Search the Community

Showing results for tags 'insolite vidéo musique'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Calendars

There are no results to display.

Forums

  • News / Evènements
    • Les News
    • Cannartistique
  • Débutants
    • Présentations des membres et règles du forum
    • CannaWeed - le site
    • Guides / Tutoriels
    • Variétés, graines & génétiques
    • Engrais , substrats et amendements
    • Méthode de Culture
    • Matériel
  • Cannabicultures
    • Généralités
    • Journaux De Culture - JDC
    • Diagnostic
    • Produits dérivés du cannabis
    • Autres Plantes
  • Cannabis Thérapeutique
    • Vaporizer
    • Science
    • Discussion Thérapeutique
  • Discussions
    • Bla - Bla
    • Report Trip, Voyage
    • Législation et Politique
  • Archive
    • La boîte de Pandore

Blogs

  • Beltaine Blog
  • Cannaweed!
  • wolfen01 Blog
  • le caveau du vampire cannabique
  • Tikiseedbank
  • NoMaD's Blog
  • Team Strainguide Blog
  • Canna-World
  • Sensilia Blog
  • TONTON GATOBLOGSTER
  • azmaster Blog
  • Hquatre Plantation
  • Le Blawg
  • animalxxx Blog
  • rvbob67 Blog
  • Blog de Mescaline Pure
  • Fabisounours : A history of Hemp.
  • Z3N-MAST3R Blog
  • Xx-rvbob67-xX Blog
  • Le coin à Julius
  • Private Bud'z
  • WeedJunk Blog
  • Les sons de la défonce
  • Buddha Sphère
  • Waine Blog
  • Spannabis 2015
  • Les Tuerie
  • Comprendre la prohibition
  • terp's
  • Breed'Blog
  • Le chainon manquant

Categories

  • CannaWeed
  • Associatif
  • Ce que nous avons retenu...
  • Insolite, vidéo, musique
  • Thérapeutique
  • Justice, politique
  • International
  • Evènements / Reportages
  • Articles Prohibitionniste

Categories

  • Engrais pour la culture du cannabis

Categories

  • Marques d'engrais pour la culture du cannabis

Categories

  • Comprendre Cannaweed
    • Charte de Cannaweed
    • Poster sur le forum
    • Pour aller plus loin..
  • Autour du cannabis
    • Législation du Cannabis
    • Risques, Prévention.
  • Avant la culture
    • Choix de variétés, histoire etc
    • Exemples de culture
    • Pour bien démarrer
    • Terre / Coco
    • Hydroponie
    • Aéroponie
    • Outdoor
  • Bricolage DIY
    • Électricité
    • Éclairage
    • Système de culture
    • Ventilation, extraction, filtration
    • Placard de culture
    • Divers
  • La culture
    • Germination
    • Stretch, Sexualité et Floraison
    • Récolte
    • Arrosage: Manuel / Auto
    • Taille(s), Palissage, Pinçage
    • Autres : rempotage, pulvé, greffe...
  • Après la culture
    • Séchage, curring et maturation
    • Hash et skuff
    • Huile et BHO
    • Roulage, collages et matériel
    • Pipes, bangs et chillums
    • Vaporisation
    • Ingestion
    • Recettes avec beurre de Marrakech
    • Recettes sans beurre de Marrakech
  • Techniques de culture avancées
    • Température / Humidité
    • CO2
    • Engraissage et pH
    • Substrat et amendement
    • Culture Organique
    • Germination, bouturage et régénération
    • Sélection et entretien
    • Génétique, Breeding & Homecross
    • La plante et ses éléments
    • Articles scientifiques et publications
  • SoS Culture
    • Carence-Excès
    • Prédateurs
    • Maladies-Moisissures
  • Cannabis thérapeutique
    • Associations et contacts
    • Variétés et applications

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Centres d'intérêt


favorite varieties


Your mother plant

Found 285 results

  1. L’erreur est à peine croyable ! Alors qu’ils étaient chargés de planter du gazon pour le printemps, des jardiniers municipaux russes se sont totalement trompés dans le choix des graines. Quelques mois après la plantation, ce n’est pas de la pelouse qui a poussé mais des plants de cannabis… Amusés, les habitants de la ville de Krasnoïarsk ont posté des photos sur les réseaux sociaux. Source: https://www.quoidenews.fr/2014/06/23/russie-des-jardiniers-municipaux-se-trompent-de-graine-et-plantent-du-cannabis-a-la-place-du-gazon/ Ce message a été promu en article
  2. Une vidéo de Jack Herer méconnue mis en ligne par Sensi Seeds. En Vo. Vous pouvez traduire les sous titres en fr, en cliquant sur le clavier dans le menu de la vidéo (bas droite) https://www.youtube.com/watch?v=iUdqtdgVqlM
  3. Salut, Je ne sais pas si ça a déjà été posté alors je vous mets les vidéos de cannabis sans frontière pour les élections Européenne. Il y en a 3 (perso je préfère la 2ème ) Ca change des spot TV des autres parties Voilà ++
  4. Au Royaume-Uni, les voleurs dépouillent ces voitures de luxe pour leurs lampes LED, qu'ils utilisent pour faire pousser du cannabis. Un vol très spécifique se produit au Royaume-Uni. Les gangs se mettent à dérober les lumières LED des voitures haut de gamme afin de les utiliser pour faire pousser du cannabis, rapporte le "Telegraph". La police enquête sur une série de vols de phares de Land Rover et de Range Rover, qui sont ensuite revendus à des dealers. La police du West Yorkshire a déjà procédé à 14 arrestations et un grand nombre de pièces de voitures volées ont été récupérées. Les Land Rover et les Range Rover seraient particulièrement ciblées parce que les voleurs expérimentés peuvent retirer leurs phares en 60 secondes seulement. Par ailleurs, d'autres parties de ces voitures de luxe font l'objet d'un trafic, comme les portes, capots, rétroviseurs, roues ou les grilles. Les voleurs utiliseraient ces pièces pour améliorer leur propre véhicule ou les réparer en cas d'accident. "Ça va tellement vite" Le problème est devenu si important que la police du West Yorkshire a lancé l'opération Emporia pour lutter contre ce problème qui a émergé notamment à Bradford, Halifax ou Huddersfield. Les agents ont arrêté les conducteurs de Land Rover et de Range Rover afin de s'assurer qu'ils avaient les phares appropriés pour leur véhicule. "Si nous arrêtons un véhicule que l'on soupçonne d'être équipé de pièces volées, elles seront retirées et le propriétaire peut faire face à des poursuites judiciaires", explique le commissaire Steve Thomas. Michael Roper, 53 ans, a été victime d'un tel vol. "C'est monnaie courante, déclare-t-il. Mais c'est un crime tellement facile - ça va tellement vite. Ils utilisent un pied-de-biche entre l'aile avant et les phares. Ils ont ruiné l'aile. Il n'y a eu aucun bruit. Ils savent comment désactiver l'alarme". Le quotidien rappelle que plusieurs marques de voitures ont déjà été frappées d'une frénésie de vols par le passé. Par exemple, dans les années 1980, les jeunes volaient les insignes des Volkswagen pour les porter autour du cou. . Sources : https://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20140514.OBS7097/ils-volent-les-lumieres-led-des-range-rover-pour-cultiver-du-cannabis.html Ce message a été promu en article
  5. Nimbin : capitale australienne du cannabis Les 3 et 4 mai derniers ont eu lieu dans le village australien de Nimbin, dans l’est du pays, le festival annuel de défense du Cannabis « Mardi Grass ». L’occasion de revenir sur cette étonnante « capitale nationale du Cannabis » et sur ses ambitions politiques : simple orgie ou véritable acte citoyen ? L’Aquarius Festival de 1973. Crédit DR Tout commence en mai 1973 quand des centaines d’étudiants venus de tout le pays envahissent la petite bourgade de Nimbin, à quelques kilomètres au Sud de Brisbane. Ils entendent faire de « l’Aquarius Festival » un véritable Woodstock australien, dont la marijuana n’est alors qu’un accessoire. L’ambiance est aux cheveux longs et aux vans multicolores dans lesquels artistes et utopistes s’empressent de rejoindre la côté Est du pays. La plupart d’entre eux décident de s’établir durablement dans la région où les terres restent très abordables. Nimbin devient la capitale « hippie » du pays, une capitale qui mue rapidement en temple national du cannabis. A l’origine, l’utopie d’un mode de vie alternatif Dans les années 1970, une multitude de communautés émergent dans la région, dont la plus importante reste « Tuntable Falls » avec ses 200 habitants et son système scolaire et politique autonome. Les principes d’auto suffisance et d’harmonie sont au fondement de ces collectivités qui disposent de leurs propres cultures potagères, de panneaux solaires et de sources d’eau à proximité. Elles mettent les questions environnementales, les droits de l’homme et les droits des aborigènes sur leur terre au cœur de leur réflexion. Sur le plan économique, des sociétés comme Rainbow Power Company, spécialisée dans l’énergie solaire ou encore Ecosik Bags, dans le textile recyclable, y prospèrent durablement. Derrière l’artifice, une ambition politique certaine Derrière les « fées ganja », les olympiades, les ateliers roulage et la parade du « big joint », le festival Mardi Grass affiche une véritable ambition politique : « Cet événement annuel est une manifestation contestataire à caractère politique » (site officiel du festival). Depuis 1993, cette ode annuelle au cannabis entend protester contre « l’invraisemblable et stupide guerre contre la drogue » à coup de slogans du type « We are the 420% Abongamous ». Avec un pass payant entre 30$ et 50$, l’événement accueille des profils variés, y compris des participants venus célébrer l’herbe magique en famille. Nimbin est aussi le siège du HEMP Party (Help End Marijuana Prohibition), un parti fondé en 1993 dont le leitmotiv principal reste de « légaliser le cannabis pour usage personnel, médical et industriel pour tous les australiens ». Une entreprise politique qui a naturellement trouvé un certain écho aux dernières élections fédérales de 2013 (0,71%), alors qu’on sait que plus d’un tiers de la population australienne a déjà expérimenté le cannabis et que près d’un million d’Australiens en font une consommation hebdomadaire. Un contrôle policier difficile : une poche hermétique à la législation Nimbin, où l’on trouve partout de quoi fumer, reste une exception. En Australie, l’utilisation, la possession, la culture et la vente de cannabis est illégale même si les peines encourues diffèrent selon les Etats. Dans le New South Wales, où se trouve Nimbin et sa région, la politique à l’égard du cannabis est dite « citoyenne » avec un système d’avertissements et d’informations avant la sanction. Elle peut aller de la simple amende à la peine d’emprisonnement en fonction des quantités saisies. A Nimbin, le respect de la loi reste difficile tant l’habitude de consommation est ancrée dans la culture locale. Pour le commandant de la police locale Greg Moor (pour news.com), « Nimbin a sa propre culture » - sans jeu de mots douteux. L’afflux incessant de bus « rend complexe de faire respecter la loi comme c’est le cas dans le reste de l’Etat. ». L’intensité du trafic et le manque d’effectif policier rendent quasiment impossible le travail de la police. Une utopie transformée en juteuse attraction touristique La rue de Nimbin. Crédit DR Au fil des années, l’utopie des pionniers de Nimbin a tôt fait de muer en simple attraction touristique. Un spectacle juteux pour ses habitants dont la plupart vivent de la vente de la drogue et échappent aux taxes. Si la marijuana est la plus « médiatisée », les dealers de la ville proposent aussi une multitude de produits (champignons hallucinogènes, ecstasy) tous plus rentables les uns que les autres. Les 15% de chômage (selon le recensement gouvernemental de 2011), soit deux fois plus que la moyenne nationale, témoignent bien de la foison de ces jobs non déclarés. Pour Mr Hopkins, créateur du Mardi Grass (pour ABC Australia), l’événement n’a pas réussi à changer la législation et l’image actuelle de la ville est une « honte ». Pour lui, « le commerce de la drogue à Nimbin est un marché de plusieurs millions de dollars, un marché pour touristes ». Touristes qui chaque année sont de plus en plus nombreux à venir observer l’étrange spectacle de cette rue colorée. Sous ces airs de festival altermondialiste, Mardi Grass s’apparente davantage à une simple occasion de faire la fête en consommant l’esprit tranquille. L’afflux des bus touristiques remplis de « backpackers » est venu ternir l’image du village alternatif qu’avaient imaginé les pionniers de l’Aquarius Festival. En somme, une utopie trop vite partie en fumée. Chloé Rochereuil Sources : https://www.lejournalinternational.fr/Nimbin-capitale-australienne-du-cannabis_a1872.html Ce message a été promu en article
  6. Le marché de la weed en Jamaïque Medicanja, la première entreprise de marijuana médicinale jamaïcaine, a été lancée cette année par le Dr Henry Lowe dans un contexte opposant les pro et les anti-légalisation. VICE a voyagé en Jamaïque afin de rencontrer les acteurs de cette réforme et les consommateurs de ce produit typique du pays. Source : https://www.vice.com/fr/vice-news/jamaican-bud-business
  7. Ayant laissé beaucoup de photos privées disponibles sur Facebook, le nouveau conseiller de François Hollande a, sans le vouloir, créé une polémique sur les réseaux sociaux. C’est une photo qui fait tâche. Tout juste nommé responsable de la communication de l’Elysée, Gaspard Gantzer fait déjà parler lui. En cause, une photo publiée en 2008 sur son profil Facebook, et accessible à tous, montre le jeune homme avec, en main, ce qui ressemble fortement à un joint. Repérée parLe Lab, la photo connaît un vif succès sur les réseaux sociaux. Interrogée par Le Lab, il soutient n’avoir "aucune idée" de la composition de cette cigarette roulée. Dans la série de photos qui va avec ce cliché, on peut aussi apercevoir le remplaçant d’Aquilino Morelle en compagnie d’un homme qui semble avoir tout l’air de terminer le roulage d’une "cigarette qui fait rire". La disponibilité, pour le coup incompréhensible, de nombreuses photos privées sur son profil public à alimenter le web toute la journée d’hier. L’émission Le Petit Journal lui a même consacré un sujet. L’intéressé n’a souhaité commenter ni son éventuelle consommation de cannabis ni ce qui semble être une erreur de "communication". Un comble pour celui qui est censé en être le spécialiste. Si cela a le mérite de trancher avec l'image austère de l'énarque, pas sûr que cela plaise au président de la République. Sources : https://www.planet.fr/politique-cannabis-letrange-cigarette-du-nouveau-conseiller-de-francois-hollande.600819.29334.html
  8. Adagio B&B, Denver © Adagio B&B (Relaxnews) - On ne présente plus les offres "bed and breakfast" dont le prix comprend une nuit dans une chambre d'hôte et le petit déjeuner, mais avec la légalisation du cannabis ("bud" en argot) dans l'État américain du Colorado, un nouveau type d'offre hôtelière est en train de voir le jour : les "bud and breakfast". Après l'ouverture des premiers Coffee Shops du Colorado en janvier dernier, une entreprise locale appelée Pladeo Corp. (bientôt rebaptisée The MaryJane Group - Marie-Jeanne alias Marijuana), va inaugurer ce qu'elle présente comme le premier hôtel à cannabis "all-inclusive". L'offre comprendra donc la nourriture et les boissons à volonté ainsi que "le meilleur cannabis et produits comestibles dérivés du cannabis du Colorado". Un chef présent dans l'hôtel répondra aux attentes culinaires des clients, qui auront aussi accès à un service illimité de voiturier de luxe dans Denver avec garde du corps, 24h/24. "Notre concept est de proposer un package tout compris à nos clients pour qu'ils puissent apprécier au mieux cette expérience du cannabis sans avoir à se soucier de quoi que ce soit", a expliqué Joel C. Schneider, le président de Pladeo Corp. (bientôt The MaryJane Group). Et de préciser, "L'Adagio est notre projet pilote pour l'industrie hôtelière marijuana-friendly". Ce "bud and breakfast" s'installera dans une maison victorienne du centre de Denver appelée Adagio Bed and Breakfast, mais la date du passage de la maison d'hôte traditionnelle à l'hôtel "Weeds" n'a pas encore été précisée. Si ce concept trouve sa clientèle, le groupe prévoit d'étendre son activité et d'acquérir d'autres maisons et auberges pour proposer ce genre de séjours touristiques alternatifs. Source Euronews: https://fr.euronews.com/voyages/2456374-bud-breakfast-au-colorado-des-sejours-tout-compris-meme-le-cannabis/ Ce message a été promu en article
  9. Fumer du cannabis récréatif reste interdit en Suisse. Mais en 2011, la nouvelle loi fédérale sur les stupéfiants a ouvert la porte à une utilisation médicale de produits à base de chanvre. Comment administre-t-on ce traitement? Quels sont les freins à sa prescription? L’équipe de 36,9° a rencontré notamment le Dr Claude Vaney, chef du Service de réadaptation neurologique de la Clinique Bernoise à Montana, et membre de la commission d’experts qui a préparé la nouvelle loi. Il est l’auteur de la première étude en Suisse qui a permis de mettre en évidence l’effet du chanvre dans le traitement des symptômes de la sclérose en plaques. Détour également par le nord d’Israël pour visiter la plus importante exploitation de cannabis médical du pays. Si Israël n’est pas devenu pour autant le paradis des "fumeurs de pétards", on y encourage plus qu’ailleurs la recherche médicale sur les cannabinoïdes. http://www.dailymotion.com/video/x1lkwv2_docteur-prescrivez-moi-du-cannabis_webcam Edit: je n'arrive pas à intégrer la vidéo...
  10. Bonsoir, Une fois de plus de la "désinformation"... Face à la grogne des policiers roubaisiens, les syndicats montent au créneau. En raison de stocks trop importants d’herbe et de résine de cannabis, l’odeur est nauséabonde dans les locaux du commissariat. Censé calmer les esprits, le cannabis est en train d’échauffer sérieusement les esprits au commissariat de police de Roubaix qui, visiblement, croule sous les kilos de résine et d’herbe. Combien de ces produits stupéfiants sont actuellement entreposés au sein du commissariat de police de Roubaix ? Impossible de le savoir précisément. « Dans les locaux à scellés, ce sont des quantités industrielles, reconnaît un policier sous le sceau de l’anonymat. Imaginez, rien que pour la semaine dernière, la sûreté urbaine a saisi près de huit kilos, lors de deux affaires. Et ces problèmes durent depuis plusieurs mois ». On évoque un poids proche des 40 kilos. Une chose est sûre, « l’amoncellement » est tel que les odeurs décrites comme « pestilentielles » qui s’en dégagent envahissent le rez-de-chaussée et le premier étage du bâtiment. « Mes collègues sont réellement incommodés, explique Patrick Danel, du syndicat Unité SGP qui dénonce le statu quo dans cette affaire. « Ce sont les policiers du service de quart et les enquêteurs de la sûreté qui sont les plus impactés par ces nuisances. Ils se plaignent de nausées, de maux de tête. Certains, inquiets ou pour s’amuser, se sont testés. La plupart sont positifs. C’est un scandale ! ». Un tel scandale qu’une réunion s’est tenue la semaine dernière, sous l’égide du directeur départemental de la sécurité publique du Nord, Didier Perroudon, pour tenter de trouver une solution. Le parquet de Lille était présent. La directrice de greffe mise en cause « Malheureusement, dans cette histoire, le parquet ne peut rien faire, reconnaît Frédéric Fèvre, procureur de la République de Lille. Il y a un différend entre les commissaires de police de la métropole lilloise et notre directrice de greffe. C’est elle qui a la compétence exclusive en matière de gestion des scellés ». Fonctionnaires de l’État rattachés au ministère de la justice, les greffiers agissent sous l’autorité du président du tribunal de Lille qui a été informé de ce casus belli. De source judiciaire, on évoque un problème d’effectifs au sein du greffe de Lille. « En refusant de récupérer les scellés au tribunal, la directrice tente peut-être de faire pression pour obtenir des postes supplémentaires », lâche un magistrat, un brin fataliste. « Le souci, c’est qu’elle met sa responsabilité en jeu, lâche Patrick Danel. Elle est au courant du problème et refuse d’apporter une solution. Imaginez qu’un policier, en intervention ou simplement en rentrant chez lui, cause un accident. Il sera positif au dépistage et va être placé en garde à vue. J’imagine que la prise de sang se révélera négative mais bon, on finira avec une pancarte dans le dos avec écrit dessus « policier ripou » « Le comble, c’est que la lutte contre les trafics de drogue est un objectif prioritaire de la ZSP, grince un vieux flic. Nous faisons le job en démantelant certains réseaux et voilà ce qui arrive. C’est grave, ça ne nous amuse pas du tout ». Source: https://www.lavoixdun...4b58797n1927189 Vous l'aurez noté, à Roubaix, le cannabis a dépassé les lois de physique-chimie ! Depuis quand les odeurs du cannabis provoque un effet sur l'être humain ? J'ai beau sniffer les buds de mes plantes, j'ai toujours pas pris le moindre high ! Quant aux fonctionnaires qui ont été positifs au test et qui se placent en "victime", ne serait-ce pas à l'insu de leur plein gré ? Faudrait pas pousser mémée dans la weed non plus !