Bienvenue sur Cannaweed

Bienvenue sur Cannaweed

La communauté francophone des cultivateurs en herbe !

Mise en garde
CannaWeed est un site d'information sur le cannabis (son histoire, ses applications thérapeutiques ou industrielles, ses produits dérivés, etc.), et sa culture pour un usage strictement privé. De plus, CannaWeed est un site Hollandais, sponsorisé par Sensi Seeds, destiné à un public averti et majeur, CannaWeed ne tient pas à faire de propagande ni de prosélytisme.

Avertissement légal
La possession, la consommation et la culture de cannabis sont réglementées dans de nombreux pays. L'administration du site ne pourra être tenu pour responsable de l'utilisation que vous ferez de la documentation disponible. Ainsi, renseignez-vous auprès des autorités légales pour vous assurer que vous respectez les lois en vigueur, nous ne souhaitons pas inciter des personnes qui seraient alors en délit.

Pré-requis
Être majeur : CannaWeed est exclusivement réservé à un public majeur. L'autoproduction : CannaWeed est un site d'aide à la culture du cannabis pour un usage personnel.

Aucune discussion concernant le marché noir, ni requête de cannabis (graines et boutures y compris), n'est tolérée.

}

Visitez le forum

Guides ›

Apprenez comment faire avec notre section de guides du cannabis

By Guest,
Technique Taille et Palissage
Voilà une petite technique qui marche assez bien :
 
Vous palissez votre plante (de 2-3 semaines) avec un angle de plus ou moins 70° avec le sol :

 
 
Là normalement , il y a des feuilles plus hautes que d'autres (feuilles coté terre / feuilles coté lampe) , vous "tricotez" les feuilles entre elles (la plus basse va au dessus de la plus haute de l’étage suivant) de façon à ce que toutes les feuilles soient de chaque coté du tronc .
 

 
 

Ce tricotage de feuilles permet aussi aux branches secondaires d’être exposées en pleine lumière sans feuille qui les masque et d'avoir toutes les nouvelles pousses alignées. Voila la plante 5 jours plus tard :
 

 
 
Il faut "tricoter" souvent avec les feuilles car elles ont tendance à reprendre leur place d'origine.
 
Au bout d'une semaine max les branches secondaires sont bien sorties et il est temps de tailler l’apex (le sommet). Coupez au dessus du 5eme étage (même si vous avez une plante de 8-10 étages , c'est même mieux)
 

 
 
le palissage peut être maintenant relâché à 90° .
 
7 jours plus tard , miracle ! vous avez une plante avec 6-10 branches secondaires très bien développées et à la même hauteur en un à peu près 1 mois .
 

 
 

 
 
Voilà qui devrait inspirer pas mal de monde .
 
Par Moricio 10-08-2005
 
v.c Dad-

0 comments Read more... ›
By Apo & Boubou,
Introduction
 
La germination est la toute première étape d'une culture à partir de graine, elle ne se produit que si les conditions extérieures (humidité, température, oxygène) sont favorables ; de même que les facteurs internes (maturité, viabilité, dormance).
 
1. Sélection des graines
 
En cas de production «artisanale» sélectionnez les graines les plus fermes et les plus foncées ; il peut ensuite être nécessaire de «lever la dormance» (voir paragraphe suivant).
Les graines provenant du commerce sont elles censées être parfaitement viables, et ne nécessitent pas de levée de dormance.
 
2. La Dormance
 
2.1. Définition La dormance est un mécanisme biologique de protection des végétaux qui, initialement à l'état sauvage, a pour but d'empêcher la graine de germer durant la saison hivernale et par conséquent de mourir du fait des conditions climatiques difficiles en hiver.  
2.2. En pratique Pour «lever la dormance», il est nécessaire de faire subir aux graines des alternances de températures :  
5 jours au sec dans l'obscurité,  
3 jours au frigo  
3 jours au congélateur  
5 jours au sec et dans le noir.  
La «levée» de la dormance peut également se faire sous l'effet de substances chimiques telles les gibbérellines.  
Il faut cependant noter que la levée de dormance n'est pas obligatoire, il m'est déjà arrivé de faire germer directement, et sans le moindre problème, des graines issues de cross persos.  
Il semblerait en fait que la levée de dormance ne soit pas nécessaire si les graines sont bien parvenues à maturité, en revanche cela peut-être utile dans le cas de vieilles graines.  
Ainsi, si vous ne parvenez pas à faire germer vos graines, pensez à lever la dormance.  
 
3. Les étapes de la germination
 
La graine de cannabis germe selon un processus composé de différents stades clairement déterminés :
 
3.1. La réhydratation
/!\Cette méthode est déconseillée par beaucoup de breeder/!\
La première phase de la germination est la réhydratation ; placez les graines dans un verre d'eau tiède, à température ambiante, durant 12 heures.
 
Dans un premier temps les graines vont flotter, attention cela ne signifie en aucun cas qu'elles ne sont pas valables. Une graine coule tout simplement lorsqu'elle est réhydratée ; si les graines ont été bien conservées (au sec) elles flotteront auparavant, une fois réhydratées, donc plus lourdes, elles couleront.
 
Parfois au terme de ces 12 heures certaines graines se sont déjà ouvertes.
/!\Cette méthode est déconseillée par beaucoup de breeder/!\
 
3.2. Apparition du germe
Placer les graines entre deux bouts de "sopalin" humides mais pas détrempés ! Placez le tout entre deux assiettes, à température ambiante, environ 22-23°C. 12 à 48h plus tard, les graines sont bien ouvertes, avec un germe de quelques millimètres à 1 ou 2 cm.  
A noter : Certaines graines peuvent mettre plus longtemps à germer, mais cela peut alors traduire un potentiel génétique faible.
 
3.3. Mise en terre
Le germe est naturellement programmé pour effectuer un demi-tour ; ainsi si le germe ne dépasse qu'à peine mettez-le vers le haut, si au contraire il mesure déjà 2 cm ou plus mettez-le vers le bas.
 
Puis, recouvrez de terreau sur quelques millimètres.
 
A présent, veillez à arroser régulièrement avec de très petites quantités d'eau afin que la terre soit légèrement humide mais pas détrempée.
 
Par ailleurs, il est également possible de mettre la graine directement en terre, toutefois cela risque d'être un peu plus long.
 
Dés que les cotylédons sont sortis IL FAUDRA DE LA LUMIERE!
 
4. Illustration
 

 
 
 
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
Le beurre de Marrackech
By mrpolo,
Le THC a pour habitude, dès que la température dépasse 60°c, de se réfugier dans les matières grasses !
Aussi est-il simple, pour le bonheur des cannabivores, de l'extraire d'une herbe ou d'un haschich.
z
z
Comment s'y prendre?
 
 
En plongeant cannabis et beurre dans de l'eau que l'on porte a ébullition car le THC ne s'évapore pas à moins de 180 °c il se dilue dans les corps gras et pas dans l'eau.
 
Traditionnellement sont utilisées les feuilles de manucure
 
On compte généralement :
1 gramme de petites feuilles sèches pour 1 gramme de beurre.
1 gramme de tètes sèches ou de haschich(de bonne qualité) pour 5 grammes de beurre.
 
 
Soit vous misez sur la quantité de beurre,
soit vous optez pour la puissance en THC de votre beurre,
Soit vous choisissez de concentrer de grosses quantités de thc dans de petites quantités de beurre.
 
Tout en sachant que moins vous utiliserez de beurre, plus la couche solide qui se formera a la surface de l'eau sera fine et difficile a récupérer !
 
Prenez 100 grammes de feuilles de cannabis (petites et moyennes) et 200 grammes de beurre...
Si vous optez pour des têtes veillez à bien les grinder!
Il faut compter 15% de beurre perdu lors de l'opération.
Débarrassez l'herbe des grosses tiges, des graines et feuilles malades.
 
Décarboxyler en douceur
 
Afin d'éliminer les colorants et les agents de saveur fort désagréables, sans pour autant altérer le THC, , jetez l'herbe l'eau bouillante et remuez pendant dix minutes.
Égouttez-la, sans la presser.
Puis faites a nouveau bouillir de l'eau, en y ajoutant, cette fois-ci, le beurre et l'herbe "rincée", et portez à ébullition puis laissez mijoter sur tout petit feu 5h, en remuant de temps à autre pour aider à la dilution du THC.
 
Munissez-vous ensuite d'un linge propre et solide, que vous posez sur une passoire. Filtrez le liquide et pressez l'herbe, afin de recueillir tout le jus.
Il faut presser tant que la décoction est encore chaude, au risque de vous bruler les mains,(attention quand même) Utilisez éventuellement des gants plastiques (mappa)
mais c'est le prix a payer pour récolter le précieux THC réfugié au cœur de la masse végétale !
une technique efficace est de récupérer parties par parties la weed en petites boules à presser dans un linge propre
 
Enfin, versez le bouillon dans un récipient que vous laisserez refroidir pour que cela décante, le gras va remonter et surnager puis vous mettrez le bol au réfrigérateur.
Quelques heures plus tard, une pellicule solide de beurre se sera formée à la surface du bouillon,
cette couche de matière grasse que vous récupèrerez a l'aide d'un couteau et d'une écumoire s'appelle désormais:Beurre de Marrackech ....!!
 
Si vous disposez d'une bonne quantité de matière première, profitez en pour confectionner une grosse motte de beurre, que vous pourrez stocker dans votre congélateur. pour plus de 6 mois!!
Ce qui vous évitera de transformer votre cuisine en champ de bataille trop souvent !
 
Avec la même méthode, il est possible d'obtenir de l'huile alimentaire
voire du saindoux psychoactif. Le plus difficile étant de récupérer la croute qui se forme au-dessus du bouillon.
 
huile d'olive par exemple, et faire du pilipili pour la pizza etc..., là il n'est pas nécessaire de mettre de l'eau car l'huile est assez fluide mais il faut veiller à ne pas trop chauffer pour ne pas vaporiser le thc... 80/100°c suffisent il suffit de travailler avec un four comme Bob le chef à Montréal...
 
Source: Topic Unique
0 comments Read more... ›
Plus de guides sur le cannabis ›

Topics

Sujets des derniers forums

Plus de discussions sur le cannabis ›

Images

Dernières images ajoutées