Sign in to follow this  
syM

Bricolage d'une sonde de température

Recommended Posts

syM

Bonjour à tous,

 

Je vais vous expliquer comment j'ai pu gagner en précision sur le calcul de ma température. Il s'agit d'un bricolage petit budget et assez simple à réaliser.

 

Ma problématique:

La température doit être prise en haut des plantes, mais à l'ombre. Puisque je monte toujours ma lampe à 30cm des cîmes, j'en déduis qu'accrocher la sonde de mon thermometre à mon réflecteur serait une bonne idée pour me simplifier la vie, sauf que la température sous la lampe est carrément énorme et peu significative de la température réelle, sous les feuilles du haut, à l'ombre.

 

L'idée: Faire un réflécteur à ma sonde :smile:

 

Le Matériel:

f1017.jpg

- 1 bouteille d'Actimel

- 1 cutter

- Scotch double-face

- Alluminium

- Corde (ou fil de fer)

- 1 Thermomètre à sonde filaire (~ 15 € à casto)

- 1 support (fil de fer / plaque PVC ...)

 

La démarche:

 

1) Découper la bouteille au cutter comme sur la photo (attention au doigts !)

 

bc70f6.jpg

 

et faire un trou au milieu du fond.

 

2) Insérer la sonde, et prévoir la fixation semblable à votre lampe HPS. Pour ma part j'ai utilisé une petite plaque de PVC, et un bout de double-face pour faire tenir la sonde dessus. L'idée étant que la sonde ne touche aucune paroie de la bouteille.

 

7b0081.jpg

 

 

3) Prévoyez de quoi suspendre votre réflecteur. Pour ma part ce sera un peu de corde, des noeuds de chaise (100% sur) et des trous sur le coté réfléchit.

 

142e65.jpg

 

4) Collez maintenant avec le double-face votre alluminium sur le mini-réflécteur, et faites les trous pour passer vos accroches.

(non-illustré)

 

5) Et voila notre réflecteur:

 

85324.jpg

 

et la mise en application:

 

025b6.jpg

 

 

--------------

J'espère que cela voous servira ;-)

 

Personnellement j'ai perdu entre 5 et 7°C de température affichée, ce qui me rapproche plus de la réalité.

 

Bonne continuation !

Share this post


Link to post
Share on other sites
yox14

Salut syM,

Je trouve que ton idée n'est pas mal,même trés astucieuse, cependant je ne pense pas que ton instal représente vraiment la réalité ou un peu plus, comme tu le précise. Car l'épaisseur de ta bouteille plus la couche d'alu n'a rien à voir avec une feuille (mets un thermomètre dehors à l'ombre derrière un parasol et ensuite derrière un mur de parpaing, je ne pense pas qu'il y fera la meme températeur) ensuite je pense aussi que la couleur est un facteur à prendre en compte, puis l'alu reflète la lumière donc la chaleur.

Houlala, je m'avance peut etre un peu trop là, reprennez moi si je me trompe, chers collègues cannaweedeurs.

Maintenant, si mes propos sont corrects, il faudrait faire la meme instal mais sous un matériau ayant les memes propriétés qu'une feuille ou bien garder ton système de sonde accroché a un culot de bouteille et de placer la sonde directement sous une vraie feuille. Voilà, en tout cas ton idée m'interresse et je vais à mon tour voir ce que ça donne. a+ et merci.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ptitlex

Salut,

 

Marrant ça j'ai jamais vu dans aucun bouquin que la T° doit être prise à l'ombre (c'est vrai par contre j'ai du le voir quelques fois sur ce forum). Quelqu'un a une référence d'un bouquin ou c'est indiqué, avec la page ?

 

A++

Share this post


Link to post
Share on other sites
Evergreen

Salut,

 

j'ai jamais vu dans aucun bouquin que la T° doit être prise à l'ombre

En fait la température doit se mesurer sous abri. C'est écrit dans tout bon bouquin de climatologie. Faute d'abri on la mesure à l'ombre.

 

Si ça peut aider :

 

Malgré son apparente simplicité, la mesure de la température de l'air est assez complexe.

 

En fait, un thermomètre placé en un lieu donné, subit de nombreuses influences capables de modifier sa température : la température propre de l'air ambiant, bien sûr, définie par l'agitation des molécules de l'air, mais aussi les différents rayonnements qui peuvent atteindre l'appareil. Il est rare que ce dernier soit soumis au rayonnement solaire direct, auquel il est facile de le soustraire par simple interposition d'un écran. Par contre, une mauvaise installation peut laisser passer le rayonnement indirect, réfléchi ou diffusé par le sol ou les obstacles situés a proximité de l'abri. Enfin, il y a le rayonnement propre de l'abri chauffé par le soleil et le rayonnement propre du thermomètre (ce dernier étant négligeable pour les mesures en basse altitude).

 

Tous ces éléments donnent lieu à des échanges d'énergie où la convection et l'action du vent ont leur mot à dire. Il n'est pas question, étant donné la complexité du problème, de chercher à corriger par des formules et des mesures annexes les résultats donnés par le thermomètre. Il faut donc s'efforcer de réduire le plus possible l'influence des rayonnements parasites. C'est le rôle de l'abri météorologique : de sa plus ou moins bonne conception dépendra la précision des mesures.

 

Il faut, avant tout, protégerle thermomètre contre les radiations solaires directes ou indirectes (par réflexion ou par diffusion). Cette condition est d'autant mieux realisée que l'abri est plus aéré.

 

En effet, les radiations solaires frappant l'abri se transforment partiellement en chaleur dans la matière dont il est constitué et l'échauffent à une température supérieure à celle de l'air, puisqu'il y a ainsi un apport supplémentaire d'énergie dans l'enceinte matérialisée par les parois. Cette influence est d'autant moins sensible que la circulation de l'air à l'interieur de l'abri est plus active. Par ailleurs, la production d'énergie thermique est d'autant plus faible que la surface exposée au rayonnement est plus petite et moins absorbante : la première de ces conditions est contraire à une bonne circulation de l'air, on ne pourra donc pas jouer beaucoup sur elle.

 

En conclusion, un bon abri météorologique comportera :

- Des parois latérales à persiennes, en forme de chevrons, l'arête des chevrons étant tournée vers le haut.

- Un double plafond largement perforé, les trous d'un élément ne coïncidant pas avec ceux de l'autre.

- Un double plancher perforé. Mêmes remarques.

- Un toit largement débordant et uni (pas de tôle ondulée). Un intervalle suffisant sera ménagé entre les parois et le toit.

- Une peinture blanche, brillante si possible, à l'extérieur.

 

 

 

En tout cas il est effectivement dit sur ce forum que la température se mesure à l'ombre à la même hauteur que l'apex. Voir le guide climat

 

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites
syM

cependant je ne pense pas que ton instal représente vraiment la réalité ou un peu plus, comme tu le précise. Car l'épaisseur de ta bouteille plus la couche d'alu n'a rien à voir avec une feuille (mets un thermomètre dehors à l'ombre derrière un parasol et ensuite derrière un mur de parpaing, je ne pense pas qu'il y fera la meme températeur) ensuite je pense aussi que la couleur est un facteur à prendre en compte, puis l'alu reflète la lumière donc la chaleur.

 

Oui en effet tu as raison,

cela dit je cherchais juste à m'approcher de la réalité. Je suis un peu "à l'impro" comme cultivateur !

 

Cela dit, si tu améliore l'idée n'hésite pas à m'en parler :)

Je suis un peu a l'arrache mais si on peut faire mieux ...

 

Allez bonnenuit et merci pour vos réponses et infos !

Share this post


Link to post
Share on other sites
syM

ah oui et ma sonde est noire, donc mon abri sous alu+blanc sera toujours plus-mieux que rien.. cqfd :fumette:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jamin68

pas mal alors voici ma solution et pour la rehausse utilisation d une simple ficelle accrochez a la barrette de la home box

 

en image

dsci0002np3.jpg

 

 

dsci0004pw6.jpg

 

 

 

voila dsl pour la pub a m***ro

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this