Arrosage auto: Le Blumat

Sign in to follow this  
By Apo & Boubou ,
Arrosage auto: Le Blumat

1 - Qu'est-ce que le "blumat" ? :help: 
 
 
Le "Blumat" est un système d'irrigation automatique fonctionnant sans pompe à eau ni «  électricité. » (Sauf si engraissage via le système, pompe de brassage obligatoire.)

Bien qu'employé majoritairement par les cultivateurs durant leurs absences, il se révélera tout aussi efficace tout au long de l'année. :plus: 
 

 
2 - "Blumat", une même marque, deux systèmes.
 

Cet irrigateur est décliné en deux versions:
 
 
-La version simplifiée tout d'abord.


 
medium.blumat1.jpg.47295b019d22df021fe99


 
Je ne m'attarderai pas trop sur celui-ci; en effet, ce système arrosant en permanence le substrat, il n'est par conséquent pas trop conseillé pour notre plante favorite.
 
Son fonctionnement est simple : L'eau remonte par capillarité le long du tuyaux et humidifie la terre à travers la carotte par le pouvoir de succion naturel du terreau.


 
medium.blumat2.jpg.fafa9fbd5a565bf2bec43


 
 
-La version "Tropf":


 
medium.blumat3.jpg.c937e30e8d49f801a1f85
 
medium.blumat4.jpg.2d5edffdf21c39d80873d


 
C'est la version qui nous intéresse ! :cool2: 
 
Par un fonctionnement plus complexe, il empêche tout risque de sûr/sous arrosage (à condition de bien le régler, (cf chapitre 4.)
 

Il existe quatre types de carottes.
 
1 : Tropf-Blumat bonzaï, idéal pour les plants mère.

2 : Tropf-Blumat « classique », idéal pout des pots allant jusqu’à 6-7L.
3 : Tropf-Blumat MAXI, idéal pour des pots supérieur à 6-7L

 

(cf images bas de page)

 

3-Le montage (IMPORTANT !! vous devez avoir préalablement préparé vos carottes (cf chapitre 4) ):

 
Il faut savoir que le "blumat" peut être relié soit sur un réservoir placé en hauteur, soit sur un robinet directement en prenant soin d'utiliser un réducteur de pression, comme ici :


 
medium.blumat5.jpg.eeb98412efd507f50ea81
 
 
medium.blumat6.jpg.f96d8950e784da82bb786


 
  :excl: Sachez que le système le plus fiable, reste le réservoir, à vos risques et péril donc.

 

 

Si vous optez pour le réservoir, et afin d'obtenir une pression suffisante, sachez que celui-ci doit être placé à une hauteur minimale de 50 cm au-dessus du niveau des pots pour  5 m de tuyau, 1m pour 10m, etc...
 
Ensuite, une fois l'emplacement de votre réservoir déterminé, vous devrez mettre en place le circuit de tubage.
 
Percez le réservoir avec un foret de diamètre 11 à l’aide d’une visseuse ou perceuse et mettez en place le raccord livré à cet effet :


 
medium.blumat7.jpg.7e0e21115135d85249c8d
 
 
medium.blumat8.jpg.a9a01da1488aa0db37d55


 
 
Je vous conseille de faire un « anti bulle d’air » à l’aide d’un « T » et d’un bout de tuyau, il sera placé après le raccord du réservoir et devra être plus haut que celui-ci :


 
large.blumat9.jpg.8b5cf53541a538fb02b388


 
Raccordez-y et faites descendre une première longueur de tuyau (...)


 
medium.blumat10.jpg.7234eb34f316aa493e6e


 
 
(...) jusqu’au premier de vos pots et raccordez la première carotte.


 
medium.blumat11.jpg.b460201800dc89fc52b0


 
Raccordez une autre longueur de tuyau jusqu'au deuxième pot et raccordez la deuxième carotte.

 


 
medium.blumat12.jpg.784a1a6b35a8c02ff4f4

 

Etc, etc...
 
Le schéma de montage :


 
medium.blumat13.jpg.537d80da0e4258ac23a6


 
 
Pour terminer le circuit, surtout utilisez bien « T » de "fin de course" !


 
 
4 -Comment fonctionne le "blumat" comment préparer ces carottes et comment se règle-t-il ?

(Ça fait beaucoup de trucs, mais je vais essayer de faire simple ^^) :siff: 
 
 
 
Pour comprendre, avant toutes choses, vous devez savoir que la terre et la carotte en céramique ont tous deux un pouvoir absorbant naturel.

Mais, à présent, si vous le voulez bien, rentrons dans le vif du sujet !
 
 
 
Tout d'abord, voici à quoi ressemble la carotte :

(Comme vous le constatez, il y a sur cette version un petit tube en caoutchouc. C'est par celui-ci que le "goute à goute" se fera.)


 
medium.blumat14.jpg.7e79e28222fceec7421e

 

Bien, dévissons la carotte ! :
 


medium.blumat15.jpg.52d21cb155d7db1d8bb8


 
Vous le voyez, la céramique est creuse.


 
medium.blumat16.jpg.662637273429c63c8443


 
Puis, observons l'intérieur de la "tête" à présent (Vous avez ici une membrane destinée à ouvrir ou fermer l'arrivée d'eau.):

 

medium.blumat17.jpg.e8f9d68ecce404f74226


 
La membrane en vue de coupe :
 


medium.blumat18.jpg.90a50bc5e1df5b7efa53

 

Bon, c'est bien joli tout ça, mais ça ne m'explique pas comment ça marche !!
 

Tranquille, j'y viens ! :davb: 
 
 
Alors, en premier lieu, il vous faudra remplir les carottes d'eau puis les laisser tremper durant toute une nuit dans l'eau pour bien les imbiber.


 
medium.blumat19.jpg.31baa5289581ecd86fbb
 
medium.blumat20.jpg.8556ce041b816787b677


 
Dans votre substrat bien arrosé au préalable (c'est très important !!) vous n'aurez plus qu'à planter la carotte jusqu'à la "tête", comme ici :

 

medium.blumat21.jpg.3ce3241131dc949611b4

 

 

:excl: Avant la mise en eau du système, veillez à fermer les robinets de toutes les carottes.

 

 

Un premier réglage s'impose...
 
Ouvrez le robinet situé sur la tête de votre premières carotte dans le sens inverse des aiguilles d'une montre et faites couler l'eau :


 
medium.blumat22.jpg.f97e27acbcaaaf24c3d1

 

Refermez le robinet tout doucement (dans le sens des aiguilles d’une montre cette fois^^) jusqu'à ce qu'une goutte d'eau reste en suspension aux tuyaux;
 

Comme ça :

 

medium.blumat23.jpg.b3a415d5c50efac54b7c


 
 
Resserrez à nouveau de 0 à 3 repères supplémentaires le robinet :


 
medium.blumat24.jpg.14b00fe4390c51dbb415

 

 

Faites de même pour le restes des carottes, 1ère, 2ème, etc...

 

Vous y êtes ! :cool2: 
 
 
 
Hein ? Vous ne savez toujours pas comment ça fonctionne !?? Ah oui, pardon ! J'explique !
 
 
A présent, que va-t-il se passer ?
 
Eh bien, au fur et à mesure que la terre s'assèche, son pouvoir absorbant va "vider" l'intérieur de la carotte en "buvant" son eau.

Ce qui aura pour conséquence d'ouvrir la fameuse membrane de la tête.
 
L'eau peut alors s'écouler en "goutte à goutte" à travers le tuyau.
 
 
 
Au bout d'un certain temps, quand le terreau redeviendra humide, c'est l'opération inverse qui va se produire !
 
En d'autres termes, c'est la céramique qui va "pomper" l'humidité de la terre.
La carotte se remplit à nouveau et le clapet se referme empêchant ainsi l'eau de s'écouler !
 
Etc, etc !!!
 
C'est pas con non ??!! :respect: 
 
Pour le réglage de la vis de tête, tout dépend du substrat utilisé et du volume des pots :

 

A titre d’exemple, en coco je ferme uniquement d’un demi-cran, et en terre je fermais d’un cran et demi en pot de 11L
 

  • 3 crans, si vous partez en vacances, vous voulez jouer l’économie et la survie des plantes
  • 2 crans, vous souhaitez un arrosage régulier sans soucis d’économie d'eau etc
  • 1 cran et moins, à réserver pour la coco.

 
 Vérifiez régulièrement l'état de vos plantes et de votre substrat durant les quinze premiers jours et affinez au besoin ;-) )
 
 
5- Et comment j'engraisse moi alors maintenant hein ?? :
 
En terre.

 

-Vous pouvez choisir la solution de la simplicité, avec un amendement organique. (cf topic organique)
- manuellement en engraissage liquide (minéral, organo-minéral, organique) mais là, on perd une partie de son utilité.
-en engraissant via le système, avec des engrais minéraux ,il faudra donc rajouté une petite pompe de brassage dans le bac.

 

Mais, comment je fais pour engraisser une fois sur deux, ou deux fois sur 3 ?

 

 

Eh bien, vous faite la préparation du bac avec eau+engrais, et tous les 7 jours, vous allez « vidanger » le bac (pas plus bas que le raccord réservoir) et vous allez mettre uniquement de l’eau et ce, pendant trois ou quatre jours, et ainsi de suite.

 

 

En 2ème option, vous pouvais engraisser en continue, à faible dose, mais je conseil la première.

 

 

En coco

 

-Vous pouvez choisir la solution de la simplicité, avec un amendement organique. (cf topic organique)
-En engraissant via le système, avec des engrais minéral ,il faudra donc rajouté une petite pompe de brassage dans le bac. (FTW)
 
 
Si engraissage manuel :

 

Vous l'avez compris : plus la terre est humide, moins le "goutte à goutte" fonctionne.
 
Donc, si vous arrosez à la main -et avec l'humidité que vous apportez à la terre par la même occasion- le système ne se déclenchera pas, et par conséquent, vous ne courrez aucuns risques de sur-arrosage ;-)
 

 

 6-Choix du bac et de son support. :excl:

 

Il vous faudra choisir votre réservoir en conséquence de votre espace de culture et du nombre de plantes.(De préférence opaques et avec un couvercle mais il faut quand même un peu d’air, sinon votre bac risquerai d’être sous pression !)

 

A titre d’information, je dispose d’une malle de rangement  de 60L, avec 8 plantes, je tiens environ 8 jours, suivant le stade de culture.

 

Il vous faudra un contenant relativement costaud, pour éviter tout risque d’inondation.

 

Le support, reste un choix à ne pas négliger non plus, il vous faudra une étagère, (ou meuble) qui supportera son poids.

 

Si vous utiliser une étagère, je vous conseille de la fixer à votre placard de cultures, si il est en dure.

 

Sinon, fixer là au mur, 2 trou c’est plus facile et rapide à boucher qu’une inondation, et tout ce qui peut en suivre. :siff:

 
Dernières petites astuces :

 
Nettoyez vos carottes après chaque session avec une petite brosse à dent.

 

Faites en sorte que le réservoir n'arrive jamais à la fin ou vous auriez à recommencer tous les réglages !

 

Après chaque session, passer un coup d’eau chaude dans le circuit, ça va permettre de bien le nettoyer.

 

Vous pouvez laver votre système au vinaigre blanc entre chaque session (tuyaux, raccord, bac, carottes), surtout si de l’engrais passe dedans et si votre eau est calcaire.

 

Pour les utilisateurs d’air pots, et pots géotextile, ne pas mettre la carotte trop proche du bord, car ça a tendance à sécher bien plus vite sur les bords.

 

Si vous souhaiter un arrosage optimal et homogène, je vous conseille de rajouter des goutteurs, comme ceci :
 

medium.blumat25.jpg.03402c1af37757d29f96

 

 

-Le guide d'installation des goutteurs:

large.blumat26.jpg.e03e3c460f89ad66b352f

 

 

 

Photo illustrant la différence de taille entre la carotte classique et la maxi :

 

post-810592-0-67815700-1460492193_thumb.jpg

 

Modèle Bonsaï :

 

medium.blumat28.jpg.d66b765c417448b5129e

 

Avantages du système tropf blumat :

 

-Fini la corvée d' arrosage.

-Le ph et l'ec de la soupe reste stable

-Un arrosage bien géré

-Vous pouvez vous absentez pendant plusieurs jours.

...

 

Inconvénients:

 

-Déplacement des pots limité

...

 

Petites "perles" du DIY :

 

Tout d'abord, la rallonge a blumat:


medium.blumat29.jpg.0dca39437fab8b53022b


 
Alors ici il s'agit d'un blumat tropf classique auquel le gars a coupé la tête pas de vis. Il a ensuite collé un tuyau avec la colle pvc dans le blumat et a l'autre extrémité il a refixé le pas de vis précédemment coupé.
 
 
Ici nous arrivons sur du grand arts d’ingéniosité, nous avons tous butés a un moment ou un autre sur comment utiliser mon blumat tropf prévu pour des pots de 6/7 l max dans un pot de 50/60l et plus?


Et bien lui il a la réponse !  

 
medium.blumat30.jpg.f211c5e1e8007e428c90


medium.blumat31.jpg.6214116f691863350e15

 

 

Le site officiel

Consulter le mode d'emploi original

Quelques vidéos pour compléter...

 

 

@plus la communauté :roll:

 

 

Par Apo & Boubou 2011 , Maj  2016 par mouton .

 


  • Like 1
  • Thanks 1
  • Confused 1
  Report Guide
Sign in to follow this