boogerman

Co-Admin
  • Content Count

    12016
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    14

boogerman last won the day on August 4 2019

boogerman had the most liked content!

Community Reputation

5517 Weedeur qui rocks

About boogerman

  • Rank
    Illuminé aux doigts maudits

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Centres d'intérêt
    "le gaz ardent"
    "la bataille de crottes de nez"
    "lâcher de pet en ré mineur"

Recent Profile Visitors

8026 profile views
  1. yop désolé mais un essai sur 4 graines ne peut pas faire loi dans ce genre de cas on vérifie sur BEAUCOUP plus de graines, et on fait en sorte d'avoir les mêmes conditions pour chaque plantes, par exemple mettre les petits pots plus hauts pour que les plantules soient à la même distance de la lampe bref , on vise des conditions d'un essai randomisé et donc sans méchanceté on est loin d'avoir un guide là, ce pourquoi je clos a+
  2. https://www.breakingnews.fr/family-business-saison-2-est-arrive-sur-netflix-avec-jonathan-cohen-et-gerard-darmon-multimedia-82706.html Family Business saison 2 est arrivé sur Netflix avec Jonathan Cohen et Gérard Darmon ! Même si les avis sur Family Business ne sont pas toujours favorables, la célèbre série française est disponible sur Netflix depuis ce vendredi 11 septembre. Justin Bréant il y a environ 3 jours (17/09/2020) Les amateurs de ce film seront ravis de retrouver leurs personnages favoris comme Gérard Darmon, Julia Piaton, Jonathan Cohen ou Liliane Rovère qui reviennent dans la saison 2 de Family Business sur Netflix. Family Business revient sur Netflix avec sa deuxième saison Family Business raconte l’histoire de Joseph, un jeune homme de 35 ans qui envisage de créer une entreprise à Paris. Fils de boucher, il est déterminé à réussir dans ses projets mais ne cesse d’essuyer plusieurs échecs, notamment dans son ambition à monter une start-up et dans la recherche des financements auprès de certains investisseurs. Après ces échecs, il continue de donner un coup de main à son père Gérard Hazan dans sa boucherie jusqu’à ce qu’il reprenne espoir après avoir appris que l’utilisation du cannabis devrait être autorisée. Il transformera plus tard, la boucherie en un magasin de vente de cannabis et cette affaire finira par impliquer tous les membres de la famille. Ce scénario qui résume la première saison va se poursuivre dans la seconde dont la sortie a eu lieu vendredi dernier. Bien que Family Business ne soit pas classé parmi les meilleures séries françaises, elle se distingue progressivement dans la collection de Netflix. La série signe son grand retour avec des célèbres acteurs qui font leur entrée sur la plateforme de ce géant du streaming américain. Dans cette saison, les personnages jouent bien leur rôle et mettent tout en place pour sortir la famille des difficultés. La série revient avec beaucoup de surprises pour les amateurs du cinéma français car Family Business tourne autour de l’aventure, cannabis, secrets etc. Plusieurs téléspectateurs estimaient que la saison 1 était beaucoup plus courte. Toutefois, la deuxième saison de cette série, disponible depuis le vendredi le 11 septembre, présente un programme beaucoup plus amélioré. Scénario et critiques des internautes sur la saison 2 de Family Business Dans cette nouvelle saison, Joseph serait papa de triplé un an après toutes les difficultés que la famille aurait vécues dans la première saison. Il aurait monté une affaire qui fonctionne à merveille avec Jaurès, un dealer de la place. Tout à coup, un malentendu naitra suite à un défaut de livraison et Joseph se fera menacer. On lui demande de ne plus vendre du cannabis, faute de quoi la vie de ses enfants serait mise en danger. Cette situation bouleversante et contraignante poussera Joseph à convaincre sa famille de laisser tomber ce business, en leur faisant croire qu’une autre bande, très dangereuse souhaite prendre leur place sur le marché. Malheureusement pour ce dernier, son plan ne fonctionnera pas et les choses font plutôt se retourner contre lui. La plateforme de streaming Netflix propose désormais la nouvelle saison de Family Business, offrant la possibilité à tous les fans de cette série de se régaler en retrouvant leurs acteurs. Depuis la sortie de Family Business sur Netflix, certains n’ont pas hésité à critiquer le scénario de la série. Le troisième épisode de cette nouvelle saison a fait tant parler. On voit une scène où le weed de Jaurès est testé par certains membres de la famille Hazan et cela tourne mal, comme on se serait attendu. Mais le taux de neurotoxine qu’on retrouve dans ce nouveau produit était beaucoup plus élevé et aurait amené ces derniers à se chier dessus et c’est cette scène qui aurait choqué certains téléspectateurs. D’autres estiment également que le fait pour Joseph, qui au départ était prêt à tout pour sauver la vie de ses trois enfants, qui semble se tempérer lui-même est une scène qui n’aurait pas de sens.
  3. https://www.lesoir.be/325973/article/2020-09-18/le-cannabis-therapeutique-obtient-le-droit-detre-cote-la-bourse-de-londres Le cannabis thérapeutique obtient le droit d'être coté à la Bourse de Londres Les entreprises britanniques et étrangères spécialisées dans le cannabis thérapeutique ou les produits dérivés de l'huile de cannabis ont la possibilité d'être admises à la Bourse de Londres, a estimé vendredi le régulateur des marchés. mis à jour le 18/09/2020 à 15:46 par Belga La FCA (Financial Conduct Authority) explique dans un communiqué avoir décidé de clarifier le cadre réglementaire après avoir été saisie par des entreprises liées au cannabis et souhaitant être cotées en Bourse au Royaume-Uni. Le cannabis thérapeutique a été légalisé dans le pays en 2018 mais il est parfois difficile de s'y retrouver dans les activités des nombreuses sociétés présentes dans le secteur, en particulier celles qui sont étrangères. Pour l'heure, une poignée de PME dont seulement une partie de l'activité est liée au cannabis sont cotées au Royaume-Uni, mais aucune dont c'est le métier principal. Le régulateur rappelle notamment qu'une entreprise qui fournirait du cannabis au Royaume-Uni sans autorisation des pouvoirs publics commettrait un délit. La situation la plus claire concerne les entreprises britanniques, qui proposent du cannabis thérapeutique ou de l'huile de cannabis, et ont obtenu une autorisation d'exercer. Celles-ci peuvent se faire coter sur le marché londonien sans problème. Pour des entreprises similaires mais étrangères, la procédure est un peu différente. Elles pourront entrer en Bourse mais le régulateur s'assurera que la réglementation dans leur pays d'origine est compatible avec celle du Royaume-Uni, afin d'éviter notamment toute contravention à la loi britannique. Enfin, le cannabis récréatif restant non autorisé au Royaume-Uni, les entreprises qui en proposent et sont basées dans des pays où il est légal ne pourront pas s'introduire à la Bourse de Londres. Le FCA précise que l'ensemble de ses recommandations vont faire prochainement l'objet d'une consultation avec les professionnels du marché. Le Royaume-Uni pourrait donc suivre la voie ouverte par l'Amérique du Nord, Canada et Etats-Unis, qui accueille déjà sur les marchés boursiers à Toronto et New York nombre de sociétés spécialisées dans le cannabis thérapeutique. Le Canada abrite même en Bourse des producteurs de cannabis récréatif. Le pays est devenu le deuxième pays au monde à légaliser cette drogue douce le 17 octobre 2018, cinq ans après l'Uruguay. Après une phase d'euphorie boursière en 2018 pour les sociétés liées à l'industrie du cannabis, le soufflé est vite retombé, en raison de projections trop optimistes, de problèmes de gestion, de ratés dans la commercialisation ou de la concurrence du cannabis illégal, qui reste par endroits moins cher.
  4. https://www.lardennais.fr/id191590/article/2020-09-19/charleville-mezieres-boris-ravignon-favorable-une-legalisation-strictement je poste ici vu que c'est dans la foulée des declarations de notre cher ministre Charleville-Mézières: Boris Ravignon favorable à une légalisation strictement encadrée du cannabis Après Arnaud Robinet, maire de Reims, voici un autre maire de droite favorable à la légalisation. Dans les colonnes de Libération, Boris Ravignon, maire de Charleville-Mézières, s’est prononcé en faveur d’une légalisation « possible et souhaitable ». Il y a quelques jours, Arnaud Robinet, maire de Reims, lançait un pavé dans la mare, en se déclarant favorable à la légalisation du cannabis à usage récréatif. Boris Ravignon vient de lui emboîter le pas, comme le rapportaient cette semaine nos confrères de Libération. Dans les colonnes du quotidien, il indique que la légalisation serait « possible et souhaitable ». Étonnant, ce type de position étant plus traditionnellement audible à gauche de l’échiquier politique ? Pour autant, le maire de Charleville reste bien de droite, et a rappelé ce samedi sur les réseaux sociaux que « (s)a priorité reste la sécurité ». La légalisation serait ainsi un moyen de porter un coup au trafic qui prospère, et « ronge nos quartiers ». Il appelle, sur le sujet, à faire preuve de « lucidité » : « la prohibition du cannabis est un échec. Avec la législation la plus stricte d’Europe, nous avons l’une des consommations les plus fortes. Sans aucun contrôle, ni prévention », écrit-il sur Twitter. Légalisation ne voudrait cependant, selon lui, pas dire consommation totalement dérégulée et débridée. Celle-ci devrait se faire « de manière encadrée et contrôlée », en mettant le paquet sur la prévention. Dans ine interview accordée à L’union, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin estime que le maire de Reims « se trompe profondément » en voulant expérimenter la légalisation de la substance.
  5. https://www.breakingnews.fr/kendall-jenner-elle-fait-des-revelations-elle-avoue-publiquement-quelle-consomme-du-cannabis-actupeople-82708.html Kendall Jenner : elle fait des révélations, elle avoue publiquement qu’elle consomme du cannabis ! Les fans du mannequin Kendall Jenner ont été surpris d’apprendre qu’elle fume généralement du cannabis. Justin Bréant il y a environ un jour (19/09/2020) Invitée dans le Podcast Sibling Rivalry d’Olivier et Kate Hudson, Kendall Jenner n’a pas hésité à balancer qu’elle prend du cannabis. C’est une révélation à laquelle on ne s’attendait pas, du moins concernant la jeune mannequin, âgée de 24 ans seulement. Kendall Jenner révèle sa consommation de la marijuana Il faut dire que cette information était jusqu’ici inconnue de ses followers. La jolie top-model américain est très appréciée sur les réseaux sociaux car elle publie régulièrement des photos d’elle partageant quelques moments de son quotidien. Kendall Nicole Jenner est également très connue pour leur fratrie avec ses sœurs Kylie Jenner, Kim Kardashian et plusieurs autres. Les révélations du mannequin de 24 ans n’ont laissé personne indifférent d’autant plus que rien ne laissait entrevoir une telle pratique si on se réfère à ses multiples publications sur les réseaux sociaux. Les internautes étaient plutôt informés du penchant que sa sœur Kim Kardashian avait pour le cannabis sans THC (CBD) dont la consommation n’est autorisée que par prescription médicale. Kendall Jenner aurait dévoilé sa consommation du cannabis sans aucun détour. Contrairement aux effets secondaires que l’on connaît de cette drogue, la jeune femme a visiblement l’air très calme et posé contrairement à sa sœur. Il faut néanmoins dire que Kendall Nicole Jenner ne s’est jamais autant confiée. Elle n’a pas l’habitude de parler de sa vie privée comme ce fut le cas lors de ces révélations étonnantes. Elle n’est pas passée par quatre chemins pour dévoiler sa consommation de la marijuana. Alors que personne ne s’y attendait, l’ancienne participante de E! affirme « Je suis une fumeuse de marijuana. Personne ne sait cette information, donc c’est la première fois que j’en parle vraiment ouvertement comme ça ». C’est la réponse à une question posée à Kim Kardashian où on lui demandait qui elle désignerait si on cherchait à savoir la personne qui fume du cannabis dans leur famille. C’est donc une pratique habituelle chez la jeune femme qui en parle sans aucun remord. Contrairement à ce que certains peuvent penser, la consommation de la marijuana est légale dans certains États ce qui ne rend pas forcément sa consommation de cette drogue, illégale. La sœur de la femme de Kanye West sait faire ses choix et les assume également d’autant plus qu’elle est une majeure. Ce n’est donc pas un tabou pour Kendall Jenner de révéler en public qu’elle consomme du cannabis. Une pratique autorisée dans certains États du pays Les États-Unis se veulent un pays émancipé où chaque citoyen serait libre de ses choix. Ce n’est pas la première fois qu’on apprend que des stars américaines consomment des stupéfiants. Il faut dire que certains États comme New York ou la Californie, auraient autorisés la consommation de la marijuana. Ce n’est donc pas une surprise d’apprendre que la sœur de Kylie Jenner en consomme de temps en temps. Il faut dire que le podcast ayant fait l’objet de ces révélations avait été filmé bien avant le coronavirus, en début d’année. Des révélations comme celles de Kendall Jenner sont fréquentes au sein de l’incroyable famille Kardashian. En fin d’année 2018, l’épouse du rappeur Kanye West déclarait qu’elle avait consommé de l’ecstasy lors de sa sextape ainsi que lorsqu’elle devait se marier pour la première fois en 2000 avec Damon Thomas. La grande sœur de Kendall Jenner s’était néanmoins remise en cause disant qu’à chaque fois qu’elle avait consommé ces drogues fortes, elle aurait fait des choses scandaleuses comme ce fut le cas avec la sextape. Toutefois, tous ces événements n’auraient pas freiné la mère de Chicago West qui préfèrent s’adonner aux stupéfiants moins forts. Ce n’est donc plus un secret pour personne car Kendall Nicole Jenner aurait délibérément dévoilé sa consommation du cannabis.
  6. yop je rejoins chulo , là pour le coup c'est l'extraction qui n'est pas adapté à l'utilisation d'un filtre à charbon, les volumes d'air traités/recyclés ne sont pas indiqués, les 240w c'est light pour un 1m2 .... bref .... a+
  7. https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/masques-sanitaires/coronavirus-des-masques-en-chanvre-bio-compostables_4107035.html Coronavirus : des masques en chanvre bio compostables Depuis que les gouvernements ont demandé à leurs citoyens de porter des masques pour enrayer l'épidémie de coronavirus, beaucoup polluent désormais les rues. Un Français a décidé de développer un masque biodégradable fabriqué en chanvre. S. GirbalfranceinfoFrance Télévisions Mis à jour le 15/09/2020 | 18:39 publié le 15/09/2020 | 18:31 Les masques polluent nos rues depuis des semaines. Mais également les océans. Le problème, c'est qu'ils mettent jusqu'à 450 ans pour se dégrader dans la nature. Alors, un entrepreneur français a trouvé une solution : le masque en chanvre. "Ce que j'aimerais, c'est que les gens regardent ce qu'ils achètent et ce qu'ils jettent. C'est qu'ils aient un comportement plutôt écoresponsable. Quand on met du chanvre dans le sol, trois mois, six mois après, il n'y a plus rien", révèle Frédéric Rouvre, président et fondateur de Géochanvre. Le chanvre, un filtre efficace Ce masque est donc le premier masque bio compostable en Europe. Les élastiques sont aussi recyclables, la doublure est en maïs, et les propriétés du chanvre garantissent un filtre efficace. "Les propriétés du chanvre existent depuis des milliers d'années. En faisant des toiles de chanvre, on peut faire des toiles de voilage pour la marine mais aussi des toiles de filtration", ajoute Frédéric Rouvre. Les clients de Géochanvre sont européens et canadiens, ils ont acheté 1,5 million de masques en chanvre depuis mars dernier. Aujourd'hui, dans le monde, environ 129 millions de masques faciaux à usage unique sont utilisés chaque mois.
  8. yop amha semis dans un pot bien trop grand avec un terreau trop riche et mal arrosé !trop souvent + pas assez mais je laisse le soin à d autres de confirmer je ne suis pas à l aise dans ce genre d exercice a+
  9. yop perso je dirai nouveau probleme nouveau diag mais si tu n'as toujours pas mis d'extra et de brassage à ce stade .... gare aux champipi a+
  10. yop amha non, si graines il ya fecondation il y a eu et donc je rejoins francky sur la causalité: bref.... a+
  11. yop navré pour ta deveine quant à planter MAINTENANT des autos ça va t'amener en decembre ....tu aras ta reponse avec un peu de logique du coup (ou de lecture des guides si besoin) je clos a+
  12. yop je vous rappelle qu'en 2016 , donc en campagne ou proche campagne presidentielle on entendait ceci du coup je verrai bien un nouvel hymne vis à vis de ce point de debat.... a+
  13. https://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/cannabis-cocaine-ecstasy-mdma-une-amende-a-geographie-variable-en-ile-de-france-11-09-2020-8383194.php Cannabis, cocaïne, ecstasy, MDMA : une amende à géographie variable en Ile-de-France L’amende forfaitaire pour détention de stupéfiants, généralisée à l’ensemble du pays depuis le 1er septembre, ne vise pas les mêmes quantités ni les mêmes substances selon les départements franciliens. Par Carole Sterlé Le 11 septembre 2020 à 19h02, modifié le 11 septembre 2020 à 19h23 Si les policiers vous contrôlent avec quelques barrettes de cannabis en poche, vous pourrez écoper d'une amende de 200 euros… ou d'une procédure judiciaire. Tout dépend du département où vous vous trouvez. Car l'amende forfaitaire délictuelle, qui vise les consommateurs de drogue en dessous de 50 grammes de cannabis et 5 grammes de cocaïne, n'est pas appliquée partout dans les mêmes conditions. Ce sont les procureurs qui fixent les seuils. Et en Ile-de-France, ils varient du simple au double : pas plus de 20 grammes à Meaux, et jusqu'à 50 grammes par exemple en Seine-Saint-Denis ou en Essonne (voir encadré en fin d'article). Des seuils fixés selon « l'intensité du trafic » « Les quantités sont fixées par rapport à l'intensité du trafic sur le département, et en optant pour le plafond à 50 grammes de cannabis, on peut sanctionner davantage d'usagers », indique-t-on au parquet d'Evry, qui a donné ses directives lundi. En Essonne, les consommateurs de cocaïne, ecstasy ou MDMA peuvent aussi être verbalisés à condition qu'ils ne détiennent pas plus de 5 grammes. C'est aussi le cas pour la détention de moins d'un gramme de cocaïne dans les Hauts-de-Seine, « uniquement aux abords des lieux de spectacles, concerts, rassemblements festifs ». A Pontoise (Val-d'Oise), l'amende sera mise en œuvre sous peu. En attendant, c'est toujours le rappel à la loi qui prévaut en cas de détention en dessous de 20 grammes, pour les primo-délinquants. Le crack et l'héroïne exclus du dispositif à Paris A noter qu'à Paris — où, selon nos informations, une quarantaine de consommateurs ont été mis à l'amende — consommateurs d'héroïne et de crack ne sont pas concernés, « compte tenu des objectifs du plan crack et des réponses du parquet, qui prévoient notamment des injonctions thérapeutiques et stages de sensibilisation aux dangers des stupéfiants ». L'amende n'est pas conçue comme une réponse à l'addiction. « On vise un public plutôt pas très connu pour usage de drogue », résume-t-on au parquet de Créteil (Val-de-Marne), ville test avec Lille, Rennes, Reims et Marseille depuis le 16 juin. Pendant un mois, les policiers ont été dotés de nouvelles tablettes pour verbaliser sur-le-champ, à Créteil et Choisy-le-Roi, puis dans tout le département ensuite. Les personnes connues de la police pour usage de drogue s'exposent à des sanctions plus sévères Au 10 septembre, 128 PV électroniques ont été envoyés à des consommateurs (ayant moins de 30 grammes de cannabis sur eux). Il faut être majeur, reconnaître les faits, prouver son identité et avoir moins de cinq mentions au TAJ (le fichier de police des antécédents judiciaire) pour usage de drogue. « Au-delà, cela pose la question de l'addiction et ça invite à passer à d'autres mesures », poursuit-on à Créteil. Dans ce cas, direction le commissariat pour une audition et des suites à apprécier par le procureur. A l'échelle nationale de l'expérimentation, fin août, 77 des 426 amendes avaient été payées. Qu'en sera-t-il des autres amendes ? A Créteil, en tout cas, le parquet n'a reçu aucune réclamation. Une mesure saluée par les policiers « Ça prend cinq minutes et on peut rester sur le terrain, avant il fallait faire une procédure au commissariat ça prenait 45 minutes pour un rappel à la loi, autant dire une tape sur les doigts, réagit un policier de terrain en Seine-Saint-Denis. Ça ne va pas tarir le trafic mais, pour les riverains, ça évitera les files d'acheteurs en bas de chez eux, avec des mecs dans le hall jour et nuit. » Devoir débourser 200 euros, au lieu d'un simple rappel à la loi, c'est forcément moins indolore sur le compte en banque et donc dissuasif. En cas de récidive, la facture peut être encore plus salée, par exemple dans le cadre d'une ordonnance pénale au tribunal. Les quantités et les substances visées par l’amende selon les départements : Paris (75) : jusqu’à 30 g de cannabis, 3 g de cocaïne, 3 cachets d’ecstasy ou 3 g de MDMA Hauts-de-Seine (92) : jusqu’à 20 g de cannabis, 1 g de cocaïne, uniquement aux abords des lieux de spectacles, concerts, rassemblements festifs Seine-Saint-Denis (93) : moins de 50 g de cannabis Essonne (91) : moins de 50 g de cannabis, 5 g de cocaïne et 5 g de MDMA et ecstasy Val-de-Marne (94) : jusqu’à 30 g de cannabis. Seine-et-Marne (77) : moins de 20 g de cannabis
  14. yop wtf? perso ça fait des années que j'engraisse le jardin et/ou des plantes en pots à l'urine dilué et no prob pour ma part (mais à 5%) de plus une simple recherche internet donne un nombre impressionnant.. par contre dans le sens ou la flo doit etre etre amrocée l'absorption de l'azote sera vraiment pas top bref ... my 2cents a+
  15. yop autant je peux comprendre la frustration autant on va éviter heing : ( mais voila pour vous m le ministre ) a+