Cave d'affinage pour le Hash

By Jim ,
Cave d'affinage pour le Hash

Yoooooooooooo Weedeurs et Weedeuses,
 

 

Cela fait maintenant plus d'un an que je me suis mis à la fabrication de Hash avec de la glace carbonique (CarboHash), étant séduis par la relative simplicité du procédé.
Pour ceux qui ne connaissent pas, ou pour rafraichir la mémoire des autres, il s'agit simplement d'une extraction de Hash "à sec", avec tamis, et avec l'avantage de la glace carbonique et de son froid extrème qui facilite le détachement des trichomes.
De nombreuses vidéos sont disponibles sur le net, ...... je vous laisse fouiller.

Ce procédé donne une poudre de trichomes, qui peut être consommée telle quelle, ou après avoir été ré-aglomérée, ou alors, pour les plus patients, après un bon affinage.

C'est à ce moment que le tuto que je vous propose devient utile, la fabrication d'une cave d'affinage pour votre Hash.
Cette cave n'est pas réservée aux seules extractions à la glace carbonique, toutes sortes de Hash pourront y être entreposés.

J'ai longuement cherché sur le net, et je n'ai rien trouvé qui pouvait convenir à mes attentes, soit un tuto tout fait quelque part, soit par la suite, un appareil du commerce qui aurait pu faire l'affaire.
Le but était de trouver un contenant isolé, avec un système de chauffage permettant une régulation constante de la température.

Seuls les incubateurs à reptiles convenaient plus ou moins, ......... mais pour ceux qui me connaissent, le plus ou moins ça ne me va pas, j'aime le nickel ! :roll:

Je me suis donc lancé dans la fabrication, mettant en oeuvre l'adage "on n'est jamais si bien servi que par soi même".

Mais bon, comme je suis d'humeur généreuse, je vous propose de vous offrir le résultat de mes "travaux", comme ça vous pourrez vous aussi vérifier l'adage :

 

"on n'est jamais aussi bien servi que par Psillo" !


Ouai, je sais, c'est mon quart d'heure "j'ai les ch'villes qui enflent, ..... prêtez pas attention ! ). :siff:

Allez, trêves de bla-bla, ....... des résultats.

 

 

 

 

 

------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Fabrication d'une cave d'affinage pour le Hash ....... à la Psillopathe:
 

 


Pour commencer, il me fallait une base, un contenant isolé, ou à isoler.
Ayant besoin de pas mal de place pour mes différents Hash, je suis parti sur du "grand", un meuble de TV/ chaine hi-fi, qui jusque là servait à stocker du bric à brac.

 

 

 


medium.CaveHash1.jpg.0d5ad262669e15031f2

 

 

 


J'ai acheté des plaques de polystyrène de 2cm d'épaisseur, afin d'isoler l'intérieur de mon meuble.
Plus l'isolation sera bonne, et plus il sera facile de garder une température constante dans la cave, tout en limitant l'apport d'énergie nécéssaire pour chauffer.

 

 

 


medium.CaveHash2.jpg.4a1cca4eb48192a2edd

 

 

 


A l'aide de scotch large double face, je prépare les plaques de polystyrène qui isoleront l'intérieur, après les avoir découpées aux bonnes dimensions.

 

 

 


medium.CaveHash3.jpg.43332d2a7f0250fdb7c

 

 

 


Le tout, après installation.
Je n'ai fais que 4 faces, l'avant sera réalisé plus tard, et pour l'arrière, ..... on s'y attèle de suite.

 

 

 


medium.CaveHash4.jpg.9ca2d0a2450c24a6325

 

 

 

J'ai voulu faire en partie avec ce que j'avais de disponible, et pour le système de chauffage j'ai donc cherché un moyen de ré-utiliser mon câble chauffant qui servait il y a de nombreuses années dans ma mini serre de bouturage.
Il fait 25 Watts.

J'ai acheté un peu de grillage, que j'ai découpé pour l'adapter à la face arrière.

 

 

 


medium.CaveHash5.jpg.c696e6f3c1315572fa6

 

 

 


Le principe est simple, je voulais faire serpenter le câble sur la face arrière, un peu comme dans un réfrigérateur.
Je l'ai donc fixé au grillage à l'aide de fil de fer, en tentant de lui donner la forme désirée.

 

 

 


medium.CaveHash6.jpg.09d46d2b2ee396950b3

 

 

 


Ouai, là on est pas mal ! ;)

 

 

 


medium.CaveHash7.jpg.b58b56a3426e41bfd19

 

 

 


Pour la face arrière, et comme mon meuble n'en avait pas à la base, j'ai acheté une plaque de contreplaqué, que j'ai découpé à la taille désirée, et sur laquelle j'ai ensuite fixé mon polystyrène à l'aide, là encore, de scotch double face large.

 

 

 


medium.CaveHash8.jpg.150ee69b96c9c0a01ca

 

 

 

Il faut donc ensuite fixer le grillage avec le câble sur la face arrière.


Pour cela, j'ai utilisé des vis et des oeillets, comme vous pouvez le constater, le but étant que les vis prennent légèrement dans le bois, sans pour autant passer à travers.

 

 

 


medium.CaveHash9.jpg.bea5263b054cda63c74

 

 

 

De plus prêt, ..... j'ai éssayé de faire en sorte que les oeillets "poussent" sur les cables aussi, pas simplement sur la grille, afin de mieux fixer le tout.
Pas question de bourriner pour autant hein, on ne veut pas de la crèpe de cable ! :rolleyes:

 

 

 


medium.CaveHash10.jpg.da605f3351a891ab8a

 

 

 


On met la face arrière de côté, et on s'attaque à la suite.

J'ai sorti la perceuse et une scie cloche pour percer le passage des câbles.
Le câble chauffant doit être relié vers l'extérieur à un thermostat, et le thermostat a un câble de sonde qui doit se trouver à l'intérieur.
Deux câbles à passer par la paroi donc.

 

 

 


medium.CaveHash11.jpg.e55f1cb67997811c38

 

 

 


Je perce donc une ouverture sur l'une des faces latéralles.

Intérieur :

 

 

 


medium.CaveHash12.jpg.376d041a59a79ff8d3

 

 

 


Extérieur :

 

 

 


medium.CaveHash13.jpg.fa9cf045c1120a6b1d

 

 

 


On peut désormais fixer la face arrière.
Pour cela, quelques p'tits clous et un marteau.

Remarquez la marque du marteau, ....... pour du bon travail de Psillopathe, il faut une marque de psychopathe ! :P

 

 

 


medium.CaveHash14.jpg.a76ed724d99fe7ebe3

 

 

 


Quelques coups de marteau plus tard.

 

 

 


medium.CaveHash15.jpg.128d279ba8254d85dc

 

 

 


Voici ce que ça donne de l'intérieur, ....... on passe le câble chauffant par le trou.

 

 

 


medium.CaveHash16.jpg.88315b9db9388d4652

 

 

 


Le câble, côté extérieur.

 

 

 


medium.CaveHash17.jpg.0e0220aef8771a7594

 

 

 


Bon, maintenant je fais passer la sonde du thermostat par le trou, extérieur vers intérieur.
J'utilise ensuite des chutes de polystyrène pour confectionner un "bouchon" qui assurera l'isolation.
J'ai fais le bouchon en double épaisseur, soit 4cm de polystyrène, pour combler le trou sur la partie bois aussi.

 

 

 


medium.CaveHash18.jpg.965b97d57dab90a825

 

 

 

Un p'tit anneau à bois vissé dans le plafond et hop, je fixe la sonde de températures dans la cave, en essayant de la centrer, un poil plus sur l'avant, éloigné du chauffage.

 

 

 

 

 


medium.CaveHash19.jpg.57806d805352d609cf

 

 

 


Voilà, là on est bon pour la partie intérieure.

 

 

 


medium.CaveHash20.jpg.e612c7efc7defcfaa0

 

 

 


Passons à l'extérieur.


Le câble chauffant c'est bien, mais s'il n'est pas relié à un thermostat, il tournera en continu, ....... et ce n'est pas le but du jeu, on veut que ce soit régulé.

J'ai choisi un thermostat de bonne marque, "Habistat", très réputée pour sa fiabilité chez les amateurs de reptiles qui s'en servent pour leurs vivarium.
J'ai opté pour le modèle "High Range", qui permet de travailler sur une plage de températures plus élevée que le modèle basique.
Je le fixe donc sur mon meuble, à la sortie du trou, afin d'y relier le câble chauffant.

 

 

 


medium.CaveHash21.jpg.4e88d2512ebdfc5933

 

 

 


Bon, je vous l'avoue, je n'ai pas été malin lors de la commande du thermostat.
Je l'ai acheté en Angleterre, voulant économiser quelques euros, et j'ai complètement zappé le fait qu'ils n'utilisent pas les mêmes prises que nous.
Bon, j'ai vite réalisé mon erreur, et du coup j'ai commandé des adaptateurs dans la foulée.

Tout ça pour dire qu'il a fallu fixer le tout sur la partie bois, histoire de faire quelque chose de propre.

Et là, toutes ces années de visionnage d'épisodes de Mac Gyver ont enfin payées ! :laugh:

Je me suis servi d'une chute de grillage, que j'ai délicatement plié et découpé afin de créer une sorte de cage.
Pour fixer la cage au bois, j'ai réutilisé les trous et les tétons du meuble d'origine, ........ c'était une partie avec deux p'tites étagères.

" 'Tain, y'a des jours j'me roulerais des pelles tellement j'suis bon ! " :rolleyes::P

 

 

 


medium.CaveHash22.jpg.388f585253e2072eca

 

 

 


J'aurais pu faire une façade amovible en contreplaqué pour cacher cette partie thermostat-fils, mais je n'en ai pas encore eut le courage.

 

 

 


large.CaveHash23.jpg.01222bce9e97640b119

 

 

 

On passe à la face avant, la porte.


Une plaque de contreplaqué sur laquelle je fixe deux poignées récupérées sur un vieux meuble.
J'ai acheté un p'tit thermomètre avec écran et sonde déportée sur le net, un modèle de remplacement pour four, vraiment pas cher.

 

 

 


medium.CaveHash24.jpg.a97825c7fea6087f3d

 

 

 


Je découpe donc la face en bois afin de pouvoir y insérer l'écran.
Allez y par étapes, il vaut mieux couper trop étroit et ajuster en ponçant que de devoir caler l'écran si on coupe directement trop large.

 

 

 


medium.CaveHash25.jpg.19e40dfa3c48147a90

 

 

 


Avec un poil de patience on peut faire un truc pas trop sale, qui tient tout seul.

 

 

 


medium.CaveHash26.jpg.13421724d95a9f5a10

 

 

 


Ensuite, comme pour les autres faces de la cave, j'isole l'intérieur avec une plaque de polystyrène.
Pour la sonde intérieure, je ne me suis pas pris la tête à la placer au centre de la cave, c'est juste pour une indication générale, et je l'ai donc simplement enroulée sur elle même, fixée avec vis et oeillet.

 

 

 


medium.CaveHash27.jpg.8fb0cf4db599c0af1b

 

 

 


Pas besoin de système de fixation pour la porte dans mon cas.
En ponçant légèrement les angles des plaques de polystyrène, j'ai réussi à faire en sorte que la porte tienne juste en emboitant les plaques entre elles.

 

 

 


medium.CaveHash28.jpg.6eaf1ad1f0faf65ca7

 

 

 


Et voilà, le plus gros du travail est fait.

Voici la face avant du meuble :

 

 

 


medium.CaveHash29.jpg.b56d1a3bbb4a5dc2da

 

 

 


Et la face arrière :

 

 

 


medium.CaveHash30.jpg.cba29a20739f8e2c4d

 

 

 


Je branche le thermostat que je règle sur 35°C.

 

 

 


medium.CaveHash31.jpg.d518e9d6e281ac1177

 

 

 


Et voilà, le meuble installé à sa place définitive.

 

 

 


medium.CaveHash32.jpg.b563a69a5fc2b68d4e

 

 

 


Il est maintenant temps de s'occuper de l'aménagement intérieur de la cave d'affinage.
Je veux faire des étages, mais le tout doit rester aéré afin de faciliter l'uniformité de la température dans la cave.

J'ai donc fouillé le net à la recherche de grilles aux dimensions adaptées à mon espace intérieur, et mon choix s'est arrêté sur des grilles à gâteaux qui correspondaient parfaitement.

Pour fixer/ranger ces grilles, j'ai acheté une baguette de bois, que j'ai découpé.

 

 

 


medium.CaveHash33.jpg.4b7f8f985a6fc3748e

 

 

 


Je fais l'armature en bois sur laquelle je viendrais fixer les grilles, là encore clous et marteau.
Les grilles ont des encoches, je me débrouille donc pour placer un clou au niveau de chaque encoche.

 

 

 


medium.CaveHash34.jpg.a85a8fa9286e88d4dc

 

 

 

Le tout monté.


Pas besoin de faire dans l'hyper stable, la structure sera glissé et calé dans la cave, et tiendra grâce aux parois de celle ci.

 

 

 


medium.CaveHash35.jpg.323e8f20b4ac533b6b

 

 

 


De plus près.

 

 

 


medium.CaveHash36.jpg.623b2104140de628ff

 

 

 

On glisse le tout dans la cave.
Je fixe ensuite une baguette en bois sur les deux montants verticaux, en haut, elle même calée sur les parois latéralles.


OK, tout est maintenant stabilisé.

 

 

 


medium.CaveHash37.jpg.2a09e0f48cd1fc9786

 

 

 


Et voilà, ce coup ci c'est vraiment terminé.

 

 

 


medium.CaveHash38.jpg.a7b57a47419a09d91b

 

 


medium.CaveHash39.jpg.4af07661b69635b36b

 

 

 


C'est bien joli tout ça, mais le but est quand même d'affiner du Hash, ....... j'en profite donc pour ranger les quelques pots que j'ai déjà en ma possession.

 

 

 


large.CaveHash40.jpg.b418ef1161b5e015edf

 

 

 


Et voilà, plus qu'à laisser le temps faire son oeuvre.

 

 

 


medium.CaveHash41.jpg.bcbf28323c86a72a92

 

 

 

 

 

 

--------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 


Quelques remarques générales, en vrac, sur le Hash "fait-maison", .....et après quelques mois de recul sur l'utilisation de cette cave d'affinage:

 

 

En tout premier lieu je tiens à vous préciser que les 35°C que j'ai choisi pour mon affinage ne sont pas une valeur absolue à suivre forcément au degré près.
J'ai cherché à droite à gauche sur le net, mais malgré mes lectures, personne ne semble d'accord sur la bonne température d'affinage.
J'ai donc choisi ces 35°C sans certitudes, pas au hasard non plus hein, ........ et les tests jusque là sont plutôt positifs.
Je pense néanmoins éssayer un poil moins chaud dans quelques temps, autour des 32/33°C, histoire d'avoir un processus plus lent et potentiellement moins "agressif".


Au fil du temps, vous verrez la texture de vos extractions changer, le hash devient plus gras, plus compact et plus lourd dans le cas d'extractions à la glace carbonique.

 

Favorisez les contenants en verre pour conserver vos extractions durant l'affinage, les autres matières comme le plastique pourraient dénaturer le contenu.

 

N'hésitez pas à remuer doucement votre Hash dans le contenant, toute les semaines par exemple, afin d'homogénéiser l'affinage, car le fond à tendance à se compacter plus vite que le reste.

 

Chaque variété de Weed donne un Hash différent, et l'affinage rend bien compte de ces différences.
Le temps et le niveau de "transformation" varie.
Pour exemple, le Carbohash du Core cut d'Amnésia passe d'un marron clair à un marron très foncé en à peine plus d'un mois.
Pour d'autres variétés, vous pourriez attendre 1 an sans pour autant atteindre cette couleur, tout simplement parcequ'elles ne finiront jamais foncées.
J'ai fais des Hash quasiment jaunes aussi, sur la Black Zombie notamment, dont la transformation là aussi est plus longue et moins marquée.

 

Le but de l'affinage est de développer les gouts et les odeurs du Hash, et plus celui ci est pur et extrait de manière "non agressive" à la base et plus vous tirerez bénéfice d'un affinage.
Je m'explique :
Comme vous le savez certainement, du Hash c'est un amas de trichomes collés les uns aux autres.
Un trichomes, c'est une enveloppe en forme de sphère, avec une substance à l'intérieur ( pour schématiser ).
Si votre méthode d'extraction est trop "agressive", alors vous allez casser cette enveloppe, ce qui donnera une bouillie faite de quelques trichomes intactes noyés dans la substance contenu dans ces enveloppes brisées.
C'est le cas avec les méthodes utilisées en Indes ou Pakistan pour la récolte de leur Hash que l'on nomme plus globalement charas.
Ils écrasent et travaillent les trichomes dans leurs mains tout en récoltant.
De même avec l'ice-o-lator, action mécanique trop agressive et en plus l'eau qui "lessive" un peu les terpènes.
Rien de dramatique à tout cela, si ce n'est le fait que vous retrouverez du coup automatiquement ce même goût commun de charas avec des Weeds pourtant différentes à la base.
Certains cherchent particulièrement ce goût, ce côté pakistanais, libanais rouge, afghan, etc .... qu'on aime rouler en fils, et je peux comprendre, .......... mais essayez différemment, ça vaut le coup.
Car évidemment, en mettant un Hash déjà "dénaturé" dans la cave d'affinage, ne vous attendez pas à ce que le goût et l'odeur se retransforme carrément, vous ne ferez que développer ce goût de charas que vous avez créé.

 

En faisant les extractions de manière plus douce, on arrive à conserver les trichomes intactes jusqu'à la mise en cave d'affinage, et du coup, c'est l'odeur de la Weed de base que vous allez développer et affiner.
C'est clairement différent au résultat final, avec certaines variétés le Hash à exactement les mêmes goûts et odeurs que la Weed, ..... assez bluffant.

 

Après quelques semaines, voir mois, d'affinage, vous avez encore le choix si vous avez extrait de manière douce.
Soit vous consommez votre Hash sous forme de poudre, sans le ré-aglomérer, et conserverez ainsi toutes ses propriétés organoleptiques.
Soit vous pressez votre Hash, ce qui est plus pratique pour consommer hors de chez soi, mais vous perdrez alors une partie du goût immédiatemment, directement proportionnelle à la force de pressage éxercée, et donc à la quantité d'enveloppes éclatées.
Vous récupérez ce goût de charas en échange, qui se développera avec le temps.
A vous de jouer sur le temps d'affinage et la force de la presse ( ou pas ) pour obtenir le goût qui vous convient le mieux.

 

Si vous aimez ré-aglomérer, ne cherchez pas absolument à obtenir la même forme/texture avec toutes les variétés, chacune est différente et se comportera différemment.
Pas possible d'obtenir un charas avec lequel faire des fils avec certaines variétés, pas la peine d'insister ...... je l'ai fais pour vous ! :rolleyes:

Partant du principe que pour une bonne ré-aglomération il faut deux choses, de la pression et de la chaleur, j'ai fait différents tests :

- Four puis pressage : bof, il faut vraiment faire beaucoup de tests pour la température idéale, qui varie selon la variété, et certains Hash n'aiment pas l'opération et perdent de la saveur.
Attention à ne pas "cuire" le Hash, trop chaud c'est pas bon.

 

- Bain -marie, dans du cellophanne : pas terrible, difficile de controler la température, le hash fini vite en croquette cuite, toute dure.

- Le froid, congélateur dans du cellophanne : mouai, c'est dur mais cassant, et pas transformé.

- Travailler le Hash à la main : Parfois ça prend direct, ça fais du charas.
Mais là encore ça dépend de la variété, et vous constaterez aussi que ça fonctionne mieux quand votre extraction est super fraiche, qu'elle vient d'être faite.
D'une manière globale d'ailleurs, si vous tentez vos ré-agglomérations juste après avoir réalisé votre extraction, le résultat sera meilleur.
On comprend bien donc que le taux d'humidité et la faible quantité d'eau encore présente joue un rôle.
C'est encore plus flagrant avec du finger Hash.
Lorsque vous le récupérer et faites une boulette bien "charas style" dans la foulée, il suffit de le laisser à l'air libre une journée pour se retrouver avec de la poudre de Hash, collante à souhait.
Parti le côté charas et fils, terminé, ..... trop sec.

- Pressage tout court : Selon la pression, le résultat varie, ..... forcément.
Avec toute les techniques basiques, pressage avec coin de porte, mini presses, poids, voiture ou autre, c'est pas terrible, peu de Hash prennent bien.
Pour bien presser, il faut du lourd, de la bonne presse avec une tonne de pression mini.
Avec ça, pas besoin de chauffer, la pression s'en charge.
Certaines presses peuvent être chauffées au four au préalable, la partie moule du moins.
Attention, si votre presse est puissante, c'est quasiment inutile de pré-chauffer, vous risqueriez de faire une bouillie de Hash si la température est trop élevé ..... j'ai testé pour vous ça aussi ! :rolleyes:

 

Personnellement, je fais moitié-moitié, je garde du Hash sous forme "granuleuse" (c'est la forme qu'il a après plusieurs mois d'affinage) pour la maison, et le reste je le ré-agglomère.
Pour cela je me suis offert une bonne presse, la JackPuck de chez Trimpro, qui a 2 tonnes de pression.
Je ne chauffe plus le moule, la texture grasse apportée par l'affinage et la pression suffisent à faire de jolis p'tits disques plus ou moins compacts, dépendant une fois de plus de la variété.

 

Comme je vous l'ai précisé plus haut, chaque variété est différente, et donc chaque Hash aussi.
Il est compliqué de trouver la formule d'affinage parfaite qui conviendrait à toutes les plantes ( durée, température etc ....), et l'idéal est de s'adapter, ..... en testant.

 

 

 

 

-------------------------------------------------

 

 

Voilà, j'ai éssayé de vous faire partager les quelques connaissances que j'ai pû acquérir sur le sujet avec le temps.
Libre à vous maintenant de vous servir de ces bases pour les améliorer, et créer votre propre technique, ........ qu'il serait cool de venir partager le cas échéant.
 

 


Bon Hash,


A+  ;)

 

 


  • Thanks 5
  Report Guide