tchoutchoux

CannaWeedeur
  • Content Count

    18
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

39 Ptite graine

About tchoutchoux

  • Rank
    Jeune CannaWeedeur

Profile Information

  • Genre
    Homme

Recent Profile Visitors

383 profile views
  1. Salut, C'était très altruiste de ta part (et ça fait plaisir dans ce bas monde un peu de gentillesse ! ), mais on ne partage que des informations ici (comme tu as pu le voir à ton détriment ). Merci de l'intention en tout cas !
  2. Salut, Pour te donner un ordre d'idée sur la durée, elle dépend essentiellement de la température et de ton vaporisateur. Quand je compare dans mon cas par exemple: - Combustion: 1 grande feuille, 1/2 clope, 0.25g d'herbe = 15/20mn tout seul - Vaporisation avec un Volcano: 0.25g d'herbe = ~ 6 ballons de 65cm = 40mn pour la session si on monte progressivement en température - Vaporisation avec le Haze avec une canette: 0.15g d'herbe = ~30 longues bouffées soit environ 15/20mn pour la session - Vaporisation avec le Haze avec filtre: 0.3g d'herbe = ~70 longues bouffées soit 30/40mn pour la session Honnêtement, c'est comme tout, il vaut mieux t'orienter vers des vaporisateurs largement éprouvés par la communauté pour ne pas être déçu. L'investissement en vaut la chandelle sur le rapport extraction, économies feuilles/tabacs, niveau santé, c'est gagnant pour les poumons, les dents, l'haleine etc ... Pour répondre plus directement à ta question, le vaponic n'a pas de controle réel de la température, c'est à toi de jauger avec ton briquet et il y a bien moyen de se bruler avec le tube chaud. En premier prix, compte au moins une centaine d'euros pour en avoir un décent, par exemple: Flowermate vapormax v5/v5.0s ou encore un fixe d'occasion (plenty, volcano etc ...) Au moins ce sont des vaporisateurs avec controle de la température et qui vont un peu durer sans faire de combustion. A+
  3. Bonjour à tous. Voici le vaporisateur que j’ai le plus suivi et attendu récemment et je peux vous dire que je n’étais pas le seul vu l’émulation autour. Sur le papier, je le trouvais quasi parfait, batteries changeables, 2 foyers, les petites canettes, les températures qui permettent l’usage de concentrés, l’entretien facile. En creusant un peu avant mon achat, je me suis rendu compte qu’il y avait un bon nombre de technologies intéressantes intégrées dans ce vaporisateur (échangeur de chaleur, préchauffage de l’air etc …). Autre point qui m’a séduit, l’unité est sans arrêt mise à jour et le fabriquant est très à l’écoute du feedback des utilisateurs. Le service client est réactif et très conciliant. Enfin, dernier point qui m’a décidé, la garantie de 10 ans et la possibilité d’avoir son unité mise à jour à chaque nouvelle version moyennant un versement unique de 99$ US. J’étais très impatient de tester pour moi sur le papier, le plus versatile des vaporisateurs portables sur le marché actuellement. Un grand nombre de tests/reviews rapportent qu’il est le meilleur ! Mais qu’en est-il vraiment ? Acheté 250$ US directement chez le fabriquant et attendu impatiemment une 15aine de jours. Qualités + Batteries changeables du coup l’autonomie + Vaporise sans bruler herbes et concentrés en tout genre avec brio + Taille (tient dans la poche) + Canettes multi usage (on peut en préparer à l’avance) + Choix des températures plutôt pertinent : 185°C (365°F), 193°C (380°F), 198°C (390°F), 212°C (415°F) jusqu’à 232°C (450°F) + Gout des concentrés très bon + Simple à utiliser et facile à prendre en main (bouche) + Nettoyage facile + Taille du double foyer + Arrêt automatique au bout de 5mn en cas d’inutilisation + Bundle complet (2 grilles convection, 2 grilles conductions, 2 canettes, 1 pinceau et une pince à épiler avec une mini pelle à l’autre bout qui est très pratique, le chargeur, 2 piles, 1 tube en métal et 1 tube en verre) + Grand choix d’accessoires et options de renouvellement + Service client réactif et arrangeant Défauts - Les tubes/pailles restent coincés à l’intérieur (< v2.5) - Il devient très chaud au-dessus et en dessous des foyers - La vapeur peut devenir un peu chaude en bouche sur la température la plus haute lorsqu’on l’utilise sans arrêt pendant un moment (surtout avec le tube en métal) - Le gout est très satisfaisant mais on a testé un poil mieux sur cet aspect par contre il excelle avec les concentrés sur tous les niveaux - Le gout est très « acide » avec le tube en métal - Cela peut couler avec les concentrés si on ne le maintient pas horizontalement (< v2.5) - Prix Conseils * Bien lire le mode d’emploi * Pour les herbes températures de 1 à 4 et pour les concentrés de 3 à 4. Personnellement, je fais herbes 1/2 des fois 3 (pour tuer) et concentrés 3/4 * Lors de la première charge, bien laisser charger une nuit complète * Tenir le Haze horizontalement de préférence avec les concentrés (pour éviter que ça coule) * Prenez des canettes pour pré packer ! 1g de produit = ~5 canettes * Prenez des batteries : XL = 90mn et normale = 60 mn dans la vraie vie * Pour les concentrés, pas forcé d’effriter, ça fait juste de la vapeur un peu plus dense au démarrage quand c’est effrité. * Dans les canettes, légèrement tassé mais pas trop compact et chargé à environ à ¾ pour les herbes et pour les concentrés, huile 1 à 3 goutes, hash de 0.1g à 0.2g * Dans les filtres à convection/conduction, on peut aller de 0.1g à 0.3g mais il vaut mieux éviter de trop tasser pour garder un bon flux d’air. * Plus on aspire lentement, plus la vapeur est dense * Laisser reposer entre 20s et 60s entre chaque aspiration * A la fin de la session essuyer le bas du tube avant de le ranger pour retirer un maximum de matière collante résiduelle * Nettoyage, les tubes dans l’alcool à tremper puis rincer à l’eau chaude. Pour l’intérieur avec un coton-tige avec un peu d’alcool et on essuie tout le tube interne de haut en bas et bien au fond les dépôts (pour 20 sessions, ça me prend 2 coton-tiges). De manière générale, continuer jusqu’à que le coton ressorte propre. Pour les canettes, les faire tremper dans l’alcool et gros sel, secouer et rincer à l’eau chaude (éventuellement brosser l’intérieur). Pour retirer les concentrés, un petit tournevis plat et gratter puis faire tremper etc. * Quand la batterie annonce qu’elle est faible (LED rouge), il vaut mieux la remplacer tout de suite et laisser les ~20% restant pour prolonger leur durée de vie. Par ailleurs, il y a eu des gens qui ont dit que l’unité chauffait moins bien avec des batteries proches de la fin (pas vraiment constaté ici). Conclusions On a un peu peur de le casser au premier abord, mais c’est un a priori, la bête supporte bien les transports même dans les jeans ! Les batteries se chargent en ~4h et peuvent se transformer avec le chargeur en banque d’énergie (pouvant ainsi alimenter un port USB) Si vous comptez vaporiser souvent plein de choses en extérieur, achetez-le ! De plus, la durée des sessions est quasi identique à un bon vieux pétard (15/20mn) selon ce qu’on vaporise (les concentrés durent un peu plus longtemps) via la canette. Si vous utilisez les filtres à conduction/convection, on peut en mettre quasi le double des canettes et avoir une bonne session qui dure de 30 à 45mn (en montant graduellement !) Et même si vous deviez recharger vos canettes/filtres, ça ne sera pas plus pénible que n’importe quel autre vaporisateur portable. Avec le coup des canettes qu’on peut se préparer à l’avance, il est vraiment des plus pratiques. C’est aussi le seul vaporisateur à faire aussi bien l’herbe que les concentrés efficacement et sans être forcé de les mélanger (méthode du sandwich). C’est d’ailleurs devenu mon vaporisateur préféré pour tous les concentrés à la maison, on met une petite boulette/goutte dans une canette et c’est parti pour durer un moment ! Avec l’herbe, le gout est très bon mais il se dégrade un peu vite (dans les canettes) par contre avec les filtres de conduction/convection, les sessions sont plus longues et goutues. La paille en métal me laisse un gout désagréable personnellement à la longue et chauffe plus, mais c’est une préférence personnelle, je suis sûr que d’autres aimeront celle en métal et pas celle en verre… Concernant la paille qui colle au fond, a priori, il y a une prochaine version qui va sortir qui devrait corriger ce bug. Ce qui m’oblige à transporter celle en métal à l’extérieur (elle reste moins coincée du fait du poids et j’ai moins peur de la casser). Le Haze est donc devenu le vaporisateur que j’emporte partout avec moi, je peux sortir +/- équipé selon la circonstance, mais au maximum, 2 batteries XL + 2 batteries normales, la paille en métal (je n’utilise celle en verre qu’à la maison) et un maximum de canettes pré remplies. On devrait voir une v3 apparaître fin mars/début avril qui corrige les petits défauts remontés (paille qui reste coincée et canette qui peuvent couler). Je tiens à préciser que c’est la société qui est la plus proche de ses clients et attentionnée à l’écoute de leurs feedbacks, et ce n’est pas peu de le préciser. Accessoires disponibles à la vente * Grilles convection * Grilles conduction * Canettes multi usage * Fermeture canettes en silicone * Tube en verre * Tube en métal * Batteries standard 2600ma * Batteries XL 3200ma * Pads pour liquide * Prise allume cigare pour le chargeur de batteries * Chargeur de batteries * Water Tool Attachment en bois * Pince à épiler + dosette * Pinceau/brosse multi usage Accessoires bientôt disponibles à la vente * Pochette pour transporter le Haze * Boite pour les canettes * Bubbler (un genre de mini bang à mettre sur le dessus) * Haze v3 Galerie photos (photos issues du forum fuckcombustion & photos constructeur)
  4. Hello à tous, J'ai eu la chance de tester un Volcano (tout neuf) avec Easy Valve, ces derniers jours. Du coup, j'ai eu envie de vous parler des différences constatées. La chambre est exactement comme celle du Plenty ! (Ok mais encore ..). Elle est assez large et beaucoup moins haute, l'idée, c'est que quand on ne veut pas le remplir à fond, il faut utiliser le pad à huiles comme espaceur. On met un peu d'herbes sur le fond puis on pose le pad pour la plaquer contre la grille et on vaporise comme d'habitude. Pour les grosses quantités, il faut veiller à bien la remplir (et ça contient beaucoup quand même). Sinon, les nouveaux Volcanos (comprendre post 2010) ont des pads filtres pour l'arrivée d'air à changer (le mien n'en a pas !) et franchement, le moteur va bien vite et ça pulse bien de la vapeur comparé au mien (qui ressemble à une version diesel). Un autre truc, quand vous retirez le ballon et que vous pluggez l'embout buccal noir, mettez votre pouce sur le trou d'aspriation pour éviter de perdre du précieux. N'oubliez pas de retirer le foyer avec l'herbe également sous peine de la faire mourir cuire à petit feu. Niveau consommation, j'ai reproduit le même rituel décrit au dessus avec les températures et le grind. Concernant la taille des ballons, personnellement, je trouve ça assez petit sur l'Easy Valve surtout vu la taille de la chambre. Un autre tuyau, on peut remplacer les ballons soit même sur l'Easy Valve (oui, oui !) Pour le coup, parce qu'une vidéo vaudra toujours mieux que mille mots: https://www.youtube.com/embed/2sbPC4SwGok Meilleures vapotations à tous !
  5. Bonjour NoSmokeShop, Quand je parlais des grilles qui se bouchent, je parlais aussi de celle en dessous du foyer/chambre ce qui aura pour résultat de restreindre l'arrivée d'air (donc l'aspiration en général). Celle-ci aussi se bouche et elle n'est pas retirable comme sur l'embout buccal (on dévisse, on remplace par celle fournie avec pendant qu'on laisse tremper l'autre dans l'alcool). D'ailleurs, je n'ai qu'une grille dans l'embout buccal, peut-être fais-tu mention du filtre céramique qui n'est que dans la version silicone ? Quant au fait d'élargir/percer un peu les trous, je préfère autant remplacer la grille par une avec un peu plus d'espace et éviter de créer des particules de métal qui seront peut-être inhalées en perçant (par exemple en découpant une de volcano à la même taille). Vapordialement.
  6. Salut Nabuk-Had-Nassar, Merci pour ton retour sur l'Arizer Solo que je n'ai jamais eu l'occasion de le tester. Je pense que tu as bien fait de prendre le tuyau en bois (Ed's TnT wooden Vapor Tubes/Stems) car il pallie a un des défauts majeurs de l'Arizer solo, le tuyau en verre. Je te souhaite bon courage pour réussir à éliminer la combustion de ta vie, tu es sur la bonne voie. D'ailleurs personnellement, le sevrage physique du tabac/combustion me prend juste quelques jours (2 à 4 jours), du coup si tu arrives à ne pas fumer 1 semaine (pour prendre large), je pense que tu as fait le plus dur, sinon tu peux toujours t'aider avec un patch à la nicotine (si ça marche pour toi). A plus et bonne chance !
  7. Salut, Pas que dans une collection, il est actuellement chez une copine chez qui il tourne de manière ponctuelle et sans souci de performances malgré les années. De plus, certaines personnes préfèrent l'usage du gaz pour recharger (pas d'accès à des prises électriques pendant un moment, le poid d'une bouteille de gaz est négligeable et la vitesse de rechargement imbattable !). 6 ans se sont écoulés malgré tout depuis sa conception ... Bonne vape !
  8. Salut dawi, Tu rentres effectivement dans la catégorie de vapoteurs qui veulent une expérience similaire à la fume. Du coup, le mode de consommation que tu décris est le plus approprié. Niveau des portables, la donne est en train de changer justement, tu peux avoir de bons "cloud makers" (comprendre fourni de la vapeur dense), le marché s'est bien débloqué. J'ai encore quelques tests qui vont arriver. Mais ce n'est pas aussi facile qu'avec le Volcano ou une fois que c'est passé dans le ballon, tu as juste à aspirer au rythme qui te convient une vapeur tiède/fraiche. Souvent pour arriver à ce niveau de performances avec un portable, il faut apprendre à aspirer au rythme qui convient au vapo et là, y'a moyen de se faire tousser, mais la vapeur sera toujours un peu plus chaude qu'avec un ballon. La vaporisation tappe bien assez fort (à mon humble avis), mais l'ivresse cannabique est souvent confondue avec le hit de la combustion (manque d'oxygène dans le cerveau, accélération du coeur, augmentation de la tension etc ...) qui fait effet en quelques secondes contre quelques minutes pour la vapo. Aussi, il y a un aspect technique pour optimiser, on aspire environ 40% de la capacité des poumons de vapeur, pis on garde, on expire environ 20% pis on réinspire dessus et ainsi de suite 2 ou 3 fois si on peut sinon on fait de l'apnée avec la vapeur (mais pas trop longtemps hin !). Après chacun ses gouts , préférences (vapeur irritante ou non en gorge) et moyens (si on peut gacher ou non du précieux !) Salut w33p, Tu ne fais que vaporiser maintenant ? 80/90% des principes actifs seront extraits via le Volcano mais ça ne veut pas dire que tu vas en absorber autant. Cela dépend de plusieurs facteurs, la température de vaporisation, ta technique d'ihnalation, etc ... Il y a une étude qui décrit les taux d'extraction selon la température comparé à un joint. Leur méthodologie est très rigoureuse et ils ont conclu entres autres: - quand on vaporise à 170°C, on extrait ~55% du total de cannabicoides comparé à un joint. - qu'en vaporisant à 230°C (max sur le Volcano), on obtient quasi le double de cannabicoides que sur un joint. - que la cigarette brule bien en majorité le THC via un la pyrolise de celui-ci et les pertes dues à la fumée - que quand on charge dans la chambre l'herbe moins on en met, mieux ça extrait. Voici le lien vers cette étude très intéressante (en Anglais): https://www.volcanomedic.co.il/sites/default/files/files_repo/Cannabis_smoke_condensate_III.pdf Meilleures vapotations.
  9. Salut LP2, A priori, tu peux y aller, Namaste vape est assez connu dans le milieu. Vapordialement.
  10. Bonjour à tous. Acheté en 2009, peu après m’être converti 100% à la vaporisation, il me fallait absolument une solution mobile ! Mon choix s’est porté sur l’Iolite (I-ihnale à l’époque) car il n’atteignait pas le point de combustion et avait un bon système de régulation de la température. C’était petit, ça marchait au gaz et pour le prix, je crois que c’était autour de 150/200€ ? Le premier que j’ai reçu est reparti en SAV 6 mois après, le pas de vis tournait dans le vide (celui où on visse la paille en plastique). Echange standard, le nouveau (v2 il me semble, mais avec le pic dévissable) n’avait plus le souci. Mais dans la vraie vie, ça donne quoi alors ? Qualités + Petit + Léger + Se recharge en 5 secondes + Un des premiers portables convenables + Régulation de la température fixe à 190°C + Production de vapeur correcte Défauts - Vapeur très chaude même avec le refroidisseur - Pique la gorge rapidement - Tout le passage est en plastique - On perd/casse facilement la paille car elle se transporte à part - Devient vite collant au niveau du pas de vis de la paille et de la paille elle-même - Autonomie forçant à se trimballer avec une petite bouteille de gaz …. Conseils * Utiliser du gaz de bonne qualité dedans * Dévisser la paille quand il est chaud (sinon la résine se fige et on le casse) * Utiliser avec la chambre bien remplie et légèrement tassé * Aspirer lentement * Faire tremper les pièces dans l’alcool pour nettoyer et rincer * Jamais testé les concentrés mais vu la température et la conception … Conclusions sur le Iolite Quand je l’ai eu, j’ai été fan mais j’ai tout de suite remarqué qu’en repassant les restes dans le Volcano, j’en avais énormément qui demandait à être extrait ! L’autonomie m’a contraint à trouver une petite bouteille de gaz que je prenais sur moi pour pouvoir recharger la bête, mais pour les concerts ça le faisait moyen :/ Malgré tout, il m’a permis de rester éloigner de la combustion en soirée pendant un moment et aujourd’hui, il fonctionne toujours bien. Je m’étonnais l’autre fois de la quantité de vapeur qu’il envoyait, j’avais oublié ! Honnêtement, en 2015, ce vaporisateur n’a de place que dans une collection. Il y a de nombreux modèles peu chers maintenant et qui ont des supers autonomies avec des batteries. Accessoires disponibles à la vente * Un genre de distributeur de chaleur métallique mais qui ne fonctionne que sur les V2/V3 à mettre dans la chambre
  11. Salut à toi Lutécien ! Merci pour ton retour. J'édite et ajoute ça à la review. Hello tete choco ! Je partage ton enthousiasme et ton avis sur le prix. Tu peux aussi en trouver d'occasion sur lbc par exemple entre 200€ et 350€. Il y a des alternatives intéressantes, surtout niveau prix. J'en parlerai dans de prochains tests Vapordialement.
  12. Salut cocoaweed, A priori, le skuff, c'est comme pour le shit (sauf qu'il est moins pur). Donc niveau température, selon le vapo pour les concentrés, j'utilise quasi la puissance maximale. Volcano 1er passage à 8 (214°C), tu devrais avoir une vapeur un peu fine mais très goutue. Les autres passages à 9 (max) 226°C. Selon le vapo et son mode de chauffe, il faudra effriter ou non. On attend tes retours ! Tu peux aussi regarder le test du Volcano qui a été publie, j'explique l'utilisation de concentrés plus en détail. Vapordialement.
  13. Bonjour à tous. Cela va faire quasi 9 ans que je possède un Volcano, je l’ai acheté quand j’ai découvert la vaporisation en me baladant sur la toile. D’ailleurs, si je me souviens bien, c’était l’époque, il y a eu du verre pilé pour ceux qui dépendent malheureusement du marché noir. Acheté au musée du fumeur autour de 500€ à l’époque. Je me souviens la première fois que je l’ai essayé, j’avais sans m’en rendre compte perdu ma gestion dans l’espace, ce qui a eu pour résultat de me cogner la tête dans un mur sans faire exprès et surtout sans m’en rendre compte. Quelques temps après, j’arrêtais de fumer et ne faisait que vaporiser au prix d’un sevrage quelque peu pénible voir douloureux (bon sans exagérer, 1 semaine embêtante pis après ça allait mieux). Parlons de la bête maintenant ! Cela fait un moment que je l’ai, sa plus grande qualité est la puissance d’extraction, sa conception intelligente et robuste. Ce n’est pas devenu la référence pour rien et il est resté quasi indétrônable pendant un bon moment. Au début, j’ai eu une peine incroyable à trouver comment le nettoyer, il m’aura fallu des mois pour comprendre, mais au final, quand on a trouvé, tout se nettoie très bien même les grilles. Aussi à mes débuts avec, j’ai fait un sac d’environ 1m30, mais la vapeur se dissipe assez vite dans le sac (~15/20mn), donc à part si vous voulez faire Le Grand Bleu dans votre salon avec votre Volcano, vous pouvez laisser tomber, j’ai testé pour vous ! Blague à part, vous pouvez faire de grands ballons si vous allez être beaucoup. Qualités + Très bonne extraction + Précision température (+/-5°) + Robustesse de fabrication + Conception + Prix des pièces + La référence + Refroidissement de la vapeur via le ballon + Systèmes de Valves + Facilité d’entretien + Gout de la vapeur et densité + Choix de la taille du ballon Défauts - Prix - Les ballons se mettent à fuir très vite (des petits trous aléatoirement) <- [EDIT] A priori, en évitant de les gonfler au maximum et en faisant un peu attention à où on le pose, on peut éviter ce petit désagrément. Merci à @fluctuat nec mergitur pour avoir partagé ça avec nous ! [/EDIT] - Le bruit des ballons (et oui au bout d’un moment ça devient chiant) - Après des années quand on le démarre sans rien, une odeur de sèche-cheveux s’installe mais rien à signaler une fois la chambre pleine - La méthode que je vais décrire pour le nettoyage aurait pu être fournie par le fabriquant - Les toutes petites pièces ou joints plastiques qu’on perd toujours à un moment Conseils * La taille des ballons : pour un gros utilisateur, on déroule le rouleau de 3m et on le plie en 4 puis couper le sac (~75cm) * Eviter d’enfoncer la grille du dessus de la chambre à fond (en mode sandwich de grilles) * Consommables (ballons, joints, pièces, grilles): Le moins cher, c’est directement chez le fabriquant, livraison gratuite ! Consommation herbes Dosage : Evidemment ça dépend de l’herbe, mais pour de la supérieure : de 0.15g à 0.25g grindé moyen, de la regular : de 0.3g à 0.5g. 1er ballon : température 5 ~178°C 2nd ballon : témpérature 6 ~190°C 3ème ballon : température 7 ~202°C 4ème ballon : température 7 mais on découvre la chambre, on utilise le pinceau fourni avec à l’envers et on grinde délicatement contre la grille avec le pinceau (cela va laisser un petit dépôt de poussières marron en dessous). Recouvrir et c’est parti. Recommencer cette opération tant que de la vapeur sera visible. Nettoyer avec le pinceau la grille et éventuellement un chiffon quand la chambre est un peu chaude encore tout se décolle bien mieux. Pareil pour la pièce au-dessus de la chambre. Si vous êtes plutôt le genre à aimer avoir mal la vapeur dense, dosez 0.4g à 0.6g, température 6/7, mais à mon humble avis, il y a beaucoup de gâchis quand on attaque directement si haut en température. Consommation concentrésDosage : dépendant de la qualité mais souvent de 0.1g à 0.2g suffiront Mettre le bout au congélateur puis le grinder en poudre sur le Pad métallique fourni avec le volcano (surtout ne pas utiliser de grilles, ça risque de couler sous la chambre). Pour le grinder en poudre soit un grinder spécial hash, soit un couteau à dent et vous grattez ça en poudre. Un effritage classique ne vous donnera que peu de vapeur. 1er ballon : température 8 ~214°C 2nd ballon : température MAX ~226°C 3ème ballon : température MAX, on découvre, on devrait trouver toute la poussière qui s’est amalgamée puis avec un petit tournevis ou une petit pointe (épingle, etc…), on répartit un maximum de manière à voir de la matière claire un peu partout 4ème ballon : température MAX et on refait comme pour le 3ème jusqu’à qu’il n’y ait plus de vapeur du tout. Sortir le pad quand il est tiède puis passé le pinceau dessus, tout devrait être sec et poussiéreux. Essuyer éventuellement la chambre avec un chiffon pour retirer des restes collés. NettoyageIl faudra de l’alcool à désinfecter ou à bruler, du gros sel et un vieux pot à confiture ou tuperware. Personnellement, j’évite maintenant de mettre les pièces en plastique dans cette solution même si je l’ai fait des années sans problèmes. Tant qu’il n’y a pas d’huile collée sur une pièce en plastique ne pas faire tremper dans ce mélange (à part une fois de temps en temps si le cœur vous le dit). On ouvre le pot, on met du gros sel 1cm de haut sur le fond puis on remplit à moitié d’alcool (à bruler/désinfecter) puis jeter toutes les pièces métalliques, grilles, joint plastique à l’intérieur (celui qui récolte tout le collant) puis on referme et on secoue. La première pièce à sortir est le joint plastique et les autres dès qu’elles sont propres (comme neuves !) Ensuite vous mettez tout dans un bol avec de l’eau bouillante et du savon (pas parfumé). Vous touillez, rincez à l’eau bouillante 2 fois puis un rinçage sous l’eau du robinet puis séchez. Vous remontez sans attacher de ballon puis température maximale et 15mn de vaporisation à vide. Montez votre ballon, par contre selon l’alcool et le savon utilisé, il se peut que vous ayez un petit gout sur les premières sessions qui disparaitra très rapidement. En dépannage vous pouvez utiliser les sacs de cuisson disponibles en grande surface, j’ai testé, ça marche, mais c’est souvent trop petit et les sacs ne coutent pas très cher quand on commande chez le fabriquant . Conclusions sur le Volcano Ce n’est pas devenu la référence pour rien, l’entretien une fois maitrisé n’est pas si chronophage (20 mn 1 fois par mois) avec une bonne qualité d’extraction. Il n’y a pas de pièces à casser non plus il est robuste (par contre, il y en a pas mal à perdre ). Si vous toussez ou que vous trouvez la vapeur trop irritante, c’est probablement que vous dosez trop. Un autre truc aussi, plus on monte dans la température, plus on se sentira lourd. Je peux faire du sport en ayant vaporisé juste avant si je m’arrête à la température 6, au-delà cela risque d’être beaucoup plus compliqué (dépendant aussi de ce qu’il y a dedans ) Pour les concentrés, la question se pose un peu moins, on se sent lourd tout de suite Personnellement, à la maison, je l’utilise tous les jours et je le préfère niveau rapport quantité/extraction/effets aux autres vaporisateurs actuellement à ma disposition. Ma motivation est de gâcher un minimum les produits utilisés. Galerie photos (photos constructeur)
  14. Update ! On commence à voir plusieurs utilisateurs qui se sont plaints du flux d'air qui deviendrait de plus en plus restreint avec le temps (ou ceux qui comme moi s'en sont plaints dès le début) A priori, il se bouche sur la grille en dessous dans la chambre avec des restes résineux/huileux. A la longue, on n'arrive plus (ou mal) à aspirer dessus car l'air vient par le dessous. Certains utilisateurs ont complètement démonté leur vapo afin de pouvoir pousser la grille d'en dessous et d'autres ont récupéré des outils de dentiste pour tirer tout doucement la grille et la nettoyer ou remplacer par un autre modèle moins restreint. Toutes les restrictions d'air viennent majoritairement du choix qu'il ont fait pour les grilles qui ont tendance à se boucher facilement (diamètre des trous très petit), il suffit de les changer pour régler ce souci (si ça en est un pour vous). Voila finalement une bonne nouvelle qui le rend encore plus intéressant !
  15. Hello ! Merci à vous trois pour vos retours. Je n'ai jamais pu en trouver non plus sans contourner le problème en allant chez nos voisins ou en commandant (toujours chez nos voisins) via internet. Effectivement, pour l'huile, il n'y a quasi plus de terpènes ce qui la rend désagréable au gout, mais des fois, il y a des périodes de disette et à priori, elle marche plutot pas mal ! Un autre point que je voulais aborder avec vous mais que j'ai oublié: Les transporteurs et les droits de douane ! Alors je suis d'accord, ce n'est pas un sujet propre aux vaporisateurs mais je me suis dit que j'allais partager ça avec l'Internet (et vous) ! Personnellement, à chaque fois que j'ai utilisé Fedex, TNT, UPS et consorts, j'ai eu le plaisir de recevoir des courriers me réclamant de payer des droits de douanes + des frais de dossiers entre 20€ et 30€. La solution, c'est d'utiliser la poste régulière (en courrier prioritaire) et de demander que l'émetteur déclare: Cadeau/Gift. Testé avec succès de mon coté en commandant de divers pays tels les US, la Chine et le Canada. Meilleures vapotations.