Blogs

Our community blogs

  1. animalxxx
    Latest Entry

    Salut,

     

    Désolé pour l'espagnol^^

     

    001.jpg

     

    002.jpg

     

    003.jpg

     

    004.jpg

     

    005.jpg

     

    006.jpg

     

    007.jpg

     

     

  2. Annexe II – Facteurs écologiques

    extrait de La botanie du cannabis, RC Clarke

     

    Je me permets de partager avec vous cet extrait du livre, qui, je trouve complète le post sur la Botanie, phyto-sociologie, bio-indication et syntaxon relatif au chanvre Cannabis Sativa

     

     

    Lumière

     

    Pour une croissance optimale, il est très important que le cannabis dispose d'une quantité suffisante de lumière d'une qualité appropriée. La lumière doit être d'une longueur d'ondes apte à favoriser la croissance, mais aussi le déclenchement , puis l'arrêt de la floraison. La durée d'éclairage doit être à même de permettre la succession de la phase de croissance et de la phase de floraison dans le cycle de vie. Dans les climats tempérés (de l'hémisphère nord ndlr), le cannabis pousse du début du printemps après les derniers froids jusqu'au milieu de l'automne. La première phase de son cycle de vie est celle de la croissance qui se poursuit aussi longtemps que la durée du jour augmente , tandis que la seconde phase, celle de la floraison, commence lorsque la durée du jour commence à baisser. Si la croissance se fait hors saison, le cannabis ne produira que des fleurs indifférenciées et des individus hermaphrodites.

     

     

    Température

     

    La plupart des effets de la température sur le cannabis ont à voir avec le taux d'évapotranspiration(ETP) de la plante. Le cannabis a un taux d'ETP élevé et, dans les climats chauds, il peut facilement se flétrir. La croissance des trichomes glandulaires et la sécrétion de résine pendant la saison chaude sont un moyen de prévenir la dessication des tissus en abaissant la température des feuilles, cd qui réduit le taux d'ETP des surfaces épidermiques de la plante. Le cannabis est adapté à la chaleur en revanche, il supporte mal les températures basses. Il peut supporter des températures froides proches de 0°C mais une forte gelée ou un froid même peu intense mais qui dure un peu entraînera quasiment toujours sa mort.

     

    Dans les climats tempérés, les températures fraîches de l'automne et de l'hiver inhibent la germination des graines produites pendant l'été et qui ne germeront pas avant les premiers jours chauds du printemps.

     

    Il semble que les différences de températures entre le sol et l'air ont un effet observable sur le phénotype du cannabis. Nelson (1944) a mené des expériences sur quatre types de températures dont voici les résultats :

     

    • HH – Pousses et racines 30°C

      Allongement maximal, maturation précoce

      Nombre maximal de nœuds, beaucoup de fleurs staminées

      Surface de feuillage minimale, chute de feuilles maximale

    • HB – Pousses 30°C et racines 15°C

      Poids minimal, beaucoup de fleurs staminées

      Poids de la tige maximale

    • BH – Pousses 15°C et racines 30°C

      Inversion des fleurs pistillées en staminées

      Feuilles de taille maximale

      Diamètre de la tige maximal

      Poids maximal

    • BB – Pousses et racines 15°C

      Inversion des fleurs pistillées en staminées

      Surface de feuillage maximale

      Consommation d'eau minimale

      Teneur en eau des racines maximale

      Floraison tardive, beaucoup de fleurs pistillées

     

    Cette étude souligne l'importance des températures, tant du sol que de l'air, pour le développement structural du cannabis et montre comment ces facteurs interagissent pour déterminer le phénotype.

     

     

    Humidité

     

    Un sol bien drainé et une bonne irrigation permettent un développement optimal du cannabis et c'est dans un environnement bien arrosé qu'il atteint sa taille maximale alors que l'aridité le fait végéter. L'eau stagnante est quasi fatale au cannabis car ses racines sont facilement asphyxiées. C'est pourquoi un sol poreux en pente douce et comportant une bonne proportion de sable parce qu'il assure une bonne disponibilité de l'eau est idéal pour une bonne croissance du cannabis.

     

    Les modifications du taux d'humidité qui dépendent des exigences en eau de la plante aux différentes stades de son cycle de vie influencent le développement structural et la morphologie du cannabis. Au stade de la germination, la graine doit rester au moins quatre jours au contact d'un sol humide, les graines germeront alors facilement. Un assèchement du sol au cours de la germination tuera presque certainement le germe. Au stade des semis, un excès d'humidité entraînera une rapide élongation de l'hypocotyle et de l'épicotyle. En cas d'humidité excessive, cet allongement rapide de la tigese poursuivra, produisant des plantes aux longs internodes alors que l'aridité entraînera un raccourcissement des internodes. Du fait de cet allongement rapide, les fibres primaires seront flasques. Dans des conditions d'aridité, les fibres primaires et secondaires seront par comparaison plus courtes et très cassantes. Dans ce cas, les tiges cassent facilement au vent au lieu de se courber.. Dans un environnement aride, un plus grand nombre de trichomes sera produit à la surface des calices, des feuilles et des tiges que dans un environnement humide ; les feuilles tendent à être plus rapprochées, plus épaisses et plus en dents de scie plus communes que les feuilles fines des habitats humides.

     

    Lors de la floraison, la consommation d'eau des plantes tant staminées que pistillées augmente d'une façon très nette. Les besoins en eau sont importants durant la floraison et l'humidité trop faible inhibe la production florale. Un temps sec accélère la déhiscence (dispersion du pollen) qui déclenche aussi dans les plantes pistillées la production de trichomes glandulaires sur les calices et les feuilles adjacentes. Ce qui permet un meilleur contrôle de l'ETP et diminue les besoin en eau. La plus grande grande quantité de résine est donc produite dans un environnement sec et chaud avec un ensoleillement adéquat. Cependant, lorsque la pollinisation se produit et que les calices commencent à se dessécher lentement au fur et à mesure de la formation de la graine, la production de résine ralentit. Un environnement sec favorise la dispersion des graines puisque celles-ci se libèrent plus facilement du calice desséché et agité par le vent.

     

     

    Les conditions édaphiques (le sol)

     

    Les qualités physiques, l'acidité (le pH) et la quantité disponibles de nutriments sont les plus importantes caractéristiques du sol qui affectent le développement du cannabis. Le drainage, la légèreté et la teneur en éléments organiques sont les qualités physiques déterminantes du sol. Le sol doit être convenablement drainé parce que les racines du cannabis sont facilement attaquées par les champignons et ne tolèrent pas l'eau stagnante. Des sols riches en terreau ou allégés avec du sable de rivière sont particulièrement appropriés à la culture du cannabis car ils permettent une croissance optimale des racines. Parce que le cannabis est une plante haute qui pousse de façon espacée dans des espaces dégagés, il a un besoin d'un système racinaire fibreux pour soutenir sa masse dans le vent et sous la pluie. Une teneur élevée en éléments organiques qui amollissent et aèrent le sol, favorise la pousse des racines. Cependant une teneur trop forte en éléments organiques peut élever le taux d'acidité du sol au-delà de ce qui est tolérable pour le cannabis.

     

    Le taux d'acidité ou pH est crucial pour un bon développement du cannabis. Un taux compris entre 6,5 et 7,5 (7 représente un taux d'acidité neutre) est idéal. C'est à ce niveau que l'assimilation des éléments nutritifs par la plante est la plus efficace et que le développement des ses fonctions vitales est optimal. Dans un sol plus acide, les éléments nutritifs sont bloqués sous la forme de sels acides non disponibles pour la croissance de la plante.

     

    En cas d'acidité trop importante, les plantes seront atrophiées avec des feuilles enroulées sur elles-mêmes et très peu de fleurs et de fruits. Parce que, dans un sol acide, les nutriments ne sont pas disponibles la plante peut présenter simultanément plusieurs déficits en éléments nutritifs. Un sol trop acide limitera également le développement des micro-organismes utiles à la plante, tandis qu'un sol trop alcalin risque d'entraîner une accumulation des sels dans le sol et de réduire la capacité des racines à capter l'eau.

     

    Les éléments nutritifs essentiels (macro-nutriments) et les secondaires (oligo-nutriments) sont tout aussi importants pour le développement du cannabis. La quantité nécessaire de chacun de ses éléments, son utilisation par la plante, son effet sur la productivité et les symptômes qu'entraîne une carence de cet élément pour la plante sont propres à chacun d'eux. Ils doivent donc être étudiés séparément de même que les besoins et les réponses spécifiques des plantes pistillées et staminées à ces éléments nutritifs.

     

    L'azote (N) est le premier de ces nutriments essentiels, il est le principale facteur de la pousse de la tige et des feuilles et plus généralement de la taille et de la vigueur d'une plante.

    Le nitrogène est vital pour la production de chlorophylle, c'est pourquoi, une déficience en azote peut bouleverser tout le métabolisme de la plante : du coup, la croissance est ralentie et le feuillage est rabougri. Le cannabis a besoin de beaucoup d'azote qu'il prélève dans le sol. Un déficit d'azote se caractérise par une chlorose (perte de chlorophylle) des feuilles les plus vieilles, suivies d'une chlorose graduelle sur toute la plante (N = élément mobile), seul le méristème restant vert jusqu'à la fin.

    Un excès d'azote cause le dessèchement de la plante (brûlure) et, peu après, un changement de couleur de la plante qui passe du vert au marron cuivré. Un taux d'azote approprié donne des plantes d'un vert uni avec de grandes feuilles et des tiges longues.

     

    On peut augmenter la production de fibres en abondant le sol en azote. Des expériences menées par Black et Vessel (1944) ont montré un accroissement de la récolte de 4,3 tonnes à l'hectare. Cette étude a également montré que l'azote est favorable à un stade avancé de la vie de la plante plutôt qu'au commencement de sa vie. Cela soulève un point important quant à l'utilisation des nutriments et notamment dans leurs relations avec l'expression sexuelle de la plante. Talley (1934) et Tibeau (1936) ont tous deux étudié l'utilisation de l'azote sur le cannabis. Talley a observé les rapports hydrate de carbone sur azote dans les plantes staminées et pistillées et découvert que les plantes staminées ont un rapport hydrate de carbone sur azote plus élevé que les plantes pistillées bien que la teneur totale en hydrate de carbone soit très diverse. Les plantes pistillées affichent cependant un pourcentage plus élevé d'azote que les plantes staminées et des valeurs pour le rapport hydrate de carbone sur azote corrélés avec le temps de la floraison. Il attribue ces différences aux modes de croissance différentes des plantes staminées et des plantes pistillées. Les plantes staminées rentrent en sénescence immédiatement après avoir relâche leur pollen et ne peuvent par la suite retrouver leur vigueur, alors que les plantes pistillées continuent de fleurir pendant encore trois mois. Les plantes staminées n'ont pas besoin de maintenir leur taux d'azote, tandis que les plantes pistillées, elles, en ont encore besoin pour produire le feuillage associé aux organes floraux. Une autre explication a été avancée, fondée sur les travaux de Tibeau qui a mis en évidence à l'époque de la différenciation florale un excès d'azote dans la plupart des plantes pistillées, tandis qu'on observait l'absence d'azote dans presque toutes les plantes staminées. Il se pourrait que la présence d'azote dans le sol par le biais de quelque processus métabolique influence la différenciation florale. Un sol excessivement riche en azote durant la vie de la plante donne des plantes feuillues de teinte vert sombre qui ne survivent pas à la floraison.

    Black (1945) de son côté réfute tout effet des nutriments essentiels sur la détermination sexuelle du cannabis ; les résultats de ses recherches montrent que le sex-ratio des plantes est peu affecté par l'utilisation des différents nutriments.

     

    Le cannabis a besoin de phosphore (P) pour maintenir sa vitalité et cela plus particulièrement au moment de la floraison puisque cet élément est associé à la métabolisation du sucre, source d'énergie nécessaire à la production de la résine et des graines. Cela semble à priori contradictoire avec les découvertes de Black et Vessel (1944) qui établissent que l'apport de phosphore afin d'accroître la production semble plus efficace au début de la saison et décroît au fur et à mesure que la saison avance. Cependant, dans leur expériences, la récolte a été mesurée en fonction de la production de résine, éliminant donc les besoin de la pante pour la floraison, ce qui pourrait expliquer cette contradiction.

    Le déficit en phosphore affecte en premier les feuilles les plus matures, qui sont d'une vert sombre et terne au bords ourlés. Les veines de la face interne des feuilles prennent souvent une teinte pourpre, de même que les pétioles et la pointe des tiges. Cel est dû à un excès d'anthocyanine. Cependant, on peut retrouver cette caractéristiques dans de nombreux individus qui ne montrent pas de déficience en phosphore, elle pourrait être liée à la génétique de la plante tout autant qu'à des facteurs environnementaux.

     

    Parmi les éléments nutritifs essentiels (macronutriments), c'est le potassium (K) qui joue le rôle le plus subtil dans la nutrition de la plante. Bien qu'il soit nécessaire en association avec le phosphore et l'azote à tous les stades du développement, il l'est plus particulièrement lors de la floraison et il est impliqué dans le métabolisme de nombreux activateurs associés à la floraison.

    Un déficit en kalium se marque par une croissance ralentie, un jaunissement des feuilles les plus anciennes, suivi d'une nécrose qui se traduit par l'apparition de tâches sombres et de bords ourlés d'un gris cuivré. L'effet du potassium sur le cannabis est lié à une teneur en phosphore et azote adéquate. Tibeau (1936) a montré que la plante bénéficiant d'un bon apport en azote et en phosphre croît trs très vigoureusement lorsqu'on la suralimente en potassium. Elle a également noté que les plantes se remettaient rapidement d'une privation en phosphore, mais sans atteindre la tailles des plantes qui ont bénéficié d'un apport constant.

     

    Les micronutriments sont importants pour le cannabis, comme d'ailleurs pour toutes les plantes, et l'on peut observer de nombreuses relations spécifiques de ces nutriments avec le développement même du cannabis.

     

    Le Fer (Fe) est utilisé par la plante pour synthétiser des enzymes indispensables aux processus de photosynthèse et de la respiration. Une carence en fer se traduit par une chlorose des feuilles au niveau du méristème de l'extrémité des tiges plutôt que des feuilles les vieilles. En effet, le fer, très peu soluble, est moins facilement introduit dans les tissus de la plante que les composés azotés.

     

    Le déficits de calcium (Ca) apparaissent également dans les méristèmes, ils donnent des tiges faibles et cassantes et causent la mort du méristème apical. Cet effet sur les tissus des méristèmes résulte de l'interférence du fer dans la synthèse du calcium pectate nécessaire comme lien dans la structure lamellaire des cellules qui se multiplient.

     

    Le magnésium (Mg) est un composant à part entière de la chlorophylle et son absence cause sur les feuilles les plus anciennes des taches gris blanc ou le jaunissement des tissus adjacents aux veines, bientôt suivi de la chlorose de la feuille tout entière, les jeunes feuilles sont d'une couleur vert sombre.

     

    Le soufre (S) est utilisé par la plante pour fabriquer des protéines, un déficit en soufre se traduit par un chlorose générale de la plante qui commence sur les feuilles les plus jeunes.

     

    La déficience en Bore (B) se traduit par un gonflement de la base de la tige qui finit par se fissurer et par pourri.

     

    Une chlorose généralisée des feuilles, qui finissent par virer au bronze ou au bronze orangé, accompagnée par un gonflement des extrémités des racines latérales indique une carence en chlore.

     

    Un déficit de zinc se traduit par des feuilles très petites aux rebords ourlés et d'un jaunissement des tissus situés près des veines. Les tiges sont allongées et seuls les bouquets du somment de la plante possèdent des bourgeons viables.

     

    Les carences en manganèse et molybdène se traduisent par une chlorose du tissu entre les veines principales des feuilles près de la tige centrale de la plante, qui s'étendent aux extrémités des branches où souvent les feuilles se vrillent.

     

    Le cuivre est également nécessaire à une croissance saine et vigoureuse du cannabis, sa carence donne des feuilles fragiles et cassantes.

     

     

    Le vent

     

    Le cannabis est une plante pollinisée par le vent : il en a besoin pour disperser son pollen, jeter ses graines au sol et boucler ainsi son cycle de vie. 'après Sack (1949), le pollen peut voyager grâce au vent sur près de 200miles (370 km). Le moyen le plus simple de transmettre l'information génétique d'une population de cannabis à une autre, c'est le pollen transporté par le vent. Un système racinaire fibreux et une haute tige flexible permettent au cannabis de résister à des vents relativement puissants. Le vent tend à augmenter l'évaporation des tissus épidermiques de la plante. Les trichomes peuvent aider la plante en interrompant la circulation de l'air à la surface des tissus épidermiques des tiges et des feuilles. Une exposition constante à la brise renforce les fibres de la tige, alors que les plantes qui poussent dans une atmosphère d'air stagnant tendent à être faibles et croulent sous leur propre poids.

     

     

    Prédateurs

     

    Différents herbivores s'attaquent au cannabis. Les petits rongeurs et les oiseaux mangent les graines et les jeunes pousses, tandis que les lapins et quelques animaux gracieux tels que le daim mange les plantes adultes. Des insectes suceurs et masticateurs tels que les punaises, les pucerons et les criquets se nourrissent du cannabis. Après que les fleurs pistillées ont commencé à sécréter leur résine, les insectes semblent se nourrir des plus grandes feuilles et pas des sommités florales. Peut-être la résine des feuilles est-elle désagréable à manger ou rend-elle les jus plus difficiles à ingurgiter ce qui suggérerait que c'est là que résiderait l'intérêt de la sécrétion de résine pour la plante. Les araignées rouges et les mouches volantes sont les hôtes habituels du cannabis et sont nuisibles à sa santé. Une forte humidité encourage la prolifération des champignons sur les racines, les tiges et les feuilles, bien qu'il semble que la résine contienne des composants anti-biotiques qui inhibent le développement des champignons notamment dans les grappes de fleurs. Les plantes sont réellement attaquées par les insectes lorsqu'elle approchent de la sénescence et que la sécrétion de résine cesse.

     

     

    Dispersion

     

    Les agents naturels de la dispersion du cannabis comprennent l'eau, le vent et les animaux. L'eau affecte la dispersion des graines de multiples façons. Le taux d'humidité à l'intérieur de la plante détermine la rapidité avec laquelle le calice se dessèche et relâche la graine. La pluie aide directement la graine à quitter le calice et les rivières transportent les graines dans de nouveaux lieux comme les riches plages de sable alluvionnaire, idéales pour la germination des graines et la croissance du cannabis. Le vent agit en jetant les graines au sol et en les transportant sur de courtes distances, de même qu'il fait voyager le pollen sur de longues distances. Les animaux coopèrent eux aussi à la dispersion des graines de cannabis en les ingérant dans un lieu donnée et en excrétant la graine toujours viable dans un autre endroit. Le transfert endozoïque (interne) par les oiseaux dépend du type d'oiseau, du temps de rétention de la graine dans l'organisme et de sa résistance à la digestion. Certaines graines tirent bénéfice de leur passage dans l'organisme d'un animal par une réduction de leur temps de germination et de l'apport nutritionnel de l'excrément qui contient la graine germée. Cependant, beaucoup de graines croquées et partiellement digérées ne sortent pas indemnes de ce processus et ne sont pas viables. Darwin (1882) rapporte que des graines de cannabis ont germé dans un intervalle de temps e 12 à 21h après être passées dans l'estomac de divers oiseaux, et Ridley (1930) a retrouvé des graines de cannabis dans l'estomac d'une pie européenne. Les graines peuvent également se coller à un animal d'un façon ou d'une autre, mais cela est moins fréquent. L'homme aussi aide à la dispersion du cannabis en transportant des graines au cours de ses voyages et en produisant des déchets azotés disponibles pour le développement du cannabis. Tous ces facteurs contribuent à leur façon à la migration du cannabis d'une région à l'autre.

     

     

    Race

     

    Comme on l'a vue précédemment, le cannabis est considéré comme un genre haploïde par un certains nombres d'auteurs qui estiment que sa variabilité anatomique n'est pas une base suffisante pour distinguer différentes espèces du genre cannabis, mais plutôt des variétés d'une seule et même espèce, le Cannabis sativa L. Les types polymorphes de Cannabis évoluent à partir d'un équilibre entre : a) la réponse phénotypique d'une population de Cannabis à des facteurs biotiques et non biotiques de son environnement, et b:) la réponse génotypique fondée sur son adaptation à son environnement d'origine. En Inde, la seule différenciation entre les variétés de cannabis est celle qui oppose le type "sauvage" et le type "cultivé". Tous les deux produisent de la fibre et de la résine, mais parce que la plante est cultivée essentiellement comme plante à drogue, les types de cannabis "cultivé" ont une haute teneur en THC. Chopra et Chopra (1957) écrivent que "même les plantes poussant dans des conditions climatique différentes dans le vaste sous-continent indo-pakistanais montrent des variations apparentes remarquables ; ces variations peuvent donner au prime abord l'impression qu'il s'agit d'espèces séparées". De nombreux chercheurs ont noté la plasticité du cannabis avec des exemples tant indiens qu'européens. Les plantes indiennes une fois plantées en Angleterre ou en France ne pouvaient plus au bout de quelques générations être distinguées des variétés européennes. A l'inverse, des plantes à fibre plantées en Égypte pour produire du cordage devenaient rapidement quasi similaires aux variétés locales et la teneur des résines en produits psychotropes augmentait.

     

    De nombreux facteurs non biotiques tels que la lumière, la température, l'humidité et les qualités physiques du sol affectent à la fois la morphologie saisonnière du phénotype du cannabis et son évolution. La réponse évolutionnaire influence la nature génotypique de la population et donc la morphologie des générations à venir. Comparons par exemple les variétés venant de Colombie (entre 0 et 10° de latitude nord) avec les variétés du Mexique (de 15 à 21° de latitude nord). Parce que les saisons de croissance sont plus courtes plus loin de l'équateur, une variété mexicaine, afin de fleurir et de se reproduire avant les jours plus frais de l'automne ou de l'hiver, a besoin de six mois pour achever son cycle, alors qu'une variété colombienne peut prendre sept à neuf mois. C'est avant tout une adaptation aux différents cycles lumineux.

     

    En tant que membre de la communauté des espèces de plantes, le cannabis exerce des pressions sur elle-même et sur les espèces qui l'entourent. L'effet le plus important dérive de ses besoins très élevés de nutriments : peu de ces nutriments sont recyclés pour les autres espèces, on dit que le cannabis lessive les sols. Il procure de l'ombre et une protection à des petites plantes. De nombreuses plantes produisent des herbicides dans leurs feuilles, mais on ne sait pas dans quelle mesure les terpènes produits par le cannabis sont des poisons pour d'autres plantes et si c'est un avantage compétitif. En tout cas, les insectes préfèrent d'autres végétaux au cannabis, peut-être à cause du caractère peu assimilable de ses résines. Le cannabis fait en général montre d'un grande plasticité et fleurit à peu près partout dans le monde et sa plasticité le place un pas en avant des autres espèces de plantes dans le schéma évolutionniste.

  3.                                5ab67d67a7c1c_00breedingrnebulahaze.thumb.jpg.975f0a2df81358fb95b7008ff4c2c061.jpg



     

    Techniques d'élevage du cannabis (avancé)


     

    par Nebula Haze

     

     

    Table des matières

    introduction

          Evolution de la plante de cannabis par élevage sélectif

          Stock de départ: Souches HYPERLINK "http://www.growweedeasy.com/advanced-breeding-techniques"Landrace

          Étude de cas: Développement de la souche Ruderalis

    Vue d'ensemble: élevage de nouvelles souches

          Quoi, pour le breeding ?

    Termes et outils du métier

          Phénotypes

          Traits dominants et récessifs

          Souches stabilisatrices, back-crossing et consanguinité

          Comment sélectionner les plantes mâles et femelles pour votre programme d'élevage

          Vigueur hybride

    Élevage de nouvelles souches - étape par étape

     

     

     

    Êtes-vous intéressé par l'élevage de vos propres variétés de cannabis? Avec toutes les génétiques incroyables disponibles aujourd'hui, il y a plus de possibilités que jamais pour l'élevage de nouvelles souches.
     

    Evolution de la plante de cannabis par élevage sélectif
     

    Jetons un coup d'oeil à un exemple du pouvoir de l'élevage sélectif.
     

    Voici quelques-unes des 40 meilleures souches selon le   magazine High Times en 1977

    high-times-top-strains-1977-sm.jpg.f82265e7533c46666317d9a245432014.jpg
     

    Voici un petit assortiment de certaines des souches d'aujourd'hui
     

    nug-assortment-med.jpg.00822b4ba3fe29650712b37cb37cae7f.jpg
     

    Certains de ces changements sont dus à des pratiques de culture différentes, mais beaucoup de changements ont à voir avec la génétique et ce que les gens ont fait pousser au cours des dernières décennies.

    Au cours des dernières décennies, de nombreux cultivateurs ont sélectionné des effets à haute teneur en THC et «psychédéliques», de gros bourgeons dodus avec de gros rendements, des périodes de floraison plus courtes, de jolies couleurs et une belle apparence générale. Récemment, il y a aussi eu beaucoup de gens qui ont cultivé des souches à haute teneur en CBD pour les utilisateurs médicaux.

    Mais en plus du pourcentage de THC ou de CBD, il y a beaucoup plus d'effets globaux du cannabis. Il y a beaucoup de cannabinoïdes et de terpénoïdes que nous n'avons pas étudiés, et tout cela peut changer les effets que produisent les bourgeons. Certains cultivateurs commencent à faire d'autres croisements pour d'autres caractères en plus des niveaux de couleur ou de THC / CBD, accordant plus d'attention aux nuances des différentes souches et à leurs effets.

    Par exemple, certains amateurs de cannabis ont apprécié le cannabis qu'ils ont reçu dans les années 60 ou 70, et regrettent certains effets de souches plus anciennes. Bien que ces souches n'aient pas été aussi riches en THC ou aussi «jolies» que les fameuses souches actuelles, elles ont eu d'autres effets mentaux ou corporels agréables.

    Heureusement pour les éleveurs, de nombreux héritages et génétiques génétiques ont été préservés grâce aux semences. Certains éleveurs de semences, comme  ACE HYPERLINK "https://www.seedsman.com/en/cannabis-seed-breeders/ace-seeds?a_aid=536dc52ef2d64"Seeds  et  Cannabiogen,  offrent des gènes intéressants provenant de variétés locales et d'anciennes lignées. 

    Ces jours-ci, il y a tellement de possibilités de faire pousser des boutons qui produisent exactement les effets que vous voulez. Les producteurs partout dans le monde ont accès à d'énormes banques de semences riches en gènes divers, nouveaux et anciens.


     

    Souches Landrace et Heirloom

    dna-genetics.jpg.a99fb9f3edfd9516c647583a177da9e0.jpg
     

    Des générations de cultivateurs avant nous ont parcouru le monde pour trouver des souches de cannabis issues de la terre afin que nous puissions tous bénéficier d'un énorme réservoir de génétique pour nos programmes d'élevage.

    Une souche landrace est une souche cultivée locale; une souche qui a été développée par les résidents locaux de cette région.

    Ainsi, un producteur pourrait visiter une région où les cultivateurs locaux ont une variété unique de cannabis. Parfois, leur variété locale présente de nouveaux caractères souhaitables que vous n'avez jamais vus auparavant (une couleur, un goût, une odeur, une puissance, etc.).

    De nombreux producteurs vont prendre des graines pour cultiver eux-mêmes. Un collecteur de souches Landrace pourrait ramener des dizaines de graines de sorte que la génétique de ces souches locales sont préservées. Ces graines sont ensuite mélangées avec d'autres reproducteurs pour capturer ces caractères dans de nouvelles plantes.
     

    De nombreux éleveurs de cannabis célèbres voyagent à travers le monde pour trouver des variétés locales uniques à intégrer dans leurs programmes d'élevage.

    La souche  Panama  (ci-dessous) est fabriquée à partir de trois variétés anciennes: 
    Panama '74, Panama vert et Colombien "Punto Rojo"

    Il y a beaucoup de phénotypes qui apparaissent dans les souches patrimoniales mixtes comme celle-ci, et la génétique unique que vous ne pouvez pas trouver dans la plupart des souches modernes.

     

     panama-strain-pink-sm.jpg.9672cc744d37517da164e4a9cec477c4.jpg     panama-strain-sm.jpg.65b6dcda0ded53ea8b39f210eb72b7a7.jpg

     

    Étude de cas: les plantes Ruderalis
     

    Un exemple célèbre d'une plante locale qui a secoué le monde de la cannabiculture est la plante "Ruderalis". Les gens ne le considèrent peut-être pas comme une race locale, car il ne semble pas être cultivé activement par les cultivateurs locaux, mais c'est une plante locale qui a été mélangée à de nombreux programmes d'élevage dans le monde.

    À l'état sauvage, Ruderalis est une petite plante de cannabis clairesemée qui pousse dans les climats extrêmement froids avec de courts étés. Les bourgeons ne sont pas puissants et les plantes sont maigres, mais ces plantes ont un trait très important: la capacité à auto-fleurir après seulement quelques semaines, sans tenir compte de la lumière.

    Voici un exemple de deux plantes Ruderalis à l'état sauvage (photo prise en Russie)


    wild-ruderalis-russia-sm.jpg.42d3bf5b32c83527eeae92b82a18bc6e.jpg


     

    cette photo incroyable provient du  Canada HYPERLINK "https://plus.google.com/102321077201622812302/posts"CannabisClub ™

    Contrairement à la plupart des autres souches, les souches autoflorissantes ne dépendent pas des calendriers lumineux. Au lieu de cela, ils commencent à cultiver des bourgeons et sont prêts à récolter en quelques mois, peu importe ce qui se passe.

    À un moment donné, un producteur éclairé s'est rendu compte que ce trait d'auto-floraison pourrait être utile aux producteurs. Pourtant, la souche Ruderalis sauvage ne serait jamais utile aux producteurs dans sa forme originale, car il avait de faibles niveaux de THC et les bourgeons étaient minuscules. Les éleveurs ont donc commencé à croiser ces plantes à floraison automatique avec des variétés de cannabis de haute qualité.

    Les croisements originaux ont créé des plantes relativement petites avec une activité faible, mais les cultivateurs ont continué à raffiner et à stabiliser les souches auto-florissantes. Au cours de la dernière décennie, de nombreux éleveurs du monde entier ont travaillé ensemble pour isoler le caractère autofloraison dans les plantes qui produisent des bourgeons de haute puissance et de gros rendements. En continuant à ramener les plantes Ruderalis à des variétés de cannabis puissantes, nous avons maintenant des variétés qui ont gardé cette caractéristique d'auto-floraison mais qui sont tout aussi puissantes que les souches modernes (nous avons réussi à "exclure" les phénotypes qui ne produisent pas de bons bourgeons). modèles de croissance).

    Maintenant, il existe de nombreuses souches auto-floraison stabilisées qui sont tout aussi puissants et beaux que n'importe quelle autre souche et plusieurs éleveurs portent maintenant une version auto-floraison de leurs souches régulières.
     

    Voici un exemple d'une plante à floraison automatique moderne (Dutch Passion AutoMazar ) à environ 2,5 mois de la graine.
     Cette photo est prise  juste après la récolte et l'usine a fini par produire environ 4 onces de bourgeons de haute qualité.

     

    auto-mazar-sm.jpg.86a37bc36fd1cfe0bd6ae89811756df8.jpg
     

    Regardez une vidéo time-lapse de la plante ci-dessus car elle se développe de la graine à la récolte en 11 semaines

    Ça ne ressemble plus à un cousin sauvage, n'est-ce pas? Et la puissance et les effets des souches autoflorissantes modernes de haute qualité sont maintenant à peu près les mêmes que les souches de photopériode.

    En quelques années seulement, les éleveurs ont pu prendre une plante de chanvre clairsemée et exclure tout sauf le caractère auto-floraison. Cela a donné aux éleveurs le pouvoir de créer de puissantes variétés auto-florissantes dans le monde entier! 

    En tant qu'éleveur, vous avez le pouvoir d'identifier des traits spécifiques et ensuite de les incorporer dans vos souches, laissant derrière vous tout ce dont vous ne voulez pas.

     

    Aperçu: Élevage de nouvelles variétés de cannabis


                                                                                                                           cannabis-sativa-plants-grow-tall-sm.jpg.21d466ab92bce9cfd3078f4de95fdf4b.jpg

     

    Tout d'abord, pourquoi faire de nouvelles souches? Parce que chaque nouvelle variété a le potentiel d'apporter quelque chose au monde de la cannabiculture qui n'a jamais été vu auparavant.

    Tout comme de nombreuses souches ont maintenant des effets différents des souches populaires d'il y a des années, vous pouvez créer des souches qui sont meilleures pour vous que tout ce qui est disponible aujourd'hui. Vous pouvez même prendre des souches anciennes et créer des souches uniques que personne d'autre n'a jamais expérimentées.

    Chaque plante est un peu différente, et quand quelqu'un cultive une graine, les semis résultants auront un mélange de traits de chacune de leurs plantes mères. Comme les différentes plantes sont élevées ensemble, les gens peuvent choisir de ne croiser que leurs plantes préférées. Ils peuvent créer de nouvelles combinaisons qui produisent des effets uniques et merveilleux.

    Au cours de quelques générations de sélection des plantes les plus souhaitables pour la reproduction, les nouveaux semis montreront plus de traits spécifiques que vous avez sélectionnés, et moins de traits que vous avez rejeté.

    C'est essentiellement la façon dont les nouvelles souches naissent, bien qu'il existe plusieurs techniques spéciales (expliquées ci-dessous) pour vous aider à atteindre vos objectifs aussi rapidement et efficacement que possible.
     

    Traits à éventuellement sélectionner pour l'élevage

    L'une des premières choses à prendre en compte est «qu'est-ce que j'essaie d'obtenir en multipliant?» Il existe des millions de combinaisons reproductrices qui peuvent produire toutes sortes de bourgeons fous, mais chaque sélectionneur a des objectifs différents.

          Croissance  - la plante grandit-elle ou est-elle courte, longue et mince, courte et touffue, jusqu'à la récolte (durée de la floraison), le rendement, etc.

          Rusticité  - rapidité de croissance des plantes, résistance aux problèmes de moisissures ou de racines, chaleur ou froid, solidité des tiges, etc.

          Bourgeons  - Odeur, couleur, apparence, effets perçus, puissance, niveaux de THC ou de CBD, etc.

    Plus votre pool génétique est grand (plus vous avez de plantes à choisir), plus il devient facile de trouver des caractères spécifiques que vous souhaitez inclure dans votre programme d'élevage.

    Pour les éleveurs, il est excitant de vivre à une époque où il y a une abondance de gènes disponibles pour tous ceux qui ont une adresse postale, que vous vouliez essayer les nouvelles variétés populaires ou trouver une vieille variété pour créer quelque chose de nouveau. 

    Ceci est Nepal Jam , une souche portant génétique héréditaire; il a été fabriqué à partir d'un croisement entre une souche népalaise Highland Sativa x Jamaica '85


    nepal-jam-outdoors-sm.jpg.8c2926440f81bbccb81e4d3d46c9b0e6.jpg


     

    Malheureusement, la plupart des éleveurs ne peuvent pas cultiver des dizaines ou des centaines de plantes à la fois. Il est donc utile que d'autres cultivateurs soient disposés à cultiver vos graines et à vous faire savoir comment les plantes se développent.

    Comme les producteurs cultivent ensemble des plantes de souches connues, ils sont capables de développer des souches nouvelles et intéressantes qui portent les meilleurs traits des parents. Au fil du temps, ce processus de sélection artificielle crée des plantes qui ne ressemblent en rien à leurs ancêtres.

    Croissance et rusticité

    Déterminer la rusticité et la croissance végétative d'une plante est relativement facile. Vous avez simplement besoin d'observer les plantes pendant leur croissance.

    Mais certains traits sont beaucoup plus difficiles à stabiliser que d'autres, surtout quand il s'agit des fleurs elles-mêmes.

    Malheureusement, plus vous vous concentrez sur un trait particulier, moins vous pouvez faire attention aux autres traits. La couleur est un excellent exemple d'un trait qui est difficile à reproduire pour cette raison.

    Couleur

    Les souches colorées sont très populaires ces jours-ci. Les bourgeons pourpres et roses sont particulièrement populaires, mais quand il s'agit de la couleur des bourgeons, il est difficile de stabiliser une souche de sorte que 100% des rejetons soient de la même couleur que désiré.

    Un problème a essayer de stabiliser une couleur est que cela peut amener les éleveurs à accorder moins d'attention à la croissance de la plante, à l'odeur des bourgeons et à leurs effets.

    C'est pourquoi il est important de prêter attention à tous les traits d'un programme d'élevage! Ne faites pas seulement attention à la couleur.

    Afin de préserver les autres effets souhaités (puissance, odeur, etc.), les producteurs peuvent parfois inclure des gènes qui ne produisent pas de bourgeons colorés. En conséquence, de nombreuses variétés colorées que vous obtenez aujourd'hui auront des plantes qui produisent de la couleur, tandis que d'autres plantes de la même souche produiront des boutons qui deviendront verts. Certaines souches sont stabilisées pour presque toujours produire de la couleur, mais parfois ces souches manquent d'autres caractères parce que l'éleveur accordait plus d'attention à la couleur qu'aux effets.

    Quand il s'agit de couleur, il est important de comprendre que la couleur des bourgeons n'a rien à voir avec la puissance du cannabis. C'est simplement un trait visible, tout comme le nombre de fleurs de différentes couleurs. Les bourgeons de cannabis pourpres peuvent être ultra-puissants, ou ils peuvent être «meh». Les effets produits ont à voir avec l'élevage / la génétique et le style de croissance, pas la couleur.

     

    purple-pink-buds-sm.jpg.dc31d80a294208935beb3391121f35f0.jpg


     


    Odeur

    stinky.jpg.cff7f9b027dfb1511c7b0ff85b5352a0.jpgL'odorat est une chose subjective. Chaque personne a une réaction différente à différentes odeurs.

    Et pour rendre les choses plus confuses, chaque bourgeon de cannabis produit un bouquet de nombreuses odeurs différentes. En raison de cette complexité, il peut être difficile de «bloquer» une certaine odeur dans une souche, en particulier les odeurs qui sont des traits récessifs. Sans aucun moyen de «mesurer» l'odeur, vous devez compter davantage sur vos sentiments personnels et votre instinct.

    Il faudra  plusieurs générations  de différents essais et croisements et voir les résultats avant que les producteurs soient capables de produire des plantes qui ont tendance à sentir comme quelque chose de nouveau.

    Pourtant, nous avons des variétés que les gens reconnaissent comme l'ananas, la myrtille, la fraise, la gomme à mâcher, le bois de santal et plus encore. Il est tout à fait possible d'élever des variétés de cannabis qui produisent de nouvelles odeurs uniques qui s'ajoutent à l'expérience entière du cannabis.

     

    Puissance
     

    Certains cultivateurs testent les niveaux de THC et de CBD et ceux-ci peuvent être des traits très importants  les patients usagers de cannabis médical.

    Mais en plus du THC et du CBD, il y a beaucoup d'autres aspects qui contribuent à la puissance perçue et aux effets qu'une pression aura sur vous. Il y a des douzaines de cannabinoïdes que nous n'avons pas étudiés (et par conséquent ne testons pas); il y a aussi des terpénoïdes et d'autres facteurs dans les fleurs qui affectent probablement l'expérience d'utilisation du cannabis. Pour cette raison, il n'y a pas un seul facteur auquel tous les producteurs devraient prêter attention. Le plus important est de créer une variété que  vous aimez.

    Quand il s'agit de sélectionner pour la puissance, je recommande de choisir de reproduire les plantes qui produisent les effets mentaux et physiques que vous aimez. Si vous ne cultivez que des plantes que vous aimez, la puissance prendra soin d'elle-même et vous vous retrouverez avec des bourgeons de meilleurs en meilleurs  au fil du temps.

    Vous n'avez pas nécessairement besoin de connaître les niveaux de THC et de CBD pour savoir ce que vous aimez :)

     

     

     

    assortment-bud-types-sm.jpg.cf62fa431ac4e9be33f00d3020f33408.jpg
     

    Voici un exemple de deux plantes avec des modèles de croissance complètement différents dans la phase de floraison. Chacune de ces plantes présente un phénotype différent dans cet environnement en raison des différences dans leur génétique.

     

    growth-patterns.gif.59c15d41017f1951abc6a180aa3e284b.gif

     

    Les souches "non stabilisées" portent plus d'un phénotype commun (parfois plusieurs). Ce que cela signifie, c'est que vous pouvez obtenir deux plantes de la même souche, mais ils peuvent afficher différents phénotypes (ils peuvent avoir une apparence et un développement complètement différemment les uns des autres).

    Certaines souches sont plus "stabilisées" ce qui signifie que toutes les graines de cette souche présentent le même phénotype. Toutes les plantes poussent de la même manière. Cette stabilisation est réalisée par une sélection rigoureuse pour s'assurer que toutes les graines portent seulement des gènes pour le phénotype désiré.

    Mais la génétique n'est pas la seule chose qui affecte la croissance de vos plantes. Les gènes de la plante et l'environnement influencent le phénotype que vous voyez. 

    En fait, l'environnement joue un très grand rôle dans la production de vos plantes.

    Disons que vous prenez un clone d'une plante (une copie génétique exacte de l'original). Ces plantes poussent de manière similaire dans le même environnement, mais elles poussent souvent très différemment dans différents environnements de croissance.

    Par exemple, si un environnement a tendance à être froid, il pourrait ralentir la plante ou même la tuer, mais cette même plante pourrait prospérer à une température plus élevée. Certaines plantes pourraient bien faire avec des niveaux plus bas de nutriments, mais ont toutes sortes de problèmes avec des niveaux plus élevés de nutriments. Cela dépend de la génétique héritée de ses parents. Un bon éleveur connaîtra l'environnement dans lequel leur souche aura tendance à se comporter le mieux et pourra vous aider à comprendre comment tirer le meilleur parti de chaque variété.

    A partir de maintenant, je vais juste parler de traits spécifiques qui aident composer le phénotype d'une plante, puisque c'est ce à quoi la plupart des éleveurs font attention.

     

    young-flowering-plant2-sm.jpg.9686c43f010462604bd4d8fcda8611b5.jpg
     

    Traits dominants et récessifs

    Certains traits sont "dominants" et d'autres "récessifs". Cela signifie que vos plantes peuvent parfois porter des traits «cachés» qui n'apparaîtront pas à moins que vous ne vous multipliez ensemble deux plantes qui portent toutes deux une copie du gène caché. Ainsi, par exemple, vous pouvez prendre deux plantes qui poussent  avec des bourgeons verts, mais une partie de leur progéniture pourrait produire des bourgeons roses. Cela signifie que les parents portaient des gènes capables de produire des bourgeons roses et
     que ce trait «rose» récessif a été mis en évidence chez leur progéniture.



     

    Diminution ultra-rapide de la génétique et de l'héritage mendéliens
     

    En savoir un peu sur la génétique et l'héritage vous donnera un énorme avantage dans votre programme d'élevage.

    La première chose que vous devez savoir est que toutes les plantes (et les animaux) reçoivent deux versions de chaque gène, une de chacun de leurs parents. L'interaction entre les deux versions d'un gène peut avoir un effet énorme sur votre plante.

       La génétique mendélienne examine comment les plantes et les animaux présentent des phénotypes différents en fonction de leurs gènes.

    Commençons par regarder les gènes dominants et récessifs. Certains gènes ont une dominance complète, ce qui signifie qu'ils «prennent le relais» si la plante a seulement une copie du gène. Les gènes récessifs apparaîtront seulement dans le phénotype si la plante a obtenu deux copies du même gène récessif de chacun de ses parents.

    Les figures ci-dessous montrent des exemples d'héritage mendélien. Ceci est super-simplifié mais pourrait vous aider à mieux comprendre les gènes dominants et récessifs. 

     

    Dominance complète  

    - Disons que les plantes de cannabis peuvent avoir une version «rouge» ou «blanche» d'un gène qui contrôle la couleur des bourgeons. La version rouge est complètement dominante, et la version blanche est récessive. Cela signifie que (avec ces gènes) la plante ne peut montrer que des bourgeons rouges ou blancs. Il ne les "mélange" pas. 

    Laissez-moi vous donner un exemple en utilisant un diagramme. "R" est le gène dominant dans le diagramme ci-dessous. Cela signifie que si une plante porte une copie du gène «R» (rouge), les bourgeons seront rouges. Les bourgeons ne seront blancs que si la plante reçoit deux copies du gène "W" (blanc). Regardons ce qui se passe sur 3 générations si une plante avec deux gènes «R» est élevée avec une plante qui a deux gènes «W». 

    mendelian-inheritance.jpg.a61bee0235afb9b5d1f5eeac70ac282d.jpg

    (1) Génération parentale 
    (2) Génération F1 
    (3) Génération F2

     

    Vous pouvez voir que la première génération (F1) ci-dessus produirait seulement des fleurs rouges puisque toute la progéniture obtiendrait au moins une copie du gène "R". Mais si vous croisez ces plantes F1 ensemble, vous obtiendrez environ 3 rouges pour chaque blanc puisque vous commencerez à obtenir des plantes qui ont reçu deux copies du gène "W". 

    Mais dans de nombreux cas, la génétique n'est pas si simple. Tous les gènes ne suivent pas le schéma dominant-récessif. Souvent, ce n'est pas un cas où les gènes sont seulement «activés» ou «désactivés». Ils peuvent interagir entre eux pour former de nouvelles combinaisons. Et pour ajouter à la confusion, certains traits sont produits par l'interaction de dizaines voire de centaines de gènes.

     

    Dominance incomplète  

    - Regardons un exemple où les gènes ont une dominance incomplète les uns sur les autres. Dans ces cas, aucune version d'un gène n'est "dominante". Au lieu de cela, ils se touchent partiellement.

    Alors, à quoi cela ressemble-t-il en pratique? Le diagramme suivant montre un exemple de dominance incomplète.

    Tout comme l'exemple ci-dessus, nous commençons avec deux plantes, l'une avec deux versions de "R" (les bourgeons deviennent rouges), et l'autre avec deux gènes "W" (les bourgeons deviennent blancs). 

    Mais cette fois, les deux gènes affichent une dominance «incomplète» - ce n'est pas que la progéniture montrera seulement une version ou l'autre, mais en fait un mélange des deux.

    Cette fois, quand une plante obtient une copie de "R" et une copie de "W", les fleurs deviennent effectivement roses.

    Aucune des deux versions du gène n'étant complètement dominante, elles s'influencent mutuellement en créant un «mélange» des deux versions du gène.

     

    Exemple d'héritage mendélien - Dominance incomplète
    non-mendelian-inheritance.jpg.6b825390f30cef9f5a940c5559dd5163.jpg

    1) Génération parentale 
    (2) Génération F1 
    (3) Génération F2


     

    Dans ce cas, la première génération ci-dessus ne produirait que des fleurs roses car tous les descendants obtiendraient une version de chaque gène. Mais si vous croisez ces plantes F1 ensemble, vous obtiendrez 25% de chance de devenir blanc ou rouge et 50% de chances d'obtenir des fleurs roses.

    Mais beaucoup plus de gènes peuvent être affectés par la couleur des boutons de cannabis. L'odorat, le goût, les effets mentaux et bien d'autres sont grandement affectés par la génétique d'une plante.

    Une des meilleures façons de découvrir des gènes cachés ou récessifs intéressants dans votre pool génétique est de croiser d'abord vos plantes de départ, puis de croiser leur progéniture ensemble ou de «rétro-croiser» avec leurs parents pour voir si de nouveaux caractères apparaissent.
     

    Une fois que vous avez identifié un trait que vous aimeriez conserver, vous pouvez commencer à croiser cette plante avec d'autres membres de sa «famille» jusqu'à ce que vous ayez déterminé quelles plantes vous devez reproduire ensemble pour que leur progéniture montre toujours ce trait particulier.

    Au fil du temps, les producteurs peuvent développer toute une «suite» de nouveaux caractères qui peuvent être systématiquement issus de leur stock génétique.

    Vous pouvez en apprendre davantage sur l'héritage génétique . Un excellent outil pour vous aider à visualiser les traits dominants et récessifs est le Tableau de Punnett  (montré ci-dessus) pour vous aider à prédire comment un croisement de plante particulière pourrait se révéler. Il existe d'autres facteurs héréditaires, tels que l' hérédité non mendélienne et l' épigénétique , qui peuvent également affecter la croissance de vos plantes.
     

     

    Souches stabilisatrices, Back-Crossing et consanguinité
     

    Une souche stabilisée produit des résultats cohérents de toutes ses graines. Pour ce faire, vous devez manipuler votre stock génétique en reproduisant et en rétro-croisant jusqu'à ce que vous obteniez un ensemble de parents qui produisent systématiquement des descendants qui poussent tous de la même manière - presque comme étant capables de fournir des clones sous forme de graines. Avec une souche stabilisée, les producteurs savent exactement à quoi s'attendre lorsqu'ils cultivent une souche puisque toutes les graines poussent de la même manière.

    Le "back-crossing" est une technique puissante pour aider les éleveurs à stabiliser les souches. Le Back-Cross consiste à prendre une plante ou un animal et à le croiser avec l'un de ses parents (ou éventuellement avec un autre membre de la famille proche). L'idée est de créer une progéniture qui soit génétiquement similaire au parent désiré. Chaque progéniture provenant d'un rétrocroisement est plus susceptible de porter deux versions des gènes des parents désirés.

    Par exemple, disons que vous croisez deux plants de cannabis. La plante mère a un trait que vous aimez (comme un grand stone corporel). Vous pouvez prendre les plantes mâles de sa progéniture et les croiser avec la plante mère. Cela vous donne une progéniture qui ressemble davantage à la mère (avoir plus de versions de ses gènes), et qui sont donc plus susceptibles de transmettre le trait (grand stone corporel) à la génération suivante.

          Certains producteurs se réfèrent au processus de Back-Cross comme «BC» ou «BX» (B = retour et X = croisement).

          À la suite du croisement, vous pouvez «verrouiller» les traits désirés d'une plante spécifique afin que la souche produise constamment des plantes qui poussent comme vous le souhaitez.

          Un Back-Cross lourd provoque des plantes fortement consanguines. Cela peut parfois entraîner l'enfermement de mauvais gènes récessifs (si une plante obtient deux versions d'un «mauvais» gène, elle souffrira alors car elle ne dispose pas d'une «meilleure» version du gène). C'est ainsi que la consanguinité peut mal tourner.

          La consanguinité peut également donner des plantes uniformes saines qui tendent à produire une progéniture constante. Le «bon» type de plante consanguine est un atout pour les programmes de sélection, car vous pouvez facilement prédire certains des traits qui seront transmis à la génération suivante. Les plantes fortement consanguines portent deux versions identiques de plusieurs de leurs gènes, et ne transmettront donc systématiquement que leur version particulière de chaque gène à tous leurs descendants. Si une plante a deux versions identiques du gène "W", par exemple, cela signifie que tous leurs enfants auront au moins une version du même gène "W". Cela peut être utilisé pour prédire les traits de la progéniture avant même de traverser vos plantes.

    Quand rétro-croiser? Si vous aimez comment une plante particulière pousse, c'est quand vous rétro-croisez. Vous essayez de "verrouiller" certains traits dans votre pool génétique. En rétro-croisant, la progéniture devient plus comme le parent, et plus susceptible de transmettre ces traits à la génération suivante.

    Sauf si vous envisagez de créer des plantes fortement consanguines, vous n'avez généralement besoin de rétro-croiser qu'une ou deux fois pour obtenir la stabilité génétique nécessaire pour commencer à développer une nouvelle souche.

    Excité maintenant ? Parlons de votre propre programme d'élevage.
     

    Comment sélectionner les plantes mâles et femelles pour un programme d'élevage
     

    Plantes femelles
    -  Il est relativement facile de sélectionner des plantes femelles dans un programme d'amélioration du cannabis. Vous faites simplement pousser les plantes femelles et attendez les résultats. Si la plante pousse bien et que les bourgeons sont bons, gardez-le! Si vous n'aimez pas comment cette plante femelle particulière a tourné, détruisez-la!
     

    Note: Certains producteurs prendront une super plante femelle et la croiseront par la  féminisation  pour rétrocéder la plante unique plus efficacement et plus rapidement qu'en utilisant sa progéniture. Certains cultivateurs vont également croiser deux plantes femelles différentes, en sautant le processus de trouver des mâles tout à fait. Certains producteurs sont contre l'utilisation de la féminisation dans le cadre du processus de sélection d'un programme d'élevage. Ces producteurs croient qu'en forçant les plantes femelles à faire des sacs de pollen pour la féminisation, vous pouvez involontairement choisir des  hermaphrodites  (plantes qui montrent des plantes mâles et femelles). Le jury est toujours sur de ce qui est le meilleur, pourtant de nombreux éleveurs ont des sentiments forts dans l’une et l’autre. La plupart des cultivateurs semblent convenir que les plantes mâles sont une partie importante de chaque programme d'élevage à long terme.

    ... Mais il est beaucoup plus difficile de savoir quels gènes sont véhiculés par les plantes mâles puisqu'ils ne produisent pas de bourgeons. Vous ne pouvez pas savoir quels "traits de bourgeon" une plante mâle produira jusqu'à ce que vous commencez à l'élever avec plusieurs plantes femelles différentes et regardez la progéniture.

    À travers le lent processus de reproduction des mâles et d'observation de la progéniture, les éleveurs peuvent identifier des plantes mâles particulières qui sont géniales pour produire certains traits chez leur progéniture femelle.
     

    Plantes mâles 
    - Les plantes mâles éprouvées sont probablement certaines des parties les plus prisées et les plus importantes de tout programme d'amélioration du cannabis. La raison en est que les plantes mâles sont des «porteurs silencieux» des gènes qui produisent les bourgeons. La seule façon de savoir avec certitude quels traits une plante mâle transmettra à sa progéniture femelle est de le croiser avec différentes plantes femelles connues et de voir comment la progéniture se révèle. Après beaucoup de tests, un producteur peut créer ou trouver une plante mâle qui est connue pour donner des traits souhaitables à sa progéniture.

    Par exemple, vous pourriez trouver une plante mâle qui a tendance à faire de la progéniture dont les bourgeons sentent la mûre. Même si la plante mâle ne se développe jamais du tout, elle porte silencieusement le trait de bourgeon qui sentent comme les mûres. Ce type de connaissance peut être extrêmement utile si vous essayez de croiser un mâle avec vos plantes femelles.
     

    Le processus de sélection des mâles pour un programme d'élevage prend du temps et vous aurez besoin de garder de bonnes notes sur chaque progéniture d'une plante mâle afin d'apprendre quels traits silencieux la plante mâle porte pour sa progéniture femelle

    handsome-male-plant-sm.jpg.bda47820a41d865f29775030e46f8fa9.jpg

     

    Exploitez la puissance de la vigueur hybride (hétérosis) et des croisements «F1»

    Lorsque vous prenez deux plantes non apparentées et fortement consanguines et que vous les croisez ensemble, vous obtenez quelque chose que l'on appelle «hétérosis» chez les descendants.
     

    L'hétérosis se produit lors de l'élevage de deux plantes ...
     

          Fortement consanguine (ayant traversé plusieurs générations de rétrocroisements et / ou d'élevage entre des plantes étroitement apparentées)

          Indépendants les uns des autres (ils ne partagent aucun ancêtre connu)
     

    L'hétérosis peut parfois être utilisé pour augmenter les rendements, l'uniformité et la vigueur des plantes. Lorsque cela se produit, le résultat est connu sous le nom de «vigueur hybride». Les descendants des mêmes parents ayant une vigueur hybride ont tendance à croître de la même façon; De plus, ils peuvent croître plus rapidement, être plus forts et / ou produire des rendements plus élevés que ceux de leurs parents.
     

    Cet effet ne se produira que pour le croisement de première génération ("F1") entre les deux plantes consanguines. Si vous multipliez les croisements F1, ils n'auront plus de vigueur hybride. Cela arrive seulement avec le premier croisement entre deux plantes fortement consanguines.
     

    Parfois, un croisement F1 entre deux plantes consanguines non apparentées peut produire des résultats indésirables ou surprenants, mais les cultivateurs sont souvent récompensés par une meilleure vigueur et uniformité des croisements F1.
     

    Vous pouvez utiliser la vigueur hybride à votre avantage une fois que vous avez identifié un super croisement F1. Si deux plantes parentales créent un superb cross de F1, certains producteurs garderont la plante «mère» et «père» afin qu'ils puissent les utiliser à plusieurs reprises pour les reproduire et faire plus de graines du même croisement F1. Cela garantit que tous les descendants bénéficient de la vigueur hybride, et qu'ils pousseront pareil  les uns et les autres. Certaines "souches" sont en fait un croisement F1 spécifique entre deux parents qui produit un résultat souhaitable à chaque fois.
     

    Par exemple, la souche "Aurora Indica" (  ) est en fait un croisement F1 entre une plante spécifique Afghan x Northern Light. Ces mêmes deux plantes sont reproduites encore et encore pour faire plus de graines d'Aurora Indica. En tant que croisement F1, toutes les plantes Aurora Indica bénéficient d'une vigueur hybride.
     

    La technique de la «vigueur hybride» est utilisée dans de nombreux types de culture de plantes, pas seulement pour la culture du cannabis. Un exemple familier est avec le maïs. La plupart des gens mangent du maïs aujourd'hui est un croisement F1. Depuis les années 1940, bon nombre des «variétés» de maïs les plus populaires sont en réalité des hybrides de première génération fabriqués à partir de lignées consanguines. Chaque croisement F1 a été choisi car il produit des caractères spécifiques, par exemple, le rendement, l'aspect et la rusticité. L'attribut F1 permet de s'assurer que tout le maïs résultant a le même aspect et qu'il est prêt à être récolté en même temps.



    maize-f1-hybrids-sm.jpg.03f2bf41ed233ece15c6c29f3863c836.jpg
     

    Crédit photo: b4faa.org lien d'origine

    Les producteurs de maïs ont trouvé un super croisement  de F1 qui produit de meilleurs résultats que n'importe quelle variété individuelle sur le marché. Remarquez comment la progéniture F1 semble être meilleure que ses parents de presque toutes les façons mesurables. En croisant les deux mêmes «parents» à chaque fois, les éleveurs de maïs savent que tous les descendants F1 auront la même performance,ils obtiendront des rendements similaires et seront prêts à récolter en même temps. C'est le pouvoir de la vigueur hybride!

    Êtes-vous prêt à commencer à chercher votre propre cross de cannabis F1 parfaite?
     

    Élevage de nouvelles variétés de cannabis - étape par étape
     

    Important! Toujours étiqueter chaque plante ou clone! Il est étonnamment facile de perdre la trace de quelle est telle ou telle plante, surtout si vous travaillez avec beaucoup de plantes.
     

    • 1 / Choisissez vos plantes mâles et femelles 
      - que vous procédiez au rétrocroisement, que vous créiez un hybride F1 ou que vous croisez simplement deux super plantes ensemble, vous devez d'abord décider quelles plantes deviendront vos plantes «mères». Le reste de cet article devrait vous
            aider à choisir les meilleures plantes parentales pour vos objectifs.

     

     

          2 /Séparez les mâles et les femelles 
    - Une fois que vous avez décidé quelles plantes vous voulez reproduire ensemble, gardez les mâles séparés des femelles tout au long du processus de croissance (ou éliminez les mâles au début de la floraison). Quoi qu'il en soit, assurez-vous que les mâles sont séparés des femelles dès que les pré-fleurs mâles (petits sacs à pollen) apparaissent. Assurez-vous qu'aucun pollen du mâle ne l’a fait aux femelles sans que vous le fassiez vous-même, sinon vous vous retrouverez avec des bourgeons minuscules de génétique inconnue.

     

          3 / Collecter le pollen des mâles 
    - Attendre que les sacs de pollen soient bien développés avant de recueillir le pollen de la plante mâle désirée.

    • Vous ne savez pas quand collecter le pollen? Cette photo vous montrera à quoi ressemblent les sacs de pollen adultes, ainsi que ce à quoi ressemblera le pollen. 

    beautiful-male-plant-pollen-sm.jpg.c0b2a453759a322d7b055f92d407e8e4.jpg

     

    • Vous pouvez prendre un sac Ziploc, le placer autour de la tige et agiter pour que la plante libère du pollen dans le sac. Si vous ne pouvez pas l'utiliser tout de suite, conservez le pollen dans un sac Ziploc scellé dans le congélateur. Le pollen plus frais est meilleur, et de nombreux producteurs recommandent de jeter le pollen après un mois.

    • Certains cultivateurs gardent leurs mâles prisés comme des plantes «pères», prenant des clones pour fleurir et produisant du pollen à la demande en cas de besoin (au lieu de stocker du pollen dans le congélateur).
     

          4 / Polliniser les femelles 
    - Les plants de cannabis femelles sont prêts à être pollinisés quelques semaines après avoir montré des signes de pistils blancs. À ce stade, il y aura formation de bourgeons individuels, mais les cheveux / pistils seront toujours blancs. Il est important d'éviter de polliniser la mauvaise plante, donc avant de commencer, isolez la plante femelle des autres plantes et éteignez tous les ventilateurs. Prenez le sac ziplock plein de pollen et placez-le doucement sur une tige avec plusieurs bourgeons formant. Scellez-le à la base afin qu'aucun pollen ne puisse en sortir. Tournez soigneusement et secouez le sac pour couvrir les bourgeons de pollen. Laissez le sac pendant une heure ou deux, puis tournez et secouez le sac avec précaution. Attendez deux heures de plus puis retirez délicatement le sac.

     

          5 / Soins pour les plantes mères «enceintes» 
    - Assurez-vous de fournir aux plantes mères une bonne source de nutriments, y compris plus d'azote que ce qui est inclus dans la plupart des formules nutritives «floraison». Il peut être utile de passer à un calendrier de nutriments «végétatif» pour s'assurer que les graines obtiennent ce dont elles ont besoin pendant le processus de formation des graines. Les graines devraient commencer à se former quelques semaines après la pollinisation et sortir de leur lourd calice plusieurs semaines après. Si vous devez conserver les graines pendant un certain temps, conservez-les dans un endroit frais et sombre (mais ne les congelez pas).

     

          6 / Graines de plantes
    - Faites germer vos graines et voiyez comment elles poussent. Est-ce qu'elles grandissent vite ou lentement? Comment les bourgeons se développent-ils? Quelle est la durée de la floraison? Odeur? Goût? Puissance? Il peut être utile de garder des clones de toutes vos plantes au cas où l'une d'entre elles serait un vrai gagnant. De cette façon, vous pouvez l'utiliser indéfiniment dans le cadre de votre programme d'élevage.
     

          7 / Tenir des registres!
    -
    Pour faire du breeding avec succès, l'une des choses les plus importantes est de garder de bons comptes rendus. Notez quelles plantes ont été élevées ensemble et comment leur progéniture s'est avérée. Cela vous permet de garder une trace des traits qui apparaissent chez les parents et la progéniture. Cela vous aidera également à créer de nouvelles souches, car vous serez en mesure de savoir quels sont les caractères à attendre lors de la reproduction de certaines plantes.
     

    «Faire des hybrides stables repose sur la capacité de tester autant de progénitures que possible à chaque nouvelle génération, afin d'évaluer comment les qualités souhaitées sont transmises et de décider si une souche est prête ou a besoin de plus d'ajustement.

     

    ~ Sensi Seeds
     

     

    Pour aider à garder une trace de quelle génétique est contenue dans chaque plante, de nombreux éleveurs ont plusieurs cultivateurs testant leurs souches et leurs croisements. Cela aide à fournir des informations précieuses sur les phénotypes qui apparaissent pour des croisements particuliers. Il est difficile pour la plupart des éleveurs de développer et d'étudier des centaines de plantes dans des environnements différents, ce qui fait que les gens qui cultivent vos souches et rapportent des informations précieuses pour votre programme d'élevage.

    Peu importe comment vous choisissez de le faire, il faut toujours tester vos plantes et obtenir des commentaires d'autres producteurs! Cela vous aide à vous signaler tout phénotype négatif qui doit être «exclu». Par exemple, si certaines plantes produisent une progéniture qui ne sent pas / goût / ne donne les effets comme vous le souhaitez, vous saurez que les plantes parentales portent un phénotype qui devrait être exclu du pool génétique de sorte qu'aucun producteur n'obtienne de façon inattendue ce traits. 

    D'un autre côté, vous pourriez en apprendre davantage sur de nouveaux traits merveilleux dont vous n'aviez pas réalisé qu’il étaient là dans la descendance de vos plantes parentales.
     

     

    Plus important encore, les plantes élevées que vous aimez! :)

     

     

     

    Vous êtes maintenant armé avec l'information dont vous avez besoin pour créer votre programme d'élevage et développer vos propres souches! Vous pourriez être le prochain éleveur célèbre et vainqueur de la coupe de cannabis!




     

    Prime! Exemple net montrant des traits récessifs.

    recessive-traits-breeding-sm.jpg.878abc4ff8a6a1a6dda6ca1d327d9982.jpg

    De la source  kamyo : "Ceci est un croisement composé de Ducksfoot / AfghanErdpurt x Ducksfoot / Chitral Kush pakistanais. Le trait de feuille palmé de ducksfoot est récessif et apparaîtra rarement chez les hybrides F1 de plantes ducksfoot / non palmées. Les hybrides ont été croisés, et on a estimé que 25% pourraient montrer des traits palmés. Cette estimation semble assez précise, mais elle pourrait même être plus que cela. Il suffit de penser qu'il valait la peine de montrer différents phénotypes que peuvent montrer les mêmes parents. "
     

    nebula-in-skunk-magazine.jpg.e84ed2c7aadd56d985a18d31b4e2d458.jpg
     

    Nebula Haze pour : Grow Weed Easy .

    non-mendelian-inheritance.jpg

    • 2
      entries
    • 1
      comment
    • 232
      views

    Recent Entries

    CanHigh 420
    Latest Entry

    Bonjour à tout le monde

     

    Aujourd'hui on va parler des purple haze, j'ai souvent entendu " ma purple haze n'a rien de purple et pour le gout faut le chercher ", étant un amateur de haze et de purple je me suis dit faut faire quelque chose pour les potos qui veulent mettre de la couleur dans leurs box, je regarde ce que j'ai sous le coude.... toujours ma ssh, et en male ? je cherche ce que j'ai dans le frigo ( en graines ) et jme rends compte que j'ai ces paquets, acheté sur un coup de tete lors d'une promo, deux paquets de 10 seeds de Bizarre de chez Sick Meds seeds, je lance les 20 graines je fais ma ptite selection, sur le coup je garde deux femelles et deux males, bref, revenons à nos moutons, le male que j'ai choisi pour le cross sort des sexes violets, une bonne prod, une legere, legere odeur de sd

     

    Une fois la SSH pollinisée les graines se forment, une fois mature je les recoltent, sechée, mise au frigo, et j'en garde quelques une que je donne à deux trois potes autours de moi, bon ben c'est bien mais le résultat....

     

    Et ben ça nous donne plusieurs phénos differents, on a des sativas, du 50/50, des hazes, des qui tirent plus sur le Sd, des vertes, mais en majorité des violettes 8/10 diras t'on, enfaites quelques soit le phénos ça nous donne à chaque fois des herbes très très bonne, facile à grow, de 10 à 12 semaines de flo le resultat est pas mal, la suite en images

     

     

    gallery_859092_5770_91115.thumb.jpg.d077f3cdd80baf8985e79e6e09474b4c.jpg

     

    gallery_859092_5770_13400.thumb.jpg.8a3f6e22cad279ffa033981d69b92bdc.jpggallery_859092_5770_14976.thumb.jpg.135fe5c42d224a595e319bf3cd2ba542.jpggallery_859092_5770_91115.thumb.jpg.adf54c2925d7fc5d6a692e609271ff95.jpggallery_859092_5770_322450.thumb.jpg.f99d498f354f04c9d9c9e20abebc585d.jpggallery_859092_5770_397136.thumb.jpg.db737fa1443f970435887b38c3e88d96.jpggallery_859092_5770_503852.thumb.jpg.65a77b0f5f591c1582194e77b153cb51.jpggallery_859092_5770_573874.thumb.jpg.7984cfc9ab80181f53057b720ed1f339.jpggallery_859092_5770_661451.thumb.jpg.9613aef59c2e89d5421dbcbd70b59f3e.jpggallery_859092_5770_705157.thumb.jpg.a16efc7f7fb85a1e281c40d56ca04769.jpg

    gallery_859092_5770_205368.thumb.jpg.97cd239e488c220f30cf6932f1eca437.jpg

     

    On a fini avec les principaux cross réaliser en 2017, les prochains billets seront consacré aux projets de 2018 !!

     

    Edit : 02/03/2018

     

    le grow du poto

     

    large_ch2.jpg.d22390e4833ef5eaeb2dfde2097a9781.thumb.jpg.06a982ab7392069e289006f83b2ddc7b.jpg

     

    large_ch3.jpg.667553a3b82e10a2d9bd0e0b0fe4fb69.thumb.jpg.da25b64b3886b318ef0a3d5c9ff77fa5.jpg

     

    large_ch4.jpg.bb8d26c31fd6b9f66b36c80c90971fb2.thumb.jpg.d01abd77e9c0e889f3052224a845d68d.jpg

     

  4. terpéne
    Latest Entry

     

    blogentry-863488-0-63871200-1507678712_thumb.jpg

     

    blogentry-863488-0-50496800-1507678744_thumb.jpg

     

    blogentry-863488-0-91553600-1507678783_thumb.jpg

     

    blogentry-863488-0-49350500-1507678812_thumb.jpg

     

    blogentry-863488-0-86523200-1507678856_thumb.jpg

     

    blogentry-863488-0-31042700-1507678891_thumb.jpg

  5. Salut les gens^^

    Alors désolé si je poste pas régulièrement, et même si je sais toujours pas ce que vous en pensez je compte bien compléter au maximum ce blog pour permettre à chacun d'entreprendre ses propres recherches pour confirmer ou infirmer mes observations mais surtout tenter de s'expliquer la prohibition.

    Et cette fois-ci je vais faire extrêmement cours car du nouveau grain viens d'arriver dans mon moulin... Croyez-le ou non, à 33 ans j'ai enfin osé ouvrir le manifeste du parti communiste de Marx et sans rentrer dans l'aspect politique du texte j'ai beaucoup d'infos à digérer.. Il faut croire que les maîtres du monde s'ils y en avait serait des scribes, habiles et totalement corrompus, mais je digresse. (et non je ne me considère toujours pas communiste, aujourd'hui plus que jamais d'ailleurs!)

    La prohibition prend un nouveau tournant, l'ère de la normalisation du cannabis comme médicament arrive également en France, des pubs internet vantent en français l'investissement dans le cannabis thérapeutique, malgré l'infraction flagrante de l'article L. 630, al. 2. du code de la santé publique. Évidemment les failles judiciaires que trouverons les hordes de juristes des lobby pharmaceutiques laverons de tout soupçon ceux qui ont investi au bon moment et auront permis au capital de se maintenir sous sa forme actuelle, privatisé.

     

    Et c'est là que la lecture de l'autre jour me porte à croire que le système, qui ne cherche qu'à se maintenir sous une forme qu'il connais de peur de l'inconnu, n'est mû que par les idées qui le dirige et l'oriente, la propriété intellectuelle est justement le piège qui consiste à croire qu'une idée appartient à un individu au lieu de les percevoir comme des tendances qui peuvent être manipulées au grée de l'imagination collective. Mais restons en ici à étudier cette prohibition si révélatrice des idées les plus folles qui dirigent actuellement le monde.

     

    Bref, je compte faire un poste sur l'état actuel de la prohibition et si des gens qui s'y connaissent en droit ou tout simplement veulent contribuer n'hésitez pas à partager vos connaissances, ensemble on est toujours plus fort!

     

    Bonne soirée à tous!

     

    Peace!

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 5998
      views

    Recent Entries

    terpéne
    Latest Entry

    blogentry-863488-0-84332700-1496268394.jpeg blogentry-863488-0-51585700-1496269031.jpeg

     

    PURPLE AFGAN KUSH ( 8.3/10)
    blogentry-863488-0-02990500-1495418453_thumb.jpg
    blogentry-863488-0-91875300-1496267428.jpeg blogentry-863488-0-18139700-1496267754.jpeg
    Smoke Report:https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/purple-afghan-kush-r469
    63 Jours de floraison

     

    DIESEL (7.7)
    blogentry-863488-0-15997300-1495418770_thumb.jpg
    blogentry-863488-0-91875300-1496267428.jpeg blogentry-863488-0-18139700-1496267754.jpeg
    Smoke Report:https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/diesel-dnf-r473
    65 Jours de floraison

     

    SWEET DEEP GRAPEFRUIT
    blogentry-863488-0-48314000-1495459252_thumb.jpg
    63 J de floraison
    blogentry-863488-0-25622700-1496269270.jpeg

     

    CRITICAL KUSH (8.7/10)

     

    blogentry-863488-0-59815700-1495459366_thumb.jpg
    blogentry-863488-0-91875300-1496267428.jpeg blogentry-863488-0-18139700-1496267754.jpeg
    Smoke Report: https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/critical-kushdnf-r470
    63 Jours de floraison

     

    BLUE HASH (8/10)
    blogentry-863488-0-01982500-1495652837_thumb.jpg
    blogentry-863488-0-91875300-1496267428.jpeg blogentry-863488-0-18139700-1496267754.jpeg
    Smoke Report:https://www.cannaweed.com/smoke-report/_/blue-hash-r471
    65 Jours de floraison

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 16830
      views

    Recent Entries

    Buddha Crazy
    Latest Entry

    Kush Medecine:

     

    [70 % Indica - 30% Sativa]

    [Regular]

    [Sour Diesel / SFV OG Kush x PTK]

    [9 weeks]

     

    Varietes offertes par Garru de Kaos Seeds

     

    C'est un croisement entre SougOG (phénotype aigre-kush) et une PTK (productive et ramifié)

    elle réunis les branches et la production d'une SourOG avec quelques rejetons plus gros

    et moins de stretch. Un gout doux cuir et kush.

    Recommande une taille de type FIM ou pincer les branches.

     

     

    Début de culture:

     

    Les 5 graines ont sortie leur germes en 48h même pas .

  6. Bonjour a tous !

     

    Le titre n et pas très explicite mais ici nous allons voir les erreurs a ne pas commettre lors de sont démarrage de culture ou lors du choix du matériel qui vous permettras de devenir un Cannabiculteur/Cannabiculteuse en herbes .

     

    Préambule : je ne peux que vous le recommandez mais si vous souhaitez vraiment tout comprendre sur la culture acheté le livre culture d intérieur master édition .. et cet achat vous sera vite amortie par tout les conseil qu y si trouve ..

     

    Les exemple donné sont optimisé pour vous facilité toutes les phases après lancement et ainsi le moins de maintenance pendant la culture ..

     

    Toute les erreur trop souvent rencontré dans les Jdc ..

     

    1 : Choisir un éclairage adapté a nos chères plantes (cfl,eco,neon,mg,mh,hps,)

    Cette éclairage doit avoir un spectre adapté a la phase de culture (croissance/floraison)

    l intensité en watt peut être de 23w a 250w pour la croissance ,et de 250w a 1000w voir plus pour la floraison .

    Choisir une intensité en fonction du volume a cultivé et ne voyez pas trop grand pour vos début .Soyez raisonnable et faite évolué votre installation en fonction de votre habilité a cultivé . Et non l inverse car vous gaspillerais beaucoup pour vos début ..

     

    2 : Choisir un espace de culture dans une pièce fonctionnel a cultivé ..Ceci dépendra du choix de culture envisagé et du rendement souhaité ..ne pas oublié de comptez l espace des accessoires tel que brumisateur en cro et ventilateur indispensable a une bonne culture dans tout les espaces.

    Évité les chambres ou pièce a vivre ,grenier,cave non isolé ..

     

    Pour l espace croissance un volume minimum et nécessaire pour cette espace,comptez un espace de 0.70m² sur une hauteur de 50/60cm suffira amplement a une bonne culture .

    Pour l espace floraison un volume plus grand et nécessaire pour y menez avec confort votre culture .

     

    Comptez plus une espace minimal de 0.80m² voir 1.00m² pour y cultivé avec plaisir .

    Attention a la hauteur dans cette espace car il faut multiplié par x3 la hauteur de votre placard croissance pour que vos chères puissent offrir le maximum ..Donc dans cette exemple il nous faudra une hauteur mini de 150 cm voir 180cm pour menez toujours avec confort votre culture .

     

    3 :

  7. Participation de la GLAW au musée des horreurs de CW, première fournée pour ma pomme:

     

    1. Si vos plantes sont au niveau du sol, que vous ne les suivez pas trop, et que de jour, la lumière semble diminuer...

     

    gallery_681336_1806_62587.jpg

    gallery_681336_1806_37411.jpg

     

    gallery_681336_1806_12144.jpg

    gallery_681336_1806_10986.jpg

    gallery_681336_1806_26559.jpg

     

    C'est que les plantes poussent dans le réflecteur du néon...

     

     

    2. Si vos buds (nombreuses et très lourdes) ressemblent plus a de la scarole qu'a autre chose...

     

    gallery_681336_1806_48678.jpg

    (tete floue + partie haute et droite de la photo, un seul plant)

     

    gallery_681336_1806_41825.jpg

    Quel vinaigrette mettre avec...

     

     

    3. Une plante d'1,20m au moment de la récolte dans un pot de ... 2 litres ? Depuis le début de croissance. Remarquez l'habile test "scrog" a base de trombones tresses a partir de la branche la plus basse...

     

    gallery_681336_1806_12225.jpg

     

     

    4. Une chlorose, une carence ? Non, une vendeuse chinoise qui ne connait pas - mais pas du tout - les proportions de l'antifongique qu'elle vend. Utilisé a la moitie de sa recommandation, content de ne pas avoir suivi son conseil a 100%...

     

    gallery_681336_1806_25948.jpg

    gallery_681336_1806_35876.jpg

    gallery_681336_1806_3695.jpg

     

     

    5. Un mâle a la fenêtre... ratiboisé vous dites ?

     

    gallery_681336_1806_26852.jpg

     

     

    6. Une bouture promise a un brillant avenir:

     

    gallery_681336_1806_17095.jpg

     

     

    7. Qu'est-ce qu'on a pu passer comme soirées complètement décalqués avec cette récolte :lol: :

     

    gallery_681336_1806_16964.jpg

     

     

    8. Plante en robe de feuilles:

     

    gallery_681336_1806_28778.jpg

     

     

    9. Ahem...

     

    gallery_681336_1806_5824.jpg

     

     

    10. "Les autres plantes du placo m'appellent Ribery !!!"

     

    gallery_681336_1806_10908.jpg

     

     

    11. La méduse :

     

    gallery_681336_1806_35859.jpg

     

     

    12. 5 fruits et légumes par jour:

     

    gallery_681336_1806_43235.jpg

     

     

    13. Le PM détendu...

     

    gallery_681336_1806_4368.jpg

     

     

    14. Le meilleur pour la fin, les variete de chez GP peuvent aller se rhabiller, production hallucinante, robustesse, beaute... Bref la plante qu'il nous faut tous, j'ai nommé... la plante qui bud qu'en bas:

     

    gallery_681336_1806_8067.jpg

     

    gallery_681336_1806_5750.jpg

     

    gallery_681336_1806_12270.jpg

     

    Je ne peux pas m'attribuer la paternité de celle-ci - même si j'aimerais bien !!! - mais je tiens a rendre hommage a mon pote qui m'a amené ces deux plantes qui poussaient dans un truc proche de l'argile pure en me disant: "sauve les" :lol: bon...

     

    ++

    dawi

  8. NoMaD
    Latest Entry

    Ce premier article a pour but de répertorier les breeders présents sur la BDD sous une forme graphique peut être plus attirante, puis également ceux ayant leur topic unique sur le forum

     

    L'image est liée à la fiche "Breeder" correspondante du strainguide

    Le nom du breeder est lié au topic unique lui correspondant (bleu= existant ; rouge=à créer/trouver/transférer)

     

     

     

    tn_gallery_643221_991_2528.jpg tn_gallery_643221_991_2923.jpgtn_gallery_643221_991_6136.jpg tn_gallery_643221_991_2334.jpg tn_gallery_643221_991_244.jpgtn_gallery_643221_991_1309.jpg

    ....AB Seeds .................Ace Seeds ...........African Seeds..............Afropips .........Almighty Seeds.........Alpine Seeds

     

    tn_gallery_643221_991_3146.jpg tn_gallery_643221_991_2893.jpg tn_gallery_643221_991_9.jpg tn_gallery_643221_991_14310.gif tn_gallery_643221_991_447.jpgtn_gallery_643221_991_5847.jpg

    ........Asturjaya .........Barney's Farm ............Basic Seeds......Big Buddha Seeds......Blue Hemp ........Brazilian Seeds

     

    tn_gallery_643221_991_181.jpg tn_gallery_643221_991_12910.gif tn_gallery_643221_991_2926.jpg tn_gallery_643221_991_2075.jpgtn_gallery_643221_991_1121.jpgtn_gallery_643221_991_9327.gif

    Breeders Choice.....British Columbia ......Cali Connection ....CannaBioGen .........Cannacopia .........Darwin Seeds.

     

    tn_gallery_643221_991_495.jpg tn_gallery_643221_991_9131.png tn_gallery_643221_991_5579.jpg tn_gallery_643221_991_5215.jpgtn_gallery_643221_991_116.jpgtn_gallery_643221_991_3776.jpg

    ......Delicatessen ...........Delta9Labs .........Dinafem Seeds ..........Dj Short ..............DNA Genetics .......Dr Greenthumb

     

    tn_gallery_643221_991_4828.jpg tn_gallery_643221_991_1147.jpg tn_gallery_643221_991_1873.jpgtn_gallery_643221_991_824.giftn_gallery_643221_991_2435.giftn_gallery_643221_991_1186.jpg

    ...Dutch Passion .............Eva Seeds.........Female Seeds .......Flying Dutchman ....Green House ........HG Fantaseeds

     

    tn_gallery_643221_991_1216.jpg tn_gallery_643221_991_3825.jpgtn_gallery_643221_991_1521.jpgtn_gallery_643221_991_1683.jpgtn_gallery_643221_991_2450.giftn_gallery_643221_991_3810.jpg

    High Quality Seeds.....Joint Doctor...............Kannabia ................KC Brain ...............Kulu Seeds ........Magnus Genetics

     

     

     

    tn_gallery_643221_991_7269.gif tn_gallery_643221_991_405.jpg tn_gallery_643221_991_1829.jpeg sml_gallery_643221_991_1965.jpeg tn_gallery_643221_991_258.jpg tn_gallery_643221_991_4844.jpg

    ........Mandala ............Medical Seeds ..........Motarebel ................Mr Nice....................Nirvana ...............Paradise Seeds

     

    tn_gallery_643221_991_4521.jpg tn_gallery_643221_991_4474.jpg tn_gallery_643221_991_8335.jpg tn_gallery_643221_991_5996.jpg tn_gallery_643221_991_2762.jpg tn_gallery_643221_991_10906.jpg

    Philosopher Seeds....Positronics..............Reeferman..........Reggae Seeds ......Reservoir Seeds......Sagarmatha

     

    tn_gallery_643221_991_1425.jpg tn_gallery_643221_991_572.gif tn_gallery_643221_991_2680.jpgtn_gallery_643221_991_3893.jpgtn_gallery_643221_991_6921.giftn_gallery_643221_991_1190.jpeg

    ..........Seedsman ........Sensi Seeds............Serious Seeds ........Spice Of Life..........Soma Seeds ....The Real Seed Comp

     

    tn_gallery_643221_991_516.jpgtn_gallery_643221_991_90.jpg tn_gallery_643221_991_769.jpg tn_gallery_643221_991_4008.jpgtn_gallery_643221_991_2387.jpgtn_gallery_643221_991_6485.jpg

    The Sativa Seedbank...TGA Subcool .........TH Seeds ................TikiSeedBank ...........Tom Hill ..............Tropical Seeds

     

    tn_gallery_643221_991_12051.jpg tn_gallery_643221_991_8500.jpg tn_gallery_643221_991_6841.giftn_gallery_643221_991_3022.jpg

    .Underground Seed ....White Label.......World od seeds.......Zen Seeds

     

     

     

    mmmh, y'a pas comme un bug là..grrr.:pc:

     

     

    + à venir

    Cannapot / Hemcy

    Sannie's seed

    ...

     

     

    Nouveaux breeders ajoutés à la BDD

    Black Label

    Chimera Seeds

    Genehtik

    Growshop Alien

    Hy-Pro

    Lowlife seeds

    Mosca seeds

    Nectar seeds

    No Mercy

    Owl's Seeds Productions

    Skunkman's / Cultivator's Choice

    Swiss Hemp Shop

    The Average Seed Company

  9. TEAM CannaWeed
    Latest Entry

    blog-0192580001426961931.pngRien de particulier a dire.

    Des stands des stands et encore des stands.

     

    Qui qui a la plus grosse???^^ voyez le genre. GHS en tête, ils ont réunis GHS SH et Power feeding sur le même stand!

     

     

     

    Les hôtesses sont aussi présentes et certaines marques ont mis le paquet!

    Bref voila les coulisses ( jeudi soir ):

     

    DSCN1380

    DSCN1379

    DSCN1378

    DSCN1377

    DSCN1376

    DSCN1375

    DSCN1374

    DSCN1373

    DSCN1370

     

     

    La suite après ;)

     

    P1080173

    P1080164

    P1080154

    P1080146

    P1080144

    P1080185

     

    DSCN1481

    DSCN1476

    DSCN1472

    DSCN1471

    DSCN1484

    girl

    post 793093 0 86721500 1427306710

    post 793093 0 64376000 1427306704

    post 793093 0 60992900 1427306695

    post 793093 0 03319500 1427306665

     

    Et pour ceux ou celles qui ont louper la distribution, voila ce que vous avez raté:

     

    tees

     

    post 793093 0 17381000 1427306674

    Nous fournissons le paquet de feuilles, pas la weed ;)

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 6337
      views

    Recent Entries

    Bonjour ,

     

    Je vais bientôt partir sur une sélecta , mode perpétuel

    Pour l'instant a défaut de recevoir mes graines de lady cane F3 & Chuky's bride !

     

    Je vais lancer , 10 graines de Master kush (WL) , 10 graines de White Shunk (WL), 5 graines de Mazar (DP) et 3 graines de Chemdawg (HSO) , régulière forcement !

     

    J'attend la fin de ma flo actuel a flo+74 et j'attaque mon placo home-made 100x100x170 pour la croissance et 60x60x170 pour le séchage !

     

    Me reste 180x100x170 pour l'espace floraison avec mise en place d’automatisation

    (chauffage/lumière/extraction/intraction/ventilation/co2/humidificateur/déshumidificateur) tout ça en organique , j'ai bien envie d'essayer le NFT en bioponie et changé mon parc de 3 hps par des leds DIY , mais bon le temps de mettre tout ça en place .... car madame veux bien accepter mon délire dans la limite du raisonnable , donc tout ça va se faire en 1 an ou 2 , au fil des sélecta et cross perso !

     

    ça promet de belle choses , j'ai hâte de mettre tout ça en place , il va me falloir du temps et du courage :)

     

    A bientôt

    • 4
      entries
    • 0
      comments
    • 8386
      views

    Recent Entries

    lightfire
    Latest Entry
    • 1
      entry
    • 6
      comments
    • 10568
      views

    Recent Entries

    lagrume
    Latest Entry

    1175110655.jpg

     

    Hi amis foncedars.

    Au programme cette semaine beaucoup de rap:

    Scred, Kendrick Lamar, Hugo Tsr, Odezenne, et le Klub des Loosers.

     

    Un petit peu de nostalgie avec la Scred Conexion: https://www.youtube.com/watch?v=hFi_ZJU-W9s

     

     

    Voila Kendrick Lamar le nouveau protéger de Dr.Dre connu grâce a son titre Swimming Pools que voila: https://www.youtube.com/watch?v=8-ejyHzz3XE

     

    Un petit son du 18 éme avec ce qui est pour moi un des meilleurs album de rap français cette année voila Fenêtre sur rue de Hugo Tsr: https://www.youtube.com/watch?v=QsNft5ftYSs

     

    "Il est fini le temps des hirondelles..." Hirondelles un petit son de Odezenne connu pour son titre tu pu du cul que je vous conseil vivement: https://www.youtube.com/watch?v=3zWeGZroUUU

     

    Et pour finir le Klub des Loosers avec Volutes: https://www.youtube.com/watch?v=BsByoEnHwq0

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 9681
      views

    Recent Entries

    Big Bang (Greenhouse) féminisée

    Green_House_Big_Bang_2044.jpg

    Prix: 3ème prix HTCC 2000.

    Génétique: Skunk, Northern Light, El Niño. Ces graines sont féminisées, ce qui signifie que toutes les plantes seront féminines.

    Effet: Relaxant et apaisant. Bien connu pour ses qualités médicinales, il est vendu dans les pharmacies aux Pays-Bas comme médicaments sous prescription.

    Floraison intérieure: 9 semaines garantira le potentiel total des cannabinoïdes. Prêt pour le commerce après 8 semaines, avec un rendement jusqu'à 800 grammes par mètre carré. Marche très bien avec les méthodes SOGet ScrOG

    Floraison extérieure: Prêt au début d' Octobre dans l'hémisphère Nord, avec un rendement jusqu'à 1000 grammes par plante.

    THC: 15.5%

    CBD: 1.5%

    CBN: 0.4%

    ----

     

    The Church (Greenhouse) féminisée

    Dieu soit loué pour cette espèce! The Church vous convertira instantanément: de fumer, c'est croire! Ces graines sont féminisées, ce qui signifie que toutes les plantes seront du sexe féminin.

    Génétique: Swiss sativa x Skunk Super Skunk x Northern Lights

    Effet: Un effet indica profond qui évolue vers un high durable et cérébral. Possède un goût et un effet très social.

    Floraison intérieure: 9 semaines, avec un rendement de 700 à 800 grammes par m2.

    Floraison extérieure: Prêt au début d’Octobre, donne jusqu'à 900 grammes par plant. Grande production de résine et très résistant à la moisissure! Recommandé pour les endroits humides ou pluvieux.

    THC: 16.8%

    CBD: 0.7%

    CBN: 0.6%

    ----

     

    Greenhouse White Rhino

    Variété primée, la Greenhouse White Rhino a remporté le 2ème prix Bio à la High Times Cannabis Cup 1996 et le 2ème prix à la Champions Cup 2005. Avec des origines génétiques provenant de trois continents différents, la White Rhino est réputée pour ces propriétés médicinales.

    Génétiques: Afghan, Brazilian et South Indian

    Effet: Effet sédatif puissant, presque narcotique.

    Floraison en culture intérieure: Après 9 semaines, vous obtiendrez des bourgeons durs comme de la roche et un goût très sucré avec un rendement qui atteint les 900 grammes par m².

    Floraison en culture extérieure: pret vers le début d'octobre dans l'hémisphère nord.

    Rendement énorme: jusqu'à 1200 grammes / plante - 45-60day de Flo

    THC: 11% CBD: 1.6% CBN: 0.5%

    Seed Finder

     

    ---

     

    KC BRAZIL (Régular)

    The parents of this plant are MANGO VERMELHO from PARANAIBA BRASIL and K.C. 606.

    ----

     

    Nirvana Seeds - AK-48

    Depuis le milieu des années 90, les variétés "AK" sont devenues très populaires. Notre AK-48 est l'une des plus robustes et vites, ayant une floraison assez rapide que vous trouverez. La AK-48 produit de grosses têtes avec un arôme pénétrant unique. Cette variété est une hybride d'Indica et Sativa, mais son aspect Sativa est prééminent dans l'effet euphorique produit lorsqu'on la fume. La AK-48 peut terminer sa floraison en 48 jours si les conditions sont optimales.

    -----

     

    - Super Critical Auto (GreenHouse-Seed) Big Bud x skunk x White Widow x rudéralis

    - Jack Herer Fem. (GreenHouse-Seed) Haze, Red Skunk

    - KC Brains Brasil régular (Variété que j'ai toujours voulu testé...)

    Génétique: Des gènes Mango Vermelho de Pranaiba Brésil et K.C. 606

    Effet: dominance sativa - Floraison en culture intérieure: 9-12 semaines

    - Himalayan Gold (GreenHouse-Seed) Nepali x Nord Indian

    - 10 MIX regular (cadeau offert a la commande)

     

    + AK 48 / BigBang / Moby Dick / WhiteRhino

  10. en 1964 les sunnites ont signé avec les etats unis les accords anti drogue,

    depuis la culture du chanvre est interdite et fortement punie.

    meme si cette plante à servie pendant des milenaires.

    dans ce pays on se servait de cette plante pour la production de fibres d'huile et d'aliments

    (un gateau aux graines de cannabis, riche en proteines).

     

    du fait de son systeme racinaire dense et resistant on s'en servait pour stabiliser

    les sols de nombreuses regions frequement inondées.

    l'economie et l'ecologie du pays dependait specialement du cannabis.

    depuis la prohibition, le pays et ses habitant souffrent de faim et de pauvreté.

    d'epidemie et de perte de teritoires suite à des inondations.

     

    il y'a 30 ans le hash se consomait quotidieinnement

    il est de plus en plus remplacé par l'heroine nouvellement apparue sur le marcher.

    les fumeurs convaincus sont surtout les vieux

    la jeunesse quand a elle plonge plutot dans les drogues chimiques.

    reste seulement le nom bang ladesh sensé vouloir dire "peuple ou pays de l'herbe"

  11. Héllo les gens,

    je ne vous oublie pas voici ma petite plante en flo,

    je compte coupé debut des vacances de toussain,

    ou soit je couperais un peu plus tard si le temps n'est pas trop froid,

    et oui c'est la belgique :)

    mais la culture de cannabis a dominance sativa est possible en outdoor,

    voici les photo de ma plante en floraison et qui sera bientot coupé puis seché

    en armoire, je vais m'amusé a la manucure :)

    voila les photos, bon voyage au pays de la weed :)

    les buds:

    42810.jpg

    42910.jpg

    43012.jpg

    43410.jpg

    Les buds au soleil couchant :)

    43811.jpg

    43911.jpg

    44411.jpg

    au crépuscule avec la résine bien scientillente :)

    44811.jpg

    45011.jpg

    45412.jpg

    voila j'espere que cette petite mise a jour vous aura plus, la suite la coupe de la plante, la manucure, et le sechage :)

     

    Source : [Amnésia][Outdoor][JDC- WeeD-JunK]

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 5792
      views

    Recent Entries

    dernier conseil de mon tenancier de growshop :supair: que je reprend ici

     

    donc, ca fait 1 semaine et 3 pulvérisations et sur ma série de boutures qui étaient toutes partie pour mourir (jaune, presque plus de vert sauf toute jeune feuille à l'apex) je me retrouve ce soir avec 1 réssucitée (vraiment je la croyais morte) 3 autres qui m'ont fait des belles feuilles....

     

     

    une tof du produit....qui coute dans les 6 e et qui pour le coup me récupere mes boutures, apres 2 tentatives avortées, la derniere ayant carrément moisi....:chim::puke:

     

    gallery_756323_2485_27720.jpg

  12. :welcome: Re coucou a tous :) :welcome:

     

    Encore moi .. pour l édition placo flo .. ! enfin me dirons certain ..ben voila ..

     

    Cette fois ci un poil plus détaillé .. c et un placo bien aménagé qui va bientôt servir en hydro aero nft etc ..

     

    Donc le placo en lui même fait 1.00m x 1.00m x 1.70m de haut ..

     

    Un bon espace .. de 1m² a cultivé .. Ensuite l'ossature du placo n et que recupe de bois de partout .. donc 0 € pour toute la structure ! ..en mélaminé ep 18mm ..

     

    J était parti de cette inspiration :

     

    blogentry-777521-0-45548200-1342356246_thumb.jpg

     

     

    Et n ayant pue m empêché de faire encore un poil mieux ben j ai de suite revue quque éléments .. comme l ajout du scrog immédiatement ..

    ainsi que le déportement du box fan dans sont propre caisson ..! qui permet un gain sur le scrog ainsi qu un débit d air optimale pour le box en lui même : explication plus bas pour ceci ..

     

     

    De face :

    blogentry-777521-0-11108500-1342356666_thumb.jpg

     

    Puis ouvert et vidé du chariot :

    blogentry-777521-0-56049500-1342356505_thumb.jpg

     

    La partie la plus importante du placo :

    blogentry-777521-0-40260200-1342356739_thumb.jpg

    blogentry-777521-0-74136800-1342356753_thumb.jpg

    blogentry-777521-0-40922200-1342356761_thumb.jpg

     

    Kit AAW Médium avec ampoule superplant agro 400w

     

    Avec ballast lumatek 400W dimmable ..

    blogentry-777521-0-26106500-1342357300_thumb.jpg

     

     

    Partie ventile :

    Winflex 15 cm pour brassé de l ampoule vers extra ..

    Box fan 30 cm ,pied coupé +fixation par crochet

     

    Avec support caoutchouc spécifique ! sa ramone sinon !

    Avec ajustement possible du box fan sur la profondeur .. pour optimisé selon les besoins ..

    blogentry-777521-0-74645800-1342356986_thumb.jpg

    blogentry-777521-0-48259700-1342356993_thumb.jpg

    Voici la petite trapppe magique de mon placo .. Elle ma changé la vie dans ce placo !

     

    Pourquoi ??? ben c et très simple ! un placard doit se trouvé en dépression pour ne plus lâché des odeurs ..on et d acc..

    Et pour avoir un air plus frais dans le box que dans la pièce il et bon de créer la dépression .. cela vous fait gagné un bon petit degré voir deux ..

    on revient la dessus juste après ..

     

     

    L'elec :

    Branchement principale de mon installe avec un programmateur digitale pour mon hps .. après avoir collé 4/5 mécaniques S.T.O.P. a la bricole ..

    blogentry-777521-0-38030800-1342357326_thumb.jpg

    Puis un mécanique pour le box fan qui s allume 3 x en nuit et allumé pour toute la période jour

    blogentry-0-0-15339200-1342359618_thumb.jpg

     

     

     

    La partie Extraction : ! le plus important ..

    blogentry-777521-0-89033700-1342357454_thumb.jpg

    Les valeur réglé ne sont plus celle d aujourd’hui ..

    Assuré par un modèle Prima Klima 420m3/h avec contrôler GSE +sonde déporté dans le box ..

    Le must pour un petit modèle de 400m² ! moi je n en changerais plus pour rien au monde !

    La connectique se fait en diam 125 mm mais j ai passé une gaine 150 par dessus la 125 en dehors du placo pour insonorisé la gaine qui était bruyante sans l insono dehors !

    blogentry-777521-0-92059100-1342357447_thumb.jpg

     

    Ensuite la fixation du PK 420m3 des plus simple ! 3 clous replié ! et des élastiques pour absorbé toute les vibrations !j ai un silence incroyable or dans la pièce ou on l entend ..sinon dans tout l apport ne s entend pas du tout ..

    blogentry-777521-0-21431300-1342357461_thumb.jpg

    Et la sortie vers l extérieur qui et parfaite ! et oui les joies du combles quand même aussi .. moins de 1M pour être dehors ! et sur toiture très haute a 17 M de haut donc PPPFFFFFF emporté par le vent pas d odeur ou quoi que se soit dehors !

    blogentry-777521-0-23845900-1342357467_thumb.jpg

     

    Réglé de base a 27° et 25% en bas régime ..

     

    Se qui veut dire que a 25% en fonctionnement des 420m3 il debite durant toute la nuit pour mes petites 105 mc/h qui et plus que suffisant pour mes petites en période de nuit Stabilisé a 23/24° pour cette période ....et une econo d elec de 75% d un modèle non dimmable ! ..

     

    Ensuite en période de jour pour les petites il y a fait bon voir trop bon ..de 25 a 27°

    Des les 27° atteint l extra prend la relève et augmente sont débit a 100% qui et alors de 420mc/h

    La sa décoiffe ! sa se mets souvent en route une heure après lancement de l hps et ceci pour la période complète jusqu’à extinction .. ceci suivant les nuits fraiches ou lourdes que nous avons dans ma région ..

     

    Mais donc pour en revenir a ma trappe .. qui me sert énormément .. elle permet de choisir quel débit je laisse entré dans mon placo ..

     

    blogentry-777521-0-28468700-1342358630_thumb.jpg

    blogentry-777521-0-23730200-1342358635_thumb.jpg

    La revoici : Donc j ai simplement fait une trappe de 30cm x10cm qui permet un débit de 300mc/h par cet ouverture ..

    Donc au plus ouvert j in-tracte 300mc/h pour en extraire 420mc/h .. se qui créer la dépression dans mon placo .. se qui me permet de toujours avoir un air qui se trouve 1/2 ° inférieur que celui de ma pièces ..

    Par le simple principe que l air aspiré y et aspiré a vitesse rapide se qui créer un air qui se refroidit par sont déplacement rapide d un espace a l autre .. faite le test cela marche très bien ..

     

    Je vais essayer de vous montrez se que cela donne sur les parois de mon placo en non dépression volontaire ..

    Puis en dépression légère a 25%

    Et a 100% dépression totale ..

    et pour les quque secondes que j ai fait ce test pour les tofs j ai fait perdre 0.3° a mon placo en quque seconde d utilisation .. Lol ..

     

    En non dépression :

    blogentry-777521-0-99099700-1342359335_thumb.jpg

    En dépression de 25% de l extra ..

    blogentry-0-0-54759400-1342359341_thumb.jpg

    Et en dépression a 100% l extra ..

    blogentry-0-0-26377800-1342359347_thumb.jpg

    J ai regardé exactement 4 mn entre prise et celle du thermo ..

    blogentry-777521-0-17034300-1342360250_thumb.jpg

    0.3° en moins en très peu ..

     

    Comment voir la dépression sur le placo ? au premier coup d œil sur les porte que j ai volontairement évidé.. qui me permet d avoir en un coup d œil le niveau de dépression du placard ..

    auparavant mes portes était en matériaux presque plein donc je ne voyez rien sur l état de dépression .. Mnt facile ..

     

    Donc je peux ajusté cette ailette de 15 % d ouverture a 100% d ouverture pour choisir un débit d in-traction variable a celui de mon extraction .. me reste plus qu a rendre électronique cette ailette et accouplé au contrôler gse pour en faire une merveille .. pour l instant je gère en manuelle et j ai trouvé le bon réglage .. mais j aimerais la rendre electro piloté ..

     

    A voir a une V prochaine ..

     

    Mais très content du résultat actuel avec mon chariot qui y et installé (tup'z a venir) .. moins de volume mais une surface bien mieux utilisé ..

     

    Déjà une V5 en vue pour amélioré le volume de culture .. tout en ne touchant a rien sauf au chariot ..

     

    Voila pour la conception de mon V4 flo ..

     

    J espere sa vous auras plu a tous .?..

     

    Et comme toujours un good grow et good bloom a tous ! :bigspliff::fumette::bigspliff::fumette::bigspliff::fumette:

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 16007
      views

    Recent Entries

     

    1er JDC - Variété inconnue - Croissance

    Apex coupé

    Symétrie parfaite

    Vue aérienne

    blogentry-770846-0-73083000-1337613255_thumb.jpg

     

     

     

     

  13. Fabisounours
    Latest Entry

    Salut à tous !

    kana_smile.gif

     

    Suite à la demande de quelques un (surtout un ;) pitton) voici la présentation de mon installation telle qu'elle est à ce jour.

    Le placard en question fermé :

    blogentry-762533-0-89062400-1336238164_thumb.jpg

    Noir, sobre, pas moche. C'est une penderie de chez conf****a légèrement modifiée, enfin, torturée.

    sur le côté gauche (près du mur) une dizaine de trous à la perceuse pour une intra passive, à défault de mieux, je place en général le ventilateur juste devant, histoire que l'air brassé soit le plus frais possible.

    Côté gauche il y a un trou plus haut avec un extracteur.

     

    L'extracteur :

    blogentry-762533-0-49733600-1336237522_thumb.jpg

    sunon, 220m3/h pas terrible, mais ça suffit pour l'instant... m'as pas coûté cher au moins.

     

    Le placard ouvert, vue large:

    blogentry-762533-0-55761600-1336237419_thumb.jpg

    On y voit mon HPS 400W accrochée par deux chaînettes solides, ultra réglables ainsi ^^

    sur le reflecteur sont posées deux petites assiettes avec une dizaine de graines en germination, des afghaan kush regular en cadeau d'un ami, sont un peu vieilles, on verra ce que ça donnes, si ça prends pas je serais bien obligé de recommander, mais j'peux pas me le permettre trop ces temps-ci (ah-la-la la crise :P)

    au sol mon brumisateur une tête se repose dans une demi bouteille de soda (remplie d'eau, pas de soda).

     

    le placard ouvert, vue haute:

    blogentry-762533-0-01162800-1336238143_thumb.jpg

    on y voit l'étagère supérieure avec tous le matos (oui c'est le bordel) en vrac y'a la lettre de sensi, des vis et punaises, des ficelles pour le palissage, le pack d'engrais avec le ph down, plus le testeur ph et sa petite fiole, des bébé pots en tourbe etc...

     

    voilà, j'éspère que ça vous as plu. @bientôt, bon grow et bloom à tous !