Cannabis en grande surface?


Recommended Posts

Yo, 

 

L'histoire abracadabrantesque des plantes de cannabis (qui ont l'air en forme sur la photo) prêt à être vendu en grande surface... 

 

N hésitez pas à zieuté au rayon jardinerie en faisant vos courses !! 😉

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/puy-de-dome/puy-de-dome-les-gendarmes-saisissent-des-plants-etiquetes-cannabis-dans-une-grande-surface-2129791.html

 

 

 

++

  • Like 4
  • Thanks 1
  • Haha 3
Link to post
Share on other sites

Salut @Max0094,

 

Yep vu aux infos en ligne aussi mais juste en grandes surfaces liées à la culture quand même ...

En tout cas je trouve cela carrément marrant dans le contexte actuel !

L’Italie fournit des plants de beuh à nos chères grandes surfaces du vert qui vendent aussi des sapins de Noël 😉.

 

Il y a tout de même de fortes "chances" que ce soit du CBD en puissance mais attendons l'analyse du taux de THC.

 

Vive l'Europe !

 

@+

 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Des centaines de plants étiquetés "cannabis" en vente dans des grandes surfaces et dans des jardineries dans le Puy-de-Dôme

Des centaines de plants étiquetés "cannabis" en vente dans des grandes surfaces et dans des jardineries dans le Puy-de-Dôme

Les investigations des gendarmes ont permis d'établir que le fournisseur du Puy-de-Dôme a revendu au total 400 plants.

 
 
Les gendarmes ont retiré des rayons de plusieurs grandes surfaces et de deux jardineries du Puy-de-Dôme et du Cantal quelque 400 plants en pot étiquetés "cannabis".

Des pieds de cannabis en vente libre dans une grande surface ! Cette scène, susceptible de faire rêver les partisans de cette drogue, est devenue réalité le 28 mai dernier, dans plusieurs grandes surfaces et dans deux jardineries du Puy-de-Dôme et du Cantal. Cette situation a perduré quelques heures, jusqu’à ce que les gendarmes de la compagnie de Riom en aient vent.

 

Bien alignés dans les rayons, les plants avaient de quoi attirer l'œil des clients : "Cannabis", promet l'étiquette. Ils mesurent une vingtaine de centimètres. Et ils sont vendus au prix de 15 euros pièce.

200 plants saisis au Leclerc d'Enval

Avisés que le Leclerc d'Enval, notamment, proposait cet article interdit dans ses rayonnages, les gendarmes de la compagnie de Riom sont intervenus le 28 mai, en début d'après-midi, pour retirer ces produits de la vente. Ils ont ainsi récupéré pas moins de 200 plants pour la plupart étiquetés "cannabis". Quelques clients - mais pas tous - qui avaient glissé ces pots dans leur chariot dans la matinée ont pu être retrouvés.

Ces situations auraient également été constatées entre autres dans le Leclerc de La Pardieu, à Clermont-Ferrand, dans le Auchan d'Aubière et chez deux fleuristes du Cantal et du Puy-de-Dôme. Pour l'heure, les responsables de ces enseignes que nous avons pu contacter n'ont pas souhaité faire de déclaration.

 

Selon un communiqué publié par la compagnie de gendarmerie de Riom, ce sont au total 400 de ces plants vendus comme étant du cannabis qui ont été saisis. Venant d’Italie, ils ont été distribués localement par un grossiste d'Aigueperse. Contacté par la rédaction, celui-ci non plus n’a pas souhaité faire de commentaire.

 

"Provocation à l'usage"

Une dizaine de personnes - grossistes, gérants et cogérants des enseignes concernées - ont été entendues, les unes sous le régime de la garde à vue, les autres librement. Selon nos informations, certains responsables de ces établissements auraient expliqué qu'ils pensaient vendre du chanvre d'ornement. Mais le seul fait de vendre un produit étiqueté cannabis - et même si cela n'en est pas - relève du délit de "provocation à l'usage de produits stupéfiants."

 

Les gendarmes de Volvic, aidés par ceux de la section de recherches de Clermont-Ferrand, poursuivent leurs investigations. Ils attendent notamment le retour des analyses des plants. L'éventuelle présence de THC (la substance psychoactive du cannabis) permettra de déterminer avec précision la nature des produits saisis. La qualification des poursuites qui seront engagées en découlera.

 

Jean-Baptiste Ledys et Leila Aberkane

Source: lamontagne.fr

 

😄

  • Like 2
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Ah,ah 😂 qu'elles bandes de trous d..c..!

Même,si c'etais du vrai canna,ce qui m,etonnerais beaucoup...

Vu la gueule des plantes, elles sont en croissance,donc,très important de faire des analyses thc..

Tout ça pour constater,qu, à ce stade ,  c'est de toute manière que du chanvre..

A++

 

 

Edited by Styki
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
 

Pourquoi les gendarmes vont devoir cultiver du cannabis après leur saisie de 400 plants dans le Puy-de-Dôme

Publié le 17/06/2021 à 10h49

Pourquoi les gendarmes vont devoir cultiver du cannabis après leur saisie de 400 plants dans le Puy-de-Dôme
Après la saisie de 400 jeunes plantes étiquetées « cannabis » dans deux grandes surfaces et chez deux fleuristes du Puy-de-Dôme, les gendarmes vont devoir cultiver de l’herbe pour résoudre leur enquête et déterminer si ces plantes produisent du THC. Explications. 

Les gendarmes vont cultiver du cannabis. Non, le médiateur de La Montagne n’a pas fumé ! Il s’agit de la conséquence directe de leur saisie. Les gérants des surfaces commerciales pensaient, eux, vendre du chanvre d’ornement comme l’expliquaient nos journalistes Leila Aberkane et Jean-Baptiste Ledys. Ce qui est tout à fait légal.

Car il existe en fait trois sortes de cannabis (on synthétise) : le chanvre agricole utilisé notamment dans le bâtiment pour ses qualités d’isolant ; le cannabis avec la substance dite CBD pour cannabidiol qui détend ou qui soigne ; et enfin le cannabis “qui fait rire”, considéré comme stupéfiant en raison de la présence du THC (tétrahydrocannabinol).

Des centaines de plants étiquetés "cannabis" en vente dans des grandes surfaces et dans des jardineries dans le Puy-de-Dôme

Quel était ce cannabis vendu en grandes surfaces ? Dans notre article, les gendarmes expliquaient qu’ils attendaient les résultats des analyses du laboratoire de police scientifique.

Sauf que le taux de THC se mesure uniquement sur les fleurs des plantes. Voilà pourquoi les enquêteurs vont devoir faire pousser et arroser leur saisie et cela va durer au moins jusqu’au mois de septembre prochain !

Du cannabis, oui,  mais quel cannabis ?

Plusieurs lecteurs sont outrés de la présence de ces plantes dans des magasins comme John : « Et la prochaine étape, c’est quoi ? De l’héroïne au rayon sucre roux (brown sugar) ? Chaque fois qu’on croit qu’ils ont franchi la limite, on se rend compte qu’ils l’ont dépassé depuis longtemps ». 

Les forces de l’ordre feraient mieux d’aller dans les endroits où le trafic de drogues se fait librement à coups d’armes à feu…" écrit un lecteur sur la page  Facebook de La Montagne.

Mais d’autres lecteurs maîtrisent le sujet et notent l’ironie de la situation. C’est le cas d’Isabelle Dervieux sur notre page Facebook : « “Cannabis sativa” est le nom botanique des deux types de chanvres, donc il va falloir prouver qu’il est illégal de vendre une plante avec son nom officiel en latin ». Ou Mat qui se dit “généticien horticole” : « Je travaille tous les jours avec la classification latine des plantes. Ceci était bel et bien du cannabis, car ce mot n’est que la traduction latine du mot français chanvre ».

« Soixante ans de répression avec une communication quasiment inexistante, on voit bien le résultat aujourd’hui… Pendant ce temps, partout en Europe et en Amérique du Nord, la légalisation est déjà en place et il y a maintenant assez de recul pour comprendre qu’en France on marche à l’envers », déplore Kévin.

Julien Bonnefoy (médiateur de La Montagne)
julien.bonnefoy@centrefrance.com

source :
https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand-63000/actualites/pourquoi-les-gendarmes-vont-devoir-cultiver-du-cannabis-apres-leur-saisie-de-400-plants-dans-le-puy-de-dome_13969429/

  • Like 1
  • Haha 6
  • Sad 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Yop,

marrant cette histoire on m'en avait parler.

 

Le fait que ce soit les gendarmes qui vont devoir cultiver leurs saisie ça me tue 🤣

 

Je me demande quand même si des gens ont eu le temps d'en acheter et si il y à des cultivateur parmi eux ^^

 

 

++

Link to post
Share on other sites

hey hey ,

bien on va peut etre retrouver les gendarmes cultivateurs ici, demander des conseils pour que ca se passe bien jusqu'a la recolte , afin de vraiment tester le taux de thc 

:D

 

bisous

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites