Quand faut-il arrêter d'ouvrir les pots durant le curing?


Recommended Posts

Salut à tous,

Si j'ai bien compris la méthode du curing, on ouvre un peu les pots quotidiennement pendant les premières semaines, puis de moins en moins, puis plus du tout...

La question que je me pose c'est s'il y a un indicateur fiable pour savoir quand laisser les pots définitivement fermés.

Perso, à l'intérieur de mes pots, j'ai une hygrométrie comprise en 50% et 60% (selon les pots et en comptant la marge d'erreur des hygromètres). Est-ce que je peux les laisser fermés maintenant ou bien faut-il encore les aérer de temps en temps ? Pour info, j'en suis à 3 semaines depuis le début du curing.

Peut-être que je n'ai pas bien compris le principe de l'opération, mais j'ai cru comprendre que le but était de les amener (pas trop vite) à ce niveau d'humidité puis de les y maintenir. Je me trompe ?

Merci d'avance pour vos réponses !

 

Link to post
Share on other sites

Yop yop

 

 

comme d’habitude , le curring , ça dépends .......

 

de l’humidité résiduelle de la weed au moment de la mise en bocal , de la variété , de la densité des têtes .....etc 

 

L’autre coup il y a Glass qui racontait que ça lui arrivait même de sortir les buds de ses pots pour les re-faire sécher un coup ... il me semble que c’était lui ? 😅

Bref , ça  m’ai déjà arrivé à plusieurs reprise également .... 

 

a chacun sa popote , à chacun sa façon d’affiner ..... a chacun sa façon de faire selon l’instant T , et le matos à disposition sous la main ... 

 

il y a une marche à suivre  .... grosso modo...

mais pas de règle stricte dictée à la lettre ..... 

 

bref pour conclure ....

apres 3 semaines  d’ouverture / fermeture des pots ...

je pense que tu peut laissé ça fermé quelques temps sans trop de risque et commencer pour de bon ton affinage 😉

 

++

Link to post
Share on other sites

Merci KMW pour ta réponse.

En fait, j'ai quand même pas mal parcouru les discussions sur le curing et j'ai l'impression qu'il reste quelque chose de mystérieux dans cette histoire. L'objectif est très clair, il s'agit d'améliorer la qualité de l'herbe. Les méthodes sont très variables, mais grosso modo chacun peut facilement s'inspirer des nombreux exemples décrits par les uns et les autres.

Par contre, ce qui reste très peu expliqué et assez obscur pour moi c'est le principe du curing, c'est-à-dire l'explication scientifique du processus. Il me semble que c'est à base d'hygrométrie et de vie bactérienne, mais cela reste assez flou, et certains aspects m'échappent sans doute.

Or, c'est une explication de ce type qui permettrait à chacun d'être plus sûr de ses choix et/ou d'améliorer sa méthode.

Donc est-ce que quelqu'un saurait m'expliquer ce qui se passe au niveau physique/chimique/biologique durant un curing ?

Merci d'avance à tous !

Edited by StanKub
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Yoo @StanKub :)

 

Voilà j’espère t’éclairer un peu sur le phénomène du curring en te citant quelques sources! 

 

Premièrement, il donne du temps aux bactéries en aérobie pour qu'elles décomposent la chlorophylle restante dans la matière végétale. La chlorophylle est le pigment vert présent dans pratiquement toutes les plantes et c'est un composant essentiel pour la photosynthèse, qui est le processus grâce auquel les plantes créent de la nourriture pour elles-mêmes. Cependant, la chlorophylle contient du magnésium qui, quand il est consumé dans un joint, provoque une dureté et âpreté de la fumée.

 

source: zativo.fr

 

Cela est également lié à la perturbation de ce qu'on appelle les voies biosynthétiques des cannabinoïdes, qui est le processus au cours duquel les phytocannabinoïdes et les terpènes se transforment en d'autres composés.

 

source: cryocure.com

 

 

J’ai déjà lu mais je ne me souviens plus sur quel site que certains terpènes sont plus volatiles que d’autres, ils s’évaporent, donc ce qui fait un changement goût/odeur durant le curring et que les terpènes restant s’affinent (le principe du curring tu vas me dire)! 

 

Mais personnellement le but n’est pas de faire un curing aussi long qu’un vieillissement de pinard, il n’y a pas un temps fixe et une démarche stricte chacun son truc comme l’a dit @Kiss_my_weed même si c’est comparable c’est vrai! Ils faut juste respecter un temps long de séchage au cut, en laissant même le pied entier le temps que la chlorophylle se dégrade correctement et lentement sans agression! 

Mais certaines variétés sont meilleures après un temps court et un curring/conservation trop longue va détériorer le produit et d’autres qui justement ont besoin de temps pour s’adoucir et nous montrer tout son potentiel!   

 

Voilà voilà ++ man :)

Link to post
Share on other sites

Salut,

 

Tout à fait d'accord avec ce qui a été dit,

Le curring est donc une histoire de "jugé", y'a pas de protocole éxact défini. 

Y'en a un si, mais c'est celui des 15 jours d'ouverture suivi des 2 mois de bocal, mais ça, c'est pour ceux qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas (ou ne savent pas qu'on peu le faire) juger par eux-même l'état de leur weed, à chaque étapes du curring.

Donc perso, j'ouvre les bocaux tant que c'est pas arrivé a une certaine hygrométrie, et ensuite j'ouvre de temps en temps pour sentir, et smoke-tester quelquefois. Quand elle me convient, j'ai atteind mon but 😀 . Quelquefois, il faut un mois ou deux, d'autres fois 15 jours suffisent. J'ai même déjà récolté des phénos qui étaient trés bons sans curring, mais bon, c'est rare.

 

bon gros grow 

Edited by bigbudo
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut @bigbudo et @Nicotyledon , et merci pour vos précisions.

En effet, ce n'est pas tant une méthode que je cherche qu'une explication des processus qui se produisent au cours du curring, afin de mettre au point ma propre méthode.

Là j'ai stabilisé mes bocaux à environ entre 55% et 65% d'hygrométrie. Le problème c'est que j'ai des hygromètres à 3 euros achetés sur amaz** (les seuls assez petits pour rentrer dans des pots à confiture) et que la fiabilité de leur mesure est plus qu'incertaine (d'où la fourchette très large que je vous donne)!

Et donc j'ai cessé de les aérer quotidiennement. Par contre ensuite je ne sais pas trop ce qui se passe à l'intérieur. Ont-ils encore besoin d'air frais de temps en temps ou au contraire vaut-il mieux laisser les pots fermés le plus longtemps possible ?

++

Link to post
Share on other sites

Re @StanKub

 

Le pourcentage HR que tu donnes est bon pour une conservation longue durée et également pour les extractions type rosin qui donne plus de rendement sous ce taux!

 

Comme te l’as dit @bigbudo de temps à autres tu ouvres ton bocal après tes 2-3 semaines d’ouvertures quotidiennes  et tu fais des smoktest, mais pas trop souvent car même une simple ouverture trop répétée va assécher ta ganj même en bocaux!

Une fois qu’elle te plaît alors fume là, elle se détériora avec le temps quand même quoi qu’on en fasse (niveau odeur/goût) à cause de l’oxygène et du séchage des terpènes et le THC qui se transforme en CBN.

 

Une fois que tu as atteint le taux où tu te situes plus besoin d’ouvrir, il n’y a pas de risque de moisissures, juste il te faut conserver tes pots dans un endroit sombre, assez frais et surtout ne pas en mettre de trop pour qu’elle puisse respirer justement le temps que tu n’ouvres plus! 

Sinon il y a les boveda ou autre sachet permettant de contrôler ton HR exact si tu as peur d’en perdre en ouvrant tes pots (personnellement je n’ai jamais testé mais plusieurs retour positif sur le fofo)!

 

++ man 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

re,

 

Oui je confirme, je m'en suis déjà servi, les Bioveda sont bien.

Une fois passé la période d'ouverture des pots, t'en met un dedans, et ton hygro est réglée au poil.

Perso, si c'est pour fumer je met des Bioveda à 58 % d'hygro, et pour vapoter je met des 62 %.

 

bon gros grow

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

re @bigbudo

 

Tant qu’on y est, j’ai déjà vu des avis que les boveda laissés un goût à la ganj parfois, on m’a même conseillé de le scotcher au couvercle pour ne pas qu’il soit en contact avec le prod. Qu’en penses-tu? As-tu remarqué un changement quelconque? 

De toute manière je vais m’en procurer pour me faire mon propre avis, mais le concept est top!

 

++ les gars :) 

Link to post
Share on other sites

Re,

Je viens de penser à un truc... Si ces sachets sont précis, ils pourraient me servir à savoir si mes hygromètres chinois à 3 euros donnent des valeurs correctes! Qu'en pensez-vous?

++

Link to post
Share on other sites

Re!

 

Oui oui tu les mets tu fermes ton pots et ils font le taff en 30min-1h je crois, donc soit ils absorbent l’humidité soit il en propage.

Par contre sur une ganj déjà trop sèche de base il va juste la re-humidifier et tu ne retrouveras pas ses côtés organoleptiques de bases, mais c’est déjà ça!

C’est vraiment pour ajuster pile poil quand tout tes paramètres d’avant sont ok!

 

Donc du coup au bout de 1h tu regardes et si ton hygromètre affiche quasi 58 ou 62 selon ce que tu as choisis, ils fonctionnent! 

 

tchusss :) 

Edited by Nicotyledon
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, Nicotyledon a dit:

Re!

 

Donc du coup au bout de 1h tu regardes et si ton hygromètre affiche quasi 58 ou 62 selon ce que tu as choisis, ils fonctionnent! 

 

tchusss :) 

Yep,

 

il faut plus d'une heure pour rétablir le bon taux d'humidité, enfin tout dépend à combien tu es au départ bien sûr, mais selon la quantité et même en respectant à lettre le mode d'emploi ça peut être bocou plus long, une journée voire 2

 

jamais remarqué que ça laissait de goût à la zeb

Link to post
Share on other sites

yoo @hypnos

 

Okok merci pour ces infos complémentaires! Mais si il se situe  déjà dans une fourchette de 50-60% ça doit être relativement rapide quand même?

Ok top pour le goût faut je test ça depuis le temps, et même 58% tu peux sortir ta tetouse la grinder et fumer tranquillou? pas trop humide? ça me parait toujours haut!

 

++ man :) 

Link to post
Share on other sites