Aller au contenu

Le site francophone des cultivateurs en herbe !
- - - - -

La police cueille la tête des pro-marijuana


La police cueille la tête des pro-marijuana


Cultures. Dominique Broc, leader des Cannabis Social Clubs, a été gardé à vue durant vingt-sept heures.

Par WILLY LE DEVIN

La réponse des autorités ne s’est pas fait attendre… Alors que nous annoncions le week-end dernier dans Libération que la Fédération des Cannabis Social Clubs (CSC) français, ces coopératives d’autoproducteurs, allait déposer ses statuts en préfecture le 4 mars, son leader, Dominique Broc a été interpellé jeudi à 7 h 50. La police s’est présentée à son domicile d’Esvres-sur-Indre (Indre-et-Loire), a détruit les plans de cannabis, et a saisi l’ensemble du dispositif de culture. Signe que les autorités ne désirent pas en rester là, la police s’est emparée du téléphone portable et du matériel informatique de Dominique Broc.


A l’intérieur, un listing inventorie l’ensemble des CSC de France et comporte le nom des adhérents. C’est donc tout le mouvement qui semble dans le viseur du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls. Relâché vendredi, après vingt-sept heures de garde à vue, Broc comparaîtra le 8 avril devant le tribunal correctionnel pour «détention et usage de stupéfiants». Se considérant comme désobéisseurs civils, les membres des CSC ont toujours clamé qu’ils se dénonceraient tous si, d’aventure, l’un d’entre eux était inquiété par les autorités.

C’est désormais le moment de le faire. Sauf que pour l’instant, aucun autre membre ne s’est dénoncé. Toutefois, un communiqué circule dans la communauté indiquant «que des démarches vont être entamées pour que Dominique Broc récupère son matériel et ne supporte pas seul les conséquences de la répression policière». Reste à savoir si la fédération des CSC ira se déclarer en préfecture le 4 mars comme prévu.

Leader d’un CSC basé à Evry (Essonne), le fief de Manuel Valls, Farid Ghéhiouèche, est très remonté : «L’initiative entreprise par Dominique Broc avec la constitution du Cannabis Social Clubs français visait à démontrer qu’une évolution du cadre de la loi est possible. Il n’en est rien, la même logique gouvernementale perdure… dénonce-t-il. Mais elle n’entame pas la détermination des usagers du cannabis qui le cultivent pour ne plus recourir aux produits frelatés que l’on trouve au marché noir. Cette démarche d’adultes responsables réclamant d’être protégés, à terme, par les autorités, est aujourd’hui mise à mal. Nous dénonçons vivement cette attaque.» Contacté vendredi en fin d’après-midi, le ministère de l’Intérieur n’a souhaité faire aucun commentaire.

Sources : liberation


On en parle sur le forum....



15 commentaire(s)

Photo
lardon95
25/02/2013 00:35
Salut dominique ta des couilles mec .
Nous avons un président qui nous a bien barber honte aux policiers douanniers aux jugent aux avocats général excuser je suis revolter contre ce system j ai deja fait de la prison et je peut vous dire qu on a rien a faire la ba
Lol la france déçue mais alors deçu .
Pour les adhérents j ai rien contre vous mais il ya trop vie en jeu alors pensait a lui et sa famille a vous a nous car Mr dominique va étre juger pour vous, ce monsieur doit étre qelqun de bien .
Pour qu il se donnent autant de mal a ce que nous soyons libre .
chaud cette histoire, comme quoi ne prenons pas confiance trop vite....
Photo
pascal.fr
25/02/2013 06:27
Hello

Vous vous attendiez a quoi !!?.
Et en plus , ils ont maintenant suffisamment d'adresse pour s'occuper pendant l'année .
Photo
Pineapple_fan
25/02/2013 08:23
Putain moi ça me fout la rage de vivre dans ce pays qui se veut elitiste, mais qui au final enfonce la majorité de sa population, on est en 1930 ou quoi ?? Bordel c'est une plante dont on parle !! Pas d'une substance créée chimiquement qui rend végétatif et ultra dépendant.. On ne cessera jamais de le répéter, mais l'alcool est bien plus dangereux, et pourtant légal, et peu cher en comparaison ! Moi je dis continuez comme ça, vous encouragez les dealers qui fournissent de la merde coupé à je ne sais quoi.

VIVE LA FRANCE, vive les beaufs torchés au pinard, totalement cloisonné d'esprit
    • Zeroh, fromtojamaica, Nohb et 3 autres aiment ceci
honte a la FRANCE, gouvernement corrompus jusqu'à l'os ! Mafieux des temps modernes qui bossent avec les plus gros dealeurs !! Fuck le systeme j'ai honte de vivre ici !!!!
Pour vivre heureux, vivons caché!
    • Transirider aime ceci
Photo
Esteweed
25/02/2013 11:59
Et le changement... C'est pour maintenant ou demain?
Photo
Lafouine31
25/02/2013 12:09
Encore une preuve de la stupidité des gouvernement qui maintient la repression bete et stupide alors que sont en vente libre OCB rolls , ocb slim , tout le materiel pour grower,.....

Encore un coup d'eclat pour notre petit Manu valls qui n'est rien d'autre qu'un sarko déguisé....arriviste qui pense deja a 2017...

Mais sinon les policier de la bac nord de marseille qui eux ont fait des bon profit sur notre dos d'ailleurs .....ah ben non EUX ils sont assermenté donc....c'est normal! huhu

Big up dominique !tu as les nuts!

fouine
c était a prévoir.ils ne vont pas changer la loi de 70 comme ca.

reste a voir si les autres membres vont maintenant etre solidaire...
vivre caché!!! Ce serait une erreur, le mouvement lancé par dominique Broc et les cannabis social club pourrait nous permettre de dormir tranquille au lieu de rester caché dans nos coins. De ne plus être à l’affût des voleurs, de sensibiliser la population au produit, en ayant une consommation réfléchit et régulée!! Au contraire il faut leur faire voir que le cannabis est partout en france. Nous sommes des jardiniers et non des trafiquants, le système des Cannabis social club permettrai au producteur et au consommateur d'avoir un produit de qualité toute l'année à un moindre coût. Il faut être solidaire et être présent pour dominique le 8 avril !!
    • Pineapple_fan aime ceci
vive/la/france
25/02/2013 18:23
Il faut S'ORGANISER pour LUTER tant qu'on ne comprendra pas qu'on a rien sans rien les chose ne changeront pas,descendre dans la rue pour attaquer avec les verbes et se défendre par les armes consolider les bad blocs nos ancêtres se sont déja battue pour leur dignité,leur droit,et leur liberté.
Il a des couilles on ne peut pas le nier mais la nature humaine est téllement égoïste que la,pour le moment il est tout seul.C'est bien connus l'humain a une grande gueule mais quand il s'agit d'agir des doutes s'installe.
Photo
pascal.fr
25/02/2013 20:20
Hello

Dire que se sont tous ces gros porcs qui se payent partouzes et autres gâteries , qui nous font chier pour fumer notre joint !!.
Pathétique .
Photo
welikethat
25/02/2013 20:46
A quand la revanche? Qui s'y frotte s'y pique
Photo
lardon95
25/02/2013 21:19
salut si on l égalise les keufs seraient aux chômage allez les adhérents bordel tous aux tribunal le 8 avril tu va voir et pour le changement c a l age de piérre ha! l'uranium du mali pas soucis c'et pas pour les otages français que les militaires français se sont battu contre des nooobs du térroriste c'est pour l'uranium qui produit l'électricité qu'on vend et les 30% de fonctionnaires qu'on doit embaucher, les mairies prenne des société en soutraitance qui n'embauche pas car c'et des intérimaires pour s'occuper du service de la ville aux lieu faire des CDi etc etc !!!! ha bien les économies , je croit qui faut qu'on change de gouvernement ou tous simplement qu'on le dissous car nos vies ne compte pas face a l'euro .
La légalisation est surtout un problème moral, mais comment faire sortir le débat du moralisme pur ? Le problème des "symboles" comme Dominique Broc est qu'ils n'existent qu'en tant que feuilles de ganja sur pattes, en contradicteurs de la répression et du système établi, c'est a dire que son statut de défenseur de la légalisation le dessert plus qu'autres choses, et qu'il n'est pour le grand public qu'un symbole des fumeurs dans tout le fantasme que cela induit (glandouille, perché, irresponsable, j'en passe et des meilleurs...). Je vois déjà ma grand mère me dire, "c'est quoi ce rasta blanc sans dreads ?". Je pense qu'il faut réussir à faire changer le débat de sphère si l'on veut faire bouger les choses. Le point de vue économique est en notre faveur, personne ne peut nier le bénéfice de la légalisation pour la société. Mais, selon moi, la grande peur liée à la légalisation (ou même simplement à la dépénalisation) est la dissolution du système social (conséquence probables de cette mesure pour les anti). En bref, je pense que la légalisation aura lieu quand le grand public comprendra que celle ci, au dela de mettre en danger le système actuel, s'inscrit comme garant de sa longevité.