Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 12/23/17 in all areas

  1. 26 points
    Bonsoir Lors de mon séjour à Dam, nous avons eu l'honneur d'un diner cannabique organisé pour nous (slurp) Diner végétarien, préparé par l'équipe de Pot potions avec des ingrédients du 1ehulp le tout servit au cannabis collège!! Tout d'abord le menu: Flying Falafel 3 way: 3 falafels, 1 à 4mg de thc, 1 à 5mg de CBD et la derniere au graines de chanvre. Rummaniyeh (Potage aux lentilles et grenades) 5Mg de THC Accompagné d'un taboulé avec 2 sauces au choix: beurre d'ail et pain 1mg thc ou la même mais en CBD (erreur de typo sur le menu) Avec en dessert Poire au vin avec crumble, yaourt et grenade, au choix deux versions 4mg THC ou 5mg CBD Ah j'oubliais le pousse café, le petit chocolat pour finir.. Un bonbon chocolat Hashberry Bizarrement il m'a fait plus mal que tout le repas Je vous laisse découvrir le reste dans la galerie. Pour l'anecdote, le chocolat était distribué a la fin au moment du départ. Moi déjà bien allumé je me dis je le mets de coté pour demain ou plus tard.. Du coup on commence a discuter dans la rue et résultat j'ai zapper le chocolat et me le suis envoyer en parlant. Clairement la nuit fut mouvementé.... J'en oublierais presque la vidéo
  2. 25 points
    Teaser Fleurs de Bildya - utilisée pour la fabrication du kif. Ces plantes n'ont eu aucun arrosage, ni entretien, contrairement aux plantes de Bildya utilisées pour le hash, qui elles sont arrosées quelques fois, et les malles sont retirées pour limiter la production de graines (qui reste toutefois conséquentes.) Macro Le hashish de Bildya sur un tamis 73 microns, on voit clairement la taille de trichomes glandulaires, ainsi que les particules de terre. Et sur du 48 microns, j'ai déposé une pincée, puis étalé avec le doigt. On voit déjà certains têtes de trichomes en dessous du tamis, donc inférieur à 48 microns. Pour l'instant, je ne suis pas encore satisfait de ma refiltration de Bildya. La Amnesia est plutôt facile à retravailler, ayant d'assez gros trichomes, il est facile de "casser" la tige des trichomes et les particules de plantes avec un tamis 73 microns et d obtenir une bonne quantité propre. Pour la bildya, il va falloir que j'explore le 25 microns.... Amnesia avant filtration Amnesia retravaillée à 73 microns, environ la moitié de rejeté. L' effet et le goût change beaucoup la fumée est plus douce mais aussi beaucoup plus concentrée, l'effet monte bien plus vite.
  3. 25 points
    Toute l’équipe de CannaWeed se joint à moi pour vous souhaiter une bonne année 2018! Nous espérons qu'elle sera bonne pour vous, dans vos projets, votre famille, votre vie en général. 2017 fut une année difficile, une année de répression pour certains, d'implication associative pour d'autres . Ou plus simplement une année de plus. Pour nous, Cannabinophiles, elle fut l'année du départ pour nos amis, Yohan, Franco, Fred et tous ceux que j'oublie. Fred/Hellvice, Admin de CannaWeed a œuvré pour que le site évolue, perdure et aborde la V4, qui faisait partie des projets qui lui tenaient à cœur, donner à la communauté un outil moderne et adapté à ses besoins. C'est chose faite, maintenant nous allons pouvoir lancer la suite des projets d'améliorations du site. Il reste encore du chemin entre la V4 actuelle et celle de nos rêves, mais c'est en bonne voie et le plus dur est fait! 2018 sera une année charnière pour CannaWeed, beaucoup de projet communautaire et de surprises vous attendent. Alors sans attendre, craquons en un gros pour les absents ! Bonne année à toutes et tous!
  4. 19 points
    Salam Aleykoum Cannaweed, ca fait un petit bout de temps ! Je vous écris depuis les montagnes du Rif, dans le nord du Maroc. Après avoir passé près de deux mois à il y a deux ans, j'ai décidé d'y revenir à une autre période que le printemps, le début de l'hiver. C’est le moment ou la résine est extraite, une de mes étapes préférée dans la culture Ce thread est dédié au travail des cultivateurs locaux, à leur culture, et leurs efforts inimaginables pour sortir de la pauvreté et la galère par le travail du Cannabis. Pourchassés par une police corrompue, ils ont malgré tout maintenu leur culture de l’usage de notre plante favorite, et ont donné à des millions d’Européens le plaisir de la consommation Vu l’époque de l’année, une grande partie sera consacrée à l’étude de la résine et son extraction, et l’évolution ces dernières années dans la génétique et les méthodes de culture. On ne parlera ici que de qualité, je ne suis pas intéressé par le coté quantité/business qui est illégal et fortement réprimé, pire que chez nous. Tout d’abord un petit topo historique. Traditionnellement, le kif, ou cannabis sativa, est cultivé au Maroc depuis des centaines d’années. L’auteur français Charles de Foucault, qui visita incognito le Maroc fin 19e siècle, en fait une bonne description : Robert C Clarke dans son livre Marijuana botany, nous livre plus de détails sur la plante : On trouve de nombreuses études sur la production du haschich au Maroc, notamment par l’union européenne, car elle est directement lié aux flux migratoires en provenance du rif. En effet, le Rif est la région la plus densément peuplée du Maroc, mais aussi la plus pauvre. Il est estimé que plus de 800 000 personnes subviennent grâce à l’industrie du Cannabis au Maroc, pour un chiffre d'affaires équivalent à la moitié du PIB du pays !. Ci dessous la carte qui représente la densité de culture dans le Nord du Maroc. Depuis quelques années, avec l’introduction de variétés hollandaises, et malgré les efforts du gouvernement marocain (aidé par l'Europe) pour diminuer les surfaces cultivées (notamment en pulvérisant des produits chimiques), la production globale semble stable grâce à la production accrue des hybrides. Cependant, la chasse aux cultivateurs a entraîne leur déplacement vers les parcs naturels, où les forets laissent place aux champs de variétés hybrides, qui ne produiront que quelques années du fait de leurs besoins énormes en intrants. La variété marocaine, la bildya, reste cultivée pour la consommation locale, mais la Amnesia, la Critical ou la Kush, féminisées et plantées a une densité faible (3-4m2 par plante), rapporte bien plus aux fermiers, et prennent le dessus sur la locale. Une publication intéressante sur le sujet : Le hashish Marocain du kif aux Hybrides - ofdt Pour vous mettre en appétit : Amsterdam début 2017 - Test de hashish marocain issu de vieilles variétés, avec le test alpha cat. A noter que des énormes quantités de hashish marocains sont vendues en Hollande légalement mais toutefois importées totalement illégalement. Parfois, si on a de la chance, on tombe sur des circuits courts avec des produits traditionnels de haute qualité mais c’est rarement le cas. La bildya, ou variété traditionnelle marocaine, a une résine de couleur ocre, distincte des nouveaux hybrides qui ont une résine plus claire, ou plus verte, voir foot. Elle se distingue par des aromatiques que la plupart de nous connaissent (bons ou mauvais souvenirs): pins, floral, terreux, parfois café, encens. Beaucoup d’entre nous s’en sont aussi dégoûtes, et j’espère arriver à expliquer pourquoi c'est la qualité médiocre qui n’est pas appréciable. Un pollen de Bildya fraîchement pressé, de bonne qualité, n’a pas les arômes âcres que les haschisch de moyenne qualité pressés et stockés pendant des mois…Pour avoir commencé a travailler un peu avec la résine, j’ ai l’impression, que j’espère confirmer, que cet arôme assez détestable viendrait de particules de terre présentes dans la résine de qualité moyenne, qui réagissent lorsque celle ci est pressée et/ou stockée. C'est flagrant lorsqu'on re"filtre" suffisamment la résine, le goût est absent des tamis 73 et 48 microns. Le haschich de bildya, pour avoir lu de nombreux tests en chromatographie hplc, a un ratio THC:CBD de l’ordre de 2:1 (cf example ci dessous). Pour un hashich de qualité moyenne (comme celui présenté ci dessous, on tourne dans les 25-30% de cannabinoïdes, allant jusque a 60-70 % pour les “crèmes”, très rares. On y trouve, comme souvent dans les landraces, des traces de thcv, cbg, cvc. C’ est ce profile cannabinoïde qui est si apprécié ici au Maroc, mais aussi en Europe. Moins psychédélique que des variétés majoritairement thc, il convient bien à un usage quotidien : relaxant, créatif, anti douleur, passe temps.... Sous forme de kif, c’est à dire de fleurs mélangées avec le tabac noir local (90/10), il est consommé dans des sipsis, des pipes à très petit foyer, finalement en petite quantité du fait de ce foyer. Un gros fumeur de kif ne fumera que difficilement l’équivalent d’un joint en une journée, ce qui fait que même à 90 ans, leurs poumons sont nickel et leur santé de fer. Il est impensable pour le fumeur de kif de ne pas utiliser de tabac dans son mélange, tout le monde est unanime cela rend dingue…. Voilà pour mon premier post. Si vous avez des questions, des commentaires, des anecdotes pour faire vivre ce thread n'hésitez pas !!! Mon second post sera consacré aux trichomes... J'ai avec moi des tamis 120, 73, 48, 25 microns pour faire joujou .... Un vaporisateur pour le petit déjeuner, et plein de résine pour la journée. Viendrons aussi les photos de paysage que je dois trier, pour ne pas créer de problèmes avec mes collègues marocains qui risqueraient de subir les foudres de la "justice" locale....
  5. 19 points
    Chaouen- 13h30 - sur la terrasse d’un café Ce matin je me suis fait ma plus grosse grasse mat’ depuis mon arrivée, réveillé a 11h - contre une moyenne de 8h ! Aujourd’hui c’est grand soleil, et les températures remontent - on attend 15 à 18C cet après midi. De ma fenêtre, j’admire les montagnes, et embarque tout mon ordi direction un petit restaurant avec une terrasse couverte, au pied des montagnes. Comme d’habitude, je commande mon petit déjeuner marocain : du pain (“rops”), des olives (zeitunas), de l’huile d’olive(zeitun), un œuf au plat, et un peu de fromage(cheddar importé et fromage frais de vache local). Pour les locaux, c’est le petit déjeuner des champions - et le meilleur moyen d’être productif toute la journée : digeste, protéiné, “bio” car naturel. Ajoutons-y un café (Kawa) solo - sans lait ni sucre - le café ici est vraiment très bon, souvent serré un peu comme à l’italienne, mais la torréfaction est plus douce, le rendant moins agressif. Hier, j ai fait une excursion à la journée à BabTaza, ville connue pour sa grotte la plus profonde d’Afrique, et ses producteurs de Kif… Ma dernière excursion, il y a deux ans avait été un peu bizarre étant accompagné de ma copine, nous étions un peu des “cibles commerciales”. Ce coup ci, équipé de ma djellaba courte, la tête bien enfouie sous ma capuche pointue, je circule a peu près incognito. Après une heure de marche en visitant les environs, je me pose dans un café. Une quinzaine d’hommes sont là, à fumer le sipsis et des gros pétards, et à boire du thé. Je sympathise avec mon voisin, Mohamed, peintre en bâtiment. Il est avec deux amis, et fument du hash de bildya. Ils me confirment que le hashish de berranyia(l’étranger) aussi appelé jhardallah - amnesia et autres, rend un peu dingue. Vue juste après la ville Je suis en train de me fumer un énorme pétard de Critical (Trikita pour les intimes^^), que j’ai roulé discrètement car je fais flipper les locaux qui découvre qu’on peut mettre beaucoup, beaucoup de hashish dans un joint Une dense fumée m’entoure , et le rush du thc arrive vite, me voilà Irie, très amusé par la situation…. J’engage une conversation plutôt décousue dans un mélange d’anglais, espagnol, avec quelques mots de marocains que j’ai glané ci et là… Comme d’habitude, cela commence par le prix du hash en France, auquel je réponds comme à mon habitude que d’où je viens, la campagne, c’est rare et de mauvaise qualité, donc on ne peut pas vraiment y mettre un prix. Chez nous, c'est jardin & sinsemilia ! Nous rejoint alors un quatrième collègue, plus âgé, qui m’offre une petite boulette de Bildya. Toujours dans le rush THC de la Trikita je ne refuse pas et m’attaque au roulage, qui me prendra bien 15 minutes - je n’utilise pas de briquet ce qui rend la tache plus ardue Je me doute que le CBD contenu dans la Bildya va me faire légèrement ré-atterrir, ce qui ne me ferait pas de mal vu que là, mon esprit vagabonde dans tous les sens et rend la communication avec l’extérieur légèrement décousue zoom chtite boulette - clairement, c'est cool ! Effectivement, quelques minutes après avoir allumé ce second joint, mon esprit raterrit, et j’engage une discussion avec le collègue qui m’a gentiment offert un joint. Pendant mon roulage, j’ai pu constaté que ce dernier était connu de tout le monde dans le bar, en bien il semblait, donc j’accepte son invitation de visiter la ferme à 3km de là. Après trente minutes de discussion/pauses silencieuse dans ce bar mythique, on décolle pour sa ferme. Mon compagnon est un peu stressé, et marche loin devant moi ou de l’autre coté de la route tant qu’on est dans la ville. Il ne veut pas que l’on soit vu ensemble, j’imagine car si par hasard j’étais le genre de client qui exporte, et que je me fasse chopper à un contrôle à la sortie de la ville, c’est pour sa pomme si nous avons été vu ensemble. Je joue le jeu, l’esprit tranquille (bildya aidant) sachant que les quantités en ma possession ne me vaudraient qu’une petite tape sur les doigts et ptet un petit billet, et que majoritairement on ne touche pas aux touristes (sauf si ceux ci sont la pour du business - c’est alors sans merci). Je sais aussi que du coup, avec moi mon hôte ne risque rien. Ici, pour le local, une simple graine dans la poche vaut des coups de bâtons et une à plusieurs nuits en prison. Alors je ne vous laisse pas imaginer la misère si un étranger se fait chopper avec des kilos, et qu’il a été vu quelques heures avant avec un fermier local… Après environ 20 minutes de marche, mon hôte nous trouve une voiture, qui nous dépose devant chez lui. Sa maison est rustique, en briques/béton, deux vaches squattent devant. Je suis accueilli dans le salon marocain classique, avec un thé de “shiba” (absinthe), un classique avec la menthe, préparé par le frère de mon hôte, ainsi que des olives, de l’huile d’olive et du pain. Dans la pièce d’à coté, des kilos de plantes, et le matos pour travailler le kif. Je décline l’invitation d’assister à un tamisage, sachant qu’en débarquant à l’improviste, je ne risque pas d’avoir le droit à la première qualité, qui est fabriquée sur demande ou « rendez-vous ». L’important pour moi c’est de faire comprendre que le business ne m’intéresse pas, pour ne pas entretenir de malentendu. Ce n’est pas chose forcément simple, mais je commence à m’y faire, et les quelques mots de marocains que je peux ressortir leur font comprendre que je suis là en mode tranquille. Ils insistent lourdement pour que je reste le soir à la maison, mais je leur fais comprendre que ce n’est pas possible. C'est un mélange d’hospitalité marocaine et de désir de créer un réseau avec des Européens qui pourrait potentiellement leur permettre d’écouler un peu de leur production à bon prix, et de gagner un peu plus que la moyenne de 4,000 euros annuelle pour une famille entière…. Je comprends, je compatis, mais je ne peux pas faire grand chose de plus que de leur donner un billet, et prier pour une légalisation contrôlée, pour une rétribution honnête des producteurs, et la fin de la répression qu’ils subissent à faire leur travail. Je les remercie pour leur travail naturel de la terre et leur respect des variétés anciennes. Nous discutons famille, travail des plantes, huile d’olive, montagne, et je leur présente mon vaporisateur, autrement appelé ici sipsi électronique Petite session goutue de pollen de bildyia, un vrai plaisir ! Jusqu’à cette semaine là, je n’avais jamais pu supporter le gout des hash importés et pressés au vaporisateur. Mais là, avec le haschich non pressé, le gout est très doux, on ressent les arômes de la plante, aucun gout « terre » ou « champignons » et l’effet est tip top. Je reviendrais sur la vaporisation du hash dans un prochain post. second echantillon Leur production est bonne, la pureté un peu au dessus de la norme. Ce n’est pas la même que l'échantillon du bar mais pas grave. Je me roule un joint pour confirmer, excellent gout, doux à l’approche, petit coté piquant, high clair et fonctionnel, sans paranoïa. Ils me montrent un mélange bildya/amnesia mais je ne suis pas vraiment intéressé, préférant les deux séparément. Ils me confirment qu’ils plantent à la volée, n’utilisent aucun engrais sauf du fumier, et très peu d’arrosage. Récolte mi-aout. Pour eux, de nombreux étrangers habitent maintenant dans les montagnes du rif, et promeuvent la culture de graines féminisées, en rangées, avec irrigation et amendements obligatoire. Ces nouveaux cultivars ne donnent que quelques années, épuisant la terre et les réserves d’eau. Il est vite temps de prendre congé de mes hôtes car la nuit va tomber, et ceux ci en échange de mon billet, s’assurent que j’ai suffisamment de bildya pour quelques semaines. Sans négocier, ils tiennent à m’offrir une quantité + que correcte, et je dois les presque leur dire que c’est trop. super sympas ! On se lance sur la route du retour, et je marche cette fois au devant de mon hôte, qui est moins stressé du coup. Après quelques minutes de stop, un taxi Mercedes s’arrête. On rentre tous les deux dans le taxi, et mon hôte se fait engueuler par le chauffeur. Ma djellaba m’a fait passé pour un local, mais visiblement le chauffeur ne se sent pas de me jeter dehors. Encore une fois, la peur d’avoir des problèmes en prenant un touriste potentiellement blindé de substances illégales n’enchantent pas les locaux. Tout à fait compréhensible. Mais pas de soucis, je me lance en rigolant dans un moshi moshki approximatif (“ pas de problème” ), et je leur explique toujours en rigolant que c’est le jeu de la djellaba, en la portant on est tous pareil, ce qui les détend. Après tout, je ne suis qu’un promeneur qui prend des photos des montagnes enneigées Ils nous déposent juste avant le village, devant un petit commerce, et mon hôte prend congé.S’ensuit un nouveau taxi (sans problème celui là), et retour maison, avec de bons souvenirs, et un peu de bildya Second échantillon avec un effet de couleurs Sur le tamis 48 microns Retour à nos moutons, je suis toujours en terrasse, et je me roule un second spliff de la bildya de babtaza, le premier ayant déjà été consommé lors de l’écriture du roman ci dessus. Le pollen s’agglomère facilement, je le chauffe un chouia au briquet, et il devient marron. Une fois aggloméré et refroidi, il devient vite dur. Il y’a une légère odeur naturelle de bildya, peu prononcée. 15 minutes passent, mon joint se roule. Je l’allume. Les effluves de marocains emplissent l’atmosphère qui m’entoure, mais quelque chose cloche. J’ai bien un gout de marocain, mais la texture de la fumée est légèrement différente. L’effet commence à monter, et je réalise qu’il s’agit probablement d’un mélange subtil de marocain et de jardallah… L’effet est plus punchy que le marocain classique, plus psychotrope, mais franchement excellent. Et ce gout, yum yum : la résine se consomme doucement, le coté piquant du jardallah se combine merveilleusement aux arômes terreux du bildya. Parfait pour commencer la journée, je n’en voudrai pas à mon hôte qui a utilisé un petit trick facile pour améliorer la qualité de sa résine. Le souci avec la bildya, c’est qu’il est bien plus difficile d’en sortir une résine de qualité, avec peu de contaminants. Bien souvent, la deuxième qualité d’amnesia bulle autant que la première de marocain…. Je ne suis pas encore bien sur de mon coup, mais voilà les facteurs qui je pense rendent de travail du hash bildya plus difficile - Faible arrosage, donc forte poussière, qui se colle à la plante - Les têtes des trichomes sont très petites, la majorité de l’ordre de 30 microns, nécessiterait des tamis plus fins (ils travaillent avec des tissus de l’ordre de 200 microns) - La texture de la résine est différente, le bildya est le hash le plus dur que j’ai vu, c’est d’ailleurs un bon moyen de le reconnaître. Voilà c'était mon roman du jour. Petite question : j'ai du matos d'enregistrement audio ca vous intéresserait que j'enregistre quelques conversations (avec l'accord des participants bien sur) ou quelques ballades ? Beslama ! (au revoir)
  6. 17 points
    Bonsoïr , bonjour , , A l'ancienne , donc voici quelques tofs de NL# 5 haze , deux pieds qu'il me reste sur la dernière sélecta , l'un des deux est bien + résineux , la dominante est indica pour eux , l'odeur de la nl#5 en première note avec une nuance d'encens ,suivie d'une légère touche d'agrume pour l'instant , Le départ en flo , fût catastrophique a cause du froid , un blocage de plus de 10 jrs avec toutes les petites cagues qui suivent l'affaire ..., bref une vraie misère , cependant ,lorsque la glaciation s'est prise un coup de sirocco , les girls ont reprises la vague , sans une couille et pourtant elles ont bien actuellement les buds ont la taille de mon poing , c'est compact à souhait , bon j’arrête de faire une gorge profonde au boss et je retourne à mes bas instincts de moine sodomite au chômage ..., , autour de 40 jours de 12/12 en 11 litres terreau horticole bio magasin vert , 1 apport d'aminosol à 30 jrs + 15 gr de K K de vers de farine et basta juste de l'eau ... la vibe's
  7. 16 points
    Bonjour mr polo, toujours un plaisir de te voir dans les parages ! Merci pour le commentaire supersayen Baron Vert, je tacherais de présenter au mieux les caractéristiques de la marocaine locale dans mes posts. A savoir que je n'ai pas encore eu l'ocassion, mauvais timing, de voir les plantes en fleurs seulement sèches sur pied. Je vais me procurer quelques photos avec des collègues.. Ce que je peux te dire pour le moment, c'est que ce sont des plantes très rapides, la plantation se fait ici en février et la récolte mi aout. C'est un avantage indéniable dans la préservation de la génétique, car la pollinisation se fait avant que les autres variétés soient fleurs, donc faible cross contamination. Elles sont plantées `"à la volée", très denses, et ne sont bien souvent arrosées qu'une fois l'année, donc extrêmement rustiques et résilientes. Elles poussent en une tige principale, avec pratiquement aucun branche secondaire, et produisent généralement juste une grande fleur. Si tu veux collecter des graines, le mieux étant le mois d’août ou tu pourras choisir tes graines directement sur pied. Selon la provenance, il y aura sûrement un certain travail à faire pour augmenter le rendement (l'acclimater à l'eau et un sol riche), mais il y a un énorme potentiel dans cette génétique. 1198s - n'ayant pas vu les plantes, je ne suis pas bien sur, mais a priori pas en majorité. Il y aurait toutefois une mutation -rare- de tige plate qui pourrait être ce que tu décris. Fran420, je suis toujours à Chaouen, et je me promène autour de Talasemtane. Pour situer, c'est l'endroit du Rif ou la production est la plus intense, mais en même temps elle reste très contenue - des petits cultivateurs pour la plupart super sympas. Quelques fotos prises par un ami, ici c'est surtout des hybrides, ils sont petits, trappus et avec des branches secondaires. Récolte/Transport Les ânes servent à la fois pour le transport et la préparation de la terre. Il y a tellement de dénivelés que l'utilisation de machines pour le labour est impossible, reste l’âne. Séchage
  8. 15 points
    Yo, Profite bien alors ! Quelques photos de cette année , pas forcément dans l'ordre chronologique :
  9. 14 points
    Bonjour Pris par le temps j'en ai oublié mes devoirs.. @Papass et @Etranje sont repassés membres. Nous les remercions pour le travail accompli et leurs implications au sein de la communauté. Nous leurs souhaitons bonne chance dans le reste de leurs aventures. Nous accueillons @croquemou en contributeur spécialisé Diag au coté d' @oïlo ! Nous lui souhaitons bonne chance dans l’arène qu'est la section diag.
  10. 13 points
    Salama ! Merci pour les commentaires çà fait plaisir et çà motive pour continuer ! 1 er plan: bébés d'hybrides, 2e plan : compost de fleurs/graines 3e plan : reste des plantes qui ont été étêtées, ici Critical Baron vert, il y a des semblants de marocaines trouvables. Du coté de chez female seeds (Maroc), ou chez hybrids from hell (Danish Pot), tu pourras trouver des trucs qui s'en rapprochent mais sélectionnés pour nos conditions. Le potentiel des cultivars tiens surtout dans la qualité de sa résine, ainsi que son adaptation parfaite au climat des montagnes rifaines (fin de floraison en aout inclus), c'est une plante hyper rustique en gros., qui ne nécessite quasi aucun entretien. Par contre, pour ce qui est du rendement, ce n'est clairement pas adapté à nos méthodes de cultures actuelles. Semée à raison de 30-40 plantes par m2, elle a appris à se développer vers le haut, dans un environnement très sec, y aurait donc une sacré sélection à faire à priori pour donner un truc qui pourrait intéresser le cultivateur européen. Imaginons que tu viennes ici sélectionner les graines sur pied, çà ne te dira sûrement pas grand chose du potentiel chez nous... Donc un travail de breeding derrière très conséquent. J'ai abordé pas mal la question de la sélection avec les fermiers locaux, je n'ai pas encore rencontré quelqu'un qui la pratique, ceux que j' ai rencontré laissent la nature faire, ce qui n'est finalement pas si bête, car elle y fait une sélection sévère : sécheresse, soleil de plomb, terre peu fertile... Toutefois, on m'a dit que certains la pratiquaient, donc je ne désespère pas d'avoir + d' informations sur les traits génétiques de la bildya. Au fait ici la plupart parlent français ou espagnol, quelque fois anglais. C'est assez cocasse les conversations mais globalement c'est compréhensible pour tous ! Merci encore Supersayen... Ca me donne aussi envie de ne plus fumer que du hash même à la maison R4ptor merci aussi ! Pour la langue marocaine, je ne mets ici que quelques mots. Si vous voulez vous faire un trip dans le Rif, je ne peux grandement vous encourager à apprendre quelques mots, quelques chiffres, quelques phrases avant. Deux trois heures sur Internet et yalla.... L'approche avec les locaux change complètement, et leur fait comprendre directement que vous êtes autre chose que juste un touriste... Salut Manuel, C'est triste, mais c'est le progrès.... Ils ne font rien ici que nous n'avons pas fait dans les années 70 avec le passage à l'agriculture dite industrielle, la "révolution verte".... Vous avez un marché qui demande un produit moins cher, plus homogène, qui correspond à des critères définit par le marché européen du cannabis. De la cheese ou de la amnesia quoi ! Donc naturellement, le cultivateur va s'adapter à la demande. Ajouter à cela la destruction d'une partie des surfaces cultivées ces dernières années, sans pour autant créer d'alternatives pour les fermiers, et voilà... J'y vois quand même beaucoup d'espoir, car les marocains sont extrêmement attaché à leur bildya. Encore ce matin, le serveur du bar m'a expliqué comment la bildya était bonne, ne fatiguait pas, et était "tranquille". Il y a donc localement un marché national qui ne demande pratiquement que ces souches (pour le kif ou le hash), et qui est conséquent. Contrairement à nous qui avons mis des années avant de réaliser que les meilleurs produits ne s'achètent pas au supermarché, les locaux le savent déjà. Gros avantage pour le climat aussi, qui fait que si on laisse les variétés présentes se croiser, la bildya ressortira toujours après quelques années, moins "pure" mais toujours. Ce que je peux imaginer mieux ici serait d'avoir une légalisation contrôlée, avec un export légal vers des pays Européens. Certains cultivateurs se sont déjà organisés en association pour faire pression contre la politique répressive, et seraient suffisamment organisés pour gérer la production locale. Le risque d'une légalisation pour le Rif c'est que le Maroc dispose aussi de vastes plaines, beaucoup plus propices à la production du Cannabis, et exploitables industriellement (tracteurs, etc). Face à une telle concurrence, le paysan du Rif, avec son âne et sa pioche, ne pourra pas faire grand chose. Quand on pense que l'union européenne a voulu expérimenter la culture du chanvre dans le Rif pour la fibre et la graine, quelle hérésie! En France, 1 hectare de chanvre c'est environ une journée de tracteur, du semis à la récolte et stockage. Ici, on a juste retourné la terre sur 1/5 d'hectare en une journée à 3. Donc il faudrait, en plus de légaliser, promouvoir le bildya du Rif en tant que produit local et de qualité supérieure - ce qu'il est clairement, pour qu'il ait sa place et sa valeur. La culture des hybrides serait abandonnée car trop coûteuse - eau, engrais,graines, et produite dans les plaines. Champ de Critical féminisées - on peut noter l'espacement entre les plantes. Sur quelques centaines de plantes, le cultivateur a eu deux hermaphrodites. Les graines sont achetées à l'unité (environ 1e) - autant vous dire que les banques européenes se gavent Par rapport au paillage, comme tu dis c'est grosso modo aussi rare que l'eau. J' ai un peu étudié les méthodes de plantations de chanvre en no-till (sans labour - en gardant le sol couvert), qui pourraient être particulièrement appropriée au Rif - le labour représentant un bon tiers du travail. Mais sans tester, impossible de dire. Et fondamentalement, cela remet en question les méthodes traditionnelles de culture, donc pas question d'arriver et de leur dire comment faire, il faut que çà vienne d'eux., Salut Guignol, merci de ton commentaire... Personnellement, ma situation actuelle au vu de la scène cannabique me convient, si ce n'est qu'on pourchassé pour une simple plante.. Par l'intermédiaire de Cannaweed, voir d'Internet, je peux partager et apprendre avec le monde entier. Une légalisation m'apporterait peut être de la visibilité, mais je n'en suis pas convaincu. Au contraire, je pense que je préfère converser avec une bande d'acharnés du cannabis comme vous ici, qu' avec des pékins qui essayerait de me convaincre qu'une serre de 10 hectares en hydroponie serait un bon investissement. Bref, je ne me plains pas, sauf pour les lois de merde qu'on subit Pour terminer, une petite création à la va vite - sur le principe du rocket stove - je vous présente le Canna-athé préparator (nom pourri mais manque d'inspiration) Ce dernier ne fonctionne qu'avec les branches de cannabis (consommation 1/10e par rapport à un foyer ouvert), et le (re)chargement se fait par le devant. On l'allume en quelques secondes avec du chardon, et la théière peut être mise à chauffer en moins d'une minute. En un temps record, votre thé de Nana(menthe) sera prêt. Disponible chez votre concessionnaire en terre et cailloux !
  11. 13 points
    Bonjour, Suite à des demande sur le chat de faire un petit tuto sur comment faire un E-liquide au THC je me suis amusé a vous faire ça Dans un premier temps il va vous falloir un minimum de matériels: -De la matière ( tête bien sèche et grinder ou manuc' à vous de voir) , sinon pour pouvais le faire avec du hash (non compressé ) ou du BHO/DHO au choix . POur le tuto j'ai pris ce que j'avais sous main un fond de bocal. -De la glycérine végétal ou/et du propylène glycol (en fonction des goût , j'ai utilisé 100% VG) -une fiole ( pour le stockage) -un filtre à café -une spatule en silicone -un bain-marie - une pipette ou seringue ( intégrer sur la fiole ici ) - un verre ou autres pour accueillir le filtre à café 1- versez la Glycérine végétal et/ou le propylène glycol dans la casserole à bain-marie puis la matière. Mélangez . pendant la chauffe veillez à ce qu'il y ai toujours de l'eau pour le bain-marie sous peine de dépassé les 100°C et de vous retrouvé avec un patte au lieu d'un liquide. mélanger régulièrement pendant 1h minimum ( 2h pour moi ). Le fait d'être dans un bain-marie va vous permettre de décarbo lentement et de conserver les terpènes de votre matière donc garder les goûts. Au bout de 1h ( minimum !!!) ont obtient un liquide un peut plus foncé 2- versez votre mélange dans le filtre à café laissez s' écoulé tranquillement (plus il y aura de VG, plus cela sera long ) , pressé pour extraire les dernières goûtes. On obtient ceci 3- récupérez le liquide à la pipette/seringue pour le stoker dans votre/vos fiole Vapez !!! En terme de quantité de matière c'est à vous de voir j'ai utilisé 1gr pour 10ml j'ai plus lire ici et là qu'ils compte 1gr de BHO pour 10ml donc avec de la matière sèche prévoyez plus que moi Le goût est là et l'effet aussi Enjoy Bise
  12. 12 points
    Bonjour à tous Et mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui s'annonce bien fleurie! L'Hôtel du Bonheur étant toujours en mode silencieux, je me permets un petit aparté afin de combler un vide dans les topics des Coffees Shop. Pour remettre la mosquée au milieu du bled, je me dois de vous donnez quelques informations. La première étant notre goût commun, ma compagne et moi, pour notre pays voisin et ces habitants, nos chers Bataves. Moi pour leurs spécialités locales et fumables et elle pour ces habitants, la propreté et le design d'intérieur sans parler de la magnifique langue de Vondel (là il y a un léger sarcasme, mais léger!). Donc ma chérie m'annonce une semaine avant le 31 décembre qu'elle veux passer la nuit du 31 à La Haye. Bon, j'avoue qu'il ne faut pas beaucoup me pousser pour que je cherche un logement aux Pays Bas. Ceci étant, rien n'est disponible pour notre budget et nos critères (ce que femme veut, Dieu le veut!) dans la capitale batave. Mais c'est pas grave, nous n'avons qu'à aller à Utrecht. Donc je cherche et je trouve un super hôtel avec des étoiles partout et tout et tout. Et surtout de très drôle de voisins mais très discret. Puis nous partons à la découverte de la ville sachant que le 31/12, les magasins sont fermés et nous avons eu droit à une belle pluie constante, y plut qu'une seule fois (mais sans interruption!). Pour vous aidez à comprendre la ville, voici un plan de cette derrière. Les coffees se trouvent surtout sur l'axe principal et verticale de la ville, l'Oudegrapht et les autres dans la partie nord-est du centre. Dans l'ordre de passage: - Anderson: (Vismarkt 23 ,3511 KS Utrecht) Rez de chaussée de petite taille mais vous trouverez plusieurs grandes pièces (aquariums!!) pour gouter vos achats. Là j'ai pris de la AMG haze (drôle de nom), la plus forte de leur petite gamme et la plus chère: 12€ le gramme. Vous n'êtes clairement pas à Amsterdam. Le goût n'est pas très fort mais l'effet OUI. J'ai également pris du shit: de l'Amnésia à 1.2g pour 10€. Très bon aussi. Les autres produits à la caisse était plus simple WW et autres choses connues. -208: Le lendemain, je passe en vitesse au 208 qui se trouve à quelques centaines de mètres de l'Anderson (vers le sud). Là vous vous retrouvez dans un Self bank, si si, une petite pièce vide avec un comptoir, une vitre et un parlophone (interphone pour les français de France). Juste deux herbes au menu et quelques H. En beuh, j'ai pris de l'Amnésia à 10€/g, il avait aussi de la Super Silver Haze. Sinon la ville reste vraiment agréable avec des zones piétonnes partout, des beaux bâtiments et autres...surtout le lendemain sans la pluie! Vitrine d'un antiquaire: Les traditionnelles vélos: Anne Franck, coucou: Les canaux du Nord: Le moderne côtoie l'ancien: Et que faire de ces vieilles églises, euh, des logements peut être: Le lendemain, la ville est pleine de mégots de pétards: Un petit bout de fromage: J'en connais une qui va aimer les space cakes: Reprennons notre tour des coffes. Le lendemain, la plupart des magasins étaient fermés mais je suis allé voir dans le Coffeeshop Pleasure: (Voorstraat 81 ,Utrecht): Au menu il y avait de la White Widow, Bob Marley, Mango Haze et Hindu Kush. Je n'ai rien pris car rien ne me donné envie en plus ça fait pas trop coffees d'ambiance. Voilà pour mon tour à Utrecht, je n'ai pu faire plus de tests mais nous avons vraiment bien aimé cette ville qui mérite un détour. Autre précision: les gens sont super sympa et tout le monde vous sourie dans la rue, c'est même presque un peu bizarre après quelques pétardises. Avant de rentré à ma maison, nous avons fait un crochet à Eindhoven et son coffee le Pink: (Willemstraat 35, 5611 HB Eindhoven) Par contre, les prix sont un peu plus cher qu'à Utercht mais le choix est énorme en herbes et en haschichs. Par exemple: Amnésia Haze, Ennemi of states, Mister Nice, Green Ripper et pleins d'autres bonnes choses. Voilà mes chers amis et amies, Je vous retrouve dans quelques temps pour une nouvelle étape dans mon hôtel avec une surprise de taille! En attendant, soignez bien vos femmes et vos plantes
  13. 11 points
    Bonjour , bonsoir , Toujours à l'ancienne , c'est agréable de retrouver les vieilles habitudes , alors nous voilà à 61 périodes de 12/12 , c'est bien laiteux avec un peu d'ambrés , je pense faire le kut d'ici une dizaine de jours , que de l'eau depuis le dernier post , c'est simple à suivre comme programme , j'ai fait avec le minimum , alors j'ose même pas imaginer avec un run en coco et un basic engrais du style ecolizer, qui est pas cher en +, suffisamment chargé en npk pour un bon biberon , au début du run avec cette NL#5 H , j'ai eu quelques poto'x qui m'ont bien , mais aucuns avaient une culture avec cette girl , ou fait du sensi , juste le blabla, la rumeur que l'on trouve sur la toile , bref, depuis quelques semaines les mêmes sont en mode afin d'avoir de la bout'z , j'ai bien le sentiment qu'ils devront avoir bcp de patience place aux le plus indica des deux plus trapu un peu moins résineux .., mais c'est déjà bien généreux , le plus résineux avec une petite pointe de haze en plus le duo un autre run en cours , avec les mêmes pm de NL#5 H , 19 jrs de 12/12 , 400 watts , 11 litres mêmes substrat , la recette est au donjon, le lien est en bas à gauche dans ma signature , le plus haze l'autre plus indica , du fait du mauvais temps , cela fait trois semaines que j'ai 80% d'humidité pour la fin de flo , mais avec un bonne ventilation , un pti chauffage soufflant la nuit , elle résiste très bien à la moisissure avec ses gros buds pour l'instant ...ben à la prochaine .,avé la vibe's
  14. 11 points
  15. 11 points
  16. 10 points
    Au mois de décembre, la douane a inspecté une boutique montpelliéraine de produits naturels à base de chanvre. Dans le stock, un carton de 2 500 graines de cannabis. Après analyse, il s'avère que la marchandise est légale. Après analyse les graines de cannabis ne sont pas illégales - Janvier 2018 / © F3 LR Au cours du mois de décembre, les douaniers décident de se rendre dans la boutique de Romain et Aurélien dans le quartier Saint-Denis à Montpellier. Les deux hommes vendent des produits à base de chanvre mais aussi des graines de cannabis. Celles-ci, provenant des Pays-Bas sont automatiquement inspectées par la douane. Oui mais voilà, il s'avère que leur détention n'est pas illégale... Après analyses effectuées, il est démontré que les graines ne contiennent pas ou très peu de THC, une substance interdite en France. Du coup, et c'est très rare, la marchandise doit être restituée. Des graines destinées aux collectionneurs "Mes clients ont pris toutes les précautions consistant à s'interroger sur la teneur de leurs produits en effet psychotrope et elle est nulle", affirme l'avocat Me Martinez. Même s'il n'existe pas d'effet psychotrope dans les graines, une fois cultivée, la plante pourrait contenir un taux élevé de THC. Selon les deux responsables de la boutique ces boites contenant les graines de cannabis, vendues entre 15 et 150 euros, sont destinées uniquement à la vente... pour des collectionneurs. Source: france3-regions
  17. 10 points
    Plop! En ce dimanche après midi pti atelier rosin. On part d'un morceau de bédo pas dégeulasse. Pour arrivé a un concentré ultra concentré. Petit bonus le bac du grinder avec quelques morceaux d'ice o. Bon réveillon a tous et a toutes. +++
  18. 10 points
    Encore une Journée en vain passée à courir après ce Gros vilain à Lunette... Il est où Charlie? ....DTC!@+!
  19. 10 points
    Toutes l'équipe et moi-même vous souhaitons un joyeux noël et de bonne fête. Que vos plantes soient belles et bien gonflées, que la vie soit bonne pour vous et votre famille et que vos projets soient couverts de réussite! Bref Joyeux Noël à tous et profitez bien de la vie! https://www.noradsanta.org/
  20. 9 points
    Salut les growers. Ne dit-on pas, la nuit porte conseil ? Hé bien j'ai eu une idée lumineuse. Un contrôleur pour petit espace qui pourra : gérer l'éclairage un extracteur (5 vitesses) un temporisateur cyclique et un contrôle de brumisateur et chauffage fonctionnalités : selection cro/flo/sechage différentiation des cycles jour/nuit temposisation cyclique pour aéro ou cycles définsi pour arrosage terre, coco ou LDR commande vitesses moteur hysteresis etc.. il sera composé d'une platine support, d'un arduino mini pro, d'un écran 4x20, d'un keypad, d'une sonde DHT22 n d'une horloge interne et de sa batterie de secours, et le tout ne devrait pas dépasser les 50€ complet !! Le code en open source, et je laisserai quelques i/o de libres pour les personnalisations.. Dites moi ce que vous en pensez ? Si un grand nombre de gens sont intéressés (>5 car c'est le minimum pour lancer une production de circuits imprimés) , je lancerai ce projet ++ GEN
  21. 9 points
    yop les chasseurs variété : Black Bomb Membre: pieddeshit Lien : ICI -scrog-
  22. 9 points
    salut à tous, j'ai lancé 2 Black bomb (donné par yohan )en 12/12 direct dans du terreau et engrais sec à 1/2 dose début septembre. J'ai cut et je vous montre des tof's, je n'ai pas rencontré de problème avec elles.Des plantes pas trop demandeuses dans mais conditions. Plutôt courtes peu ramifiés, avec par contre des pétioles trop grand se qui ai un poil chiant à gérer(prend de la place), mais c'est pour chercher la p'tite bête!! la première bien parfumé mais moins tropicale que la seconde, la plus parfumé, maintenant c'est séchage, curing et vapotage en règle A++
  23. 9 points
    Bonsoir Comme vous le savez j’étais sur Amsterdam en décembre pour la mise à jour du site Le ton du voyage est donné dés l'arrivée à l’aéroport de départ ou j’apprends que seulement 2 pistes sont ouvertes à Amsterdam qui est sous la neige... Retard en conséquence mais c'est pas bien grave. Il fait toujours beau au-dessus des nuages... L'arrivée est tout autre Et là je découvre Dam sous un autre jour Ca fait bizarre mais ne m'empeche pas de tracer ma route jusqu'au Solo histoire de faire provision! Le lemon ice block.... gros gros coup de cœur, j'ai du en bouffer 4gr sur le séjour (2g sur la photo) De là retour vers le centre, arrêt au green place histoire de prendre un truc un peu plus high, leur amnésia a 9€ et leur silver bubble a 10 seront parfaites.. Je fonce donc direction le cannabis college ou j'ai rendez vous avec un mr de chez flowermate qui me présente sa nouvelle gamme, dont un "enail" portable bien sympa.. Avec un positionnement prix imbattable, je pense que nous reparlerons d'eux sur le forum... ils ont bien revu leurs produit et ça tiens bien la route. Il y avait la soirée du pax 3 aussi mais je n'ai pas pu y assister. Toutefois j'ai pu tester et voir un pax 3 en main et c'est vraiment du beau bébé. Flowermate ou pax on est pas sur la qualité d'un mighty mais le premier n'a pas le même positionnement prix et le second travaille une esthétique et une techno plus sophistiqué. Le cannabis museum accueil actuellement une exposition temporaire sur le cannabis et la nourriture. Voila pour le petit report rapide, je vous prépare la suite avec le report du Cannabic Dinner... J'en dis pas plus la suite sur un autre post...^^
  24. 9 points
    Salut, Ah bah oui, ça aide: 833 025 messages ++ edit: wow, j'ai fais 5mn de nécrophilie, lu des vieux posts de Shepa de 2002/2003, ça fait tout chelou xd
  25. 9 points
    Re, L'explorateur Atchi remporte la première chasse. Bravo à lui ! il remporte 1 T-shirt cannaweed 420 + 2 pack de 3 seeds s fem Michka sensi seed + bagues smokeey + 2 bouteilles de Green sensation 100ml + boites en silicone cannaweed et d'autres surprises encore Et parce que c'est toi on ajoute un bon de réduction de 25% pour un weekend à la Fistinière ++
  26. 8 points
    Bonjour, J'ai pas mal growé de paradise seeds depuis un an ou deux. D'ailleurs il y a et il y a eu des jdc. Pour l'heure, je vous dresse un bref aperçu de ce que j'ai pu cultiver en 2017. Pandora: Une autoflo qui a poussé au milieu des tomates. Rendement moyen mais correct vu le contexte: concurrence du potager et à la forte sécheresse car même quasi pas d'arrosage comme le potager. Bonne production de résine, arôme terreux et épicé discret, high léger. Auto Wappa: Comme la précédente, elle a vécu dans le potager, en lutte avec les tomates Arôme floral un peu moins prononcé que la wappa "classique", pas mal de résine, high clair, stone sympa. Durga Mata 2 cbd: Belle plante à résine, la DM est aussi un sacré strain médicinal avec des propriétés anti douleur réelles. Efficace et durable, elle est mieux que le cut cbd que j'avais jusque là. Malgré son ratio cbd/thc de 1:1, je trouve un certain effet, un mélange de high et stone pas mal du tout. Arômes d'épice et hash, il me tarde de faire des extractions !! Original White Widow: Que dire de cette variet plus que connue... Un arôme floral, des notes de pin et une très belle production de résine sur certains phéno. Un incontournable ou presque, tels les grands classiques littéraires... ++
  27. 8 points
    J. BELLAKHDAR – Hommes et plantes au Maghreb – Eléments pour une méthode en ethnobotanique (si qquun a le pdf je veux bien !) Francky, merci pour tes photos elles sont bien représentatives ! On peut continuer à retracer l'histoire de la bildya d'après les infos de RC Clarke. Dans les années 1960-70, débarquent aux Maroc des occidentaux initiés à la fabrication du hashish. La légende dit parfois que ce serait un américain qui aurait introduit la fabrication du hash au Maroc, après avoir appris au Liban. Qui sait ? Ils apportent avec eux génétiques paki, afghanes, et libanaises, qui se retrouvent très vite mélangées à la marocaine, la région étant petite. Dans quelles proportions, difficile à dire. Dans les années 1980-90, les marocains désignent les souches issues de l'importation comme "Paki", bien que ce soit un mélange d afghanistan, pakistan, liban voir autres. Les gênes "Paki" se sont mélangés avec la Bildya, augmentant sa production de résine, mais apportant une composante indica au high. A priori, les hash paki contiennent du CBD, mais dans un ratio plus faible que la marocaine, ce qui donnerait un hash plus péchu, meilleur à l'export. Ce serait la majorité du hash qui a été consommé dans les années 1990/2000 en France.... Viens ensuite, dans les années 90/2000, ce qu'ils appellent la mexicaine, ou parfois jhardallah. D’où vient-elle, je n'en suis pas bien sur, et je vais me renseigner. A première vue, j'aurais tendance à penser qu'il est très peu probable que les graines viennent du Mexique, et je pencherais plutôt pour une quelconque mexicaine hollandaise (sensi?), dont les graines auraient été distribuées/échangées. C'est une plante assez trappue, qui fait beaucoup de branches secondaires, de belles grosses fleurs, et qui finit fin septembre. Dans le coin, il semble que cette mexicaine ait laissé place à l'amnesia, je n'ai pas encore vu de hash mexicana depuis mon arrivée. Dans mes souvenirs, ce hash est légèrement fruité et piquant, sans composante skunky. Clairement, on se rapproche des variétés à dominance THC, et c'est là que les locaux ont arreté de suivre l'Europe dans leur consommation - ce hash est surtout destiné aux Européens, trop psychotrope pour les marocains habitués à la Bildya. Arrive ensuite il y a quelques années la Amnesia, dont les semences se sont très vite propagées. Puis les semences féminisées, depuis environ 5-7 ans... On y reviendra. En attendant, je vous conseille à tous la lecture du lien de mon premier post Le hashish Marocain du kif aux Hybrides - ofdt si ce n'est pas déjà fait. Xtremeride, merci pour ton commentaire. Effectivement la nature fait bien les choses, et voir ces champs de cailloux tout secs produire de la résine c'est assez miraculeux ! L'occasion de nous rappeler que nous sommes bien peu de choses par rapport à des centaines d'années de sélection naturelle... abe, Inshallah tu y arriveras au Maroc Le cannabis est une plante psychotrope passionnante, c'est donc assez facile de partager cette passion ! Quant au hashish, je trouve que cette formule de bubbleman (si je ne me trompe pas) est plutôt trippante : Pour finir, mon petit rituel matinal de Bildya Avant Après Et un teaser pour la suite... Et je m'initie au montage audio, celà ne devrait prendre que quelques jours. Petite note, le "nouveau" site est vraiment cool et l'intégration des fotos est super pratique, un vrai plaisir de poster. Et la fonction qui enregistre les posts en cours d'écriture, génial ! Merci aux modos !
  28. 8 points
    Salut titoon29, C'est toujours un réel plaisir de lire tes récits de voyage, et d'autant plus ici au Maroc, pays avec lequel j'ai pas mal d'affinité. J'apprécie aussi fortement ton analyse in situ, souvent très judicieuse, ainsi que ton approche positive. Vu que tu te balades dans les environs de Chaouen, je me permets de mettre quelques photos de hash provenant d'un paysan du coin. Hash de la variété traditionnelle marocaine et sa couleur ocre: Après plus d'une heure de travail manuel, le hash en poudre transformé sous sa forme fumable. A gauche, les olivettes de la variété marocaine, certaines sont marbrées car pas encore assez travaillées. On dirait pas mais c'est du boulot!!! Et dans la boite, des olivettes de la variété mexicaine cultivée depuis plusieurs années dans la région. Autre hash produit dans la région depuis pas mal d'année, celui-ci provenant de la variété pakistanaise me semble-t-il, le tout dans son emballage traditionnel! Ouverture de l'emballage, la couleur n'est pas du tout la même qu'avec la variété traditionnelle. Je pensais aussi avoir la photo du hash de la variété mexicaine encore sous forme de poudre pour montrer sa couleur différente mais je ne l'ai pas retrouvée. A moins que cette dernière soit la photo du hash de mexicaine plutôt que celle du hash de pakistanaise. A vrai dire, difficile à dire, je n'avais pas identifié les photos et la couleur des 2 était relativement proche, l'une tirant vers le brun clair et l'autre vers le brun/gris vert. D'après ce que je sais (ou plutôt de ce qu'on m'a dit sur place!), la variété mexicaine est présente depuis plusieurs années dans le coin, et la pakistanaise serait cultivée ici depuis très longtemps. A priori, avant l'arrivée récente des variétés féminisées ou autres nouveautés, la variété marocaine était la plus cultivée, ensuite venait la pakistanaise dans des proportions non négligeables, cultivée presque aussi "traditionnellement" si je puis dire! Titoon, est-ce que tu as des infos qui confirmeraient ce qu'on m'a dit concernant cette pakistanaise, voire même cette mexicaine? Profite bien! ++
  29. 8 points
    Bonjour, Merci à toute l'équipe d'avoir crée ce topic. Je m'apelle Sam, breeder de MaD Strains. Je ne pouvais conclure cette présentation sans remercier toutes les équipes qui ce sont succédées au fil du temps sur ce forum auquel j'ai un attachement particulier. Etant moi même francophone, je lit Cannaweed depuis 2003, l'époque du desing à la "j'attends une récolte " . Je fut moderateur pendant quelques années sur un certain forum voisin administré par un ogre vert à partir de 2006, ce qui peut peut être expliquer mon peu d'activité personelle ici même. Je n'ai cependant pas laché mon oeil des précieuses infos que vous continuiez de divulger au fil des années. 15 ans à apprendre, découvrir, et partager sur cette plante et ces bienfaits, renouveller sans cesse les techniques et expérimentations. Pendant maintenant plus de 10 ans j'ai eut la chance de travailler dans le domaine du cannabis, découvert de formidables personnes, voyager grace a lui, et donc grace a vous. Rien de tout ceci n'aurait été possible sans vous, les équipes de modérations qui font tourner ces forums, mais aussi sans chacun des membres qui apportent leurs experiences et observations. Par ce message et la liste non exhaustive qui suit je souhaite exprimer ma gratitude envers la communauté. Voici la liste des forumeurs qui ont marqué ces 15 ans selon ma perspective, merci à vous tous, il est certain que j'en oublie, je m'en excuse d'avance : Shepakoifer. Vyking. Panthera. Dm. Jbdu14. Indy-Punky. Csy. Morico. G2lOQ. Sir galahad. Skar. Obone. Mfdoom. Titoon29. Toto35. Fanfan la tulipe. Francky vincent. Animal xxx. Beuhchat. Jeanoublie. Joke herb. Skunkforever. Revoltek. Grom06. Phonosynthese, Exo Plank. Mrpolo. Locoporo. R@ven. nicocult. Maxime........ Spéciale dédicace au crew de shrek : Camille caline, Misskitty, Glasgo, Azok, Sizay, Keyser Söze, Nabuck, Supthai, C6PO, Chtitam.... Ainsi qu'à : Cox Nox, SDF, Sylicone, Krug'r, ObOne, Rockbudchronic, Slard, Sadik Bhanger, Genetik, Le Marcel. Laurent Ap Je n'ai eut la chance de rencontrer et de parler réellement qu'a trés peu d'entre vous, mais sachez que votre contribution au savoir concernant ce domaine est inestimable selon moi. Je profite de ce trés long message pour passer un aurevoir a 3 amis : Hellvice, une pensé pour toi l'ami ansi qu'a ta famille et tout les membres de l'équipe du forum et membres du forum qui comme moi appréciaient lire ses mots nombreux ici bas, merci pour tout le temps que tu à passé pour améliorer le forum et agrandir la communauté. Crazzydog, merci pour tout ce que tu nous a appris, et pour nous avoir surpris à de si nombreuses reprises! Aerotubz Power, #Overweed4ever Al-chimix, c'est toujours secoué par ta perte que je te remercie du fond du coeur pour tout ce que tu as fait pour nous ainsi que pour la communauté toute entiere, personne ne saura te remplacer, ta bonne humeur restera gravée à jamais dans nos mémoires. Le chill out est pu tout à fait le même sans toi dans les parages. Tu nous manque mon poto ! Amicalement, Sam Flamel, MaD Strains Crew.
  30. 8 points
    Ola !! Bien vu @Raphiki , pour le script , , tu peux pas nous faire un version glitter ? ce serait top petit hommage à tous les cannaweeder qui ont la rétine qui se décolle Encore bravo aux webMaster !! je trouve tout mieux , plus accessible et plus vivant et la V3 était pourtant déjà très bien , juste le temps de trouver toutes les nouvelles fonctions, et en plus bientôt ont pourra préserver nos conjonctives avec option couleur de fond, ça c'est une team qui s'occupe des ces ptit cannaweeder . à+ !!
  31. 8 points
    Et la suite que l' on m'a demander: Comment fabriquer et monter ses coils/résistance sur un atomiseur reconstructible Liste du matériel: - votre mod ( pour affiché la valeur en ohm de votre coil ) -un atomiseur reconstructible (ici un wasp nano RDA donc un dripper ) -le tourne visse fourni avec -une pince coupante -une pince plate ( ici en céramique facultatif ) -un paire de ciseaux -un coton -un fil de kanthal ( ici du 0.4mm ) Je vous conseille de vous télécharger l'appli Vape Tool pour vous aidez et savoir ou vous allez on sélectionne : -la nature de son fil: Kanthal A1 - le diamètre : 0.405 - la largeur du tourne visse (souvent du 2.5 ou 3 mm) -vous pouvez zappé la longueur des pattes -vous rentrée le nombre de tours / de spire que vous voulez faire autour de tourne vis -vous appuyez sur calculer L'appli vous donne une valeur (approximative de votre coil ici 0.709 ohm ) Une fois que vous savez ou vous allez vous pouvez vous lancez ! 1- Vous allez enrouler le fil de kanthal autour du tourne visse le plus régulièrement possible , en serrant bien vos spires et vous faites le nombre de tours que vous avez prévu. Comptez un demi à un tour de plus pour pouvoir refaire un demi tour pour placé le coil correctement dans l' atomiseur. 2- il y a 2 visses sur l'atomiseur vous allez les dévissé au max (sans les retirer ) pour pouvoir passer votre coil ,comme ça : 4- positionnez le coil dans l'ato en coinçant les pattes dans les encoches comme ça : 5- vissé les visses en veillant à bien coincé les pattes avec la visse , une fois les visses vissé redresser votre coil avec le tourne visse comme ça : 6- retirez le tourne visse de l'intérieur du coil et allumé votre box ( n'appuyez pas sur fire !!! ) et regarder la valeur de votre coil elle doit être proche de ce que vous avez calculé . 0.65 ohm on est pas mal l'appli donnez 0.7 en sachant que c'est approximatif on est bien ça va encore bougé un peu . 7- coupez les pattes qui dépasse au ras !!! de l'atomiseur sous peine de court circuit ( sur les box electro pas de panique il y a une protection contre ) vous devait obtenir ça : 8- Rodage du coil , en gros on va appuyer sur le bouton fire pas accoue de 2 à 3 secondes pour faire rougir le coil il doit chauffé de l'intérieur vers l'extérieur et refroidir de l' extérieur vers l’intérieur si ce n'est pas le cas il va falloir le resserrez avec la pince plate ( si votre pince n'est pas en céramique n'appuyer pas sur fire pendant que vous le faite !!!) la valeur en ohm va bouger ( j'ai pas pris la photo mais après l'avoir faite j' était à 0.67 ohm ) 9- cottonage: on va prendre un bout de coton qui va servir de mèche environ 2 fois plus large que la largeur intérieur du coil donc ici le coil fait 3 mm j'ai pris 5/6mm de largeur , on va tortiller une extrémité et la passer dans le coil. Puis tiré de l'autre coté la mèche doit pourvoir coulissé dans le coil mais il doit y avoir quand même un résistance. 10- coupé l’excédant de coton, aéré le et garder environ la hauteur de votre atomiseur et placez les moustache dans dans l'atomiseur ( ici dans la cuve car c'est un dripper , mais dans un tank ça sera la ou le jus arrive) veillez à ne pas tassez le coton afin de garder un bonne capillarité. 11- imbibez votre coton et votre coil de e-liquide 12 - appuyez sur fire pour voir si cela fonctionné ici c'est Ok remettez votre cloche et faite le plein dans le cas d"un tank Vapez ! Enjoy bise
  32. 8 points
    Ce pourrait être juste une coïncidence, mais plus de recherche est certainement nécessaire. La marijuana médicale est déjà associée à moins de personnes tuées par des opioïdes comme les analgésiques sur ordonnance et l'héroïne. Une étude a révélé que les États ayant une herbe médicinale légalisée avaient un taux de surdoses d'opioïdes inférieur de 25% à celui des États sans MMJ, peut-être parce que la marijuana peut traiter la même douleur chronique que celle qui frappe les opioïdes. Cela a poussé les experts à se demander si la légalisation complète de la marijuana pourrait avoir un effet similaire (ou même supérieur). Maintenant, l'une des premières études à prendre cette question suggère que la première réponse est oui. Des chercheurs du Centre des sciences de la santé de l'Université du Nord du Texas, de l'Université de Floride et de l'Université Emory ont établi la liste des décès liés aux opioïdes dans le Colorado entre le début de 2000 et la fin de 2015; ils ont examiné les décès impliquant des médicaments pharmaceutiques et non pharmaceutiques. Le résultat a montré une tendance à la hausse inquiétante jusqu'en 2014, lorsque les décès ont commencé à diminuer. À partir de janvier 2014, les habitants du Colorado pourraient légalement acheter de la marijuana à des fins récréatives. Après ce point, l'étude a révélé, les décès liés aux opioïdes ont diminué de 6,5 pour cent . Cela équivaut à près d'une personne de moins par mois en train de mourir d'une surdose. Plus Ces chiffres devraient toutefois comporter quelques réserves. Premièrement, il ne repose que sur deux années de données, 2014 et 2015. Ce n'est pas beaucoup de temps pour travailler, et les auteurs eux-mêmes soulignent qu'il s'agit d'un travail préliminaire qui mérite d'être suivi. Deuxièmement, il peut être difficile de démêler les effets potentiels du pot légal d'autres effets. Par exemple, en 2014, le Colorado a légalisé l'herbe, mais a également intensifié sa surveillance des médicaments sur ordonnance, qui visait à réduire la dépendance aux opioïdes. Les auteurs reconnaissent qu'une partie de la diminution peut être attribuable à un meilleur contrôle des prescriptions et ils ont essayé de contrôler pour ce facteur, mais, encore une fois, une étude plus approfondie sera nécessaire. À peu près à la même époque au Colorado, l'éducation publique sur les dangers des opioïdes était en augmentation. Un consortium de médecins, de pharmaciens, de responsables des politiques et d'autres personnes dévouées à la réduction de l'abus de médicaments sur ordonnance avait commencé à travailler . Et la naloxone, utilisée en cas d'urgence pour inverser les surdoses, est devenue plus largement distribuée, sauvant probablement des vies. Selon Robert Valuck, qui coordonne le Colorado Consortium for Prescription Drug Abuse Prevention, tous ces facteurs sont potentiellement des facteurs de complication . Il est sceptique que l'étude peut dire de façon concluante que le pot juridique aide à repousser l'épidémie d'opioïdes. "Le tout est si compliqué, avec tellement de choses différentes sur le marché, il est pratiquement impossible d'attribuer la cause et l'effet ou le crédit et la faute à une chose", at-il déclaré au Denver Post . Il note également que bien que les décès liés aux opioïdes aient globalement diminué dans l'État en 2016, les décès par héroïne sont en hausse , selon les chiffres préliminaires du département de la santé du Colorado. Il est commun pour les utilisateurs de passer des analgésiques opioïdes à l'héroïne, et ce mouvement peut se refléter dans les chiffres de surdose. Encore une fois, les auteurs de l'étude reconnaissent qu'il s'agit d'une recherche préliminaire - les fonctionnaires devraient suivre les données pour voir si la tendance se poursuit et le lien devrait être examiné dans d'autres États qui ont légalisé la marijuana récréative, comme l'Oregon et Washington. Mais étant donné que les opioïdes tuent plus de 30 000 Américains par an, il vaut la peine d'examiner tout outil qui pourrait aider à inverser cette tendance. source https://tonic.vice.com/en_us/article/kz74mn/opioid-overdose-deaths-fell-after-colorado-legalized-weed?utm_source=dmfb
  33. 8 points
    Bonsoir, Dans cette affaire du Buddha blue, il est bien question ici de cannabimimétique (cannabinoïde de synthèse) et absolument pas de cannabis ou de cannabinoïde. Le cannabimimétique utilisé dans ce produit est le 5F-AKB48 connu entre autre pour provoquer une décompensation psychotique sévère ainsi que des crises cardiaque ou AVC suivit de mort ou de lourd handicap chez les sujets jeunes. Le plus flippant étant que les raisons de ses problèmes ne sont absolument pas connues et peuvent arriver plusieurs mois après la prises. Il est classé depuis 2015 comme psychotrope sévère uniquement autorisé dans le cadre de recherches sans administration humaine, et donc totalement interdit à la vente ou à la consommation. Un peu de lecture : http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0040595716312331 https://bjcardio.co.uk/2015/03/mi-with-multiple-distal-occlusions-associated-with-use-of-the-synthetic-cannabinoid-5f-akb48/ http://www.sciencedirect.com/search?qs=5F-AKB48&origin=article&zone=qSearch Hommage à C. Darwin et la sélection naturelle. A+
  34. 8 points
    Salut la communauté, *** Les trichomes sortent à la pleine Lune *** Shambhala
  35. 8 points
    Ah enfin!!!! Merci Johny, tu ne sais même pas à quel point sa commençais à me rendre dingue ce truc... J'vous jure, encore quelques dizaines de page et je finissais avec un casque en alu sur la tête... Bravo à toi et profite bien du lot. A+
  36. 8 points
    Bonjour, L'explorateur @johnylapousse remporte la grande chasse aux trésor. Bravo à lui ! il remporte: 1 kit Dexso 1 kit engrais Biosmoz (myco 40g / bacto 40g / biosmoz 100g) 1 kit engrais Powder Feeding + 1 T-shirt cannaweed 420 1pack de 3 seeds fem Michka Sensi seed 1 bague smokeey 1kit Boveda 1 PSS40 2 flacons de Green sensation 100ml boite en silicone cannaweed et d'autres surprises encore ++ ++
  37. 8 points
    Yopla ! Bravo à vous les gars !! je suis vert, j'ai passer toute la journée a fouiner les topics sur mon phone au lieu de travailler Au moins ca arrête les recherche et le mal de crane Encore bravo aux explorateurs ! Vous l'avez bien mérité ! A plouche !
  38. 8 points
    Bonsoir, Merci pour cette chasse qui m'a bien rendu (et pas que moi à mon avis) complétement marteau depuis ce matin... En même temps, je n'avais rien de prévu aujourd'hui et vu le temps de merde dehors, j'étais mieux au chaud sur mon PC. Merci la team et merci cannaweed... Bon, je vais finir de perdre mes derniers dixième à chaque oeil dans la chasse à Charly Sensi, mais franchement il est bien planqué le petit fonc'dé. A+
  39. 7 points
    Bonjour à toutes et tous Place aux photos candidates de l'Année 2017 ! 1 JANVIER : Variété: Sugar punch CannaWeedeur: Weediculteur Proposée par: Jim Localisation: Jdc 2 FEVRIER : Variété: Bubble Gum Kush CannaWeedeur: Lamictal Proposée par: glass-blower Localisation: Section Hydro / Aéro 3 MARS : Variété: Jacky-White CannaWeedeur: Mouton Proposée par: -Scrog- Localisation: Jdc 4 AVRIL : Variété: super skunk CannaWeedeur: Jaja99 Proposée par: Pieddeshit Localisation: Galerie 5 MAI : Variété: CBD Candy CannaWeedeur:Quakers Proposée par: Jaja99 Localisation: Jdc 6 JUIN : Variété: Durganchitral CannaWeedeur: Fran420 Proposée par: Pieddeshit Localisation: Gallerie 7 JUILLET : Variété: Tangies Goji 1 x Grandma's sugar cookies 5 CannaWeedeur: Beuh-chat Proposée par: Animalxxx Localisation: Jdc 8 AOÛT : Variété: Sour Tangie CannaWeedeur: Xtremeride Proposée par: R4ptoR Localisation: Jdc 9 SEPTEMBRE : Variété: Lignées Kalium et Kalicore CannaWeedeur: NoMaD Proposée par: Papass Localisation: Galerie 10 OCTOBRE : Variété: Jillybean CannaWeedeur: Homer Botwin Proposée par: LP2 Localisation: Galerie 11 NOVEMBRE : Variété: Fruity Juice CannaWeedeur: Elvirinix Proposée par: Jaja99 Localisation: Galerie 12 DECEMBRE : Variété: Viper Cookie CannaWeedeur: PierreRichard Proposée par: glass-blower Localisation: Galerie Vous avez jusqu'au 31/01/2018 pour donner votre avis. Bon vote a toutes et tous Merci d'avance pour votre participation. A++
  40. 7 points
    Yopla ! Je confirme que lorsque tu fume uniquement de l'herbe (sans tabac), le high est différent, et lorsque tu vap' uniquement c'est encore différent de la combustion seule de l'herbe. Ca fais 4 moi que j'ai arrêter la clope, je fumais deja des pures avant, mais lorsque j'ai complètement arrêté le tabac, j'ai senti une grosse différence, et au début fumer un joint ne me suffisais pas, le manque de tabac/nicotine se ressentais beaucoup. C'est juste un pas a faire qui je l'avoue est pas agréable mais qui le deviens très rapidement. Comme toute nouveauté, il faut du temps pour s'habituer, après pour passer uniquement a la vap, c'est en grande partie une question de motivation et de volonté et comme l'as dis Aya, nous sommes tous différent, même dans les addictions. ++
  41. 7 points
    Les États légalisateurs du cannabis ne sont plus immunisés contre les poursuites de Washington. Coup dur pour un secteur économique pesant 7 milliards de dollars. Patatras Au lendemain de l’élection, le 8 novembre 2016, de Donald Trump, Ulyces faisait la rencontre de Catherine Jacobson, directrice des essais cliniques de Tilray, filiale médicale du groupe dédié à la commercialisation du cannabis Privateer Holdings. Pour entamer la discussion, nous lui avions demandé comment elle se sentait après l’annonce de la veille. « Je pense que c’est une excellente nouvelle ! » avait-elle répondu avant de se pétrifier : « Oh… vous parlez de l’élection ? » Catherine Jacobson, elle, parlait du vote de l’Adult Use of Marijuana Act, qui autorisait l’usage récréatif de la marijuana en Californie. Et qui était en effet une « excellente nouvelle » pour les entreprises telles que Privateer Holdings. Jeff Sessions vu par GQ Crédits : GQ Plus d’un an après ce quiproquo, les deux événements qu’il imbrique semblent toujours étrangement liés. Car le jeudi 4 janvier 2018, soit trois jours seulement après la mise en application de l’Adult Use of Marijuana Act, le ministre de la Justice de Donald Trump, Jeff Sessions, annulait les circulaires protégeant les États tels que la Californie des poursuites de Washington. Pour lui, cette annulation signifie « le retour de l’État de droit ». Mais pour l’industrie du cannabis, la décision de Jeff Sessions est consternante. « Nous représentons plus de 200 investisseurs qui viennent du monde entier, qui croient que la fin de la prohibition est inévitable, et qui sont là pour rester », rappelle Privateer Holdings sur son compte Twitter. « Nous soutenons le droit des États à choisir leurs propres législations, ainsi que le nombre record d’électeurs américains qui se sont exprimés en faveur du cannabis légalisé et réglementé. » Son président-directeur général, Brendan Kennedy, rappelle quant à lui que « le cannabis légalisé et réglementé » représente 122 000 emplois à plein-temps aux États-Unis. « Nous sommes des fermiers, des vendeurs d’électricité, des propriétaires de jardineries, des journalistes, des économistes, des scientifiques », précise Bruce Barcott, rédacteur en chef adjoint du média spécialisé Leafly (propriété de Privateer Holdings). « Nous sommes vos amis, vos voisins, et vos électeurs. » Cela n’a pas échappé à Cory Gardner, sénateur républicain du Colorado, État qui a, comme la Californie, légalisé le cannabis récréatif. « Sans même prévenir le Congrès, le ministère de la Justice a piétiné la volonté des électeurs du Colorado et d’autres États », a-t-il en effet souligné, ajoutant qu’il prendrait « toutes les mesures nécessaires » pour combattre la décision de Jeff Sessions. Cory Gardner est d’autant plus mécontent qu’il croyait avoir obtenu l’assurance du ministre de la Justice qu’il respecterait le droit des États à trancher la question de la légalisation du cannabis. Cette position a d’ailleurs été celle de Donald Trump durant la campagne présidentielle. « Pour ce qui est de la marijuana et de sa légalisation, je pense que cela relève des États, État par État », disait-il au Washington Post dès octobre 2015, tout en se prononçant en faveur de la légalisation du cannabis médical : « Je pense que le cannabis médical devrait être autorisé. N’est-ce pas ? Je pense que oui. » Jeff Sessions, en revanche, n’a jamais caché sa détestation du cannabis, quel qu’il soit. Les circulaires Cole D’après le New York Times, M. Sessions est le genre d’homme à dire, en guise de plaisanterie, qu’il pensait que la tristement célèbre organisation suprémaciste blanche du Ku Klux Klan était « OK, avant de découvrir que ses membres fumaient de la weed ». Il est en tout cas le genre d’homme à dire que « les bonnes personnes ne fument pas de marijuana ». Lors d’une audition parlementaire en avril 2017, il a également affirmé que les États-Unis avaient « besoin d’adultes au pouvoir à Washington pour dire que la marijuana n’est pas le genre de choses qu’il faut légaliser, que le fait que c’est en réalité un grand danger ne devrait pas être minimisé ». Et il s’en est directement pris à Barack Obama : « L’un de ses grands échecs, cela me semble évident, se trouve dans la désinvolture de ses commentaires sur la marijuana. Il a mis un terme à près de 20 ans d’hostilité envers les drogues, laquelle a vraiment débuté lorsque Nancy Reagan a commencé la campagne “Just Say No”. » Nancy Reagan à la tribune Crédits : NARA C’était en 1982. L’épouse du 40e président des États-Unis visitait une école élémentaire de la ville d’Oakland. Une petite fille lui a demandé quoi faire si on lui proposait de la drogue et elle a répondu « just say no » – « dis simplement non ». Une petite phrase rapidement érigée en slogan publicitaire, tandis que se créaient des programmes éducatifs, que la First Lady parcouraient le pays pour diffuser le message et que Ronald Reagan menait sa fameuse War on Drugs – « guerre contre les drogues ». Barack Obama a fait de même, mais il a toujours préféré considérer les drogues comme « un problème de santé publique et non un problème criminel ». Par ailleurs, il ne pense pas que le cannabis « soit plus dangereux que l’alcool ». Au grand dam de Jeff Sessions, qu’on imagine jubiler depuis le 4 janvier dernier. « Le ministère de la Justice a pour mission d’appliquer les lois des États-Unis, et les directives précédentes sapent la primauté du droit, ainsi que la capacité de nos partenaires locaux, étatiques, communautaires et fédéraux de mener à bien cette mission », déclarait-il alors. Signées en 2013 et 2014 par James Cole, qui était à l’époque procureur général adjoint des États-Unis, les « directives précédentes » demandaient aux tribunaux fédéraux de ne pas s’opposer à la volonté des électeurs de mettre en place dans leur État un marché réglementé du cannabis, tant que la santé des mineurs était protégée et que ce marché ne débordait pas sur les États ne le souhaitant pas. Aussi ont-elles permis la légalisation du cannabis dans plusieurs États américains. Outre la Californie et le Colorado, six États autorisent son usage récréatif. 29 États autorisent son usage médical. Les circulaires de James Cole ont donc également permis l’édification d’un secteur économique qui pèse maintenant sept milliards de dollars aux États-Unis. La circulaire de Jeff Sessions, elle, insiste sur l’importance du retour à l’application intégrale de la loi de 1970 sur le contrôle des stupéfiants. Une loi qui reflète, comme le souligne si bien le ministre de la Justice, « la détermination faite par le Congrès que la marijuana est une drogue dangereuse et que l’activité liée à la marijuana est un crime grave ». Mais Jeff Sessions peut-il pour autant mettre un terme au mouvement de légalisation du cannabis aux États-Unis et déstabiliser son industrie, voire la tuer ? Même pas mal Malheureusement pour Jeff Sessions, 64 % des électeurs américains se prononcent aujourd’hui en faveur de la légalisation du cannabis. Comme le souligne l’éditorialiste Paul Waldman dans les colonnes du Washington Post, le fait que l’administration de Donald Trump aille à leur encontre « met beaucoup de Républicains dans une position très embarrassante, surtout s’ils viennent d’un État comme le Colorado ou la Californie – précisément les représentants les plus vulnérables lors des élections de novembre ». « Beaucoup d’entre eux ont publié des déclarations indignées condamnant la décision [du ministre de la Justice], mais cela pourrait bien ne pas suffire à dissuader les électeurs de punir le président Trump en les rejetant », poursuit-il. Crédits : Giphy Et de conclure que la politique de Jeff Sessions pourrait ainsi avoir l’effet inverse à celui escompté : « Le résultat de cette politique pourrait bien être d’accélérer la libéralisation des lois nationales sur la marijuana. Un contrecoup pourrait aider plus de Démocrates à se faire élire et pousser les Démocrates élus à soutenir plus clairement le mouvement de légalisation. Ne soyez pas surpris si chaque Démocrate candidat à la présidence en 2020 veut mettre fin à l’interdiction fédérale de la marijuana et renvoyer la question aux États. Un candidat potentiel, le sénateur Cory Booker, a déjà présenté un projet de loi à cet effet. » Cela expliquerait en partie pourquoi l’industrie du cannabis américaine, malgré sa bruyante indignation, ne se montre pas particulièrement inquiète. Selon l’analyste John Kagia, l’abrogation des circulaires de James Cole est « significative, car elle met en évidence l’opposition de l’administration nationale au cannabis légal », mais « il est peu probable qu’elle perturbe considérablement l’industrie dans l’immédiat ». Pour lui, « la question clé est de savoir quelle approche le ministère de la Justice adoptera pour faire appliquer la loi ». Et si l’attitude de Jeff Sessions « aura indubitablement un effet sur les entreprises du cannabis cotées en bourse, qui ont déjà chuté abruptement, elle ne changera pas le mode de fonctionnement des entreprises déjà établies, et nous ne nous attendons pas à ce que les consommateurs de cannabis fuient vers les collines ». Les entreprises du cannabis américaines doivent néanmoins se méfier de leurs concurrents. Car certains d’entre eux se frottent déjà les mains. C’est par exemple le cas de Canopy Growth, société canadienne basée à Ontario. « D’un côté, nous sommes profondément déçus que les attitudes prohibitionnistes persistent aux États-unis et ailleurs, car la politique prohibitionniste est un échec total qui nuit à la santé et la sécurité des gens », affirme son chef des marques au Québec, Adam Greenblatt. « Mais d’un autre côté, cela renforce l’avantage de l’industrie du cannabis canadienne sur la scène globale, car cela pourra compliquer et retarder la capitalisation des entreprises du cannabis américaines. Nous travaillons déjà avec des partenaires en Allemagne et au Danemark afin de produire du cannabis pour le marché européen, ce qui est effectivement impossible pour des entreprises américaines. » À croire que le slogan de campagne de Donald Trump, « Make America Great Again », s’applique à d’autres secteurs de l’économie mais pas à celui du cannabis. Le plus grand dispensaire des USA est à Las Vegas Crédits : NuWu Cannabis Marketplace Source: http://www.ulyces.co/camille-hamet/donald-trump-peut-il-tuer-lindustrie-de-la-weed/
  42. 7 points
    Salut la room. On m'a demandé de faire un montage complet du shield Mini-GrowDuino dans un boîtier IP65. Afin de vous donner un exemple , je vais détailler le montage étape par étape . Il s'agit d'un montage complet avec Intra et extra et ajout du pH et de l'EC. la personne pour qui je fais ce montage m'a demandé explicitement de mettre les prises en haut et sur le coté droit du boîtier. On commence par le boîtier (dimension 300 x 400 x 170) Après calcul et marquage des emplacements, découpe à la scie cloche Préparation des prises avec cosses (fils 2,5mm) Gros plan sur le câblage (j'utilise des cosses à sertir pour plus de sécurité) Présentation de la première prise à l'équerre pour un travail propre. Les 6 prises latérales montées Je place les autres prises (2x lampes + Intra + Extra) sur le dessus du boîtier Les 2 prises lampes sont fixées, les 2 prises moteurs (jaunes) seront câblées par la suite Vue de coté Le tout réalisé sous l'oeil attentif de mes chats qui contrôlent si je fais bien le job.. Ils sont intransigeants !! Toute ressemblance avec des chats existant ou ayant existé serait une pure coïncidence.. Suite au prochain numéro ++ GEN
  43. 7 points
    Ola !! voila de quoi empoter de la Jack Herer ! Le rond qui va bien pour décorer le couvercle une version qui bouffe moins d'encre , vu que c'est plus 20 fois plus cher que de la weed a++ !
  44. 7 points
    Ola tout le monde ! Voila ce sera la dernière photo éditée pour l'année, je me suis dépêcher de la faire hier soir Quand je regarde en une année toute l'évolution dans mon délire photo je suis très content. Je vais continuer toujours dans la même direction et toujours dans l'optique d'aller encore plus loin ! Merci à vous tous qui m'avez donner l'envie de continuer, sans qui je n'en serais pas la aujourd'hui. Je suis en train de sélectionner des photos pour faire un éventuelle calendrier photo. Je vais en commander 1 pour voir comme ca donne, on verra pour la suite. Je trouve que tout ces trichomes c'est parfait pour vous souhaiter à tous une bonne et heureuse année 2018 ! J'espère que vous allez bien profiter, bien fêter, et bien manger ! Mais surtout passer du temps avec ceux que vous aimer ! Une calice de Jack Herer #3, un empilement de 134 photos au rapport entre 2:1 et 4:1, je me souviens plus :D, je tacherai d'être plus rigoureux l'année prochaine ! Faites les fou ! Mais faites pas les cons ! A l'année prochaine tout le monde !!!
  45. 7 points
    Bonjour Merci aux participants et Félicitations aux gagnants. Bon au moins ça me fera un paquet de moins a faire Les tirages au sort étant décriés, (même par moi, mais c'est tellement "pratique"...) l'équipe a eu l'idée d'une chasse aux trésors, ludique, participatif. En espérant que vous avez aimés. La prochaine fois on fera la chasse et ceux qui trouveront seront tirés au sort pour les lots
  46. 7 points
    Salut Manuel, Normalement ton mélange Glycerol/DMSO doit rester liquide, si il congèle sa va diminuer la durée de vie de ton pollen. A -20°C, si ton glycerol et ton DMSO sont "Salt Free" (grade de pureté), le mélange ne devrait pas se solidifier. On peut trouver ce genre de produit assez facilement sur le net, et du coup pouvoir conserver son pollen assez longtemps en tant que grower lambda. A+
  47. 7 points
    Bonjour, L'explorateur @johnylapousse remporte la chasse aux sorcières. Bravo à lui ! il remporte: - 1 (autre) T-shirt Cannaweed 420 ( il va pouvoir refaire sa garde robe) - un autre pack de 3 seeds féminisé Michka Sensi Seeds ( va pouvoir nous faire un beau JDC Michka avec les les 6 seeds au cumulé ) -bagues somkeey ( il pourra en mettre à tous les doigts) - 1 geen sensation 100ml ( il pourra ouvrir un boutique des green sensation ( à négocier avec Plagron) - 1 PSS40 ( il pourra nous faire un autre JDC ou il fera une selecta et des seed fem home made ) -une Pochette bascent XL -un mycosmoz 15 gr -boite en silicone cannaweed ( où il pourra mettre tout les extraction qu'il aura fait au dexo et qu'il nous fera partager) -et d'autre surprises encore et en bonus il pourra faire profité la communauté de tout ses beaux cadeaux avec de beaux JDC, de belles photos, et tout ce qu'ont aiment ici ++
  48. 7 points
    Yop, Beaucoup de gens vont me détester... mais c'est le jeux (merci les derniers indices !) A+
  49. 7 points
    Bonjour à toutes et tous. Avec un peu de retard mais compte tenu des événements récents, j’espère qu'il ne nous en tiendra pas rigueur. Félicitations à Elvirinix et sa Fruity Juice. Merci aux participants et aux votants et rendez vous pour la photo de Décembre. a+
  50. 7 points
    Chalut J'ai trouvé, arrêter de chercher: Voila j'a gagné et j'ai même le lot bonus: