Yakaponi

culture organique, les sources d'amendements maisons

Recommended Posts

Yakaponi

Yop, les organiculteurs.
je créer ce sujet juste pour vous parlez des différentes sources que je découvre chaque jour pour mener mes cultures de cet été avec succès de façon totalement écologique et sans raquer un sousous  ;).
Je ne vais pas forcément approfondir chaques amendements car ils peuvent avoir des sujets spéciaux, si cependant vous avez des questions sur la façon de les préparer n'hésitez pas à demander des précisions.

Je m'intérresse beaucoup à la culture 100% organique parce que tout simplement je trouve pas ça logique d'investir des sommes astronomiques pour acheter un engrais minéral, pesticide, etc... alors que la nature me donne tout ce dont j'ai besoin, et le plus souvent sans sortir du jardin.
 
Tout d'abord j'aimerais rappeller une base de la culture écologique, le fameux rapport carbone/azote.
En effet les amendements les plus courants en organiques sont les déchets végétaux, pour éviter une surdose d'azote et garder un sol plein de vie et bien riche. Il faut veiller à apporter environ 30% de carbone à de l'azote pour faciliter son compostage tout en nourrissant des champignons très important pour rendre assimilables les minéraux naturellement présents dans le sol.
L'azote est caractérisé en général par tout les déchets végétaux verts, notamment la tonte, le foin, les orties, les feuilles d'arbres,etc..
Le carbone quand à lui est apporté par du bois morts, des copeaux, de la litière de chanvre, de la paille,etc..
 
Le but d'apporter du carbone, donc de la lignine, c'est de nourrir des champignons mycoryzien naturellement présent ou apportée d'une forêt ou du commerce.
Car ils sont capables de capter les éléments dans le sols et de les rendrent assimilables pour les plantes en échanges d'un peu de sucre crée par photosynthèse.
 
Les différents amendements organiques trouvables n'importe où avec un minimum de recherche :
 
La base de l'agro-écologie ce n'est pas de savoir exactement ce qu'on met, mais plutôt de mettre une grande diversité d'amendement pour qu'au final on y retrouve de tout.
L'enjeu est d'adapter sa au canna en insistant un peu plus sur les source de phosphore et de potasse pour que la flo explose.
 
-Tonte d'herbe, ou foin (si vous fauchez) 
l'herbe sert principalement à protéger votre terre, si elle est bien sécher vous pouvez appliqué une couche de 10-15cm sur la terre pour la protéfer du soleil (évaporation), du lessivage et des variations de températures. Elle permet aussi de nourrir le sol en se dégradant petit à petit. 
Pour une culture guerrilla, une couche plus conséquente permettrait d'arroser 1 fois/ mois max.
 
-Le guano. 
de chauve souris ou d'oiseau, il peut-être acheté tout près mais avec un peu de chance vous pouvez en trouver proche de chez vous. Si vous decidez de le ramassez vous même il est conseillé de porter un masque pour les endroit clos et de ne pas déranger les habitants.
Si c'est du guano de chauve souris (trouvable dans les grenier abandonnés, les granges, dans les combles,etc... il faudra le récolter la nuit pendant que les chauves souris chassent. et faire attention à se protéger les yeux si on est pas sûre que tous les habitants sont sortie car l'urine de chauve souris est très agressive pour les yeux.
perso chez moi j'ai récupéré un sceau plein de guano d'oiseau plus quelques feuilles mortes dégradées. Mais comment ?? j'ai tout simplement nettoyé mes goutiières  ;).
Au fur et à mesures des années 2-3 les fientes d'oiseaux s'accumulent sur les toitures et tombent à chaque pluie dans les goutières, chez moi c'est particulièrement le cas car avec 6m de gouttière (éloigné de tout arbre) j'ai récupérer un sceau de guano d'oiseau d'envriron 6L.
Il est évident que le guano n'est pas pure car il y a forcément aussi des feuilles et de la mousse décomposée mélangée avec. Mais ce n'est qu'un apport supplémentaire pourquoi je m'en plaindrait  :D.
J'ai ensuite mélangé mon guano avec la litière en chanvre + granulé de bois de chauffe de mon lapin, pour qu'elle se composte plus efficacement. toujours le fameux Carbone/ azote.
 
-le bois mort.
c'est un amendement très intérressant, et encore plus que vous ne le pensez pour le cannabis qui peut souffir d'un trop grand apport d'azote en floraison.
Enfin le canna n'en souffre pas en général c'est plutôt son fumeur  :P.
En fait le bois est principalement composé de carbone, et de lignine.
Déjà il permet de nourrir des champignons qui viendront s'installer sous votre plante et lui apporteront un ta de minéraux en échange de sucre (pour les mycorizien).
Mais en plus, le carbone pour se décomposer nécessite beaucoup d'azote, par conséquent si vous mettez une morceau de bois mort dans votre troue ou pot, il consommera de l'azote en se décomposant. 
Le problème reste dans le fait d'adapter la taille des morceaux de bois pour que l'azote soit consommé à l'entrée en flo de la plante.
 
Pour de l'intérieur on peut biensur utiliser ce système, il suffira de broyer les morceaux de bois plus finement pour qu'il se dégrade rapidement. en se dégradant ils consommeront de l'azote et liberera ces autres minéraux, principalement calcium, potassium, magnesium, fer et mangagénèse pour du bois de feuillue.
 
Exemple de ma butte de culture au potager :
j'ai d'abord fais un troue d'environ 60cm de large et 30 de profondeur et 2,5 de long.

sml_gallery_832255_4423_320813.png 

 

puis je l'ai rempli avec mes troncs de bois mort bien spongieux
sml_gallery_832255_4423_268250.png 

 
Enfin j'ai recouvert de tonte, puis de la terre du troue, et j'ai mis de la tonte dans l'allée à côté pour savoir ou marcher et éviter la pousse de plante dans l'allée.
sml_gallery_832255_4423_432924.png 

 
Biensur cette butte est faite pour durée au moins 10ans, pour des cultures prévues sur 4mois on mettra beaucoup moins de bois mort . Mais son apport même en petite quantité favorise vraiment la vie du sol alors en organique c'est vraiment une bonne solution. Pour le mettre dans des pots l'idéal est de le broyer finement, pas besoin d'outil spécial ça part en miette juste avec les doigts du bois mort  ;).
Il faudrait en mettre environ 5% en croissance et 10% en floraison si on rempote.
Sinon il faudra mettre 10% mais avec des morceaux un peu plus gros pour que la dégradation se fasse fin croissance et pendant le flo.

 

L'avantage d'une telle butte pour de la culture guerrilla, c'est que les gros morceaux de bois agissent comme une éponge et garde l'humidité constamment au coeur de la butte. Ainsi avec un paillage de 15-20cm sur la butte il est tout a fait possible de ne pas arroser une seule fois pendant tout l'été. Ce qui rend le groweur bien plus libre de partir. Si il ne pleut pas pendant 2 semaines très sèche il est toutefois possible d'ajouter de l'eau pour se rassurer, mais je peux vous garantir qu'en creusant un peu même après deux semaines vous retrouver votre bois toujorus imbibé d'eau ;).
Ce type de butte à été inventé pour le climat australien. et les permaculteurs autraliens qui travaillent sur de telles buttes n'arrose pas de l'été et les cultures sont toujours belles, à condition biensur d'avoir mis un paillage épais.
 
-le compost.
On peut le faire chez sois, au fond du jardin avec un tat ou l'on dépose tous les déchets.
mais on peut aussi utiliser un sol forestier qui fonctionne de la même façon qu'un compost maison, mais avec des apports plus naturelles.
 
Les engrais organiques :
Les purins sont la bases des engrais liquides organiques.
Le purin d'ortie est très riche en azote, il est peu adapté au canna à moins de faire une très longue croissance ou d'être alterné avec du purin de consoude.
On peut aussi utiliser le purin d'ortie comme message olfactif pour les insectes, Hervé Coves dans sa vidéo sur 

à 26min, dit avoir remarqué que le purin d'ortie déposé sur des plantes en folliaires faisait remonter les insectes prédateurs du sols, qui ensuite mangeait les pucerons de ses framboisiers. 
 
 
Le purin de consoude est quand à lui plus adapté car il est riche en azote, et en potassium. Je pense qu'il est tout à fait possible de commencé avec du purin de consoude dès la croissance car celle si contient assez d'azote, de plus le fait que la plante ne consomme pas beaucoup de potassium en croissance permettra au potassium de s'accumuler un peu dans la terre et d'être plus présent en floraison.
 
Le purin de prêle permet de renforcer les plantes.
 
Le purin de fougère est quand à lui un véritable insecticide d'après ce que j'ai compris.
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Pwet

 

Joli sujet ;)

 

Je complète le chapitre sur le bois, il s'agit là de la technique de l'Hugelkultur, on peut et on doit d'ailleurs utiliser plusieurs sources de bois, des tronçons assez gros, des branches, branchages, racines, etc... il faut alterner entre bois jeune et bois en phase de décomposition afin de créer un support nutritif instantané et durable. En effet ces buttes peuvent fournir suffisamment de nutriments pour une durée de 20 ans.

Par contre par dessus la couche de bois on appose des mottes d'herbe, herbe vers le bas racines vers le haut, ça permet de ne pas combler les cavités trop vite avec les apports en surface, d'ailleurs la dernière couche sera constituée idéalement d'humus qui a déjà un rapport azote/carbone très équilibré.

 

En plus de capter l'eau et de la redistribuer au sol par capillarité le bois va aussi permettre de drainer de manière optimale le substrat lors de fortes pluies via ses cavités un peu a la manière de billes d'argile.

 

Il faudra chaque année apporter une couche d'humus en surface de 10/15 cm afin d'en permettre le renouvellement. et comme toutes les cultures en butte le secret pour démarrer vite et bien c'est d'arroser, d'arroser, et d'arroser des le départ, l'eau va activer le sol.

Dernière sur ce type de culture on ne sème pas mais on repique, que ce soit le canna ou les tomates :D

 

Pour les purins j'ai déjà utilisé du purin d'ortie et je dois dire que c'est bien adapté au canna d'après mes observations a partir du moment où on l'utilise comme un engrais organique et pas un mineral, on dilue bien par contre, de l'ordre de 1 volume de purin pur pour 20 volumes d'eau de pluie (l'eau du robinet si elle est encore chlorée va flinguer les propriétés du purin)

Je dois essayer le purin de consoude et l'engrais de Flo home made a partir de fruits.

Le purin de fougères est en effet excellent comme insecticide d'ailleurs la fougère déposée en paillis autours de vos pieds repousse bien des prédateurs, mais aussi comme anti fongique, j'ai traité un pêcher de vigne atteint en 10 jours les résultats furent surprenant, toujours par voie foliaire.

 

Si vous faites un purin surtout ne jetez pas les résidus de filtrage, ils sont excellent pour activer la décomposition de la matière, balancez les sur votre tas de compost pour en admirer les bien faits quelques semaines plus tard.

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yakaponi

Yop Goldy, merci de partager ta façon de faire.

Ta technique de mettre du bois jeune avec le mort va fonctionner très bien sur le long terme pour garder des but de 20ans, mais sur des cultures courtes adaptés à nos plantes je préferais parler du bois mort car on m'a conseillé de donner des techniques adaptables pour tous les cultivateurs donc aussi ceux en appart ;).

 

Par contre par dessus la couche de bois on appose des mottes d'herbe, herbe vers le bas racines vers le haut

Je suis d'accord avec toi mais t'as vu que sur mon exemple j'avais pas d'herbe puisque c'étais un potager à la base ducoup j'ai juste couvert le bois de tonte, parcontre sur une petit butte carré faite direct dans l'herbe j'ai fais ça aussi puis j'ai couvert de tonte pour empêcher la pelouse de repousser. 

 

 

d'ailleurs la dernière couche sera constituée idéalement d'humus qui a déjà un rapport azote/carbone très équilibré.

Dans l'idéal on couvre avec ce qu'on a sous la main et sur le terrain pour pas consommé toujours de l'énergie à aller chercher, en veillant tout de même à respecter le rapport carbone azote comme tu l'as dis ;).

 

Il faut en effet bien penser à imbiber le bois d'eau avant de couvrir puis de remettre de l'eau sur toute la butte. Mais théoriquement après on n'arrose plus, c'est l'objectif de se genre de butte.

il faudra veiller à prendre de l'eau de pluie ou de laisser reposer l'eau du robinet au moins 24h sinon le chlore risque de tuer une grande partie des bactéries du sol. 

Moi aussi cette année j'essaye le purin de consoude et surement aussi de peau de bananne. 
Et j'ai terminé aujourd'hui la fermentation du purin d'ortie. Je compte en utiliser pour le début de croissance jusqu'à la plantation dehors, puis encore un arrosage et je passe au purin de consoude ;).

 

Qu'entends tu par "l'utiliser comme engrais organique et pas minéral" ? j'aimerais savoir comment les autre cultivateurs de canna l'utilise ? peut-être que je my prends mal moi je le dillue bien moins que toi, mais c'est parce que ma plante à un sub riche en carbone et avait les feuilles assez claires ;).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Pwet Yakaponi ;)

 

 

Dans l'idéal on couvre avec ce qu'on a sous la main et sur le terrain pour pas consommé toujours de l'énergie à aller chercher, en veillant tout de même à respecter le rapport carbone azote comme tu l'as dis 
;).

 

J'ai bien dis idéalement, à défaut d'humus à portée de soi on peut utiliser un compost bien décomposée, limite terreau. :) Le problème de la tonte de pelouse, c'est la présence de graines provenant des adventices qui germeront assez vite.

 

J'ai oublié de préciser qu'en permaculture on ne laisse jamais un sol à nu, on couvre soit d'engrais vert (luzerne, consoude, etc...) soit par du trèfle ou tout autre végétal, d'ailleurs en culture cannabique rajouter des aromates auraient un impact sur la production de terpènes, les plantes se faisant la guerre à celle qui sentira le plus. On peut aussi sélectionner des végétaux qui auront un effet anti fongique ou repousse insecte ce qui permet de ne pas recourir à des traitement curatifs.

 

Tu vas voir, le purin d'orties lorsqu'il est bien réalisé, c'est un engrais très puissant et complet, quand je dis l'utiliser comme un engrais organique cad que je vois trop souvent des JdCs où les cultivateurs attendent un effet immédiat, ce n'est pas du minéral donc il faut le temps que la nitrification se fasse, l'effet d'un engrais organique sera plus long à être visible mais sera plus long que l'ajout d'un engrais minéral. Donc quand on engraisse au purin d'ortie on n'en remet pas 2 jours après parce que les feuilles sont encore un peu jaune, on attend un peu que nature se fasse.

 

Il y a tellement de choses à dire là dessus... Ton topic sur l'aquaponie me fait vraiment de l'oeil, je pense qu'on aura l'occasion d'en discuter plus tard, étant un fanatique de l'hydro si je peux découvrir l'hydro organique ça me branche sévère! Tu as de bonnes connaissances sur le sujet et je suis ravi que tu les partages! Bravo pour ce topic en tout cas!

 

On se recroise bientôt! La vibe's :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yakaponi

Yop Goldy,

en culture cannabique rajouter des aromates auraient un impact sur la production de terpènes, les plantes se faisant la guerre à celle qui sentira le plus. On peut aussi sélectionner des végétaux qui auront un effet anti fongique ou repousse insecte ce qui permet de ne pas recourir à des traitement curatifs.

 

Super cette info j'essaierais surement ce petit truc prochainement, si ça ne marche pas ça aura au moins pour effet de camoufler ou modifier l'odeur de Marie ;). Je ne sais pas si le Cannabis se bat pour sentir le plus fort car il est pollinisé par le vent donc n'a pas besoin d'attirer les insectes à lui. Mais dans ce cas pourquoi sent il aussi fort ?? Je n'ai jamais trouver de Cannabis sauvage mais je pense que c'est l'homme qui part sélection empirique à choisit le canna avec l'odeur la plus forte. C'est juste uneThéorie.

Je pense personnellement que la résine est plutôt produite pour protéger les organes reproducteur des UV qui sont en effet très destructeur à l'échelle cellulaire. 

L'avantage des plantes aromatiques et autres fleurs c'est qu'elles cachent l'odeur de notre plante aux insectes et aussi au passant xP.
Mais plus sérieusement les plantes sauvages, aromatique et fleurs attirent une faune énorme qui s'auto-régule au bout d'un certain temps, donc mettre un plan de canna la dedans le protégera tout en le rendant plus fort.
 

 

 

Tu vas voir, le purin d'orties lorsqu'il est bien réalisé, c'est un engrais très puissant et complet, quand je dis l'utiliser comme un engrais organique cad que je vois trop souvent des JdCs où les cultivateurs attendent un effet immédiat, ce n'est pas du minéral donc il faut le temps que la nitrification se fasse, l'effet d'un engrais organique sera plus long à être visible mais sera plus long que l'ajout d'un engrais minéral. Donc quand on engraisse au purin d'ortie on n'en remet pas 2 jours après parce que les feuilles sont encore un peu jaune, on attend un peu que nature se fasse.

Merci bien pour cet éclaircissement c'est vrai que j'avais pas trop pensé à laisser le temps aussi quel honte :P.

Aujourd'hui j'ai fais un purin de pissenlit. Apparemment ces feuilles contiennent des taux assez élevés de phosphore et aussi de potassium. Je pense l'utiliser avec du purin de consoude car je n'ai pas beaucoup de purin de consoude..

 

 

 

Il y a tellement de choses à dire là dessus...

c'est trop vrai :P. Et surtout tellement de chose à LIRE...
Un puie sans fond de savoir, je suis content de faire mes étude là dedans.

 

 

Ton topic sur l'aquaponie me fait vraiment de l'oeil, je pense qu'on aura l'occasion d'en discuter plus tard, étant un fanatique de l'hydro si je peux découvrir l'hydro organique ça me branche sévère! Tu as de bonnes connaissances sur le sujet et je suis ravi que tu les partages! Bravo pour ce topic en tout cas!

Pour l'instant l'aquaponie 100%organique c'est un peu une utopie, pour un système qui tourne bien je dirais que 90% des apports sont organiques mais ont à besoin de Fe et de potasse pour le moment.
J'essaye de créer un système aquaponique avec 1/2 bille d'argile et 1/2 de terre en surface pour que les plantes aient accès aux nitrates de l'aquaponie et au Fe/ potasse dans la terre. 
Comme ça je fais 100% des apports orga et récolter maison. Par des plantes (nourriture + paillage) et des insectes.

Peace ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
SittingBud

Hellow,

 


Le purin de fougères est en effet excellent comme insecticide d'ailleurs la fougère déposée en paillis autours de vos pieds repousse bien des prédateurs, mais aussi comme anti fongique, j'ai traité un pêcher de vigne atteint en 10 jours les résultats furent surprenant, toujours par voie foliaire.

 

Du coup il y a cette question qui me taraude. Es-ce que ajouter de la fougère au paillage risque de nuire au développement du mycélium ou à la micro faune (colembole etc) ? Vus que apparement elle a des effets anti fongique et insecticide... Par extension je me demande si les pulvérisation à base de fongicide (par ex l'ail) doivent être évité au pied des plantes.

 

En tout cas très instructif comme sujet. On oublie trop souvent que l'assimilation des nutriments se fait mieux grace à la richesse en vie microbienne. Vive l'organique, vive le paillage :-)

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yakaponi

 

 

Es-ce que ajouter de la fougère au paillage risque de nuire au développement du mycélium ou à la micro faune (colembole etc) ?

Moi je dirais que tu peux en utiliser car tout peut-être utiliser en paillage. Cependant veille à ne pas mettre des fougères en sporulation ce serait con que tu en ai dans tout le jardin :P

Je ne me suis pas trop intéressé à la fougère pour la simple raison qu'on en trouve pas une seule par chez moi. Mais je peux dire que la plupart des purin, ortie, consoude, prêle, et surement fougère aussi, n'ont pas d'effets antifongiques en tant que tueurs, mais plus en tant que renforceur du système immunitaire de la plante. 

Et l'effet insecticide et du dans la grande majorité à la répulsion olfactive des insectes, ou par le fait d'attirer les prédateurs des insectes ravageurs.

 

 

 

Par extension je me demande si les pulvérisation à base de fongicide (par ex l'ail) doivent être évité au pied des plantes.

Tout dépend du fongicide, s'il n'est pas absorbé il finira au pied du plan de toute façon entrainé par la pluie.

Il faut aussi séparer les différents fongicides, certains agissent en augmentant le ph à la surface des plantes (bicarbonate), d'autres en améliorant le système immunitaire (purin), d'autres en tuant carrément le champignon (bouillie bordelaise avec Cu)

La bouillie bordelaise est l'une des pire choses qu'on peut utiliser pour tuer son sol.. bien qu'elle soit utiliser en agri Bio.

L'idéal, même s'il est difficile à concevoir et réaliser, c'est d'arrêter de traiter ses plans et sélectionner les plus résistants d'années en années pour obtenir des variétés résistantes naturellement à son terroir. cf la techniques de Pascal Poot.

 

peace. 

ps: après quelques recherche sur la décoction d'ail, l'ail est composée majoritairement de sélénium, souffre (alliine), cuivre et huiles essentielles. 

En faisant une rapide recherche sur ses 3 composants on voit que le sélénium et les composés souffrés comme l'alliine possèdent de fortes propriétés antifongiques, tout comme le cuivre. Cependant les concentrations sont moindres que pour la bouillie bordelaise. Et l'actions des huiles essentielles a un effet répulsifs sur les insectes.

La décoction d'ail est donc un vrai antifongique, à n'utiliser que lorsque c'est nécessaire donc. Pour faire du curatif et du préventif si tu le souhaites tu peux utiliser du purin de prêle, ortie, consoude. 

Le mieux étant d'avoir une terre bien paillé comme tu l'as dis. Pour que le sols soit riche et plein de vie ce qui réduit déjà les risques d'infections. 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Yo

 

Yakaponi a tout dit je crois :D

 

La vibe'

Share this post


Link to post
Share on other sites
toto35

Bonjour,

 

 

Tonte d'herbe, ou foin (si vous fauchez) 
l'herbe sert principalement à protéger votre terre, si elle est bien sécher vous pouvez appliqué une couche de 10-15cm sur la terre pour la protéfer du soleil (évaporation), du lessivage et des variations de températures. Elle permet aussi de nourrir le sol en se dégradant petit à petit. 
Pour une culture guerrilla, une couche plus conséquente permettrait d'arroser 1 fois/ mois max.

 

Le problème du foin, c'est la présence possible de graines donc ensemencement du sol avec et salissement...

 

Sinon, vous pouvez aussi paillez avec de la paille issue de céréales (bio ou non, même si utilisation de fongicide, ça n'empêche pas la décomposition).

 

Tu pailles en fin de printemps et tu laisses en place tout l'automne, tout l'hiver et tu incorpores en sol superficiellement en fin d'hiver. Ce qui ne s'est pas décomposé depuis le sera une fois dans la terre.

 

 

Lorsqu’une espèce est cultivée pour ses graines (blé, maïs, colza, tournesol…), l’essentiel du phosphore prélevé par la culture est présent dans le grain et donc exporté. En revanche, la majorité du potassium (80 à 90 %) est présent dans les tiges et les feuilles, sous une forme très soluble. Au cours des premières phases de décomposition des résidus, ce potassium est libéré sous une forme identique à celle d’un engrais potassique. La restitution des résidus de récolte du précédent équivaut donc à un apport important de K2O.

 

En faisant ça chaque année, tu te retrouves avec un sol super riche en lombrics, une terre très riche (la paille apporte de l'azote et du potassium en quantité), avec une bonne rétention en eau et c'est parfait pour les plantes.

 

Ca permet aussi de préparer une parcelle avec un sol trop argileux/caillouteux en apportant de la matière organique et de stimuler l'activité microbienne.

 

On peut aussi parler des engrais verts qui font du très bon boulot ;)

 

Bonne journée.

Edited by toto35

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yakaponi

 

 

Le problème du foin, c'est la présence possible de graines donc ensemencement du sol avec et salissement...

Yop, oui c'est vrai que j'ai pas précisé, moi j'utilise du foin de mai car les graines ne sont pas encore arrivé à maturité en général par chez moi. Dans le sud ça doit être avant.

La paille c'est bien aussi mais j'en avais pas sous la main j'ai fais avec ce que j'avais ;).

Mais faut la mélanger avec du foin pour respecter une certain rapport carbone/azote.

 

Merci pour ton retour en tout cas.

Pour faire des apports de phosphore tu peux enterrer des os et coquille d'oeuf dans le sol. Les champignons les digèrent et redistribuent dans le sol et aux plantes mycorhizées. 

Share this post


Link to post
Share on other sites