UFCM-I Care

Intervenants et pros
  • Content Count

    1218
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    32

Everything posted by UFCM-I Care

  1. Hey Vote historique à l'ONU. @+ Historique : L’ONU reclasse le cannabis comme drogue non dangereuse et le reconnait comme ayant un avantage médical Depuis 1961, le cannabis est défini comme rentrant dans la catégorie des drogues les plus dangereuse et non médicale. Aujourd’hui, après un vote historique à l’ONU, les membres du comité drogue de l’organisation ont décidé de reclasser la plante à un niveau de degré minimum et de fait reconnaît également son intérêt médical, ce qui permettra des recherches approfondies et la fourniture de cannabis sur ordonnance d’un médecin. À une faible majorité (27 pour, 25 contre et 1 abstention), la Commission des drogues et de l’administration des médicaments (CND) des Nations Unies a décidé d’adopter les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La majorité simple des 53 États de la Commission ont décidé de retirer le cannabis et sa résine du Tableau IV de la Convention de 1961 sur les drogues. Ce qui signifie que l’utilité médicale de cette plante est officiellement reconnue, cependant l’usage récréatif continuera d’être interdit en réglementations internationales. Cannabis sur ordonnance d’un médecin sans licence La décision d’approuver la proposition permettra désormais à tous les États membres de l’ONU de définir le cannabis comme une substance médicalement bénéfique. Une telle définition permettrait un modèle de cannabis sur ordonnance d’un médecin, sans avoir besoin d’une licence comme l’exige actuellement la Convention sur les drogues de 1961. Il convient de noter que les cinq autres décisions qui ont été soumises aux urnes sur des questions connexes ont toutes été rejetées, comme : la rétrogradation du THC à un niveau de danger inférieur suppression du CBD de la liste des substances contrôlées de manière radicale rétrogradation au grade le plus bas de drogues à base de cannabis – Presque tous les pays de l’union européenne , à l’exception de la Hongrie ainsi que de nombreux pays d’Amérique ont ajouté une majorité simple de 27 voix en faveur du changement . C’est une évolution des plus importante dans le domaine des drogues depuis ces dernières décennies . Par contre la majorité des pays asiatique et africains on fait objection. La Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, ou dans son nom complet, la “Convention sur les stupéfiants, 1961”, signée en 1961, est l’une des trois conventions internationales existantes visant à accroître la coopération multilatérale face au phénomène du trafic de drogue. La convention réunissait tous les accords internationaux de l’époque concernant l’interdiction du trafic de drogue et élargissait le contrôle de la culture et du traitement des plantes utilisées dans la production de drogues. Outre l’intensification de la coopération internationale, la Convention limite la possession, l’utilisation, le commerce, la distribution, l’importation, l’exportation, la production et la production de médicaments, à des fins médicales et scientifiques uniquement. Il définit également les mécanismes qu’un État doit mettre en place pour gérer les stocks de médicaments à des fins médicales. Il convient de souligner qu’il ne s’agit pas d’une légalisation ni même d’une non-criminalisation de l’usage récréatif, mais plutôt d’une réévaluation du cannabis à un niveau de risque légèrement inférieur, mais qui lui permettra d’être défini comme une substance médicalement bénéfique et donc délivrée par un médecin sans licence. https://www.blog-cannabis.com/onu-reconnait-cannabis-medical/
  2. Hey IACM-Bulletin du 01 Décembre 2020 @+ IACM-Bulletin du 01 Décembre 2020 Argentine: Le pays autorise la culture du cannabis à domicile à des fins médicales Science/Homme: Près d'un patient âgé sur 10 atteint d'un cancer consomme du cannabis Science/Homme: L'utilisation d'extraits à spectre complet du CBD à faible teneur en THC peut entraîner un dépistage positif de la présence de THC dans les urines En bref Un coup d'œil sur le passé Argentine: Le pays autorise la culture du cannabis à domicile à des fins médicales Le 12 novembre, l'Argentine a autorisé la culture du cannabis à domicile à des fins médicales. Un décret du président Alberto Fernández autorise également les pharmacies à vendre des huiles, des crèmes et d'autres produits dérivés du cannabis. Il ordonne également aux systèmes d'assurance publics et privés de couvrir les dépenses liées à la prise de cannabis pour un usage thérapeutique aux patients qui obtiennent une ordonnance. La décision du président a considérablement élargi la portée d'une loi de 2017 qui avait déjà légalisé le cannabis médical. Les partisans du cannabis à usage thérapeutique affirment que le prédécesseur de M. Fernández, Mauricio Macri, a établi des restrictions trop strictes rendant le médicament inaccessible aux patients. Cette mesure est la dernière étape de l'assouplissement des lois sur le cannabis en Amérique latine. En 2017, l'Uruguay a légalisé le cannabis pour adultes, qui est vendu dans les pharmacies, et la Colombie a mis en place un système de licence pour cultiver le cannabis à usage médical. En Argentine, les cultivateurs à domicile devront obtenir une licence en fonction de leurs besoins médicaux. New York Times du 12 novembre 2020 Science/Homme: Près d'un patient âgé sur 10 atteint d'un cancer consomme du cannabis Selon une analyse, des enquêteurs du Moffitt Cancer Center de Tampa, aux États-Unis, 8% des 301 patients âgés atteints de cancer disent avoir utilisé du cannabis pour traiter leurs symptômes. Leur analyse a été publiée dans le British Medical Journal Support Palliative Care. Ils ont mené un examen rétrospectif des patients atteints de cancer référés au centre entre 2014 et 2017, qui ont subi des tests de dépistage urinaire de routine pour le THC dans le cadre de leur visite à la clinique. Environ 8% des patients atteints de cancer, âgé de 65 ans et plus, ont été testés positifs au THC contre 30% des jeunes adultes. Les auteurs ont écrit que «les patients adultes plus âgés représentaient près de 25% (301 patients) de l'échantillon total et avaient un taux de consommation de cannabis de 8%. (…) Les résultats suggèrent que le taux d'utilisation chez les personnes âgées atteintes de cancer est plus élevé que celui des personnes âgées de la population générale. » Rajasekhara S, Portman DG, Chang YD, Haas MF, Randich AL, Bromberg HS, Rashid S, Donovan KA. Rate of cannabis use in older adults with cancer. BMJ Support Palliat Care. 2020:bmjspcare-2020-002384. Science/Homme: L'utilisation d'extraits à spectre complet du CBD à faible teneur en THC peut entraîner un dépistage positif de la présence de THC dans les urines Lors d’une étude portant sur 14 patients ayant ingéré un extrait de CBD à faible teneur en THC, la moitié d'entre eux ont été testés positifs pour le métabolite THC THC-COOH dans les urines après 4 semaines d'ingestion quotidienne. Les chercheurs du centre d'imagerie de l'hôpital McLean à Belmont et de la faculté de médecine de Harvard à Boston, aux États-Unis, ont appliqué un extrait à spectre complet et à forte teneur en CBD contenant 10 mg/mL de CBD (1,0 %) et 0,2 mg/mL de THC (0,02 %). L'extrait a été pris 3 fois par jour. Les patients ont consommé une moyenne de 3,48 ml par jour, ce qui équivaut à une moyenne de 35 mg de CBD par jour et de 0,8 mg de THC par jour. L’extrait a été bien toléré, aucun effet indésirable grave n'a été signalé et aucun patient n'a rapporté d'effets psychoactifs. Après 4 semaines, 7 sur 14 participants ont été testés positifs pour le THC-COOH, tandis que les 7 autres ont été testés négatifs. Les auteurs ont noté que "les résultats suggèrent que les patients qui utilisent régulièrement des produits dérivés du chanvre à spectre complet peuvent avoir des résultats positifs pour le THC-COOH lors d'un dépistage urinaire de drogues". Dahlgren MK, Sagar KA, Lambros AM, Smith RT, Gruber SA. Urinary Tetrahydrocannabinol After 4 Weeks of a Full-Spectrum, High-Cannabidiol Treatment in an Open-Label Clinical Trial. JAMA Psychiatry. 2020 Nov 4. [sous presse] En bref IACM: Lettre conjointe à la Commission des stupéfiants des Nations unies Avec 50 autres ONG de 31 pays, l'IACM a soumis une lettre intitulée "Towards science-based scheduling of Cannabis sativa and other controlled herbal medicines" à la Commission des stupéfiants des Nations unies. Cette lettre sera incluse dans la documentation de la "reprise de la 63e session" (2-4 déc. 2020), lorsque le vote sur les recommandations de l'OMS concernant l'inscription du cannabis dans les listes de médicaments a été prévu. L'IACM informera ses lecteurs lorsque la lettre aura été publiée sur le site web de la 63e session de la CND. Europe: La Cour de Justice de l'Union EURopéenne déclare que le CBD n'est pas un stupéfiant Dans un arrêt publié le 19 novembre 2020, la Cour EURopéenne de justice a déclaré que le CBD n'est pas un stupéfiant et que la vente d'extraits de chanvre contenant du CBD et produits légalement dans un pays de l'Union EURopéenne ne peut être interdite dans un autre pays de l'Union. Une telle interdiction peut se justifier par soucis de protection de la santé publique, cependant, la décision d’interdire ne doit pas aller au-delà de ce qui est nécessaire pour la protection de la santé publique. Jugement de la Cour EURopéenne de Justice Science: Demande de soumission d'articles pour un numéro spécial dans "Les thérapies complémentaires en médecine" La revue Complementary Therapies in Medicine demande des articles pour un numéro spécial sur le cannabis médical dans l'enseignement professionnel. Site du journal Israël: Le pays peut légaliser la consommation de cannabis pour les adultes dans un délai de 9 mois Après quatre mois pendant lesquels le comité interministériel pour la régulation du marché du cannabis en Israël s'est réuni chaque semaine, il a publié ses conclusions le 12 novembre et les a remises au ministère de la Justice. Le ministre de la Justice, Avi Nissenkorn, a déclaré qu'un mémo juridique serait rédigé dans les prochains jours pour approbation par le gouvernement, et qu'un projet de loi pourrait parvenir à la Knesset pour une première lecture avant même la fin de 2020. Il faudra attendre au moins neuf mois, le temps du processus législatif, avant que le cannabis ne devienne légal et réglementé en Israël. Jerusalem Post du 12 novembre 2020 Mexique : Le Sénat a approuvé un projet de loi qui légaliserait l'usage du cannabis pour les adultes Le Sénat mexicain a approuvé un projet de loi historique sur la légalisation du cannabis lors d'un vote massif le 19 novembre 2020, ouvrant la voie à la création du plus grand marché légal de marijuana au monde si l'initiative franchit le prochain obstacle à la chambre basse du Congrès. Reuters du 20 novembre 2020 Etats-Unis: Un nombre record de citoyens américains soutient la légalisation du cannabis Selon un nouveau sondage, 68 % des citoyens américains sont favorables à la légalisation du cannabis pour les adultes. L'année dernière, 66 % étaient favorables à la légalisation. UPI du 9 novembre 2020 Science: Les extraits de cannabis peuvent protéger les LDL de l'oxydation et donc de la phase initiale de l'athérosclérose Trois extraits de cannabis avec des niveaux différents de THC et d'acide THC (THCA) ont réduit l'oxydation du cholestérol LDL. Un extrait contenant du CBD et de l'acide CBD a également empêché l'oxydation du LDL. Les cannabinoïdes purs étaient moins efficaces. Les auteurs ont conclu que ces résultats "soutiennent les effets potentiellement bénéfiques des extraits à spectre complet de cannabis sativa sur la phase initiale de l'athérosclérose". Laboratorio de Enzimología, Instituto de Química Biológica, Facultad de Ciencias, Universidad de la República, Montevideo, Uruguay. Musetti B, et al. Cannabis Res. 2020;2:37. Science/Homme: Les consommateurs de cannabis opérés ont besoin de plus d'opioïdes et leur rétablissement est similaire à celui des non-consommateurs Lors d’une étude prospective portant sur 1 335 adultes subissant une opération chirurgicale non urgente, 5,9 % ont déclaré avoir consommé du cannabis (à des fins médicales ou récréatives). Les enquêteurs ont constaté que "les consommateurs de cannabis présentent des douleurs cliniques plus importantes, des scores plus faibles pour les indicateurs de qualité de vie et une consommation d'opiacés plus importante avant et après l'opération. En revanche, les consommateurs de cannabis ont fait état de résultats chirurgicaux similaires, ce qui suggère que la consommation de cannabis n'a pas entravé leur rétablissement". Département d'anesthésiologie, Université du Michigan, États-Unis. McAfee J, et al. Reg Anesth Pain Med. 2020:rapm-2020-101812. Science: Les extraits de chanvre peuvent être utilisés comme antioxydants dans les huiles végétales Une étude démontre que les fleurs de chanvre peuvent être utilisées comme source d'antioxydants naturels dans les huiles végétales et les produits lipidiques pour retarder leur oxydation, en particulier ceux qui se caractérisent par un degré élevé d'insaturation. Département des sciences agricoles, forestières et alimentaires (DISAFA), Université de Turin, Grugliasco, Italie. Cantele C, et al. Antioxidants (Basel). 2020;9(11):E1131. Science/Cellules: Le CBD pourrait favoriser la formation osseuse dans les cellules souches provenant des tissus dentaires Les effets du CBD et de la vitamine D3 sur la formation osseuse des cellules souches humaines d'origine dentaire ont été évalués en termes de viabilité et d'activité métabolique. Les auteurs de la recherche ont conclu "que le CBD et la vitamine D3 peuvent améliorer la différenciation ostéogénique de ces types de cellules dans certaines conditions et à certaines doses". Département de santé bucco-dentaire, Université de médecine et de pharmacie "Iuliu Hatieganu", Cluj-Napoca, Roumanie. Petrescu NB, et al. Medicina (Kaunas). 2020;56(11):E607. Science/Cellules: Les aérosols des cigarettes électroniques avec CBD contiennent des composés cytotoxiques Les effets aigus des aérosols de cigarettes électroniques avec des solutions de recharge CBD aromatisées sont associés à des effets cytotoxiques sur les cellules épithéliales du poumon. Les auteurs ont écrit que "différents parfums présentent des effets cytotoxiques différents dans les cigarettes électroniques contenant du CBD. Les aérosols émis par les e-cigarettes contenant du CBD étaient plus cytotoxiques que ceux émis par les e-cigarettes sans CBD". Department of Health Behavior, Roswell Park Comprehensive Cancer Center, New York, États-Unis. Leigh NJ, et al. Front Physiol. 2020;11:592321. Science/Homme: La consommation de cannabis augmente le risque de maladies cardiovasculaires, mais seulement s'il est fumé Lors d’une analyse portant sur 133 706 adultes des États-Unis, les fumeurs fréquents de cannabis avaient 2,3 fois plus de risques de crise cardiaque ou de maladie des artères coronaires, et 1,9 fois plus de risques d'accident vasculaire cérébral. Les auteurs ont également noté qu'« aucune association n'a été observée entre la consommation de marijuana sous une forme autre que le tabagisme et les maladies cardiovasculaires, dans toutes les tranches d'âge ». Division de cardiologie, Université d'État de New York Upstate Medical University, Syracuse, États-Unis. Shah S, et al. Am J Med. 2020:S0002-9343(20)30959-1. Science: Cinq mécanismes du CBD pour la protection des nerfs et des cellules nerveuses "Le CBD exerce ses effets neuroprotecteurs par l’intermédiaire de trois récepteurs couplés à la protéine G (récepteur de l’adénosine sous-type 2A, récepteur de la sérotonine sous-type 1A et récepteur couplé à la protéine G 55), d’un canal ionique à ligand (récepteur transitoire potentiel vanilloïde canal-1) et d’un facteur nucléaire (récepteur gamma activé par les proliférateurs de peroxysomes)". Istituto di Ricovero e Cura a Carattere Scientifico (IRCCS) Centro Neurolesi "Bonino-Pulejo", Messine, Italie. Silvestro S, et al. Molecules. 2020;25(21):5186. Science/Animal: Une préparation de THC pourrait être utilisée de manière topique pour réduire la pression intraoculaire Une préparation spéciale de THC (nano émulsion de THC-valine-hémisuccinate) réduit la pression intraoculaire chez le lapin après administration topique. Les auteurs ont écrit que cette préparation présentait un meilleur "profil de réduction dans le modèle de test par rapport aux solutions ophtalmiques commerciales évaluées". Département de pharmacie et de délivrance des médicaments, Université du Mississippi, Oxford, États-Unis. Sweeney C, et al. Drug Deliv Transl Res. 2020 Nov 9. [sous presse] Science/Homme: Conduite sous l'influence du cannabis dans différents États des États-Unis Une analyse portant sur 17 112 adultes de différents États américains a montré que la conduite automobile après la consommation de cannabis était plus fréquente dans les États où le cannabis est vendu légalement. Après avoir pris en compte "la fréquence de la consommation, les consommateurs quotidiens/presque quotidiens, hebdomadaires/mensuels dans les 12 derniers mois, les usagers vivants dans les États où le cannabis récréatif est légal, auraient une prévalence significative à conduire après la consommation de cannabis". Division de l'épidémiologie et des biostatistiques, École des sciences de la santé communautaire, Université du Nevada, Reno, États-Unis. Lensch T, et al. Prev Med. 2020;141:106320. Science/Homme: Environ 20 % des patients atteints de maladies rhumatologiques consomment du cannabis Selon une étude systématique, "près de 20 % des patients qui souffrent de maladies rhumatologiques consomment activement du cannabis, avec une amélioration de la douleur. La question de la consommation de cannabis dans la prise en charge de ces patients devrait être abordée lors de la consultation médicale, essentiellement avec des produits pharmaceutiques standardisés à base de cannabis". Service de rhumatologie, Centre Hospitalier Universitaire de Clermont-Ferrand : France. Guillouard M, et al. Rheumatology (Oxford). 2020:keaa534. Science: Jusqu'à présent, aucun effet mesurable de la consommation de cannabis sur les fonctions cognitives Un examen des effets du cannabis sur les fonctions cognitives a conclu que "les études humaines ont révélé des résultats largement nuls, probablement en raison de plusieurs limitations méthodologiques". Aucune étude n'a examiné les effets du CBD. Département de psychiatrie, Université de Californie San Diego, États-Unis. Pocuca N, et al. Arch Clin Neuropsychol. 2020 Nov 7:acaa105. Science/Homme: La consommation de cannabis peut améliorer les résultats hospitaliers chez les patients atteints de cirrhose du foie Dans une étude portant sur 17 520 patients atteints de cirrhose, dont 2,1 % sont des consommateurs de cannabis. La consommation de cannabis "a entraîné des résultats mitigés en ce qui concerne les admissions à l'hôpital avec décompensation hépatique. Une tendance à la baisse des hospitalisations et de la mortalité a été constatée chez les consommateurs de cannabis après la légalisation". Département de médecine interne, Division de gastroentérologie, d'hépatologie et de nutrition, The Ohio State Wexner Medical Center, États-Unis. Sobotka LA, et al. Ann Hepatol. 2020:S1665-2681(20)30205-2. Science/Homme: Le déficit de la mémoire de travail lié au cannabis peut être expliqué par une diminution du volume de l'hippocampe Lors d’une étude portant sur 234 personnes ayant déclaré avoir été exposées au cannabis et 174 personnes non exposées au cannabis, la consommation de cannabis a été associée à une diminution des performances de la mémoire de travail. Les auteurs ont écrit que les participants "qui ont déclaré une fréquence plus élevée de consommation de cannabis avaient tendance à avoir un nombre plus faible de réponses correctes dans la tâche de mémoire de travail de tri de liste et des volumes hippocampiques bilatéraux plus faibles". L'hippocampe est une certaine région du cerveau associée à la mémoire. Institut de psychiatrie, de psychologie et de neurosciences, King's College London, Royaume-Uni. Paul S, et al. Addict Biol. 2020:e12984. Science/Homme: La consommation de cannabis peut être associée à des effets néfastes sur la santé mentale Dans une analyse portant sur 410 138 personnes, la consommation de cannabis a été associée à un épisode dépressif majeur, à une maladie mentale grave et à des idées suicidaires. Cette association était "cohérente avec les relations causales". Département de psychiatrie, Université d'Australie occidentale, Crawley, Australie. Reece AS, et al. BMC Public Health. 2020;20(1):1655. Un coup d'œil sur le passé Il y a un an Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le traitement de la migraine et d'autres formes de maux de tête Science/Homme: Selon une série de cas le cannabis peut être utile dans l'épilepsie résistante aux médicaments Science/Homme: Aucun effet négatif sur la cognition chez les patients utilisant du cannabis Science/Homme: L'huile de CBD appliquée sur la peau peut être utile contre la douleur neuropathique périphérique Science/Homme: La fréquence de la consommation illégale d'opioïdes chez les patients souffrant de douleur chronique est plus faible chez les consommateurs quotidiens de cannabis Il y a deux ans OMS: L'examen du cannabis sera gardé sous clé Science/Homme: Le cannabis est efficace contre la spasticité de la sclérose latérale amyotrophique Nouvelle-Zélande: Le cannabis médical sera largement disponible Corée du Sud: Du cannabis sera disponible pour certains patients
  3. Hey Audition du 25 Novembre. Audition de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) : Dr Nicolas Priss, président et Mme Valérie Saintoyant Audition de la direction générale de la police nationale (DGPN) : M. Vincent Le Beguec, contrôleur général, chef du pôle judiciaire Table ronde réunissant des personnalités politiques M. Daniel Vaillant M. Benoit Hamon M. Patrick Pelloux @+ http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9959857_5fbe61a09a8a9.mission-d-information-commune-sur-la-reglementation-du-cannabis--auditions-diverses-25-novembre-2020
  4. Hey Article Liberation. @+ Interdiction du CBD en France : camouflet européen et fumée verte pour le marché Par Charles Delouche Bertolasi La justice européenne rejette l'interdiction de la molécule prononcée par la France. Un vent d'espoir pour un marché en plein essor et pour des entrepreneurs jusqu'alors menacés de sérieuses poursuites judiciaires. Interdiction du CBD en France : camouflet européen et fumée verte pour le marché L’Europe a tranché et la décision est déjà considérée comme historique pour les chantres du chanvre. La Cour européenne de justice (CJUE) devait rendre ce jeudi une décision cruciale pour les acteurs du secteur du CBD, pour cannabidiol, molécule présente dans le chanvre. Le juge européen a décidé de juger illégale l’interdiction du CBD en France et met ainsi fin à un flou juridique autour de la plante. La juridiction a estimé que dans l’affaire Kanavape pour laquelle elle était saisie, le CBD ne constituait ni un stupéfiant ni un médicament, mais bien une marchandise qui doit pouvoir circuler librement sur le territoire de l’Union européenne. «Un Etat membre ne peut interdire la commercialisation du cannabidiol (CBD) légalement produit dans un autre Etat membre lorsqu’il est extrait de la plante de cannabis sativa dans son intégralité et non de ses seules fibres et graines», mentionne la CJUE dans son communiqué publié ce jeudi matin. Une réponse qui va dans le sens de l’avis rendu en mai par l’avocat général de la CJUE et qui donne raison aux deux entrepreneurs marseillais, Sébastien Béguerie et Antonin Cohen, condamnés en première instance à de lourdes poursuites pénales. La raison ? Avoir lancé en 2014 la première cigarette électronique utilisant de l’huile de CBD. Les deux hommes se voient reprocher l’utilisation d’une huile fabriquée en République tchèque et provenant de l’intégralité de la plante de cannabis sativa. Fleurs et feuilles comprises, alors que la France autorise uniquement l’usage des fibres, des graines ou bien de CBD de synthèse. «Une claque pour la France» «C’est une décision très claire. La marge de la cour d’appel sera très faible. La Cour européenne dit que le CBD n’est ni un stupéfiant ni un médicament, mais une marchandise. Et que la loi française est contraire au droit de l’union. Toutes les poursuites pénales pour ce genre d’affaires vont tomber», explique Me Xavier Pizarro, avocat de Sébastien Béguerie, aujourd’hui domicilié en Tchéquie. Pour Béchir Saket, porte-parole de L630, une association spécialisée dans le droit des drogues qui propose une aide juridique aux personnes poursuivies, «la France ne peut plus continuer de condamner» : «Pour nous qui avons organisé la défense juridique de nombreuses boutiques CBD, cette décision est une claque pour la France. Cette décision vient poser une limite à une application de la loi qui a été destructrice pendant plus de deux ans. Deux ans de batailles juridiques dans de nombreuses juridictions du pays. De nombreuses heures à défendre une ligne, celle de la libre circulation des marchandises et des biens.» «Clarification» Une ligne qui a toujours été contestée par le gouvernement français et qui a provoqué une «répression disproportionnée» envers les gérants de boutiques et les consommateurs de CBD. «A de trop nombreuses reprises ces derniers mois, nous avons eu l’occasion de rencontrer les autorités françaises qui ne voulaient rien entendre sur la possible commercialisation du CBD, rappelle le porte-parole de l’association. Cette décision les contraint à cesser les poursuites et à changer rapidement de cadre réglementaire.» Joint par Libération quelques minutes après l’annonce de la décision, Antonin Cohen, ancien directeur de Kanavape, soulagé, salue «une étape positive» pour lui et son ancien associé, «mais surtout pour toute l’industrie» : «Ce rendu va clarifier le fait que le CBD n’entre pas dans la convention de l’ONU sur les drogues. Cela va permettre à l’industrie française de profiter enfin de l’engouement autour du CBD. Nous sommes le premier producteur européen de chanvre et les chanvriers n’étaient pas autorisés à extraire la molécule. Il en était de même pour notre industrie cosmétique pourtant très performante en termes d’extraction de plantes naturelles. Désormais, cela devient possible.» https://www.liberation.fr/france/2020/11/19/interdiction-du-cbd-en-france-camouflet-europeen-et-fumee-verte-pour-le-marche_1806070
  5. Hey le résultat de l'affaire Kanavap est une ..... victoire. @+ L’interdiction du CBD en France jugée illégale par la justice européenne Cette décision devrait priver de base légale de nombreux procès en France, alors que le marché de cette molécule présente dans le chanvre est en plein essor. Publié aujourd’hui à 10h46, mis à jour à 10h56 Temps de Bientôt la fin du flou juridique ? Jeudi 19 novembre, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a jugé illégale l’interdiction en France de la commercialisation du cannabidiol (CBD), soulignant que cette molécule présente dans le chanvre (ou cannabis sativa) n’a « pas d’effet psychotrope ni d’effet nocif sur la santé humaine ». L’arrêt de la CJUE concerne le cannabidiol « légalement produit dans un autre Etat membre de l’Union européenne lorsqu’il est extrait de la plante de cannabis sativa dans son intégralité ». Il devrait ainsi priver de base légale de nombreux procès en France. Article réservé à nos abonnés Effet de mode en 2018 Le CBD fait partie des nombreux (autour de deux cents, selon l’Organisation mondiale de la santé) cannabinoïdes présents dans le chanvre, aussi appelé cannabis. A l’inverse de l’actif le plus connu de la plante, le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC), il n’a pas d’effet stupéfiant. Découvert en 1963, le CBD a fait l’objet d’un puissant effet de mode en 2018 : en quelques mois à peine, des dizaines de boutiques spécialisées en produits dérivés ont été ouvertes à travers la France, qui ont trouvé une « faille » légale en vendant des produits présentant très peu de THC, mais une concentration en cannabidiol. En 2018, la cour d’appel d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) était appelée à se prononcer dans l’affaire Kanavape, nom d’une cigarette électronique au CBD, présentée comme « 100 % légale » par ses concepteurs car respectant le taux maximal autorisé de 0,2 % de THC. C’est cette cour qui a choisi, au mois d’octobre de cette année-là, de saisir la CJUE d’une question préjudicielle sur la compatibilité de la réglementation française sur le CBD avec le droit européen, moins restrictif. https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/11/19/cbd-l-interdiction-en-france-jugee-illegale-par-la-justice-europeenne_6060333_3224.html
  6. Hey Audition du 18 Novembre 2020. (ça commence à 24 mn) @+ Mission d'information commune sur la réglementation du cannabis : Table ronde réunissant des sociologues et des journalistes ; Table ronde réunissant des magistrats http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9901924_5fb5255e4ea61.mission-d-information-commune-sur-la-reglementation-du-cannabis--table-ronde-reunissant-des-sociolo-18-novembre-2020
  7. Bulletin du 16 Novembre @+ IACM-Bulletin du 16 Novembre 2020 Etats-Unis: L’Arizona, le New Jersey du Dakota du Sud et le Montana ont légalisé l’usage du cannabis pour les adultes, le Dakota du Sud et le Mississippi à des fins médicales Science/Homme: Le cannabis réduit la douleur chez les patients atteints de fibromyalgie Science/Homme: La consommation de cannabis n'augmente pas le risque de blessures liées au travail Science/Homme: Sans une étude pilote le cannabis a été utile dans le syndrome de la bouche brûlante En bref Un coup d'œil sur le passé Etats-Unis: L’Arizona, le New Jersey du Dakota du Sud et le Montana ont légalisé l’usage du cannabis pour les adultes, le Dakota du Sud et le Mississippi à des fins médicales Selon un rapport de l’UPI du 4 novembre, l’Arizona a approuvé la légalisation du cannabis récréatif, avec près de 60% des voix. Le New Jersey semble avoir adopté une mesure similaire avec près de 70%. Une mesure similaire est favorisée par 57% des électeurs du Montana, après plus des deux tiers des votes comptés. Le Dakota du Sud a légalisé le cannabis à des fins médicales et récréatives. Environ 53 % sont en faveur de la légalisation du cannabis récréatif et 69 % sont en faveur de la légalisation du cannabis médical. Dans le Mississippi, l’Initiative 65 a remporté un scrutin facile en deux étapes, avec 68% des électeurs approuvant le cannabis médical. UPI of 4 November 2020 Stop the Drug War du 5 Novembre 2020 Science/Homme: Le cannabis réduit la douleur chez les patients atteints de fibromyalgie Un extrait de cannabis avec le THC a réduit des symptômes dans un essai clinique de huit semaines contrôlé par placebo avec 17 femmes atteintes de la fibromyalgie. L’étude a été menée par des chercheurs de l’École de Santé Publique du Secrétaire Municipal de la Santé de Florianopolis, au Brésil, et de l’Université Fédérale de Santa Catarina à Florianopolis. Un millilitre de l’extrait contenait 24,44 mg de THC et 0,51 mg de CBD. Après l’intervention, le groupe ayant reçu du cannabis a présenté une diminution significative d’un score de fibromyalgie par rapport au groupe ayant reçu un placebo. Le groupe ayant reçu du cannabis a présenté une amélioration significative des scores sur le " bien-être ", la " douleur ", le " travail " et la " fatigue ". Le groupe ayant reçu le placebo a présenté une amélioration significative sur le score de « dépression » après intervention. Il n’y a pas eu d’effets indésirables graves. Chaves C, Bittencourt PCT, Pelegrini A. Ingestion of a THC-Rich Cannabis Oil in People with Fibromyalgia: A Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Clinical Trial. Pain Med 2020;21(10):2212-2218. Science/Homme: La consommation de cannabis n'augmente pas le risque de blessures liées au travail Lors d’une étude portant sur 136 536 participants qui travaillent au Canada, la consommation de cannabis n’a eu aucune influence sur le risque de blessures liées au travail. Les scientifiques de l’Université de Toronto, au Canada, ont utilisé les données de l’Enquête sur la Santé dans les Collectivités canadiennes des années 2013-2016. Parmi les participants, 2577 (2 %) ont subi une blessure liée au travail au cours des 12 derniers mois. Sur les 2577, qui ont subi une blessure au travail, 4 % ont également déclaré être un consommateur de cannabis au cours de la même période. Les enquêteurs n’ont trouvé aucun lien entre la consommation de cannabis de l’année passée et les blessures liées au travail. Les auteurs ont écrit qu’ils " n’ont trouvé aucune preuve que les consommateurs de cannabis ont connu des taux plus élevés de blessures liées au travail ". Zhang JC, Carnide N, Holness L, Cram P. Cannabis use and work-related injuries: a cross-sectional analysis. Occup Med (Lond). 2020:kqaa175. Science/Homme: Sans une étude pilote le cannabis a été utile dans le syndrome de la bouche brûlante Lors d’une étude ouverte avec 17 patients souffrant du syndrome de bouche brûlante un extrait de cannabis a réduit la douleur. L’étude a été menée à la section de médecine orale de l’Université de Turin, en Italie. Les sujets ont été traités pendant 4 semaines avec un extrait complet de plante de cannabis, qui a été préparé à partir de fleurs de cannabis normalisées (1 g de cannabis dans 10 g d’huile d’olive). Les patients ont montré une amélioration statistiquement significative au fil du temps en termes de rémission clinique des symptômes oraux. Les niveaux d’anxiété et de dépression ont également changé statistiquement, affichant une amélioration favorable. Aucune réaction sérieuse n’a été détaillée. Aucun des patients n’a dû arrêter le traitement en raison d’effets secondaires indésirables. Gambino A, Cabras M, Panagiotakos E, Calvo F, Macciotta A, Cafaro A, Suria M, El Haddad G, Broccoletti R, Arduino PG. Evaluating the Suitability and Potential Efficiency of Cannabis sativa Oil for Patients with Primary Burning Mouth Syndrome: A Prospective, Open-Label, Single-Arm Pilot Study. Pain Med 2020:pnaa318. En bref Science: Symposium sur la recherche sur le cannabis et le cancer L'Institut national du cancer des États-Unis organise un symposium sur le cannabis, les cannabinoïdes et la recherche sur le cancer les 15 et 18 décembre 2020. Enregistrement Allemagne: Le Bundestag rejette un projet de loi pour la légalisation du cannabis pour les adultes Le 29 octobre, le Bundestag allemand a rejeté un projet de loi présenté par le Parti vert pour la légalisation du cannabis. Le Parti de gauche a soutenu le projet de loi, qui a été rejeté par les sociaux-démocrates et les chrétiens-démocrates. Les libéraux se sont abstenus. ACM-Informationen du 31 Octobre 2020 Nouvelle-Zélande: les électeurs ont rejeté la légalisation du cannabis Les Néo-Zélandais ont rejeté de justesse la légalisation du cannabis pour les adultes lors des élections générales du 17 octobre. Reuters du 6 Novembre 2020 Afrique: L'Afrique de l'Est pourrait devenir un important pôle d'exportation de cannabis La Communauté de l'Afrique de l'Est pourrait devenir un producteur de masse de cannabis médical destiné à l'exportation vers les marchés à croissance rapide de l'Ouest. C'est après que le Rwanda soit devenu le 12 octobre le dernier État partenaire de la CAE à approuver la production de cannabis médical pour l'exportation, suivant de près les traces de l'Ouganda. La Tanzanie et le Kenya, qui produisent les plus grandes quantités de cannabis de la région, n'ont pas encore légalisé le produit et il est donc exporté illégalement. The East African du 17 Octobre 2020 Argentine: Le gouvernement veut permettre l’auto-culture du cannabis à des fins médicales Le gouvernement plaide en faveur d’une nouvelle loi sur le cannabis médical qui envisage l’auto-culture et remplace la loi approuvée en 2017, en vue de créer les conditions du développement d’une industrie du cannabis de soins de santé comme une " source d’emploi authentique et de revenus de change potentiels " pour le pays. Elonce du 28 Octobre 2020 Science/Homme: L’activité physique peut réduire les effets du cannabis sur la santé mentale chez les adolescents Dans une analyse de 3173 adolescents la consommation de cannabis a été associée à des niveaux accrus de dépression et d’anxiété. Cependant, l’activité physique a réduit ces effets négatifs sur la santé mentale. Département des Sciences de la Santé, Faculté des Sciences Appliquées de la Santé, Université Brock, St. Catharines, Canada. Duncan MJ, et al. Soc Psychiatry Psychiatr Epidemiol. 2020 Nov 5. [in press] Science/Homme: Le CBD n’a pas réduit l’envie de cocaïne Dans une étude contrôlée par placebo avec 31 hommes avec un diagnostic de dépendance au crack et à la cocaïne. Un traitement quotidien avec 300 mg de CBD par jour pendant 10 jours n’a pas réduit les niveaux d’envie. Les auteurs ont écrit que “dans les conditions de cet essai, le CBD n’a pas été en mesure d’interférer avec les symptômes de sevrage au crack et à la cocaïne.” Département de Psychiatrie, Université Fédérale de São Paulo (UNIFESP), Brésil.Meneses-Gaya C, et al. Braz J Psychiatry. 2020:S1516-44462020005037203. Science/Animal: L’oléamide neutralise l’atrophie musculaire chez les animaux L’administration orale de l’endocannabinoïde, oléamide, a contrecarré la réduction de la masse musculaire d’un muscle dans la jambe des souris, qui ont été forcés de ne pas se déplacer dans de petites cages. Division des Sciences Appliquées de la Vie, École Supérieure des Sciences de la Vie et de l'Environnement, Université de la préfecture d'Osaka, Sakai, Japon. Kobayashi Y, et al. Br J Nutr. 2020:1-35. Science/Animal: L’augmentation des concentrations d’endocannabinoïdes peut améliorer le comportement social L’augmentation des niveaux d’endocannabinoïdes en réduisant leur dégradation chez les campagnols femelles des prairies " peut accroître le contact social avec un mâle familier et nouveau par l’intermédiaire de mécanismes inconnus qui sont probablement distincts de la réduction de l’anxiété ". Département de Psychologie, Université de Californie, Davis, États-Unis. Simmons TC, et al. Psychopharmacology (Berl). 2020 Nov 1. [in press] Science/Animal: L’augmentation des niveaux d’endocannabinoïdes efficaces dans la migraine Dans des modèles de rat avec migraine, l’inhibition de l’activité de l’enzyme FAAH, qui dégrade l’endocannabinoïde anandamide, et augmente ainsi sa concentration, à permit de réduire ces douleurs. Ces effets sont associés à une inflammation réduite. Centre Scientifique des Maux de Tête, Fondation IRCCS Mondino, Pavia, Italy. Greco R, et al. Neurobiol Dis. 2020;147:105157. Science/Homme: La schizotypie et non la consommation de cannabis prédit des expériences inhabituelles après la prise de cannabis Dans un échantillon de 129 consommateurs de cannabis schizotypiques, caractérisé par certains traits de personnalité, mais pas " fréquence de la consommation de cannabis ne [...] prédire des expériences inhabituelles. Cependant, les personnes ayant des traits de personnalité schizotypique peuvent avoir des expériences plus inhabituelles lorsqu’elles consomment du cannabis. " NAViGO Santé et Protection Sociale CIC, Grimsby, Royaume-Uni. Airey ND, et al. J Addict. 2020;2020:5961275. Science: Il est possible de différencier la consommation de cannabis de l’utilisation d’extraits de CBD par des tests d’urine Si les métabolites du CBD étaient présents en excès dix fois par rapport aux métabolites du tétrahydrocannabinol, les gens étaient considérés comme des utilisateurs d'extraits de CBD. MedTox Laboratories, Laboratory Corporation of America Holdings, St. Paul, États-Unis. Goggin MM, et al. Clin Toxicol (Phila). 2020:1-9. Science/Animal: Le système endocannabinoïde est impliqué dans les effets de la chirurgie bariatrique Les chercheurs montrent que le récepteur CB1 est un acteur clé dans la régulation de l’énergie après la chirurgie, ce qui réduit le volume de l’estomac pour réduire le poids. Département de Médecine Interne, Faculté de Médecine de l’Université de l'Iowa, Iowa City, États-Unis. Ye Y, et al. Cell Rep. 2020;33(4):108270. Science/Cellules: Le THC réduit le stress oxydatif dans les modèles de la maladie d’Alzheimer Le stress oxydatif a été utilisé dans les cellules nerveuses humaines pour imiter des conditions pathologiques semblables à la maladie d'Alzheimer. Ce stress a été considérablement réduit par le THC mais pas par le CBD. Département des Sciences Physiques et Environnementales, Université de Toronto Scarborough, Canada. Raja A, et al. Pharmaceuticals (Basel). 2020;13(11):E328. Science/Animal: Le récepteur de la dopamine est impliqué dans l'action du CBD et du CBDV La recherche avec un certain nématode (C. elegans) montre que les effets du CBD (cannabidiol) et du CBDV (cannabidivarine) sont en partie médiés par des récepteurs de type dopamine D2. Les auteurs ont noté que cette découverte "fait un pas important vers notre compréhension des mécanismes des utilisations médicales du cannabis dans le traitement des troubles neurologiques et psychiatriques". Département de Pharmacologie et de Toxicologie, École de Médecine de l'Université de Louisville, États-Unis. Shrader SH, et al. Biochem Biophys Res Commun. 2020:S0006-291X(20)31930-6. Science/Animal: Le CBD peut être bénéfique contre la maladie d'Alzheimer en améliorant les processus immunitaires Dans un modèle murin de la maladie d'Alzheimer (MA), il a été montré que "le CBD peut améliorer le processus pathologique de la MA en augmentant la réponse du système immunitaire et la voie de l'autophagie". Département de Biochimie et de Biologie Moléculaire, Université Médicale de Chine, Shenyang, Chine. Hao F, et al. Life Sci. 2020:118624. Un coup d'œil sur le passé Il y a un an Science/Homme: Le cannabis riche en CBD pourrait être utile dans l'autisme Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans le traitement de l'endométriose Science/Homme: Un extrait de chanvre riche en CBD peut réduire l'utilisation d'opiacés chez les patients souffrant de douleur chronique États-Unis: Un Comité de la Chambre des Représentants adopte un projet de loi historique visant à décriminaliser le cannabis Royaume-Uni: 20 000 patients bénéficieront d'un essai de cannabis médical Il y a deux ans ONU: Conférence de la Commission sur les Stupéfiants et de la Politique internationale en matière de cannabis Science/Homme: Le cannabis peut être bénéfique chez les patients atteints de fibromyalgie et de douleurs lombaires
  8. Hey Audition du 4 Novembre. Audition du colonel Hubert Percie du Sert de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) Audition de Mme Marie Jauffret Roustide, sociologue, chargée de recherche Inserm - Cermes3, coordinatrice pour la France de la Global Drug Survey http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9830271_5fa41b3207b26.mission-d-information-sur-la-reglementation-du-cannabis--auditions-diverses-4-novembre-2020 @+
  9. Hey Grrrrr ..... Pfff mauvais manip j'ai perdu tout mon post donc je recommence (galère j'avais fini) .... Je sors du questionnement initial suite à la remarque de Le Sultan sur Bedrocan et le cannabis thérapeutique produit par l'entreprise Hollandaise .... Bedrocan doit répondre à des normes GMP (bonnes pratiques de fabrication BPF, en anglais Good Manufacturing Practices ou GMP) ses produits doivent donc être irradiés avec des rayons gamma pour éviter toutes contaminations (donc rincer n'est pas vraiment d'une grande utilité .....) https://bedrocan.com/irradiation-does-not-affect-medicinal-cannabis/ ----- (("Le détenteur d'une autorisation de fabrication doit fabriquer un produit adapté à l'usage, conforme à ses spécifications définies dans l'autorisation de mise sur le marché et ne devant pas exposer un patient à un risque remettant en cause la sécurité, la qualité ou l'efficacité du produit. Dans cet esprit, les BPF s'attachent à limiter 2 catégories de risques : les risques de contamination croisée des produits (par un autre produit, ou un contaminant interne et externe) ; les risques de confusion notamment au niveau des étiquetages et de l'identification des composants. Elles insistent sur les pratiques d'hygiène et d'organisation qui doivent être mises en place à tous les niveaux.")) ----- Pour ce qui est du sujet le rinçage ou non, j'ai regardé l'étude et vu que tout a été dit ou presque, je m'en tiendrais à mon expérience personnelle qui, effectivement, n'est sans doute pas comparable à une étude scientifique (même si cette étude est quelque peu orientée (comme celles que peuvent produire l'industrie pharmaceutique et on connait le résultat, les procès sont en cours .... et les scandales ont déjà éclaté sur différentes spécialités pharmaceutiques dont les études présentées ne correspondaient pas aux effets délétères produits par ses traitements .... Bref)). Je cultive depuis très longtemps, à l’époque (il y a 40 ans) pas de grow shop, pas d'engrais spécifiques pas de banques de graines pas de forum Cannaweed (sinon dans les rêves les plus fou d'usagers en train de fantasmer un autre monde ....) .... c'était principalement de la guérilla avec les graines récupérées dans la weed achetée au black market donc la question du rinçage, on n'y pensait pas vraiment et pour être parfaitement clair, pas du tout (pas d'engrais spécifiques pas d'info ou de recherches sur ce sujet) ..... Le résultat, ce qu'on appelait alors "de la française", était bien loin de ce que nous connaissons aujourd'hui avec l'évolution des moyens et de la diffusion de l'information ..... Depuis que je me suis mis à cultiver Indoor (20 piges quand même) je crois avoir une petite expérience (même si elle ne peut évidement pas être considérée comme étant au niveau d'une étude scientifique) .... De mon point de vu le rinçage est nécessaire pour ce qui est du gout et de l'irritation ou non des voies respiratoires, je doute que le rinçage permette de "nettoyer la plante" de tout engrais assimilés pendant la période de culture, 10 jours (ou 20 minimum dans mon cas) comparé à 8 ou 9 semaines d'engraissage plus ou moins intensif ça serait miraculeux si ça suffisait ..... Je pense quand même qu'une seule étude ne peu suffire à se faire un avis "scientifique" sur un sujet comme celui la et qu'il en faudrait d'autres, peut etre pas demandées par des producteurs d'engrais sur un nombre aussi limité de plantes et de variétés .... mais ça peut aussi donner des indications intéressantes et peut être aussi entre autres l'idée de développer ce type de démarche qui nous intéresses tous .... @+
  10. Hey ITW sur média TV pour ceux qui sont intéressés par le sujet du cannabis thérapeutique et/ou du cannabis de manière plus globale. @+
  11. Hey Que cette ville et sa diversité me manque .... @+
  12. Hey Non itry ça n'est pas des suppositions .... ils ne sont pas les seuls mais les Canadiens sont présents. Les Malades seront sélectionnés en partie par les services hospitaliers volontaires et une autre partie par des médecins de villes qui orienterons leurs patients vers les services en question. Il n'est ni question de conflit d’intérêts ni de magouilles les producteurs qui ont accepté le principe de la gratuité devront répondre en tout points au cahier des charges de l'ANSM .... j'ai posé et encore récemment le problème des contres parties, on m'a répondu à chaque fois qu'il n'y en a pas .... Juste je pose les choses dans leur contexte et comme je l'ai écrit plus haut je pense que même si elles ne sont ni écrites ni discutées elles sont pourtant réelles mais ça n'est que mon point de vue. @+
  13. Hey lifeisorganic Non l'ANSM a toujours défendu la gratuité, et je peux te dire que je me suis bagarré contre cette idée, mais en même temps vu qu'il n'y a pas de budget .... et de leur point de vu c'est aux producteurs de fournir gratuitement les produits demandés, comme pour d'autres médicaments expérimentés (provenant de big pharma) se sont les labos qui donne gratos .... L'appel d'offre ne concerne pas les prix mais les exigences de l'agence pour un cahier des charges hyper contraignant .... @+
  14. Hey boogerman du lobbying il y en a c'est sur ..... Mais ça n'explique pas tout ..... Quoi que ...... 1) La filière française bloquée .... 2) L'opportunité d'être sur le marché avant tout le monde (y compris Bedrocan qui a refusé le principe de gratuité et donc de donner ses produits), si généralisation il y a, dans 2 ans les médecins qui n'ont pas participé à l'expérimentation se fieront à "ce qui marche" et est expérimenté .... Il ne restera des "parts de marché" que des miettes pour les producteurs qui démarreront avec 2 ans de retard. 3) L'image de ces producteurs, pas besoin de pub avec ça, au moment ou des lots de leurs fleurs ont été refusés en Italie et en Allemagne pour manque de conformité avec le cahier des charges (et eux payent). Question : si il y a un problème avec un de leur lot on le refuse comment, c'est gratuit, comment les obliger à respecter un cahier des charges hyper contraignant ???? Et puis quoi la France n'a pas les moyens de payer cette expérimentation pour ses propres malades ??? @+
  15. Hey Les fleurs séchées seront importées .... Des producteurs (canadien notamment) sont sur les rangs .... Ils fourniront pendant la durée de l’expérimentation leurs fleurs gratuitement (ce qui perso me pose problème, des producteurs qui font un cadeau de plusieurs millions à un état même si les contreparties ne sont "ni discutées ni écrites" elles existent, à moins que les licornes recommencent à descendre d'un arc en ciel sur un toboggan rose .... ça n'existe pas ... mais bon c'est comme ça) .... @+ Les situations thérapeutiques retenues pour l’expérimentation, ainsi que la répartition prévisionnelle des patients, sont les suivantes : douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapies (médicamenteuses ou non) accessibles : 750 patients ; certaines formes d’épilepsie pharmaco-résistantes : 500 patients ; certains symptômes rebelles en oncologie, liés au cancer ou au traitement anticancéreux : 500 patients ; situations palliatives : 500 patients ; spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ou des autres pathologies du système nerveux central : 750 patients.
  16. Hey IACM 26 Octobre et 29 Octobre @+ IACM-Bulletin du 26 Octobre 2020 IACM: Webinaires gratuits et réunion d'anniversaire en ligne entre octobre et décembre 2020 Science/Homme: La consommation de cannabis est un traitement émergent pour les symptômes courants chez les personnes âgées Science/Homme: Plus d'un quart des femmes consomment du cannabis pour gérer les symptômes de la ménopause Science/Homme: Le cannabis n'a pas d'impact majeur sur la cognition chez les patients traités pour une douleur chronique Science/Homme: De nombreux patients atteints de cancer consomment du cannabis mais ne sont souvent pas bien informés En bref Un coup d'œil sur le passé IACM: Webinaires gratuits et réunion d'anniversaire en ligne entre octobre et décembre 2020 Le lancement de la série de webinaires de l'IACM a été reporté du 8 octobre au 15 octobre. Tous les webinaires commenceront à 18 h 00, heure d'Europe centrale. L'événement anniversaire du 5 novembre, où nous célébrerons le 90e anniversaire du professeur Mechoulam et le 20e anniversaire de l'IACM, débutera à 17 heures CET. Tous les webinaires se dérouleront en anglais avec des sous-titres en allemand, français, espagnol et portugais. Seule la série de webinaires sera disponible en ligne par la suite sous forme d'enregistrements à la demande d'octobre 2020 à mars 2021 sur le site Web de notre hôte (Congrex). Le premier webinaire le 15 octobre 2020 à 18h (CEST) par le professeur Roger Pertwee intitulé "Usages thérapeutiques potentiels de certains cannabinoïdes dérivés et synthétiques du cannabis révélés par leurs propriétés pharmacologiques" répondra aux questions suivantes: - Quels médicaments cannabinoïdes approuvés ont déjà été développés? - Existe-t-il des cannabinoïdes végétaux (phytocannabinoïdes) aux propriétés pharmacologiques, pour lesquels des applications thérapeutiques potentielles ont été identifiées? - Existe-t-il des cannabinoïdes synthétiques aux propriétés pharmacologiques, pour lesquels des applications thérapeutiques potentielles ont été identifiées? - Qu'est-ce que le système endocannabinoïde et comment pourrait-il être ciblé pour générer des effets thérapeutiquement bénéfiques? - Y a-t-il des besoins actuellement non satisfaits qui devraient être satisfaits pour aider à faire progresser la découverte / le développement de nouveaux médicaments cannabinoïdes importants? - Existe-t-il des sources importantes d'informations connues sur la pharmacologie et / ou le potentiel thérapeutique des phytocannabinoïdes et / ou des cannabinoïdes synthétiques? Le prochain webinaire le 22 octobre par Donald Abrams et Manuel Guzman portera sur le thème "Le cannabis dans le cancer", suivi le 29 octobre par Ethan Russo avec "Les plantes et le système endocannabinoïde". Veuillez trouver ici le programme complet. Veuillez-vous inscrire à gratuitement ici à partir du 12 octobre à 23h00 CET pour tous les événements. Science/Homme: La consommation de cannabis est un traitement émergent pour les symptômes courants chez les personnes âgées Les résultats d'une enquête auprès de 568 adultes, de 65 ans et plus, montrent qu'environ 15% (83 participants) ont déclaré avoir consommé du cannabis au cours des 3 dernières années pour traiter un certain nombre de symptômes, notamment la douleur, les troubles du sommeil, l'anxiété et la dépression. L'étude a été menée par des chercheurs de la Division de Gériatrie et de Gérontologie du Département de Médecine de l'Université de Californie à San Diego, La Jolla, États-Unis. Parmi ceux qui consomment des produits du cannabis, 53% ont déclaré consommer du cannabis régulièrement sur une base quotidienne ou hebdomadaire, et 46% ont déclaré utiliser des produits contenant uniquement du cannabidiol. La majorité (78%) utilisait du cannabis à des fins médicales uniquement, les affections ciblées les plus courantes étant la douleur/l'arthrite (73%), les troubles du sommeil (29%), l'anxiété (24%) et la dépression (17%). Un peu plus des trois quarts ont déclaré que le cannabis était "assez" ou "extrêmement" utile pour gérer l'une de ces conditions, avec peu d'effets indésirables. Les lotions (35%), les teintures (35%) et le tabagisme (30%) étaient les formes d'administration les plus courantes. Yang KH, Kaufmann CN, Nafsu R, Lifset ET, Nguyen K, Sexton M, Han BH, Kim A, Moore AA. Cannabis: An Emerging Treatment for Common Symptoms in Older Adults. J Am Geriatr Soc. 2020 Oct 7. [in press] Science/Homme: Plus d'un quart des femmes consomment du cannabis pour gérer les symptômes de la ménopause Selon une enquête du San Francisco VA Health Care System et de l'Université de Californie à San Francisco, le cannabis est utilisé par plus d'un quart de toutes les femmes participantes pour le traitement des symptômes de la ménopause. Sur 232 femmes d'âge moyen de 56 ans, 27% avaient consommé ou consomment du cannabis contre un ou plusieurs des symptômes suivants: bouffées de chaleur et sueurs nocturnes (54%), insomnie (27%) et symptômes génito-urinaires (69%). Un autre 10% des participantes ont exprimé leur intérêt pour une utilisation future. En revanche, seulement 19% ont signalé des formes traditionnelles de gestion des symptômes de la ménopause, y compris l'hormonothérapie ménopausique. Les auteurs ont conclu que "la consommation de cannabis pour la gestion des symptômes de la ménopause était courante dans cet échantillon de vétérans de la quarantaine du nord de la Californie. Cette étude soulève des questions sur la possibilité de généraliser ces résultats dans d'autres régions aux attitudes juridiques et culturelles différentes à l'égard de la consommation de cannabis (…)." "Ces résultats suggèrent que la consommation de cannabis pour gérer les symptômes de la ménopause peut être relativement courante", a déclaré Carolyn Gibson, co-auteur de l'étude dans un communiqué. Gibson C, Huang A, Maguen S, Inslicht S, Byers A, Seal K. Cannabis use for menopause symptom management among midlife women Veterans. 2020 Virtual Annual Meeting of the North American Menopause Society. Poster 10, p. 14. UPI du 28 Septembre 2020 Science/Homme: Le cannabis n'a pas d'impact majeur sur la cognition chez les patients traités pour une douleur chronique Une étude transversale a été menée auprès de patients souffrant de douleur chronique âgés de 15 ans ou plus, qui avaient des licences pour consommer du cannabis (63 participants) ou qui ne consommaient pas de cannabis (62 patients). Les enquêteurs de l'École de Santé Publique de la Faculté du Bien-être Social et des Sciences de la Santé de l'Université de Haïfa, en Israël, ont constaté qu'il n'y avait pas de différence pertinente entre les deux groupes en ce qui concerne les performances psychomotrices cognitives. Une brève série de tests informatisés a été utilisée pour évaluer les performances cognitives de la réaction psychomotrice, de l'attention, de la mémoire de travail et de l'apprentissage. Les résultats ont montré que "les groupes ne différaient pas significativement en termes de mesures de la performance cognitive". De plus, aucun des modèles d'utilisation, tels que l'intensité et la durée d'utilisation, n'était associé à la performance cognitive. Les chercheurs ont conclu que ces "résultats suggèrent que l'utilisation de la plante entière n'a pas un impact généralisé sur la cognition chez les patients âgés souffrant de douleur chronique." Sznitman SR, Vulfsons S, Meiri D, Weinstein G. Medical cannabis and cognitive performance in middle to old adults treated for chronic pain. Drug Alcohol Rev. 2020 Sep 22. [in press] Science/Homme: De nombreux patients atteints de cancer consomment du cannabis mais ne sont souvent pas bien informés Selon une enquête menée auprès de 24 participants âgés de 30 à 71 ans souffrant de cancer, le cannabis était utilisé pour plusieurs symptômes, mais souvent mal informés sur le cannabis dans le cancer. L'étude a été menée par des chercheurs de l’École de Médecine d’Harvard, de l’Institut du Cancer Dana-Farber et d'autres institutions scientifiques de Boston, aux États-Unis, et publiée dans la revue Cancer. Les certifications de cannabis médical étaient généralement délivrées par un professionnel nouveau aux soins d'un patient "après une brève consultation superficielle", ont écrit les auteurs. Les patients ont parfois utilisé du cannabis au lieu des traitements standard. Les auteurs ont noté qu'en raison de "l'absence de conseils formels de la part des professionnels de la santé, les patients se sont appuyés sur des sources non médicales pour obtenir des informations sur le cannabis médical" et ont conclu que "les patients atteints de cancer utilisaient le cannabis médical avec une surveillance médicale minimale." Braun IM, Nayak MM, Revette A, Wright AA, Chai PR, Yusufov M, Pirl WF, Tulsky JA. Cancer patients' experiences with medicinal cannabis-related care. Cancer. 2020 Sep 28. [in press] En bref Science/Homme: Le CBD a été efficace pour réduire l'anxiété sociale et les symptômes psychotiques dans un rapport de cas Selon un article publié dans le British Medical Journal, un homme de 20 ans souffrant de trouble d'anxiété sociale sévère, de trouble dépressif majeur, d'insomnie et de symptômes psychotiques avec un traitement supplémentaire avec du CBD à des doses comprises entre 200 et 800 mg par jour pendant 6 mois . "Pendant le traitement au CBD, il a ressenti des avantages subjectifs pour son anxiété, sa dépression et ses symptômes positifs pendant le traitement qui ont été confirmés par des cliniciens et par des instruments de recherche standardisés", ont écrit les auteurs australiens. Centre de la Santé Mentale pour les Jeunes, Université de Melbourne, Victoria, Australie. Berger M, et al. BMJ Case Rep. 2020;13(10):e235307 Colombie: Le gouvernement déclare le cannabis médicinal un projet d'intérêt national stratégique Le gouvernement national a déclaré le cannabis médicinal comme un projet d'intérêt stratégique national, indiquant ainsi que la priorité sera donnée au secteur, accélérant ses procédures et processus. Cela facilitera la mise en œuvre efficace et opportune des projets qui le composent, en tenant compte des intérêts du gouvernement en ce qui concerne la création d'emplois, l'augmentation de la capacité d'exportation et la génération de nouveaux revenus sur le territoire national, entre autres. Cámara Colombiana de Cannabis Medicinal e Industrial du 18 Septembre 2020 États-Unis: Environ 0,3% des citoyens de l'Utah reçoivent du cannabis 6 mois après la mise en œuvre d'un programme de cannabis médicinal Environ 10 000 citoyens de l'Utah avec ses 3,2 millions d'habitants sont autorisés à consommer du cannabis dans le cadre du programme de cannabis médical mis en place il y a 6 mois. Mais la forte demande a également conduit à des pénuries de produits et de fournisseurs intéressés à recommander du cannabis aux patients. "Je ne pense pas que quiconque ait eu une idée du nombre de patients que l'Utah allait voir si tôt. ... Je pense que nous dépassons toutes les études que nous avons menées sur le nombre de patients", a déclaré Cody James, Directeur du Programme de Chanvre Industriel et de Cannabis Médical du Département de l’Agriculture de l’Utah. Deseret du 27 Septembre 2020 Science/Animal: Les endocannabinoïdes protègent contre l'infection bactérienne de l'intestin Des études sur des souris montrent que les animaux avec des niveaux accrus de l'endocannabinoïde 2-AG sont protégés de l'infection intestinale par les bactéries Enterobacter. Le 2-AG module directement la fonction des bactéries en inhibant les fonctions essentielles à une infection réussie, entre autres mécanismes d'action contre l'infection bactérienne. Les auteurs ont conclu que "les endocannabinoïdes sont directement détectés par les bactéries et peuvent moduler la fonction bactérienne." Département de Microbiologie, Centre Médical UT Southwestern, Dallas, États-Unis. Ellermann M, et al. Elsevier BV. 2020 Oct 7. [in press] Science/Animal: Le bêta-caryophyllène réduit la douleur inflammatoire chronique Le bêta-caryophyllène stimule le récepteur CB2. Dans une étude sur des rats, ce terpène a pu réduire les comportements douloureux dans un modèle de douleur inflammatoire répétée chez les deux sexes, mais à un degré plus élevé chez les hommes. Département de Médecine, Chirurgie et Neurosciences, Université de Sienne, Italie. Ceccarelli I, et al. Front Neurosci. 2020;14:850 Science/Animal: Le récepteur CB2 joue un rôle majeur dans la régulation de la maladie du greffon contre l'hôte La maladie du greffon contre l'hôte est un syndrome qui est généralement associé aux greffes de moelle osseuse et aux greffes de cellules souches, où les cellules transplantées (la greffe) attaquent le corps (l'hôte). Des études démontrent que le récepteur CB2 joue un rôle essentiel dans la régulation de ce syndrome, qui se caractérise par une inflammation dans différents organes. Faculté de Médecine du Wisconsin, Wauwatosa, États-Unis. Yuan CY, et al. Blood. 2020:blood.2020004871 Science/Cellules: Le système endocannabinoïde réduit les réponses inflammatoires Dans un environnement inflammatoire, certains globules blancs, macrophages et les famueses cellules stromales mésenchymateuses changent, ce qui influence négativement la guérison. Les chercheurs ont découvert que le système endocannabinoïde régule à la baisse les réponses inflammatoires de ces cellules. Ils notent que les cannabinoïdes "peuvent constituer une option thérapeutique puissante contre les troubles inflammatoires". Département de Chirurgie Plastique, Centre de Chirurgie de la Main-Brûlure, Hôpital Universitaire RWTH Aachen, Allemagne. Ruhl T, et al. Pharmacol Rep. 2020 Oct 7. [in press] Science/Animal: L'acide cannabidiolique (CBDA) peut réduire la sensibilité à la douleur Une étude sur des souris montre que l'acide cannabidiolique cannabinoïde naturel (CBDA) a des effets analgésiques et réduit l'hyperalgésie thermique. Centre des Sciences du Comportement et de la Santé Mentale, Institut Supérieur de la Santé, Rome, Italie. Vigli D, et al. Neuroscience. 2020:S0306-4522(20)30625-4 Science/Animal: Une combinaison de CBD, CBG et d'huile de poisson réduit l'inflammation de l'intestin Lors d’une étude sur des souris, la combinaison de cannabidiol (CBD), de cannabigérol (CBG) et d'huile de poisson a montré des effets anti-inflammatoires prononcés dans la colite. Les auteurs ont écrit que ces "données précliniques soutiennent une nouvelle stratégie de combinaison de ces substances pour le développement potentiel d'un traitement de la maladie inflammatoire de l'intestin". Département de Pharmacie, École de Médecine et de Pharmacie, Université de Naples Federico II, Italie. Pagano E, et al. Phytother Res. 2020 Sep 30. [in press] Science/Animal: Le CBD améliore l'hypertension pulmonaire Une hypertension des artères pulmonaires a été induite chez le rat, qui a été atténuée par le CBD à une dose de 10 mg par kg de poids corporel. Le CBD a augmenté les niveaux pulmonaires de certains endocannabinoïdes, y compris l'anandamide et le palmitoyléthanolamine, mais pas le 2-AG. Les auteurs ont conclu que "le CBD peut être un agent thérapeutique ou adjuvant sûr et prometteur pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire humaine". Département de Physiologie Expérimentale et de Physiopathologie, Université Médicale de Białystok, Pologne. Sadowska O, et al. Int J Mol Sci. 2020;21(19):E7077 Science/Cellules: Une combinaison de CBD et d'oxygène-ozone a montré des effets anticancéreux dans les cellules cancéreuses du pancréas Une combinaison de CBD et d'O2/O3 a montré des effets antitumoraux dans 2 lignées de cellules cancéreuses du pancréas. Fondation "Maria Guarino"-AMOR, Pozzuoli, Italie. Luongo M, et al. Cancers (Basel). 2020;12(10):E2774 Science/Cellules: Les mécanismes sous-jacents des effets analgésiques du CBD Lors d’une étude avec certaines cellules nerveuses de la moelle épinière (ganglion de la racine dorsale), le CBD a inhibé la signalisation du TRPV1 (récepteur vanilloïde 1) et a montré d'autres effets. Les auteurs ont noté que ces "mécanismes peuvent à l’origine de la désensibilisation des nocicepteurs et l'effet thérapeutique du CBD chez les modèles animaux et les patients souffrant de douleur aiguë et chronique". Département de Chirurgie et du Cancer, Faculté Impériale de Londres, Hôpital Hammersmith, Royaume-Uni. Anand U, et al. J Pain Res. 2020;13:2269-2278 Science/Animal: L'activation du récepteur CB2 peut augmenter le flux sanguin dans le cerveau L'activation du récepteur cannabinoïde-2 par un cannabinoïde synthétique (JWH-133) a augmenté le flux sanguin dans un état de dysfonctionnement vasculaire cérébral dû au diabète de type 1. Il a amélioré l'élargissement endothélial et neuronal dépendant des artérioles cérébrales. Les auteurs ont écrit que "l'activation des récepteurs CB2 peut potentialiser la réactivité des artérioles cérébrales pendant les états physiologiques et physiopathologiques. Nous pensons que le traitement avec des agonistes des récepteurs CB2 peut avoir des avantages thérapeutiques potentiels pour le traitement des maladies vasculaires cérébrales via un mécanisme qui peut augmenter le flux sanguin cérébral. " Division des Sciences Biomédicales de Base, École de Médecine de Sanford, Université du Dakota du Sud, Vermillion, États-Unis. Van Hove L, et al. Microvasc Res. 2020;133:104077 Science/Cellules: Le CBD protège les cellules de la peau contre les rayons ultraviolets B du soleil Dans des études avec certaines cellules de la peau, les kératinocytes et les mélanocytes, qui ont été traités par irradiation ultraviolette B (UVB), le CBD a montré un effet protecteur dépendant de la dose sur les deux types de cellules. Les auteurs ont émis l'hypothèse "que l'effet protecteur est dû à la réduction des espèces réactives de l'oxygène". Applied Biology Inc., Irvine, États-Unis. Gohad P, et al. J Cosmet Dermatol. 2020 Sep 16. [in press] Un coup d'œil sur le passé Il y a un an Science/Homme: Selon une étude ouverte, le cannabis pourrait être utile dans le traitement de la douleur après une lésion de la moelle épinière Science/Cellules: Le CBD cible directement les mitochondries des cellules cancéreuses pour les tuer Il y a deux ans Science/Homme: Le cannabis peut être utile dans les cas de troubles bipolaires Canada: Le pays devient la deuxième nation à légaliser le cannabis à des fins récréatives Science: Nouvelle revue sur la recherche sur le cannabis et les cannabinoïdes IACM-Bulletin du 29 Octobre 2020 IACM: Réunion d’anniversaire gratuite en ligne le 5 novembre 2020 pour célébrer le 90e anniversaire de Raphael Mechoulam Etats-Unis: Le Vermont est le onzième État à légaliser la consommation de cannabis pour les adultes Science/Homme: Amélioration de la douleur avec le cannabis lors d’une grande étude prospective ouverte Science/Homme: Un inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes a légèrement amélioré les symptômes chez les patients souffrant de trouble d'anxiété sociale Science/Homme: Lors d’une vaste étude transversale, l'initiation d'une thérapie au cannabis a réduit la consommation d'alcool En bref Un coup d'œil sur le passé IACM: Réunion d’anniversaire gratuite en ligne le 5 novembre 2020 pour célébrer le 90e anniversaire de Raphael Mechoulam Le 5 novembre, nous voulons célébrer ensemble le 90e anniversaire du Professeur Raphael Mechoulam, car il est né le 5 novembre 1930, et ce sera le 20e anniversaire de l'IACM. L'événement en ligne débutera à 17h00 (heure d'Europe Centrale), correspondant à 9h00 (heure normale du Pacifique). Programme: 17h00 (CET): Bienvenue 17h15 (CET): Panel de patients Modératrice: Carola Pérez 18h00 (CET): L'avenir du cannabis en tant que médicament - une discussion scientifique Modérateur: Daniele Piomelli 18 h 45 (CET): Développements récents sur l'usage médical du cannabis en Amérique latine Modérateur: Luis Suarez 19h30 (CET): Développements mondiaux sur différents continents Modérateur: Franjo Grotenhermen 20h15 (CET): Célébration du 90e anniversaire de Raphael Mechoulam: une conversation entre amis 21h15 (CET): Fin de l'événement en ligne gratuit 9h30 à 22h00 (CET): Assemblée Générale de l'IACM (uniquement pour les membres invités via zoom). Veuillez trouver ici le programme complet des événements en ligne de l'IACM d'octobre à décembre 2020. Veuillez-vous inscrire à gratuitement ici pour tous les événements. Etats-Unis: Le Vermont est le onzième État à légaliser la consommation de cannabis pour les adultes Le gouverneur Phil Scott a signé un projet de loi permettant à la consommation de cannabis pour les adultes d'entrer en vigueur. Le Vermont avait auparavant légalisé la possession et la culture de cannabis. Le dernier projet de loi autorise et construit un système commercialisé, fiscal et réglementé, similaire aux autres États. La législation devrait entrer en vigueur en octobre 2020, mais les régulateurs des États auront jusqu'en octobre 2022 pour commencer à délivrer des licences aux détaillants, ce qui signifie que les ventes légales pourraient encore en suspens jusqu'à deux ans. Par ailleurs, Scott a signé un autre projet de loi visant à automatiser le processus de radiation des condamnations antérieures en raison du cannabis, libérant ainsi les gens de leur casier judiciaire. Les personnes qui reçoivent des radiations recevront une notification par courrier. Vox du 8 Octobre 2020 Science/Homme: Amélioration de la douleur avec le cannabis lors d’une grande étude prospective ouverte Le traitement au cannabis a réduit l'intensité de la douleur dans une étude portant sur 1045 patients, dont 551 ont terminé l'évaluation des symptômes après 1, 3, 6, 9 et 12 mois. L'étude a été menée dans un certain nombre de cliniques de la douleur en Israël impliquant plusieurs institutions scientifiques israéliennes et a été publiée dans le Journal of Pain. Les patients autorisés à consommer du cannabis médical en Israël ont rapporté une intensité moyenne hebdomadaire de la douleur et des symptômes associés avant le traitement au cannabis et par la suite pendant un an. Au bout d’un an, l'intensité moyenne de la douleur a diminué de 20% par rapport à la valeur initiale. Tous les autres paramètres se sont améliorés de 10 à 30%. Une diminution significative de 42% (réduction de 27 mg) par rapport à la valeur initiale de la dose quotidienne équivalente de morphine d'opioïdes a également été observée. La présence d'une durée de sommeil de normale à longue, un indice de masse corporelle plus faible et un score de dépression plus faible prédisaient un succès de traitement relativement plus élevé, tandis que la présence de douleurs neuropathiques prédit le contraire. Les auteurs ont conclu que cette "étude prospective fournit des preuves supplémentaires des effets du cannabis médical sur la douleur chronique et les symptômes associés, démontrant une amélioration globale légère à modeste à long terme des mesures testées et identifiant les prédicteurs possibles du succès du traitement." Aviram J, Pud D, Gershoni T, Schiff-Keren B, Ogintz M, Vulfsons S, Yashar T, Haim-Moshe A, Brill S, Amital H, Goor-Aryeh I, Robinson D, Green L, Segal R, Fogelman Y, Tsvieli O, Yellin B, Vysotski Y, Morag O, Tashlykov V, Sheinfeld R, Goor R, Meiri D, Eisenberg E. Medical Cannabis Treatment for Chronic Pain: Outcomes and Prediction of Response. EUR J Pain. 2020 Oct 16. [in press] Science/Homme: Un inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes a légèrement amélioré les symptômes chez les patients souffrant de trouble d'anxiété sociale Lors d’une étude portant sur 149 sujets atteints de trouble d'anxiété sociale, qui ont reçu soit le JNJ-42165279, qui inhibe l'activité de la FAAH (hydrolase d’amides d’acides gras), soit un placebo, cet inhibiteur de la dégradation des endocannabinoïdes a réduit l'anxiété à un degré légèrement plus élevé qu'un placebo. L'étude a été menée par la société pharmaceutique Janssen située en Belgique en coopération avec le Réseau de Recherche Médical de New York, aux États-Unis, et d'autres institutions scientifiques aux États-Unis et en Australie. L'intensité des symptômes a été mesurée par l'échelle d'anxiété sociale de Leibowitz (LSAS) et d'autres échelles d'évaluation avant et 12 semaines après le début du traitement. Le changement moyen par rapport au départ du score total LSAS à la semaine 12 était numériquement plus élevé pour le JNJ-42165279 (-29,4) que pour le placebo (-22,4) mais non-significatif. Le pourcentage de sujets avec une amélioration de 30% ou plus par rapport à la baseline du score total LSAS était significativement plus élevé pour le JNJ-42165279 (42,4%) par rapport au placebo (23,6%), ce qui était significatif (valeur p = 0,04). Les auteurs ont conclu que "le JNJ-42165279 semble provoquer un effet anxiolytique chez les sujets atteints de trouble d'anxiété sociale bien que des concentrations de 25 mg une fois par jour semblent être insuffisantes pour inhiber complètement l'activité de la FAAH, ce qui peut avoir conduit à une efficacité sous-optimale." Schmidt ME, Liebowitz MR, Stein MB, Grunfeld J, Van Hove I, Simmons WK, Van Der Ark P, Palmer JA, Saad ZS, Pemberton DJ, Van Nueten L, Drevets WC. The effects of inhibition of fatty acid amide hydrolase (FAAH) by JNJ-42165279 in social anxiety disorder: a double-blind, randomized, placebo-controlled proof-of-concept study. Neuropsychopharmacology. 2020 Oct 18. [in press] Science/Homme: Lors d’une vaste étude transversale, l'initiation d'une thérapie au cannabis a réduit la consommation d'alcool Selon une analyse de 2102 personnes inscrites au programme canadien du cannabis médical, dont 973 ont déclaré consommer de l'alcool, une diminution de la consommation d'alcool ou de son abandon a été observée chez près de la moitié des consommateurs d'alcool. L'étude a été menée par plusieurs institutions scientifiques en Colombie-Britannique, au Canada, et par la société Tilray. Les consommateurs d'alcool ont été définis comme des personnes consommant de l'alcool lorsqu’ils en avaient consommé à au moins 10 reprises sur une période de 12 mois avant de commencer leur utilisation du cannabis médical. Dans l'ensemble, 419 (44%) participants ont signalé une diminution de la fréquence de consommation d'alcool sur 30 jours, 323 (34%) ont diminué le nombre de verres qu'ils buvaient par semaine et 76 (8%) ont déclaré ne pas consommer d'alcool du tout au cours des 30 jours après le début de l'enquête. Le fait d'avoir moins de 55 ans et de déclarer des taux de consommation d'alcool plus élevés au cours de la période antérieure étaient tous deux associés à une plus grande probabilité de réduire la consommation d'alcool. Les auteurs ont conclu que puisque "l'alcool est la substance récréative la plus répandue en Amérique du Nord et que son utilisation entraîne des taux significatifs de criminalité, de morbidité et de mortalité, ces résultats peuvent entraîner une amélioration de l'état de santé des patients utilisant du cannabis médical, ainsi que des améliorations globales de santé et de sécurité publique." Lucas P, Boyd S, Milloy MJ, Walsh Z. Reductions in alcohol use following medical cannabis initiation: results from a large cross-sectional survey of medical cannabis patients in Canada. Int J Drug Policy. 2020;86:102963. En bref Allemagne/Uruguay: Le cannabis médical d'Uruguay est maintenant disponible en Allemagne Pour la première fois, la fleur de cannabis médical cultivée en Uruguay est récemment devenue disponible sur le marché allemand. La nouvelle met en lumière la destination finale des grandes exportations tranquillement expédiées de l'Uruguay vers le Portugal à la fin de 2019 et plus tôt cette année, comme l'a rapporté pour la première fois le Marijuana Business Daily. Les destinations finales des envois étaient inconnues à l'époque. Mais le dernier développement montre que le produit était finalement dirigé vers l'Allemagne. La filiale allemande de Nanaimo, et le producteur canadien de cannabis, Tilray, a commencé à offrir son produit - «Tilray Cheese Quake (Indica Strong)», une fleur contenant 22% de THC, aux pharmacies allemandes le 30 septembre. Marijuana Business Daily du 5 Octobre 2020 Science/Homme: La légalisation du cannabis pour les adultes au Canada a facilité l'accès au cannabis pour les survivants du cancer Des entretiens avec 33 survivants du cancer "ont révélé que la légalisation récréative rendait l'usage du cannabis plus sûr et plus facile d'accès pour certains survivants du cancer. Cependant, la censure par les médecins de la consommation de cannabis pour la gestion des symptômes était un obstacle pour les survivants qui envisageaient de l'utiliser". Faculté des Sciences de la Santé, Université Simon Fraser, Vancouver, Canada. McTaggart-Cowan H, et al. Cancer Med. 2020 Oct 17. [in press] Science/Homme: Action synergique du THC, CBD, CBG et CBN contre les cellules cancéreuses du sein Les cannabinoïdes THC, cannabidiol (CBD), cannabigérol (CBG) et cannabinol (CBN) ont montré des effets synergiques en provoquant la mort cellulaire dans une certaine lignée cellulaire de cancer du sein. Département de Biochimie et Microbiologie, Université Nelson Mandela, Port Elizabeth, Afrique du Sud. Schoeman R, et al. Molecules. 2020;25(20):E4682 Science/Homme: Les patients souffrant de trouble panique présentent des niveaux élevés d'endocannabinoïdes En comparant deux groupes, les chercheurs ont trouvé des niveaux d'endocannabinoïdes plus élevés dans le sang de 36 patients souffrant de trouble panique et de 26 personnes en bonne santé. Les chercheurs supposent que le système endocannabinoïde contribue au maintien du trouble panique. Psychologie Médicale et Sociologie Médicale, Centre Médical Universitaire de l'Université Johannes Gutenberg-Mayence, Allemagne. Petrowski K, et al. Psychoneuroendocrinology. 2020;122:104905 Science/Homme: La concentration d'anandamide était négativement associée à la durée de la maladie dans la sclérose latérale amyotrophique Dans une étude portant sur 47 patients souffrant de sclérose latérale amyotrophique et 19 adultes en bonne santé, les chercheurs ont trouvé des altérations des taux sanguins d'endocannabinoïdes. Les concentrations d'anandamide et d'oléoyléthanolamide étaient inversement corrélées à la durée de la maladie, tandis que le palmitoyléthanolamine était positivement corrélée. Il n'y avait aucune relation entre les taux d'endocannabinoïdes et la gravité de la maladie. Institut de Réadaptation St. Luke, Spokane, États-Unis. Carter GT, et al. Muscle Nerve. 2020 Oct 23. [in press] Science/Cellules: La stimulation du récepteur CB2 peut réduire la perte osseuse chez les enfants atteints de la maladie cœliaque Selon des recherches sur des cellules de personnes en bonne santé et d'enfants atteints de la maladie cœliaque, les patients présentaient une hyperactivité des ostéoclastes et de faibles niveaux de récepteur CB2. Les ostéoclastes favorisent la perte osseuse. La stimulation du récepteur CB2 a réduit l'activité de ces cellules. Département de Chirurgie Femme, Enfant et Général et Spécialiste, Université de Campanie "Luigi Vanvitelli", Italie. Tortora C, et al. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2020;71(5):633-640 Science/Animal: Le CBD montre des effets protecteurs de la peau contre l'irradiation UV Lors d’une étude avec des rats nus, les chercheurs ont démontré que le CBD protégeait les cellules cutanées (kératinocytes) de l'inflammation due à l'irradiation UV. Département de Chimie Analytique, Université Médicale de Bialystok, Pologne. Atalay S, et al. J Pharm Biomed Anal. 2020;192:113656 Science/Homme: Une forte consommation de cannabis était associée à des changements dans certaines zones du cerveau Les chercheurs ont mesuré la réduction de l'épaisseur corticale dans certaines zones du cerveau (régions temporale, orbitofrontale et cingulaire) de 26 personnes consommant beaucoup de cannabis par rapport à 20 témoins. Dans une batterie de tests neuropsychologiques, ils ne différaient que par les performances d'apprentissage verbal et la mémoire de travail verbale. Département de Psychiatrie et Psychothérapie, Université de la Sarre, Sarrebruck, Allemagne. Wittemann M, et al. EUR Addict Res. 2020:1-8. Science/Homme: Une formulation huileuse de CBD et de CBD sublingual a donné des concentrations sanguines similaires Les chercheurs ont observé des concentrations sanguines similaires après l'administration d'un extrait de cannabis avec du CBD sous forme de plaquette sublinguale (25 de 50 mg de CBD), de solution d'huile (50 mg de CBD) ou de spray oromuqueux (20 mg de CBD). Les formulations de solution d'huile et de plaquette sublinguale de l'extrait standardisé avec du CBD ont été bien tolérées et ont atteint des concentrations équivalentes de CBD par rapport au spray oromuqueux Sativex. BOD Australia Pty, Sydney, Australie. Hosseini A, et al. Br J Clin Pharmacol. 2020 Oct 19. [in press] Science/Homme: Effets similaires du cannabis et de la fumée de tabac sur la santé du parodonte Une enquête auprès de 15 gros fumeurs de tabac, 15 fumeurs de cannabis, 16 non-fumeurs atteints de parodontite et 15 non-fumeurs en bonne santé a montré que le cannabis et le tabac ont des effets négatifs similaires sur le parodonte, le tissu qui entoure les dents. Institut Eastman pour la Santé Bucco-dentaire, Université de Rochester, États-Unis. Javed F, et al. Int J Environ Res Public Health. 2020;17(20):E7435. Science/Animal: La modulation du système endocannabinoïde peut être bénéfique dans la maladie de Parkinson La recherche avec un modèle murin de la maladie de Parkinson (MP) suggère que "le système cannabinoïde et vanilloïde peut être bénéfique pour le traitement des maladies neurodégénératives, telles que la MP, qui sont associées à la neuroinflammation". Département de Neurosciences, École Supérieure, École de Médecine, Université Kyung Hee, Séoul, République de Corée. Wi R, et al. J Immunol Res. 2020;2020:5093493. Science/Homme: La légalisation du cannabis au Canada peut avoir augmenté le risque d'hospitalisation chez les garçons de moins de 15 ans Une analyse des taux d'hospitalisation liés au cannabis avant et après la légalisation du cannabis au Canada a révélé que les taux augmentaient de façon non-significative chez les garçons âgés de 10 à 14 ans. Il n'y a eu aucun effet sur les filles du même âge ni sur les filles et les garçons âgés de 15 à 19 ans. Centre de Recherche de l'Hôpital de l'Université de Montréal, Canada. Auger N, et al. J Addict Med. 2020 Oct 14. [in press] Science/Homme: La vision photopique peut être altérée de façon permanente après une consommation régulière de cannabis, d'opioïdes et d'ecstasy Une enquête menée auprès de 110 patients souffrant de troubles liés à l'usage de substances et de 46 non-utilisateurs a montré que la vision photopique, c'est-à-dire la vision dans des conditions d'éclairage optimales, peut être altérée de façon permanente après une consommation régulière de cannabis, d'opioïdes et d'ecstasy. Département de Psychiatrie, Université Adiyaman, Faculté de Médecine, Adiyaman, Turquie. Egilmez OB, et al. Psychiatry Investig. 2020 Oct 16. [in press] Science/Animal: le CBD peut améliorer le syndrome de détresse respiratoire aiguë Le CBD peut améliorer les symptômes du syndrome de détresse respiratoire aiguë grâce à la régulation d'un peptide clé, appelé apéline, qui joue un rôle important dans l'immunité. Les auteurs ont écrit que "le traitement au CBD augmentait considérablement l'expression de l'apéline, suggérant qu'une diaphonie potentielle entre le système apelinergique et le CBD pourrait être la cible thérapeutique dans le traitement de maladies inflammatoires telles que COVID-19 et de nombreuses autres conditions pathologiques." Département de Biologie Orale et des Sciences diagnostiques, Faculté Dentaire de Géorgie, Université d’Augusta, États-Unis. Salles ÉL, et al. J Cell Mol Med. 2020 Oct 15. [in press] Science/Homme: La consommation régulière de cannabis peut provoquer des modifications de la matière grise dans le cerveau Une étude portant sur 20 gros consommateurs de cannabis et 22 non-utilisateurs a révélé des altérations de la densité de matière grise liées au cannabis. Institut Humain des Sciences et de la Technologie, Yueyang, République Populaire de Chine. Wu YF, et al. Neuroreport. 2020 Oct 8. [in press] Science: Biosynthèse de l'acide-THC avec des levures Les auteurs donnent un avis sur la possibilité de produire du THCA et du CBDA avec des levures. Université TU Dortmund, Biochimie Technique, Dortmund, Allemagne. Thomas F, et al. Appl Microbiol Biotechnol. 2020 Oct 12. [in press] Science/Homme: La consommation de cannabis pendant la grossesse peut réduire le poids à la naissance Une analyse de 10 101 grossesses, où les femmes avaient consommé du cannabis avant la grossesse mais pas pendant la grossesse et 272 grossesses, où les femmes avaient consommé du cannabis pendant la grossesse, indique que "l’usage prolongé cause plus de tort, alors que l’usage à court terme n’indique pas d’effets néfastes sur la naissance." La consommation régulière de cannabis réduit le poids à la naissance. Département d'Addictologie, Première faculté de Médecine, Université Charles, Prague, Tchéquie. Gabrhelík R, et al. EUR Addict Res. 2020:1-11. Science: Des extraits de cannabis non psychotrope ont montré des propriétés antimicrobiennes Deux extraits standardisés de nouvelles variétés de cannabis non psychotropes ont montré "une activité antioxydante remarquable et de fortes propriétés antimicrobiennes" contre les bactéries Staphylococcus aureus résistantes aux antibiotiques. Département des Sciences Chimiques, Biologiques, Pharmaceutiques et Environnementales, Université de Messine, Italie. Muscarà C, et al. Phytother Res. 2020 Oct 9. [in press] Un coup d'œil sur le passé Il y a un an IACM: L'Assemblée Générale élit Kirsten Mueller-Vahl à la présidence, modifie ses statuts et sa structure de cotisation Science/Homme: Le cannabis peut réduire la douleur chez les patients atteints d'endométriose Science/Homme: Selon une vaste étude épidémiologique, le cannabis pourrait réduire la dépression chez les patients présentant un trouble de stress post-traumatique Science/Homme: Le cannabis peut être bénéfique aux personnes âgées pour divers symptômes Il y a deux ans Etats-Unis: L'Utah et le Missouri légalisent l'usage médical du cannabis, le Michigan approuve l'utilisation à des fins récréatives Science/Homme: Une étude ouverte sur le cannabis a montré qu'il peut être utile dans le traitement d'enfants atteints de TSA Mexique: La Cour Suprême du Mexique réclame une interdiction de l'usage de cannabis à des fins récréatives inconstitutionnelles Royaume-Uni: Le cannabis peut maintenant être utilisé pour certaines conditions médicales
  17. Hey Hahahahahaha petitetete tu m'as tué hahahahaha ..... ? @+
  18. Hey Pour ceux que ça intéresse : Le rapport intermédiaire de la MIC sur l'usage du cannabis thérapeutique (PDF 75 Pages) @+ http://www2.assemblee-nationale.fr/content/download/314733/3058546/version/1/file/MIC-cannabis_rapport_etape_therapeutique.pdf
  19. Hey Comme PierreRichard Je penche plus sur un "blanc" que sur un bad trip, ça n'est pas la même chose .... Après que tu ais, en plus, été malade au point de vomir je pense que les interactions entre l'alcool et le cannabis ont du jouer un rôle prédominant .... Pour le CBD : si tu arrives à faire un blanc avec du CBD alors il n'y a plus rien à espérer, arrête toute consommation de cannabis .... Le CBD seul, à ma connaissance, n'a jamais provoqué de baisse de tension ou de choque vagal qui fassent tomber dans les pommes. On ne peut par contre pas dire qu'il n'a aucun impact alors qu'il est psychoactif (sans effets de modifications de l'état de conscience) et qu'il interagit sur le système nerveux central, mais ses effets sont autres et ne devrais pas poser de problèmes majeurs. @+
  20. Hey Comment prochainement travailler dans le cannabis en France (?????) ...... Désolé de vous annoncer une triste évidence mais prochainement ça n'arrivera pas, pour l'instant aucunes filières de culture du cannabis n'est "sérieusement" envisagées .... Le forcing de la Creuse n'a pas encore aboutie et le temps nécessaire pour que d'éventuelles expérimentations de mise en place d'un projet de culture sérieux est pour l'instant perdu dans les méandres des politiques prohibitionnistes que nous subissons tous .... 2 ans pour la publication du décret cannabis thérapeutique sans filière française en important du cannabis de pays étranger est malheureusement un bon indicateur .... @+
  21. Hey C'est un decret historique qui vient d'etre publié ce jour oui mais maintenant il faut un budget sinon on va se retrouver avec "une sativex" ... @+ Décret pour l’expérimentation du cannabis thérapeutique : Une publication tardive mais historique ! par Bertrand Rambaud | Oct 9, 2020 Le décret sur l’expérimentation du cannabis thérapeutique a été publié aujourd’hui. Le Collectif Alternative pour le Cannabis à visée Thérapeutique (ACT) se félicite de cette nouvelle étape franchie. Elle rend le processus incoercible. La victoire est claire, elle est historique. Le décret est publié dans un contexte difficile pour les malades en particulier, victimes d’une stigmatisation toujours plus forte et d’un discours gouvernemental offensif contre le cannabis en général. Le décret rappelle le cadre de l’expérimentation, celui auquel nous avons concouru durant ces nombreuses années mais qui reste loin des attentes du quotidien. La victoire est tardive et amère, la publication du décret n’ayant été possible qu’au prix d’une mobilisation forte ces dernières semaines. « Si la situation continue d’être inacceptable pour les malades, cet acte est une bouffée d’air face à l’anxiété générale » commente Béchir Saket, porte-parole d’ACT et vice-président de l’organisation L630. « Nous devons désormais attendre la publication des arrêtés. Mais nous savons déjà que les sujets du budget comme celui du statut du cannabis en tant que médicament ne sont pas résolus » ajoute Bertrand Rambaud, président d’ACT et de l’UFCM-I Care. Tout en saluant cette publication, ACT renouvelle son engagement pour un programme de cannabis médical généralisable à l’horizon 2021 : L’organisation appelle désormais les députés à fixer un budget pour l’expérimentation dans le cadre du projet Projet loi de finances de la sécurité sociale. Elle réclame l’établissement d’un statut pérenne pour ce médicament qui devra être prescrit au-delà de l’expérimentation. https://collectifact.org/decret-pour-lexperimentation-du-cannabis-therapeutique-une-publication-tardive-mais-historique/ Cannabis : drapeau vert pour le thérapeutique Par Charles Delouche — 9 octobre 2020 Après de longs mois d'attente pour les patients et les défenseurs du projet, le ministère de la Santé a autorisé ce matin par décret l'expérimentation du cannabis médical en France. Feu vert pour le test du cannabis médical grandeur nature. Le décret tant attendu a été publié ce matin par le ministère de la santé. Il valide le lancement de l’expérimentation de l’usage du cannabis thérapeutique prévue pour deux ans. Depuis son lancement en juin 2019, le projet a connu de multiples retards. Car depuis sa validation par l’Agence nationale du médicament (ANSM) et son autorisation en octobre 2019 par l’Assemblée nationale dans le cadre de l’examen du projet de budget de la sécurité sociale, les patients ont du prendre leurs maux en patience. En juin dernier, invoquant l’épidémie de Covid-19, l’ANSM repoussait l’échéance et annonçait le report de son lancement, initialement prévu pour septembre 2020, à janvier 2021. A lire aussi Un député LR veut créer un «groupe de travail» d’élus prolégalisation du cannabis «La publication de ce décret au journal officiel est une bonne nouvelle nécessaire, mais pas suffisante», pointe néanmoins Mado Gilanton, présidente de l’association Apaiser S&C et atteinte de syringomyélie, une maladie de la moelle épinière. A 66 ans, elle souffre de douleurs neuropathiques sévères résistantes à tout traitement, de spasticités douloureuses dues à des liaisons médullaires, et consomme du cannabis en décoction dans du lait pour calmer ses douleurs. «Le temps entre la validation de l’Assemblée nationale et la publication du décret a été particulièrement long. Des choses votées lors du même PLFSS sont passées bien avant notre sujet, souligne-t-elle. Cela montre qu’il y a une vraie méconnaissance autour du cannabis en général et de son usage thérapeutique en particulier.» «Stigmatisation toujours plus forte» Le 14 septembre, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a rappelé être contre la légalisation du cannabis et déclaré «la drogue, c’est de la merde». Moins d’un mois plus tard, lundi sur le plateau de LCP, c’est Marlène Schiappa qui allait jusqu’à se dire opposé au cannabis thérapeutique, indiquant qu’il menait à la «consommation de drogues plus dures» et finançait «les réseaux de traite des êtres humains et les activités terroristes». Tollé chez addictologues et chez les défenseurs du cannabis médical qui parsèment les rangs de la majorité parlementaire. Rétropédalage le lendemain, l’entourage de la ministre évoquant une regrettable méprise. «Le décret est publié dans un contexte difficile pour les malades en particulier, victimes d’une stigmatisation toujours plus forte et d’un discours gouvernemental offensif contre le cannabis en général» a souligné dans un communiqué le collectif Alternative pour le cannabis à visée thérapeutique (ACT). Il ne s’agit pourtant ici pas d’herbe à fumer, mais d’huiles, gélules ou fleurs séchées à vaporiser qui vont concerner près de 3 000 patients traités et suivis, retenus pour participer à l’expérimentation. «Cela va permettre à des personnes qui souffrent de pouvoir vivre dans de meilleures conditions», estime Nicolas Authier, médecin psychiatre spécialisé en pharmacologie, addictologie et président du Comité scientifique temporaire chargé du cannabis à visée thérapeutique mis en place par l’Agence nationale du médicament. Interrogé par Libération, il salue «une étape cruciale qui rend possible sur le plan légal le fait même d’expérimenter le cannabis en France». Cinq maladies ont été retenues pour le projet : les douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapies accessibles, certaines formes d’épilepsie pharmacorésistantes, certains symptômes rebelles en oncologie, les situations palliatives et enfin la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ou d’autres pathologies du système nerveux central. «Une excellente nouvelle pour les patients» Il revient désormais à la Direction générale de la santé (DGS) de délivrer les arrêtés qui doivent préciser le cadre du projet, notamment établir le cahier des charges autorisant le lancement des appels d’offres cruciaux pour sélectionner les fournisseurs étrangers et leurs produits chargés en cannabis. L’ANSM a jusqu’au 31 mars 2021 pour remplir cette mission et lancer la machine. «Il faut continuer de former un maximum de médecins pour qu’avant le mois de mars, un millier d’entre eux puisse prescrire du cannabis sans perdre de temps», précise Nicolas Authier, qui rappelle qu’à présent, «les acteurs du monde économique français vont pouvoir enfin se faire une idée autour des attentes envers les médicaments proposés. Et accompagner le développement potentiel de filières agronomiques de santé françaises destinées à la production des médicaments». Sur Twitter, Jean-Baptiste Moreau, le député paysan de la Creuse et rapporteur LREM de la mission d’information parlementaire sur la réglementation et impact des différents usages du cannabis, s’est félicité de cette étape majeure et a salué «une excellente nouvelle pour les patients». Il a annoncé son souhait de porter avec la mission cannabis un amendement dans le prochain PLFSS pour doter l’expérimentation «d’un véritable budget et la rendre plus ambitieuse». A l’inverse du projet pourtant validé par l’Assemblée, l’expérimentation n’a reçu aucune dotation budgétaire propre. Pour le député, il faut battre le fer tant qu’il est chaud : «J’ai pleinement confiance en Olivier Véran pour que le décret sur l’exploitation de la fleur de chanvre paraisse dans les jours qui viennent», a-t-il poursuivi. La production de cannabis étant interdite en France, les agriculteurs n’ont pour le moment pas le droit d’utiliser sa fleur, partie riche en composés actif et nécessaire dans l’élaboration des médicaments. https://www.liberation.fr/france/2020/10/09/cannabis-drapeau-vert-pour-le-therapeutique_1801891 lien decret ci dessous https://www.legifrance.gouv.fr/download/pdf?id=zyKaQMl-O9XMuCnn2OUL_lbzpqBy_eO97Xv1twZ4Wyg%3D Arrêté du 16 octobre 2020 fixant les spécifications des médicaments à base de cannabis utilisés pendant l'expérimentation prévue à l'article 43 de la loi n° 2019-1446 du 24 décembre 2019 de financement de la sécurité sociale pour 2020, les conditions de leur mise à disposition ainsi que les indications thérapeutiques ou situations cliniques dans lesquelles ils seront utilisés https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042434518?tab_selection=all&searchField=ALL&query=cannabis+&searchType=ALL&typePagination=DEFAULT&pageSize=10&page=1&tab_selection=all#all
  22. Hey Audition du 7 Octobre Société Hemp it, Fédération des entreprises de la beauté, Laboratoire d'études et d'analyse des fluides. http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9610565_5f7db98950637.mission-d-information-sur-la-reglementation-du-cannabis--auditions-diverses-7-octobre-2020 @+
  23. Hey réaction aux propos indécents de Madame schiapa. @+ https://collectifact.org/madame-schiappa-nous-avons-le-droit-a-la-dignite/ Madame Schiappa, nous avons le droit à la dignité Les associations de patients dénoncent les « amalgames indécents » de Marlène Schiappa sur le cannabis thérapeutique. Ce lundi, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté déclarait sur LCP que les usages thérapeutiques du cannabis pouvaient in fine financer « les réseaux de traites des êtres humains et, en partie aussi, les activités de terrorisme ». Paris, le 6 octobre 2020 – Dans une émission diffusée le 5 octobre, la ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, Marlène Schiappa a tenu des propos qui nous ont indigné, se déclarant contre l’expérimentation du cannabis comme médicament. Nous condamnons ces propos qui mettent sur le même plan des patient.e.s en situation de détresse et des trafiquants de drogue. Nous les regrettons parce qu’ils laissent entendre que le futur médicament pourrait être issu d’un cadre illicite qui pourrait financer « les réseaux de traites des êtres humains et, en partie aussi, les activités de terrorisme ». Comment les malades pourraient-ils accepter qu’une ministre fasse des amalgames aussi indécents publiquement ? En s’exprimant à nouveau sur des questions qui dépassent son champ de compétences et en ayant des déclarations inexactes qui la placent en contradiction profonde avec les orientations de la majorité parlementaire et du gouvernement, Marlène Schiappa commet une erreur politique majeure. Aujourd’hui, des centaines de milliers de patient.e.s, dont nous sommes, attendent impatiemment l’ouverture d’un programme médical encadré et le lancement de l’expérimentation qui requiert la publication du décret tant attendu. Une telle intervention remet en cause notre dignité en tant que malades en ce qu’elle nie notre droit à vivre convenablement. Ce mercredi après-midi, l’entourage de la Ministre a laissé entendre que ces propos ne concernaient que les consommateurs « récréatifs ». La stigmatisation reste la même puisqu’elle concerne de fait tous les malades qui consomment aujourd’hui un cannabis issu du marché noir et tous les usagers en général. Elle est tout aussi insultante. Nous demandons à la ministre de retirer ses propos et attendons du ministre de la Santé, Olivier Véran, qu’il les condamne et publie dans les plus brefs délais le décret censé permettre le lancement de l’expérimentation du cannabis thérapeutique. Pour les malades comme pour leurs proches, il y a urgence à rétablir la vérité et à avancer concrètement sur ce sujet. Chaque jour de perdu est un affront supplémentaire à celles et ceux qui souffrent et nous éloigne de l’objectif tant attendu d’ouvrir l’accès à un médicament pour celles et ceux qui en ont besoin. Pour APAISER – Marie-Madeleine Gilanton Pour UFCM – Bertrand Rambaud Pour L630 – Béchir Saket
  24. Hey La tout de suite ça ... @+
  25. Hey Audition du 30 Septembre @+ JP Couteron (fédération addiction) ANSM http://videos.assemblee-nationale.fr/video.9561105_5f747f31e8f64.impact-des-differents-usages-du-cannabis--auditions-diverses-30-septembre-2020