Canada: De la marijuana à la pharmacie en 2006 ?

By Guest ,

Le ministère fédéral de la Santé est sur le point de remettre sur les rails

son projet de vente de marijuana certifiée en pharmacies.

 

Source : CIRC Paris

Selon Christopher Williams, un porte-parole du ministère, Ottawa est à la

recherche de quelques pharmacies, en milieux urbain et rural, pour

participer à un projet pilote au cours du premier trimestre de 2006.

 

Les pharmacies participantes tiendraient des stocks de marijuana médicinale

à l'intention de patients autorisés. Le Canada deviendrait ainsi le second

pays après les Pays-Bas à permettre un accès plus facile à cette drogue par

le biais des pharmacies.

 

Actuellement, 943 personnes sont autorisées à posséder de la marijuana pour

soigner des maladies allant du sida à la sclérose en plaques. Les médecins

de ces personnes ont assuré que les médicaments traditionnels n'avaient pas

donné de résultats.

 

Sur les 943, 695 ont la permission de cultiver la plante. Santé Canada a

aussi autorisé 77 producteurs à fournir de la marijuana à d'autres

patients.

 

Par ailleurs, l'entreprise Prairie Plant Systems cultive l'herbe à Flin

Flon, au Manitoba, en vertu d'un contrat de 5,75 millions $ obtenu du

gouvernement fédéral, et fournit la drogue à 237 Canadiens.

 

La compagnie produit des bourgeons de marijuana contenant environ 14 pour

cent de THC, le principal ingrédient actif de la drogue.

 

Un sachet de 30 grammes de bourgeons séchés se vend actuellement 150 $ et

est livré directement au patient ou à son médecin par messagerie.

 

Mais, depuis la visite de certains responsables du ministère de la Santé

aux Pays-Bas en 2003, le ministère essaie de voir comment des pharmacies

pourraient devenir des intermédiaires entre le producteur attitré et les

patients.

 

Au départ, Ottawa avait prévu de mettre son nouveau programme en place l'an

dernier, mais la réglementation autorisant les pharmacies à distribuer la

marijuana n'est entrée en vigueur que le 7 juin dernier, après une longue

période de consultations.

 

«Lorsque nous aurons recruté les pharmaciens, nous nous assurerons qu'ils

reçoivent une formation spécialisée pour distribuer de la marijuana à des

fins médicales», a indiqué M. Williams, au cours d'une entrevue.

 

Les premières pharmacies à offrir le service seront vraisemblablement des

établissements de la Colombie-Britannique, a affirmé Robin O'Brien, une

pharmacienne de Vancouver qui a été approchée pour agir en tant que

consultante. De son côté, Christopher Williams a indiqué qu'«idéalement,

nous voudrions que ça soit implanté dans plus d'une province».

 

Un document interne du ministère indique qu'il pourrait s'écouler trois ans

avant que la mise en place d'un réseau national de distribution via les

pharmacies ne soit réalisée.

 


  Report Article


User Feedback


There are no comments to display.