comment j'ai arrêté de boire grace au cannabis


Recommended Posts

Salut ouais cool ton histoire j'espère que ça va durée comme ca. Relance une session. En speed comme ça tu pourra fumé tranquillement. Bon courage a plus !!!!

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Salut pikasso

 

 

bien content pour toi de tes 7 semaines d'abstinence connaissant bien le sujet personnellement

moi aussi alcoolique durant bien trop d'année avec des moment plus cool d'autre plus rock'n roll

je me suis tapé des cure et post cure de tout genre avec des moments plus ou moins long d'abstinence et tjrs la même conneries :

au bout d'un moment je me croyais plus fort et pensais pouvoir boire qu'un verre mais ça ne ratais jamais en gros au bout d'un mois je re consommais autant qu'avant

heureusement la dernières post cure (différentes des autres) ma bien plus aidé et j'étais aussi de mon coté plus "près" et décidé

maintenant abstinent depuis plus de 2 ans je n'est plus aucune envie ou très rarement et ça dure 20 secondes .... mais je ne dirais plus jamais j'étais alcoolique mais je suis abstenant depuis ..... car ayant tellement rechuté et recommencé les même conneries que je préfère me méfier de moi même

 

par contre de mon coté ayant consommé les 2 produits en même temps durant des années la weed ne ma aider en rien a arrêter même le contraire car habitué a associé les 2 quand je fumais j'avais envie de boire et l'inverse également

mais bon je suis sortie de ce cercle vicieux mêm si je compense pas mal maintenant sur la fume mais ça bousille moins ta vie que l'alcool ainsi que la santés ça j'en suis convaincu

 

 

bref tout ça pour te dire bravo tien bon et surtout méfie toi de cette saloperie de molécule ;) si facile a trouver et si peu cher a acheter comme tu dis si bien

 

de tout cœur avec toi

 

l'Croco

 

++

Edited by hazeligator427
  • Like 9
Link to post
Share on other sites

Salut pikasso27,

 

Petit message de soutien dans ta lutte contre ce poison qu'est l'alcool... Je connais aussi bien le problême et me retrouve beaucoup dans le message de hazeligator427.

 

Comme il le dit le principal danger vient du temps passé sans boire et de sa confiance en sois ("ça fait xx mois/années que je ne bois plus, je n'ai plus envie d'alcool, je peux bien boire cette petite coupe de champagne"... Quelques temps plus tard "la dernière fois je n'ai bu qu'une coupe de champagne et j'ai réussi à gerer, aujourd'hui ça devrait bien se passer aussi"... Encore pire : "je ne suis plus du tout dans le même état d'esprit qu'à l'époque où je buvais, j'ai soigné ma dépression, je me sens mieux, je dois pouvoir reprendre une consommation "normale" / sociale".).

 

C'est très positif que tu n'aies pas relancé une session et/ou cherché à te procurer à fumer après avoir réussi le décrochage : attention au transfert d'addiction....... Oui la weed fait bien moins de dégats que l'alcool, le risque en s'accrochant (trop fort) à cette branche c'est plutôt la réaction qu'on pourait avoir en cas de pénurie soudaine... Et qu'est ce qui sera le plus facilement accessible ce jour-la pour soulager le manque ?..... L'alcool.

 

Petit message à ceux qui pouraient tomber sur ce post en faisant des recherches en vue de décrocher de l'alcool : en cas d'alcoolisme "chronique" (consommation quotidienne, durable, avec peu ou pas de périodes à jeûn : n'oubliez pas qu'on ne perd que 0.1 gr d'alcool par heure... bien des alcoolos ne sont pas à jeûn quand ils recommencent à boire le lendemain...) il ne faut en aucun cas se sevrer seul, "à la dure". Le manque d'alcool peut avoir de graves concéquences (délirium, épilepsie, ...), c'est d'ailleurs la seule drogue dont le manque peut être fatal.

L'hospitalisation n'est pas toujours nécessaire, le suivi médical si.

 

Plein de courage et de bonnes choses à toi pikasso27 !

 

peace

  • Like 4
Link to post
Share on other sites

Hello

 

Belle réussite! Je suis persuadé que le cannabis peut jouer un rôle dans le combat contre l'addiction a des drogues dures l'alcool notamment mais aussi le tabac, et certainement d'autres produits psychotropes. Ayant moi même diminué ma consommation de cigarettes de 25/30 mégots par jour a 4/5 pétards inclus en 1 petite semaine, le manque ne s'est absolument pas manifesté aussi violemment que mes précédentes tentatives de baisse. Je n'ai pas eu de symptômes type vomissements, crise d'angoisse (je me suis vu me tordre presque de douleurs au ventre si je n'avais pas ma dose quotidienne de nicotine). Et s'il y a une chose dont je suis certain c'est que l'alcoolisme comme beaucoup d'addiction cache un profond mal être psychologique qui peut être combattu de manière naturelle grace a la ganja.

 

En tout cas bonne chance a toi, j'espère que cette période sombre restera bel et bien derrière toi c'est tout le mal que je te souhaite!

 

Bravo a toi, et bon courage a toutes les personnes victimes d'addiction car la première victime reste le consommateur chose que l'on tend a vite oublier.

 

++

Link to post
Share on other sites
Guest Machintruc

Hello,

 

La relation que nous avons avec le produit est donc ce souci qu'on appelle dépendance, cette dépendance s'exprimera au fond de notre etre le plus profond de la meme maniere avec cette envie irrémédiable de consommer a tout prix, pour ce cacher,ne pas etre la,ne pas assumer cette vie angoissante.

 

La dependance s'exprimera donc au fond de notre etre de la meme maniere pour tout produit ! Les conséquences de la consommation seront différentes selont les produits et le temps, la dépendance est toujours la.

 

Bonne journée et bon courage face a vos demons...

Edited by Machintruc
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Re

 

salut toto®

 

 

je te rejoins aussi et tu a comblé certains de mes oublis et surtout :

il ne faut en aucun cas se sevrer seul, "à la dure". Le manque d'alcool peut avoir de graves concéquences (délirium, épilepsie, ...), c'est d'ailleurs la seule drogue dont le manque peut être fatal.

 

 

 

 

++

Link to post
Share on other sites

bonjour à tous et merci pour vos messages, vos conseils et vos encouragements, ça va servir c'est sûr.

 

alors moi j'ai clairement décidé un arrêt définitif, je ne suis pas du tout dans l'idée de faire un "break"j'accepte tout à fait d'être aux yeux des autres un  alcoolo qui n'a plus le droit de boire, je veux en faire une force et pas une chose dont j'ai honte (facile a dire, gaffe a l'excès d'optimisme!). j'ai beaucoup bouquiné les forums d'alcoolo et ça m'aide beaucoup car je sais + ou - ce qui m'attend, et effectivement le coup du "maintenant je gère" c'est un grand classique.

Pour l'instant je suis encore dans une stratégie de l'évitement (pas de bar, pas de soirée etc.) mais le rayon alcool du supermarché a perdu sont magnétisme, je me dis surtout que c'est à la prochaine tuile qu'il faudra être fort, bon je vous referai un petit topo dans quelques mois...

 

 

aussi je ne me suis pas fait suivre par un médecin mais j'aurais dû et j'ai donc pris rendez-vous (@toto®), ne serait-ce que pour me faire prescrire un cocktail de vitamine efficace, car franchement, physiquement, l'arrêt m'a mis KO c'est un truc de fou,aussi la weed a caché un symptome qui est : la perte d'appétit. des que j'ai fini ma weed je n'ai pratiquement rien bouffé pendant une semaine !  c'est la que tu te dit que c'est quand meme pas de la rigolade quoi.... ça va mieux de jour en jour mais quand même je ne suis pas tout à fait sortie de l'auberge ! :lol:

 

allez sur ce, une bonne journée a tous!

Edited by pikasso27
  • Like 3
Link to post
Share on other sites
Guest Machintruc

Hello,

 

Non ne t'inquiete pas tu n'es pas alcoolique ! Tu es juste malade dépendant comme moi et comme tout les menbres de ce forum et comme la plupart des etres humain qui sont sur cette terre ... ah ah ah

 

Faut juste que tu trouve le produit qui fout pas ta vie en l'air et celle de ta famille avec ta maladie de la dépendance ou le clean de tout produit modifiant le comportement, ca guéri pas mais ca stop a un certain point, d'ailleur de cette maladie on en guéri pas je suis désolé de te l'apprendre...

 

Bon courage t'es pas tout seul mec et tes proche compte sur toi.

Link to post
Share on other sites

Salut pikasso27 je vient te félicité car oui c'est tres dur d'arreter l'important est de prendre conscience. Pour ma part j'apporte un petit témoignage concernant la weed et autre produit addictif !! 5 année plus tot j'etait dans la spiral alcool weed cocaine amphetamine extazy ..... a frequence tres régulière mm si l'alcool je m'en passe mais pas le reste!! habitant la frontière espagnol  mais j'ai tout stoppé il y a 4 ans suite a une double future naissance (jumeaux) proche (j'en avait marre de cet ambience) mais tout ne c'est pas bien passé et j'ai un de mes deux fils qui est décéder le lendemain de sa naissance et la je me suis à nouveau effondré dans tout mes vices. La souffrance que je portait etait tellement importante que celle ses produit me faisait "voyager"

 et penser a autre chose j'etait heureux je revivait oui mais a quel point en fait sans m'en rendre conte ( a part budget ) je me metter dans le cornet entre 5 et 10g de coco par semaine et des que j'en avais plus ma depression repartait x10 donc on repartait chercher ( je precise que mes enfants n'ont jamais manquer de rien leurs bonheur avant tout oui on va me dire paye ton bonheur avec un père toxico mais au mons je prennais le temps de jouer avec eux et au moin il avait devant eux qq1 de souriant) quand les finances pour ma dépendance etait a sec je me suis rabattu sur les amphet et a chak fin de pochon ( 6/7g par semaine oui oui pour c ki en on pris sa fait bokoup et notre corp ne suis plus je ne dormeé plus mes reins faisait que me laché etc...) je retombé en déprime x100 etant donné que mon cerveau ne produisais plus de dopamine tout seul.

 Logiquement quand on arrive a un stade comme le mien (2ans 1/2 de nouvelle addiction ) on doit passé par cure anti dep etc.. mais il etait hors de question que mon entourage se rende conte de quoi que ce soit et de ce fait je me suis remis a fumer fumer environ 10joint par jour il me falait 20g par semaine en completant avec un peu d'euphytose . Au jour d'aujourdhui mon dernier je n'ai touché a la c et o amphet que 2fois en 9 mois (fete de fin d année) et c'est tres dur il n'y a pas une semaine sans en avoir envie et je me bat. j'ai craqué il y a pas tres longtemps mais je me suis fait enculé ( bien fait pour moi mauvais kharma ) et c'est parti au chiotte.

Tout sa pour dire que le cannabis as de nombreuse vertue thérapeutik envers les addictions

 grace a lui je suis mieu par contre lorsque je me retrouve avec plus rien a fumer je suis horrible  je m'enerve pour un rien je reperd toute envie de faire quoique ce soit pour moi mon joint= 1 café. Sans canna je suis comme bender de futurama sans alcool.

Bon courage as tous et toute pour combattre les addictions ( la canna reste une addiction mais la moin nocive de toute) si vous avez netflix je vous conseil "super high me" et "The culture High" 2 super doc. Peace et bon combat et merci d'avoir pris le temps de me lire chèr(es) cannafriend's

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
  • 2 months later...

Bonjour

 

Je plussoie vos messages precedent ; temoignages poignant et tres interressant !

 

Etant alcoolique , le cannabis ou la weed m'aide beaucoup a me detacher de l'alcool , dès que je n'ai plus a fumé je repart dans la spirale alcoolique ou je gobe tout ce qui passe a ma portée mais surtout des Litres et des Litres de biere .

J'ai quand meme heuresement une femme bienveillante qui me surveille beaucoup et m'empeche de tomber dans la decheance que peut occasionner l'alcoolisme meme si cela n'est pas facile tous les jours 

 

Cordialement

Edited by evilweedondark
  • Like 3
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Salut ,

 

j'ai trouvé vos temoignages tres interressants

 

Bravo à vous et surtout bonne continuation

 

perso , j'ai arreté l'alcool il y a ... 30 ans , j'avais 18 ans , c'est terrible pour arreter .

J'ai rebu , depuis , juste à l'occase d'une cuite avec un pote , et si je bois plus de deux jours d'affilée ,

je ressens cette envie de boire dans tout le corps.

C'est de la drogue dure mais c'est tellement bon.

 

"j'accepte tout à fait d'être aux yeux des autres un  alcoolo qui n'a plus le droit de boire"

 

Tu as raison , dés que tu refuse de boire un verre , tu es suspect aux yeux des autres ,

parce que boire un verre , c'est aussi un geste social .

Et je crois que notre façon de dire "non" , doit tellement sentir le rejet , voire le degout ,

que les gens captent qu'il y a un lien avec l'alcool.

 

Le piege avec l'alcool , c'est que c'est le meilleur anxiolitique qui existe ,

c'est une drogue sociabilisante ( au debut ) .

 

Bravo pour votre reussite et bon courage à vous

Edited by Loless
  • Like 3
Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous

 

bravo les gars pour votre courage vos témoignages mon touché ,

 

Je connais très bien ce problème même si il ne ma jamais touché personnellement je suis une victime collatérale de ce poison vendu légalement sur notre territoire .

 

Venant d'une famille entière d’alcoolique j'ai été sevré avant même d'y toucher (bon j'ai malheureusement aussi des addictions mais je dirais comme tout à chacun sur ce rocher au milieu de l'univers).

 

En tout cas courage et pensez a vos familles quand ça ne va pas.

Edited by fran123
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Salut.

Je me retrouve également dans ce temoignage,j'ai 42 ans, ancien alcoolique,jai commencé à boire en 6eme des college et a 25 ans j'était alcoolique,comme mon pere ,mon frere et ma belle mere,cela fait maintenant plus de 10 ans que je pratique l'abstinence total,le cannabis ma vraiment aidé,(ma femme également,c'est elle qui a était courageuse,patientes, j'ai eu de la chance d'etre tombé sur elle)Depuis que je ne bois plus c'est que du bonheur,je travaille;fini les gueules de bois le matin,plus de vomis dans le plumart,plus de probleme,plus la honte....mon frere qui a 49 ans et qui tourne au pastis des le matin marche avec une canne,je lui donne pas 5ans,continue cette abstinence,ce n'est que du bonheur.

Plus tu bois,plus tu est malheureux,plus tu est malheureux,plus tu bois,l'enfer......

Continue,sa vaut le coup,pour toi et ton entourage.

Bon courage et quand tu verra des mecs bourais comme des truie , couché à minuit qui ne profiteront donc pas de la soirée tu te diras,"et dire que j'était comme ça"enfin..moi,c'est ce que je me dit...

amicalement.

Edited by olivier001
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

effectivement le cannabis aide à l’arrêt d'addiction bien plus grave que celle du cannabis, des études montrent que même pour l’arrêt de drogues "dites dures" le cannabis est un élément majeur, sa dépendance n’étant "que" psychologique contrairement à l’héroïne ou à l'alcool ou la dépendance est physique et donc bien plus difficile à gérer.

 

Il faut cependant etre vigilant et ne surtout pas remplacer une addiction par une autre, un produit par un autre ....

 

belle journée.

  • Like 5
Link to post
Share on other sites

Salut à tous ,

 

à mon avis , quelque soit l'ancienne addiction , le kaya est un "fil ", qui maintient un lien avec l'ancien produit.

 

@ Durga , salut ,

"en phase de le redevenir" , je n'ai pas de conseils à te donner , on ne se connait pas ,

m'accorderais tu ces quelques lignes ?

L'alcool n'amene que des emmerdements et quand on est bourré , chancelant et gerbant ,

on est vraiment pas terrible .

On est plus capable d'analyser la situation et on s'enfonce dans un merdier d'où c'est un enfer de sortir. Et pour en sortir ,on se retrouve à la merci de toubibs ,

et de pseudos travailleurs sociaux qui n'en ont rien à foutre de notre gueule.

Souviens toi de la souffrance et du combat pour en sortir...

Ne re-sautes pas dans ce merdier ,  prends soin de toi ;-)

Edited by Loless
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Guest Machintruc

Bonjour

 

effectivement le cannabis aide à l’arrêt d'addiction bien plus grave que celle du cannabis, des études montrent que même pour l’arrêt de drogues "dites dures" le cannabis est un élément majeur, sa dépendance n’étant "que" psychologique contrairement à l’héroïne ou à l'alcool ou la dépendance est physique et donc bien plus difficile à gérer.

 

Il faut cependant etre vigilant et ne surtout pas remplacer une addiction par une autre, un produit par un autre ....

 

belle journée.

Hello,

 

Oui mais la maladie de le dépendance est une maladie incurable et progressive mais qui peu être arrêter à un certain point.

 

Je pense que vous devez le savoir.

 

L'alcool est un véritable fléau pour nos famille et l'a encore plus été par le passé tuant père, mère, frère et soeur...

 

L'abstinence de tout produit modifiant le comportement est très difficile quand on est mal sur cette terre, manipuler par des forces qui nous veulent pas du bien !

 

Alors consommer cette belle plante que pacha mama nous offre est un don de dieux pour soigner les problèmes de dépendance, bien mieux que toutes les saletés chimique luciférienne.

 

A +

Link to post
Share on other sites

Salut à tous ,

 

la dependance à un produit est elle une maladie ?

Les alcoolos , toxicos , pharmaco-dependants doivent ils etre considérés comme des "malades" par la societée ,

ou comme des personnes rencontrant un probleme à un moment de leur existence ?

 

Poser sur une personne "l'etiquette" de "malade" permet de le diriger vers des medecins (generalistes , specialistes , psychiatres et psychologues ) et sous entend la possibilité d'une prise en charge médicamenteuse.

Par exemple , les heroinomanes , où le produit est remplacé par du subutex .

La dependance est toujours là , mais la partie "defonce" est inexistante.

On essaye de remplacer cette partie "defonce" par des activitées dites therapeutiques.

Concernant l'alcool , je ne suis pas assez au fait pour développer , la prise en charge a dut evoluer ,

néammoins , on reste toujours dans une prise de medoc qui se substitue au produit ,

 + un accompagnement psycho - therapeutique.

 

Là où je veux en venir ce que , n'est ce pas un raccourci facile que de poser une etiquette de "malade" ,

et donc d'inclure ces personnes dans le milieu medical , au meme titre que les grippés , les cancéreux ,

les depressifs ,... tous ceux qui ont malheureusement un probleme de santé ?

ça revient à poser sur le front des personnes une etiquette de "malade" , et on les met dans la boite medecine ,

et on referme le couvercle , tout le monde est dans la meme boite.

 

On agit comme si la dependance en elle meme est une maladie .

Et là , je ne suis pas d'accord , il n'y a pas une "dependance" mais des "dependances".

Chaque produit crée une dependance particuliere , et chaque personne dependante est un cas particulier.

 

Belle journée à tous

  • Like 3
Link to post
Share on other sites