Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Pour ne pas "coller" les programmateurs. *****

(Soumis : 16/01/2011 04:46 - Dernière mise à jour : 14/04/2017 12:46)

Tuto contacteur par Widow P

 

 

Voici un petit tutorial visant à préciser l’utilisation d’un relais de puissance ou contacteur.

 

J’ai eu un problème avec le timer mécanique de ma HPS 400 qui a « collé ».

 

C’était la première fois que ça m’arrivait. Je précise que le timer était neuf et de bonne qualité.

 

Heureusement, étant présent, j’ai pu l’éteindre manuellement.

 

Je précise que les photos du matériel et du montage utilisées ici ont été empruntées à sensea d'Overweed.

 

Tout d’abord voici une petite liste du matériel nécessaire :

 

Image IPB

 

Image IPB

 

 

Le rôle du relais de puissance est de protéger le programmateur.

 

Il existe de nombreux modèles. J’ai utilisé la référence 040 49 (Legrand – 20A).

 

On en trouve facilement sur Ebay. Il m’a coûté 15€ fdp compris.

 

Image IPB

 

 

Voici le montage que j’ai réalisé pour alimenter ma HPS :

 

Image IPB

 

Ainsi, quelle que soit la qualité du timer ou la puissance de la lampe, il n’y a plus aucun risque de voir la lampe rester allumée à cause d’un programmateur collé.

 

Petit complément :

* Marron = phase

* Bleu = neutre

* Verre et jaune = terre

 

 

Le fil de masse ne traverse pas le relais de puissance, la jonction se fait par un domino.

 

Sinon pour se référer au modèle 040 49, la phase entre en "1" et sort en "2", le neutre entre en "3" et sort en "4".

 

La phase et le neutre respectivement connectés en "1" et "2" sont reliés à une fiche mâle, vers une prise (sans timer bien sur!).

 

La sortie du contacteur est reliée au ballast (phase, neutre) comme d'habitude (et la masse aussi).

 

Le programmateur est placé en dérivation : phase reliée au "A", neutre relié au "B", fiche mâle branchée dans le timer.

 

¤ Timer ON : le courant fait passer le contacteur en position "I" (interrupteur ON) et la lampe s'allume.

 

¤ Timer OFF : le courant ne passe plus, le contacteur retourne en position centrale (interrupteur OFF) et la lampe s'éteint.

 

Un des intérêts du système est qu'au démarrage de la lampe, l'amorçage du ballast ne met pas une bonne châtaigne au timer puisqu'il est placé dans la boucle du contacteur. C'est ce dernier qui joue le rôle d'interrupteur lui-même commandé par le timer.

 

La prise de droite sur le schéma sert à l'alimentation du ballast via le contacteur (sans timer) et celle de gauche sert à l'alimentation du timer placé dans la boucle (A --> Image IPB du contacteur.

 

Les prises sont branchées dans une multiprise (cf liste du matériel).

 

Une petite photo de la face avant du contacteur :

 

Image IPB

 

Le module de droite est un disjoncteur différentiel qui sécurise l'alimentation de tout le placard.

 

Sur la gauche, on voit en bas les entrées 2 et 4 (phase, neutre), la terre sur le côté ne traverse pas le contacteur (en parallèle reliée par un domino), en haut les entrées A et B (boucle du timer, phase et neutre).

 

A la sortie du contacteur (vers le ballast), ça donne ça : phase en 1 et neutre en 3, la terre reliée grâce aux dominos.

 

Image IPB

 

 

par jean: voila, je pense que ça devrait servir à plus d'un, c'est pour ça que je l'ai demandé à l'auteur! (merci à lui!)




  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)