Pourquoi la production naturelle de CBD n'est pas (encore) autorisée en France


Recommended Posts

https://www.europe1.fr/sante/pourquoi-la-production-naturelle-de-cbd-nest-pas-encore-autorisee-en-france-4024256

 

Pourquoi la production naturelle de CBD n'est pas (encore) autorisée en France

 

, modifié à 

Un rapport parlementaire, remis mercredi, recommande au gouvernement d'autoriser la production naturelle de CBD, une molécule contenue dans la plante de cannabis, sans effet psychotrope et qui peut soigner différentes pathologies. Les réseaux de distribution existent, mais des craintes demeurent du côté de la Haute autorité de santé. 
DÉCRYPTAGE

Avez-vous remarqué la multiplication des "coffee shop" à la française, qui proposent des produits "bien-être" à base de CBD ? Le marché dérivé de cette molécule, contenue dans la plante du cannabis, est en pleine expansion et pourrait rapporter gros. Sauf qu'en France, il est pour l'instant limité par une réglementation frileuse, comme le pointe un rapport parlementaire remis mercredi. Europe 1 fait le point. 

Des producteurs "dans les starting-blocks"

Première précision : le CBD ne doit pas être confondu avec le THC, une autre molécule du cannabis, qui a un effet psychotrope. Il est utilisé dans des tisanes, par exemple, pour un effet de relaxation musculaire, ou pour soulager des pathologies comme l'arthrose ou les insomnies. Sa vente est légale sous conditions - contrairement au THC

Mais aujourd'hui, la molécule est exclusivement produite en laboratoire en France, ou alors ses fleurs sont importées de l'étranger. Et l'Hexagone passe donc à côté d'un marché considérable. C'est pour cela que les parlementaires recommandent au gouvernement d'autoriser la production naturelle de CBD, aujourd'hui interdite en France. Car selon leur rapport, la filière, de sa production dans les champs français à sa transformation, représenterait un à trois milliards d'euros, avec des milliers d'emplois à la clé. 

"La production est prête, les producteurs sont dans les starting-blocks", explique à Europe 1 Jean-Baptiste Moreau, rapporteur du texte - et député LREM de la Creuse qui a beaucoup a gagner avec le CBD. "La France est l'un des derniers pays européens à ne pas avoir bougé. C’est totalement incompréhensible puisque c’est reconnu officiellement par l’OMS : le CBD n’est pas une drogue", souligne le parlementaire. "On attend juste le feu vert de l’administration, c’est tout." Alors, pourquoi la situation n'évolue-t-elle pas ? Tout simplement parce qu’il y a toujours une crainte du côté de la Haute autorité de santé, qui estime qu'autoriser officiellement le CBD reviendrait à envoyer un mauvais signal aux consommateurs de cannabis récréatif. 

Entre 300 et 400 magasins en France

Pourtant, les producteurs ne sont pas les seuls à être prêts : le réseau de distribution l'est aussi,  avec entre 300 et 400 magasins en France. Europe 1 s'est ainsi rendue dans une boutique de CBD ouverte il y a deux mois à Paris. "Je le vaporise et je fais parfois des infusions", confie Clément, qui y achète chaque semaine 1 à 5 grammes de fleurs, en provenance du Luxembourg. "Je le prends surtout pour l’effet anxiolytique, ça m’aide à dormir, ça m’aide un petit peu à réfléchir", nous explique-t-il. Infusions, huiles, crèmes pour les mains, barres chocolatées : il y en a pour tous les goûts… et tous les âges. Parmi les habitués, on croise aussi une femme de 70 ans, venue acheter quatre paquets de tisane pour ses amies.

" Les gens font de moins en moins l'amalgame avec le cannabis "

"Les gens font de moins de moins en moins l’amalgame avec le cannabis" se félicite Brice Masseixe, gérant de la chaîne Purple Store. "Depuis début septembre, on est à +30% de chiffre d'affaires par mois. Ça se développe très rapidement, j’ai tous les jours des gens qui m’appellent pour savoir comment ils peuvent ouvrir une franchise ou exploiter le concept."

Face à un tel succès, certains buralistes proposent désormais eux aussi des fleurs de CBD. Tandis que d’autres préfèrent attendre qu’il n’y ait plus aucun doute sur sa légalité. Car ceux qui en vendent déjà s’appuient pour l'instant sur une décision de la justice européenne, qui date de novembre dernier. Dans son arrêté, elle rappelle que le CBD n’est pas une drogue, et que ses fleurs doivent être librement commercialisées. L’Etat français va donc bien devoir se mettre en conformité avec le droit européen.

Europe 1
Par Justin Morin et Zoé Pallier, édité par Margaux Lannuzel

 

  • Like 5
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

yo

l'opinion est prete ,les filieres sont pretes ,ue a donner le feu vert

et l'argument du signal au consommateur de thc est a moitié moisi ,bien sur que pour nous c'est une porte qui s'ouvrirai mais cela ne devrait pas rentrer dans l'equation

car les taxes prelevées pourrais financer une vrai prevention objectif aupres des plus jeunes et peut etre un accompagnement pour les plus gros chroniques

 

alors qu'attend se gouvernement qui se dit progressiste et dont le macron d'avant election etait plutot pour ouvrir le debat sur la legalisation ?

 

bon high

Edited by unautremonde
Link to post
Share on other sites

Yo ,

En vrai je me demande quand même comment cela va être possible de tenir sans légalisation complète . Car je vois pas comment les policiers vont faire car ça m'étonnerais qu'ils fassent un test labo a chaque fois pour savoir si ces 10g sont cbd ou thc ( ça couterait un bras à l'état ) . On devra juste acheter une fois du cbd et apres basta on aura la preuve d'achat ! Même si je trouve que avec ce cbd j'ai l'impression qu'on diabolise encore plus le thc comme le vilain canard mais en tout cas ce cbd va permettre de foutre le bordel je pense et faire avancer vers la légalisation complète qui serait mérité au vue de la lutte considérable depuis tellement d'années .. Canabicalement ! 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 3 weeks later...

Salut a vous,

 

La France et l'industrie pharmaceutique c'est très lié, Macron et LREM le sont encore plus qu'avant (cf. Augmentation drastique du nombre de vaccins obligatoires, gestion des vaccins covid, paracétamol, etc..).

Tous sont très liés aussi a l'industrie phytosanitaires et la privatisation génétique.

 

Je pense pas avoir à en dire plus mais je vais peut être rajouter que la France est très liée à l'Afrique du Nord et ne fait pas grand chose pour empêcher la formation de réels cartels dans les grandes villes, qui tirent au mortier sur les forces de l'ordre qui ne ripostent pas (et pourtant ça abat de sang froid une femme qui percute leur voiture? Ça tire des grenades offensives, flashballs, etc.. sur des manifestants ?).

Ces "cartels" ne vendent d'ailleurs pas que du cannabis et il n'est pas compliqué de comprendre qu'ils financent les groupes terroristes (ne le sont ils pas déjà devenus eux mêmes d'ailleurs?) qui les fournissent. (Cf. Silk road, darknet, financement du terrorisme en afrique).

 

Tous ces faits sont réels, il n'y a ni complotisme ni imagination (vérifiable même sur les JT & autres leviers de propagande).

 

On est pas prêts d'êtres tranquilles et Macron n'a jamais été progressiste, bien au contraire, il avait tout des précédentes déceptions, tout en pire. 

D'ailleurs même pour ce qui est de l'Europe, facteur principal de son élection je suppose (si il y en a un autre que d'être opposé au RN), il n'en respecte même pas la loi et les réglementations les plus basiques.

 

Allez, je repars surement détesté, mais je vous souhaite une bonne culture !

 

Peace 

Edited by YoungrowerNBA
  • Like 4
Link to post
Share on other sites

salut

@YoungGrowerNBA

je ne vois pas trop la finalité pour un gouvernement de laisser prosperer sur son territoire "des cartels de la drogue a moitiés terroriste" en accord avec des pays etranger

 

moi j'y vois plus un manque de moyen criant ,un manque de courage politique ,un refus d'admettre l'echec

j'y vois des institutions qui ne fonctionnent plus vraiment

j'y vois le jusqu'au boutisme de la pensée liberale

  • Like 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Le 15/03/2021 à 13:58, unautremonde a dit:

salut

@YoungGrowerNBA

je ne vois pas trop la finalité pour un gouvernement de laisser prosperer sur son territoire "des cartels de la drogue a moitiés terroriste" en accord avec des pays etranger

 

un manque de moyen criant 

j'y vois des institutions qui ne fonctionnent plus vraiment

 

Salut a toi ! 

 

En soit toute le chose est incompréhensible peu importe la raison.

Il faudrait déjà connaître tous les paramètres de l'équation y compris son contexte pour même tenter d'essayer de la comprendre voir la résoudre. 

Il peut y avoir plein de raisons qui s'éclaircissent au fur et à mesure que le temps passe et les choses avancent, c'est effrayant mais le seul pouvoir de décision qu'on nous a laissé c'est le vote présidentiel.

 

La vie change dans ce pays et d'une façon contrôlée, j'aime pas trop pousser dans ce sens parcequ'il y a des choses très sensibles.

 

Au final je cherche pas tellement a tirer de conclusions mais apporter des éléments concrets voir "gênants" au débat (c'est un gros débat de société d'ailleurs pour ce qui est des points cités, qui seront sûrement très importants dans les campagnes présidentielles bien qu'éclipsés par le covid et sa vaccination)

 

La seule conclusion que j'en ai tiré c'est que tout ça est intentionnel, parcequ'au final, dans un processus logique et évident c'est la conséquence des décisions prises. 

On ne peut pas fermer les yeux sur l'explosion de ce qu'on appelait avant la "Mafia", les "Cartels" pour l'Amérique du Sud, les "Gang" aux USA.. juste parceque ces organisations s'implantent dans des lieux supposés defavorisés ou avec une plus forte concentration de populations minoritaires pour profiter des failles dans la justice, l'éducation et l'opinion publique.

 

Et comme pour n'importe qui, qu'elles soient bonnes ou mauvaises nos décisions et leurs conséquences sont de notre responsabilité, et, pour aller un peut plus loin, ce qu'on désirait.

Quand tu peux utiliser l'argent de l'état en creusant un peut la dette que tu te revends à ta banque centrale, est ce que l'argent est un réel facteur qui limite une action qui vise à changer ça?

Ce qu'un tel ou un tel y gagne dans tout ça je n'en sais que trop rien, mais ce que je sais c'est que si c'était légal, des milliard d'€ disparaîtraient du marché noir pour nourrir une nouvelle branche de l'économie (+ avec les taxes ils récupèrent sur la durée l'investissement qui a permis de limiter le marché noir, les taxes sur le tabac ça fait mal non ?), des entreprises, de l'emploi.. au lieu de financer le terrorisme et surtout la criminalite et  la précarité de zones déjà défavorisés.

Criminalité et précarité qui d'ailleurs progresse au niveau national.

 

 

Enfin bon, il faut pas non plu voir tout noir ou paranoïer hein !

 

On verra bien ou tout ça nous mène, en attendant il faut apporter de notre mieux notre pierre a l'édifice pour que les choses changent d'une façon positive et de ne pas contribuer au mal. 

 

Peace 

Link to post
Share on other sites