Électricité

L'éléctricité dans nos placards
By Guest,

L'électricité dans nos placards, ce guide est approprié à nos installations de placards,
bien sûr un tel guide n'existe pas d'après les lois de nos pays,
une installation électrique peut uniquement être prise en charge par un professionnel !
L'assurance n'interviendra en aucun cas si vous avez installé un système défectueux.
 
Je décline donc toute responsabilité en cas d'accident ou de dommage matériel.
 
 
 
Intro
 
Ce guide a pour but de vous expliquer une installation électrique de A à Z.
Le guide a été écrit d'après le Règlement Général d'Installation Electrique (RGIE) Belge ainsi que les normes DIN Européenne.
Les installations électriques en Belgique sont très rapprochées des françaises.
Il n'y a donc pas d'énormes différences, en plus la Belgique est un des pays les plus sécurisés en matière d'électricité (comparé à l'allemagne par exemple).
 
 
Avant de commencer :
 
- Veillez à toujours travailler en absence de tension !!! (Munissez-vous d'un multimètre)
- Veillez à utiliser des outils et du matériel sécurisé, signalé par un logo de norme du type CE, VDE, TÜV, ou autres ...
Les outils tel que les pinces, tournevis etc.. doivent être muni d'une couche d'isolation à la poignée.
(souvent limité à une tension de 1000V)
- Veillez à travailler avec des habits sécurisés en coton, ainsi que des
chaussures de sécurité, évitez aussi de travailler dans un espace très
humide ou directement dans une flaque d'eau !
 
 
Avertissement :
 
Choc électrique possible à partir de 50V~ (courant alternatif).
En cas d'accident avec du courant continu (exemple : 50V--), rendez-vous
directement chez le médecin, le courant continu a pour effet de faire
coaguler le sang, ce qui peut mener à la mort ou à des problèmes
cardiaques, cet avertissement n'est pas à prendre à la légère !
Attention, les condensateurs ou autres batteries électriques sont encore
chargés en cas d'absence de courant pendant un moment ...
 
 
La terre
 
L’objectif de la terre, est de relier tous les appareils électriques,
ainsi que les éclairages, les prises, la tuyauterie métallique et tout
autre corps métallique, pour protéger l'utilisateur de courants dangereux ...
En cas de contact avec le courant, le commutateur d'équipotentiel,
coupe le courant multipolaire.
 
Les sections de fils pour la terre sont les suivantes, les fils de terre
ont toujours la couleur jaune-vert, toutes autres couleurs sont
interdites! :
 
- Raccordement à la terre : 16mm²
- Terre principal : 6mm² (boitier électrique)
- Equipotentiel principal : 6mm² (construction métallique visible,
touchable du bâtiment, tuyauterie,...)
- Equipotentiel supplémentaire : 4mm² (construction métallique visible,
touchable du bâtiment, tuyauterie,...)
- Raccordement de prises : 2.5mm²
- Raccordement d'éclairages : 1.5mm²
 
 
Les sections de fils
 
Les sections de fils varient d'après le consommateur électrique
(l'appareil branché).
Il n'est pas recommencé d'utiliser une section plus basse que la loi
prévoit, cependant en cas de circuit mélangé, on utilise toujours la
section d'après l'appareil le plus puissant. Le disjoncteur ou le
fusible lui sera choisi d'après l'appareil le plus faible !
 
Les sections de fils :
 
- Eclairage : 1.5mm²
- Prise électrique : 2.5mm²
- Circuit électrique mélangé (prise + éclairage) : 2.5mm²
- Circuit de contrôle, tension basse : 0.5mm² (en utilisant un
disjoncteur de 4 Ampère ou un fusible de 2 Ampère)
 
Les couleurs de fils :
 
- Noir, brun : Phase protégée par un disjoncteur principal
- Orange (Orange-noir, Orange-bleu clair): Phase non protégée
(l'alimentation du compteur par exemple)
- Bleu clair : Neutre
- Jaune-vert : Terre
- Jaune : INTERDIT
- Vert : INTERDIT
- Gris, blanc,... : Tension basse 0-50V ou autres utilités
- Bleu foncé : Courant continu : 0V
- Rouge : Courant continu : 24V
 
Note personnel :
Pour les installations de placards, je vous conseille d'utiliser du fils
(câble) flexible, plus simple à installer et à manipuler.
En gros, le fils flexible est destiné à des installations temporaires ou
industrielles.
Le fils rigide lui est destiné à des installations à long terme, tels que
des bâtiments.
 
En cas d'installation avec du fils flexible, je vous conseille
d'utiliser des embouts pour fils, soit de souder les extrémités dénudées.
 
Les embouts d'après DIN 46228 :
- 0.5mm² : blanc
- 0.75mm² : gris
- 1mm² : rouge
- 1.5mm² : noir
- 2.5mm² : bleu
- 4mm² : gris
- 6mm² : jaune
- ... le reste n'est surement pas intéressant pour le placard d’ailleurs
la couleur ne joue aucun rôle réel pour du bricolage, plus important
est par contre d'utiliser le bon embout pour la bonne section de fils ...
 
 
 
Les normes européennes
 
Veiller aux normes est très important en électricité, ce domaine étant en constante expansion il faut donc respecter certaines normes
pour garder une sécurité et une compréhension entre électriciens.
Les normes sont présentes sur le matériel et les outils, ainsi que les
habits et les machines... Même sur la machine à café il ferait mieux
d'avoir un logo de contrôle de sécurité. En effet il arrive souvent que
des machines à café non éteintes ne possèdent pas de sécurité thermique..
Cela peut tourner rapidement en catastrophe... c'est pourquoi il faut
vérifier ses outils et le matériel qu'on utilise en installation électrique.
 
D'après DIN VDE 0024 en Europe :


 
Évitez donc d'acheter du câble pour 1€ en Taïwan si vous ne voulez pas
que votre installation parte en fumée ... Ce serait malheureux.
Renseignez-vous donc chez un électricien du coin pour achetez du
matériel de qualité...
 
 
 
Les disjoncteurs et fusibles
 
Commençons par différencier les disjoncteurs des fusibles.
 
Les disjoncteurs sont des automates électroniques, donc plus précis, plus
chers et ont une plus longue durée de vie. En voici un qui
possède 3 pôles (utilisé pour des moteurs ou des fours par exemple)

 
Les fusibles eux, sont moins chers, moins précis et leur durée de vie est
plus faible. Ensuite elle complique l'installation, car le socle
n'appartient qu'à une seule sorte de fusible etc ... En voici un de 16 A
 

 
 
Un petit tableau explicatif d'après la section des fils, notez qu'en
Belgique ne sont admis que les disjoncteurs possédant deux pôles (et plus
bien sur), les fusibles sont également acceptés mais moins utilisés dans
des maisons, plutôt en industrie...
 

 
 
Les formules de base
 
La formule en électricité la plus connue est sans doute la Loi d'Ohm,
celle-ci sert à calculer la résistance, l’ampérage et la tension d'un
appareil ou circuit.
U = Tension exprimée en Volt (V)
R = Résistance exprimée en Ohm
I = Intensité exprimé en Ampère (A)
Formule pour mesurer la tension : U = R . I
Mesurer la résistance : R = U/I
Mesurer l'intensité : I = U/R
Exemple : R = 9 Ohm et la tension 230V, quel est la valeur de l'intensité ?
I = 230/9 = 25.5A
 
Une autre formule très utile est la formule du coût de la puissance.
W = U . I . t
W est le produit de la tension U, de l'intensité I et du temps t exprimez en heures.
Les coûts dépendent de : la tension, l’aintensité, et le temps.
Plus ils sont hauts, plus votre prix sera élevé.
 
A partir de là on peut également calculer la puissance.
P = W/t = (U.I.t)/t = U . I
Il suffit donc de garder en mémoire
P = U . I
P est le produit de la tension U et de l'intensité I.
 
Bref, encore quelques conseils, la tension ça ce mesure en parallèle,
c'est à dire du contact N et L de l'appareil (par exemple)
L'intensité elle se mesure en série, c'est à dire qu'il faut raccorder
votre multimètre dans votre circuit.
 
 
Les formules des techniques d'éclairages
 
Utiles également pour nous les cannabiculteurs, sont les formules pour
tout ce qui concerne l'éclairage.
 
Le courant lumineux :
Le courant lumineux est la somme des rayons émis par une source lumineuse, celle-ci est définie et calculée en Lumen (lm)
Exemple : Une lampe éco de 20W a un courant lumineux de 1200lm,
tandis qu'une ampoule standard 100W a un courant lumineux plus faible de
1380lm en comparant la consommation de puissance.
 
Le gain de lumière n (n = courant lumineux / puissance (n=lm/W)), la
lampe éco s'élève à 60lm/W, tandis que l'ampoule n'émet que 13.8lm/W.
L'ampoule éco est donc plus utile, plus écologique.
 
L'intensité lumineuse Ev (Ev = courant lumineux / plan en m² (Ev=lm/m²))
est une mesure pour calculer la lumière propagée sur un plan, celle-ci est
définie en Lux (lx), elle réduit avec la distance de la source lumineuse.
Exemple : A distance double, la lumière se répartit sur une grandeur qui
est égal à 4 fois le plan de base.
 
Puissance lumineuse. La source lumineuse envoie des rayons de
différentes puissances. Le rayonnement envoyé dans un certains sens, est
appelée brillance, défini en candela (cd).
 
La courbe de distribution lumineuse démontre les caractéristiques des
rayonnements lumineux, d'éclairages divers et de lampes.
On différencie 5 types de distribution lumineuse
- Directement
- Surtout directe
- Homogène
- Surtout indirecte
- Indirectement
 
La brillance Lv, déclarée en Candela (cd) est une mesure d'impression de luminosité que l'oeil peut saisir.
Lv = Iv/A
 
Une trop haute brillance cause un éblouissement.
 
 
Les contacts d'appareils
 
Les contacts, appelé aussi bornes, sont les petites vis, clips, ou
tout autre système de branchement de vos appareils.
 
L, L1 = phase
N = Neutre
T, T à l'envers = Terre
 
Si vous distinguez toujours ces 3 contacts-là, en y connectant les bons fils ça devrait marcher.
Référez vous aux sections de fils dans le guide
 
 
 
Les branchements électriques
 
Il y a trois types de branchements en électricité, ni plus, ni moins.
Le premier est le branchement en série, c'est à dire qu'on ajoute tous
les appareils les uns après les autres, la tension se décharge à chaque appareil
d'après sa résistance. L'intensité elle reste le même partout.
Si nous prenons comme exemple 3 lampes.
Chacune d'elle a une résistance de 30 Ohm et notre courant est de 15A,
nous aurons la même tension à chaque lampes, si nous prenons comme
exemple deux lampes de 30 ohm et une autre de 60 ohm, la tension sera
plus grand aux deux petites résistances.
U = U1 + U2 + U3
I = I1 = I2 = I3
 
En parallèle nos lampes auraient toutes la même tension si nous partons du
fait qu'elles auraient toutes 30 Ohm et le que le courant se partagerait, nous aurions
donc 5A partout.
 
Dans les branchements mix, on calcule d'abord les branchements
parallèles, chaque branchement parallèle sera représenté par la réponse
de celle-ci dans le branchement en série. Il suffit donc de calculer le
branchement en série et c'est fini...
 
 
Exemple : Branchements néons
 
Le branchement de néons est plutôt simple, voici un plan d'installation
que je viens de dessiner (avec paint j'avoue)...
href="https://www.cannaweed...-cannabis.html"
target="_blank">Les néons"
 
 
 
Conseils d'installations
 
Quand vous créez une installation électrique, veillez toujours à la créer
le plus proprement possible, pour simple question d'esthétique et de simplicité.
Par exemple l'utilisation de goulotte ouverte vous permet de disposer vos fils facilement et proprement.

 
Vous pouvez également utiliser des tubes PVC.

 
Les colsons sont très utiles aussi pour des fils qui pendent.

 
Les cavaliers électrique sont très utiles aussi pour les fils à
l'extérieur ou dans le placard. (attention de pas frapper le clou dans le
fil qd même...)

 
 
 
v/c Dad-
0 comments Read more... ›
By G2loQ,
Bricolage & technique - Branchements électriques, calibrage des testeurs et autres calculs :
 
MAJ 01/03/08
 
 
Si une problématique est énoncée dans un topic ne postez pas dans le but de 'porter secours' à leurs auteurs !
 
Certains topics sont très anciens et ne sont repris que pour l'idée, une partie de l'argumentaire qui y est développé et/ou les schémas/photos qu'ils contiennent.
 
 
Si en navigant vous avez découvert un topic, n'hésitez pas à le proposer.
 
 
 
 
- L'électricité dans nos placards. Conseils sécurité
 
 
- Branchements électriques. Conseils sécurité
 
 
 
Éclairage
 
 

 
 

 
 

 
 
Edit salutatis
 
Un petit complément en vidéo donné par kempachi-da (merci à lui) pour aider aux branchements de ballast:
 
 
> Branchement d'un 600W
 
> Branchement d'un 400W
 
> Branchement d'un 250W
 
 
 
 
- Branchement d'un ballast de type II
 
 
- Branchements ballast - condensateur - amorceur (ignitor) > schéma
 
 
 
- Mon ballast est-il duo/combo ? [HPS-MH]
 
 
- Ballast qui grésille et ampoule qui ne s'allume pas
 
- Branchement néons

- Schéma branchement ballast turbo néons

- Branchement kit envirolite

- Remplacer un ballast ferro-magnétique par un ballast électronique récupéré sur une ampoule économique


Ventilateur - Extracteur

- Branchement Sunon 220v, fiche et cosses

- Montage cablage condensateur rvk [moteur rotatif asynchrone]


Thermostat

- Branchement thermostat et ventilateur



Calcul de débit

- Calcul du debit de c02



Testeurs

- Précisions sur le bricolage d'un testeur ec

- Calibrage du ph mètre et de l'ec mètre

- Tableau de conversion ec vs ppm ??
 
 
 
v/ dad-
0 comments Read more... ›
By Guest,
Tuto contacteur par Widow P
 
 
 
Voici un petit tutorial visant à préciser l’utilisation d’un relais de puissance ou contacteur.
 
J’ai eu un problème avec le timer mécanique de ma HPS 400 qui a « collé ».
 
C’était la première fois que ça m’arrivait. Je précise que le timer était neuf et de bonne qualité.
 
Heureusement, étant présent, j’ai pu l’éteindre manuellement.
 
Je précise que les photos du matériel et du montage utilisées ici ont été empruntées à sensea d'Overweed.
 
Tout d’abord voici une petite liste du matériel nécessaire :
 

 

 
 
 
Le rôle du relais de puissance est de protéger le programmateur.
 
Il existe de nombreux modèles. J’ai utilisé la référence 040 49 (Legrand – 20A).
 
On en trouve facilement sur Ebay. Il m’a coûté 15€ fdp compris.
 

 
 
 
Voici le montage que j’ai réalisé pour alimenter ma HPS :
 

 
Ainsi, quelle que soit la qualité du timer ou la puissance de la lampe, il n’y a plus aucun risque de voir la lampe rester allumée à cause d’un programmateur collé.
 
Petit complément :

* Marron = phase

* Bleu = neutre

* Verre et jaune = terre
 
 
 
Le fil de masse ne traverse pas le relais de puissance, la jonction se fait par un domino.
 
Sinon pour se référer au modèle 040 49, la phase entre en "1" et sort en "2", le neutre entre en "3" et sort en "4".
 
La phase et le neutre respectivement connectés en "1" et "2" sont reliés à une fiche mâle, vers une prise (sans timer bien sur!).
 
La sortie du contacteur est reliée au ballast (phase, neutre) comme d'habitude (et la masse aussi).
 
Le programmateur est placé en dérivation : phase reliée au "A", neutre relié au "B", fiche mâle branchée dans le timer.
 
¤ Timer ON : le courant fait passer le contacteur en position "I" (interrupteur ON) et la lampe s'allume.
 
¤ Timer OFF : le courant ne passe plus, le contacteur retourne en position centrale (interrupteur OFF) et la lampe s'éteint.
 
Un des intérêts du système est qu'au démarrage de la lampe, l'amorçage du ballast ne met pas une bonne châtaigne au timer puisqu'il est placé dans la boucle du contacteur. C'est ce dernier qui joue le rôle d'interrupteur lui-même commandé par le timer.
 
La prise de droite sur le schéma sert à l'alimentation du ballast via le contacteur (sans timer) et celle de gauche sert à l'alimentation du timer placé dans la boucle (A --> du contacteur.
 
Les prises sont branchées dans une multiprise (cf liste du matériel).
 
Une petite photo de la face avant du contacteur :
 

 
Le module de droite est un disjoncteur différentiel qui sécurise l'alimentation de tout le placard.
 
Sur la gauche, on voit en bas les entrées 2 et 4 (phase, neutre), la terre sur le côté ne traverse pas le contacteur (en parallèle reliée par un domino), en haut les entrées A et B (boucle du timer, phase et neutre).
 
A la sortie du contacteur (vers le ballast), ça donne ça : phase en 1 et neutre en 3, la terre reliée grâce aux dominos.
 

 
 
 
par jean: voila, je pense que ça devrait servir à plus d'un, c'est pour ça que je l'ai demandé à l'auteur! (merci à lui!)
0 comments Read more... ›

3 guides in this category

Sign in to follow this