paupol

CannaWeedeur
  • Compteur de contenus

    540
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

paupol a gagné pour la dernière fois le janvier 19 2013

paupol a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

376 Weedeur érudit

À propos de paupol

  • Rang
    Fan de CannaWeed

Visiteurs récents du profil

1 058 visualisations du profil
  1. bonjour, purin ou compost, ça sent la décomposition. Mais la consoude, au purin, ça sent meilleur que l'ortie, c'est presque sucré. S'il sent le caca, c'est que c'est du caca! La pulvérisation de purin, ce n'est qu'une aide, qui n'évite pas le danger de l'humidité sur les fleurs. Quand la plante est en fleur, c'est de la prêle qu'il faut apporter au début. Et perso, quand la plante a 3 ou 4 semaines de flo, il n'y a plus aucun apport. Je crois que les purins doivent être anticipés, sauf les "coups de fouet" azotés (ortie et pissenlit) au résultat visible dès le lendemain de l'ap
  2. bonjour, tant qu'il y a des bulles, y a de l'activité bactérienne. mais même après, ton purin reste utilisable quelques jours. Les éléments qui se libérent au fur et a mesure du purinage ne sont pas forcément les mêmes: l'action répulsive sur les insectes semble être plus efficace sur un purin de 3 ou 4 jours, l'apport d'azote plus performant avec 8 ou 10 jours de purin. Je ne suis pas sur d'avoir raison, mais je garde la fermentation une quinzaine de jours, jusqu'a ce qu'une pellicule huileuse se développe en surface, et je balance tout sur le compost pour recommencer. Si je peux me perm
  3. paupol

    C'est quoi le tabac brun?

    bonjour, et dire que je pensais maîtriser le séchage! Merci pour toutes vos infos, on va travailler ça. Fumer nuit à votre entourage, débarrassez vous de votre entourage? Bonne journée
  4. bonjour, je cultive du tabac depuis quelques années. L’accès internet aux informations est difficile, les anticlopes régnant en maitres sur les discussions. Comme d'autres, j'avais lu que les tabacs bruns étaient de type "burley", et puis, en lisant l'excellent livre de Sebastien Marc, qui prône une consommation plaisir modérée avec un produit naturel. Et dans ce livre, l'auteur indique que les burley ne sont pas des tabacs bruns, mais sans expliquer ce que c'est que le tabac brun. Je continue néanmoins a penser que le blond/brun est une affaire de variétés, mais lesquelles?
  5. bonjour, je serais interessé pour être autonome sur mes bandes à glu, et je dispose d'autant de gui qu'il y a de pommiers en Normandie, mais je galère un peu pour trouver des recettes (a quelle époque ramasse t'on le gui, quel temps de cuisson, ...?). Auriez-vous quelques indications? Est-il possible de faire de la glu avec des cartes bleues, pour attraper des filles?
  6. bonjour, personnellement, ça fait plusieurs années qu'Alchi est mon seul fournisseur. C'est pas que je les aime d'amour, mais je n'aime pas avoir mon adresse sur des listes multiples, et je n'ai jamais été déçu ni contrarié. Leur service de dialogue est réactif et éclairé, les envois rapides et discret, et la franchise a 100 euros ne me pose pas de problème, on compléte avec du papier a cigarette. S'il me manquait quelque chose, ce serait en effet un podium des variétés, une selection de graines pour culture indor ou extérieur qui ont fait leur preuve depuis des années, sans automati
  7. bonjour, Ce spot me parait en effet malsain pour le canna, mais si tu n'as pas d'autres choix géographiques, essaie de planter sur butte. Mais c'est beaucoup de travail, et ça n'évitera pas les moisissures en fin d'été. cordialement
  8. bonjour, J'ai pas mal travaillé sur les mêmes sujets que toi ces dernières années, avant de surseoir mes projets pour cause de chanvre partout autour du jardin. (je cultive en extérieur). Si je peux partager ma faible expérience, ça ne se passe jamais bien quand un PM potentiel a commencé a fleurir et que tu le fais rétropédaler: grosse perturbation physiologique, bloquage de la végétation durant des semaines, tendance systématique à l'hermaphrodisme. Puisque tu ne peux pas bouturer un plant en fleur, je crois que tu n'as pas trop le choix que de respecter quelques semaines de c
  9. bonjour, Comme vous, j'ai mis longtemps a comprendre pourquoi mes bouturages variait autant dans les taux de réussites. Je ne suis pas du tout mystique, mais il y a des effets magnétiques selon la position de la lune qui sont capables de déplacer des océans. Depuis que j'effectue mes prélevements au milieu de phase montante (celle qui décide de la hauteur des marées), et que je prélève des rameaux un peu aoutés, je nage dans la réussite! Pas convaincu non plus de l'utilité des hormones, mais ça coute pas bien cher. En culture extérieur, ou les périodes idéales de bouturages sont
  10. bonjour, je crois que le problème en extérieur et en fin de saison, c'est plus l'hygrométrie que les températures. Un chauffage sans apport de lumière me semble contre productif.(il apporte plus d'humidité qu'il en retire). Il vaut mieux favoriser les courants d'air la journée que de s'accrocher a 1 ou 2 degrés confinés. Il y a longtemps que j'ai renoncé aux loupes pour surveiller les murissements des trichomes, et je récolte à la mi-octobre. A chaque fois que la saison a permis de récolter plus tard, je n'ai vu aucune différence avec les buds récoltés a la mi octobre. Je pense qu'a
  11. bonjour, ça, c'est intéressant, et pour moi, nouveau. Je ne comprends pas pourquoi les hydrolyses ne suffisent pas a extraire la silice, et s'il faut passer par les décoctions, c'est déjà moins "paysan", mais on le fera. La silice est elle le seul élément a devoir passer à la casserole? bonne journée
  12. bonjour, les derniers messages m'incite a suggérer un autre combat contre le botrytis: l'acclimatation. C'est mon objectif depuis quelques années, obtenir des PM de qualités, et avancer la flo par croisement, avec des plants "locaux". C'est sans doute le travail d'une vie, d'autant que pour conserver les pm, il faut chasser le rudéralis, omniprésent, mais je crois que pour avoir des variétés précoces, à flo courte, avec une végétation de sativa et une floraison d'indica, et qui produit un minimum de thc, il faut aller gratouiller les génotypes. D'ici là, avec l'espoir d'obtenir un ré
  13. bonjour, on ne manque pas de topics sur le sujet à travers le forum, mais après tout, c'est peut-etre bien de les regrouper. Je crois que l'ambition d'éradiquer le botrytis est vaine, et que mon objectif serait plutôt de le limiter. Dans ce but, le premier facteur d'après moi, c'est l'aération, qu'il y ait un maximum de mouvements d'air autour de la plante, et que celle ci soit en parfaite santé. Pour moi, on ne met du purin d'ortie qu'en période de croissance, jusqu'au strech. Les champi adorent l'azote, et seul le purin de prêles, a ma connaissance, apporte la silice nécessaire aux défe
  14. bonjour, Si t'es en appart, t'as le droit d'acheter tes purins!. Le purin, c'est comme le compost, ce sont les bactéries qui font le taff. Et moi, les bactéries, je ne les voient pas. Je peux voir l"écume qui en résulte , mais je crois beaucoup aux odeurs. L'amoniac qui se dégage des orties est agressif et si je ne veux pas que mes toilettes sèches puent, je suis bien obligé de rincer le popot avec une goutte de javel bactéricide. Maintenant, je ne sais pas quel enseignement tirer des odeurs dégagées par le purin. J'ai déjà essayé de conserver des purins dans des bouteilles sans
  15. bonjour, chez moi, j'ai surtout de la prêle des champs. Mais j'ai aussi une touffe de prêle serpent, proche de celle des marais. Je n'ai vu aucune différence entre les 2, mais comme la prêle de champs est plus fine, elle se purinne plus vite. Je ne comprends pas tout dans les purins, mais je suis maintenant convaincu que les mélanges sont a éviter. C'est une conviction un peu intuitive, qui repose juste sur l'odeur des purins! L'odeur qui se dégage d'une solution de fougère est agréable, celle de de la consoude presque sucrée, mais si on mélange les 2, ça pue. Est-ce les mêmes bactér