Green-CracK

Rodélisation pour créer des graines féminisées?

Recommended Posts

Green-CracK

Ola,

En farfouillant sur le net notamment sur le blog du célèbre grow shop espagnol j'ai trouver quelques chose qui ma bien intéresse,la rodélisation pour créer des graines féminisées sans l'aide d'aucuns produits.

En gros laisser une plante en flo bien après son pic de maturité jusqu'à qu'elle sorte quelques fleurs mâle pour assurer ça descendance en dernier recours puis utiliser se pollen sur d'autres femelle sélectionné en début de floraison.

D'ailleurs a voir si ont a plus de grappes masculines si ont la laisse vraiment trainer longtemps 

Sur cannaweed j'en avait jamais entendu parler donc si quelqu'un a déjà essayer un petit retour peut être intéressant.

La descendance a pas de risque se virer herma?

Je suis curieux de voir concrètement si les résultats de cette méthode sont fiable par la suite niveau germinations des seeds créer,stabilité etc comparé aux autres procédés @+

Edited by Green-CracK
Oublie

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Bonsoir,

 

J'ai jamais testé mais bon, pour faire des fem il est recommandé d'utiliser des femelles qui justement n'ont pas la capacité de faire des fleurs mâles naturellement. A partir du moment où tu sélectionnes ce type de plante pour une reproduction, tu as des risques que la descendance hérite de ce caractère. Ce n'est que mon avis...

 

++

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Green-CracK

Salut,

D'accord justement c'est bien cette questions que je me posait.

Après a voir si cette réaction concerne aussi les vraie femelle qui par réaction réagirait de cette façon ou alors ça fonctionnerait seulement les plantes a tendance herma même infime ?

J'ai posé cette même questions sur leurs blog on verra se qu'ont me répond c'est toujours utile a savoir.

Dans le doute je pense qu'il vaut mieux privilégier certains procédé chimiques pour faite reverser une femelle.

Bon j'avoue que si j'arrive a trouver une solution toute faite et fiable serai l'idéal pour moi.

Du moins + que prendre des risque a jouer a l'apprenti chimiste et ne pas être sûre du résultat :)

Donc a voir en tout cas c'est pas aujourd'hui que je compte essayer d'en créer.

Mon kiff serai une fois trouver plusieurs PM qui sorte du lot sur mes cross home made j'aurai bien aimé effectuer des croix entre elles qui seront féminisé par la même occaz et surtout sauvegarder des jolie phéno.

D'un autre côté quand je vois certaine nouvelles souche a la hype qui ont vraiment l'air terrible, je me demande de fois pourquoi je me fait chier a vouloir faire des pauvres cross maison avec les moyen du bord mdr.

Mais bon avec le temps une fois qu'ont y prend goût c'est un peu une obsession ça me plait limite + que tout le reste car ont c'est pas ce que va donner le résultats et on peu tout aussi être agréablement surpris tout comme l'inverse breff.

A plush

 

 

Edited by Green-CracK
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
FranckyVincent

Re,

 

Ce que je peux te dire c'est que j'ai déjà laissé des femelles longtemps après la date de récolte sans qu'elles fassent pour autant des fleurs mâles. Donc celles qui en font ont forcément cette tendance.

Si tu t'essayes aux croisements, si tu choisis des plantes intéressantes et de qualité, il n'y a pas de raison que tu n'obtiennes pas une descendance intéressante. Le soucis sera plutôt le manque d'homogénéité. Soucis si ton but est de faire des cultures homogènes à partir de ces graines. Mais ce n'est plus un soucis, même le contraire, si tu veux sélectionner des plantes particulières dans cette descendance pour en faire des pieds mères.

Après tu peux aussi pousser plus loin le breeding. Comme tu dis, ça peut être aussi un kif...

 

++

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Green-CracK

Re,

Ah yes c'est bon a savoir du coup effectivement je vais écarter cette méthode pour privilégier les méthode plutôt chimiques niveaux fiabilité.

Pour ce qui est des cross l'homogénéité c'est sur que c'est un peu en fonction de ce que l'ont recherche,puis des génétiques utilisé aussi.

En tout cas quand j'y pense la méthode de rodelisation me fait penser a la technique que l'ont utilisait pour créer les 1ere générations de seeds féminisées avant que d'autres méthode plus fiable soient employé.

Si je me trompe pas en gros a l'époque ont faisait virer herma la femelle voulu, puis on utilisait ce pollen pour féconder d'autres fifilles se qui donnait des plantes en majorité féminines mais avec une tendance a virer herma en cas de stress.

++

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Green-CracK

Hello,

Je vous poste quand même ma question concernant la rodelisation sur le blog du célèbre growshop espagnol( ça peut toujours servir au intéressé):

Ola,
Super cet article moi qui kiff faire du cross home made ça donne beaucoup d’idées de new projets.
Concernant la rodelisation j’ai plusieurs questions : même si la femelle utilisée est bien une « vraie » femelle ils y a pas de risque d’Herma dans la descendance ?
Le pollen des fleurs mâles issue de ces femelle ont pas de risque d’être stérile ou non viable?
Les future seed seront aussi stable et fiable qu’avec les autres procédés chimique? Pourra t’on les recroiser par la suite avec de nouveau mâle ou d’autres femelle reversé ou elles devienne « stérile « ?
Si ont laisse la femelle très très longtemps après son pic en flo, cela augmentera la quantité de grappes masculine?
En tout cas un grand merci pour ses info ont sent la passion ,aussi a l’avenir j’espère qu’il aura d’autres sujet aussi enrichissant sur le blog ça plaira a beaucoup de monde je pense

 

Et voici la réponse:

Il peut toujours exister un risque d’hermaphrodisme dans un croisement, c’est là que le travail du breeder entre en jeux. Il faudra qu’il stabilise sa variété pour assurer des plantes 100% femelles.

Le pollen qui sera produit après la rodelisation sera tout à fait viable.
Les graines produitent seront tout aussi viables qu’avec les autres procédés.
Il sera tout à fait possible de réutiliser les graines pour d’autres travaux de breeding.
Il existera un pic de production de fleurs mâle, la production de fleurs mâles ne sera pas proportionelle au temps de floraison, il ne sera donc pas nécessaire de laisser trop longtemps en floraison.

A bientôt et en vous souhaitant de bons croisements

 

Voilà ,a plush 

Share this post


Link to post
Share on other sites