Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !

Les carences *****

(Soumis : 16/01/2011 04:56 - Dernière mise à jour : 30/04/2014 22:20)
SOS Culture ou « L'art de planter sans se planter »
Citation :




(by Gen&Tik)




Volume 1 : Carences




Introduction

Bon nombre de gens confondent carence avec autre chose.
Et un mauvais diagnostic ou un traitement inadapté entraînera la mort de votre plante.

Ce petit glossaire vous permettra de vous familiariser avec tous les petits tracas susceptibles de vous pourrir la vie.






1. Définition


Une carence se détermine de la manière suivante : un manque, une déficience révélée par certains symptômes et entraînant une pathologie, qui peut affecter la plante dans son ensemble ou en partie.


Les carences sont plus fréquentes en cas de culture extérieure qu'intérieure, la raison est simple, vous ne connaissez pas l'historique du terrain ainsi que sa composition exacte.

Les carences dans la cadre de la culture d'intérieur, arrivent généralement suite à un emploi répétitif du substrat culture après culture, à la longue celui ci s'appauvrit. Afin de palier à ce problème, changez systématiquement le terreau de votre pot à chaque culture. Par la même occasion, à l'issue d'une culture, désinfectez vos pots à l'eau de javel, en n'oubliant pas de bien rincer le pot.

Rare voire inexistante est la probabilité d'être confronté à ce problème si vous appliquez scrupuleusement les règles précitées.

Autre point important, une carence se soigne toujours par un traitement spécifique, il est totalement inepte de penser que par une augmentation de l'apport engrais on soignera une carence.

Ayez toujours en tête que l'apport d'un engrais générique palliera au problème soit (N,P ou K) mais de ce fait augmentera les concentrations des facteurs non concernés par la carence, ce qui entraînera un sur engraissage des facteurs qui ne sont pas déficitaires.


Un cycle de culture complet peut être exécuté sans problème et sans adjonction d'engrais avec un terreau neuf adéquat. L'adjonction d'additif n'est pas une nécessité. Les cultivateurs qui utilisent des additifs le font dans un souci de perfection et/ou de rendement.


A noter que certaines carences ne sont pas visibles si le stade de carence n'est pas à sont apogée.

Cependant ce début de carence non perceptible peut entraîner l'apparition de certaines maladies, car la plante est plus faible, et n'arrive pas à se défendre.


Dans le cas d'une maladie, les symptômes sont généralement localisés et tendent à se propager.






2. Les carences les plus fréquentes



2.1. Le sous arrosage



2.1.1. Symptômes
Le sous arrosage est facilement reconnaissable. Les cellules de la plante sont gardées rigides avec la pression de l'eau dans ces cellules, et si la terre sèche complètement, les cellules perdent de la rigidité (de la pression d'eau). D'abord, les feuilles du bas pendent, et la situation évolue vers le haut jusqu'à ce que le haut de la plante s'affaisse.


Image IPB


2.1.2. Traitement
Arrosez immédiatement.



2.1.3. Remarque
Pendant la floraison, c'est encore plus important de laisser la surface de la terre sécher avant d'arroser complètement à nouveau. La floraison est le moment ou les plantes sont le plus susceptibles de pourrir. Vous ne voulez pas garder la surface de la terre humide, parce que cela élève l'humidité du jardin et favorise la pourriture et la moisissure. Arrosez les plantes pleinement. Vous voulez maximiser la croissance des fleurs pour récolter des têtes robustes et de grande taille.






2.2. La lumière



2.2.1. Symptômes
Plante qui courbe vers la source de lumière ou qui pousse de manière effrénée afin de se rapprocher de la lumière. Feuilles dressées vers le haut de manière anormale.

Arrive fréquemment aux plantes se trouvant derrière une vitre.


Image IPB


2.2.2. Traitement
Rapprocher la source de lumière de la cime de la plante.

Déplacer la plante.



2.2.3. Remarque
Pendant la phase de croissance utilisez une lumière à fort spectre bleu, pour la floraison utilisez une lumière à fort spectre rouge.






2.3. L'azote aussi appelé Nitrogène (N)



2.3.1. Symptômes
Les plantes montrent un manque d'énergie, une croissance lente et seront faibles et rachitiques. La qualité et le rendement seront significativement réduits. Des feuilles plus vieilles deviennent jaunes à cause du manque de chlorophylle. Des plantes déficientes seront aussi uniformément d'une couleur verte claire à jaune sur des feuilles plus vieilles, ces feuilles peuvent mourir et tomber. La chlorose s'étendra finalement partout dans la plante. Les tiges, pétioles et des surfaces de feuille inférieures peuvent tourner pourpres (Attention toutefois dans ce cas à ne surtout pas abuser des engrais car il s'agit d'un manque très faible qui peut être comblé parfois naturellement lorsque les racines grandissent et rencontrent des sources de nutriments dans la terre).


Image IPB


2.3.2. Traitement
Application d'un engrais spécifique NPK 3-0-0 ou utilisation d'une émulsion de poisson.






2.4. Le phosphore (P)



2.4.1. Symptômes
Des petites feuilles et des plantes ralenties et anormalement vert foncé qui poussent très lentement, avec les feuilles qui ont une courbe vers le bas le long des bords. (C'est similaire à la description de plantes ayant des racines suffoquant. La déficience en P apparaît le plus souvent sur des plantes développées; les plantes avec des racines suffoquées sont généralement des pousses). Avec la déficience en P, les feuilles les plus basses peuvent avoir une coloration rouge ou pourpre dans ou le long de leurs veines.

Parties de feuille nécrosée noires/violette et qui ont tendance à s'enrouler sur elle-même.


Image IPB


2.4.2. Traitement
Si vous pensez que vos plantes peuvent avoir une déficience en P, fertilisez avec du P ou avec un engrais général riche en P (par exemple, le Bloom 0-10-10) mais ne surdosez pas.






2.5. Le potassium (K)



2.5.1. Symptômes
Les symptômes de déficience en K commencent au pied de la plante, où vous verrez des zones jaunies, ou un gris nécrotique ou des zones et endroits couleur rouille qui commencent aux extrémités et le long des bords des feuilles de la tige principale. A moins que vous ne corrigiez, les tissus des feuilles continuent à jaunir et meurent en commençant sur leurs bords et en progressant vers l'intérieur. Les endroits ou les zones tachetées couleur rouille, brune ou grise, de la taille d'une tête d'épingle peuvent apparaître sur les feuilles et les tiges. Les plantes ayant une déficience en K peuvent être les plus grandes du jardin. Les tiges et les pétioles développent souvent une coloration rouge ou pourpre. Les feuilles malades se séparent le plus souvent facilement de la plante.


Image IPB


2.5.2. Traitement
Faire un apport de potassium cela grâce à un engrais dont le taux de potassium sera élevé.

Utiliser une solution à base de cendre de cigare (pas de cigarette).



2.5.3. Remarque
L'eau adoucie (système domestique de purification) causera sûrement une brûlure au sodium et des symptômes de déficience en K, parmi un bon nombre d'autres problèmes.






2.6. Le Soufre (S)



2.6.1. Symptômes
Ressemble fortement à un manqué d'azote : décoloration vert clair dans une ou plusieurs grandes feuilles âgées.

Forte décoloration violette dans et sur les tiges (par la production du pigment anthocynogène)
Plusieurs feuilles se décolorent et la couleur vert clair change à certains endroits en jaune profond.

Lors d'un manque extrême, la plantes a plusieurs feuilles profondément jaunes, avec des tiges violettes, la croissance et la floraison par contre sont freinées.


Image IPB


2.6.2. Traitement
Engrais correcteur spécifique.
Sel d'Epsom.
Contrôle du pH.


Jus d'oignon dilué dans de l'eau lors de l'arrosage.






2.7. Le Bore(Image IPB



2.7.1. Symptômes
Les plantes déficientes en bore ont les extrémités qui pousses anormalement friables et un des symptômes les plus précoce est le non prolongement des extrémités des racines. Les méristèmes apicaux des tiges et des racines meurent souvent. Les bouts des racines deviennent souvent gonflés et décolorés. Les tissus internes peuvent se décomposer et devenir des milieux propices aux champignons (maladies fongiques). Les feuilles montrent divers symptômes qui incluent : le dessèchement, l'épaississement, des courbures, le flétrissement, et des taches chlorotique ou nécrotiques.


Image IPB


2.7.2. Traitement
Au cas ou vous ayez un manque de bore, quelques cendres de carton peuvent être suffisantes pour résoudre le problème. Certaines autorités en jardinage recommandent d'utiliser du Boraxo comme source de bore, mais il en faut très peu, environ une cuillère à café pour 10 mètre carré de terre.



2.7.3. Remarque
Vous aurez plus de chance d'avoir un excès toxique de boron qu'une déficience. Seulement 20 PPM sont nécessaire pour la plante, et à un niveau légèrement plus élevé il devient toxique.






2.8. Le Molybdène (Mo)



2.8.1. Symptômes
Provoque souvent une chlorose inter-veinale qui se produit d'abord sur les anciennes feuilles, pour ensuite atteindre la plante entière. Les jeunes feuilles sont sévèrement tordues et peuvent mourir par la suite. Les insuffisances de molybdène ressemblent fréquemment à celles de l'azote (N), avec des feuilles anciennes chlorotique et leurs bords recourbés et une croissance arrêtée.



2.8.2. Traitement
Engrais spécifique.
Ajouter de la chaux peut augmenter la disponibilité du molybdène.






2.9. Le magnésium (Mg)



2.9.1. Symptômes
Les feuilles basses deviennent tachetées, jaunissantes, les bords les feuilles se courbent vers le haut.


Image IPB


2.9.2. Traitement
Rajouter un peu de sulfate de magnésium dans votre solution d'arrosage (facilement trouvable en pharmacie).






2.10. Le Fer (Fe)



2.10.1. Symptômes
Jaunissement de l'intérieur vers l'extérieur, en général les nervures restent vertes.


Image IPB


2.10.2. Traitement
Idem que pour le zinc.






2.11. Le Cuivre (Cu)



2.11.1. Symptômes
Les déficiences en Cuivre (Cu) sont extrêmement rares; faites attention de ne pas confondre cette déficience avec les symptômes de l'overdose d'engrais. Si vous avez régulièrement appliqué des engrais riches en N, arrêtez et arrosez avec de l'eau pure pendant un temps. Les pousses et les jeunes feuilles montrent une chlorose entre les veines, et des points nécrotiques et une bordure de feuille qui se développe et qui peut tourner au cuivre ou au gris. Quelquefois, la plante entière est un peu molle, bien que le pot soit bien arrosé. Les déficiences en Cu peuvent d'abord imiter les problèmes associés avec une overdose engrais imminente.


Image IPB


2.11.2. Traitement
Dans le fait peu probable d'une déficience en Cu, nourrissez par les feuilles avec un fongicide contenant du Cu, comme le sulfate de cuivre (CuSO4), ou avec n'importe quel engrais général qui contient du Cu, comme le Ra-Pid-Gro qui a 0,05 pour cent de Cu. Le cuivre est gravement toxique en excès. Dans les jardins hydroponiques, les concentrations au-delà d'1 ppm peuvent complètement tuer les plantes. Cherchez une autre cause, car la déficience en Cu est extrêmement peu probable dans tout jardin d'intérieur.






2.12. Le Zinc (Zn)



2.12.1. Symptômes
Image IPB


2.12.2. Traitement
En dépit de ce que vous avez pu lire autre part, les déficiences en Fe, Zn, et Mn sont assez communes. Elles donnent souvent aux cultivateurs de sérieux problèmes car elles sont rarement diagnostiquées correctement, et le traitement nécessite plus que d'ajouter simplement un engrais général. Les problèmes avec le Fe, le Mn ou le Zn sont très communs aux plantes poussant dans des régions avec de l'eau dure (alcaline). Si vous baissez le pH de votre eau ou de votre solution nutritive à environ 6.5, ces trois micronutritifs deviennent disponibles pour la plante. Si un des symptômes suivants apparaît dans un jardin hydroponique, baissez le pH de votre solution (faites-là plus acide) et appliquez les trois nutritifs en quantités seulement légèrement au-dessus des concentrations moyennes.


Les déficiences en Fe, Mn et Zn apparaissent souvent en conjonction, et généralement une eau alcaline est responsable. Vous devez les appliquer ensemble pour alléger toutes conséquences sérieuses de ces déficiences. Cependant, si des signes distinctifs de seulement une déficience apparaissent, appliquez seulement cet élément.



2.12.3. Remarque
Vous trouverez ci-après le tableau indiquant les taux de pH nécessaires à la libération des éléments.


Image IPB





2.13. Le Manganèse (Mn)



2.13.1. Symptômes
Image IPB


2.13.2. Traitement
Idem que pour le zinc.






2.14. Le Calcium (Ca)



2.14.1. Symptômes
En cas de déficience en calcium. Ce sont les feuilles les plus âgées et les plus grandes qui présenteront les symptômes en premier. Ce ne sont pas souvent les feuilles du dessous mais plutôt au sommet. Cette déficience se caractérise par la présence sur la feuille de taches jaune brun avec un bord brun. Les symptômes d'une telle déficience apparaissent rapidement.

Les premières taches sont visibles sur les feuilles les plus âgées après une ou deux semaines. Les taches commencent souvent par de petits points brun clair, qui vont ensuite s'agrandir.

Après deux semaines, celles-ci vont se multiplier sur les feuilles les plus âgées. Elles apparaîtrons aussi souvent sur le bord de la feuille.


Image IPB

Image IPBImage IPBImage IPB

2.14.2. Traitement
La meilleure manière d'éliminer le problème est de mettre de la chaux dans la terre bien avant de planter. Il y a plusieurs formes de chaux disponible dans les magasins d'articles pour jardinage, mais évitez la chaux hydratée et la chaux éteinte parce que c'est trop fort. Utilisez de la pierre à chaux dolomitique (calcaire), sous une forme moyenne.


La plupart du calcium dans les plantes agit comme un buffer contre l'accumulation d'élément chimiquement similaires mais toxiques.



2.14.3. Remarque
Un excédent de calcium est nocif pour les plantes. Il entrave le plus souvent la croissance et donne une culture foncée. Il peut aussi conduire à des manques en bore, en manganèse, en zinc, en magnésium et parfois aussi en cuivre.






2.15. La fluctuation du pH



2.15.1. Symptômes
Les deux images proviennent de la même plante. Cela pourrait être du à un excès de fertilisation, mais en fait c'est plus probablement en raison du pH qu'elle sont comme ça. Un pH trop haut ou trop bas peut transformer les substances nutritives en sels insolubles et en composés, dont certains sont en réalité toxiques aux plantes. En voyant cela, le cultivateur essaye alors de compléter le régime plantes en ajoutant plus engrais faisant varier le pH encore plus et transformant encore plus de substances nutritives en éléments non-assimilables. On voit ce type de problème plus souvent dans des mélanges de sols, où le mélange inconséquent de composants inadaptés pour la culture.


Image IPB


2.15.2. Traitement
En hydroculture, si ce types de problème apparaît, il faut d'urgence acheter des tampons pH.

En ce qui concerne la culture en terre, contrôler le pH de la terre, le cas échéant, dépotez et changez de substrat, arroser avec un correcteur de pH pour terre, et contrôler la pH de l'eau que vous utilisez pour arroser.






3. Récapitulatif


Image IPB




  • Vous ne pouvez pas éditer ce/cet(te) guide

0 commentaire(s)