Faire une belle macro sous HPS

Sign in to follow this  
By Apo & Boubou ,
Faire une belle macro sous HPS

Bonjour à tous :)

 


Cette FAQ a vocation de donner quelques astuces pour prendre une photo acceptable de nos plants chéris. En effet, avec la lumière très particulière émise par les HPS, les couleurs sont totalement tronquées : le plus beau vert tendre peut apparaître jaune fluo à l'écran, diminuant considérablement l'intérêt d'une photo. En parcourant les JDC on a parfois l'impression de se retrouver sur Mars, sans même un seul authentique petit homme vert... Il devient alors difficile de diagnostiquer les taches et autres affections disgracieuses sur les feuilles.

 

Exemple de photo ne présentant pas un grand intérêt
e43302.jpg

 

Il y en a même qui, afin d'éviter ce désagrément, se précipitent dès l'allumage des lampes pour prendre leur photo... car la lumière est blanche/bleue pendant quelques secondes.

 

C'est bien dommage, car une HPS émet une merveilleuse lumière, avec laquelle on peut prendre de très bonnes photos ! A condition bien sûr de faire le tri dans les informations traitées par l'appareil. L'intensité lumineuse permet également de réduire le bruit au maximum par le choix de la valeur 100 en ISO, de se permettre une grande profondeur de champ par le réglage de l'ouverture à une valeur importante, et de diminuer la vitesse d'obturation.

 

L'oeil humain ne percevant pas les couleurs de la même manière qu'un appareil photo, la solution sera donc de faire une balance des blancs, technique très simple consistant à indiquer à l'appareil ce qui est vraiment blanc. Il fera alors les calculs nécessaires pour déterminer les autres "vraies" couleurs.

 

Un petit article de Wikipedia :

 

Balance des blancs

 

Un corps blanc est un corps qui réfléchit toutes les lumières, toutes les couleurs. Il paraît donc blanc en lumière blanche et rouge en lumière rouge.

 

Le problème se complique lorsqu'on constate qu'un corps blanc peut paraître blanc aussi bien sous un éclairage incandescent que sous un ciel gris. En effet, les physiciens assurent que le premier éclairage produit une lumière rougeâtre tandis que le second produit une lumière bleuâtre. C'est le cerveau qui interprète, jusqu'à un certain point, les couleurs vues par les yeux.

 

Il se complique encore plus lorsque cette interprétation ne fonctionne plus en face d'une photo de la scène considérée. Ainsi, on peut être plus ou moins choqué par une photo d'intérieur avec une dominante rouge ou une photo d'extérieur avec une dominante bleue.

 

En photographie classique, ce problème se résout en utilisant des films adaptés à tel ou tel type d'éclairage. En numérique, le calculateur se contente de modifier quelques valeurs, ce qui est une méthode beaucoup plus souple. Ainsi, le photographe a généralement accès aux réglages Incandescent, Luminescent, Flash, Soleil, Ombre, Nuages,...

 

Deux autres positions sont disponibles. La position Auto tente d'imiter l'ajustement effectué par le cerveau, semble-t-il avec succès dans de nombreux cas. À l'opposé, la position Blanc mesuré est commode pour des éclairages hors du commun (on cite souvent le cas d'une pièce éclairée à la fois par des ampoules et des tubes). Dans ce cas, il suffit de viser un papier blanc situé sous l'éclairage et de déclencher pour obtenir le bon réglage.

 

C'est précisément ce dernier réglage qu'il faut choisir dans notre cas, car les constructeurs n'ont pas pensé à prévoir un réglage spécifique aux cannabiculteurs. Les réglages de balance des blancs pour soleil, lampes ou flash ne corrigent en rien cette impression d'être au fond d'un volcan en éruption. Il faut donc le faire en manuel. Evidemment ces veinards sous MG ont à leur disposition le réglage spécial néon, donc pas de problème pour eux. Nous autres pauvres détenteurs de HPS n'avons pas cette chance ;-)

 

La majorité des APN (reflex ou non) présentent la possibilité de faire ce réglage. Sur le mien il suffit de prendre une photo d'un objet blanc sous la lumière HPS (pas besoin qu'il emplisse toute l'image, il doit juste être au centre)...

 

une bête feuille blanche pliée :
4f749.jpg
...et d'ensuite rentrer dans le menu, "Balance des blancs manuelle", il me demande de choisir la photo de l'objet qui est sensé être blanc, ce que je fais.
Il faudra donc ensuite régler la balance des blancs sur "manuel" (AWB sur les APN à firmware en anglais).

 

Exemples de photo...

 

prise en BB automatique :
f207bb.jpg

 


prise en BB manuelle :
2c69e8.jpg

 

ça a quand même plus de gueule.

 


Traiter une photo avec Picasa

 

Shepakoifer a déjà expliqué comment redimensionner les photos avec ce très ingénieux freeware qu'est Picasa 2. Je ne vais donc pas le plagier mais juste vous conseiller l'utilisation de :

 

-la fonction Recadrer, qui vous permettra de retirer tout ce qu'il y a d'inutile dans l'image (et d'ainsi d'améliorer la qualité de ce que vous voulez représenter).
-la fonction J'ai de la chance, qui autorise Picasa à faire quelques réglages de couleur et de luminosité. C'est assez bluffant comme ça peut améliorer votre photo, exemple :

 

Avant "J'ai de la chance" :

 

ca37bb.jpg

 

Après "J'ai de la chance" :

 

a8570c.jpg

 

-les filtres proposés, qui sont assez sympas :
5de1c8.jpg
En général, "Accentuer" est bien pratique pour affiner vos photos. Pour le reste regardez par vous-même...

 

il y a de quoi s'amuser :)
458a37.jpg

 

voire même de délirer :):)
a47892.jpg

 

Bon, évidemment, avec cette limite de 50 Ko par photo le gain de qualité n'est pas toujours très flagrant. Mais ça vaut le coup d'essayer, et ça ne coûte qu'un clic !

 

Pour finir je précise que je ne suis pas un professionnel de la photo, donc je vous engage à rectifier toute erreur ou omission de ma part.

 

Bonne cannaphotographie ;-)

 


Faire une macro des trichomes

 

Deux techniques pour réussir une photo de trichomes dodus et juteux : l'une à l'arrache, avec les moyens du bord (un compact et un couteau suisse), et l'autre avec un peu plus de matos (objectif inversé sur un reflex).

 

Macro avec un compact et une loupe de couteau suisse
(par Survival_of_the_Fittest)

 

66e79d.gif
-- Réglages --

 

1- régler l'APN :
--mode macro
--zoom max (chez moi, 2x seulement)
--réglage lumière/correction d'exposition.

 

2- présenter la loupe sur l'objectif de l'APN. chez moi l'objectif "sort" du corps de l'appareil, c'est plus simple.

 

3- s'approcher suffisament. c'est là que le plus dur commence, à quelques millimètres près le focus part en couille, surtout avec la macro. et c'est là qu'on se rend compte que les feuilles sont gênantes, et qu'il ne faut surtout pas bouger :-(

 


-- Démonstration de A à Z --

 

-avec APN Canon 3.2 Mo, 5.4~10.8mm et f/2.8~4.0 (modèle old-school quoi)
-et le brave couteau suisse à zoom indéterminé ^^
macro02lk5.jpg

 

1) la photo, brute de décoffrage.
2) là je zoome avec un logiciel de retouche sur la zone ciblée plus haut (agrandissement possible sur les 2 clichés).
77f80.jpg


e09d4c.jpg
et voilà, pas besoin de microscope électronique à balayage digne des mission appollo 13, ça suffit amplement ^^

 

Macro avec un objectif inversé

 

Bon après avoir fait quelques recherches sur le sujet, voici comment utiliser un objectif de reflex à l'envers, ceci afin de l'utiliser comme une puissante loupe.

 

Je vous déconseille de n'utiliser qu'un seul objectif (comme le disent ceux qui vendent des bagues d'inversion sur ebay), car vous n'auriez aucun contrôle dessus et seriez obligé de maintenir le diaphragme ouvert... enfin bon c'est jouable mais pénible. Le mieux c'est donc un objectif à l'endroit, avec un objectif inversé au bout.

 

J'ai donc utilisé, dans mon cas : un apn EOS 300D, un objectif SIGMA 18-50 mm f3,5-5,6, et un CANON 50 mm f1,8.

 

cfcd59.jpg

 

J'ai également acheté deux bagues de porte-filtres dans mon magasin de photo (10€). Pas besoin du porte-filtres, juste de la bague d'adaptation (qui se visse sur l'objectif):

 

FICOA452.jpg

 

Il faut bien entendu choisir le bon diamètre de vos bagues, selon celui de votre objectif. Dans mon cas c'est du 52 mm et 58 mm.

 

Ensuite on colle les deux bagues dos à dos, afin d'avoir les pas de vis des deux côtés :

 

72a3f.jpg

 

icon41.gifDans la mesure où votre précieux objectif ne sera retenu que par la colle entre les deux bagues, je vous conseille d'utiliser de la superglu de warrior, à base de cyanocrylate !!!

 

Après 12h de séchage, nous voilà prêt à paparazzier ces pauvres trichomes :

 

753f3c.jpg

 


icon41.gif Il faut se rapprocher du sujet, mais pas trop !! Attention à la lentille de l'objectif qui n'est pas prévue pour se retrouver à l'extérieur de l'appareil, un peu de sève poisseuse dessus et c'est la catastrophe...

 

Vous aurez également besoin d'un max de lumière, c'est pourquoi on obtient de meilleurs résultats sous HPS (ce qui ne sera pas un problème avec la balance des blancs ;-)). Sous une autre source de lumière un pied sera le bienvenu !

 

A noter également que la profondeur de champ est très faible avec cette technique.

 

-> Mon réglage: ISO 100, BB manuelle, f/10, 1/125 s

 

Ce que ça donne dans le viseur :

 

3d9f8a.jpg

 

On recadre avec Picasa :

 

2f9448.jpg

 

Et voilà :

 

2bfe53.jpg

 

bb5b.jpg

 

593f15.jpg

 

e161cb.jpg1e560c.jpg

 

Voilà donc mes trichomes qui mûrissent tranquillement :-(

 

Je ferai des essais plus concluants, pour l'instant je suis encore novice avec cette méthode ;-)

 

++

 

 

 

 

 


Par KingLear

 

 

 

v/c Dad-


  Report Guide
Sign in to follow this