«Quand le marketing du cannabis vise à faire oublier ses ravages chez nos adolescents»

Sign in to follow this  
«Quand le marketing du cannabis vise à faire oublier ses ravages chez nos adolescents»
By Guest ,

FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors qu’a eu lieu la «journée internationale du Cannabis» le 20 avril dernier, le professeur Jean Costentin s’interroge sur l’image marketing que nombre d’intérêts privés donnent à cette drogue, et rappelle combien elle est nocive, notamment chez les adolescents.

Le professeur Jean Costentin est membre des Académies Nationales de Médecine et de Pharmacie, contributeur du CERU, le labo d’idées universitaire, et président du centre national de prévention d’études et de recherches sur les toxicomanies (CNPERT). Il est l’auteur de «Le désastre des toxicomanies en France» (Éditions Docis, 2018).

 

La journée internationale du Cannabis du 20 avril dernier a tout de l’opération marketing réussie: depuis le nombre de prises de position favorables à la légalisation s’est envolé (députés, associations, journalistes…) et les entreprises qui ont misé sur le commerce légal du cannabis voient le cours de leurs actions s’envoler sur les marchés boursiers.

La pression médiatique, alimentée par d’énormes intérêts financiers n’a jamais été aussi forte pour prôner la légalisation du cannabis dans notre pays.

 

Parmi les arguments qui épaulent cette revendication de consommateurs et des «idiots utiles» qu’ils ont subverti, certains doivent être réfutés en priorité.

 

Le tabac et l’alcool, licites, seraient, selon eux, plus dangereux que le cannabis, qui est illicite ; «ne pouvant plus interdire ces premiers, il faut légaliser ce dernier». Ce statut licite du tabac et de l’alcool, a permis de recruter 13 millions de fumeurs, 4 à 5 millions de sujets alcoolo-dépendants et quelques centaines de milliers d’alcooliques. Pour le cannabis, on en est déjà à 1. 300.000 usagers réguliers. S’agissant d’une drogue prohibée, cela atteste de son fort pouvoir d’accrochage. Chaque année meurent en France 79.000 victimes du tabac ; il faut y ajouter de multiples handicapés ; l’alcool, lui, tue 49.000 des nôtres. Comparativement, la route, objet de grandes attentions, ne fait que 3.600 morts. Impuissants à arracher les sujets dépendants du tabac et de l’alcool, la folle idée serait d’y ajouter les drames prévisibles de la légalisation du cannabis.

 

Rappelons que le cannabis est plus dangereux que l’alcool ou le tabac, auxquels, en plus, il est souvent associé.

 

Il est toxique pour le corps. Comparé au tabac, sa combustion génère 5 à 7 fois plus d’oxyde de carbone (CO), qui restreint le transport de l’oxygène des poumons aux muscles, dont le cœur. Le cannabis est à l’origine d’artérites, d’accidents vasculaires cérébraux, il est la troisième cause de déclenchement d’infarctus du myocarde. Sa combustion engendre 5 fois plus de goudrons cancérigènes (pour la sphère O.R.L. et broncho-pulmonaire). Par son tétrahydro-cannabinol (THC), il diminue les défenses immunitaires. Il perturbe le déroulement de la grossesse et l’enfant qui en naîtra. Il vient d’être établi que les personnes en âge de procréer consommant du THC confèrent à leur progéniture, par un mécanisme épigénétique, une vive appétence pour les drogues qui s’exprimera dès leur adolescence.

 

La toxicité psychique du cannabis est considérable. Le THC induit une ivresse ; il incite à la consommation d’alcool ; leur association, par une potentialisation mutuelle, s’exprime sur la route et dans diverses activités professionnelles.

 

Perçu dans ses premiers usages comme anxiolytique et/ou antidépresseur, il incite à un abus qui induit une tolérance à ces effets ; alors anxiété et dépression réapparaissent plus intensément qu’à l’origine, avec de fortes tendances suicidaires.

 

Perturbant l’éveil, l’attention, le traitement des informations, la mémoire de travail sans laquelle ne peut se constituer une mémoire à long terme (une culture), suscitant un syndrome amotivationnel, c’est la drogue de la crétinisation: «la fumette ça rend bête» ; «pétard du matin, poil dans la main ; pétard du soir, trou de mémoire». Au long cours, le cannabis fait perdre irréversiblement 9 points de Quotient Intellectuel (Q.I.). Dans la compétition qu’est la mondialisation, à l’inverse du dopage, le cannabis sera un très lourd handicap.

 

Le THC a des liens irréfragables avec la schizophrénie/la folie (au sens commun de ce terme). Ce risque est d’autant plus marqué que sa consommation est plus précoce (dès le collège, 300.000 de nos adolescents s’en sont déjà approchés). Plus tôt l’essayer, c’est plus vite l’adopter et plus intensément se détériorer. Ce risque s’accroît d’autant plus que les doses sont plus élevées (or le taux de THC dans les produits en circulation a augmenté d’un facteur 6,5 au cours de ces 30 dernières années). Dans une étude Néo-Zélandaise, sur 1000 adolescents qui avaient débuté sa consommation au collège, 100 d’entre eux (10%) étaient schizophrènes à 18 ans! Une étude récente montre que 20% des schizophrénies seraient liées à la consommation de cannabis.

 

Tous les États ayant légalisé le cannabis sont passés par la «manip’» du cannabis dit thérapeutique. En l’état présent des connaissances, le rapport bénéfices/risques qui sert à adouber un médicament est très nettement en défaveur du cannabis.

 

Compte tenu de la gravité et du nombre importants de ses méfaits ; qui pourrait, en conscience, se déclarer favorable à sa légalisation?

 

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/quand-le-marketing-du-cannabis-vise-a-faire-oublier-ses-ravages-chez-nos-adolescents-20190503

 

On en parle sur le forum

 

Ola

 

Un petit baroud d'honneur de la part de l'ancien. Sa retraite fera plaisir à tout le monde du moment qu'il se tait à jamais. :siff:

 

Peace

 


  Report Article
Sign in to follow this  


User Feedback


Yop ? C'est vraiment une blague ce type ( Constentin ) et quel c** ? Dans tout les reportages que j'ai pu voir et émissions ce gars me fou la gerbe ?.  Quand j'aperçoit son nom dans des articles et autres je monte dans les tours ? bref a+ peace hein.. ✌

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut , 

 

Le dealer de rue s'en fous de l'âge des acheteurs , sa seul préoccupation c'est de vendre et de ce faire de l'argent.

 

Le jour ou ils comprendront que c'est plus sur de légaliser , put** ben on aura fait un grand pas de géant...!

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Il y a 1 heure, Ch0c0 a dit :

Salut , 

 

Le dealer de rue s'en fous de l'âge des acheteurs , sa seul préoccupation c'est de vendre et de ce faire de l'argent.

 

Le jour ou ils comprendront que c'est plus sur de légaliser , put** ben on aura fait un grand pas de géant...!

 

Salut,

T'inquiètes pas, les requins qui nagent autour du courant de la légalisation n'aurons aucune autres priorités que de se faire de l'argent....

Pétard péssimiste et auto-produit à tous ?

Edit : Je ne tiens pas forcément à defendre le marché noir, mais quand je vois ce qu'il se passe outre atlantique, je me dit que la prohibition et la contre culture aurons apportés bien plus au cannabis que la légalisation et la culture dominante... 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

HOOOOooooo

Il y a 4 heures, Malana a dit :

 je me dit que la prohibition et la contre culture aurons apportés bien plus au cannabis que la légalisation et la culture dominante... 

La prohibition tue, ne l'oublie jamais! De plus quand c'est interdit les avancées sont moindres. Qu'est-ce qu'a apporté la prohibition de bien au niveau du cannabis, dis nous car je ne vois pas un seul point positif.

Ne confond pas l'ultra libéralisme, concept Américain, et la légalisation, car ça n'a rien à voir. Légalisé = encadré... Tout dépend de l'encadrement, donc de l'état. Au Canada ça à l'air différent des états-unis par exemple.

Gardons le seul point viable de Costentin: Fumer tue. Merci jean!?  ? 

++ 

 

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Hey hey hey

 

WOUAAAAAAHHHHHHHH hahahahahahahaha .....

 

la parole des lobbys pharmaceutique se dechaine face aux avancées même trop lentes de la société française ....

Le mec dit n'importe quoi et comme il n'a pas de contradicteur il se permet de mentir au journaliste comme jamais pinocchio n'aurait osé mentir de peur d'avoir à la fin un baobab à la place du pif ..... ?

 

Et pour finir et pour répondre à sa question :

 

"Compte tenu de la gravité et du nombre importants de ses méfaits ; qui pourrait, en conscience, se déclarer favorable à sa légalisation?"

 

je répond :

 

MOI MOI MOI et RE MOI ....

 

allez @+ Mighty chauffe et il s'impatiente le con ...

 

:bye:

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Il y a 13 heures, kacadou a dit :

Salut,

 

HOOOOooooo

La prohibition tue, ne l'oublie jamais! De plus quand c'est interdit les avancées sont moindres. Qu'est-ce qu'a apporté la prohibition de bien au niveau du cannabis, dis nous car je ne vois pas un seul point positif.

Ne confond pas l'ultra libéralisme, concept Américain, et la légalisation, car ça n'a rien à voir. Légalisé = encadré... Tout dépend de l'encadrement, donc de l'état. Au Canada ça à l'air différent des états-unis par exemple.

Gardons le seul point viable de Costentin: Fumer tue. Merci jean!?  ? 

++ 

 

 

Yo,

C'est vrai que je me suis exprimé un peu connement , la prohibition tue, et enferme en plus....

Il me semble qu'au canada l'autoprod est interdite aussi, donc la legalisation oui ok, mais l'ordonnance du medecin à 25 balles pour 10 gr de weed cbd industrielle à 13 euros le gramme qui sera remplacé au bon vouloir du medecin par un somnifère, non merci.

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Hello,

 

Il y a un méfait de la prohibition dont on ne parle pas et qui est le silence. En fait, la prohibition fait qu'on a pas le droit de parler, ou alors à ses risques et périls. C'est ainsi qu'on se retrouve à gérer tout seul son rapport à la drogue. Ce que je veux dire, c'est qu'en temps d'interdiction, on ne peut même pas parler à son médecin de sa consommation et des éventuels problèmes que cela peut soulever. Tout le monde ne se gère pas tout seul comme un grand et comme on voudrait nous le faire croire, et il existe un dépendance au cannabis qui peut nécessiter de l'aide. Cela relève d'un problème de santé et pourtant, de nos jours, dans un cabinet médical, cela reste un problème politique. Même si ce fait est en train de vivre ces derniers moments et que cela est bientôt du passé, c'est ce que je retiendrai de la prohibition pour en avoir subit les conséquences devant un professionnel de santé qui était prohibitionniste et qui m'en a fait payer le prix. J'ai du trouver un autre médecin et déménager pour pouvoir me soigner... et ça, je ne l'oublierai jamais. Bon, il y a pire comme histoire personnelle liée à la prohibition, je le reconnais, mais voilà, c'est ma parole.

 

@+

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut, parler en positif du cannabis est interdit par la loi ce qui a pour première conséquence le monde du silence, la marginalisation. Bien sûr qu'on en parle! Les méfaits j'en ai des listes et des listes, non, c'est le bon côté de la prohibition que je n'arrive pas à voir ;) ^^ 

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

@liloutedebordeaux

 

Salut !

 

Bien d'accord avec toi, ça peut être un problème à titre individuel en cas de soucis avec sa consommation, et c'est même un problème à titre préventif..

Par exemple j'aimerai bien parler à des ados de ma propre expérience et de mes erreurs (toujours plus crédible que les propos d'un agent de la PJ) mais du fait du cadre juridique et des risques à en parler ouvertement, j'évite de parler trop précisément de ma propre expérience, même sur ce forum derrière l'anonymat d'un pseudo..

Pareil pour le faire dans un cadre associatif, le poids du risque est assez lourd pour décourager la plupart des gens d'agir publiquement et c'est bien dommage.

 

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

breum

 

Mway, du pur Constentin, comme d hab...

 

 

Le 06/05/2019 à 00:10, cheezo a dit :

Comparé au tabac, sa combustion génère 5 à 7 fois plus d’oxyde de carbone (CO)

 

oO ho une marmotte et de l alu ^^

Le 06/05/2019 à 00:10, cheezo a dit :

Par son tétrahydro-cannabinol (THC), il diminue les défenses immunitaires. Il perturbe le déroulement de la grossesse et l’enfant qui en naîtra

 

le tabac et l alcool non biensure....

Le 06/05/2019 à 00:10, cheezo a dit :

Une étude récente montre que 20% des schizophrénies seraient liées à la consommation de cannabis.

 

"- bonjour vous etes skyzo? -oui - Vous mangez des pates ? -oui" conclusion les panzani rendent skyzo....

Le 06/05/2019 à 00:10, cheezo a dit :

«pétard du matin, poil dans la main ; pétard du soir, trou de mémoire»

 

ricard du matin, ...?

 

Sans deconner, c est aussi crédible que bfmtv sur les gilets jaunes, et dans constentin, y a ....stentin...

 

++

:bzzzeace..

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Chalut

 

Restons serieux un peu et parlons des vrais probleme du cannabis : 

- ca rend paranoiac et impuissant

- cafait pousser des glande mamere surdéveloppé chez les hommes (des nichons quoi)

- ca rend communiste

- ca fait tomber les dents

... 

-tu auras 6 enormes seins velu qui te pousserons dans le dos

-ton cris sera selui du raton-laveur :ptdr:

 

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Guest cheezo

Posted

Ola

 

@Labbe2000 malheureusement de nombreuses personnes sont confronté à ce souci. Du prof qui surprends deux élèves qui fume non loin du lycée à la mère qui découvre la petite barrette dans le sac de sa petite tête blonde. Hormis la réponse judiciaire, c'est un peu le jeu de l'autruche.

 

Après tu as des associations, qui font de la prévention dans les écoles,etc... et qui donne la parole à d'ancien consommateur. Après en effet, ton nom sera sur registre et si tu t'éloigne d'un certain discours ce sera à tes risques et périls.

 

@gimedaweed ce type est l'incarnation même de la mauvaise fois. Pas un mots sur l'explosion de la consommation de cannabis chez les jeunes malgré l'interdit. Encore pire que ça, depuis 2000 l'expérimentation de MD et de cocaïne à quintuplé...

 

Peace

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

Il y a 3 heures, gimedaweed a dit :

Sans deconner, c est aussi crédible que bfmtv sur les gilets jaunes, et dans constentin, y a ....stentin...

Et pourtant, les chiffres qu'il annonce sont réels...

 

++ 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Guest cheezo

Posted

Re

 

@FranckyVincent des chiffres piochés ici et là pour appuyer ses propos mensonger. Du sophisme d'observation bas de gamme.

 

Le mec tape quand même un paragraphe sur les dangers de l'alcool, du tabac qu'il finit par:

 

Citation

Rappelons que le cannabis est plus dangereux que l’alcool ou le tabac, auxquels, en plus, il est souvent associé.

 

Son parallèle avec la schizophrénie et j'en passe...

Le bon pater qui te ment pour ton bien. :siff:

 

Peace

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Re,

 

il y a 52 minutes, cheezo a dit :

 

@FranckyVincent des chiffres piochés ici et là pour appuyer ses propos mensonger. Du sophisme d'observation bas de gamme.

Il y a pas si longtemps j'ai vu un petit débat entre pro et anti légalisation auquel Constentin participé, et c'est marrant parce que les 2 partis utilisés les mêmes chiffres et les mêmes arguments, sauf que les uns s'en servaient à charge de la prohibition alors que les autres s'en servaient à charge de la légalisation.

 

++

 

 

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Hey

 

" il est la troisième cause de déclenchement d’infarctus du myocarde. "

 

Oui et pourtant selon une recherche menée aux USA pendant 10 ans sur une dizaine de services cardio les patients ayant eu un infarctus et consommant du cannabis on moins de chance de récidive qu'un non consommateur .... (attention pas la forme fumée, ingestion ou vaporisation)

 

"Il perturbe le déroulement de la grossesse et l’enfant qui en naîtra." 

 

L'alcool et le tabac aussi ....

 

"Il vient d’être établi que les personnes en âge de procréer consommant du THC confèrent à leur progéniture, par un mécanisme épigénétique, une vive appétence pour les drogues qui s’exprimera dès leur adolescence."

 

"Il vient d'être établit" ...... quand tu sors ce genre de truc sans citer par qui, par quelle université et sans citer de publication scientifique, c'est très souvent parce que tu joues sur ton statut de scientifique qui évidement n'a pas besoin de mentir pour argumenter son propos ..... ou que tu compte sur la naïveté ou le manque d'information des gens à qui tu t'adresse ....

La suite l'appétence aux drogues et pas qu'au cannabis c'est du même tonneau aucunes preuves scientifique rien que sa parole .... (qui n'est pas une preuve, la preuve ....)

 

"La toxicité psychique du cannabis est considérable. Le THC induit une ivresse ; il incite à la consommation d’alcool ; leur association, par une potentialisation mutuelle, s’exprime sur la route et dans diverses activités professionnelles."

 

le cannabis produit une ivresse ok et donc ??? l'alcool produit une ivresse aussi.

Non le THC n'incite pas à la consommation d'alcool (sauf peut être chez notre papy Chauvelu national....)

La potentialisation mutuelle c'est archi faux .... le THC va potentialiser les effets de l'alcool ok ça c'est vrai et scientifiquement établi (consommer de l'alcool fait sécréter plus d'endorphine (morphine endogène) le cannabis potentialise les opiacés donc .....), mais en aucun cas l'alcool ne va potentialiser les effets du THC il n'agit pas comme un récepteur ....

 

"Perçu dans ses premiers usages comme anxiolytique et/ou antidépresseur, il incite à un abus qui induit une tolérance à ces effets ; alors anxiété et dépression réapparaissent plus intensément qu’à l’origine, avec de fortes tendances suicidaires."

 

La on touche le fond puisqu'il parle de cannabis sans jamais distinguer les cannabinoides Le CBD va être antidépresseurs le THC lui ça va plutôt être le contraire donc en fonction des variétés consommées et en fonction des teneurs en cannabinoides un cannabis peut être l'un ou l'autre mais c'est pas sa surconsommation quand il fait du bien qui va finir par faire du mal ...

 

"Perturbant l’éveil, l’attention, le traitement des informations, la mémoire de travail sans laquelle ne peut se constituer une mémoire à long terme (une culture), suscitant un syndrome amotivationnel, c’est la drogue de la crétinisation: «la fumette ça rend bête» ; «pétard du matin, poil dans la main ; pétard du soir, trou de mémoire». Au long cours, le cannabis fait perdre irréversiblement 9 points de Quotient Intellectuel (Q.I.). Dans la compétition qu’est la mondialisation, à l’inverse du dopage, le cannabis sera un très lourd handicap."

 

Bon la c'est même pas possible tellement c'est un raisonnement debile si le cannabis c'est la drogue de la cretinisation alors il a du en prendre toute sa vie pour pas trouver mieux comme arguments et surtout la répétition de sa phrase fétiche digne de toute les personnes qui s'écoutent parler et se trouve très intelligent .... ( «pétard du matin, poil dans la main ; pétard du soir, trou de mémoire»)

 

"Le THC a des liens irréfragables avec la schizophrénie/la folie (au sens commun de ce terme)."

 

Oui mais les essais clinique en phase deux actuellement en cours en rep tchèque tendent à prouver que le CBD peut la soigner ....

 

"Tous les États ayant légalisé le cannabis sont passés par la «manip’» du cannabis dit thérapeutique. En l’état présent des connaissances, le rapport bénéfices/risques qui sert à adouber un médicament est très nettement en défaveur du cannabis."

 

La manip du cannabis thérapeutique dis le prof à la solde des labo pharmaceutiques qui n'a jamais eu de patients à gérer N'ayant jamais eu l'écoute nécessaire ni l'empathie minimum pour le faire il est normal qu'il dise ce genre d'ineptie il n'est plus à ça prêt .....

 

 

"Compte tenu de la gravité et du nombre importants de ses méfaits ; qui pourrait, en conscience, se déclarer favorable à sa légalisation?"

 

N'importe qui de mieux informé que lui et qui suit la recherche internationale sans la dénigrer ....

 

allez ou ....

 

@+

 

:bye:

 

 

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Salut,

 

Il y a 10 heures, UFCM-I Care a dit :

" il est la troisième cause de déclenchement d’infarctus du myocarde. "

 

Oui et pourtant selon une recherche menée aux USA pendant 10 ans sur une dizaine de services cardio les patients ayant eu un infarctus et consommant du cannabis on moins de chance de récidive qu'un non consommateur .... (attention pas la forme fumée, ingestion ou vaporisation)

"(attention pas la forme fumée, ingestion ou vaporisation):ptdr:

Tu commences fort!!! Bien évidemment que c'est lié à la fumée, c'est aussi le cas pour le tabac. Quelle est le mode de consommation majoritaire ici en France?

 

 

Citation

"Il perturbe le déroulement de la grossesse et l’enfant qui en naîtra." 

 

L'alcool et le tabac aussi ....

De ce que j'ai entendu dans les débats, les anti-légalisation dénoncent aussi les méfaits de l'alcool et du tabac...

 

 

Citation

le cannabis produit une ivresse ok et donc ??? l'alcool produit une ivresse aussi.

Et donc de ce fait il faut légaliser toutes les substances qui sont susceptibles de produire une ivresse...

 

Citation

Non le THC n'incite pas à la consommation d'alcool (sauf peut être chez notre papy Chauvelu national....)

+ 10000

 

Citation

La potentialisation mutuelle c'est archi faux .... le THC va potentialiser les effets de l'alcool ok ça c'est vrai et scientifiquement établi (consommer de l'alcool fait sécréter plus d'endorphine (morphine endogène) le cannabis potentialise les opiacés donc .....), mais en aucun cas l'alcool ne va potentialiser les effets du THC il n'agit pas comme un récepteur 

Là, en me basant sur mon expérience personnelle,  je serai bien plus septique que toi sur ce point...

 

Citation

"Perçu dans ses premiers usages comme anxiolytique et/ou antidépresseur, il incite à un abus qui induit une tolérance à ces effets ; alors anxiété et dépression réapparaissent plus intensément qu’à l’origine, avec de fortes tendances suicidaires."

 

La on touche le fond puisqu'il parle de cannabis sans jamais distinguer les cannabinoides Le CBD va être antidépresseurs le THC lui ça va plutôt être le contraire donc en fonction des variétés consommées et en fonction des teneurs en cannabinoides un cannabis peut être l'un ou l'autre mais c'est pas sa surconsommation quand il fait du bien qui va finir par faire du mal ...

La majorité des consommateurs et notamment les jeunes qui sont la cible de cet article cherchent à se défoncer la tronche.

 

Citation

"Perturbant l’éveil, l’attention, le traitement des informations, la mémoire de travail sans laquelle ne peut se constituer une mémoire à long terme (une culture), suscitant un syndrome amotivationnel, c’est la drogue de la crétinisation: «la fumette ça rend bête» ; «pétard du matin, poil dans la main ; pétard du soir, trou de mémoire». Au long cours, le cannabis fait perdre irréversiblement 9 points de Quotient Intellectuel (Q.I.). Dans la compétition qu’est la mondialisation, à l’inverse du dopage, le cannabis sera un très lourd handicap."

 

Bon la c'est même pas possible tellement c'est un raisonnement debile si le cannabis c'est la drogue de la cretinisation alors il a du en prendre toute sa vie pour pas trouver mieux comme arguments et surtout la répétition de sa phrase fétiche digne de toute les personnes qui s'écoutent parler et se trouve très intelligent .... ( «pétard du matin, poil dans la main ; pétard du soir, trou de mémoire»)

Même réponse que précédemment, l'article cible les jeunes consommateurs, ceux notamment qui se fument un gros joint le matin à 8h30 avant d'aller en cours.

 

Citation

"Le THC a des liens irréfragables avec la schizophrénie/la folie (au sens commun de ce terme)."

 

Oui mais les essais clinique en phase deux actuellement en cours en rep tchèque tendent à prouver que le CBD peut la soigner ....

Là tu m'as fait pensé à un gars que je connais. Il fume 15 joints par jour. Un jour il m'a sorti que ça craignait pas car le cannabis était censé prévenir du cancer!!! 

 

Citation

"Compte tenu de la gravité et du nombre importants de ses méfaits ; qui pourrait, en conscience, se déclarer favorable à sa légalisation?"

 

N'importe qui de mieux informé que lui et qui suit la recherche internationale sans la dénigrer ....

Selon moi, les arguments thérapeutiques ne peuvent servir à soutenir une utilisation récréative. L'utilisation récréative est, toujours selon moi, à dissocier de l'utilisation thérapeutique.

 

 

il y a 24 minutes, cheezo a dit :

@FranckyVincent tu parle du débat sur C8?

Me semble que c'est celui là, oui, mais je ne me rappelle plus de la chaîne. Celui animé par Ardisson.

 

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Guest cheezo

Posted

Re

 

Pour l'avoir vu et publié ici, le débat été très pauvre du coté prohibitionniste.

C'est le problème principal du Costentin, il est très têtu et ne viens pas pour débattre mais affronté... :rolleyes:

Aucun argument, sa fameuse petite phrase qui fait sourire, un peu de peur et hop, il rentre retrouvé bobonne.

 

Citation

La majorité des consommateurs et notamment les jeunes qui sont la cible de cet article cherchent à se défoncer la tronche. 

 

Je doute que les djeunz lisent des articles sur le blog du Figaro d'un vieux en orbite. Idem sur le site de Lacroix. C'est plus un plan de com à destination des parents, très à droite sur l'échiquier et qui n'hésite pas à milité contre la perversion de notre époque. Les mêmes qui se sont défoulé avec le mariage pour tous. :rire:

 

Comme tu le dis, le coté anxiolytique ou autre, ils s'en branlent un peu les jeunes. La preuve la prise de MD explose, le principal c'est d'être bien sur le moment, puis après ils avisent.

Car bon, une descente de prod chimique, ça te laisse pas le cerveau dans le même état qu'une prise massive de weed. Même l'alcool induit des symptômes dépressif.

 

Aucun mots non plus sur la démence alcoolique, qui touchent prêt de 18.000 personnes par ans selon l'OFDT. Aucun mots sur la prise massif de médicaments....

 

Les citoyens vivent dans un mal être profond. La population se défonce avec tout ce qui lui passe sous la main. Mais non,non,non, le mal, c'est le cannabis! :siff:

 

 

Peace

 

 

 

 

Share this comment


Link to comment
Share on other sites

Re,

 

Oui, Constentin s'adresse aux parents en pointant les méfaits du cannabis chez les ados. C'est d'ailleurs sa seule et unique cible car il ne peut rien reprocher à un consommateur adulte responsable dont la consommation ne pose aucun problème. D'ailleurs lors du débat, c'est ce dernier point que les pro-légalisation ont mis en avant, tout en précisant qu'il fallait protéger les jeunes.

 

++

Share this comment


Link to comment
Share on other sites
Guest cheezo

Posted

Re

 

Je suis pas d'accord avec toi sur cette phrase.

 

Citation

C'est d'ailleurs sa seule et unique cible car il ne peut rien reprocher à un consommateur adulte responsable dont la consommation ne pose aucun problème

 

Tout les arguments sur les méfait chez les ados, selon lui justifie l'interdiction chez l'adulte. Car il est aucunement question de légaliser sans age minimum pour l'achat et la conso. Mais c'est pourtant la finalité de son article. D'ailleurs tout son argumentaire sert à soutenir cette phrase.

 

Citation

Compte tenu de la gravité et du nombre importants de ses méfaits ; qui pourrait, en conscience, se déclarer favorable à sa légalisation?

 

D'ailleurs il n'évoque pas sous quel forme cette légalisation pourrait avoir lieu... Peu importe la forme, c'est le mal!

Par contre aucun mots sur l'échec de la guerre à la drogue et sa banalisation dans toutes les couches de la société. :rolleyes:

 

Peace

Share this comment


Link to comment
Share on other sites