Malo56

CannaNewbie
  • Content Count

    24
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

4 Ptite graine

About Malo56

  • Rank
    Jeune CannaWeedeur

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Bonjour à toutes et à tous, voici un lien intéressant sur les landraces, leurs créations, évolutions... https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5296298/
  2. Booster foliaire en racinaire? Quoi donc?
  3. Re, Ouups lu la fiche en diagonale, j'utilisais des engrais racinaires ( d'origine agricole) ou il y avais du phosphore, première année avec plagron power roots. Va falloir que je fasse quelque course du coup. Mea culpa
  4. Re, oui je sais sa lol. C'est pourquoi j'utilise plagron power roots en engrais racinaire. Et osiryl en stimulant et renforcement du système racinaire, en arrosage.
  5. Re, Je part du principe que si je met un stimulant racinaire ( osiryl) à mes plantes pour qu'elle développent plus de racines, ils leurs faut du carburant. Peut importe le mode d'administration, racinaire ou foliaire. Sa évite à mon sens de surdosé en phosphore par la voie racinaire. A+
  6. Salutations à toutes et à tous, bonjour à toi halalle. Léger déterrage de topic, je te souhaite bien du courage pour affronter ta maladie, étant atteint de RCH ( rectocollique hémorragique) maladie similaire à la maladie crohn, j'aurai voulu savoir quelle type de variété tu utilisais? Moi des variétés 1:1 Thc/Cbd, le thc seul marche mais beaucoup plus lentement et avec moins d'efficacité , idem le Cbd. Je rajoute aussi du cbg dans mes gélules d'huile de coco. C'est bien plus efficace pour moi. Après on est tous différents. Slt
  7. Salut, oui oui sa se fait l'assimilation par la plante est beaucoup plus rapide, idéal pour donner un coup de fouet. Le phosphore, élément nutritif qui renforce la résistance des plantes et contribue au développement racinaire bien présent dans les engrais racinaires pose un problème en cas de surdosage dans la plante, il bloque l'absorption de nombreux autres éléments nutritifs. la durée d'action est plus courte dans le temps. Par contre gare au surdosage, sa risque de cramé tes feuilles
  8. Salut à toutes et à tous, moi perso pour les racines de mes filles plagron power roots pour l'engrais application en foliaire et racinaire et osiryl ( l'original de chez frayssinet ) en arrosage, 2 a 3 applications à chaque rempotage. On le trouve facilement, à un prix abordable. Kenavo ar wech all!
  9. Re, salut Je me demande d'où viennent les semences, parce que entre des graines qui proviennent de la dernière récolte et sa depuis des générations de cultures donc forcément acclimater et riches en phénotype, des semences paysannes quoi et des graines provenant d'un semencier très normalisée, standardisé qui a tout intérêt à se que le paysans rachète des graines à chaque culture, il n'y a pas matière à creuser.
  10. Salut, c'est sur que sa ne sera pas un "copié-collé", il y aurait une période d'adaptation. L'homme sera t'il indispensable ou la nature aura t' elle assez de ressources? Il s'agit peut être de grandes parcelles, dans des zones faiblement habitée. Une évasion qui prendrait du temps à être remarqué.
  11. Bonjour à toutes et à tous, si on part de la supposition qu'il s'agit d'une réintroduction du cannabis dans son environnement, qui l'a supporté dans le passé, on peut émettre l'hypothèse qu'il serait propice au ré-établissement de l'espèce mais à condition que l'habitat n'a pas subi de modification depuis sa disparition. C'est probablement le cas. Il vaut mieux partir de l'idée qu'il s'agit d'une colonisation assistée qui serait l'introduction volontaire d'une espèce végétale dans un milieu se trouvant pas dans leurs aires de répartition d'origine. Cela entraîne plusieurs problématiques, voilà celle à quelle je pense et il y en a sûrement d'autres : - les individus introduit doivent avoir une diversité génétique afin de prévenir tout risque de consanguinité et d'homozygotie pour assurer la survie de l'espèce. - il peut entraîner des désastres écologiques pour l'écosystème hôte. - être introduit dans un environnement similaire à celui d'origine. Par exemple le sud-est de la France avec son climat méditerranéen et des équivalents de se type climats dans le monde, ou le climat océanique.
  12. Salut, ah la fameuse laitue vireuse, l'opium pauvre.... Oui sinon il y a se doc aussi : https://www-sciencesetavenir-fr.cdn.ampproject.org/v/s/www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/les-gaulois-buvaient-ils-du-vin-au-cannabis_123048.amp?amp_js_v=a2&amp_gsa=1&usqp=mq331AQFKAGwASA%3D#aoh=15883368011762&referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.com&amp_tf=Source %3A %1%24s&ampshare=https%3A%2F%2Fwww.sciencesetavenir.fr%2Farcheo-paleo%2Farcheologie%2Fles-gaulois-buvaient-ils-du-vin-au-cannabis_123048 Citation prélevé dans l'article: «Après, le chanvre, ce n'est pas innocent et peut-être que dans ce cas, les Gaulois recherchaient ces effets-là.» Et/ou alors il a été utilisé comme a été utilisé son cousin le houblon, en raison des c'est vertus antiseptique.
  13. Salut, oui c'est encore des suppositions, ils y a déjà beaucoup de difficultés à différencier les pollens de houblon et de cannabis, alors du pollen de cannabis sélectionner en vu d'une culture et celui qui pousse de façon spontanée.... Avec la DeLorean du doc Emmett brown sa serait plus simple. Merci pour le lien, je regarde sa.
  14. Article sur la présence du cannabis en europpe, plutôt intéressant. Le cannabis est indigène en Europe et la culture a commencé à l'âge du cuivre ou du bronze: une synthèse probabiliste d'études sur les pollens fossiles: https://www.researchgate.net/publication/324974651_Cannabis_is_indigenous_to_Europe_and_cultivation_began_during_the_Copper_or_Bronze_age_a_probabilistic_synthesis_of_fossil_pollen_studies. Si il a existé en Europe, si il c'est échappé des cultures au États-Unis, sa réintroduction serait éventuellement possible sous nos contrées...
  15. Ditchweeds ou feral cannabis ( source : Wikipedia) Le cannabis sauvage , ou marijuana sauvage (souvent appelé aux États-Unis comme herbe de fossé ), est un cannabis sauvage qui provient généralement de chanvre industriel précédemment cultivé pour la fibre, avec des quantités faibles ou négligeables de tétrahydrocannabinol psychoactif (THC). La Drug Enforcement Administration définit les mauvaises herbes comme des «plants de marijuana sauvages et dispersés [sans] aucune preuve de plantation, de fertilisation ou d'entretien». [1] Le chanvre industriel était largement cultivé dans le Midwest américain au milieu du XXe siècle, en particulier pour soutenir l'effort de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale, et depuis cette période, la plante a repeuplé naturellement et a poussé à l'état sauvage dans des États tels que l'Oklahoma, Missouri, Nebraska, Iowa et Minnesota, l'Indiana signalant les plus fortes concentrations à l'échelle nationale. [1] Dès 1914, une publication du Département de l'agriculture des États-Unis déclarait: «Le chanvre est une plante sauvage abondante dans de nombreuses localités de l'ouest du Missouri, de l'Iowa et du sud du Minnesota, et se trouve souvent comme mauvaise herbe en bordure de route dans tout le Moyen-Ouest. [2] Quelques info sur sa répartition au usa: https://www.minnesotawildflowers.info/flower/hemp