kyu

Les Bactéries Bénéfiques dans la culture organique

Recommended Posts

kyu

Bactéries bénéfiques

 

Voici une liste de Bactéries bénéfiques, elles sont essentiels a une culture organique réussie.

 

Un regroupement de recettes comprenant des Bactéries et des Champignons est a votre disposition dans la section Culture Organique: Les "Inoculants Microbiens"

 

Les lactobacilles

Bacillus amyloliquefaciens
Bacillus_amyloliquefaciens.jpg
Bacillus amyloliquefaciens, cette bactérie est connue pour sa capacité à décomposer les protéines. Elle a des propriétés antibactériennes douces, en moins prononcées.
Bacillus amyloliquefaciens produit et sécrète de l'amylase, une enzyme qui décompose l'amidon en sucres que la plante peut utiliser. Elle sécrète aussi une protéine antibiotique appelé barnase, mais elle dit aussi à la plante hôte de commencer à fabriquer un inhibiteur de barnase appelé barstar. Elle fournit également une protection contre diverses maladies soilborn et renforce la vitalité et le rendement des plantes.

Bacillus licheniformis
Bacillus Licheniformis.jpg
Bacillus licheniformis, produit de la protéase (décompose les acides aminés en protéines) et de l'amylase (décompose l'amidon en sucres). En décomposant la nourriture des plantes à l'avance, la plante arrive à utiliser son énergie sur des choses plus importantes comme faire de meilleurs bourgeons. Aussi des colonies de Bacillus licheniformis près de la zone des racines stimulent la production de racines, ainsi que la croissance de tiges secondaires

Bacillus pumilus
Bacillus Pumilus.jpg
Bacillus pumilus: agit en tant que fongicide en empêchant le développement de spores de champignons sur les plantes. Elle forme une barrière physique entre la feuille de la plante et les spores fongiques, puis colonise les spores. de bacillus pumilus et stimule également le système des plantes et leur résistance propre pour induire une Résistance systémique acquise (RAS). Elle combat également champignons nuisibles tels que les moisissures, les brûlures, les rouilles.

Bacillus megaterium
Bacillus Megaterium.jpg
Bacillus megaterium, produit de la pénicilline amidase pour construire de la pénicilline, enzymes de modification des corticostéroïdes et plusieurs déshydrogénases d'acides aminés. Cette bactérie aide les plantes à lutter contre toute invasion de la maladie.

Bacillus Subtilis
Bacillus Subtilis.jpg
Bacillus subtilis est si forte qu’elle cannibalise pratiquement tous les micro-organismes nocifs. Elle est l'une des plus puissante et bénéfique de toutes les bactéries elle favorise la santé et la stimulation immunitaire. Les Bacillus subtilis sont capables d'activer presque tous les systèmes de défense immunitaire d’une plante.

 

Bacillus azotofixans ?

 

Bacillus polymyxa ?
 

Bacillus thuringiensis ?

 

Acétobacteries ?
 

Actinobacteries ?

 

Vous voulez en savoir plus sur l'action  des microorganismes bénéfiques

https://www.cannaweed.com/topic/69208-symbiose-entre-les-plantes-et-certains-champignons/

 

plus d'info sur les lactobacilles 

https://www.cannaweed.com/topic/185083-jds-1-organique-1000w-amn%C3%A9sia-cg72-cpr/?p=3751469

  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
kyu

Plop,

Une petite mise a jour du sujet viens d'être faite,

avec l'ajout de nouvelles bactéries bénéfiques

les Trichoderma ont été retirés pour laisser place a un sujet uniquement consacré aux bactéries bénéfiques

Par contre il manque leurs rôles exact.

Si vous trouvez leurs fonctions dans la culture organique,

n'hésitez pas a nous les communiquer :)

 

Bacillus azotofixans ?

 

Bacillus polymyxa ?
 

Bacillus thuringiensis ?

 

Vous aussi partagez vos trouvailles sur les bactéries bénéfiques :respect:

++

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Assad

Bonjour Kyu ,

 

Pour les 3 bactéries, 2 sont étroitement similaires (Bacillus azotofixans & Bacillus polymyxa)

 

ces 2 bactéries ont la capacité de fixer l'azote, produire des enzymes hydrolytiques 

 

( digestions intracellulaires) et produire des hormones qui favorisent la

 

croissance des plantes .

 

Bacillus thuingiensis est une bactérie dite insecticide utile en application foliaire pour la lutte

 

antiparasitaire .Quand les spores de cette bactérie sont en contact avec la cuticule

 

 (peau) des insectes, ils germent puis proliférer dans les corps de

 

l'insecte, les toxines crées entraînent une septicémie ( infection généralisée)

 

L'insecte meurt en général très vite (1 à 5 jours) .

 

En extérieur , veiller à ne pas utiliser Bacillus thuingiensis en présence d'abeilles

 

et d'insectes pollinisateurs.

Edited by Assad
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
kyu

Plop Assad,

Merci pour ta participation et ces précisions :)

ce sera ajouté !

n'hésites pas si tu as d'autres infos sur ces bacteries

ainsi que tes autres trouvailles, même si elles ont des propriétés similaires au contraire

:respect:

++

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest kannamiel

salut

 

Bacillus thuingiensis est une bactérie dite insecticide utile en application foliaire pour la lutte

antiparasitaire .Quand les spores de cette bactérie sont en contact avec la cuticule

 (peau) des insectes, ils germent puis proliférer dans les corps de

l'insecte, les toxines crées entraînent une septicémie ( infection généralisée)

L'insecte meurt en général très vite (1 à 5 jours) .

En extérieur , veiller à ne pas utiliser Bacillus thuingiensis en présence d'abeilles

et d'insectes pollinisateurs.

 

salut a tous

mercis de pensé aux abeilles et autre insecte utile avant t'utilisé ce genre de bombe NBC

 

parceque voir ces abeilles avec des espéce de brindille noir qui sort de partout c'est pas beau a voir

 

le cannabis peut etre tellement résistant,a croire que les bank font exprés de vendre des plante malade,

je garde espoir,maintenant que c'est legal,les selection et stabilisation vont pouvoir etre faite de nouveaux en plein champs.

 

quand je voie ce que les ricain on donner comme plante pour remplacer les champ de local chez nos voisin,c'est du lourd,quoique encore endessous des hight grade jamaicain,sauf pour le rendement

excuse pour la diversion,je veut juste dire qu'un travail en amont evite bien des soucis

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest gruiiiik

plop , 

 

Bacillus polymyxa

 

Paenibacillus polymyxa est une bactérie formant des endospores qui est non pathogène et a trouvé dans des environnements tels que les racines des plantes dans le sol et les sédiments marins [1] [2]. P. polymyxa est une bactérie en forme de bâtonnet à Gram positif [3], qui est aussi mobiles. Il réalise le mouvement via flagelles péritriches [3]. Le large éventail de capacités de cette bactérie sont à fixer l'azote, produire des hormones qui favorisent la croissance de la plante, produire des enzymes hydrolytiques, et pour produire des antibiotiques contre les plantes nuisibles et les micro-organismes de l'homme [4]. Il peut également aider les plantes à absorption du phosphore et d'améliorer la porosité du sol [5]. Ce microbe a un rôle dans la fonction de l'écosystème et le rôle potentiel dans les procédés industriels [4].

Dans les écosystèmes agricoles P. polymyxa peut favoriser la croissance de la plante à travers trois mécanismes. Le premier mécanisme est la production d'hormones telles que les cytokinines, les auxines, les gibbérellines éthylène et [5]. Ces composés augmentent l'expansion des racines et la croissance des plantes. Le second mécanisme est la production d'antibiotiques et la promotion de l'immunité de la rhizosphère. Heulin et al. (1994) ont observé que l'activité antagoniste des P. polymyxadiminué l'activité de deux fungis pathogènes des plantes (Gaeumannomyces graminis var tritici. et de Fusarium oxysporum) [6]. Le troisième mécanisme est la capacité de fixation de l'azote de la bactérie qui peut produire une forme d'azote (ammoniac NH 3) qui est utilisable par les plantes à partir de N 2 atmosphérique. En outre, la fluctuation et la porosité du sol est améliorée en raison de composés organiques libérés de P. polymyxa dans le sol [5].


Les larges gammes d'applications de P. polymyxa dans l'industrie sont dus à des métabolites secondaires produits par cette bactérie. Les composés antimicrobiens sont efficaces contre une large gamme d'espèces bactériennes Gram-positives et Gram-négatives donc les bactéries peuvent être utilisés dans des aliments et biopréservation applications médicales. Métabolites tels que la polymyxine E1 et un lantibiotique diminuent également la colonisation de pathogènes dans la volaille et les larves de crevettes [4]. L'autre domaine d'application des métabolites produits par la bactérie est causée par biofloculation métabolites tels que le 2,3-butanediol (BDL). La bactérie a également été utilisé pour la séparation de l'hématite, la pyrite et la chalcopyrite [7]. Déchets et robinet traitement de l'eau et de la fermentation sont d'autres domaines d'application industrielle de P. polymyxa.

voila pour celui la ;

 

 

Bacillus thuringiensis

 

Paenibacillus polymyxa est une bactérie formant des endospores qui est non pathogène et a trouvé dans des environnements tels que les racines des plantes dans le sol et les sédiments marins [1] [2]. P. polymyxa est une bactérie en forme de bâtonnet à Gram positif [3], qui est aussi mobiles. Il réalise le mouvement via flagelles péritriches [3]. Le large éventail de capacités de cette bactérie sont à fixer l'azote, produire des hormones qui favorisent la croissance de la plante, produire des enzymes hydrolytiques, et pour produire des antibiotiques contre les plantes nuisibles et les micro-organismes de l'homme [4]. Il peut également aider les plantes à absorption du phosphore et d'améliorer la porosité du sol [5]. Ce microbe a un rôle dans la fonction de l'écosystème et le rôle potentiel dans les procédés industriels [4].

Dans les écosystèmes agricoles P. polymyxa peut favoriser la croissance de la plante à travers trois mécanismes. Le premier mécanisme est la production d'hormones telles que les cytokinines, les auxines, les gibbérellines éthylène et [5]. Ces composés augmentent l'expansion des racines et la croissance des plantes. Le second mécanisme est la production d'antibiotiques et la promotion de l'immunité de la rhizosphère. Heulin et al. (1994) ont observé que l'activité antagoniste des P. polymyxadiminué l'activité de deux fungis pathogènes des plantes (Gaeumannomyces graminis var tritici. et de Fusarium oxysporum) [6]. Le troisième mécanisme est la capacité de fixation de l'azote de la bactérie qui peut produire une forme d'azote (ammoniac NH 3) qui est utilisable par les plantes à partir de N 2 atmosphérique. En outre, la fluctuation et la porosité du sol est améliorée en raison de composés organiques libérés de P. polymyxa dans le sol [5].


Les larges gammes d'applications de P. polymyxa dans l'industrie sont dus à des métabolites secondaires produits par cette bactérie. Les composés antimicrobiens sont efficaces contre une large gamme d'espèces bactériennes Gram-positives et Gram-négatives donc les bactéries peuvent être utilisés dans des aliments et biopréservation applications médicales. Métabolites tels que la polymyxine E1 et un lantibiotique diminuent également la colonisation de pathogènes dans la volaille et les larves de crevettes [4]. L'autre domaine d'application des métabolites produits par la bactérie est causée par biofloculation métabolites tels que le 2,3-butanediol (BDL). La bactérie a également été utilisé pour la séparation de l'hématite, la pyrite et la chalcopyrite [7]. Déchets et robinet traitement de l'eau et de la fermentation sont d'autres domaines d'application industrielle de P. polymyxa.

Bacillus azotofixans

 

L'identification des souches de Bacillus azotofixans l'aide de tests de l'API est décrite. Vingt-deux souches ont été étudiées en fonction de leur mode de fermentation des hydrates de carbone sur 49 différents. Un profil de la souche B. de type est présenté, en même temps qu'un profil moyen de l'ensemble des souches testées. Le motif de fermentation pour B. azotofixans est également comparé à ceux de l'espèce B. étroitement similaires polymyxa et B. macerans. Ces profils peuvent être utiles pour l'identification de nouvelles souches

 

voila ce que l ont trouve donc pour cette famille la de B.macerans 

 

 

Le bacille anthracis vit dans des sols dans le monde entier. Le sol est l'habitat principal d'aérobie, endospore-formant bacilli. La spore formers est omniprésente. Donc, quand ils sont isolés d'un certain environnement, il n'implique pas nécessairement que l'environnement spécifique est leur habitat. D'autres organismes qui vivent dans le sol aérobie incluent actinomycetes et des moisissures filamentous. Les membres différents de l'espèce de Bacillus qui vivent dans le sol sont classifiés comme acidophiles, alkaliphiles, halophiles, thermophiles, psychrophiles, denitrifiers, des fixateurs d'azote, des producteurs antibiotiques et pathogens. Un peu de bacilli qui vivent dans le sol inclut le Bacille subtilis (le producteur antibiotique); bacille cereus, Bacille thuringiensis et larves de Bacille (pathogens); bacille macerans et Bacille polymyxa (fixateurs d'azote

 

voila pour ce que j en vois il fixe tous l azote .

++

 

* source https://microbewiki.kenyon.edu/index.php/MicrobeWiki

Edited by gruiiiik

Share this post


Link to post
Share on other sites
kyu

Plop All :)

Plop croquemou,

Merci, bien vu pour le microbewiki

On va voir ce qu'on peut faire avec tout ça

 

Plop All,

Concernant thuringiensis

De mon avis il y a une distinction a faire entre plusieurs choses

Enfouissement ou pulvérisation, préventif ou immédiat, intérieur ou extérieur

Donc oui thuringiensis peut être dangereux mais uniquement dans certaine conditions

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest gruiiiik

plop  kyu ,

 

en cherchant pour ma pomme de recherche en recherche , j'ai trouver ce ci qui peut être intéressant pour la communauté :

(Désolé c est la trad de mon navigateur c 'st pas terrible mais je vous mettrez le liens plus bas )

 

 

 

Lactobacillus Sérum

Comment faire:

CONSEIL:
 Le meilleur lait à utiliser dans le lait non pasteurisé naturelle.
 
Cependant, tout le lait va faire, même le lait en poudre.
 
Dans notre expérience, le mieux est non pasteurisé naturelle mais juste utiliser ce qui est disponible.
 
Nous voulons juste pour saturer avec du lactose de promouvoir bactéries L. bacilles.

REMARQUE:
 Les microbes comme L. bacilles sont plus actives dans des températures plus chaudes.
 
Le caillé que vous voyez sont un sous-produit du processus de fermentation.
 
La fermentation est généralement associée à des processus microbiens dans des conditions anaérobies (sans oxygène).
 
Maintenant, L. bacilles est un anaérobie facultatif, qui est, il peut vivre et travailler avec ou sans oxygène, mais moins de concurrence dans des conditions anaérobies.

NOTE:
 Rappelez-vous le lait caillé, le lait ou le sous-produit de la fermentation par L. bacilles, sont une excellente cuisine.
 
Ils sont pleins de microbes bénéfiques comme L. bacilles.
 
Nourrir les caillé à la terre, tas de compost, les plantes, les animaux, les humains - quiconque les veut!
 
Ils sont pleins de bons nutriments / microbes.
 
Pas de déchets dans l'agriculture naturelle.

  1. Obtenez récipient, remplir à moitié avec du riz-lavage. Lavage de riz est les restes de l'eau lorsque vous rincez le riz frais. Par exemple, aller acheter du riz, quel qu'il soit, ramener à la maison, mettre dans une casserole avec de l'eau tiède, faites-le tourner un peu et puis vider l'eau [maintenant laiteux de couleur]. L'eau est maintenant une riche source d'hydrates de carbone. Dans cette étape, vous pouvez remplacer le riz avec une autre source de glucides si vous ne disposez pas du riz, tant il est complexe (ne pas utiliser les glucides simples comme le sucre, le miel, le sirop, mélasse, etc). Vous pouvez utiliser le blé, l'orge, kinoa, autres glucides comme base pour faire de votre glucides lavage. Ce lavage va attirer les microbes de l'air, parmi eux lacto bacilles.
  2. Couvrir et laisser reposer pendant quelques jours à une semaine
    • Quand est-il fait? Quand vous voyez un film lumière sur le dessus (moules) et il sent un peu aigre et formulaires 3 couches. Ceci indique le lavage de riz est infecté par divers microbes. Cela se produit plus rapidement dans des températures chaudes, car les microbes sont plus actifs. Ainsi, il est tout relatif puisque nous ne faisons pas cela dans des conditions contrôlées en laboratoire.
  3. Les couches sont distinctes
    • Couche supérieure: glucides flottants restes de fermentation et éventuellement moules
    • Couche intermédiaire: l'acide lactique et d'autres bactéries (les amateurs de fromage vont reconnaître cela comme un pis-aller "de la présure"). Nous allons utiliser cette couche.
    • Couche inférieure: amidon, sous-produit de la fermentation
  4. Extraire la couche intermédiaire aide d'un siphon. Cette couche contient la plus forte concentration de bactéries lactiques et de plus faible concentration de sous-produits inutiles
  5. Obtenez un nouveau conteneur, plus grand que le premier. Prenez le sérum extrait de la dernière étape et le mélanger avec 10 parties de lait. En saturant avec du lait (lactose), nous déconseillons d'autres microbes de proliférer, laissant L. bacilles. Par exemple, si vous avez 1 tasse du sérum, le mélanger avec 10cups lait.
  6. Vous voulez conserver ce anaérobie de scène autant que possible. Vous pouvez utiliser quelque chose comme le son de riz, le son d'orge, de blé, etc saupoudré sur le dessus du lait. Je utiliser un récipient étanche avec un clapet anti-retour. Note: Méfiez-vous des bulles pendant cette phase. Elle peut conduire à des débordements si vous avez rempli à près du sommet. Il peut passer par les soupapes unidirectionnelles donc gardez un oeil sur lui et ne pas faire cette étape autour de belles choses.
  7. Après environ 1 semaine (temp dépendant), vous verrez caillé (en glucides, protéines et matières grasses) sur la surface du lait. L'eau sera ci-après de couleur jaune - ce qui est du lactosérum enrichi de bactéries d'acide lactique à partir de la fermentation du lait.
  8. L'eau ci-dessous (lactosérum + lacto) est la bonne substance. Vous voulez extraire cette. Vous pouvez soit écrémé caillé sur le haut, versez dans une passoire, ou tout autre méthodes pour atteindre cet
  9. Pour conserver à la température ambiante, ajouter un égal partie de sucre / mélasse pour le sérum. Donc, si vous avez 1L de sérum, ajouter 1kilo sucre ou de mélasse 1L. Sinon stocker dans le réfrigérateur pour garder.

- Favoriser la croissance des plantes: 

Lorsqu'il est ajouté à l'eau pour les plantes, l'efficacité de l'absorption des nutriments est augmentée, ce qui augmente la croissance!

  • Améliore la croissance des plantes lorsqu'il est appliqué sous forme de pulvérisation foliaire et arrosage du sol. Améliore leur efficacité en nutriments uptaking si naturellement, la croissance est renforcée. Avec l'utilisation de ces micro-organismes, les nutriments dont vous avez pulvérisation ou trempent pour nourrir vos plantes deviennent plus bio-disponible et facilement absorbable par les plantes. Techniquement, vous pouvez dire que les plantes ne pas utiliser directement nutriments organiques.Micro-organismes transforment les éléments nutritifs organiques à leurs électeurs inorganiques qui utilisent les plantes. Utilisant microbes, vous remarquerez une meilleure croissance et la santé des plantes.
  • Aider Compost:
    • Mélangez 2 cuillères à soupe / L et pulvériser sur les tas de compost pour améliorer la décomposition. Ceci est un énorme sujet qui sera développé dans un autre poste.


    Aider engrais organiques: 
    Ajouter 1-2tbsp par solution d'eau et de nutriments gallon. Lacto consomme des nutriments organiques rendant bio-disponible pour les racines des plantes.

    • Les plantes ne pas utiliser de l'engrais organique! Les microbes décomposent de constituants inorganiques, et les plantes absorbent jusqu'à ceux. Ce produit rend ce processus plus efficace.

 

 

source  https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://theunconventionalfarmer.com/recipes/lactobacillus-serum/&prev=search

 

la recette est a tenter mais perso je vais continuer a faire plus de recherche dans ce domaine la sur ces bactérie facilement trouvable et a faire soit même surtout a un cout modique , leur application en agriculture et vaste notament l utilisation des rejet des fromagerie ( le petit lait je vais tenter de me renseigner si possibilité d avoir quelque litre sortie d'une fromagerie et tenter une experience avec sur une parcelle du jardin )

 

son utilisation contre les mauvaise odeur aussi me plais bien ( je pensais a voir si possible de faire une sortie d extra brancher à un bio filtre contenant ces bactérie en remplacement du filtre a charbon actif ) mais la c est un peu au dessus de mes capacités niveau conception 

 

+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jim

Plop, connu le les lactobacil et en sérum aussi j ai une recette mais pas publier .

Car niveau odeur ç est affreux à faire et à utiliser .

 

Après si tu es chaud :D

Les personnes qui ont essayé ont toutes vomi :siff:

 

++

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest gruiiiik

yep jim , 

je pensais le tenter en extérieur surtout , suis pas fou et pense pas que madame serais totalement ok avec mes expériences en intérieur  :rip: 

 

Mais je continue mes recherches apparament ont pourrais l utilisé sur la terre directement mais ne trouve pas de résultat concret ni même d info plus approfondis sur le sujet .

 

+++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jim

re,

 

j'ai des sources sous la mains, je vais tentez de faire un petit topo dessus ;) 

 

++

Share this post


Link to post
Share on other sites
durga

plop

 

 

Après si tu es chaud :D
Les personnes qui ont essayé ont toutes vomi :siff:

++

 

je confirme c'est juste horrible !!!

d'ailleur pas moyen de changer ca?

 

 

@+

Share this post


Link to post
Share on other sites
glass-blower

Plooop !

 

[HS ON ]

J'ai trouvé des lactobacilles les gars !!  ICI ...

 

essentiellement composée de quatre genres de bactéries de types lactobacilles

.. bon je sais pas pourquoi mais je sent qu'il va y avoir du recrutement en test en section organique ! va falloir monter un quartier germinal Jim !! :ptdr: :ptdr: :ptdr:

 

Bon si vous vous demandez comment je suis arriver la ..... ICI .... je me disais ne pourrait-on pas trouver certaines bactéries sur ou dans :huh:  notre corps ... ?  :D

 

Désolé pour le HS ..... :respect:

[HS OFF]

 

Je suis le sujet avec attention , merci pour toutes ces infos ;)

@+! bon grow ! :yepah:

Edited by glass-blower

Share this post


Link to post
Share on other sites
manuel valls

hello la commu organique ! sympa les recettes qui donnent la gerbe, sick-puking-smiley-emoticon.gif Sinon niveau source de lactobacilles, il y a le purin d'ortie, certes ça ne sent pas la rose, mais l'odeur de pet de cheval  reste largement acceptable même pour les estomac fragiles. il en parlent ICI.

  Sinon,en faisant des recherches les  bactéries fixatrices d'azote apportés par la  luzerne, je suis tombé sur pas mal de trucs intéressants :
Les PGPR Plant Growth Promoting Agrobacterium ou rhizobactéries favorisant la croissance des plantes ou RFCP sont divisée en deux groupes Les phytostimulatrices et les phytoprotectrices.   Celle qui soignent et celle qui font pousser
 Le genre rhizobium, ( famille des Rhizobiaceae )  est super intéressant, il semble qu'il soit particulièrement abondant sur les racines des légumineuses.

Les rhizobium sont des bactéries qui forment des relations symbiotiques avec de nombreuses plantes. . Bien que les variétés existent parasites de rhizobactéries, le terme se réfère généralement à des bactéries qui forment une relation bénéfique pour les deux parties ( mutualisme ). Ils constituent un groupe important de micro - organismes utilisés comme biofertilisant . Représente biofertilisation environ 65% de l'approvisionnement en azote des cultures dans le monde entier.Les rhizobium sont souvent désignées comme " rhizobactéries favorisant la croissance végétale", ou PGPR. Les PGPR terme a été d'abord utilisé par Joseph W. Kloepper à la fin des années 1970 et est devenu couramment utilisé dans la littérature scientifique. Les PGPR ont des relations différentes avec différentes espèces de plantes hôtes. Les deux principales catégories de relations sont rhizosphérique et endophytes . Relations rhizosphériques se composent des PGPR qui colonisent la surface de la racine, ou les espaces intercellulaires superficielles de la plante hôte, formant souvent des nodules racinaires . Les espèces dominantes trouvés dans la rhizosphère est un microbe du genre Azospirillum. relations endophytes concernent les PGPR résidant et de plus en plus au sein de la plante hôte dans l'espace apoplastique.source wiki/Rhizobacteria



 en plus détaillé j'ai trouvé Bradyrhizobium japonicum qui est directement inoculée sur les semences

et d'autre sur un doc bien cool qui parle de la rhizosphère ICI  : " aussi appelée la "moitié cachée" (the hidden half en anglais), est la région du sol directement formée et influencée par les racines et les micro-organismes associés. Elle est caractérisée par sa richesse en micro-organismes,et notamment en bactéries "
  i
l parle du rhizobiome 

L'azote est un facteur limitant majeur de la production agricole, alors que l'atmosphère terrestre est constituée à 80% d'azote. Ce paradoxe est dû au fait que l'azote moléculaire (N2) est une molécule très stable, que seuls des organismes unicellulaires dont la structure de comporte pas de noyaux (groupe des procaryotes) sont capables de réduire sous une forme combinée assimilable.
Les systèmes fixateurs les plus efficaces sont des symbioses qui réalisent un couplage entre la fixation d'azote et la photosynthèse.
Ainsi, les Rhizobia sont des bactéries du sol capables d'induire sur les racines des légumineuses (haricot, pois, lentille, arachide, soja, réglisse, luzerne, trèfle, lupin, glycine, palissandre…), la formation d'organes particuliers, les nodosités, petites boursouflures se formant sur les racines, au sein desquels ils réduisent l'azote de l'air.
Dans cette association à bénéfice mutuel, la plante fournit une niche protectrice et de l'énergie aux bactéries qui, en échange, synthétisent de l'ammoniac pour leur hôte.
Cette symbiose Rhizobium-Légumineuses fournit chaque année, à l'échelle de la planète, une quantité d'azote équivalente à celle synthétisée par voie chimique dans l'industrie des engrais, et joue donc un rôle écologique et économique considérable.
Il a été estimée que l’ activité du Rhizobium permet de fixer , suivant la culture, entre 40 et 250 kg de N par ha et par an.



 Mais aussi de Azospirillum 12754007840_Azospirillum.jpg

Azospirillum peut établir une symbiose associative avec les racines des graminées (riz céréales), et graines oléagineuses, et ainsi fixer de 20 à 40 kg N/ha.
Mais contrairement aux symbioses mutualistes (comme les rhizobia avec les plantes légumineuses), l’association n’est pas accompagnée par la formation de nouveaux organes.
L’établissement de la symbiose associative entre la PGPR et la plante débute à un stade précoce
Azospirillum agit sur la plante de manière directe, via la fixation d’azote. Ces propriétés peuvent améliorer l’élongation et la ramification du système racinaire, ce qui favorise l’absorption de l’eau et des minéraux du sol.


 

Phosphobactéria 12754008310_Phosphobacteria.jpg
 

Il est d’usage d ‘ apporter comme fertilisant du Phosphore dans les plantations..
Le problème est que les plantes en absorbent moins de la moitié, plus de 50% restant fixé dans le sol.
Bacillus megaterium var. phosphaticum, Phosphorous Solubilising Bactéria, ou PSB, est une bactérie qui permet de solubiliser ce phosphate résiduel.Et ainsi de diminuer plus de moitié ses inputs.



 Voila pour l'instant, en complément je cherche les bactéries qui sont productrices de phytohormones pour mon topic dédié, dès que j'en sais plus je partage les infos ici.
SeeYa, et que les poop de bactéries soient avec nous !
 

 
  

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites