Bienvenue sur Cannaweed

Bienvenue sur Cannaweed

La communauté francophone des cultivateurs en herbe !

Mise en garde
CannaWeed est un site d'information sur le cannabis (son histoire, ses applications thérapeutiques ou industrielles, ses produits dérivés, etc.), et sa culture pour un usage strictement privé. De plus, CannaWeed est un site Hollandais, sponsorisé par Sensi Seeds, destiné à un public averti et majeur, CannaWeed ne tient pas à faire de propagande ni de prosélytisme.

Avertissement légal
La possession, la consommation et la culture de cannabis sont réglementées dans de nombreux pays. L'administration du site ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation que vous ferez de la documentation disponible. Ainsi, renseignez-vous auprès des autorités légales pour vous assurer que vous respectez les lois en vigueur, nous ne souhaitons pas inciter des personnes qui seraient alors en délit.

Pré-requis
Être majeur : CannaWeed est exclusivement réservé à un public majeur. L'autoproduction : CannaWeed est un site d'aide à la culture du cannabis pour un usage personnel.

Aucune discussion concernant le marché noir, ni requête de cannabis (graines et boutures y compris), n'est tolérée.

}

Visitez le forum

Guides ›

Apprenez comment faire avec notre section de guides du cannabis

By Apo & Boubou,
Introduction
 
La germination est la toute première étape d'une culture à partir de graine, elle ne se produit que si les conditions extérieures (humidité, température, oxygène) sont favorables ; de même que les facteurs internes (maturité, viabilité, dormance).
 
1. Sélection des graines
 
En cas de production «artisanale» sélectionnez les graines les plus fermes et les plus foncées ; il peut ensuite être nécessaire de «lever la dormance» (voir paragraphe suivant).
Les graines provenant du commerce sont elles censées être parfaitement viables, et ne nécessitent pas de levée de dormance.
 
2. La Dormance
 
2.1. Définition La dormance est un mécanisme biologique de protection des végétaux qui, initialement à l'état sauvage, a pour but d'empêcher la graine de germer durant la saison hivernale et par conséquent de mourir du fait des conditions climatiques difficiles en hiver.  
2.2. En pratique Pour «lever la dormance», il est nécessaire de faire subir aux graines des alternances de températures :  
5 jours au sec dans l'obscurité,  
3 jours au frigo  
3 jours au congélateur  
5 jours au sec et dans le noir.  
La «levée» de la dormance peut également se faire sous l'effet de substances chimiques telles les gibbérellines.  
Il faut cependant noter que la levée de dormance n'est pas obligatoire, il m'est déjà arrivé de faire germer directement, et sans le moindre problème, des graines issues de cross persos.  
Il semblerait en fait que la levée de dormance ne soit pas nécessaire si les graines sont bien parvenues à maturité, en revanche cela peut-être utile dans le cas de vieilles graines.  
Ainsi, si vous ne parvenez pas à faire germer vos graines, pensez à lever la dormance.  
 
3. Les étapes de la germination
 
La graine de cannabis germe selon un processus composé de différents stades clairement déterminés :
 
3.1. La réhydratation
/!\Cette méthode est déconseillée par beaucoup de breeder/!\
La première phase de la germination est la réhydratation ; placez les graines dans un verre d'eau tiède, à température ambiante, durant 12 heures.
 
Dans un premier temps les graines vont flotter, attention cela ne signifie en aucun cas qu'elles ne sont pas valables. Une graine coule tout simplement lorsqu'elle est réhydratée ; si les graines ont été bien conservées (au sec) elles flotteront auparavant, une fois réhydratées, donc plus lourdes, elles couleront.
 
Parfois au terme de ces 12 heures certaines graines se sont déjà ouvertes.
/!\Cette méthode est déconseillée par beaucoup de breeder/!\
 
3.2. Apparition du germe
Placer les graines entre deux bouts de "sopalin" humides mais pas détrempés ! Placez le tout entre deux assiettes, à température ambiante, environ 22-23°C. 12 à 48h plus tard, les graines sont bien ouvertes, avec un germe de quelques millimètres à 1 ou 2 cm.  
A noter : Certaines graines peuvent mettre plus longtemps à germer, mais cela peut alors traduire un potentiel génétique faible.
 
3.3. Mise en terre
Le germe est naturellement programmé pour effectuer un demi-tour ; ainsi si le germe ne dépasse qu'à peine mettez-le vers le haut, si au contraire il mesure déjà 2 cm ou plus mettez-le vers le bas.
 
Puis, recouvrez de terreau sur quelques millimètres.
 
A présent, veillez à arroser régulièrement avec de très petites quantités d'eau afin que la terre soit légèrement humide mais pas détrempée.
 
Par ailleurs, il est également possible de mettre la graine directement en terre, toutefois cela risque d'être un peu plus long.
 
Dés que les cotylédons sont sortis IL FAUDRA DE LA LUMIERE!
 
4. Illustration
 

 
 
 
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
Le beurre de Marrackech
By mrpolo,
Le THC a pour habitude, dès que la température dépasse 60°c, de se réfugier dans les matières grasses !
Aussi est-il simple, pour le bonheur des cannabivores, de l'extraire d'une herbe ou d'un haschich.
z
z
Comment s'y prendre?
 
 
En plongeant cannabis et beurre dans de l'eau que l'on porte a ébullition car le THC ne s'évapore pas à moins de 180 °c il se dilue dans les corps gras et pas dans l'eau.
 
Traditionnellement sont utilisées les feuilles de manucure
 
On compte généralement :
1 gramme de petites feuilles sèches pour 1 gramme de beurre.
1 gramme de tètes sèches ou de haschich(de bonne qualité) pour 5 grammes de beurre.
 
 
Soit vous misez sur la quantité de beurre,
soit vous optez pour la puissance en THC de votre beurre,
Soit vous choisissez de concentrer de grosses quantités de thc dans de petites quantités de beurre.
 
Tout en sachant que moins vous utiliserez de beurre, plus la couche solide qui se formera a la surface de l'eau sera fine et difficile a récupérer !
 
Prenez 100 grammes de feuilles de cannabis (petites et moyennes) et 200 grammes de beurre...
Si vous optez pour des têtes veillez à bien les grinder!
Il faut compter 15% de beurre perdu lors de l'opération.
Débarrassez l'herbe des grosses tiges, des graines et feuilles malades.
 
Décarboxyler en douceur
 
Afin d'éliminer les colorants et les agents de saveur fort désagréables, sans pour autant altérer le THC, , jetez l'herbe l'eau bouillante et remuez pendant dix minutes.
Égouttez-la, sans la presser.
Puis faites a nouveau bouillir de l'eau, en y ajoutant, cette fois-ci, le beurre et l'herbe "rincée", et portez à ébullition puis laissez mijoter sur tout petit feu 5h, en remuant de temps à autre pour aider à la dilution du THC.
 
Munissez-vous ensuite d'un linge propre et solide, que vous posez sur une passoire. Filtrez le liquide et pressez l'herbe, afin de recueillir tout le jus.
Il faut presser tant que la décoction est encore chaude, au risque de vous bruler les mains,(attention quand même) Utilisez éventuellement des gants plastiques (mappa)
mais c'est le prix a payer pour récolter le précieux THC réfugié au cœur de la masse végétale !
une technique efficace est de récupérer parties par parties la weed en petites boules à presser dans un linge propre
 
Enfin, versez le bouillon dans un récipient que vous laisserez refroidir pour que cela décante, le gras va remonter et surnager puis vous mettrez le bol au réfrigérateur.
Quelques heures plus tard, une pellicule solide de beurre se sera formée à la surface du bouillon,
cette couche de matière grasse que vous récupèrerez a l'aide d'un couteau et d'une écumoire s'appelle désormais:Beurre de Marrackech ....!!
 
Si vous disposez d'une bonne quantité de matière première, profitez en pour confectionner une grosse motte de beurre, que vous pourrez stocker dans votre congélateur. pour plus de 6 mois!!
Ce qui vous évitera de transformer votre cuisine en champ de bataille trop souvent !
 
Avec la même méthode, il est possible d'obtenir de l'huile alimentaire
voire du saindoux psychoactif. Le plus difficile étant de récupérer la croute qui se forme au-dessus du bouillon.
 
huile d'olive par exemple, et faire du pilipili pour la pizza etc..., là il n'est pas nécessaire de mettre de l'eau car l'huile est assez fluide mais il faut veiller à ne pas trop chauffer pour ne pas vaporiser le thc... 80/100°c suffisent il suffit de travailler avec un four comme Bob le chef à Montréal...
 
Source: Topic Unique
0 comments Read more... ›
[Tuto] Réflecteur ventilé / Cooltube: généralités/choix/branchement/montage
By Stupéfix,
pg1 : avant propos
pg2 : généralité sur les réflecteurs fermés et ventilés (RFV)
pg3 : quel RFV choisir?
pg4 : premier pas
pg5 : sens du ciccuit
pg6 : montage
pg7 : préparation du RFV
pg8 : préparation de la gaine
pg9 : mise en place de la gaine
pg10 : étape finale
pg11 : utilisation
pg12 : entretien
pg13 : le "futur"
pg14 : abréviations
pg15 : remerciements
pg16 : sources
 
 
Salut !

Voici un petit tuto pour le choix, le branchement, le montage et la mise en place d'un réflecteur fermé et ventilé.
Je me suis appuyé sur des tutos pré-existant que je citerais bien entendu, que j'ai compilé en ajoutant un apport de sources diverses et personnel.

Bonne lecture !

1. Avant-propos

Le projet :
Nous parlerons ici d'un montage basé sur un réflecteur fermé et ventilé, gainé en gaine sono, monté pour la floraison (avec fac) et avec ballast type Lumatek. Nous parlerons d’un montage « classique », le plus couramment utilisé : montage d’une ligne d’extraction complète et entièrement dans la box. Pour un mode de culture classique.  
Ce que l'on veut obtenir :
 

Crédit: SoEasy [1]
 
Pourquoi un réflecteur fermé et ventilé ? :

Pourquoi choisir de mettre en place ce type de matériel ?
Pour trois raisons principales:
Lutter contre les températures excessives dans la box (voir chapitre 10.) Palier a un manque de hauteur disponible (voir chapitre 10.) Augmenter le rendement de votre lampe en la rapprochant au maximum : Selon la loi de la distance photométrique: I = lm ÷ D²
Intensité = lumens / carré de la distance Il s'agit d'une loi en carré inverse : l'intensité est inversement proportionnel a l'éloignement : plus on est loin, moins l'intensité est grande.[12]
Crédit : WikiCannabique [11]
 
Pour simplifier: quant on est deux fois plus loin, l'intensité est quatre fois plus faible.
Crédit : Wikipedia [12]
 
Donc même si les réflecteurs fermés et ventilés enregistre une perte d'intensité à cause, entre autres, du verre (voir chapitre 2. / qualité d'un RFV / type de verre utilisé) de l'ordre de 4 a 10%, cette perte est en théorie largement compensé et dépassé par ce phénomène : en étant deux fois plus près, l'intensité est quatre fois plus élevé. Cependant il faut prendre en compte le fait qu'en étant plus proche, la lampe éclaire une surface moins grande, il faut donc compenser en diffusant plus largement la lumière.
Les effets indésirable sont : augmentation de la disparité du flux : plus intense a proximité de la lampe, et moins en périphérie en fonction de la conception du réflecteur; et également un éclairage plus horizontale. Ces deux phénomènes nuisent à la répartition uniforme de la lumière.
En résumé il faut atteindre un certain équilibre dans ces paramètres pour en maximiser les bénéfices, mais en aucun cas on ne peut obtenir un quadruplement, ou même doublement de la production, la réalité . 
Cette hausse de performance est plus élevé avec des puissances a partir de 400W (voir chapitre 4. / Le matériel) Captain Obvious: Bien entendue pour pouvoir obtenir cette hausse il faut approcher au maximum le réflecteur sans quoi l'effet est inverse, il faut également que le réflecteur soit adapté a la surface a éclairé sans quoi l'effet sera également nul/moindre. Notez bien que le but premier d'un RFV est bien de lutter contre la chaleur excessive, le gain de hauteur est un effet secondaire, quant a la hausse de performance, elle est a nuancé (voir plus haut)  
retour pg1
 
 
 
2. Généralité sur les réflecteurs fermés et ventilés (RFV):

Il en existe deux grandes familles :
Les réflecteurs vitrés ventilés (VV) : Généralement assez large et/ou volumineux, on les réservera à des espaces de cultures relativement grand, à partir de ± 1,2m de côté et de préférence assez haut ± 2m.
Les réflecteurs Cool Tube (CT) : Existes-en plusieurs tailles, de 400mm a 1600mm ! Une ou deux lampe, pour 120 a 150mm de diamètre. Plus adapté pour les espace inférieur a ± 1,20m de coté et aux espaces disposant de peu de hauteur.

On en distingue trois sous familles :
Les réflecteurs qui diffusent le flux lumineux. ( D ) Exemple: Hetzer 150mm

Les réflecteurs qui concentrent le flux lumineux. ( C ) Exemple: Storm PAnzer 200mm

Les réflecteurs réglables qui peuvent donc faire les deux. ( R ) Très peux de modèle de RFV disponible dans cette gamme: vous n'y trouverez que des CT "a ailette" ou "bat" ou "addwings" et enfin les CT avec réflecteur type "Adjust A Wing" (disponible neuf pré-monté chez certains GS en ligne ou en DIY  Exemple: Addwings/Bat/Ailette

CT + Adjust a Wing


Les empruntes lumineuses
La très grande majorité des RFV sont conçue pour des éclairer des surfaces rectangulaire: il y a plus de couverture lumineuse sur le côté des lampes que dans leurs longueurs. Certains RFV-VV sont spécialement prévue pour des surfaces carrés. Les RSV-R peuvent donc s'adapter dans une certaine mesure a la forme de votre surface de culture. Si vous lisez ceci avant l'achat d'un système complet, prenez cet élément en compte et adaptez le type de box au type de réflecteur souhaité (ou inversement)  
La qualité d'un RFV provient de plusieurs facteurs :
 
Le type de verre utilisé : [trouver source fiable] Le Borosilicate est ce qui se fait de mieux, 3 à 4% de perte du flux lumineux contre 7 à 10% pour les autres types. Le Pyrex vient en seconde position, c’est une variante du borosilicate. 4 à 7% de perte. Les autres types de verre : de 7 a plus de 10% de perte. La qualité du matériau réfléchissant : Le maximum sur le marché étant de 98% annoncé. Voici la liste des matériaux et leur réflectivité associé les plus couramment utilisé:  

Source: Version retravaillé du catalogue Prima Klima [14]
 
Vous pouvez également voir sur certain modèle un matériaux réfléchissant présentant une surface lisse qu'on appellera "miroirs", utilisé seul ou en association avec un matériaux "martelé" Le type "miroirs" permet une diffusion dite spéculaire. Le type martelé permet une diffusion dite diffuse
Crédit: epicgardening.com / Université de Waikato [18]
 
 
Forme et épaisseur de la surface vitrée : Les vitres planes offrent moins de perte qu'en tubulaire : le rayon lumineux ne traverse qu'une fois le verre. Captain Obvious : Plus le verre est épais moins il est performant, et plus il est mince plus il est fragile. Les matériaux et la qualité générale de l'engin : Finition / solidité Types de fixation / facilité d’entretiens Poids… Le prix ! Nous allons y revenir plus tard…  
retour pg1
 
retour pg1
 
 
3. Quels RFV choisir ?

Quel type de verre :
 
Prenez du borosilicate sans aucune hésitation ! Vous payez l’électricité alors autant ne pas nourrir le verre avec le flux lumineux ^^ CT ou VV ?
Cela dépend de votre installation !
Petit espace inférieur à 90cm / 1m : Sans hésité un CT sous la barre des 90cm ! Pensez qu’en culture classique dans un espace avec une hauteur classique il vous faudra à la fin de culture remonter votre réflecteur au plus haut, il devra donc partager l’espace au plafond avec les gaines, le FAC, l’extracteur, éventuellement avec un ou plusieurs ventilateurs etc… Un VV est possible si il vous laisse de quoi faire passer les gaines et si la hauteur disponible est suffisante: le bon sens est de mise. Grand espace avec toute la place que je veux en hauteur : Captain Obvious : Installez ce que vous voulez.  
Diffusion, Concentration ou réglable ?
Cela dépend de votre installation !
 
RFV-C : A ne choisir que si la superficie à illuminer est inférieure ou égale à l’emprunte lumineuse de votre lampe associée au RFV placé au plus près de la canopée. RFV-D : Veillez à ce que son emprunte lumineuse corresponde à la forme et la taille de votre superficie a illuminer. Diffuser trop large reviens a éclairer les parois : énergie perdue. RFV-R : Diffusent ou concentrent en fonction du réglage, à choisir pour plus de souplesse d’utilisation.  
 
Quelques pistes :
 
 
Étonnamment les RFV les plus chères ne sont pas forcément les meilleurs et inversement. Les RFV du bas du tableau des prix sont parfois très bien classé : exemple du Prima Klima Original Cool-tube V4 - Verre borosilicate - Réflecteur interne en "V" - Réflecteur externe en ailette (réglable par torsion) - Miro9 97% de réflexion - Prix de 40 a 70€ en fonction de la taille/diamètre. Un des meilleurs rapport qualité/prix du marché ! Ne vous y trompez pas, un RFV équipé d'une vitre Borosilicate sera FORCEMENT mis en avant dans l'argumentaire de vente, de même que son taux de réflectivité.  
Les CT : Préférez un modèle équipé d'un "Ajust a Wing" ou d'un réflecteurs internes en V + réflecteur externe en aile le plus large possible, les réflecteur en U interne ont le gros défaut de très mal répartir la lumière puisque de par sa forme une grande quantité de la lumière vient "taper" la lampe directement. Avantage: Convient pour les petits espaces et/ou faibles hauteurs Les plus efficaces pour réduire la chaleur Peu chère Possibilité d'y adapter un Adjust A Wing et donc de passer uniquement en AAW pour la saison froide si vous n'avez pas de problème de hauteur. Inconvénient: la vitre n'étant pas amovible il faut démonter les gaines pour pouvoir nettoyer l'intérieur du tube ou changer l'ampoule. Le CT seul ne permet pas de passer en mode ventilé non vitré Les VV : En fonction de votre puissance d'ampoule et de la surface a illuminer, choisissez un modèle diffusant ou concentrant Avantage: vitre amovible pour accès simplifié a l'intérieur Si il est correctement conçue la vitre se retire pour passer en mode ventilé non vitré Inconvénient: Cout plus élevé a l'achat A de rare exception près il ne conviennent pas aux espaces réduit de par leurs dimensions. Attention à la taille du réflecteur ! Vérifiez bien les dimensions pour savoir si une fois les gaines branché dessus il rentre dans votre espace... et ne gêne pas trop la circulation de l'air. Captain Obvious : N'allez pas prendre un VV de 60*60 dans un espace de 80*80… Préférez un réflecteur adapté à votre surface, qui ne prend pas trop de hauteur le cas échéant, prévoyez qu'il y aura également un FAC / extracteur / ect... a mettre dans le haut de l'espace de culture...  
Conclusion :
 
Choisissez un RFV adapté à VOTRE espace de culture. Intéressez-vous aux RFV en BOROSILICATE, haute réflectivité 97/98% et avec réflecteur REGLABLE si possible / besoin. Ne vous laissez pas influencer par le discours marketing, ne faites confiance qu’aux caractéristiques technique du produit. Un prix élevé ne correspond pas forcément a un produit de meilleur qualité ! Faites le rapport entre vos besoins et votre budget.
Ici un PrimaKlima Original CoolTube 150mm V4 580mm -Borosilicate - 97% réflexion - ailette réglable par torsion=> 67€ (125mm v4 490mm a 36€)


Ici un Bazooka 900*680*230mm - Borosilicate - 98% réflexion - non réglable => 190€
 
retour pg1
 
retour pg1
 
4. Premier pas :

Précautions préalables
Travailler hors tension (la base), matériel "froid" Ne touchez pas la lampe ou la vitre avec les doigts, utilisez des gants latex, sans quoi vous devrez les nettoyer après coup. Attendre 15mn entre une extinction et un rallumage de lampe, ne surtout pas faire de on/off rapide : préserve votre lampe.  
Le matériel [10]
 
Lors de votre achat veuillez respecter ces recommandations : [2] Puissance minimum / Æ section >> Puissance / Æ CT

225m³/h / 125mm >> 250w / 125mm
385m³/h / 125mm >> 400w / 125mm
425m³/h / 160mm >> 600w / 160mm
680m³/h / 160mm >> 1000w / 160mm
Dimensionnez tout votre circuit sur le même diamètre ! A l’exception de votre gaine de sortie qui peut être plus large (prévoir adaptateur pour la sortie de l'extracteur) pour réduire le bruit d'extraction.
Un extracteur adapté. [2] Ne vous contentez pas de lire le tableau ci-dessus, il s’agit du débit d’air qui doit sortir de votre gaine d’extraction ! Vous devez prendre en compte la PERTE DE CHARGE qu’impose le FAC, la gaine ect….
Image et tableau modifié sur la base d'un article du magazine "Hydromag" [13]
 
Perte de charge: définition / explication
 
Prenez également en compte la taille de votre espace de culture, son emplacement : cave/salon plein sud etc… Captain Obvious: cultiver en cave donne accès a des températures moins élevé que dans un grenier non isolé en plein été, cela nécessite donc moins de ventilation et inversement Pour avoir de la marge comptez 1,25m3 par watt Dans la mesure du possible achetez un extracteur disposant d'une sonde déportée, d'un thermostat et d'un variateur.Il est moins couteux d'acheter un extracteur disposant de cette technologie intégré que d'acheter après coup le matériel permettant de le faire. (Maj du 20/05/19) MAIS ce n'est pas la meilleur solution : Il est préférable de passer par une régulation via un auto-transformateur, que ce soit via un système commerciale ou via un arduino ou apparenté.. La solution est plus chère qu'un système de ventilation avec système de régulation intégré mais il permet surtout beaucoup plus de discrétion en supprimant les bourdonnements que produit l'extracteur. En optant pour la solution de l'arduino ou apparenté,  cette solution permet également de gérer l'ensemble de son climat ( extraction, chauffage, humi/désumidification etc... )  Pour plus de précision, je vous renvois a la lecture de ces deux Topics :  Régulation vitesse moteur asynchrone  de @arnaud1764 ainsi que  régulateur-de-vitesse-universel-pour-moteur-synchrone asynchrone de @Gen  que l'on ne présente plus sur le forum pour ses contribution ( Liste projets GEN  ) .  
Un FAC adapté a votre extracteur : m³/h FAC supérieur à m³/h extracteur Un CT ou VV: De la gaine sono (ou gaine alu simple, évitez les gaines plastiques) Collier de serrage ou manchette de raccordement Autant qu'il y a de raccord a faire.
De l'adhésif résistant a la chaleur pour l'étanchéité gaine/réflecteur: adhésif alu
Pour les autres raccordements (fac/gaine, gaine/extra et extra/gaine) un adhésif plastique puissant type bricolage fera l'affaire

Câble 3 pôles IEC mâle pour raccorder le ballast a la lampe sans a avoir a couper le câble de votre Lumatek et donc de perdre la garantie. [3] (ou câble électrique 3 brin dans le cas d'un ballast fero-magnétique)
Outillage: tournevis plat et cruciforme / mètre / ciseaux / pince coupante / Cuter ou pince a dénuder / gants latex / nettoyant type nettoyant lunette de préférence (genre lingette a lunette) ou lave vitre  
retour pg1
 
retour pg1
 
5. Sens du circuit:
Le sens conventionnel en gaine souple est : [4] FAC => (culot)COOLTUBE(lampe) => Extra => sortie
Crédit: WikiCannabique [5]
L'avantage de ce montage est de protégé l'ampoule et l'intérieur du réflecteur contre la poussière grâce au fac. On présente le culot de l'ampoule en premier pour protégé au maximum l'ampoule. D'autres type de montage sont possible mais il s'agit du montage le plus couramment utilisé.  
retour pg1
 
6. Montage:
Calculer les longueurs de gaines nécessaire + 10% pour avoir de la marge. Si vous utilisez une table pour surélever vos pots lors des premiers stades de la vie de la plante, remplacez H.box par la hauteur table=>plafond. Si vous faites "trop court" il faudra surélevé les plantes ou accrocher prudemment votre fac et votre extra en position basse pour compenser la hauteur manquante.
H = hauteur ; D = distance
Fac=>/RFV = (H.box - (H.minimum des pots + H.minimum d'éclairage)) + (D.box/fac + D.box/RFV) RFV=>extra = (H.box - (H.minimum des pots + H.minimum d'éclairage)) + (D.box/RFV + D.box/extra) Ce calcul simple ne donne pas la longueur de gaine qui sera utilisé mais la longueur maximum qui sera nécessaire. A vous d'adapter en fonction du réflecteur, de la taille de la box etc... Il vous faut également une longueur de gaine pour la sortie de l'extracteur: a votre discrétion MAIS veillez a avoir une longueur suffisante pour pouvoir faire si nécessaire: une chicane ou deux avec un angle faible ou placer la sotie dans un endroit sombre, afin d'éviter la pollution lumineuse ! L'extracteur devrait faire barrage a la lumière mais par sécurité prévoyez de la marge. Faites un test a la fin de la mise en place finale: Placez une lampe juste devant la sortie de la gaine, placez vous dans le noir total dans votre espace de culture et vérifiez que vous ne percevez pas de lumière arrivant dans le RFV.  
retour pg1
 
7. Préparation du RFV
Captain Obvious : vérifier que le RFV est en parfait état. Manipulez le avec précaution, faites votre montage au sol sur une couverture, en cas de chute vous aurez beaucoup moins de risque de casse. Portez de préférence des gants latex, ça évitera de laisser des traces de doigts sur la vitre/lampe qu'il faudra nettoyer ensuite ... Passez doucement un coup de chiffon propre dessus et dedans pour enlever d'éventuel petit morceau de plastique/poussière/copeaux métallique. Si nécessaire, enlevez au cuter ou avec une petite pince coupante tout petit morceau de plastique de moulage ou copeau métallique qui risquerait de ce détacher avec le temps Enlevez le plastique bleu de protection sur le/les réflecteurs Suivez le tuto correspondant a votre type de ballast: Suivre ce tuto pour brancher le Câble 3 pôles IEC mâle si vous possédez un ballast Lumatek ou autre ballast équipé d'une prise lampe type 3 pôles IEC femelle: Câble 3 pôles IEC femelle du ballalst type Lumatek


Câble 3 pôles IEC mâle côté réflecteur

https://www.cannawee...e-cooltube-hps/ [3] Si vous utilisez un ballast ferro-magnétique ou autre type de ballast a trois brin, voici comment câbler coté ballast: https://www.cannaweed.com/topic/51307-branchements-%C3%A9lectriques-ballast-calibrage-des-testeurs-et-autres-calculs/ [6] Je vous invite également a lire le wiki sur les installations électriques : http://wiki.cannaweed.com/index.php/Installation_%C3%A9lectrique_du_placard N'installez pas les ailettes externes tout de suite dans le cas d'un CT, gardez ça pour juste avant le montage finale. Maintenant qu'il est câblé et prêt a être branché :
Nettoyez l'intérieur du RFV si vous y avez laissé des traces de doigts puis vissez l'ampoule propre dedans. Dans le cas d'un CT : Évitez de mettre l'ampoule sur le culot puis de rentrer le tout dans le CT, si vous lâchez l'ensemble dedans vous risquez de casser l'ampoule. Branchez le ballast et faites un test de bon fonctionnement de l'ensemble Attention, a ne pas mettre vos doigts sur la connectique a ce moment ou vous risquez de prendre une bourre !  
retour pg1
 
8. Préparation de la gaine:
Commencez par dérouler entièrement une longueur de gaine en prenant soin de tirer les deux gaines et l'isolant en même temps pour éviter que la gaine interne ou l'isolant ne suive pas le mouvement. Après mesure avec marge, coupez la gaine au ciseau. Les spirales métallique ce coupent a la pince coupante ! sinon c'est merdique un coup sur 2. Maintenant préparez un coté de la gaine pour qu'elle ressemble a ça:
Préparez trois languettes de scotch alu que vous placez sur la gaine interne et que vous laissez dépasser de 1 a 2 cm. Veillez a ce qu'une des languettes soit placé au niveau de la coupure de la spirale métallique. (voir schéma ci-dessous) Pour plus de facilité pour la prochaine étape, placez une bouteille de 2L vide et fermé dans le début de la gaine ou tout autre objet qui approche le diamètre de la gaine interne, genre journaux/magazine roulé sur eux même et maintenue avec du scotch de bureau, tube PVC etc... ce sera bien plus simple pour appuyer fermement le scotch sans écraser la gaine. Maintenant venez scotché bien fermement comme sur le schéma (*) Répétez l'opération pour l'autre extrémité et ainsi de suite pour les autres gaines  

 

retour pg1
 
9. Mise en place de la gaine:
 
Mettre en place la gaine sur les flanges des différents éléments. C'est la que les languettes vont ce révéler utile pour la mise en place. Rappel: culot de l'ampoule coté fac, la tête de l'ampoule coté extra. (Capitain Obvious, attention de mettre l'extra dans le bon sens ^^) Passez la gaine dans les collier de serrage avant de venir les raccorder aux éléments, sinon vous serez obligé d'enlever et de remettre la gaine ou de venir ouvrir entièrement les colliers. Remettre un coup d'adhésif bien serré a cheval entre la flange et la gaine, puis serrez le collier fermement ( inutile de serrer comme une brute).  
 
retour pg1
 
10. Étape finale:
 
 
 
Il ne vous reste plus qu'a fixer les ailettes externes si votre réflecteur en possède. Commencez par approcher le FAC, le RFV (posez le sur un tissus ou autre pour éviter les rayures ou autre accident bête) et l'extra devant votre espace de culture préalablement vidé ou a minima dégagé de tout obstacle. Suspendre votre réflecteur en 1er: une fois en place le risque de casse est au minimum. Accrochez le FAC puis l'extracteur en engagent la gaine de sortie dans la manchette d'extraction en 1er. Veillez a ne faire qu'un minimum de chicane avec votre gaine, a défaut faites des angles les plus doux possible. Évidemment veillez a ce qu'une fois le réflecteur dans la position la plus haute possible, ni le FAC ni l'extracteur ne le gène. Passez le câble électrique de la lampe par une manchette d'extraction ou un passe câble dédié en veillant a ce que vous ayez assez de longueur pour monter/descendre la lampe. Pour sécurisé la sortie, vous pouvez mettre un tour d'adhésif a cheval entre la manchette et la gaine. Ne laissez pas votre câble électrique pendre au niveau de votre culture ou venir touche le réflecteur ! Soit vous reprenez la longueur depuis l’extérieur soit vous venez le suspendre avec une petite ficelle/élastique... a une gaine ou au plafond !!! Si vos gaines pendent lorsque votre réflecteur au plus haut: Suspendez les en plusieurs points sois avec de la ficelle pas trop fine sois encore mieux avec des EasyRoller.  
11. Utilisation:
Maintenant que tout est en place, voici les domaines d'utilisations d'un RFV: [7] Trop près, le réflecteur perdra en efficacité (surface d'éclairage réduite). Trop loin, la lumière devra parcourir une distance plus longue ce qui va réduire la puissance lumineuse. La distance lampe/apex ne doit pas dépasser: 18cm avec une 250w, 25/30cm préconisés sans dispositif
25cm avec une 400w, 40cm préconisés sans dispositif
30cm avec une 600w, 60cm préconisés sans dispositif
Cette opération améliore grandement la pénétration lumineuse mais peut limiter la surface éclairée en fonction du réflecteur utilisé
Si vous souhaitez installer un RFV c'est très certainement a cause de la chaleur ! donc : Dans le cadre de la lutte contre la chaleur, un réflecteur ventilé permet de perdre entre 3 et 6° grand maximum en fonction de la puissance de la lampe utilisé, du type de réflecteur etc... Si il fait 35° a l'ombre chez vous, c'est plutôt un climatiseur qu'il vous faut ^^ Prenez vous la température au bon endroit et de la bonne façon ? C'est au niveau de la canopée, sous la lampe et a l'ombre ! [8] Bricolage sonde adapté: https://www.cannaweed.com/topic/66929-la-sonde-de-temperature/#entry2152558'] [9] Votre température est encore trop élevé ? Pour faire descendre la température avec un cool-tube, il est nécessaire d'avoir une extraction suffisamment dimensionné, si cela n'est pas suffisant, reculer la lampe en respectant les distances "sans dispositif" [cf ci-dessus], si ce n'est toujours pas assez, dimmer votre ballast si vous avez l'option et adapter la distance d'éclairage . Vous pouvez encore gagner un ou deux degré au centre de l'espace de culture en supprimant le "point chaud" sous la lampe et cela en sacrifiant un peu d'intensité lumineuse en installant un Super-Spreader (Heat Shield). A utiliser en dernier recours !
 
 
 
retour pg1

12. Entretien
Nettoyez régulièrement la partie vitrée externe du cool-tube ( a froid ! ) avec de préférence un tissu propre microfibre - les porteurs de lunettes savent de quoi je parle ^^ - si nécessaire avec un produit a lunette ( moins agressif que le lave vitre) Dépoussiérez/nettoyez l’intérieur des gaines autant que possible, voir changez les si elles sont trop encrassé pour être nettoyé, ainsi que l'extracteur entre deux session. Nettoyez l’intérieur du réflecteur ainsi que la lampe une fois par mois si possible (bien plus facile avec une vitre amovible) sinon entre les deux session minimum. Changez les surfaces réfléchissantes tout les 3 ans environ ( perte de réflectivité avec le temps/oxydation etc...)  
 
retour pg1
 
13. Le "Futur"
 
Ces dernières années nous avons vue arriver sur le marché quelques innovations technologique dans le domaine de la culture; pratiquement aucune ne concerne le domaine des réflecteurs, ou alors il s'agit "d'évolution" de matériel pré-existant sans véritable révolution. Parmi les évolutions nous avons vus prendre son envol la technologie LED, qui n'a pas encore atteint son pleins potentiel ni une standardisation massive, quant au coût il est encore et encore en baisse ce qui nous promet donc encore de belle surprise dans le futur ! Concernant les HPS, la technologie DE 400v a fait son apparition "récemment" également, sans être révolutionnaire elle a permis d'améliorer a la foi le rendement de la lampe mais aussi sa durée de vie; les fabricants de réflecteur ont donc mis sur le marché des versions modifié de leurs produit sans apporter de réel avancé. Et donc que nous réserve le futur ? Voici quelques pistes : On m'a rapporté l’existence [19] d'un matériaux novateur qui pourrait peut être faire un jour notre bonheur concernant le verre utilisé dans nos réflecteurs, il s'agit du Graphène :  200 fois plus résistant que l'acier, 30% plus léger que le verre, laisse passer 97% de la lumière, flexible, extrêmement résistant a la chaleur, et de par sa résistance incroyable, la ou il nous faut des verres de 3 / 4mm aujourd'hui, une épaisseur de bien moins d' 1mm nous suffirait. MAIS  il est aussi un excellent conducteur thermique : jusqu'à 5 300 W·m-1·K-1 , a titre de comparaison le verre a une conductivité thermique de 1,5 a 0,8 W·m-1·K-1  [ point a étudier] Je ne sais pas encore si cela est une bonne chose ou non pour nous, dans le sens ou d'un coté il va transférer la chaleur de la lampe sans difficulté et de l'autre il l'évacue tout aussi rapidement en étant ventilé.... Gardons espoir !!!  Autre point intéressant, ses propriété de conducteur électrique supérieur a température ambiante: environ deux fois supérieur au cuivre ! La encore gardons l'espoir que ce matériaux pourra améliorer encore l'électronique de nos système d’éclairage et pourquoi pas les lampes/LED !
Graphène, crédit: dailygeekshow.com [19]
 
 
 
Merci pour votre lecture, si vous souhaitez ajouter des choses n'hésitez pas !



[*] Manchette:



 
retour pg1

Abréviations :
VV = Réflecteur vitré et ventilé
CT = Réflecteur Cool Tube
RFV = Réflecteur fermé et ventilé = CT et VV
FAC = Filtre a charbon
retour pg1
 
Remerciement:
-@Piloow pour qui j'ai réalisé ce tuto en version simplifié en premier lieu
-@G2loQ
-@GreenBrainer
-@Bountyche
-@boogerman
-@arnaud1764
- @Gen
-@dawi
-@Evergreen
-@animalxxx
 
-@Manukatche
 
-Captain Obvious:

Et tous ceux qui ont participé aux différents topics cité ci-dessous
Hésitez pas a me faire remonter les personnes injustement pas cité ici
 
retour pg1
 


Sources:
[1]https://www.cannaweed.com/topic/60234-jdchydroa%C3%A9ro-600w-cinnamon-r%C3%A9colt%C3%A9-fin/
[2] https://www.cannaweed.com/topic/79397-quel-extracteur-choisir-rvk-ou-extracteur-de-gaine-question-da%C3%A9raulique/
[3]https://www.cannaweed.com/topic/130874-tutoriel-avec-photos-branchement-electrique-douille-ceramique-cooltube-hps/
[4]https://www.cannaweed.com/topic/193668-extracteur-avant-ou-apres-le-cooltube/
[5]https://wiki.cannaweed.com/index.php/Choisir_l%27intraction_et_l%27extraction
[6]https://www.cannaweed.com/topic/51307-branchements-%C3%A9lectriques-ballast-calibrage-des-testeurs-et-autres-calculs/
[7]https://wiki.cannaweed.com/index.php/Les_r%C3%A9flecteurs
[8]https://www.cannaweed.com/guides/_/culture-avanc-e/temperature-humidite/la-temp%C3%A9rature-valeurs-conseill%C3%A9es-effets-et-gestion-r112
[9]https://www.cannaweed.com/topic/66929-la-sonde-de-temperature/?do=findComment&comment=2152558%27%5D
[10]http://www.cannaweed.com/topic/196952-topic-unique-liste-des-constructeurs-et-lien-internet/
[11]https://wiki.cannaweed.com/index.php/Lumen,_Kelvin,_Par
[12]https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_en_carr%C3%A9_inverse
[13]HYDROMAG 009, Mai_Juin 2014, article "Fan Comparison" p21 ; disponible içi: https://issuu.com/hydromagazine
[14] Catalogue Prima Klima, p21 http://www.primaklima.biz/index.html
[15]http://www.mecaflux.com/definition%20pertes%20charge.htm
[16]http://www.wattohm.fr/Perte-de-charge_a69.html
[17]http://www.guidebatimentdurable.brussels/fr/pertes-de-charges.html?IDC=7647
[18] http://www.epicgardening.com/grow-light-reflectors-and-hoods/
[19]http://dailygeekshow.com/graphene-metal-super-resisitant/
0 comments Read more... ›
Plus de guides sur le cannabis ›

Topics

Sujets des derniers forums

Plus de discussions sur le cannabis ›

Images

Dernières images ajoutées