=I/d2, l'intensité de la lampe divisée par la distance au carré."

Liens

Just_Google_It_by_doctor_a.gif

 

De plus la pénétration lumineuse est fonction de la puissance lumineuse de la source (pour rendement équivalent)

 

 

Merci pour le site Espagnol, je ne le connaissait pas. Il y a pleins d'infos intéressantes, c'est cool!

 

 

Merci aussi pour le tableau de l'Université de Wageningen mais il peut prêter à confusion. Car par exemple le rouge est marqué comme inhibiteur de floraison pour les plantes de jour court (comme le cannabis). C'est vrai par exemple dans le cas ou l'on applique un flash lumineux durant la période de nuit (voir mon expérience à ce propos dans le topic); par contre sans rouge durant la journée, la plante ne pourrait pas fleurir...

 

Aller, je retourne dans ma tanière

Share this post


Link to post
Share on other sites
Evergreen

Bonjour

 

Merci aussi pour le tableau de l'Université de Wageningen mais il peut prêter à confusion

 

Le tableau ne dit pas si les couleurs ont été testées séparément ou en combinaison. Je trouve ça assez paradoxal de dire que le bleu stimule la photosynthèse mais inhibe la biomasse et la croissance et que seul le far red serait stimulant. Il manque également l'effet des couleurs sur le phototropisme.

 

Bref, à prendre avec des pincettes...

 

Bonne suite à tous.

 

Bien cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci aussi pour le tableau de l'Université de Wageningen mais il peut prêter à confusion

Bonjour

Le tableau ne dit pas si les couleurs ont été testées séparément ou en combinaison. Je trouve ça assez paradoxal de dire que le bleu stimule la photosynthèse mais inhibe la biomasse et la croissance et que seul le far red serait stimulant. Il manque également l'effet des couleurs sur le phototropisme.

 

Bref' date=' à prendre avec des pincettes...

 

Bonne suite à tous.

 

Bien cordialement.[/quote']

 

Ce qui explique les contradictions de ce tableau c'est tout d'abord le fait que ça se veut pour toutes les plantes en général, aussi il faut le voir de façon chronologique, mais finalement ça donne assez peu d'indices.

 

J'ai lu un article fort intéressant à ce sujet. 'Chemical ecology of Cannabis' de David W. Pate paru en 1994 dans 'The Journal of the International Hemp Association'

 

L'importance des UVB dans la culture du Cannabis est paradoxale ça prend du THC pour en produire davantage comme agent potecteur, donc en fin de processus. Les éléments les plus favorables à la production de THC sont la dessication et l'apport de fer et de magnésium dans une fertilisation organique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
eldindon

Salut,

 

je vous met un liens très intéressant vers le site d'un "LEDs expérimentateur". Il en est à son 7ème test. Evergreen avait déjà proposé ce site, mais il était à l'époque bien moins fourni!

PAR ICI

 

+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut' date='

 

je vous met un liens très intéressant vers le site d'un "LEDs expérimentateur". Il en est à son 7ème test. Evergreen avait déjà proposé ce site, mais il était à l'époque bien moins fourni!

[b']PAR ICI[/b]

 

+++

 

Ah oui merveilleux, j'adhère complètement a son "Facts & Theory"

Share this post


Link to post
Share on other sites
eldindon

Salut,

 

Aller comme vous n'en avez pas assez de lire ce topic, je vous propose notre homologue sur un site Anglais ICI

Il y a un gars qui cartonne tout avec je cite:

Each box has:

 

120 watts of LED (Deep red, royal blue, 627 red, std blue)

160 watts warm white CF

52 watts UV

 

Each box therefore has a total of 330 watts of power input.

ee78d1.jpg

Du lourd pour ceux qui ont du temps.

 

+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest exo-plank#0

Bonsoir,

 

Jolie résultat, mais je pense que vous réfléchissez trop niveau LED et pas assez niveau physiologie végétal.

 

Les tableaux fournis précédemment vous donnes les longueurs d'ondes et les puissances en corrélation avec les attentes de la plante.

 

De plus les plantes ont une plasticité métabolique hallucinante cf topic laser. Et bien que votre post LED soit très instructif niveau ingénierie, il manque cruellement d'information niveau métabolisme photosynthétique et physiologique, qui selon moi d'après votre niveau de recherche sur le LED est votre seul point faible.

 

Je vous souhaite bon courage dans votre projet et j'y participerais lorsque l'ingénierie seras fini. En attendant je reste avec mes lasers. :(

 

Cordialement...

Share this post


Link to post
Share on other sites
reivilo

Bonjour à tous,

 

j'ai (re)lu une grande partie du sujet (qui est, il faut le dire, imbuvable en moins de 3 fois), je pense d'ailleurs avoir déja participé il y a quelques temps.

 

je reviens car j'ai en tête un projet, basé sur une problématique simple :

 

je n'ai pas la place pour avoir une plante mère, je doit donc utiliser des boutures empruntées sur des plants en croissance. puisque je n'ai qu'un seul espace, je ne peut pas lancer la croissance de ces boutures pour boucler la boucle. j'ai chercher à conserver ces boutures sans ajouter un espace de culture, pour cela j'ai pensé utiliser un petit panneau de DEL afin de developper les racines, tout en aillant encore une plante au format "bouture"

 

je ne suis pas sûr d'avoir été très claire :/

 

mon but n'est pas de faire évoluer la bouture sous DEL, mais juste de la maintenir en vie le temps que la récolte soit faite dans l'espace de culture.

 

j'ai commencé à rassembler les DEL que j'avais sous la main. je les est triées en fonction de leur tension de seuil.

 

il s'agit de DEL superflux, donc voici les caractéristiques :

bleu :

courant en continu : 20mA (100mA pulsée avec un RC de 10%)

tension de seuil : 3.2 à 3.6v (d'où le tri effectué, même problème pour les rouges)

angle : 140°

luminosité : 15.000 mcd

longueur d'onde : 465-475nm

 

je dispose de 15 DEL bleues...

 

 

rouge :

 

courant en continu : 20mA (100mA pulsée avec un RC de 10%)

tension de seuil : 1.9 à 2.3v

angle : 140°

luminosité : 15.000 mcd

longueur d'onde : 625-635nm

 

je dispose de 15 DEL rouges.

 

j'ai bien conscience que je manque cruellement de DEL, et aussi que les longueurs d'ondes des DEL rouges n'est pas adapté. celle des bleue me semble pas mal en revanche. dans l'optique d'utiliser ce module sur 1 à 3 boutures, sans chercher à les faire grandir, je pense que c'est faisable.

 

je dispose aussi d'une quantité équivalente de DEL vertes, je ne sais pas si ça a un intérêt quelconque.

 

je pensais faire un panneau avec autant de rouge que de bleu, mais puisque la "cible" est principalement le développement racinaire, je ne sais finalement pas dans quel proportion utiliser mes DEL....

 

j'attends avec impatiences vos lumières (monochromatiques) sur la question ;-)

 

 

PS : j'oubliais : je vais bientôt avoir une DEL RGB 3*1w, ainsi qu'une DEL blanche Seoul P7 (800-900lm, warm white). je viens de réaliser les sources de courant qui vont bien pour ces DEL, qui ne se destine pas initialement à l'éclairage horticole.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut' date='

 

je vous met un liens très intéressant vers le site d'un "LEDs expérimentateur". Il en est à son 7ème test. Evergreen avait déjà proposé ce site, mais il était à l'époque bien moins fourni!

[b']PAR ICI[/b]

 

+++

 

Je ne sais pas si tu as lu ceci :

LEDs have to be placed within a few cm of the plants. Is not true!

Light does not lose noticable strengh while travelling, but you have to make sure it is focused properly. Most LEDs have an angle of 120 degrees, you can use lenses or reflectors to make a more narrow beam. Lenses create lightlosses of at least 15%, reflectors only effect the light that is send to the sides and are therefore better.

Some people think LED-light has less "penetrating power", which would be another reason to put the LEDs as closely as possible to the plants. Light = light, the penetrating power of a Red photon produced by HPS will be the same as that produced by a LED.

;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
reivilo

salut,

 

voila le module réalisé, avec les moyens du bord. j'avais déja les typons, alors j'en ai profité même si ils n'étaient pas prévue pour ça, du coup j'ai du les coller entre eux :

 

5c61a0.jpg

4c24c.jpg

69cd2f.jpg

b17fb.jpg

 

le module mange 220mA sous 12v soit une conso de 2.64w. pour les résistances, c'est assez moche mais je n'ai pas eu le choix, j'ai dû définir un couple de résistance pour chaque branche pour avoir vraiment 20mA.

les photos ne rendent pas bien compte, c'est bien plus puissant en réalité.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir' date='

 

Jolie résultat, mais je pense que vous réfléchissez trop niveau LED et pas assez niveau physiologie végétal.<<< ah ok.

 

Les tableaux fournis précédemment vous donnes les longueurs d'ondes et les puissances en corrélation avec les attentes de la plante.

 

De plus les plantes ont une plasticité métabolique hallucinante cf topic laser???. Et bien que votre post LED soit très instructif niveau ingénierie, il manque cruellement d'information niveau métabolisme photosynthétique et physiologique, qui selon moi d'après votre niveau de recherche sur le LED est votre seul point faible.

 

Je vous souhaite bon courage dans votre projet et j'y participerais lorsque l'ingénierie seras fini. En attendant je reste avec mes lasers.???? :respect:

 

Cordialement...

 

Oui cette longue tergiversation n'offre pas tellement d'information pertinente. Quand on accède aux connaissances actuelles en matière de culture du cannabis sous led on s'apperçoit que ce n'est pas sorcier du tout, c'est tout a fait viable et ça ne coute pas cher.

 

Il faut trouver des leds qui offrent la meilleur rapport qualité / prix en matière d'émission de photon.

 

Se fabriquer des heatsinks à partir de rebus d'aluminium anodisé de préférence ou acheter sur mesure en ayant pour but de rester le plus passif possible en étalant ses leds sur toute la surface de son espace de croissance et de floraison.

 

Trouver des drivers adéquats (à ampérage variable), pour correspondre à la valeur optimale selon la longueur d'onde et surtout éviter l'utilisation de résistances.

 

Bref, il faut adhérer à une coopérative d'achat qui permet d'obtenir de bonnes bin directement du fabriquant de led ainsi que des drivers en grande quantité qui reviennent à moins de 15 euros pièce.

Share this post


Link to post
Share on other sites
eldindon

Salut,

 

Reivilo, bienvenue à toi!

Désolé pou la réponse un peu tardive.

Pour un projecteur d'une 20aine de Watts à base de LEDs HL pour le bouturage/pied mère/croissance tu peux prendre une combinaison 1/4 de 455nm + 2/4 de 660nm + 1/4 de blanc chaud, ça fonctionne bien par exemple (après plus tu mettras de bleu, plus tes internoeuds seront serrés).

Après, ce qu'Exo veux nous dire, c'est qu'on est toujours plus ou moins parti du principe qu'une combinaison bleu/rouge était idéale,or ce n'est pas forcément le cas, comme expliqué sur le topic laser d'Exo (:respect:)

 

Je me permet de vous mettre l'échange de MP que j'ai eut avec Exo à ce sujet:

 

Salut Exo,

 

Suite à ton dernier post sur le forum LEDs, je me suis penché au décryptage de tout ce que tu nous as donné comme infos niveau BV. J'ai lu et relu ton topic laser et j'ai aussi essayé de comprendre tout les tableaux que tu nous as donné sur le topic LEDs.

Du coup j'ai quelques question...

 

Avant tout je voulais t'exprimer mon respect pour ton expérience sur les lasers, je ne comprends toujours pas comment t'es venu cette idée.

 

 

Entrons dans le vif du sujet:

 

c7507f.jpg

 

sur ce graphe,on peut voir que tu as retenu pour ton expérience 3 laser, un à 488nm; un à 568nm et un à 647nm.

Si j'ai bien compris avec ces 3 pics, tu arrives à cibler les pics maximum des LHC dans les différents pigments photosynthétiques (FITC, PE et Allophycocyanine).

Ce que je ne comprend pas c'est que la photosynthèse ne fait pas tout, notament lors de la floraison. Tu dis que tu as rajoutter une lampe UV A-B-C "pour déclancher les réactions de défenses, et la production accru de pigment."

Est-ce ça la clef du mystère, produire plus de pigment pour augmenter le pouvoir d'absorbtion des LHC et ainsi éviter la saturation de ces derniers?

Dans ce cas, penses-tu que les UV-C sont indispensables? Car déjà une lampe émettant des UV-A/UV-B c'est pas la fête pour les yeux, mais avec des UV-C ça risque de faire des accidents en cas d'oubli des lunettes de soleil...

 

 

Sans transition, sur ce relevé:

 

1db22f.jpg

 

On voit bien que sous leds les protéines sont plus élevées que sous le "Wild type". Mais tu ne précises pas:

1:quel est l'éclairage/puissance utilisé pour le Wt

2:Quelles longueurs d'ondes ont été utilisées et avec quelle répartition/puissance pour les LEDs.

 

 

Dans ce tableau:

 

5a4282.gif

 

 

tu ne précises pas les paramètres qui ont été changés entre les 5 essais. Le tableau est donc difficilement exploitable.

A moins que je n'ai rien compris ce qui est sûrement

le cas, vu qu'en BV je suis pas vraiment très doué...

 

 

Du coup, si celà peut s'avérer bénéfique, je vais rajouter une lampe sodium basse pression (589nm)d'une 30aine de Watts et un fluo UV-A/UV-B (pas trouvé de fluo qui fait A,B et C) d'une 20aine de

Watts à ma configuration actuelle.

Qu'en penses-tu?

Merci beaucoup et je comprendrais si tu n'as pas le temps de répondre à toutes ces questions.

 

Cannabicalement,

le dindon

 

 

 

 

 

 

Et la réponse:

 

Bonsoir,

 

Citation :

 

Avant tout je voulais t'exprimer mon respect pour ton expérience sur les lasers, je ne comprends toujours pas comment t'es venu cette idée

 

 

 

Travaillant sur l'augmentation des rendements, la photosynthèse est l'un de mes domaines de prédilections, et j'ai vite compris que seul les pics étaient important, le reste n'étant que des artéfacts photosynthétique. Ensuite j me suis dit que la répartitions 3D était également une perte sèche et qu'un système 2D serais plus productif. Voila le pourquoi du comment

 

Citation :

 

Si j'ai bien compris avec ces 3 pics, tu arrives à cibler les pics maximum des LHC dans les différents pigments photosynthétiques (FITC, PE et Allophycocyanine).

 

 

 

Tu as bien compris, et je suis sur que tu t'es demandé pourquoi les pics ne correspondent pas parfaitement, c'est pour éviter les phénomènes de saturation, de photoinhibition et de photo-oxydation.

 

Citation :

 

Ce que je ne comprend pas c'est que la photosynthèse ne fait pas tout, notament lors de la floraison. Tu dis que tu as rajoutter une lampe UV A-B-C "pour déclancher les réactions de défenses, et la production accru de pigment."

Est-ce ça la clef du mystère, produire plus de pigment pour augmenter le pouvoir d'absorbtion des LHC et ainsi éviter la saturation de ces derniers?

 

 

 

A force de travailler sur un sujet on oublie que ce genre de chose n'est pas une évidence, mais oui tu as parfaitement raison, non seulement les réactions de défenses augmentent le taux de pigment photosynthétique, mais permet également de récupérer de l'énergie perdu sous forme de fluorescence et limite donc celle perdu par rayonnement thermique. De plus ces pigments annexes permettent la production de pouvoir réducteur (NADPH dans les feuilles, mais aussi du NADH dans les racines) On à donc une utilisation de l'énergie sur une échelle plus grande (la plante entière), sans compter l'apport énergétique des UV qui dans ces conditions ont plusieurs utilités (défense, énergétique, accélération du métabolisme et production de métabolite de resserves, compensant le manque d'énergie en fin de floraison (responsable de la stagnation du nombre de calice en fin de flo).

 

Les UV-c sont essentiel en laboratoire, mais vu leur dangerosité et leurs faibles incidences, tu peux les négliger.

 

Citation :

 

On voit bien que sous leds les protéines sont plus élevées que sous le "Wild type". Mais tu ne précises pas:

1:quel est l'éclairage/puissance utilisé pour le Wt

2:Quelles longueurs d'ondes ont été utilisées et avec quelle répartition/puissance pour les LEDs.

 

 

 

Ceci correspond à des extraction protéique sur une surface de de 10cm² pour une puissance de 1 w (Unité de mesure classique d'où mon oublie de précisé).

 

Les logeurs d'ondes utilisé correspondent au 3 pics photosynthétiques, en présence d'UV (en puissance négligeable).

 

 

Pour le tableau suivant rien à changer, on analyse juste la différences d'expression entre les gènes du sauvage et du témoin LED u cours du temps, première et seconde colonne 1 semaine de croissance végétative, 3 et 4 eme colonne 3 semaine de croissance végétative, 5 et 6eme colonne première semaine de floraison, 7 et 8 eme colonne après un mois de flo, 9 et 10 eme colonne dernière semaine de floraison (chez Brassica nupus).

 

 

Pour ta configuration une HPS et des fluo serons parfait, et je t'invite également à rajouter une néon froid bleue favorisant l'ouverture des stomates.

 

Cordialement, et bon courage.

 

KNAmicalement, Exo

 

Affaire à suivre.

 

 

+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
reivilo

bonjour à tous,

 

Trouver des drivers adéquats (à ampérage variable), pour correspondre à la valeur optimale selon la longueur d'onde et surtout éviter l'utilisation de résistances.

 

en plus de quelques power DEL blanches, j'ai commandé ces drivers pour les tester :

 

https://dealextreme.com/details.dx/sku.1886

 

c'est juste des AMC7135, un régulateur de courant visiblement linéaire, ne nécessitant rien d'autre qu'un petit condo. le seul problème se trouve au niveau des faibles tensions d'entrée, imposant l'utilisation d'une alimentation 5v débitant un fort courant, comme une alim ATX.

ce modèle est aussi interéressant, les plages de tension sont plus grandes et on peut le modifier facilement pour les faire fonctionner à 700mA :

 

https://dealextreme.com/details.dx/sku.13555

 

visiblement il y a même un pont de diode, du coup un transfo en entrée et les drivers des différentes DEL en parallèle sur sa sortie.

 

Pour un projecteur d'une 20aine de Watts à base de LEDs HL pour le bouturage/pied mère/croissance tu peux prendre une combinaison 1/4 de 455nm + 2/4 de 660nm + 1/4 de blanc chaud, ça fonctionne bien par exemple (après plus tu mettras de bleu, plus tes internoeuds seront serrés).

 

une power DEL blanche émet en majorité du bleu, et un peu de jaune. peut-être que pour une bouture en enracinement, c'est utilisable ?

 

j'avais l'intention de comparer une DEL d'environ 10w avec une lampe ECO 4500K° 20w. j'ai d'ailleurs déja commandé plusieurs DEL.

Share this post


Link to post
Share on other sites
eldindon

Salut,

en plus de quelques power DEL blanches' date=' j'ai commandé ces drivers pour les tester :

https://dealextreme.com/details.dx/sku.1886[/quote']

Tu pourras nous donner un retour sur ce site stp (facilité de payement, délais d'envois, frais de douanes etc) car c'est vrai qu'ils ont plusieurs produits qui peuvent-êtres vraiment intéressants pour pas cher dutout.

 

une power DEL blanche émet en majorité du bleu' date=' et un peu de jaune. peut-être que pour une bouture en enracinement, c'est utilisable ?[/quote']

Pour l'enracinement, une led banche de 1W fonctionne pour quelques boutures (il y en a même qui ont réussis à enraciner une bouture dans le noir)

 

j'avais l'intention de comparer une DEL d'environ 10w avec une lampe ECO 4500K° 20w. j'ai d'ailleurs déja commandé plusieurs DEL.

 

Cool, vu la déperdition lumineuse qu'il y a dans une eco 20W, je pense que ça peut être comparable même si le rendement de la LED est moins élevé.

Tiens nous au jus stp.

 

+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
reivilo

pas de problème, je tiens au courant. il ne faut pas être pressé avec la livraison, c'est au gré des arrivage de stock.

Share this post


Link to post
Share on other sites
szackass

Bonsoir a tous

 

J'ai une petite question d'ordre technique. Je voudrai effectuer des essais avec la MCE de CR**, et je me penche depuis plusieurs semaines deja sur l'alim de ces bijoux de technologies :) j'aime prendre mon temps pour reflechir ,non en fait je galère, lol.

 

En effet elles ont besoin de 3.2v et 350mA par led, il en a 4 dans la MCE. Et moi je voudrais me servir d'une alim ATX comme source.Ma question est :

 

- Dois-je forcément utiliser des composants pour réguler le courant? genre LM317 ou L200 en sortie de l'alim, ou puis-je tout simplement les brancher sur le 5v avec une rèsistance pour chaque led afin d'adapter la tension...? et une petite capa pour me debarasser des eventuels pics de tensons...

 

cannamicalement, szack

Share this post


Link to post
Share on other sites
reivilo

salut szackass,

 

effectivement la MCE prend 350mA en continu, voir 700mA avec un très bon refroidissement.

 

l'alim ATX va te sortir une tension continu, tu va surement exploiter le 5v. en utilisant des composants comme le LM317 ou le L200 monté en source de courant, tu aura le même résultat qu'avec une résistance : toute la chaleur va être dissipée par le régulateur au lieu de la résistance. l'avantage réside dans la source de courant qui te garantie que ta DEL est correctement alimenté. par exemple si la chaleur augmente, ou la tension de l'alim augmente, le courant restera toujours 350mA. avec la résistance ce n'est pas le cas.

 

la solution que j'ai proposé plus haut à base de AMC7135 est aussi une source de courant linéaire, j'en dirais plus après les avoir testée.

 

de plus le calcul ne suffi pas pour trouver la résistance idéale, il faut faire des tests sur la DEL (aucune DEL n'étant parfaitement identique) pour trouver la résistance idéale avec ton alim. c'est faisable, mais il faut être sûr à 100% de ton alimentation.

 

PS : sur ta DEL chaque die est exploitable indépendamment, tu peux très bien les mettre en série, ce qui te donnera approximativement 12.8v. les alim ATX peuvent monter à environ 13.5v moyennant une petite modif.

si la tension de sortie de l'alim (ATX ou autre) est très proche de la tension de seuil de la DEL, et si cette alimentation est de bonne qualité, la résistance peut suffir (mais il faut maitriser tout les paramètre, notamment la chaleur)

Share this post


Link to post
Share on other sites
szackass

Merci pour ton aide:-)

 

Si tu veux bien tu peux m'en dire plus sur la modif de l'alim, ça m'intéresse bien de monter a 13.5v. (par MP STP)

Je crois que je vais carément m'en acheter une de bonne qualité, ou l'avoir a un copain. Je pense en plus mettre un regulateur, ce sera toujours mieux:)

Et pour le refroidissement je compte mettre le paquet, genre pas mal de ventirad de microprocesseur, montés sur des réglettes en alu, elles même refroidie, le truc c'est que j'aimerai bien les alimenter a plus de 350mA, mais j'ai rien pour le moment pour mesurer la température de la jonction...

 

Cannamicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites