NightAvenger

CannaWeedeur
  • Content count

    577
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

12 Ptite graine

About NightAvenger

  • Rank
    Fan de CannaWeed
  1. NightAvenger

    Marinnée dans du sirop

    J'avais plus de bocaux étanches, j'ai dû en prendre un qui me servait à faire du rhum arrangé aux épices, au fond il y a une sorte d'épaisse mélasse au piment/vanille/clou de girofle/cannelle/rhum qui sent trop bon et que j'ai pas réussi à enlever à l'eau, j'ai mis mes têtes de sativa en curing dedans, je vous dis dans 3 semaines ce que ça donne (mais ça me ferait bien chier de gâcher 50 g!).
  2. NightAvenger

    Beurre de l'espace - report

    On le dira jamais assez, la bouffe c'est hyper violent, donc faut vraiment bien doser. Le truc c'est que t'as pas de limite. Quand tu fumes, tu peux fumer 10 joints purs d'une inté grosse indica qui fracasse, physiquement tu le sentiras mais tu tripperas pas comme un malade... Alors qu'en mangeant... Omagad... L'effet sur le mental est incroyable. Tu te découvres une autre manière de penser, un nouveau monde, moi je voyais tout en flash lumineux, mon coeur batait à 600 à la minute, j'avais de la musique qui tournait à fond dans la tête, j'arrivais à anticiper ce qui allait se passer à la télé... Bref, à fortes doses, ça tient plus de l'hallucinogène que de la drogue douce.
  3. NightAvenger

    2 récoltes par an en out ?

    Déjà fait l'année passée, et je regrette pas du tout! Ca m'a d'abord donné une petite récolte d'environ 20 g fin mai (sur 2 plantes), puis une récolte beaucoup plus conséquente (200 g, sans compter la grosse qui a fait qu'une récolte mais que je me suis fait voler) fin Octobre. Et la weed était top aussi fin Mai, peut-être quand même un peu moins bonne qu'à l'Automne mais treès très bonne quand même.
  4. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Salut, Merci encore pour vos encouragements ^^ Pour ce qui est des graines, un ami avait choppé de la beuh (de l'exté plutôt médiocre, un goût assez sympa quoiqu'elle arrachait la gorge au bout d'un moment), il y avait quelques graines dedans mais je lui ai demandé trop tard qu'il les trie... Il en avait balancé une dizaine. J'en ai quand même trouvé deux, mais elles étaient toutes vertes, pas mûres, donc pas la peine. Il m'a dit que la plupart des graines qu'il avait trouvées étaient comme ça donc... Et pour la fête de Shiva, non je suis arrivé trop tard. Par contre j'ai eu droit au Holi festival comme je vous ai raconté, le festival ou tout le monde se jette de l'eau dessus. Et j'ai vu des Népalais bien défoncés aussi, ainsi que des gens en train de fumer tranquille dans la rue. Le top: un vieux Népalais tout décharné avec une longue barbe (peut-être un saddhou, je sais pas, c'était sur une route de campagne), couché sur la route en train de fumer son pet .
  5. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Merci à tous, c'est super sympa. Grom> Si tu veux une mission devrait partir en 2010, voire peut-être en 2009 (mais pas sûr du tout). Je suis pas sûr d'en être, je retournerai au Népal c'est sûr, mais je pense avoir assez de contacts sur place pour être bien accueilli maintenant. Je peux te donner les coordonnées de l'assoc en MP.
  6. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    C'est juste une petite association de soutien à l'orphelinat en question, pas une grosse ONG... Et d'ailleurs ça me plait bien, ça reste dans une ambiance petit commité et ça permet d'avoir des contacts privilégiés qu'on pourrait pas avoir autrement. Quelques photos : Bhaktapur Nagarkot : Dheksing Kali, lieu de sacrifice hindou: Pashupatinath, lieu de crémation hindou (des sadhous) : La grande stupa de Bodanath, le quartier tibétain : Lac de Pokhara + les Annapurnas : Photo au hasard de la route... L'Everest vu depuis l'avion...
  7. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Je rajoutrai d'autres belles photos du voyage en question, là c'était juste un avant-goût ^^. Là je vous ai juste parlé du shit, de l'esprit népalais et du fabuleux orphelinat, mais j'ai encore plein de monuments et de paysages merveilleux à vous montrer et décrire.
  8. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Arrivée à Kathmandou, accueilli par le directeur de l'orphelinat (à gauche), sa femme (à droite) et le représentant de l'orphelinat en Suisse (le grand blanc). Le directeur est vraiment un homme extraordinaire, il est l'un des rares népalais un peu aisés (c'était un gourka), il a déjà élevé ses trois enfants et en a maintenant adopté 54 (pas de répit pour lui). Deuxième jour, on se tape tout le traffic entre Kathmandou et Bhaktapur le matin, pour enfin visiter la deuxième ville. Matinée de visite assez sympa, c'est vraiment une ville magnifique, entièrement restaurée et qui a gardé tout son patrimoine historique. Au hasard d'une rue, je découvre des carcasses d'animaux en train de brûler. Je me renseigne : un baptême hindouïste, la famille devait être assez aisée pour se permettre de sacrifier un buffle. Dans l'après-midi, les enfants de l'orphelinat ont fini leurs examens de fin d'année (pour la journée) et viennent nous rejoindre à Bhaktapur. On monte en bus à la limite de la vallée de Kathmandou, à 2400 m d'altitude, à Nagarkot. On s'arrête un moment pour admirer le point de vue (malheuruesement bien brumeux). En fait, je suis en train de me rendre compte que ça prendrait des heures de raconter le voyage en entier, donc je vais me contenter de raconter les moments forts et de les illustrer. Bon, ça c'est pas un moment fort, mais ça m'a bien fait plaisir d'en avoir pour le voyage, et c'est plus en rapport avec le site, alors je vous montre à quoi ressemble le shit népalais : C'est de l'excellent black obtenu de manière manuelle (têtes frottées entre les mains). Le vendeur n'avait plus de crème du Népal, j'aurais aimé en goûter mais celui-là était vraiment top aussi (le meilleur shit que j'ai goûté jusqu'à présent). Il est assez mou et a tendance à bien brûler (quand j'allume le pet il y a souvent une petite flamme qui se crée). Toutefois il se consumme assez lentement. Je défie quiconque de fumer 0,5 g de ce shit sans avoir une claque monumentale . Là c'est juste un trip sur un terrain vague de la vallée de Kathmandou, et oui la beuh ça pousse vraiment n'importe ou au népal . Pour ce qui est de la fumette j'ai pu seulement chopper pendant la deuxième semaine du voyage, je fumais seulement le soir (je pouvais pas me permettre d'être défoncé devant les enfants) et avec les autres participants au voyage. Meilleur souvenir : sur le toit d'un hôtel de Pokhara, entouré par le magnifique lac, les Anapurnas, la forêt népalaise. D'ailleurs on fumait avec un travailleur de l'hôtel qui passait par là . J'ai eu une sorte de vision, c'est à ce moment là que j'ai réalisé à quel point le Népal était un autre monde. A ce moment-là j'avais l'impression d'être en Palestine à l'époque des premiers chrétiens, et j'en étais pas si loin...Un jour où on marchait vers Nagarkot je suis allé me réfugier pendant une grosse pluie dans une maison campagnarde sans eau ni électricité et sérieux c'est vraiment la misère la plus noire. 30 m² pour une famille et plusieurs chèvres, pas de fenetres, ils font la cuisine au feu de bois sans cheminée (bonjour les poumons). Et pourtant les Népalais sont des gens heureux et excessivement gentils. Il pleut, pas de souci, ils t'accueillent chez eux. Tu peux te balader partout au Népal avec ton appareil photo, ta carte de crédit, tes roupies et tes papiers dans une petite sacoche sans faire trop gaffe, tu te feras jamais agresser. J'ai l'impression d'être plus en sécurité dans les bidonvilles de Kathmandou que dans le centre-ville de Paris... Sinon, voilà l'orphelinat : Une maison de 4 étages avec 5 dortoirs pour les 54 enfants (de 11 lits chacun), de nouvelles salles de bain en construction (il y a quelques douches dans l'autre batiment), les appartements privés du directeur et de la directrice et les cuisines. Ca c'est la cour de l'orphelinat, j'y ai passé des moments inoubliables à jouer pendant des heures au foot, au badminton, au volley ou au ping-pong avec les enfants... Il faut de l'énergie pour suivre. Quelques enfants et le deuxième batiment (batiment d'étude pour leurs devoirs, douches et laverie). L'orphelinat... C'est un peu la maison du bonheur. Les enfants sont vraiment adorables, ils ont une joie de vivre incroyable. Des le premier jour ils m'ont considéré comme un grand frère et m'ont appellé "brother"... J'ai passé 4 après-midi là-bas et à chaque fois c'était la même chose... J'arrivais pas à partir. Non seulement les enfants son adorables mais en plus ils ont un comportement exemplaire et excellent à l'école (je me suis rendu à leur école apparemment c'est les plus forts). Les plus grands corrigent les plus petits quand ils font une connerie. La première semaine deux orphelines sont arrivées, au début elles étaient très sauvages (normal elles connaissent la rue...) et au bout d'une semaine elles étaient déjà bien intégrées, beaucoup plus calines, sociales... Ca fait quelque chose de se dire que ces deux filles vont pouvoir aller à l'école et avoir un avenir. Pour ce qui est de l'action humanitaire, en fait j'avoue ne pas avoir fait grand chose sur place. En Suisse, j'ai parlé du projet afin de récolter des fonds, j'ai aidé à organiser des soirées pout avoir des fonds, j'ai donne de mon temps... Au Népal, je profite simplement du temps que je passe avec les orphelins, qui sont vraiment des enfants formidables. Les fonds qu'on a récoltés ont servi à changer la plomberie (déjà fait), et à construire de nouvelles salles de bain (en cours), à placer un chauffe-eau solaire sur le toit et une éolienne en cas de coupure de courant (plusieurs par jour, rationnement en pétrole). Et il faut aussi payer la scolarité des enfants (100 $/enfant/an, les écoles publiques ont presque toutes fermé au népal, les profs ne sont pas payés) et leur nourriture (30 kg de riz par jour pour l'orphelinat). Avec l'argent récolté, on a aussi pu partir en vacances avec les enfants, une fois à Nagarkot, et une fois à Pokhara. Le voyage vers Pokhara en bus était assez folklo, j'ai vu 8 carcasses de camions en route. Les routes népalaises sont étroites et pleines de lacets, et ils conduisent vraiment comme des fous. A deux reprises (le chauffeur doublait dans un virage) j'ai cru y passer. Mais c'était pendant le "hali", une fête hindouïste, ou les deux premiers jours les gens t'arrosent (bataille de bombe à eau assez mémorable à l'orphelinat), et le troisième ils t'arrosent avec de l'eau colorée. C'est chiant mais qu'est-ce que c'est drôle. Ca rapproche beaucoup des Népalais, ça crée une ambiance bon enfant, tout le monde se mouille et tout le monde rigole bien... J'étais bouleversé lors de ma dernière visite à l'orphelinat. Ce lieu est magique, je me sentais tellement bien, je m'étais tellement attaché aux enfants que j'arrivais pas à leur dire au revoir. Ils m'ont tous demandé si j'allais revenir. Je n'y avais jamais pensé, mais à vrai dire, maintenant c'est une certitude, je reviendrai les voir.
  9. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Salut à tous. Je viens de rentrer. Je suis pas sûr de pouvoir m'exprimer sur le voyage, c'est un tel dépaysement... C'est vraiment autre chose et ça me manque déjà. Les gens sont vraiment les gens les plus gentils que j'ai rencontrés pour le moments. Promis demain je raconte plus en détail et je mets des photos. En attendant, je vous dis juste que j'ai pu fumer. J'ai trouvé, à Pokhara (deuxieme ville du pays) un petit magasin qui vendait du hash. J'ai pris 10 g pour 1000 roupies (10 euros). Il était sacrément bon.
  10. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Je pars pour deux semaines, je sais c'est court mais je peux pas prendre plus de vacances. C'est dans le cadre du développement et du soutien d'un orphelinat à Kathmandu, avec un groupe (on part tous) on a réussi à obtenir des sponsors, des donations, et on a aussi récolté pas mal de fonds grâce à une tombola et des ventes de gâteaux. L'argent va servir à changer les canalisations, assainir l'eau, permettre d'accueillir quelques enfants de plus à l'orphelinat, prendre en charge leurs frais de scolarité et de santé, et (sûrement que tu dois savoir que les Népalais sont rationnés en pétrole et gaz en ce moment) leur acheter des bonbonnes de gaz car en ce moment ils cuisinent au bois (mais sans cheminée donc bonjour la fumée dans les cuisines). Ca permettra aussi de prendre les enfants avec nous dans nos excursions (visite de thamel, bakthapur, pashupatinat ainsi que Nagarkhot et Pokhara). Je serai pas trop en contact avec les autres humanitaires donc (je pense surtout aux médecins et infirmiers sur place). Mais en passant à Bhaktapur, j'essaierai de trouver un peu de matos, puis aussi quelques graines ça serait sympa de cultiver de la vraie népalaise en import direct! Allez moi je vais faire mes valises! Merci à toi, je mettrai quelques photos en rentrant! Ciao
  11. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Merci à toi pour ton renseignement, c'était pas une blague si j'ai bien compris Bochirda? Si quelqu'un a d'autres renseignements, je suis preneur.
  12. NightAvenger

    Petit voyage au népal .

    Yop. Je remonte un peu le topic, désolé! Mais je pars au Népal vendredi (sacré veinard, je sais , en même temps je vais faire de l'humanitaire donc je sais pas ce qu'il va m'arriver une fois sur place). Et là-bas je compte bien fumer un peu de shit Népalais. Je pense pas en ramener, c'est prendre trop de risques pour un peu de shit et j'ai plus la motiv d'être stressé pendant 15 h de voyage. J'aimerais juste savoir si la situation est aussi mauvaise, au niveau du cannabis, que certaines personnes s'y étant déjà rendues, et que le guide du routard la décrivent? A savoir: -du shit coupé avec une sorte de glue à Kathmandu, assez facile à trouver, mais tout en sachant que la plupart des vendeurs sont des indics et qu'ils touchent une prime s'ils dénoncent des touristes. -Que la police népalaise n'hésite pas à mettre des touristes en prison pour simple possession de cannabis. Voilà, si quelqu'un a des expériences ou des échos à partager, je suis preneur. Si quelqu'un a des bons plans sur place, je demande pas l'adresse d'un gars xD mais juste le quartier de Kathmandu (j'irai aussi à Nagarkhot qqs jours) où on trouve le meilleur shit et où c'est le moins risqué. Merci d'avance, ciao
  13. NightAvenger

    [OutDoor] recherche de variété adapté pour mon ext.

    Salut à toi On n'est pas au McDo hein Pour ce qui est du soleil, en général toutes les variétés résistent bien, le problème vient surtout d'un manque d'arrosage ou de températures trop élevées (mais ca c'est vraiment s'il fait 40 °C). Mais je serais toi j'essaierais la jamaican pearl voire même la marley's collie, deux weeds avec un excellent high, la jamaican plutôt pour l'exté et la marley's collie plutôt pour l'inté. Pour l'ombre, je te conseille la NLX d'alien, c'est une plante très buissoneuse, donc je pense que même en étant mal exposée elle pourra donner quelque chose. Bonne chance et bonne future culture
  14. NightAvenger

    Evergreen[reunion][out]nlx et autres...

    Mdr ta NLX . Elle ressemble... à la mienne dis donc! C'est vrai que c'est une variété assez sensible à la photopériode, donc qui a une forte tendance à faire plein de bordel dans ses cycles, mais au final ça te donne l'occasion de faire plusieurs récoltes dessus, des boutures assez facilement, et de t'en tirer avec des récoltes maigres mais assez régulières. Sinon superbes tes zamal! Bravo
  15. NightAvenger

    Notre entourage et le cannabis

    Mon père est assez cool avec ça, ma mère plutôt du genre sévère et réticente, ils savent cependant tous les deux que je plante, et si jamais j'ai des emmerdes à cause de la beuh (comme j'en ai eu cet été avec la police, pour possession), clair qu'ils vont me faire la morale! Donc dès que mes parents sont dans les alentours, la fumette reste quand même un sujet tabou (ils préfèrent ne pas en entendre parler). Du côté de mon frère et de ma soeur, c'est tout bon, ils fument plus depuis deux ou trois ans (ma soeur très occasionnellement), c'est bien parce qu'ils sont plus à la maison, sinon on en allumerait des sticks ensemble . Sinon j'ai un cousin qui fume depuis ses 15 ans et qui a maintenant la trentaine, il était devenu assez glauque à un époque, il dealait du tcherno. J'ai aussi deux cousines qui bédavent de temps en temps, mais j'ai jamais fumé avec elles. Mais bon c'est clair que c'est un problème d'âges, on voit le fossé entre les générations! Je dois cacher mes plantes quand ma grand-mère vient nous rendre visite, elle y connait rien à la beuh, mais pour elle, c'est de la drogue, ça tue des gens, ça détruit des vies, point barre. Je me souviens d'une de ses réflexions devant un reportage (zone interdite je pense), avec des saisies douanières de 3 tonnes de hasch: "mais tu te rends compte le nombre de gens que ça aurait pu tuer!". Remarque, c'est pas si con, puisque la dose léthale est de 6 kg il me semble, ça aurait en effet pu tuer 500 personnes, à condition qu'ils se mettent tous à fumer ensemble comme des barbares jusqu'à ce que mort s'ensuive. Et pour ce qui est de mes amis, en général pas de problèmes. La plupart fument / ont fumé, donc c'est pas eux qui vont venir me faire la morale. Par contre j'ai certains amis/connaissances qui ont vraiment l'image cannabis ---> drogue dangereuse dans leur tête, avec eux j'évite de parler de ce sujet épineux. Ah oui, j'oubliais, ma copine fume plus, donc je fume pas non plus quand je suis avec elle, simple question de respect. En plus j'ai remarqué que quand je fume, je me mets à réfléchir intensemment (comme d'hab, je suis très pensif, mais là ça devient presque de la méditation). Donc quand je suis avec des bons potes je peux tapper des supers trips collectifs, mais avec ma copine c'est rare, c'est un état d'esprit qui colle pas avec une relation amoureuse.