Le Coffee pot de Montréal ferme ses portes

By Guest ,

Le seul café montréalais qui permettait ouvertement la consommation de cannabis, le Coffee Pot de la rue Saint-Denis, a fermé ses portes.

 

Selon son propriétaire, l'établissement n'a pas fait long feu parce que les clients n'étaient tout simplement pas au rendez-vous.

 

Ce qui se voulait le plus grand établissement du genre au pays n'aura pas tenu deux mois. Le Coffee Pot avait besoin d'une centaine de clients par jour pour être rentable. Il en venait à peine une centaine par semaine.

 

Source : LCN

align=righthttps://lcn.canoe.com/archives/lcn/infos/regional/media/2005/01/20050114-195859-g.jpg[/img]«Les gens avaient peur, ils craignaient d'être arrêtés», affirme David MacKenzie, ex-propriétaire du Coffee Pot.

 

David MacKenzie est amer et ironise sur la réputation de ville cool de Montréal. En attendant de trouver un autre local, beaucoup plus petit, pour repartir à neuf, il s'occupe de sa boutique.

 

S'il en veut au public qui l'a laissé tomber, il n'a que de bons mots pour les policiers qui l'ont laissé tranquille. En fait, la seule personne mise à l'amende dans son commerce, en deux mois d'opération, c'est son cuisinier, parce qu'il fumait un joint en préparant ses plats, une dérogation à l'hygiène.

 

Ce qui était donc un «café pot» est devenu maintenant un «café jazz». La rapidité avec laquelle s'est faite la transaction démontre à quel point le propriétaire de l'édifice appréciait peu la présence d'un commerce axé sur le cannabis.

 

Boris St-Maurice, ex-chef du Bloc Pot, croit de son côté que la pression policière a fait son œuvre sur la clientèle potentielle d'un tel commerce.


  Report Article


User Feedback


There are no comments to display.