Plateau de maintenance / scrog à roulettes

Sign in to follow this  
By azmaster ,
Plateau de maintenance / scrog à roulettes

Bonjour mes fils,

 

C'est suite à la suggestion d'Olif' que je me décide à ouvrir un tuto sur l'utilité et la réalisation de mon Scrog à roulettes réalisé pour ma Session 2009.

La plupart des photos en sont d'ailleurs extraites.

 

Par ailleurs, le plateau de maintenance peut justifier à lui seul sa réalisation sans Scrog pour ses nombreux avantages.

 

 

I - Problématique

 

Le scrog est une technique de culture très efficace, notamment en culture inté sous lampe de petite puissance (400W et moins).

Scrog, Bog et V-Scrog

Regroupement jdc scrog/sog - Culture Perso : Journaux De Culture

 

Pour autant, tout aussi productive soit-elle, ce type de culture demande un entretien important qui n'est pas facilité par son principe: plantes emprisonnées par un grillage, généralement solidaire du placard. L'entretien des parties proches du fond n'est pas aisé, et une fois que les plantes ont dépassé le grillage, difficile de modifier quoi que ce soit.

 

 

II - Axes d'amélioration

 

Le but du Scrog progressif est de conserver les caractéristiques principales du Scrog en lui apportant les souplesses suivantes :

=> possibilité de sortir les plantes afin de faciliter la maintenance (entretien, arrosage)

=> possibilité de recueillir facilement l'eau d'arrosage

=> possibilité de rehausser/oter le grillage (fonction du développement individuel)

 

 

Note : Déviation du Scrog progressif par rapport au Scrog

Le scrog traditionnel joue sur le tricotage des branches autour du grillage.

Afin de conserver la souplesse sur le positionnement du grillage, le scrog progressif ne l'utilise que pour guider verticalement les branches, sans les tricoter. Le travail de "sculptage" de la plante doit s'effectuer en amont via un supercropping.

 

 

III - Le plateau de maintenance

 

=> Le plateau est constitué d'une planche légèrement inférieure aux dimensions de votre espace.

=> Des roulettes sont fixées dessous afin de le rendre mobile.

=> Un système de roulettes amovibles permet de sortir le plateau en compensant la hauteur du fond du placo

=> des rebords formant un bec verseur sur l'avant permettent de guider l'eau d'arrosage

 

 

Schéma de principe :

 

581f9f.jpg

 

Réalisation :

 

Pour un placo de 87x55cm et 70mm de dénivelé par rapport au sol, permettant d'installer 6 pots de 25x25x26cm (11L), vous devez vous munir de :

- 1 planche d'agglo 15mm 80x53cm (se vend en 80x100cm)

- 3m de tasseaux 17x17mm pour les rebords (se vend par 2m)

- du joint en pistolet pour étancher les rebords

- au moins 50cm de tasseaux 21x47mm pour les compensateurs de roulettes amovibles (se vend par 1m ou 2m)

- des roulettes de 2 tailles trouvées rayon quincaillerie : 3 de h=32mm pour l'intérieur du placo et 4 de h=25mm pour l'extérieur (très important pour que les roulettes amovibles rentrent sous les roulettes fixes)

- 4 charnières 25x30mm repliées (avec charnière sur le petit coté)

- 6 petits pitons à visser pour guider les ficelles

- de la ficelle

- des vis de 4x15 et 4x30mm

 

Points de vigilance :

 

=> les roulettes de placo sont situées derrière leur roulettes de sol homologues

=> les ficelles sont passées sous l'axe des roues arrières ; nouez une vis à leur extrémité afin de les garder accessibles à l'avant du plateau

=> les ficelles de dépliage (extérieures) pourront être maintenues tendues en position dépliée afin d'empêcher l'effondrement des roulettes arrières (j'ai opté pour des trous dans la tranche de la planche dans lesquels j'insère les vis de fin de course)

=> un système de blocage à l'ouverture des roulettes amovibles avant peut simplement prendre la forme d'une petite équerre de fixation vissée en un point et qui pivote

=> le positionnement des rebords dépend des pots, mieux vaut avoir ses futurs pots sous la main avant toute fixation

=> la longueur des compensateurs se détermine comme suit:

Hauteur des roues fixes + hauteur du fond du placo = hauteur des compensateurs + hauteur des roues mobiles + garde de 5mm

Dans mon cas, ça donne 32 + 70 = 72 + 25 + 5

 

 

utilisation du plateau (extrait de mon JDC):

 

Etape 0 : plateau rentré, position de culture

073eb5.jpg

716b4.jpg

 

 

Etape 1: le plateau roule vers l'avant sur ses 3 roues fixes ; les roues escamotables avant sortent du placard

64beeb.jpg

 

 

Etape 2 : les roues avant sont dépliées et bloquées mais ne touchent pas le sol (5mm)

b1239e.jpg

25bbf.jpg

4797e.jpg

 

 

Etape 3 : le plateau avance et "tombe" sur les roues dépliées ; la roue fixe avant ne repose plus

286d9.jpg

 

 

Etape 4 : le plateau avance et libère les roues escamotables arrière ; les roues sont dépliées et sécurisées grâce au système de ficelles

4be9e.jpg

04f9d9.jpg

c1903.jpg

 

 

Etape 5 : le plateau "tombe" dehors et est mobile (enfin en ligne droite surtout...)

aa0fa.jpg

 

 

Pour le retour, rien de bien compliqué si ce n'est qu'il faut un peu pousser pour regrimper les 5mm de dénivellation.

 

Système de repliage des roues arrières à n'utiliser qu'une fois les roues arrières fixes dans le placo, et roues amovibles déverrouillées:

0358c3.jpg

7ac4c3.jpg

 

Récupération de l'eau d'arrosage :

 

6916aa.jpg

 

IV - Le grilage amovible multipositions

 

On peut tout à fait se contenter d'utiliser le plateau seul tant il est pratique pour sortir l'ensemble des pots. Mais le scrog étant sa raison d'être initiale, il convient de lui adjoindre son grillage rehaussable.

 

Réalisation :

Pour réaliser un scrog adapté au plateau précédent, il vous faut:

- 5m de tasseaux 17x17mm pour le cadre et les supports

- du grillage (J'ai utilisé du grillage à mailles carrées de 25mm, mais mieux vaut s'orienter vers du 50mm, j'ai du recouper le mien...)

- des vis de 4x30mm

 

(extrait de mon JDC)

 

Au commencement, il y avait... 6 pots de 11L sur mon plateau :

189e8a.jpg

 

Les tasseaux de support : 17 x 17mm, longueur 50cm afin de dépasser le bord des pots de 25cm environ

9c4b5.jpg

951648.jpg

 

Perçage des tasseaux à la mèche de 6mm (8 trous espacés de 2cm) afin d'y insérer des tourillons de 6mm, trouvés dans ma boîte à outils:-)(ça s'achète sinon) destinés à supporter le grillage :

7100b6.jpg

052ab1.jpg

06622.jpg

 

Perçage du plateau (4mm) et vissage des tasseaux à la vis de 4 x 30mm :

68a9fa.jpg

60fd2d.jpg

 

Fabrication du cadre : tasseaux de 17x17mm, dimensions intérieures 79 x 49cm

2cb1b.jpg

 

 

Fixation du grillage (mailles de 25x25mm) et essais de positionnement :

1047be.jpg

bb64b.jpg

56df63.jpg

36397c.jpg

 

Comme vous pouvez le constater, ça rentre au chausse-pied! pas de perte de place!

Les hauteurs de grillage disponibles sont au nombre de 8, de 11 à 25cm tous les 2 cm.

 

 

V - Conclusion

 

Je test mon Scrog à roulettes dans le cadre du Scrog Progressif, qui consiste à passer par une phase de supercropping et de mini-scrogs individuels temporaires avant de poser le grillage final. Vous trouverez le cheminement dans mon JDC2 en cours.

 

Pour autant, on peut tout à fait se passer des éléments suivants :

- roulettes de compensation (culture ras du sol)

- grillage (culture classique)

- modularité du grillage (scrog classique)

 

Prenez les éléments qui vous intéressent, c'est libre de droit.

 

Amen.

 

v/c Dad-


  Report Guide
Sign in to follow this  


User Feedback


There are no comments to display.